Points marquants des lettres de Jean et de Jude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lecture de la Bible :  1 Jean 1-5; 2Jn 1-13; 3Jn 1-14 – Jude 1-25

Message  Zabou P le Sam 7 Déc 2013 - 15:46

Lecture de la Bible :  1 Jean 1-5; 2Jn 1-13; 3Jn 1-14 – Jude 1-25

Les biblistes s’accordent généralement avec la tradition pour reconnaître que la bonne nouvelle selon Jean et les lettres nommées Première, Deuxième et Troisième de Jean sont de la même main. Il existe de nombreux points communs entre ces lettres et le quatrième Évangile.  Selon toute probabilité, Jean rédigea les lettres depuis Éphèse vers 98 de n. è., sensiblement à la même époque que son Évangile.
avatar
Zabou P
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 4200
Date d'inscription : 02/11/2012
Localisation : Charleroi Belgique

https://www.youtube.com/channel/UClyF2KdxNILyXXaTU1chEJg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Points marquants des lettres de Jean et de Jude

Message  Zabou P le Dim 8 Déc 2013 - 0:40

1 jean 1 : 8  Si nous déclarons : “ Nous n’avons pas de péché ”, nous nous égarons nous-mêmes et la vérité n’est pas en nous

*** w11 15/2 p. 20 Appréciez-vous vraiment vos bénédictions ? ***
Néanmoins, pour diverses raisons, des tensions peuvent surgir entre nous et nos frères et sœurs. Par exemple, il est facile de s’irriter des imperfections de quelqu’un et d’adopter un esprit critique à son égard. Dans ce cas, souvenons-nous que Jéhovah aime ses serviteurs malgré leurs défauts. Qui plus est, “ si nous déclarons : ‘ Nous n’avons pas de péché ’, nous nous égarons nous-mêmes et la vérité n’est pas en nous ”. (1 Jean 1:8.) Nous devrions donc nous efforcer de ‘ continuer à nous supporter les uns les autres et à nous pardonner volontiers les uns aux autres ’. — Col. 3:13.
avatar
Zabou P
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 4200
Date d'inscription : 02/11/2012
Localisation : Charleroi Belgique

https://www.youtube.com/channel/UClyF2KdxNILyXXaTU1chEJg

Revenir en haut Aller en bas

Points marquants des lettres de Jean et de Jude

Message  Invité le Lun 9 Déc 2013 - 10:43

La Parole de Jéhovah est vivante

Points marquants des lettres de Jean et de Jude

ÉCRITES selon toute vraisemblance en 98 de n. è. à Éphèse, les trois lettres de l’apôtre Jean figurent parmi les derniers livres venus compléter les Écritures inspirées. Les deux premières lettres encouragent les chrétiens à continuer de marcher dans la lumière et à lutter pour empêcher que l’apostasie ne gagne du terrain. Dans sa troisième lettre, non seulement Jean parle de l’importance de marcher dans la vérité, mais encore il incite les chrétiens à coopérer.
Dans sa lettre rédigée en Palestine, probablement en 65 de n. è., Jude, le demi-frère de Jésus, met en garde ses compagnons chrétiens contre des individus malfaisants qui se sont glissés dans la congrégation ; il prodigue des recommandations sur la façon de résister aux mauvaises influences. Un examen attentif du message renfermé dans les trois lettres de Jean et celle de Jude nous aidera certainement à garder une foi forte malgré les obstacles. — Héb. 4:12.

CONTINUEZ À MARCHER DANS LA LUMIÈRE, DANS L’AMOUR ET PAR LA FOI
(1 Jean 1:1–5:21)
Destinée à l’ensemble de ceux qui sont en union avec le Christ, la première lettre de Jean offre des conseils avisés qui permettront aux chrétiens de résister à l’apostasie et de rester fermement attachés à la vérité et à la justice. L’apôtre souligne l’importance de continuer à marcher dans la lumière, dans l’amour et par la foi.
“ Si nous marchons dans la lumière comme [Dieu] lui-même est dans la lumière, écrit Jean, nous avons part les uns avec les autres. ” Dieu étant la Source de l’amour, l’apôtre lance cette invitation : “ Continuons à nous aimer les uns les autres. ” Tandis que “ l’amour de Dieu ” nous pousse à “ observ[er] ses commandements ”, nous vainquons le monde par “ notre foi ” en Jéhovah Dieu, en sa Parole et en son Fils. — 1 Jean 1:7 ; 4:7 ; 5:3, 4.
Questions bibliques :
2:2 ; 4:10 — En quoi Jésus est-il “ un sacrifice propitiatoire ” ? Faire propitiation signifie “ apaiser ”, “ se rendre propice ”. Jésus a donné sa vie en sacrifice propitiatoire en ce sens que, par ce qu’il a fait, il a apaisé, ou satisfait, les exigences de la justice parfaite. En vertu de ce sacrifice, Dieu pouvait manifester sa miséricorde et pardonner les péchés de ceux qui exercent la foi en Jésus. — Jean 3:16 ; Rom. 6:23.
2:7, 8 — Quel commandement Jean qualifie-t-il aussi bien d’“ ancien ” que de “ nouveau ” ? Le commandement en question se rapporte à l’amour fraternel pouvant aller jusqu’au sacrifice de soi (Jean 13:34). Jean le qualifie d’“ ancien ” parce que Jésus l’a donné plus de 60 ans avant que l’apôtre ne rédige sa première lettre inspirée. Les croyants l’avaient donc reçu “ dès le commencement ” de leur vie chrétienne. Ce commandement est aussi “ nouveau ” puisqu’il signifie plus qu’‘ aimer son compagnon comme soi-même ’ ; il implique d’aimer jusqu’au sacrifice de soi. — Lév. 19:18 ; Jean 15:12, 13.
3:2 — Qu’est-ce qui “ n’a pas encore été manifesté ” aux chrétiens oints, et qui ceux-ci verront-ils “ tel qu’il est ” ? Ce qui n’a pas encore été manifesté aux chrétiens oints, c’est l’apparence qu’ils auront quand ils seront ressuscités au ciel avec un corps spirituel (Phil. 3:20, 21). Cependant, ils savent que ‘ lorsque Dieu sera manifesté, ils seront semblables à lui, parce qu’ils le verront tel qu’il est ’, lui, “ l’Esprit ”. — 2 Cor. 3:17, 18.
5:5-8 — Comment l’eau, le sang et l’esprit ont-ils témoigné que “ Jésus est le Fils de Dieu ” ? L’eau a témoigné parce que, quand Jésus a été baptisé dans l’eau, Jéhovah lui-même lui a exprimé son approbation et l’a appelé “ mon Fils ”. (Mat. 3:17.) Le sang (ou la vie) de Jésus, qui a été donné “ en rançon correspondante pour tous ”, a aussi attesté que Jésus est le Fils de Dieu (1 Tim. 2:5, 6). Enfin, l’esprit saint a confirmé que Jésus est le Fils de Dieu en descendant sur lui au moment du baptême, lui permettant de “ travers[er] le pays en faisant le bien et en guérissant tous ceux qui étaient opprimés par le Diable ”. — Jean 1:29-34 ; Actes 10:38.
Quelques leçons :
2:9-11 ; 3:15. Si un chrétien permet à quelque chose ou à quelqu’un de briser l’amour qu’il a pour ses frères, il marche dans les ténèbres spirituelles et ne sait pas où il va.

CONTINUEZ DE “ MARCHE[R] DANS LA VÉRITÉ ”
(2 Jean 1-13)

Jean commence ainsi sa deuxième lettre : “ L’ancien, à la dame choisie et à ses enfants. ” Il exprime sa joie d’avoir trouvé “ certains de[s] enfants [de cette dame] qui marchent dans la vérité ”. — 2 Jean 1, 4.
L’apôtre encourage à cultiver l’amour, avant de préciser : “ Voici ce que signifie l’amour : que nous continuions à marcher selon ses commandements. ” Il énonce également une mise en garde contre “ le trompeur et l’antichrist ”. — 2 Jean 5-7.
Questions bibliques :
1, 13 — Qui est “ la dame choisie ” ? Peut-être Jean faisait-il allusion à une femme nommée Kuria, qui est le terme grec pour “ dame ”. À moins qu’il ne s’adressât à une congrégation en particulier et ne recourût à une figure de rhétorique pour embrouiller les persécuteurs. Dans ce cas, les enfants de la dame devaient être les membres de cette congrégation, et “ les enfants de [s]a sœur ” devaient désigner les membres d’une autre congrégation.
7 — De quelle venue de Jésus l’apôtre Jean parle-t-il dans ce verset, et en quel sens les trompeurs ‘ ne la confessent-ils pas ’ ? Il ne s’agit pas de la venue future et invisible de Jésus. Il s’agit plutôt de sa venue dans la chair et de son onction comme Christ (1 Jean 4:2). Les trompeurs ne reconnaissent pas cette venue dans la chair. Il est possible qu’ils nient que Jésus ait jamais existé ou encore qu’ils rejettent l’idée que celui-ci a été oint d’esprit saint.
Quelques leçons :
2, 4. Pour obtenir le salut, il est primordial que nous apprenions à connaître “ la vérité ”, c’est-à-dire l’ensemble des enseignements chrétiens qui fait maintenant partie intégrante de la Bible, et que nous y adhérions. — 3 Jean 3, 4.
8-11. Si nous ne voulons pas perdre “ faveur imméritée, miséricorde et paix de la part de Dieu le Père et de la part de Jésus Christ ”, et nous priver de la compagnie bienveillante de nos frères, nous devons “ pren[dre] garde ” à nous-mêmes sur le plan spirituel et repousser ceux qui “ ne demeure[nt] pas dans l’enseignement du Christ ”. — 2 Jean 3.

DEVENEZ “ DES COMPAGNONS DE TRAVAIL DANS LA VÉRITÉ ”
(3 Jean 1-14)

La troisième lettre de Jean est adressée à son ami intime Gaïus. “ Je n’ai pas de plus grand sujet de reconnaissance que ceci, écrit-il : que j’entende dire que mes enfants continuent à marcher dans la vérité. ” — 3 Jean 4.
Jean félicite Gaïus, car il “ fai[t] œuvre fidèle ” en soutenant les frères de passage. “ Nous sommes [...] tenus d’accueillir de tels hommes avec hospitalité, explique l’apôtre, afin que nous devenions des compagnons de travail dans la vérité. ” — 3 Jean 5-8.
Questions bibliques :
11 — Pourquoi certains en viennent-ils à mal agir ? En raison de leur manque de spiritualité, certains ne voient pas mentalement Dieu, et comme ils ne peuvent pas le voir littéralement, ils agissent comme si lui ne les voyait pas. — Ézék. 9:9.
14 — Qui sont ceux que Jean appelle “ amis ” ? Dans ce verset, le mot “ amis ” englobe plus que ceux qui ont des relations étroites les uns avec les autres. Jean emploie ce terme pour parler des chrétiens en général.
Quelques leçons :
4. Les chrétiens mûrs de la congrégation se réjouissent grandement lorsqu’ils constatent que ses jeunes membres “ continuent à marcher dans la vérité ”. Et quelle n’est pas la joie des parents quand ils réussissent à faire de leurs enfants des personnes spirituelles !
5-8. Au nombre de ceux qui se dépensent pleinement pour leurs frères, par amour pour ces derniers et pour Jéhovah, figurent les surveillants itinérants, les missionnaires, les Béthélites et les pionniers. Leur foi est digne d’être imitée, et ils méritent notre soutien bienveillant.
9-12. Nous devons imiter l’exemple du fidèle Démétrius, et non celui du bavard Diotréphès, qui était un calomniateur.

“ GARDEZ-VOUS DANS L’AMOUR DE DIEU ”
(Jude 1-25)

Jude dépeint ceux qui se sont infiltrés dans la congrégation comme “ des gens qui murmurent, qui se plaignent de leur sort dans la vie, qui vont selon leurs propres désirs ”. Ils “ profère[nt] des propos orgueilleux, tandis qu’ils admirent les personnes [en vue] ”. — Jude 4, 16.
Comment les chrétiens peuvent-ils résister aux mauvaises influences ? Jude conseille : “ Bien-aimés, souvenez-vous des paroles qui ont été prononcées autrefois par les apôtres de notre Seigneur Jésus Christ. ” Puis il ajoute : “ Gardez-vous dans l’amour de Dieu. ” — Jude 17-21.
Questions bibliques :
3, 4 — Pourquoi Jude a-t-il exhorté les chrétiens à “ livrer un dur combat pour la foi ” ? Parce que des ‘ hommes impies s’étaient glissés dans la congrégation ’. ‘ Ils transformaient la faveur imméritée de Dieu et en faisaient un prétexte pour se livrer au dérèglement. ’
20, 21 — Comment pouvons-nous ‘ nous garder dans l’amour de Dieu ’ ? Il y a trois conditions à remplir : 1) nous bâtir sur notre “ très sainte foi ”, en étudiant avec sérieux la Parole de Dieu et en participant avec zèle à l’œuvre de prédication ; 2) prier “ avec de l’esprit saint ”, ou conformément à son influence ; et 3) exercer la foi dans ce qui rend la vie éternelle possible : le sacrifice rédempteur de Jésus Christ. — Jean 3:16, 36.
Quelques leçons :
5-7. Les individus malfaisants peuvent-ils échapper au jugement de Jéhovah ? Cela est impossible, comme le montrent les trois exemples que donne Jude en guise d’avertissement.
8-10. Nous devons suivre l’exemple de Mikaël l’archange et respecter l’autorité divinement établie.
12. Les apostats qui feignent d’aimer sont aussi dangereux pour notre foi que les rochers cachés sous l’eau le sont pour les bateaux ou les nageurs. Les faux enseignants peuvent paraître généreux mais, sur le plan spirituel, ils sont aussi vides que des nuages sans eau. Ils sont sans fruits, à l’instar des arbres morts à la fin de l’automne. Ils sont voués à la destruction, comme le sont les arbres déracinés. La sagesse nous dicte de fuir les apostats.
22, 23. Les vrais chrétiens haïssent ce qui est mauvais. Les éléments mûrs de la congrégation, notamment les surveillants, offrent une aide spirituelle à “ certains qui ont des doutes ”, afin de les sauver du feu de la destruction éternelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Points marquants des lettres de Jean et de Jude

Message  Gédéon22 le Mar 10 Déc 2013 - 14:32

Vers l’an 65, Jude, demi-frère de Jésus, a adressé une lettre aux chrétiens oints, dont il a parlé comme des “ appelés ”. (Jude 1 ; cf. Hébreux 3:1.) Il entendait leur écrire à propos de l’espérance glorieuse du salut que les chrétiens appelés à faire partie du Royaume céleste avaient en “ commun ”. (Jude 3). Bien qu’il ait dû s’attarder sur d’autres questions plus urgentes, à la fin de sa courte lettre il a évoqué leur espérance magnifique en ces termes : “ Or, à celui qui peut vous garder de trébucher et vous placer sans tache en présence de sa gloire avec grande joie, au seul Dieu notre Sauveur par l’intermédiaire de Jésus Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, puissance et pouvoir pour toute l’éternité passée et maintenant et dans toute l’éternité. ” — Jude 24, 25.
avatar
Gédéon22
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 3582
Date d'inscription : 10/12/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

jude 9

Message  hervé2 le Mar 10 Déc 2013 - 14:59

Il écrit : “ Quand Mikaël l’archange eut un différend avec le Diable et qu’il discutait au sujet du corps de Moïse, il n’osa pas porter contre lui un jugement en termes injurieux, mais il dit : ‘ Que Jéhovah te réprimande. ’ ” (Jude 9).
Jude cite l’exemple de quelqu’un ayant respecté l’autorité dûment établie.
Cet épisode très intéressant, dont il n’est fait qu’une seule mention dans les Écritures inspirées, ici, en Jude, nous enseigne deux leçons. La première, c’est qu’il faut laisser à Jéhovah le soin de porter un jugement. Satan voulait sans doute faire un mauvais usage du corps du fidèle Moïse pour promouvoir le faux culte. Pourtant, Mikaël s’est abstenu avec humilité de porter un jugement, car Jéhovah seul possédait l’autorité pour le faire. À combien plus forte raison devrions-nous donc nous abstenir de juger nos compagnons qui s’efforcent de servir Jéhovah !
D’autre part, ceux à qui l’on a confié une certaine autorité dans la congrégation peuvent eux aussi tirer une leçon de l’exemple de Mikaël. En effet, bien qu’étant l’“ archange ”, le chef de tous les anges, Mikaël n’a pas abusé de son pouvoir, même quand il était provoqué. Les anciens se montrent fidèles en suivant de près son exemple et reconnaissent qu’ils manqueraient de respect pour la souveraineté de Jéhovah s’ils abusaient de leur autorité; par exemple en se mêlant des services des autres anciens ou assistant pour lesquels ils n'ont pas autorité; ou bien en faisant du favoritisme, des traitements de faveur ou encore en faisant des procès d'intention.

hervé2
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 26
Date d'inscription : 25/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Points marquants des lettres de Jean et de Jude

Message  nadine du 11 le Mar 10 Déc 2013 - 17:34

(Jude 11.)
"Tant pis pour eux, parce qu’ils sont allés dans le chemin de Caïn, ils se sont jetés pour un salaire dans l’égarement de Balaam, ils ont péri dans les propos séditieux de Qorah"
Caïn a commis un meurtre parce qu’il a agi à sa guise et n’a pas écouté Jéhovah qui l’avait averti que le péché s’apprêtait à fondre sur lui (Genèse 4:1-8). Balaam a accepté de l’argent du roi de Moab, mais il a essayé vainement de maudire Israël
(Nombres 24:10). Enfin, Dieu a mis à mort le Lévite Qorah et d’autres parce qu’ils s’étaient rebellés contre l’autorité de Moïse et d’Aaron (Nombres 16:1-3, 31-33).
Nous ne voulons certainement pas aller dans le “ chemin de Caïn ” l’assassin, ni nous jeter dans “ l’égarement de Balaam ”, ni périr dans “ les propos séditieux de Qorah ”.

(Jude 21)
"gardez-vous dans l’amour de Dieu, tandis que vous attendez la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle"
Rien ne nous sera plus utile dans la guerre chrétienne que de rester l’objet de l’amour de Jéhovah Dieu. En effet, l’amour est la qualité dominante de Jéhovah.
Paul a écrit aux chrétiens de Rome : “ Je suis convaincu que ni mort ni vie, ni anges ni gouvernements, ni choses présentes ni choses à venir, ni puissances, ni hauteur ni profondeur, ni aucune autre création ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Christ Jésus notre Seigneur. ” (Romains 8:38, 39)
avatar
nadine du 11
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 2008
Date d'inscription : 04/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Points marquants des lettres de Jean et de Jude

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum