révélation 1-6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

révélation 1-6

Message  Zabou P le Lun 16 Déc 2013 - 2:22

Dernier livre de la Bible selon la disposition de la plupart des traductions, bien qu’il n’ait pas été écrit le dernier. Il est aussi appelé Apocalypse.

Écrivain, époque et lieu de rédaction.
L’apôtre Jean se présente lui-même comme l’écrivain et donne comme lieu de rédaction l’île de Patmos, où il était à ce moment-là en exil pour avoir prêché la Parole de Dieu et rendu témoignage à Jésus Christ (Ré 1:1, 9). La rédaction se situe peut-être vers 96 de n. è.
avatar
Zabou P
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 4143
Date d'inscription : 02/11/2012
Localisation : Charleroi Belgique

https://www.youtube.com/channel/UClyF2KdxNILyXXaTU1chEJg

Revenir en haut Aller en bas

Points marquants du livre de la Révélation — I

Message  Invité le Lun 16 Déc 2013 - 10:02

La Parole de Jéhovah est vivante
Points marquants du livre de la Révélation — I
ALORS qu’il est confiné sur l’île de Patmos, l’apôtre Jean, très âgé, reçoit une série de 16 visions. Ces visions lui permettent de contempler ce que Jéhovah Dieu et Jésus Christ accomplissent durant le jour du Seigneur, la période qui va de l’établissement du Royaume de Dieu, en 1914, jusqu’à la fin du Règne millénaire du Christ. Le livre de la Révélation, que Jean a écrit vers 96 de notre ère, est un récit captivant de ces visions.
Nous allons commencer par aborder des points marquants de Révélation 1:1–12:17, ce qui correspond aux sept premières visions reçues par Jean. Ces visions présentent un intérêt pour nous parce qu’elles ont trait à ce qui se passe sur la scène mondiale à notre époque et montrent comment Jéhovah va agir dans un avenir proche. Ceux qui lisent le récit de ces visions avec foi sont assurément consolés et encouragés. — Héb. 4:12.

“ L’AGNEAU ” OUVRE SIX DES SEPT SCEAUX

(Rév. 1:1–7:17)
Dans un premier temps, Jean contemple Jésus Christ glorifié et reçoit une série de messages qu’il doit ‘ écrire dans un rouleau et envoyer aux sept congrégations ’. (Rév. 1:10, 11.) Dans la vision qui suit, il voit un trône à sa place dans le ciel. Celui qui est assis sur le trône tient dans sa main droite un rouleau scellé avec sept sceaux. Celui qui est estimé “ digne d’ouvrir le rouleau ” n’est autre que “ le Lion qui est de la tribu de Juda ”, “ un agneau [...] ayant sept cornes et sept yeux ”. — Rév. 4:2 ; 5:1, 2, 5, 6.
La troisième vision révèle ce qui se passe quand “ l’Agneau ” ouvre un à un les six premiers sceaux. À l’ouverture du sixième sceau, il se produit un grand tremblement de terre et le grand jour de colère survient (Rév. 6:1, 12, 17). Mais la vision suivante montre “ quatre anges [...] retenant les quatre vents de la terre ” jusqu’à ce que les 144 000 soient tous scellés. Jean voit “ une grande foule ” de personnes qui ne sont pas scellées “ se tenant debout devant le trône et devant l’Agneau ”. — Rév. 7:1, 9.
Questions bibliques :
1:4 ; 3:1 ; 4:5 ; 5:6 — Que dénote l’expression “ les sept esprits ” ? Le chiffre sept représente la plénitude ou complétude du point de vue de Dieu. C’est ainsi que, par exemple, le message destiné “ aux sept congrégations ” concerne en fin de compte tous les serviteurs de Dieu rassemblés aujourd’hui dans plus de 100 000 congrégations sur la terre entière (Rév. 1:11, 20). Puisque l’esprit saint est accordé à proportion de ce que son opération doit réaliser, l’expression “ les sept esprits ” dénote la plénitude d’une opération de l’esprit saint qui donne la compréhension et procure des bénédictions à ceux qui prêtent attention à la prophétie. Le livre de la Révélation semble être construit sur la base de groupes d’éléments qui se présentent par sept. Le chiffre sept représente ici la complétude et, de fait, ce livre révèle comment sera “ mené à son terme ” ou réalisé complètement “ le saint secret de Dieu ”. — Rév. 10:7.
1:8, 17 — Quelles personnes sont désignées par les titres “ l’Alpha et l’Oméga ” et “ le Premier et le Dernier ” ? Le titre “ l’Alpha et l’Oméga ” s’applique à Jéhovah ; il souligne qu’avant lui il n’y avait aucun Dieu tout-puissant et qu’il n’y en aura pas après lui. Il est “ le commencement et la fin ”. (Rév. 21:6 ; 22:13.) Bien qu’en Révélation 22:13 Jéhovah soit appelé “ le premier et le dernier ”, en ce sens qu’il n’y a personne avant lui ou après lui, le contexte du premier chapitre de la Révélation montre que le titre “ le Premier et le Dernier ” désigne ici Jésus Christ. Il a été le premier humain à être ressuscité pour une vie spirituelle et immortelle et il est le dernier à avoir été ressuscité de la sorte par Jéhovah lui-même. — Col. 1:18.
2:7 — Qu’est-ce que “ le paradis de Dieu ” ? Puisque les paroles de ce verset s’adressent aux chrétiens oints, le paradis doit ici désigner le paradisiaque domaine céleste, la présence même de Dieu. Les chrétiens oints seront récompensés de leur fidélité en étant autorisés à “ manger de l’arbre de vie ”. Ils recevront l’immortalité. — 1 Cor. 15:53.
3:7 — Quand Jésus a-t-il reçu “ la clé de David ”, et quel usage en a-t-il fait ? Lors de son baptême en 29 de notre ère, Jésus est devenu le Roi désigné issu de la lignée de David. Toutefois, Jésus n’a pas reçu la clé de David avant 33, quand il a été élevé à la droite de Dieu dans les cieux. Là, il a hérité de tous les droits inhérents à la royauté davidique. Depuis lors, Jésus a fait usage de cette clé pour ouvrir la voie donnant accès à des possibilités et des privilèges en rapport avec le Royaume. En 1919, Jésus a placé “ la clé de la maison de David ” sur l’épaule de “ l’esclave fidèle et avisé ” en établissant cette classe de l’esclave “ sur tous ses biens ”. — Is. 22:22 ; Mat. 24:45, 47.
3:12 — Qu’est-ce que le “ nom nouveau ” de Jésus ? Ce nom est lié à la nouvelle fonction et aux nouveaux privilèges de Jésus (Phil. 2:9-11). Personne d’autre ne peut connaître ce nom de la même manière que lui ; toutefois, il l’écrit sur ses frères fidèles qui sont dans le domaine céleste en ce qu’il les introduit dans des relations d’une grande intimité avec lui (Rév. 19:12). Il va jusqu’à partager ses privilèges avec eux.

Quelques leçons :

1:3. Puisque “ le temps fixé [pour l’exécution des jugements de Dieu sur le monde de Satan] est proche ”, il est urgent que les humains comprennent le message contenu dans le livre de la Révélation et qu’ils agissent en conséquence.
3:17, 18. Pour être riches spirituellement, il nous faut acheter à Jésus “ de l’or affiné au feu ”. Autrement dit, nous devons nous efforcer d’être riches en belles œuvres (1 Tim. 6:17-19). Il nous faut aussi nous revêtir de “ vêtements de dessus blancs ” qui attestent notre identité de disciples du Christ, et faire usage de “ collyre ”, ce que sont entre autres les conseils publiés dans La Tour de Garde, afin d’acquérir du discernement spirituel. — Rév. 19:8.
7:13, 14. Les 24 anciens représentent les 144 000 dans leur gloire céleste, une position dans laquelle ils n’occupent pas uniquement les fonction de rois mais aussi celles de prêtres. Ils ont été préfigurés par les prêtres de l’Israël antique, que le roi David avait organisés en 24 divisions. C’est un des anciens qui révèle à Jean l’identité de la grande foule. Par conséquent, la résurrection des chrétiens oints doit avoir commencé quelque temps avant 1935. Pourquoi cela ? Parce que c’est cette année-là que l’identité exacte de la grande foule a été révélée aux serviteurs oints de Dieu se trouvant sur la terre. — Luc 22:28-30 ; Rév. 4:4 ; 7:9.

L’OUVERTURE DU SEPTIÈME SCEAU ABOUTIT À SEPT SONNERIES DE TROMPETTE
(Rév. 8:1–12:17)

L’Agneau ouvre le septième sceau. Sept anges reçoivent sept trompettes. Six d’entre eux sonnent de leur trompette, annonçant des messages de jugement contre “ le tiers ” de l’humanité, c’est-à-dire la chrétienté (Rév. 8:1, 2, 7-12 ; 9:15, 18). C’est ce que Jean voit dans la cinquième vision. Participant à la vision qui suit, Jean mange le petit rouleau et mesure le temple-sanctuaire. Après la sonnerie de la septième trompette, des voix fortes annoncent : “ Le royaume du monde est devenu le royaume de notre Seigneur et de son Christ. ” — Rév. 10:10 ; 11:1, 15.
La septième vision est une exposition détaillée des événements mentionnés en Révélation 11:15, 17. On voit un grand signe dans le ciel. La femme céleste met au monde un fils, un mâle. Le Diable est chassé du ciel. En colère contre la femme céleste, il s’en va “ faire la guerre au reste de sa semence ”. — Rév. 12:1, 5, 9, 17.
Questions bibliques :
8:1-5 — Pourquoi s’est-il produit un silence dans le ciel, et qu’est-ce qui a ensuite été jeté sur la terre ? Un silence symbolique s’est produit dans le ciel afin que “ les prières des saints ” se trouvant sur la terre puissent être entendues. Cela a eu lieu à la fin de la Première Guerre mondiale. Les chrétiens oints n’étaient pas montés au ciel à la fin des temps des Gentils, contrairement à ce que beaucoup avaient espéré. Ils avaient vécu des moments difficiles durant le conflit. Ils priaient donc à présent avec ferveur pour demander la direction de Dieu. En réponse à leurs prières, l’ange a jeté sur la terre un feu symbolique qui a enflammé spirituellement les chrétiens oints. Bien que peu nombreux, ils ont entrepris une œuvre mondiale de prédication qui a fait du Royaume de Dieu une question brûlante, ce qui a allumé un feu au sein de la chrétienté. Tels des tonnerres, des avertissements fondés sur la Bible ont été lancés avec fracas ; tels des éclairs, des vérités bibliques ont été rendues publiques ; le domaine de la fausse religion a été ébranlé jusque dans ses fondations, tout comme des maisons sont secouées par un tremblement de terre.
8:6-12 ; 9:1, 13 ; 11:15 — Quand les sept anges se sont-ils préparés à sonner de leurs trompettes ? Quand et de quelle manière les sonneries de trompette ont-elles retenti ? Les préparatifs préalables aux sept sonneries de trompette comprennent la direction qui a été accordée aux membres de la classe de Jean ranimés se trouvant sur la terre de 1919 à 1922. Ces chrétiens oints ont, durant cette période, diligemment réorganisé le ministère public et accru leurs moyens d’impression (Rév. 12:13, 14). Les sonneries de trompette représentent les courageuses proclamations des jugements de Jéhovah contre le monde de Satan, proclamations qui sont faites par les serviteurs de Dieu en collaboration avec les anges. Il est à noter qu’elles ont débuté en 1922, par l’assemblée de Cedar Point, aux États-Unis, et qu’elles se poursuivront jusqu’à la grande tribulation.
8:13 ; 9:12 ; 11:14 — En quel sens les trois dernières sonneries de trompette sont-elles des “ malheurs ” ? Alors que les quatre premières sonneries de trompette sont des proclamations dévoilant l’état de mort spirituelle dans lequel se trouve la chrétienté, les trois dernières sont des malheurs en ce sens qu’elles ont trait à des événements précis. La cinquième sonnerie se rapporte à la libération des serviteurs de Dieu de “ l’abîme ” de l’inactivité en 1919 et à leur activité incessante de prédication, qui est devenue une véritable plaie tourmentant la chrétienté (Rév. 9:1). La sixième concerne la plus impressionnante charge de cavalerie de toute l’Histoire, l’œuvre mondiale de prédication qui a commencé en 1922. La dernière sonnerie a trait à la naissance du Royaume messianique.

Quelques leçons :

9:10, 19. Les déclarations faisant autorité, fondées sur la Bible, que diffuse “ l’esclave fidèle et avisé ” dans ses publications renferment un message cuisant (Mat. 24:45). Ce message correspond aux queues des sauterelles qui ont “ des aiguillons semblables à ceux des scorpions ” et aux chevaux d’une cavalerie dont les “ queues sont semblables à des serpents ”. Pourquoi ? Parce que ces publications annoncent le “ jour de vengeance ” de Jéhovah (Is. 61:2). Participons avec courage et zèle à leur diffusion.
9:20, 21. De nombreuses personnes humbles qui vivent dans des pays dits non-chrétiens ont déjà réagi favorablement au message que nous diffusons. Nous ne nous attendons pas pour autant à une conversion en masse des peuples n’appartenant pas à la sphère d’influence de la chrétienté, désignés ici par l’expression “ le reste des hommes ”. Nous poursuivons toutefois avec persévérance notre ministère.
12:15, 16. “ La terre ” — des éléments au sein même du système de Satan, en l’occurrence les dirigeants de divers pays — a défendu la liberté de religion. À partir des années 1940, ces autorités ont “ avalé le fleuve [de persécutions] que le dragon avait vomi de sa gueule ”. Incontestablement, quand Jéhovah en décide ainsi, il est capable d’influencer les autorités de sorte qu’elles accomplissent sa volonté. C’est donc très à propos que Proverbes 21:1 déclare : “ Le cœur d’un roi est comme des ruisseaux d’eau dans la main de Jéhovah. Il le dirige partout où il prend plaisir à le diriger. ” Cela devrait affermir notre foi en Dieu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Points marquants du livre de la Révélation — II

Message  Invité le Lun 16 Déc 2013 - 10:08

La Parole de Jéhovah est vivante

Points marquants du livre de la Révélation — II

QUE réserve l’avenir à ceux qui adorent Jéhovah Dieu et à ceux qui ne l’adorent pas ? Que va-t-il advenir de Satan et de ses démons ? Quelles bénédictions seront déversées sur les humains obéissants durant le Règne millénaire de Christ ? Chacune de ces questions, et d’autres tout aussi importantes, trouve une réponse en Révélation 13:1–22:21. Ces chapitres renferment les 9 dernières des 16 visions que l’apôtre Jean a reçues vers la fin du Ier siècle de notre ère.
“ Heureux celui qui lit à haute voix et ceux qui entendent les paroles de cette prophétie, et qui observent les choses qui s’y trouvent écrites ”, déclare Jean (Rév. 1:3 ; 22:7). La lecture et l’application de ce que nous apprenons dans le livre de la Révélation peuvent modeler notre cœur, fortifier notre foi en Dieu et en son Fils, Jésus Christ, et nous offrir une espérance magnifique pour l’avenir. — Héb. 4:12.

LES SEPT BOLS DE LA FUREUR DE DIEU SONT VERSÉS
(Rév. 13:1–16:21)


“ Les nations se sont mises en colère, lit-on en Révélation 11:18, et ta colère [celle de Dieu] est venue, ainsi que le temps [...] de causer la ruine de ceux qui ruinent la terre. ” Dans quel contexte cela se produit-il ? La huitième vision le dévoile en décrivant les activités d’“ une bête sauvage [...] avec dix cornes et sept têtes ”. — Rév. 13:1.
Dans la neuvième vision, Jean voit “ l’Agneau [...] se tena[n]t debout sur le mont Sion ” et avec lui “ cent quarante-quatre mille ” qui “ ont été achetés d’entre les humains ”. (Rév. 14:1, 4.) Puis des déclarations angéliques retentissent. Dans la vision qui suit, Jean voit “ sept anges avec sept plaies ”. Tout donne à penser que c’est Jéhovah lui-même qui commande à ces anges de verser “ les sept bols de la fureur de Dieu ” sur différents éléments du monde de Satan. Les bols contiennent des déclarations et des avertissements relatifs aux jugements que Dieu exécutera (Rév. 15:1 ; 16:1). Ces deux visions fournissent des détails sur d’autres jugements que rendra le Royaume et qui sont associés au troisième malheur et à la sonnerie de la septième trompette. — Rév. 11:14, 15.

Questions bibliques :

13:8 — Qu’est-ce que “ le rouleau de vie de l’Agneau ” ? Il s’agit d’un rouleau symbolique où ne sont inscrits que les noms de ceux qui sont appelés à régner avec Jésus Christ dans son Royaume céleste, y compris les noms des chrétiens oints qui sont encore sur la terre.
13:11-13 — En quel sens la bête sauvage à deux cornes agit-elle comme un dragon et fait-elle descendre du feu du ciel ? Le fait que la bête sauvage à deux cornes, identifiée à la Puissance mondiale anglo-américaine, parle comme un dragon signifie qu’elle recourt aux menaces, aux pressions et à la violence pour forcer les gens à accepter son type de domination. Elle fait descendre du feu du ciel en ce sens qu’elle s’attribue le rôle d’un prophète en prétendant qu’elle a vaincu les forces du mal au cours des deux guerres mondiales du XXe siècle et qu’elle l’a emporté sur le communisme.
16:17 — Qu’est-ce que “ l’air ” sur lequel le septième bol est versé ? “ L’air ” symbolise le mode de pensée satanique, “ l’esprit [ou inclination mentale] qui opère maintenant dans les fils de la désobéissance ”. C’est cet air empoisonné que respire tout le système de choses mauvais de Satan. — Éph. 2:2.

Quelques leçons :

13:1-4, 18. “ Une bête sauvage ” symbolisant les gouvernements humains monte “ de la mer ”, c’est-à-dire des masses agitées de l’humanité (Is. 17:12, 13 ; Dan. 7:2-8, 17). Cette bête, que Satan a créée et dotée de pouvoir, porte le nombre 666, ce qui souligne son degré élevé d’imperfection. Sachant ce que représente cette bête, nous ne la suivons pas avec admiration ni ne l’adorons, contrairement à ce que font les humains en général. — Jean 12:31 ; 15:19.
13:16, 17. Même si nous rencontrons des épreuves lors d’activités de la vie courante, comme “ acheter ou vendre ”, ne cédons pas aux pressions en permettant à la bête sauvage de diriger notre vie. Si nous acceptions ‘ la marque de la bête sauvage sur notre main ou sur notre front ’, cela équivaudrait à laisser la bête se rendre maître de nos actions ou influer sur nos pensées.
14:6, 7. La proclamation angélique montre que nous devons annoncer avec empressement la bonne nouvelle du Royaume établi de Dieu. Nous devons aider ceux qui étudient la Bible en notre compagnie à cultiver une crainte salutaire de Dieu et à lui rendre gloire.
14:14-20. Quand sera achevée “ la moisson de la terre ”, autrement dit la moisson de ceux qui seront sauvés, viendra alors le moment pour l’ange de jeter “ dans le grand pressoir de la fureur de Dieu ” la vendange de “ la vigne de la terre ”. Cette vigne — à savoir l’ensemble des gouvernements corrompus et visibles au moyen desquels Satan domine sur l’humanité, ainsi que leurs “ grappes ” de mauvais fruits — sera donc détruite à jamais. Soyons résolus à nous protéger de l’influence de la vigne de la terre.
16:13-16. Les “ paroles inspirées impures ” symbolisent la propagande démoniaque qui a pour but d’empêcher que les rois de la terre ne se laissent ébranler par le déversement des sept bols de la fureur de Dieu, mais aussi de manœuvrer ces rois pour qu’ils s’opposent à Jéhovah. — Mat. 24:42, 44.
16:21. La fin de ce monde approchant, la proclamation des jugements de Jéhovah à l’encontre du système mauvais de Satan comprendra probablement des messages verbaux très virulents représentés, selon toute vraisemblance, par de la grêle. Cela dit, la majorité des humains continuera à blasphémer Dieu.

LE ROI TRIOMPHANT RÈGNE
(Rév. 17:1–22:21)


“ Babylone la Grande ”, l’empire universel de la fausse religion, est une partie immonde du système mauvais de Satan. Dans la 11e vision, elle est dépeinte sous les traits d’une “ grande prostituée [...] assise sur une bête sauvage de couleur écarlate ”. Elle sera complètement détruite par “ les dix cornes ” de cette même bête qui la porte (Rév. 17:1, 3, 5, 16). La vision suivante, qui la compare à une “ grande ville ”, annonce sa chute et lance un appel pressant au peuple de Dieu pour qu’il “ sort[e] d’elle ”. Beaucoup mènent deuil quand la grande ville disparaît. Dans le ciel, en revanche, il y a de la joie en raison du “ mariage de l’Agneau ”. (Rév. 18:4, 9, 10, 15-19 ; 19:7.) Dans la 13e vision, un cavalier sur “ un cheval blanc ” va faire la guerre aux nations, et il anéantit le monde mauvais de Satan. — Rév. 19:11-16.
Qu’arrivera-t-il au “ serpent originel, qui est le Diable et Satan ” ? À quel moment sera-t-il “ jeté dans le lac de feu ” ? Ce point et d’autres encore sont abordés dans la 14e vision (Rév. 20:2, 10). Les deux dernières visions offrent un aperçu de ce que sera la vie durant le Millénium. Tandis que la “ révélation ” touche à sa fin, Jean voit ‘ un fleuve d’eau de la vie couler au milieu de la grande rue de la ville ’, et une magnifique invitation est adressée à “ quiconque a soif ”. — Rév. 1:1 ; 22:1, 2, 17.

Questions bibliques :

17:16 ; 18:9, 10 — Pourquoi “ les rois de la terre ” manifestent-ils leur chagrin au sujet de l’entité qu’ils ont eux-mêmes dévastée ? Pour des raisons purement égoïstes. Après la destruction de Babylone la Grande, les rois de la terre se rendent sans doute compte que cette structure leur était bien utile. Elle servait de paravent religieux pour légitimer leurs actes d’oppression. Babylone la Grande les aidait également à recruter des jeunes qu’ils envoyaient au front. En outre, elle jouait un rôle important pour ce qui est de maintenir leurs sujets dans la soumission.
19:12 — Comment se fait-il que Jésus soit le seul à connaître le nom qu’il porte ? Ce nom correspond apparemment à la fonction et aux responsabilités que Jésus assume durant le jour du Seigneur, comme celles énoncées en Isaïe 9:6. Personne ne connaît ce nom, sauf lui, en ce sens que ses responsabilités sont sans égales et qu’il est le seul à savoir ce qu’implique occuper la haute fonction qui est la sienne. Toutefois, Jésus partage certaines de ses responsabilités avec les membres de la classe de son épouse ; en d’autres termes, il ‘ écrit sur eux son nom nouveau ’. — Rév. 3:12.
19:14 — Qui chevauchera avec Jésus à Har-Maguédôn ? ‘ Les armées dans le ciel ’ qui accompagnent Jésus dans la guerre de Dieu englobent les anges ainsi que les chrétiens oints vainqueurs, ceux qui auront déjà reçu leur récompense céleste. — Mat. 25:31, 32 ; Rév. 2:26, 27.
20:11-15 — Qui a son nom écrit dans “ le rouleau [ou “ le livre ”] de vie ” ? Ce rouleau renferme les noms de tous ceux qui sont en position de recevoir la vie éternelle. Y figurent donc les chrétiens oints, les membres de la grande foule et les fidèles serviteurs de Dieu qui bénéficieront de la ‘ résurrection des justes ’. (Actes 24:15 ; Rév. 2:10 ; 7:9.) Ceux qui viendront à la vie au cours de la ‘ résurrection des injustes ’ n’auront leurs noms marqués dans “ le rouleau de vie ” que s’ils se conforment aux “ choses [...] écrites dans les rouleaux ” d’instructions qui seront ouverts durant le Millénium. Cependant, les inscriptions ne sont pas notées à l’encre indélébile. Les noms des chrétiens oints sont écrits de façon définitive s’ils se montrent fidèles jusqu’à la mort (Rév. 3:5). Les noms de ceux à qui est accordée la vie sur terre sont inscrits durablement à condition qu’ils passent avec succès la dernière épreuve, à la fin des mille ans. — Rév. 20:7, 8.

Quelques leçons :

17:3, 5, 7, 16. “ La sagesse d’en haut ” nous aide à comprendre “ le mystère de la femme et de la bête sauvage [de couleur écarlate] qui la porte ”. (Jacq. 3:17.) Cette bête sauvage symbolique a vu le jour sous le nom de la Société des Nations, puis elle a réapparu sous celui de l’Organisation des Nations unies. La résolution de ce mystère ne devrait-elle pas nous pousser à avoir du zèle dans la prédication de la bonne nouvelle du Royaume de Dieu et dans la proclamation du jour de jugement de Jéhovah ?
21:1-6. Nous pouvons être absolument certains que, sous la domination du Royaume, les bénédictions prédites deviendront réalité. Pourquoi ? Parce qu’à leur sujet il est dit : “ Elles sont accomplies ! ”
22:1, 17. Le “ fleuve d’eau de la vie ” représente les dispositions que Jéhovah a prises pour que les humains obéissants soient affranchis du péché et de la mort. Aujourd’hui, nous avons accès à une partie de cette eau. Ne nous contentons pas d’accepter avec gratitude l’invitation de venir et de “ pren[dre] l’eau de la vie gratuitement ”. Transmettons-la également avec ardeur à d’autres !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: révélation 1-6

Message  Invité le Jeu 19 Déc 2013 - 15:52

(Révélation 2:10) 10 N’aie pas peur des choses que tu es sur le point de subir. Écoute ! Le Diable continuera de jeter quelques-uns d’entre vous en prison pour que vous soyez pleinement mis à l’épreuve, et pour que vous ayez une tribulation pendant dix jours. Montre-toi fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.

*** it-1 p. 759 Endurance ***
Il est également important de ne jamais perdre de vue l’espérance chrétienne : vivre éternellement et débarrassé du péché. Pas même la mort entre les mains de persécuteurs ne peut annuler cette espérance (Rm 5:4, 5 ; 1Th 1:3 ; Ré 2:10). Les souffrances présentes sembleront bien insignifiantes en comparaison de l’accomplissement de cette extraordinaire espérance (Rm 8:18-25). Pour celui qui a l’éternité en vue, toute souffrance, même intense sur l’instant, est “ momentanée et légère ”. (2Co 4:16-18.) Celui qui se rappelle que les épreuves sont temporaires et qui se cramponne à l’espérance chrétienne peut s’éviter de sombrer dans le désespoir et de devenir infidèle à Jéhovah Dieu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: révélation 1-6

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum