Connaîtrons-nous un monde sans conflit ?

Aller en bas

Connaîtrons-nous un monde sans conflit ?

Message  Erez le Lun 19 Nov 2012 - 16:44

Combien des personnes posent cette question : « Pensez-vous que la paix soit possible ? ». Généralement un silence suit, puis un soupir de lassitude.
Après des années de processus et de pourparlers de paix, celle-ci semble toujours aussi lointaine. Le mot est usé jusqu’à la corde, passé à la machine plusieurs fois, déteint au possible.
Le 27 octobre 1986 à lieu La rencontre d'Assise est le nom sous lequel l'histoire a retenu la journée mondiale de prière, à l'invitation du pape Jean-Paul II pour inviter toutes les grandes religions du monde à prier pour la paix. Cette rencontre, manifestant une forme alors inédite du dialogue inter-religieux. À l'occasion de l’année internationale de la paix proclamée par l’ONU, dans le contexte de la guerre froide et de la guerre du Liban. La rencontre réunit 130 responsables religieux du monde entier.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DEPUIS sa création en 1948, l’État moderne d’Israël, et l’actuelle Palestine, sont sur le qui-vive face à ses voisins. Cet antagonisme, cette opposition permanente, laisse dans son sillage des mères, des femmes, des enfants, des hommes endeuillés, éplorés, et ce des deux côtés. Pourtant, l’une des aspirations innées des humains, surtout des familles, est de vivre en paix.
Les guerres et les luttes ne sont pas l’apanage du Proche-Orient. Il semble qu’un peu partout dans le monde traînent des barils de poudre qui n’attendent que d’exploser. Une haute personnalité du monde politique reçut en 2009 le prix Nobel de la paix, alors même que son pays était engagé dans deux conflits, en Irak et en Afghanistan. Question «Y croit-on encore ? » Il est vrai qu’aujourd’hui le monde vit sans doute sa plus longue période sans conflit d’envergure, mais sommes-nous pourtant vraiment en paix ? Terrorisme, conflits ethniques, phénomènes mafieux, luttes entre fondamentalismes : donc, un monde chaotique semble être là. Des conflits, des guerres il y en a toujours eu malheureusement, les Hommes ne sachant pas tous adopter des savoirs diplomatiques et philosophiques, se jettent sur les armes et tuent. «Tout comme l’Empire romain se décompose en laissant la place à des royaumes dits barbares, l’ordre post-américain ou post-occidental pourrait se caractériser par une anarchie méfiante et hargneuse en attendant qu’une nouvelle aurore installe une gouvernance plus mûre, plus construite », écrit ainsi Philippe Moreau Defarges, spécialiste des relations internationales dans son livre «La Guerre ou la Paix, demain ? » (2009)
On peut donc se demander si la paix, pas simplement au Proche-Orient mais dans le monde entier, sera un jour établie. Et si oui, comment y parviendra-t-on? Sera-t-elle le fruit d’un rapprochement des hommes, tant dans le domaine politique que religieux et ethnique
Dans le texte constitutif de l’UNESCO (Organisation des Nations unie pour l’éducation, la science et la culture) nous lisons : «Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix » ? Est-ce vraisemblable?Ou bien Dieu, le Propriétaire et Créateur de la terre, aura-t-il à intervenir?]
Dieu intervient déjà, au cœur de chacun de nous, mais trop souvent nous faisons la sourde oreille préférant notre propre égoïsme, notre peur de l'autre, notre avidité, notre désir de pouvoir, de puissance et de domination.
« Tout cela, je l’ai vu, et il y a eu application de mon cœur à toute œuvre qui s’est faite sous le soleil, [durant] le temps où l’homme a dominé l’homme à son détriment. » Ecrivit le sage roi Salomon dans le livre de l’Ecclésiaste 8 :9
Qu’en est-il aujourd’hui? Les communications instantanées et les moyens de transport très rapides ont en quelque sorte “rétréci” le monde, si bien que les intérêts de toutes les nations sont étroitement liés et qu’aucune d’entre elles ne peut s’isoler et vivre d’une manière totalement indépendante. Ce qui se passe dans un pays influe sur la vie des habitants des autres nations. Les gouvernements peuvent prendre des mesures de moindre importance pour arranger certaines choses ou pour rendre les conditions de vie du peuple un peu plus agréables, mais leur action est très superficielle et éphémère. Salomon, un des rois les plus sages qui aient jamais vécu sur la terre, déclara en Ecclésiaste 1:15: “Ce qui devient tortueux ne peut être redressé, et ce qui manque ne saurait être compté.” Il est bien vrai qu’il y a un tel enchevêtrement de problèmes, tant de partis et d’intérêts opposés et tant d’inconnues, qu’aucun gouvernement humain, même sincère, ne pourra jamais faire sortir le monde de la confusion où il se trouve. Bientôt, le Royaume de Dieu reprendra la direction de la terre, et ces distinctions établies par l’homme disparaîtront, ainsi que tout ce qui cause des souffrances depuis des siècles. Alors, ‘ les humbles posséderont la terre ’ au sens littéral (Psaume 37:11). Il n’y aura plus de raisons de se vanter d’une prétendue supériorité. Les classes sociales ne pourront plus jamais briser les liens de fraternité qui uniront l’humanité tout entière.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://www.jw.org/fr
https://www.jw.org/fr/cours-bibliques-gratuits/
avatar
Erez
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 2473
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Gaule

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaîtrons-nous un monde sans conflit ?

Message  Erez le Lun 4 Mar 2013 - 15:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://www.jw.org/fr
https://www.jw.org/fr/cours-bibliques-gratuits/
avatar
Erez
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 2473
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Gaule

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaîtrons-nous un monde sans conflit ?

Message  Erez le Mar 5 Mar 2013 - 13:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La paix dans le monde par qui ?

Toutes les nations désirent ardemment la paix. Les armées font la guerre pour l’établir. Plusieurs prient pour l’obtenir. Malgré cela, elle est plus insaisissable que jamais. Toutefois la Bible affirme qu’elle viendra — bientôt. Voici comment!
Le monde est rempli par la guerre, le terrorisme, le trouble et la confusion. Les hommes ont « créé » plusieurs inventions technologiques stupéfiantes mais ils ne peuvent « créer » la paix. Les scientifiques ont libéré la puissance de l’atome mais sont impuissants à « déclencher » la paix sur la Terre. Les astronomes ont découvert beaucoup de choses sur l’étendue et la majesté de l’univers ainsi que sur la précision de son fonctionnement mais ils ne peuvent découvrir le chemin qui mène à la paix. Ils peuvent découvrir des galaxies au « bout » de l’univers mais ils ne peuvent découvrir la paix ici même sur la Terre. Ils sont capables d’aller dans l’espace, mais ils ne sont pas capables de maintenir « la paix sur terre »
Les guerres ont été le choix de prédilection par lequel les nations ont réglé leurs disputes à travers l’histoire. La guerre est considérée comme un état d’équilibre naturel. La paix, quant à elle, a été considérée comme une période de récupération des campagnes précédentes pendant lesquelles les préparations sont entreprises en vue des prochaines conquêtes, et la mise au point de nouvelles machines de destruction. Georges Clémenceau, homme d’état français pendant la première guerre mondiale, confirme cet état de fait dans la citation suivante : « Je ne sais pas si la guerre est un intermède pendant la paix ou la paix un intermède pendant la guerre ».
Le général Douglas MacArthur a énoncé ce dilemme de l’humanité de façon éloquente : « Nous avons eu notre dernière chance. Si nous ne pouvons concevoir un système supérieur et plus équitable…Harmaguédon sera à nos portes », (19 avril 1951, discours au Congrès américain).
Depuis cette période, plusieurs ont suggéré que seul un gouvernement mondial serait capable d’instaurer la paix et la stabilité dans le monde. Mais cela soulève plusieurs questions. Qui le mettrait en place ? Quelles seraient les étapes de son instauration ? Quelles lois ferait-il respecter ? Et de quelle manière ? Les nations souveraines lui abandonneraient-elles leur autorité ? Ce gouvernement réussirait-il ou serait-il obligé éventuellement d’opprimer l’humanité et de la soumettre à l’esclavage ? Toutes ces questions sont autant d’obstacles qui entraînent les penseurs, les planificateurs, les dirigeants et les scientifiques à faire du sur-place! En conséquence, la paix mondiale est plus insaisissable que jamais. Apparemment tous languissent après elle mais personne ne sait comment l’obtenir. Pourquoi ? Pourquoi les dirigeants d’expérience et les penseurs intelligents de notre temps ne peuvent-ils pas trouver le chemin de la paix ? Comment les gens peuvent-ils comprendre que seul un gouvernement mondial est la solution qui apporterait la paix tout en admettant que ce serait un échec si on le laissait entre les mains des hommes ? Si les hommes sont incapables de gouverner leur propre vie personnelle, comment pourraient-ils gouverner le monde entier ?
Notre monde est troublé depuis l’année 1914 — celle où la Première Guerre mondiale a commencé. Il y a eu un répit entre 1918 et 1939. À l’heure actuelle, nous sommes dans la seconde période de répit. Nous avons à notre disposition l’énergie nucléaire. Nous avons d’importants stocks de bombes à hydrogène ; leur puissance et leur nombre sont si grands qu’elles pourraient faire sauter la surface de notre planète et anéantir toute vie humaine plusieurs dizaines de fois. Il existe aujourd’hui d’autres armes destructrices, dont chacune suffirait à rayer toute vie ici-bas.
Des savants de renommée mondiale déclarent que seul un « super gouvernement » est en mesure d’empêcher le « cosmocide » — l’anéantissement total de notre planète. Néanmoins, les hommes ne peuvent pas — ne veulent pas — s’unir afin de former un gouvernement mondial de ce genre. En 1919 les Nations ont créé la SDN, vingt ans plus tard éclate la deuxième guerre mondiale avec les tristes conséquences de l’usage de la première bombe atomique. En octobre 1945 on fait resurgir la fille de la SDN avec le nom de ONU. Que fait-elle ? A-t-elle apportée la paix sur terre ? Voici une déclaration faite par monsieur Dyer Gwynne : « L’ONU n’est pas une assemblée de saints, mais une assemblée de braconniers devenus garde-chasse, et un salon ou l’on cause sans grand pouvoir »
Une autre déclaration concernant l’ONU : « L’ONU est un lion édenté qui rugit face à la sauvagerie humaine, mais qui doit attendre que ses membres lui mettent son dentier avant de pouvoir mordre. » Selon le Toronto Star
Il est grand temps de regarder en face — avec réalisme — ce fait implacable ! L’humanité est devant l’alternative suivante : ou bien il existe un DIEU tout-puissant qui est sur le point d’intervenir et d’établir SON ROYAUME, afin de dominer avec une PUISSANCE surnaturelle et universelle pour nous apporter la paix— ou alors, toute vie humaine sera anéantie ici-bas, (Mat. 24 :22).
Nous sommes pour la plupart familiers avec ce que nous appelons le « Notre Père » ou la « prière du Seigneur ». Plusieurs peuvent la réciter sans difficulté l’ayant répétée sans comprendre que c’était tout simplement un modèle ou un guide sur la manière de prier. Je l’ai apprise alors que j’avais quatre ans. Elle débute par : « Notre Père, qui est aux cieux, Que ton nom soit sanctifié…que ton règne vienne, (Mat. 6 :9-10). Cette courte prière continue encore pendant trois versets. Mais parmi les millions de personnes qui la connaissent et la récitent combien réfléchissent sur la phrase « Que ton règne vienne » ou « que la volonté de Dieu [Son dessein originel] soit faite sur la Terre » ? Depuis près de 2000 ans, les gens ont plus ou moins tenté de suivre les instructions du Christ en priant « Que ton règne vienne » sans vraiment méditer sur le sens stupéfiant sous-entendu par cette petite phrase.
Est-ce votre cas ?
Seulement quelques versets plus bas, Christ dit : «“ Continuez donc à chercher d’abord le royaume et sa justice, et toutes ces [autres] choses vous seront ajoutées» (verset 33). Les chrétiens doivent D’ABORD chercher le Royaume — avant tout autre chose — dans leur vie ! Comment peuvent-ils faire cela s’ils ne savent même pas ce qu’est le royaume — ni même quand il viendra — ou comment cela peut influer sur leur propre salut ?
Maintenant, VOUS le savez !


Trouvé sur diverses publications et citations © 5/3/13

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://www.jw.org/fr
https://www.jw.org/fr/cours-bibliques-gratuits/
avatar
Erez
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 2473
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Gaule

Revenir en haut Aller en bas

Ceux qui poursuivent la paix

Message  Erez le Ven 8 Mar 2013 - 11:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pour prendre un exemple, citons Rami Oved, ancien officier dans une unité spéciale antiterroriste. Il était entraîné à tuer ses ennemis. C’était un fervent partisan du nationalisme israélien, jusqu’au jour où les rabbins se sont opposés à ce qu’il épouse la femme qu’il aimait parce qu’elle était Asiatique et non pas juive. Il a commencé à rechercher la vérité dans la Bible. Puis il a rencontré des Témoins de Jéhovah. Il a étudié la Bible avec eux et en a tiré la leçon qu’il ne pouvait plus être un nationaliste fanatique. L’amour chrétien signifiait dans son cas renoncer à la guerre, aux armes, et apprendre à aimer des personnes de toutes races. Il a été très surpris de recevoir une lettre aimable qui s’ouvrait par ces mots : “ Rami, mon frère. ” Cela n’aurait rien d’exceptionnel si l’on ne précisait pas que cette lettre était écrite par une Palestinienne Témoin de Jéhovah. “ C’était incroyable, se souvient Rami ; pour moi les Palestiniens étaient des ennemis, et voilà que l’un d’eux m’appelait ‘ son frère ’. ” Aujourd’hui, Rami et sa femme poursuivent la paix véritable conformément à la volonté de Dieu.
Un autre exemple est celui de Georg Reuter, qui, durant la Deuxième Guerre mondiale, a participé à l’invasion de la Russie par l’armée allemande. Il finit par comprendre que les rêves grandioses de domination mondiale conçus par Hitler n’étaient rien d’autre qu’une chimère. À son retour chez lui à la fin du conflit, il a étudié la Bible avec les Témoins de Jéhovah. Il a écrit : “ Enfin les choses se clarifiaient dans mon esprit. Je comprenais que Dieu n’était pas responsable de tout le sang versé. [...] J’ai appris en outre que son dessein était d’établir sur toute la terre un paradis dans lequel il bénirait éternellement l’humanité obéissante. [...] Hitler s’était vanté de son ‘ règne de mille ans ’, mais il n’avait gouverné que 12 ans — et avec quel bilan effroyable ! C’est le Christ et non Hitler [...] qui pouvait, et qui allait, établir un royaume de mille ans chargé d’administrer la terre. ” Depuis une cinquantaine d’années maintenant, Georg se dépense dans le ministère à plein temps en messager de la paix divine.
L’intégrité et la neutralité des Témoins de Jéhovah allemands durant le régime nazi continuent à témoigner de leur amour pour Dieu et pour la paix plus de 50 ans après. Une brochure publiée récemment par le musée de l’Holocauste à Washington déclare : “ Les Témoins de Jéhovah ont enduré une persécution intense sous le régime nazi. [...] Le courage que l’immense majorité d’entre eux ont affiché en refusant [de renoncer à leur religion] face à la torture et aux mauvais traitements dans les camps de concentration, et parfois face à l’exécution, leur a valu le respect de nombre de leurs contemporains. ” La brochure ajoute : “ Durant la libération des camps, les Témoins de Jéhovah ont poursuivi leur activité, se mêlant aux survivants et faisant des disciples.


w97 15/4 p.15

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://www.jw.org/fr
https://www.jw.org/fr/cours-bibliques-gratuits/
avatar
Erez
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 2473
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Gaule

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaîtrons-nous un monde sans conflit ?

Message  coquelicot le Lun 4 Aoû 2014 - 10:43

Il y aura des spectacles terribles et, du ciel, de grands signes. Il y aura des signes dans le soleil et la lune et les étoiles et, sur la terre, l’angoisse des nations, désemparées à cause du mugissement de la mer et de son agitation, tandis que les hommes défailliront de peur et à cause de l’attente des choses venant sur la terre habitée.” (Luc 21:11, 25, 26).
La Première Guerre mondiale a marqué l’avènement d’armes redoutables. Du ciel, avions et dirigeables faisaient feu ou larguaient des bombes. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, des engins venus du ciel et dotés d’un pouvoir de destruction encore plus effroyable ont — ce fut le cas des deux bombes atomiques — semé la mort parmi les civils impuissants.
La mer est également devenue le théâtre de nouvelles monstruosités. Au début de la Première Guerre mondiale, on considérait les sous-marins comme une arme tout à fait accessoire. Or, à l’issue du second conflit mondial, ils avaient envoyé par le fond plus de dix mille navires. “Couler sans semonce des navires de commerce ou des paquebots semblait entrer dans le cadre d’une pratique nouvelle et implacable: ‘la guerre totale’”, écrit Norman Friedman dans son livre Conception et évolution des sous-marins (angl.).
Aujourd’hui, beaucoup considèrent les sous-marins lanceurs d’engins balistiques comme la pièce maîtresse de l’armement international. Toutefois, les sous-marins lanceurs de missiles de croisière, les porte-aéronefs et autres vaisseaux de guerre transportent également des armes meurtrières. Selon l’annuaire déjà cité (Jane’s Fighting Ships 1986-87), 52 nations disposent au total d’une panoplie de 929 sous-marins, 30 porte-aéronefs, 84 croiseurs, 367 destroyers, 675 frégates, 276 corvettes, 2 024 vedettes d’attaque rapide , et de milliers d’autres bâtiments militaires. Il faut aussi y ajouter une quantité innombrable de mines, meurtrières malgré leur faible taille. Jamais l’homme n’a provoqué une “agitation” aussi dangereuse de la mer.
L’homme a également touché au domaine du ‘soleil et de la lune et des étoiles’. Avant de piquer sur leur objectif, les missiles balistiques font une incursion dans l’espace extra-atmosphérique. Des vaisseaux spatiaux se sont aventurés dans le système solaire et même au-delà. Le sort des nations est étroitement lié aux satellites artificiels en orbite autour du globe. Les satellites de navigation et météorologiques leur permettent de conférer aux missiles stratégiques une redoutable précision. On recourt également à quantité de satellites de communication et de satellites-espions. “Les satellites, écrit Michael Sheehan dans son livre La course aux armements (angl.), sont aujourd’hui les yeux, les oreilles et la voix des forces armées des superpuissances.”
Le raid aérien lancé il y a quelque temps contre la Libye, et autres nations d'orient en est une illustration. Selon une revue aéronautique (Aviation Week & Space Technology), “des photos prises par des satellites (...) américains ont été utilisées pour préparer l’attaque et en évaluer l’impact. Les données météorologiques ont été fournies par les satellites météorologiques de défense, et des relais spatiaux militaires de communication ont été employés pour diriger l’opération”. Étant donné le rôle capital des satellites militaires, les deux Grands se sont dotés d’armes antisatellites. L’une des superpuissances a pour objectif déclaré de faire stationner des armes dans l’espace. Ce programme est communément appelé “guerre des étoiles”. Seul l’avenir nous dira si les deux superpuissances se livreront ou non une guerre dans l’espace.
Mais entre-temps, comme cela avait été annoncé, ‘les hommes défaillent de peur et à cause de l’attente des choses venant sur la terre habitée’. La criminalité, le terrorisme, la crise économique, la pollution ou la radioactivité qui s’échappe des centrales atomiques provoquent la “peur” à laquelle vient s’ajouter la crainte de plus en plus oppressante d’un conflit mondiale ....

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
coquelicot
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 2480
Date d'inscription : 04/06/2012
Localisation : aquitaine/france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaîtrons-nous un monde sans conflit ?

Message  Gédéon22 le Mar 5 Aoû 2014 - 14:30

(Psaume 46:9, 10)  9 Il fait cesser les guerres jusqu’à l’extrémité de la terre. L’arc, il le brise, oui il met en pièces la lance ; il brûle les chariots au feu. 10 “ Arrêtez et sachez que je suis Dieu. Oui, je m’élèverai parmi les nations, oui je m’élèverai sur la terre. ”

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Gédéon22
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 4043
Date d'inscription : 10/12/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaîtrons-nous un monde sans conflit ?

Message  Erez le Mer 6 Aoû 2014 - 5:59

DANS un commentaire sur les perspectives pour l’année 1978, l’hebdomadaire U.S.News & World Report en date du 26 décembre 1977 déclara que ce serait “une année décisive”. Le rédacteur poursuivit en disant: “Des décisions importantes devront être prises dans un climat qui tend de plus en plus à l’optimisme. Les problèmes? Ils sont nombreux. Mais nous approchons d’une époque de paix et de prospérité.” Par ces mots, le journal se faisait l’écho de l’espoir qu’entretiennent des millions de gens qui pensent que la paix et la sécurité sont pour demain.
“Paix, paix!”, crie-t-on en de nombreux points du globe. Mais pouvons-nous vraiment dire avec optimisme que la paix point actuellement à l’horizon? La situation ne ressemble-t-elle pas plutôt à celle que connut Israël aux jours du prophète Jérémie? La situation du monde d’alors était critique en raison du véritable raz-de-marée qu’était la campagne de conquêtes des Babyloniens. Les peuples cherchaient fiévreusement une espérance, “disant, selon le prophète: ‘Il y a la paix! Il y a la paix!’ alors qu’il n’y a pas de paix”. — Jér. 8:11.
Cependant, les nations n’en continuent pas moins à parler de paix et de sécurité. Mais ce qu’elles poursuivent là est un mirage. Qu’annonce en effet la Bible au sujet de leurs efforts? L’apôtre Paul répond: “Le jour de Jéhovah vient exactement comme un voleur dans la nuit. Quand ils diront: ‘Paix et sécurité!’, alors une destruction soudaine doit être tout de suite sur eux, comme les affres de l’angoisse sur la femme enceinte; et ils n’échapperont absolument pas.” (I Thess. 5:2, 3). Le cri “Paix et sécurité!” va déjà en augmentant. Mais quand les nations pousseront ce cri significatif, on pourra alors s’attendre à ce que le “jour de Jéhovah” éclate soudain dans toute sa fureur. Ce jour viendra exactement comme un voleur qui surgit inopinément dans la nuit. Le jour du jugement fondra sur les nations comme les douleurs subites de l’enfantement, et les décrets divins s’exécuteront alors sur elles. — Soph. 3:8.
C’est à dessein que Jéhovah, le Dieu Tout-Puissant, mène cette action décisive. Les nations ont démontré pendant des siècles et démontrent encore qu’elles sont incapables d’apporter une paix et une sécurité durables aux habitants de la terre. Elles n’ont pourtant été privées d’aucune occasion d’y parvenir et elles ont essayé toutes les sortes de gouvernement. Malgré cela, elles ont toutes construit sur de mauvaises bases. Dans la compétition qui les oppose, elles entassent à présent de plus en plus d’armes, nucléaires et autres, et elles luttent pour tenter de maintenir une sorte d’équilibre instable des forces. Il ne fait aucun doute que Jéhovah, le Dieu Tout-Puissant, a pour dessein de balayer un tel système dangereux et meurtrier.
En remplaçant les mauvais fondements qu’ont posés les hommes pour la paix et la sécurité par de bons, le vrai Dieu, Jéhovah, sert un autre grand dessein: celui d’exalter sa souveraineté dans tout l’univers. Il lance, de ce fait, l’invitation suivante contenue au Psaume 46:10: “Cédez et sachez que je suis Dieu! Je serai élevé parmi les nations, je serai élevé sur la terre.” La paix ne prévaudra enfin que lorsque toute l’humanité se sera soumise à Jéhovah Dieu en le reconnaissant comme le Souverain Seigneur de l’univers. Tandis qu’ils attendent cette époque glorieuse, ceux qui aiment la paix véritable peuvent se réjouir de la protection que leur garantit Jéhovah, et dire: “Jéhovah des armées est avec nous; le Dieu de Jacob est une hauteur sûre pour nous.” (Ps. 46:11). Alors que les nations bâtissent une paix chancelante et une sécurité trompeuse sur des fondements explosifs, tous ceux qui suivent les conseils de la Parole de Dieu, la Bible, peuvent donc se tourner avec confiance vers la paix et la sécurité véritables que seul le Royaume de Dieu et de Jésus Christ apportera. — Mat. 6:10.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://www.jw.org/fr
https://www.jw.org/fr/cours-bibliques-gratuits/
avatar
Erez
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 2473
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Gaule

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaîtrons-nous un monde sans conflit ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum