TEMOINS DE JEHOVAH DU MONDE ENTIER
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-22%
Le deal à ne pas rater :
-200€ sur la TV LG 55NANO86 55″ NanoCell 100Hz (modèle 2020)
699.99 € 899.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Cdiscount :1 jouet acheté = 1 jouet offert
Voir le deal

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020

Aller en bas

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020 Empty Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020

Message  Michèle le Ven 20 Nov 2020 - 17:03


Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7



Lévitique 6:13 : Quelle était, selon une tradition juive, l’origine du feu sur l’autel, mais qu’indique la Bible ? (it-1 889§ 2).
« Le feu sera entretenu sur l’autel constamment. Il ne doit pas s’éteindre. »


Au tabernacle et au temple. Le feu avait une place dans le culte pratiqué au tabernacle, puis au temple. Chaque matin et entre les deux soirs, le grand prêtre devait brûler de l’encens sur l’autel de l’encens (Ex 30:7, 8). La Loi de Dieu exigeait qu’on maintienne continuellement allumé le feu sur l’autel de l’holocauste (Lv 6:12, 13). Bien que largement acceptée, la tradition juive selon laquelle, au départ, le feu de l’autel fut miraculeusement allumé par Dieu n’est pas corroborée par les Écritures. Selon les premières instructions que Jéhovah donna à Moïse, les fils d’Aaron devaient “ mettre du feu sur l’autel et disposer du bois sur le feu ” avant d’y déposer le sacrifice. C’est après l’installation de la prêtrise aaronique et, par conséquent, après qu’on eut offert les sacrifices d’installation, qu’un feu de Jéhovah, provenant sans doute du nuage au-dessus du tabernacle, consuma l’offrande qui se trouvait sur l’autel. Dès lors, ce feu miraculeux se manifesta, non en embrasant le bois sur l’autel, mais en ‘ consumant l’holocauste et les morceaux gras sur l’autel ’. Bien sûr, le feu qui continua à brûler ensuite sur l’autel résultait probablement à la fois du feu de Dieu et de celui qu’on y avait allumé auparavant. De même, un feu miraculeux envoyé par Jéhovah consuma les sacrifices aussitôt après la prière de Salomon lors de l’inauguration du temple. pour d’autres cas où Jéhovah provoqua un feu miraculeux lorsqu’il accepta des offrandes de ses serviteurs. - it-1 889§ 2

Chaque fois qu’un animal était sacrifié, on en faisait fumer des parties sur l’autel ; c’est pourquoi le feu sur l’autel devait être maintenu allumé ; il ne fallait pas le laisser s’éteindre (Lv 6:9-13). C’est de cet autel qu’on prenait du feu pour brûler de l’encens – it-1 p229 Autel

Lévitique 6:25 : Quelle était la différence entre, d’une part, les sacrifices pour le péché et, d’autre part, les holocaustes et les sacrifices de paix ? (si 27§ 15).
« Dis à Aaron et à ses fils : “Voici la loi concernant le sacrifice pour le péché : C’est à l’endroit où l’on tue l’holocauste que le sacrifice pour le péché sera également tué, devant Jéhovah. C’est une chose très sainte. »


Le sacrifice pour le péché est requis en cas de péché involontaire ou de péché commis par erreur. L’animal à offrir est fonction du genre de personne qui a péché et pour qui il faut faire propitiation : un prêtre, le peuple, un chef ou une personne ordinaire. À la différence de l’holocauste et du sacrifice de communion offerts volontairement en faveur d’un individu, le sacrifice pour le péché est obligatoire - si 27§ 15

Les offrandes pour le péché et les offrandes de culpabilité, elles, étaient obligatoires. Les unes avaient pour but de faire propitiation pour des péchés commis par erreur, involontairement, commis en raison de la faiblesse de la chair imparfaite, et non “ à main levée ”, c’est-à-dire ouvertement, avec orgueil, à dessein ; les autres étaient apparemment destinées à apaiser Dieu quand on avait porté atteinte à l’une de ses prérogatives, ou à rétablir le transgresseur repentant dans certains de ses droits – TG1984 15/5

L’offrande de culpabilité était requise pour des péchés beaucoup plus sérieux. Elle servait à couvrir la culpabilité personnelle en cas d’infidélité, de tromperie ou de vol, péchés qui sous-entendent une part de volonté. Pour un vol, trois choses étaient exigées : un sacrifice d’animal, la restitution de l’objet volé et, dans certains cas, une compensation correspondant à un cinquième de la chose volée. La façon dont Jéhovah Dieu a réglementé ces sacrifices révèle son merveilleux sens de la justice. Tout était pris en considération : le rang social du pécheur, ses ressources et son degré de culpabilité. – TG1977 1/8

Sacrifices de culpabilité.
Les sacrifices de culpabilité étaient également des sacrifices offerts en raison d’un péché, car toute culpabilité implique un péché. Ces sacrifices étaient requis pour des péchés particuliers à cause desquels une personne portait une culpabilité, et ils différaient légèrement des autres sacrifices pour le péché en ce qu’ils avaient apparemment pour but de faire réparation par rapport à un droit ou de rendre un droit. Il y avait eu violation d’un droit, soit de Jéhovah, soit de sa nation sainte. Le sacrifice de culpabilité avait pour objet soit de faire réparation à Jéhovah au sujet du droit violé, soit de rendre ou de faire recouvrer au pécheur repentant certains droits de l’alliance et de le libérer de la punition consécutive à son péché – it-2 Sacrifices

Sacrifices de communion (ou offrandes de paix). Les sacrifices de communion agréables à Jéhovah signifiaient la paix avec Dieu. L’adorateur et sa maisonnée y avaient part (dans la cour du tabernacle ; selon la tradition, des huttes étaient dressées le long du côté intérieur du rideau clôturant cette cour ; dans le temple, des salles à manger étaient prévues). Le prêtre officiant recevait une portion, et les prêtres de service une autre portion. Jéhovah, en quelque sorte, recevait l’odeur agréable de la graisse consumée. Le sang, représentant la vie, était donné à Dieu comme lui appartenant. Ainsi, les prêtres, les adorateurs et Jéhovah partageaient en quelque sorte ce repas, ce qui signifiait des relations de paix. Quiconque en mangeait en état d’impureté (l’une quelconque des impuretés mentionnées dans la Loi) ou consommait la viande au-delà du temps prescrit (sous le climat chaud, elle commençait à se putréfier) devait être retranché du peuple. Une telle personne souillait ou profanait le repas, soit parce qu’elle était impure elle-même, soit parce qu’elle mangeait une chose infecte aux yeux de Jéhovah Dieu, montrant du mépris pour les choses sacrées – it-2 sacrifices

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?


Nos péchés peuvent avoir d’autres conséquences, en particulier s’ils ont fait du tort à autrui. Considérez Lévitique chapitre 6. La Loi mosaïque envisageait ici le cas où un Israélite commettait une faute grave en s’appropriant les biens d’un de ses compatriotes par le vol, l’extorsion ou la fraude, et où il niait, allant jusqu’à faire un faux serment. C’était alors sa parole contre celle de sa victime. Par la suite, tourmenté par sa conscience, il confessait son péché. Pour obtenir le pardon de Dieu, il lui fallait alors faire trois autres choses : rendre ce qu’il avait pris, verser à sa victime une amende de 20 % de la valeur de l’objet du délit et offrir un bélier en sacrifice de culpabilité. Alors, disait la Loi,le prêtre devait faire propitiation pour le coupable devant Jéhovah, et ainsi il devait lui être pardonné ’. — Lévitique 6:1-7
Cette loi était une disposition miséricordieuse de Dieu. Elle était bénéfique à la victime, car celle-ci retrouvait son bien et devait éprouver un grand soulagement quand le coupable avouait enfin son péché. Mais elle était également bénéfique à l’individu qui, aiguillonné par sa conscience, avait finalement admis sa culpabilité et corrigé le mal commis. En fait, s’il n’avait pas agi ainsi, Dieu ne lui aurait pas pardonné.
Bien que nous ne soyons pas sous la Loi mosaïque, celle-ci nous est très utile pour comprendre les pensées de Jéhovah, notamment sur le pardon.
Quand, ayant nui à quelqu’un par nos péchés, nous faisons notre possible pour réparer nos torts, cela est agréable à Dieu ;
Il peut s’agir d’avouer notre péché, de reconnaître notre culpabilité et même de présenter des excuses à notre victime. Alors seulement, nous pouvons nous tourner vers Jéhovah en invoquant le sacrifice de Jésus et avoir l’assurance que Dieu nous a pardonné. – cl chap26 p260 §19-21

Les péchés contre les humains sont aussi des péchés contre le Créateur, à qui les hommes doivent rendre compte. Des péchés tels que le vol, la fraude ou le détournement des biens d’autrui sont considérés dans la Loi comme des ‘ infidélités envers Jéhovah ’. (Lv 6:2-4). Ceux qui endurcissaient leur cœur et fermaient leur main devant leurs frères pauvres, ou qui retenaient le salaire de leurs ouvriers, s’attiraient la désapprobation divine – it-2 p510 Péché

Jéhovah Dieu ne peut mentir et il hait “ une langue mensongère ”. La loi qu’il donna aux Israélites exigeait une compensation pour les torts causés par une tromperie ou un mensonge malveillant (Lv 6:2-7). Et la personne qui présentait un faux témoignage devait subir le châtiment qu’elle souhaitait faire infliger à son semblable par ses mensonges. Le point de vue de Dieu sur les mensonges malveillants, tel qu’il est exprimé dans la Loi, n’a pas changé. Quiconque désire obtenir la faveur divine ne peut pratiquer le mensonge. Il ne peut pas vivre un mensonge, prétendant aimer Dieu tout en haïssant son frère - it-2 p254 Mensonge
Un Israélite pouvait offrir un sacrifice de paix « pour exprimer sa reconnaissance » à Dieu (Lév. 7:11-13, 16-18). Il offrait ce sacrifice, non pas parce qu’il était obligé de le faire, mais parce qu’il le voulait. Il s’agissait donc d’un sacrifice qu’une personne faisait volontairement parce qu’elle aimait son Dieu, Jéhovah. Cette personne ainsi que sa famille et les prêtres mangeaient ensuite la viande de l’animal sacrifié. – TG2019/11 p1 §9

Dans la Bible, la spoliation est généralement liée aux relations commerciales, d’abuser de sa force, de son pouvoir ou de son autorité sur autrui. La loi de Dieu interdit la malhonnêteté en affaires. À de nombreuses reprises, la Bible met en garde contre la spoliation et les pratiques frauduleuses, et elle les condamne. Elle fait également remarquer que Dieu jugera les spoliateurs et qu’il délivrera son peuple de telles personnes. Les Israélites devaient agir honnêtement entre eux. Le salarié était particulièrement protégé par la Loi. Jésus Christ inclut l’interdiction de spolier parmi les “ commandements ” de Dieu (Mc 10:19). Sous l’alliance de la Loi, si un homme qui avait spolié son compagnon se repentait par la suite, révélait l’affaire et la confessait, il devait restituer à la victime le montant complet et y ajouter le cinquième ; en outre, il devait offrir un sacrifice de culpabilité à Jéhovah. — Lv 6:1-7. – it-2 p1017 Spoliation

Le sang d’un animal destiné à la consommation devait être versé à terre et couvert de poussière. Quiconque mangeait le sang de quelque sorte de chair que ce soit devait être ‘ retranché du milieu de son peuple ’. Toute violation délibérée de la loi relative au caractère sacré du sang entraînait le ‘ retranchement ’ par mise à mort. — Lv 17:10 ; 7:26, 27[/b]
Les sacrifices que les Israélites offraient à Jéhovah étaient saints à ses yeux (Lév. 6:25 ; 7:1). Le terme hébreu pour “ sainteté ” évoque les idées de séparation, d’exclusivité, de sanctification pour Dieu. Jéhovah n’agréera nos sacrifices que s’ils sont “ séparés ” de la corruption morale du monde, préservés de son influence. Nous ne pouvons aimer aucune des choses que Dieu hait. Il nous faut donc refuser de nous livrer à des activités ou de côtoyer des personnes qui nous amèneraient à nous souiller de son point de vue – TG2012 15/1 p21 §8

Jéhovah a fourni aux membres de son peuple des moyens de lui prouver qu’ils lui étaient voués de cœur. Par exemple, la Loi prévoyait tout un système de sacrifices (ou d’offrandes) dont certains étaient obligatoires et d’autres volontaires. Holocaustes, offrandes de grain et sacrifices de communion étaient autant de sacrifices volontaires qu’on offrait à Jéhovah pour obtenir sa faveur et lui rendre grâces. — Lévitique 7:11-13. Ces sacrifices volontaires lui étaient agréables. De l’holocauste et de l’offrande de grain, il est dit qu’ils étaient “ une odeur reposante pour Jéhovah ”. Jéhovah encouragea les Israélites à donner en proportion de la bénédiction qu’il leur accordait – TG2006 1/7 p21 §8

À l’approche du Mémorial, chaque année, il est important que ceux qui d’habitude ont part aux emblèmes se remettent en question. Pour participer comme il convient à ce repas de communion, ils doivent être en bonne santé spirituelle. Quiconque manque de respect envers le sacrifice de Jésus, voire le méprise, court le risque d’être ‘ retranché du peuple de Dieu ’, au même titre qu’un Israélite qui mangeait un repas de communion en étant impur. — Lévitique 7:20.
Paul a comparé le Mémorial à un repas de communion dans l’Israël antique. Après avoir parlé de ceux qui participaient ensemble au Christ, il a déclaré : “ Vous ne pouvez boire la coupe de Jéhovah et la coupe des démons ; vous ne pouvez avoir part à ‘ la table de Jéhovah ’ et à la table des démons. ” (1 Corinthiens 10:16-21). Si quelqu’un qui a ordinairement part aux emblèmes du Mémorial commet un péché grave, il doit le confesser à Jéhovah et rechercher l’aide spirituelle des anciens de la congrégation. S’il se repent sincèrement et produit le fruit qui convient à la repentance, il ne participera pas indignement –
TG2003 15/2 p17 §4,5


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 621
Date d'inscription : 19/10/2010

jean et Amaytois aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020 Empty Re: Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020

Message  jean le Sam 21 Nov 2020 - 22:58

.
Merci Michèle pour ces recherches et le travail de compilation. En guise de petits compléments, quelques idées trouvées dans les publications de la Société.
.


Etudes Perspicaces reprend les points principaux du livre du Lévitique (voir ci-dessous en dessous de la barre spoiler), pour cette semaine nous regardons :
.
.
Les sacrifices qui permettent de rester approuvé par Dieu.
.
Des lois sont données concernant les animaux qui peuvent être offerts en holocauste et la façon de les préparer en vue de leur présentation (1:1-17 ; 6:8-13 ; 7:8).
.
Les différentes sortes d’offrandes de grain sont énumérées, ainsi que la façon de les présenter à Jéhovah (2:1-16 ; 6:14-18 ; 7:9, 10).
.
Il est indiqué quels animaux sont à offrir en sacrifice pour le péché d’un prêtre, de l’assemblée d’Israël, d’un chef ou d’un membre du peuple ; la façon de présenter ce sacrifice est expliquée (4:1-35 ; 6:24-30).
.
Il est expliqué comment offrir les sacrifices de communion ; la consommation du sang et de la graisse est interdite (3:1-17 ; 7:11-36).
.
Il est indiqué quels animaux sont à offrir en sacrifice pour le péché d’un prêtre, de l’assemblée d’Israël, d’un chef ou d’un membre du peuple ; la façon de présenter ce sacrifice est expliquée (4:1-35 ; 6:24-30).
.
Des lois sont émises à propos de situations qui exigent des sacrifices de culpabilité (5:1–6:7 ; 7:1-7).
.
Des instructions sont données concernant l’offrande à faire le jour de l’onction d’un prêtre (6:19-23).
.

.
Etudes Perspicaces volume 2  - Encadré, page 134 en dessous de la barre:

.

LÉVITIQUE — POINTS PRINCIPAUX
.
Lois divines ayant trait particulièrement au service des prêtres en Israël, l’accent étant mis, pour le bien de la nation entière, sur la gravité du péché et l’importance d’être saint, car Jéhovah est saint.
.
Rédigé par Moïse en 1512 av. n. è., tandis qu’Israël campait au mont Sinaï.
.
Installation et entrée en fonction de la prêtrise aaronique.
.
Moïse procède à l’installation, qui dure sept jours (8:1-36).
.
Le huitième jour, la prêtrise entre en fonction ; Jéhovah montre son approbation en manifestant sa gloire et en consumant le sacrifice sur l’autel (9:1-24).
.
Jéhovah frappe Nadab et Abihou parce qu’ils ont offert un feu irrégulier ; en conséquence, il est interdit de boire des boissons alcooliques lorsqu’on officie au sanctuaire (10:1-11).
.
Les obligations de ceux qui serviront comme prêtres sont énoncées, ainsi que les prescriptions relatives à la consommation de ce qui est saint (21:1–22:16).
.
Les sacrifices qui permettent de rester approuvé par Dieu.
.
Des lois sont données concernant les animaux qui peuvent être offerts en holocauste et la façon de les préparer en vue de leur présentation (1:1-17 ; 6:8-13 ; 7:8).
.
Les différentes sortes d’offrandes de grain sont énumérées, ainsi que la façon de les présenter à Jéhovah (2:1-16 ; 6:14-18 ; 7:9, 10).
.
Il est expliqué comment offrir les sacrifices de communion ; la consommation du sang et de la graisse est interdite (3:1-17 ; 7:11-36).
.
Il est indiqué quels animaux sont à offrir en sacrifice pour le péché d’un prêtre, de l’assemblée d’Israël, d’un chef ou d’un membre du peuple ; la façon de présenter ce sacrifice est expliquée (4:1-35 ; 6:24-30).
.
Des lois sont émises à propos de situations qui exigent des sacrifices de culpabilité (5:1–6:7 ; 7:1-7).
.
Des instructions sont données concernant l’offrande à faire le jour de l’onction d’un prêtre (6:19-23).
.
Toutes les offrandes doivent être sans défaut ; les tares qui rendent un animal impropre au sacrifice sont énumérées (22:17-33).
.
Les règles relatives au jour des Propitiations sont expliquées, notamment qu’il faut sacrifier un taureau et deux boucs — un bouc pour Jéhovah et l’autre pour Azazel (16:2-34).
.
Prescriptions détaillées pour sauvegarder de l’impureté et préserver la sainteté.
.
Certains animaux peuvent servir de nourriture, car ils sont purs, tandis que la consommation d’autres est interdite, car ils sont impurs ; le contact des corps morts rend impur (11:1-47).
.
Une femme doit se purifier de son impureté après avoir accouché (12:1-8).
.
Les mesures à prendre dans les cas de lèpre sont détaillées (13:1–14:57).
.
Les écoulements des organes sexuels rendent impur, et une purification est requise (15:1-33).
.
Il faut préserver la sainteté en respectant le caractère sacré du sang et en rejetant l’inceste, la sodomie, la bestialité, la calomnie, le spiritisme et autres pratiques détestables (17:1–20:27).
.
Les sabbats et les fêtes saisonnières pour Jéhovah.
.
Les jours et les années sabbatiques, ainsi que les prescriptions et les principes relatifs au Jubilé, sont fixés (23:1-3 ; 25:1-55).
.
Il est expliqué comment célébrer la fête annuelle des Gâteaux sans levain (après la Pâque) et la fête des Semaines (plus tard appelée Pentecôte) (23:4-21).
.
La manière d’observer le jour des Propitiations et la fête des Huttes est indiquée (23:26-44).
.
Des bénédictions récompensent l’obéissance, des malédictions punissent la désobéissance.
.
L’obéissance sera récompensée par des bénédictions comme des récoltes abondantes, la paix et la sécurité (26:3-13).
.
La désobéissance entraînera des malédictions comme la maladie, la défaite face aux ennemis, la famine, la destruction de villes, la désolation du pays et l’exil (26:14-45).
.
.
Pour le contexte, les Israélites viennent de terminer la construction du Tabernacle en 1512 av. n.è. et le premier jour du premier mois de la deuxième année, le tabernacle fut dressé. (Exode 40:17), et notre lecture du livre du Lévitique qui couvre 1 mois, doit-être située juste après l’inauguration de la « tente de réunion ».
.
Ils sont toujours dans le désert du Sinaï depuis notre lecture de Exode 19:1

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

.

.
MAJ : Lévitique 7
.
Quelques lois s’ajoutent à notre tableau, voir les passages soulignés.
.
Les articles de loi en dessous de la barre:
LE GOUVERNEMENT THÉOCRATIQUE
Jéhovah Dieu est le Souverain suprême (Ex 19:5 ; 1S 12:12 ; Is 33:22).
Un roi siégera sur “ le trône de Jéhovah ”, étant son représentant (1Ch 29:23 ; Dt 17:14, 15).
D’autres préposés (chefs des tribus ; chefs de milliers, de centaines, de cinquantaines et de dizaines) étaient choisis sur les critères de leur crainte de Dieu, ainsi que de leur fidélité et de leur incorruptibilité (Ex 18:21, 25 ; Nb 1:44).
On devait le respect à tous ceux qui exerçaient l’autorité de droit divin : préposés, prêtres, juges, parents (Ex 20:12 ; 22:28 ; Dt 17:8-13).
LES OBLIGATIONS RELIGIEUSES
(Elles étaient résumées dans le plus grand commandement de la Loi, celui d’aimer Jéhovah de tout son cœur, de toute sa pensée, de toute son âme et de toute sa force ; Dt 6:5 ; 10:12 ; Mc 12:30.)
Seul Jéhovah devait être adoré (Ex 20:3 ; 22:20 ; Dt 5:7).
(…)
Tout le monde devait craindre Dieu afin de ne pas lui désobéir (Ex 20:20 ; Dt 5:29).
Il ne fallait pas prendre le nom de Dieu de manière indigne (Ex 20:7 ; Dt 5:11).
(…)
Tous étaient tenus de garder le sabbat (Ex 20:8-11 ; 31:12-17).
( ...)
Soutien de la prêtrise.
(…)
Offrande de sacrifices (Hé 8:3-5 ; 10:5-10).
Diverses offrandes requises dans la Loi : holocaustes réguliers (Lv chap. 1 ; Nb chap. 28), sacrifices de communion (Lv chap. 3 ; 19:5), sacrifices pour le péché (Lv chap. 4 ; Nb 15:22-29), sacrifices de culpabilité (Lv 5:1–6:7), offrandes de grain (Lv chap. 2), libations (Nb 15:5, 10), offrandes balancées (Lv 23:10, 11, 15-17).
Pratiques de la fausse religion interdites.
Idolâtrie (Ex 20:4-6 ; Dt 5:8-10).
(…)
Spiritisme, sorcellerie (Ex 22:18 ; Lv 20:27 ; Dt 18:9-14).
LES DEVOIRS DE LA PRÊTRISE
(Dans l’accomplissement de leurs devoirs, les prêtres recevaient l’aide des Lévites ; Nb 3:5-10.)
(…)
Offrir des sacrifices en faveur du peuple (Lv chap. 1-7).
Interroger Dieu au moyen de l’Ourim et du Thoummim (Ex 28:30 ; Nb 27:18-21).
L’ADMISSION DANS LA CONGRÉGATION D’ISRAËL
L’admission dans la congrégation d’Israël ne se limitait pas aux Israélites de naissance.
Des membres d’autres nations pouvaient devenir des adorateurs circoncis.
(…)
Restrictions limitant l’admission dans la congrégation d’Israël.
(…)
LE SYSTÈME JUDICIAIRE
(Les lois gouvernant les procès soulignaient la justice et la miséricorde de Jéhovah. Les juges avaient une certaine latitude pour se montrer miséricordieux en fonction des circonstances. Ces lois empêchaient également la congrégation de se souiller et protégeaient le bien-être de chaque Israélite.)
Juges.
Des prêtres, des rois et d’autres étaient désignés comme juges (Ex 18:25, 26 ; Dt 16:18 ; 17:8, 9 ; 1R 3:6, 9-12 ; 2Ch 19:5).
(…)
Audiences.
On soumettait les affaires ordinaires aux juges (Ex 18:21, 22 ; Dt 25:1, 2 ; 2Ch 19:8-10).
Si une juridiction inférieure ne pouvait pas trancher, l’affaire était portée devant une instance supérieure (Ex 18:25, 26 ; 1R 3:16, 28).
Les affaires exceptionnelles ou difficiles étaient portées devant les prêtres :
(…)
Témoins.
(…)
Faux témoignages.
Le parjure était strictement interdit (Ex 20:16 ; 23:1 ; Dt 5:20).
(…)
Pot-de-vin, partialité dans le jugement.
Les pots-de-vin sont interdits (Ex 23:8 ; Dt 27:25).
Interdiction de faire dévier le droit (Ex 23:1, 2, 6, 7 ; Lv 19:15, 35 ; Dt 16:19).
(…)
Punitions.
(…)
Dommages-intérêts : si l’animal de quelqu’un abîmait les biens d’autrui (Ex 22:5 ; 21:35, 36) ; si quelqu’un allumait un feu qui abîmait les biens d’autrui (Ex 22:6) ; si quelqu’un tuait l’animal domestique d’un autre (Lv 24:18, 21 ; Ex 21:33, 34) ; si quelqu’un s’appropriait involontairement pour son usage personnel quelque chose de “ saint ”, tel que des dîmes ou des sacrifices (Lv 5:15, 16) ; si quelqu’un trompait un compagnon à propos d’une chose sous sa garde, d’un dépôt en main, d’un vol, ou d’une chose trouvée et faisait un faux serment à propos de ces choses (Lv 6:2-7 ; Nb 5:6-8).
Villes de refuge.
(…)
Puis un procès avait lieu dans la juridiction où l’accident s’était produit.
(…)
MARIAGE, RELATIONS FAMILIALES, MORALITÉ SEXUELLE
(La Loi protégeait Israël en préservant le caractère sacré du mariage et de la vie de famille.)
Premier mariage célébré par Jéhovah (Gn 2:18, 21-24).
(…)
La polygamie était autorisée, mais réglementée de manière à protéger la femme et ses enfants (Dt 21:15-17 ; Ex 21:10).
Le mariage était obligatoire après séduction (sauf interdiction du père de la jeune fille) (Ex 22:16, 17 ; Dt 22:28, 29).
(…)
Il était interdit de s’allier par mariage avec des étrangers (Ex 34:12-16 ; Dt 7:1-4), mais le mariage avec une captive était autorisé (Dt 21:10-14).
(…)
Divorce.
(…)
L’adultère entraînait la peine de mort pour les deux coupables (Ex 20:14 ; Dt 22:22).
Inceste.
(…)
Rapports sexuels pendant les règles.
(…)
Rapports entre parents et enfants.
(…)
Les enfants devaient honorer leurs parents (Ex 20:12 ; 21:15, 17 ; Lv 19:3 ; Dt 5:16 ; 21:18-21 ; 27:16).
(…)
La bestialité entraînait la mort pour la personne et la bête (Ex 22:19 ; Lv 18:23, 29 ; 20:15, 16 ; Dt 27:21).
(…)
LES PRATIQUES COMMERCIALES
(La Loi encourageait l’honnêteté dans les affaires et le respect du foyer et des biens d’autrui.)
Possession des terres.
(…)
En cas de vente, le plus proche parent avait le droit d’acheter (Jr 32:7-12).
L’État n’avait pas le droit de saisir l’héritage foncier de quelqu’un pour cause d’utilité publique simplement en lui payant une compensation (1R 21:2-4).
La part des Lévites consistait en villes avec leurs terrains de pâture.
(…)
Rachat des biens.
(…)
Héritage.
(…)
Balances, poids et mesures.
(…)
La tromperie était détestable pour lui (Pr 11:1).
Dettes.
(…)
Gage pour un prêt.
Si on saisissait le vêtement de dessus d’une personne comme gage pour un prêt, on ne devait par le garder durant la nuit. (Souvent le pauvre couchait dans ce vêtement faute d’autre couverture.) (Ex 22:26, 27 ; Dt 24:12, 13).
(…)
LES LOIS MILITAIRES
(Ces lois réglementaient les guerres menées par les Israélites en Terre promise conformément aux ordres de Jéhovah. Les guerres menées par égoïsme ou pour conquérir au-delà des limites fixées par Dieu étaient strictement interdites.)
Guerres.
(…)
Âge des soldats.
(…)
Étaient exemptés du service militaire :
(…)
Méthodes militaires envers les villes ennemies.
(…)
Les chars étaient brûlés ; on coupait les jarrets des chevaux pour les mettre hors de combat, et plus tard on les abattait (Jos 11:6).
LES LOIS SUR L’ALIMENTATION ET L’HYGIÈNE
(Elles séparaient les Israélites des nations païennes et favorisaient la pureté et la santé. Elles leur rappelaient qu’ils devaient être saints devant Dieu ; Lv 19:2.)
Usage du sang.
Il était strictement interdit de consommer du sang (Gn 9:4 ; Lv 7:26 ; 17:12 ; Dt 12:23-25). La violation de cette loi était punie de mort (Lv 7:27 ; 17:10).
(…)
Utilisation de la graisse.
Interdiction de manger la graisse ; elle appartenait à Jéhovah (Lv 3:16, 17 ; 7:23, 24).
Manger la graisse d’un sacrifice entraînait la peine de mort (Lv 7:25).
Les animaux tués.
(…)
Mammifères, poissons et insectes qu’il était permis de manger :
(…)
Mammifères, poissons, oiseaux, créatures pullulantes qu’il était interdit de manger :
(…)
Animal mort de lui-même, ou bien trouvé mort ou déchiré par une bête sauvage (Lv 17:15, 16 ; Dt 14:21 ; Ex 22:31).
Les animaux offerts comme vœu ou offrandes volontaires, les sacrifices de communion, pouvaient être mangés le jour où ils étaient offerts et le lendemain, mais pas le troisième jour. La violation de cette loi était punie de mort. On devait manger les sacrifices d’actions de grâces le jour même ; n’en rien laisser jusqu’au matin (le lendemain). On ne devait pas garder de restes de la Pâque ; ce qui n’était pas mangé devait être brûlé (Lv 7:16-18 ; 19:5-8 ; 22:29, 30 ; Ex 12:10).
Les choses qui rendaient impurs :
Émission de sperme.
(…)
Accouchement.
(…)
Protections contre les maladies.
La lèpre et autres plaies.
(…)
Prescriptions relatives aux cadavres humains.
(…)
Prescriptions relatives aux cadavres des animaux.
(…)
Le butin pris à une ville.
(…)
AUTRES OBLIGATIONS ENVERS SON SEMBLABLE
(La Loi précisait qu’on ‘ devait aimer son compagnon comme soi-même ’ ; Lv 19:18. Jésus montra que c’était le deuxième commandement primordial de la Loi ; Mt 22:37-40.)
Envers les Israélites.
Il fallait témoigner de l’amour ; le meurtre était interdit (Ex 20:13 ; Rm 13:9, 10).
(…)
Sollicitude envers les pauvres (Ex 23:6 ; Lv 25:35, 39-43).
Sollicitude envers les veuves et les orphelins (Ex 22:22-24 ; Dt 24:17-21 ; 27:19).
Respect des biens.
Le vol était interdit ; une compensation était exigée (Ex 20:15 ; 22:1-4, 7).
Interdiction de désirer les biens et les possessions de son semblable (Ex 20:17).
Considération pour les handicapés.
(…)
Envers les résidents étrangers : on ne devait pas les maltraiter (Ex 22:21 ; 23:9 ; Lv 19:33, 34 ; Dt 10:17-19 ; 24:14, 15, 17 ; 27:19).
Envers les esclaves.
L’esclave hébreu était libéré la septième année de sa servitude ou l’année du Jubilé, selon celle qui tombait en premier. Durant son esclavage, on devait le traiter comme un salarié, avec considération (Ex 21:2 ; Dt 15:12 ; Lv 25:10).
Si un homme entrait avec une femme, elle sortait ou était libérée avec lui (Ex 21:3).
Si son maître lui avait donné une femme (vraisemblablement une étrangère) durant son esclavage, lui seul était libre ; si cette femme avait eu des enfants de lui, elle et les enfants demeuraient la propriété du maître (Ex 21:4).
(…)
Le maître pouvait flageller son esclave (Ex 21:20, 21). Si l’esclave était estropié, il recevait la liberté (Ex 21:26, 27). S’il mourait sous les coups de son maître, celui-ci pouvait être puni de mort ; les juges décidaient de la punition (Ex 21:20 ; Lv 24:17).
Envers les animaux.
Quelqu’un qui voyait un animal domestique en difficulté était tenu de le secourir, même s’il appartenait à un de ses ennemis (Ex 23:4, 5 ; Dt 22:4).
(…)
.

##**##
jean
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5628
Date d'inscription : 27/05/2010

https://www.jw.org/fr/

Amaytois aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020 Empty Re: Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020

Message  jean le Sam 21 Nov 2020 - 23:02

.
1/4
.
« Donne cet ordre à Aaron et à ses fils : “Voici la loi concernant l’holocauste : L’holocauste restera sur le foyer de l’autel toute la nuit, jusqu’au matin, et le feu sera entretenu sur l’autel. (Lévitique 6:9)
.
Dans ce verset, nous lisons 2 choses intéressantes :
.
La première : « L’holocauste restera sur le foyer de l’autel toute la nuit, jusqu’au matin. »
.
La seconde : « et le feu sera entretenu sur l’autel. »
.
Lisons le Psaume 1 :2 où David écrit : Mais son plaisir est dans la loi de Jéhovah, et il lit sa loi à voix basse * jour et nuit.

* La note dit : Ou « il médite sur sa loi ».
.
Pensons à : Je louerai Jéhovah, qui m’a conseillé. Même la nuit, mes pensées les plus secrètes me corrigent. (Psaume 16:7)
.
Même si nous sommes découragés : Mon Dieu, pendant le jour, j’appelle sans relâche, mais tu ne réponds pas ; pendant la nuit, il n’y a pas de silence chez moi. (Psaume 22:2)
.
Les fils de Coré écrivent : Pendant le jour, Jéhovah m’accordera son amour fidèle, et, durant la nuit, son chant sera avec moi — une prière au Dieu de ma vie. (Psaume 42:8)
.
De nouveau David dit : Sur mon lit, je me souviens de toi ; je médite sur toi durant les veilles de la nuit. (Psaume 63:6)
.
Quand à Assaf, il pleure en écrivant : Au jour de ma détresse, je recherche Jéhovah. La nuit, mes mains sont sans cesse tendues vers lui. Je suis inconsolable. (Psaume 77:2)
.
Nous pourrions continuer, mais dégageons l’idée principale concernant la première idée intéressante du verset du Lévitique. C’est que la nuit, nous pouvons prier Jéhovah Dieu sans cesse, en étant à peu-près certains que nous ne serons pas dérangés.
.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

.
Jésus était un homme de prière. Rappelez-vous qu’il lui est arrivé de passer toute une nuit à prier. Essayons de nous représenter la scène. (Lire Luc 6:12, 13.) C’est le printemps. Le soir tombe sur Capernaüm, la ville de pêcheurs dont Jésus a fait son point d’attache dans la région. Le Fils de Dieu gravit une des montagnes qui dominent la mer de Galilée. Tandis que la pénombre enveloppe progressivement le paysage, peut-être aperçoit-il en contrebas la lumière vacillante des lampes à huile qui éclairent Capernaüm et les villages voisins. Il est venu là pour prier. Maintenant qu’il s’adresse à Jéhovah, rien ne peut plus le distraire. Les minutes s’écoulent, puis les heures. Il ne prête aucune attention aux lueurs qui s’éteignent une à une, ni à la lune qui poursuit sa course céleste, ni aux animaux nocturnes en quête de nourriture. Jésus (…) s’étend longuement dans la prière. On imagine qu’il confie à son Père tout ce qu’il pense (…) et qu’il lui demande sincèrement sagesse et direction. {w12 15/2 p. 5 § 8}
.


Et pour la seconde idée, c’est que nous sommes chrétiens 24/24 heures et 7/7 jours ! Le culte pur que nous rendons à Jéhovah est continuel, comme le feu sur l’autel.
.
.
##**##
jean
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5628
Date d'inscription : 27/05/2010

https://www.jw.org/fr/

Amaytois aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020 Empty Re: Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020

Message  jean le Dim 22 Nov 2020 - 8:31

.
2/4
.
« “Voici à présent la loi concernant l’offrande de céréales : Les fils d’Aaron la présenteront devant Jéhovah en face de l’autel. (Lévitique 6:14)
.
Un des renvois conduit à Nombres 15:3, 4 replacé dans son contexte  : 1 Jéhovah dit encore à Moïse : 2 « Dis aux Israélites : “Quand finalement vous entrerez dans le pays que je vous donne pour que vous y habitiez 3 et que vous offrirez en sacrifice par le feu à Jéhovah un animal pris dans le gros ou le petit bétail pour faire monter une odeur agréable vers Jéhovah (que ce soit un holocauste ou un sacrifice, pour accomplir un vœu spécial, ou une offrande volontaire, ou bien une offrande présentée pendant vos fêtes saisonnières), 4 il faudra que celui qui présente son offrande présente aussi à Jéhovah une offrande de céréales composée d’un dixième d’épha de farine fine, mélangée à un quart de hîn d’huile. (Nombres 15:1-4)
.
Pour mémoire : le hîn valait 3,67 L. donc  un quart de hîn (ou 3 logs) = 0,917 L. ou 92 cl.
Et 1 épha = 22 L. donc 1/10 = 2,2 L.
.
D’un côté : « Les fils d’Aaron la présenteront » et de l’autre, il y a « nos offrandes »
.
Ne sommes-nous pas heureux de faire partie de la congrégation chrétienne avec en point de mire ce que dit Paul : Et soucions-nous les uns des autres pour nous inciter à l’amour et aux belles œuvres ;  n’abandonnons pas nos réunions, comme c’est l’habitude de quelques-uns, mais encourageons-nous mutuellement, et cela d’autant plus que vous voyez le jour approcher. (Hébreux 10:24, 25)
.
Et bien on retrouve l’idée de offrande dans notre présence aux réunions, nos commentaires, nos participations au chant des cantiques, nos offrandes volontaires, et nos prières. C’est de la « farine fine » ou « fleur de farine » offerte à Jéhovah.
.
Et pour l’idée des « fils d’Aaron », nous la retrouvons dans la personne des anciens ces « dons en hommes » (Ép. 4:8) qui font le service sous la direction du grand prêtre Jésus Christ le chef de la congrégation chrétienne. (Ép 1:22, 23 ; Col 1:18.)
.
Pensons aussi à l’encens que les prêtres offraient !
.
David a écrit sous inspiration : “ Que ma prière soit préparée comme l’encens devant toi. ” (Psaume 141:2). L’encens odorant représente donc, dans le système chrétien, les prières et les louanges que Jéhovah agrée. — 1 Thessaloniciens 3:10.
.
Qui peut s’approcher de Dieu dans le temple spirituel ? Prêtres et Lévites avaient autrefois le privilège de servir dans la cour intérieure du temple matériel ; les prêtres pouvaient également pénétrer dans le Saint. Les chrétiens oints, dont l’espérance est de vivre au ciel, jouissent d’une condition spirituelle particulière qui a été préfigurée par la cour intérieure et le Saint, condition qui leur permet d’offrir des prières et des louanges à Dieu.
.
Qu’en est-il des chrétiens qui ont l’espérance terrestre, les “ autres brebis ” ? (Jean 10:16.) Le prophète Isaïe a annoncé que “ dans la période finale des jours ” des humains de nombreuses nations viendraient adorer Jéhovah (Isaïe 2:2, 3). Il a également écrit que des “ étrangers ” se joindraient à Jéhovah et que celui-ci leur permettrait d’avoir accès auprès de lui. “ Je les réjouirai à l’intérieur de ma maison de prière ”, dit en effet Jéhovah (Isaïe 56:6, 7). Révélation 7:9-15 donne d’autres détails : il y est question d’‘ une grande foule de toutes nations ’ qui se rassemble pour adorer et prier Dieu “ jour et nuit ” dans la cour extérieure du temple spirituel.
.
N’est-il pas réconfortant de savoir que tous les serviteurs de Dieu peuvent aujourd’hui s’approcher de lui librement avec l’assurance d’être entendus ? {w06 1/9 p. 25 § 13-15}
.
.
##**##
jean
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5628
Date d'inscription : 27/05/2010

https://www.jw.org/fr/

Amaytois aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020 Empty Re: Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020

Message  jean le Dim 22 Nov 2020 - 13:53

.
3/4
.
On ne devra pas le préparer avec du levain. C’est la part que je leur donne sur mes sacrifices par le feu. C’est quelque chose de très saint, comme le sacrifice pour le péché et comme le sacrifice de réparation.  (Lévitique 6:17)
.
Car il est dit : « Quand il est monté dans les hauteurs, il a emmené des captifs ; il a donné des dons en hommes. » (Éphésiens 4:8)
.
Paul écrit : « il est dit », il cite le Psaume 68:18, et l’idée se retrouve aussi en 1 Corinthiens 12:28 et/ou Éphésiens 4:11 qui parlent des anciens des assemblées chrétiennes.
.
Dans les : « Points marquants des lettres aux Galates, aux Éphésiens, aux Philippiens et aux Colossiens », la Tour de Garde du 15 août 2008 (p. 27 § 6) expliquait : « Jésus Christ “ a emmené des captifs ”, c’est-à-dire qu’il a soustrait des hommes au pouvoir de Satan afin de les utiliser comme dons pour “ la construction ” de la congrégation chrétienne. Nous pouvons “ grandi[r] par l’amour en toutes choses en [...] Christ ” à condition d’obéir et d’être soumis à ceux qui nous dirigent, et de soutenir les dispositions prises par la congrégation. — Héb. 13:7, 17. »
.


Il en allait de même au temps de la prêtrise, les prêtres étaient guidés par l’esprit saint pour guider le peuple, et les Israélites étaient invités à donner les meilleurs à Jéhovah, qui lui-même, par sa générosité, donnait une partie des sacrifices reçus aux prêtres.
.
Il en va de même aujourd’hui. Avec l’aide de l’esprit saint, avec leurs prières profondes et sincères, avec leurs visites pastorales, avec leur zèle pour la prédication, avec les discours depuis l’estrade. Les anciens sont en droit de recevoir une part de prière, comme les prêtres recevaient une part des offrandes.
.
N’oublions pas l’esclave fidèle et avisé  (note : Ou « plein de bon sens », « sage ».) (Matthieu 24:45) qui nous nourrit spirituellement, avec de la qualité en quantité, doivent recevoir aussi une part des prières.
.
Et nous ?
.
En respectant les dispositions théocratiques, et en soutenant les anciens dans leur travail au sein de la congrégation chrétienne, en priant pour eux, nous « donnons le meilleur » à Jéhovah. Qui de son côté, béni les anciens et les membres des assemblées chrétiennes.
.
.
.
##**##
jean
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5628
Date d'inscription : 27/05/2010

https://www.jw.org/fr/

Amaytois aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020 Empty Re: Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020

Message  jean le Dim 22 Nov 2020 - 15:09

.
4/4
.
37 Telle est la loi concernant l’holocauste, l’offrande de céréales, le sacrifice pour le péché, le sacrifice de réparation, le sacrifice d’installation et le sacrifice de paix, 38 comme Jéhovah l’ordonna à Moïse au mont Sinaï, le jour où il ordonna aux Israélites de présenter leurs offrandes à Jéhovah dans le désert du Sinaï. (Lévitique 7:37, 38)
.
Loi concernant l’holocauste : Lévitique 6:9 « Donne cet ordre à Aaron et à ses fils : “Voici la loi concernant l’holocauste : L’holocauste restera sur le foyer de l’autel toute la nuit, jusqu’au matin, et le feu sera entretenu sur l’autel. »
.
Loi concernant l’offrande de céréales : Lévitique 6:14 « “Voici à présent la loi concernant l’offrande de céréales : Les fils d’Aaron la présenteront devant Jéhovah en face de l’autel. » Voir aussi (Lévitique 2:1)
.
Loi concernant le sacrifice pour le péché : Lévitique 6:25 « Dis à Aaron et à ses fils : “Voici la loi concernant le sacrifice pour le péché : C’est à l’endroit où l’on tue l’holocauste que le sacrifice pour le péché sera également tué, devant Jéhovah. C’est une chose très sainte »
.
Loi concernant le sacrifice de réparation : Lévitique 7:1 « “Voici la loi du sacrifice de réparation : C’est quelque chose de très saint. » Voir aussi (Lévitique 5:6)
.
Loi concernant le sacrifice d’installation * : Lévitique 6:20 « Voici l’offrande qu’Aaron et ses fils présenteront à Jéhovah le jour où Aaron sera oint : un dixième d’épha de farine fine en offrande de céréales régulière, la moitié le matin et la moitié le soir. » Voir aussi (Exode 29:1)
* Le terme « installation » désigne l’entrée en fonction de la prêtrise
.
Loi concernant le sacrifice de paix : Lévitique 3:11 « “Si son offrande est un sacrifice de paix et s’il la prend dans le gros bétail, que ce soit un mâle ou une femelle, il devra présenter une bête sans défaut devant Jéhovah. »
.


.
Quand il [Jésus] se leva pour lire, on lui donna le rouleau du prophète Isaïe. Il ouvrit le rouleau et trouva l’endroit où il était écrit : (Luc 4:16, 17)
.
Nous avons dans nos bibles actuelles, chapitres et versets qui nous aident à retrouver les portions qui nous intéressent. Quand Moïse à rédigé toutes ces lois, il devait être aisé pour les prêtres, avec l’aide de l’esprit saint, de retrouver le passage concernant tel sacrifice ou tel sacrifice.
.
Comme une table des matières, outre le fait de rappeler les différentes lois de sacrifice pour notre lecture biblique, ce verset du Lévitique, nous montre l’importance de dégager les points importants. Quand nous rédigeons un exposé ou quand nous donnons un cours biblique, nos auditeurs pourront retenir les idées clés.
.
.
.
##**##


BONNE SEMAINE THEOCRATIQUE A TOUS
jean
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5628
Date d'inscription : 27/05/2010

https://www.jw.org/fr/

Revenir en haut Aller en bas

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020 Empty Re: Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Lévitique 6-7 - Semaine du 23 Novembre 2020

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum