anipassion.com

France : depuis juin 2000 toujours ce débat sur le statut des Témoins de Jéhovah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

France : depuis juin 2000 toujours ce débat sur le statut des Témoins de Jéhovah.

Message  jean le Dim 5 Sep 2010 - 21:56

Querelle sur le statut des Témoins de Jéhovah

Clicanoo.com publié le 30 août 2010 06h12

En juin 2000, deux arrêts du Conseil d’Etat ont abouti à une reconnaissance du statut cultuel de deux associations des Témoins de Jéhovah.

Depuis des années, le débat fait rage.
Les Témoins de Jéhovah doivent-ils être regardés comme une religion ou bien, constituent-ils une secte ? Les avis divergent.
Pour les députés qui ont rédigé le rapport de 1995 sur les sectes, le doute n’est pas permis. Les Témoins de Jéhovah sont classés parmi les “mouvements apocalyptiques” qui prédisent la fin du monde régulièrement. Les parlementaires parlent aussi de “l’embrigadement des enfants sous une forme plus ou moins insidieuse”. Aujourd’hui, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) n’établit plus de listes. Mais pour son président Georges Fenech, les Témoins de Jéhovah sont coupables de “dérives sectaires”.

JURISPRUDENCE DU CONSEIL D’ETAT

Les responsables des Témoins de Jéhovah n’ont cessé de s’opposer à ces missions parlementaires et au travail de la Mivilude.
Ils parlent de “diabolisation”. “Aujourd’hui, il y a beaucoup de fantasmes autour des Témoins de Jéhovah, affirme Me Goni.
C’est l’effet pervers des travaux parlementaires de 7 à 8 députés qui s’agitent contre les mouvements religieux minoritaires et qui ont connu leur heure de gloire avec leurs rapports”.
En octobre 2006, un débat houleux a opposé les députés de la commission parlementaires à l’Etat via le chef de bureau des cultes du ministère de l’Intérieur.
En raison de la loi de 1905 sur la séparation de l’Etat et de l’Eglise, l’administration française ne peut dire décerner à un mouvement le titre de religion officielle. En revanche, il est possible d’obtenir le statut d’associations cultuelles pouvant bénéficier des avantages fiscaux consentis à celle-ci.
A de nombreuses reprises, ce statut a été refusé aux Témoins de Jéhovah par des préfectures de France. Mais les tribunaux administratifs ont annulé ces décisions.
Et, en juin 2000, deux arrêts du Conseil d’Etat ont abouti à une reconnaissance du statut cultuel de deux associations des Témoins de Jéhovah. Depuis, le ministère de l’Intérieur s’appuie avant tout sur cette jurisprudence du Conseil d’Etat.
Face aux réactions virulentes des parlementaires lui reprochant de “mettre sur le même plan les religions et les sectes”, le chef du bureau des cultes, Didier Leschi a accusé la Miviludes “d’approximations”.
Le haut fonctionnaire a dit craindre à l’encontre de certains mouvements “issus de grand courant spirituel” une stigmatisation qui constitue à terme “des troubles à l’ordre public, ou pour le moins des manifestations d’intolérance à l’égard de l’une des libertés les plus fondamentales de tout homme et de tout citoyen : la liberté de conscience”

source : clicanoo

--

Agapé.

@jean
avatar
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5057
Date d'inscription : 27/05/2010

http://www.jw.org/fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: France : depuis juin 2000 toujours ce débat sur le statut des Témoins de Jéhovah.

Message  Invité le Ven 24 Sep 2010 - 11:20

RG : Yves Bertrand : "Je ne sais rien mais je dirai (presque) tout"
Yves Bertrand, ancien directeur des RG de 1992 à 2003 reconnaît dans son livre "Je ne sais rien mais je dirai (presque)tout" qu'en 1996, "certains groupes se sont vus un peu vite affublés du vocable de secte" .
extraits :
"Le terme secte a été forgé à une époque où le catholicisme et le protestantisme constituaient la norme dominante et où il s'agissait, en quelque sorte, de stigmatiser les hérésies chrétiennes. Doit-il être utilisé aussi facilement aujourd'hui ? J'en doute sincèrement.
...Doit-on confondre en un même vocable, sectes et mouvements minoritaires, pratiquant le prosélytisme comme les témoins de Jéhovah ?
Franchement je ne le pense pas. On a le droit de critiquer la scientologie ou les Témoins de Jéhovah, mais faut-il pour autant les transformer en diable ? Je pense même qu'à placer sur le même plan certaines sociétés de pensée et d'authentiques mouvements sectaires qui aliènent la liberté de leur membres, on aboutit à l'inverse du but recherché. Sous prétexte de protéger la liberté de conscience, on empêche les citoyens d'embrasser les croyances de leur choix, ce qui est le contraire de la laïcité bien comprise..."
http://www.coordiap.com/grill200710.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum