Points marquants des lettres de Jacques et de Pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Points marquants des lettres de Jacques et de Pierre

Message  Invité le Mer 27 Nov 2013 - 22:04

La Parole de Jéhovah est vivante

Points marquants des lettres de Jacques et de Pierre

ENVIRON 30 ans après la Pentecôte 33, le disciple Jacques, un demi-frère de Jésus, écrit une lettre “ aux douze tribus ” de l’Israël spirituel (Jacq. 1:1). Son but ? Les exhorter à avoir une foi forte et à manifester de l’endurance dans les épreuves. Il leur donne aussi des conseils pour corriger certaines tendances qui causent du trouble dans les congrégations.
Juste avant que l’empereur romain Néron ne lance sa campagne de persécutions en 64 de n. è., l’apôtre Pierre adresse une première lettre aux chrétiens afin de les encourager à demeurer fermes dans la foi. Dans sa deuxième lettre, rédigée peu après la première, Pierre recommande à ses compagnons de prêter attention à la parole de Dieu et il les avertit de la venue du jour de Jéhovah. Sans conteste, il nous sera profitable d’examiner le contenu des lettres de Jacques et de Pierre. — Héb. 4:12.

DIEU DONNE DE LA SAGESSE À CEUX QUI LA ‘ DEMANDENT DANS LA FOI ’
(Jacq. 1:1–5:20)

“ Heureux l’homme qui continue d’endurer l’épreuve, écrit Jacques, parce qu’en devenant un homme approuvé il recevra la couronne de vie. ” À ceux qui “ continue[nt] à la demander dans la foi ”, Jéhovah accorde la sagesse dont ils ont besoin pour endurer les épreuves. — Jacq. 1:5-8, 12.
La foi et la sagesse sont également nécessaires à ceux qui “ dev[iennent] des enseignants ” dans la congrégation. Après avoir désigné la langue comme étant “ un petit membre ” capable de “ tache[r] tout le corps ”, Jacques met en garde contre des tendances du monde qui peuvent nuire aux relations d’une personne avec Dieu. En outre, il expose la démarche à suivre pour se rétablir sur le plan spirituel. — Jacq. 3:1, 5, 6 ; 5:14, 15.
Questions bibliques :
2:13 — En quel sens “ la miséricorde, triomphante, se glorifie[-t-elle] aux dépens du jugement ” ? Le jour où nous rendrons compte à Dieu pour nous-mêmes, il prendra en considération la miséricorde dont nous aurons fait preuve à l’égard des autres et nous pardonnera en vertu du sacrifice rédempteur de son Fils (Rom. 14:12). Voilà une bonne raison de faire de la miséricorde l’une de nos qualités dominantes !
4:5 — Quel verset Jacques cite-t-il ici ? Jacques ne cite pas un verset en particulier. En revanche, il est possible que ces paroles divinement inspirées soient fondées sur l’idée générale qui ressort de textes comme Genèse 6:5 ; 8:21 ; Proverbes 21:10 et Galates 5:17.
5:20 — De qui “ celui qui ramène un pécheur de l’erreur de sa voie ” sauve-t-il l’âme de la mort ? Le chrétien qui ramène un individu de sa conduite pécheresse fait échapper l’âme de ce repentant à la mort spirituelle, voire à la destruction éternelle. Celui qui secourt le pécheur de cette façon ‘ couvre aussi une multitude de péchés ’, ceux du repentant.
Quelques leçons :
1:14, 15. Le péché naît de désirs inconvenants. Par conséquent, nous ne devrions pas alimenter ces mauvais désirs en nous y arrêtant. ‘ Continuons plutôt à considérer ’ les choses qui bâtissent et à en remplir notre esprit ainsi que notre cœur. — Phil. 4:8.
2:8, 9. “ Faire du favoritisme ” est contraire à “ la loi royale ” de l’amour. C’est pourquoi les chrétiens rejettent cette tendance.
2:14-26. Nous sommes “ sauvés par le moyen de la foi ” et “ cela ne vient pas des œuvres ” de la Loi mosaïque ni de celles que nous accomplissons en tant que chrétiens. Mais avoir la foi, ce n’est pas simplement se déclarer croyant (Éph. 2:8, 9 ; Jean 3:16). Cela devrait nous pousser à accomplir des actions conformes à la volonté de Dieu.
3:13-17. “ La sagesse d’en haut ” est à n’en pas douter supérieure à “ celle qui est terrestre, animale, démoniaque ” ! Nous devrions la “ recherche[r] sans relâche comme des trésors cachés ”. — Prov. 2:1-5.
3:18, notes. La semence de la bonne nouvelle du Royaume doit être “ [semée] avec la paix par ceux qui font la paix ”. Il importe donc que nous soyons des pacificateurs et non des individus arrogants, querelleurs ou tapageurs.

“ SOLIDES DANS LA FOI ”
(1 Pierre 1:1–5:14)


Pierre rappelle à ses compagnons leur “ espérance vivante ”, celle de recevoir un héritage céleste. “ Vous êtes ‘ une race choisie, une prêtrise royale, une nation sainte ’ ”, leur dit-il. Après leur avoir donné des conseils précis relatifs à la soumission, il les exhorte tous à avoir “ les mêmes pensées, manifestant de la sympathie, ayant de l’affection fraternelle, étant pleins d’une tendre compassion et humbles ”. — 1 Pierre 1:3, 4 ; 2:9 ; 3:8.
Sachant que ‘ la fin du système de choses juif s’est approchée ’, Pierre recommande aux frères d’être ‘ sains d’esprit et vigilants en vue des prières ’. Il ajoute : “ Restez dans votre bon sens, soyez vigilants. [...] opposez-vous à [Satan], solides dans la foi. ” — 1 Pierre 4:7 ; 5:8, 9.
Questions bibliques :
3:20-22 — En quel sens le baptême nous sauve-t-il ? Le baptême est une condition requise pour quiconque désire obtenir le salut. Cependant, le baptême en lui-même ne sauve pas. En réalité, le salut est accordé “ grâce à la résurrection de Jésus Christ ”. Le candidat au baptême doit avoir foi que le salut est possible seulement parce que Jésus a subi une mort sacrificielle, qu’il a été ressuscité, et qu’il “ est à la droite de Dieu ” et a autorité sur les vivants et les morts. Le baptême fondé sur une telle foi correspond au fait que ‘ huit âmes ont été transportées saines et sauves à travers l’eau ’.
4:6 — Qui étaient les “ morts ” à qui “ la bonne nouvelle a [...] été annoncée ” ? Il s’agit de ceux qui étaient ‘ morts dans leurs fautes et leurs péchés ’, ou morts sur le plan spirituel, avant d’entendre la bonne nouvelle (Éph. 2:1). Quand ils ont exercé la foi en elle, en revanche, ils ont commencé à “ vivre ” spirituellement parlant.
Quelques leçons :
1:7. Pour que notre foi soit d’excellente qualité, sa valeur doit être éprouvée. Une telle foi forte ne peut que ‘ maintenir l’âme en vie ’. (Héb. 10:39.) Nous ne devons pas reculer devant les épreuves auxquelles notre foi est soumise.
1:10-12. Les anges désiraient plonger leurs regards dans les vérités spirituelles profondes que les prophètes de Dieu des temps anciens avaient consignées au sujet de la congrégation chrétienne ointe, et ils désiraient les comprendre. Cependant, elles ne sont devenues claires que lorsque Jéhovah a commencé à se servir de cette congrégation (Éph. 3:10). Ne devrions-nous pas, à l’exemple des anges, nous efforcer de scruter “ les choses profondes de Dieu ” ? — 1 Cor. 2:10.
2:21. À l’instar de notre Modèle, Jésus Christ, nous devrions être prêts à souffrir, et même à mourir, pour soutenir la souveraineté de Jéhovah.
5:6, 7. Quand nous rejetons notre inquiétude sur Jéhovah, il nous aide à continuer d’accorder au vrai culte la priorité dans notre vie, au lieu de nous préoccuper à l’excès de ce qu’apportera le lendemain. — Mat. 6:33, 34.

“ LE JOUR DE JÉHOVAH VIENDRA ”
(2 Pierre 1:1–3:18)


“ La prophétie n’a jamais été apportée par la volonté de l’homme, écrit Pierre, mais des hommes ont parlé de la part de Dieu, comme ils étaient portés par l’esprit saint. ” En prêtant attention à la parole prophétique, nous nous protégeons des “ faux enseignants ” et autres individus nuisibles. — 2 Pierre 1:21 ; 2:1-3.
Pierre annonce que “ dans les derniers jours il viendra des moqueurs avec leur moquerie ”. Mais “ le jour de Jéhovah viendra comme un voleur ”. L’apôtre conclut sa lettre par de bons conseils à l’intention de ceux qui ‘ attendent et gardent constamment à l’esprit la présence de ce jour ’. — 2 Pierre 3:3, 10-12.
Questions bibliques :
1:19 — Qui est l’“ étoile du matin ”, quand se lève-t-elle et qu’est-ce qui nous amène à comprendre que cela a déjà eu lieu ? L’“ étoile du matin ” est Jésus Christ investi du pouvoir royal (Rév. 22:16). En 1914, Jésus s’est levé devant toute la création en tant que Roi messianique, annonçant l’aube d’un jour nouveau. La transfiguration avait offert une vision anticipée de la gloire et du pouvoir royal de Jésus, soulignant la fiabilité de la parole prophétique de Dieu. Quand nous prêtons attention à cette parole, nos cœurs sont éclairés et nous prenons alors conscience que l’Étoile du matin s’est levée.
2:4 — Qu’est-ce que “ le Tartare ”, et quand les anges rebelles y ont-ils été jetés ? Le Tartare est une condition comparable à un emprisonnement dans laquelle seules des créatures spirituelles, et non des humains, sont confinées. C’est un état d’obscurité mentale profonde concernant les glorieux desseins de Dieu. Ceux qui se trouvent dans le Tartare n’ont aucun espoir d’avenir. Dieu a jeté les anges désobéissants dans le Tartare aux jours de Noé et ils resteront dans cette condition d’abaissement jusqu’à leur destruction.
3:17 — Qu’entendait Pierre par ‘ savoir à l’avance ’ ? Pierre parlait de la connaissance anticipée d’événements futurs qui lui avait été accordée par inspiration, ainsi qu’à d’autres rédacteurs bibliques. Il ne s’agissait pas d’une prescience absolue ; les premiers chrétiens ne connaissaient pas tous les détails relatifs aux événements à venir. Ils n’avaient qu’une idée générale de ce à quoi il fallait s’attendre.
Quelques leçons :
1:2, 5-7. Le fait de fournir des efforts sérieux pour cultiver des qualités telles que la foi, l’endurance et l’attachement à Dieu non seulement nous permettra de croître dans la “ connaissance exacte de Dieu et de Jésus ”, mais encore “ [nous] empêcher[a] d’être soit inactifs, soit stériles ” concernant cette connaissance. — 2 Pierre 1:8.
1:12-15. Pour rester “ fermement établis dans la vérité ”, nous avons besoin de rappels constants, comme ceux que nous recevons lors de nos réunions, de notre étude individuelle et de notre lecture de la Bible.
2:2. Nous devons veiller à ce que notre conduite ne jette pas l’opprobre sur Jéhovah et son organisation. — Rom. 2:24.
2:4-9. Eu égard à ses actions passées, nous pouvons être sûrs que “ Jéhovah sait délivrer de l’épreuve les hommes qui sont attachés à Dieu, mais réserver les injustes pour le jour du jugement, pour être retranchés ”.
2:10-13. Même si les “ glorieux ”, c’est-à-dire les anciens, ont des défauts et se trompent parfois, nous ne devons pas parler en mal d’eux. — Héb. 13:7, 17.
3:2-4, 12. Si nous prêtons bien attention aux “ paroles prononcées autrefois par les saints prophètes et [a]u commandement du Seigneur et Sauveur ”, nous ne perdrons pas de vue la proximité du jour de Jéhovah.
3:11-14. Tandis que nous “ attend[ons] et gard[ons] constamment à l’esprit la présence du jour de Jéhovah ”, nous devons 1) ‘ être saints dans notre conduite ’, autrement dit rester purs sur les plans physique, mental, moral et spirituel ; 2) abonder en actions marquées par “ l’attachement à Dieu ”, comme celles qui sont liées à la prédication du Royaume et à la formation de futurs disciples ; 3) garder “ sans tache ” notre conduite et notre personnalité — qu’elles ne soient pas souillées par le monde ; 4) être “ sans défaut ”, faisant toutes choses avec des mobiles purs ; et 5) être “ dans la paix ”, c’est-à-dire en paix avec Dieu, nos frères et notre prochain.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Points marquants des lettres de Jacques et de Pierre

Message  fanou le Lun 2 Déc 2013 - 20:21

J'ai bien aimé l'explication d'une tg sur le texte d'1 pierre 1 : 7
Quand notre foi est éprouvée, il en résulte des bienfaits. C’est ce que l’apôtre Pierre a mis en évidence en disant : “ Vous [êtes] attristés par diverses épreuves, afin que la valeur éprouvée de votre foi, de bien plus grande valeur que l’or qui périt et qui pourtant est éprouvé par le feu, soit trouvée un sujet de louange et de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ. ” (1 Pierre 1:6, 7).
Ainsi, les épreuves peuvent avoir les mêmes effets que le feu lors de l’affinage de l’or. L’affinage fait apparaître ce qui est pur et ôte les impuretés. Quelque chose de semblable se produit quand notre foi connaît des épreuves.
Par exemple, un accident ou une catastrophe naturelle sont souvent synonymes d’épreuves. Pourtant, ceux qui ont une foi sincère ne se laissent pas gagner par une inquiétude excessive. Ils puisent du réconfort dans cette assurance de Jéhovah : “ Je ne te quitterai en aucune façon ni ne t’abandonnerai en aucune façon. ” (Hébreux 13:5). Ils continuent à donner la priorité aux choses spirituelles, confiants que Jéhovah Dieu bénira leurs efforts pour obtenir ce dont ils ont réellement besoin. Leur foi les soutient en période difficile et les aide à ne pas aggraver la situation en s’inquiétant inutilement.

Les épreuves permettent de révéler des failles dans notre foi.
Cela peut être bénéfique si elles nous font voir la nécessité de prendre des mesures correctives. Il est bien de se demander : ‘ Comment puis-je affermir ma foi ? Faut-il que je consacre plus de temps à examiner la Parole de Dieu et à la méditer dans la prière ? Est-ce que je tire le maximum de profit des réunions avec mes compagnons dans la foi ? Ai-je tendance à compter sur moi alors que je devrais faire part de mes préoccupations à Jéhovah Dieu dans la prière ? ’ Naturellement, un tel examen de conscience n’est qu’un début.
Pour affermir sa foi, il faudra peut-être augmenter son appétit spirituel et éprouver “ un ardent désir pour le lait non frelaté de la parole ”. (1 Pierre 2:2 ; Hébreux 5:12-14.) Nous devrions nous efforcer de correspondre à l’homme que le psalmiste évoque ainsi : “ Son plaisir est dans la loi de Jéhovah, et dans sa loi il lit à voix basse jour et nuit. ” —

fanou
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 93
Date d'inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Points marquants des lettres de Jacques et de Pierre

Message  coquelicot le Lun 2 Déc 2013 - 20:41

fanou a écrit:J'ai bien aimé l'explication d'une tg sur le texte d'1 pierre 1 : 7
Quand notre foi est éprouvée, il en résulte des bienfaits. C’est ce que l’apôtre Pierre a mis en évidence en disant : “ Vous [êtes] attristés par diverses épreuves, afin que la valeur éprouvée de votre foi, de bien plus grande valeur que l’or qui périt et qui pourtant est éprouvé par le feu, soit trouvée un sujet de louange et de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ. ” (1 Pierre 1:6, 7).
Ainsi, les épreuves peuvent avoir les mêmes effets que le feu lors de l’affinage de l’or. L’affinage fait apparaître ce qui est pur et ôte les impuretés. Quelque chose de semblable se produit quand notre foi connaît des épreuves.
Par exemple, un accident ou une catastrophe naturelle sont souvent synonymes d’épreuves. Pourtant, ceux qui ont une foi sincère ne se laissent pas gagner par une inquiétude excessive. Ils puisent du réconfort dans cette assurance de Jéhovah : “ Je ne te quitterai en aucune façon ni ne t’abandonnerai en aucune façon. ” (Hébreux 13:5). Ils continuent à donner la priorité aux choses spirituelles, confiants que Jéhovah Dieu bénira leurs efforts pour obtenir ce dont ils ont réellement besoin. Leur foi les soutient en période difficile et les aide à ne pas aggraver la situation en s’inquiétant inutilement.

Les épreuves permettent de révéler des failles dans notre foi.
Cela peut être bénéfique si elles nous font voir la nécessité de prendre des mesures correctives. Il est bien de se demander : ‘ Comment puis-je affermir ma foi ? Faut-il que je consacre plus de temps à examiner la Parole de Dieu et à la méditer dans la prière ? Est-ce que je tire le maximum de profit des réunions avec mes compagnons dans la foi ? Ai-je tendance à compter sur moi alors que je devrais faire part de mes préoccupations à Jéhovah Dieu dans la prière ? ’ Naturellement, un tel examen de conscience n’est qu’un début.
Pour affermir sa foi, il faudra peut-être augmenter son appétit spirituel et éprouver “ un ardent désir pour le lait non frelaté de la parole ”. (1 Pierre 2:2 ; Hébreux 5:12-14.) Nous devrions nous efforcer de correspondre à l’homme que le psalmiste évoque ainsi : “ Son plaisir est dans la loi de Jéhovah, et dans sa loi il lit à voix basse jour et nuit. ” —
Merci 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
coquelicot
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 2403
Date d'inscription : 04/06/2012
Localisation : aquitaine/france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Points marquants des lettres de Jacques et de Pierre

Message  rayzonable le Jeu 5 Déc 2013 - 8:51

(1 Pierre 1:22) Maintenant que vous avez purifié vos âmes par [votre] obéissance à la vérité — et il en est résulté une affection fraternelle sans hypocrisie —, aimez-vous les uns les autres intensément, avec le cœur.

Nous ne saurions témoigner à nos frères une affection de façade. Nous ne portons pas de masques ; nous ne jouons pas de rôles dans l’intention de tromper. Notre affection doit être authentique et sincère. Convaincus que nous sommes tels que nous le paraissons, nos compagnons nous accorderont alors leur confiance. Pareille sincérité favorise des relations franches et loyales, et elle crée une atmosphère de confiance dans la congrégation.
avatar
rayzonable
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 599
Date d'inscription : 26/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Points marquants des lettres de Jacques et de Pierre

Message  Invité le Jeu 5 Déc 2013 - 10:32

J'ai beaucoup apprécié ce passage :
“ Soyez hospitaliers les uns envers les autres, sans grogner. ” (1 Pierre 4:9).
J'ai fait quelques recherches et j'ai trouvé ces extraits:

*** w96 1/10 p. 19 L’hospitalité chrétienne dans un monde divisé *** a écrit:
‘ Soyez hospitaliers, sans grogner ’
Alors que les conditions mondiales continuent de se détériorer et que les divisions s’accentuent, les vrais chrétiens doivent faire tout leur possible pour resserrer le lien qui les unit étroitement (Colossiens 3:14). À cette fin, Pierre nous exhorte à avoir “ les uns pour les autres un amour intense ”. Et d’ajouter ce conseil pratique : “ Soyez hospitaliers les uns envers les autres, sans grogner. ” (1 Pierre 4:7-9). Sommes-nous disposés à prendre l’initiative d’être hospitaliers envers nos frères, à faire des efforts pour nous montrer bons et serviables ? Ou bien grognons-nous lorsqu’une telle occasion se présente ? Si c’est le cas, nous passons à côté d’une occasion de nous réjouir et laissons échapper le bonheur qu’on se procure à faire le bien. — Proverbes 3:27 ; Actes 20:35.
*** bw chap. 11 p. 180-181 §15 Vivez dans l’attente de la réalisation de la promesse *** a écrit:
L’hospitalité est une autre marque d’amour. Qu’il est beau de partager sa nourriture ou d’autres nécessités de la vie avec ses semblables, surtout avec ceux qui sont dans le besoin (Luc 14:12-14)! Si nos frères dans la foi perdaient tous leurs biens dans une catastrophe naturelle ou à cause des persécutions, il nous faudrait peut-être les accueillir dans nos foyers pour une assez longue période de temps. Cela risquerait de nous déranger considérablement et nous pourrions avoir tendance à nous plaindre des frais et de la fatigue supplémentaires que cette situation nous imposerait. Dans de telles circonstances, nous veillerons à ne pas nous plaindre de devoir fréquemment offrir l’hospitalité à nos frères, mais nous reconnaîtrons plutôt que c’est une belle façon de manifester notre amour envers ceux que Dieu aime.
*** w73 15/9 p. 564-565 §8 Avant toutes choses ayez un intense amour les uns pour les autres *** a écrit:
Nous pouvons également manifester un tel amour en nous montrant hospitaliers. “Soyez hospitaliers les uns envers les autres.” (I Pierre 4:9). Quoi que nous fassions dans ce domaine, nous devons le faire sans nous plaindre, car seul un “donateur joyeux” est aimé de Dieu (II Cor. 9:7). Il est possible que durant la période qui suivra immédiatement la “grande tribulation” nous devions partager nos biens matériels. Toute tendance à l’égoïsme ou à l’avarice pourrait alors nous susciter de sérieuses difficultés. En revanche, si nous manifestons le même état d’esprit que les chrétiens de Jérusalem, qui ouvrirent leurs maisons pour héberger et nourrir leurs nouveaux frères d’entre les trois mille nouveaux disciples baptisés, alors nous nous préparons pour la vie dans l’ordre nouveau (Actes 2:46 ; 4:32-35). L’apôtre Paul fait cette exhortation : “Partagez avec les saints selon leurs besoins. Suivez la voie de l’hospitalité.” — Rom. 12:13.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Points marquants des lettres de Jacques et de Pierre

Message  Gédéon22 le Jeu 6 Fév 2014 - 20:46

Il existe un livre sur Jacques qui explique cette épître verset par verset.
avatar
Gédéon22
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 3512
Date d'inscription : 10/12/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Points marquants des lettres de Jacques et de Pierre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum