Point Interessant de la lecture de la Bible semaine du 26 mars au 1 avril 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Point Interessant de la lecture de la Bible semaine du 26 mars au 1 avril 2012

Message  Invité le Lun 26 Mar 2012 - 5:21

12 :1-3 «Tu es juste, ô Jéhovah, quand je t’adresse ma plainte, oui quand je parle avec toi de choses concernant le jugement. Pourquoi la voie des méchants a-t-elle réussi, [pourquoi] sont-ils sans souci, tous ceux qui commettent la trahison ? 2 Tu les as plantés ; ils ont même pris racine. Ils continuent d’aller de l’avant ; ils ont même produit du fruit. Tu es [tout] près dans leur bouche, mais loin de leurs reins. 3 Et toi, ô Jéhovah, tu me connais bien ; tu me vois, et tu as examiné mon cœur en union avec toi. Mets-les de côté comme des moutons pour l’abattage, et mets-les à part pour le jour de la tuerie »


Jérémie était troublé par la réussite des méchants. Il ne remettait pas du tout en question la justice de Jéhovah. D’ailleurs, sa franchise atteste qu’il avait avec Dieu des liens étroits, semblables à ceux d’un enfant avec son père. Simplement, il ne comprenait pas que nombre de Juifs prospèrent malgré leur méchanceté, et il souhaitait obtenir une réponse à sa “ plainte »
(jr) chapitre 10 pg.118§10

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Point Interessant de la lecture de la Bible semaine du 26 mars au 1 avril 2012

Message  Nanine95 le Lun 26 Mar 2012 - 13:03

Jér 13:1-11
Lorsque Jah ordonna à Jérémie d'emporter une ceinture de lin jusque sur les bords de l'Euphrate et de la cacher dans la fente d'un rocher, le prophète aurait pu se plaindre de devoir faire un tel voyage pour accomplir une chose paraissant bien insignifiante. Quelque temps plus tard, Dieu l'envoya rechercher cette ceinture; évidemment, elle était pourrie. "Pourquoi avoir fait tout cela pour une simple ceinture?" aurait-il pu demander. Jérémie obéit, et cela s'avéra un puissant témoignage et une illustration vivante de la longanimité de Jah envers Israël et Juda. Elle fit comprendre à ceux qui en furent témoins que Jéhovah était résolu à provoquer finalement la ruine de sa nation, qu'il avait portée sur ses reins telle une ceinture, nation qui aurait dû être une PARURE d'une grande beauté et une source de louanges en faveur de Dieu, mais qui devint obstinée et idolâtre. Parfois, notre bonne volonté et notre obéissance peuvent être mises à l'épreuve. Sommes-nous disposés à prendre le temps et à consacrer l'énergie nécessaire pour accomplir certaines choses qui peuvent nous paraître relativement insignifiantes.

Jér 14:8,9
Puisque le nom de Dieu était invoqué sur les Israélites du passé, on aurait pu s'attendre à ce que Jah fût présent à leurs côtés. Comment donc en est-il venu à ne plus pouvoir être "l'espoir d'Israël"? Pourquoi était-il devenu comme un résident étranger dont le séjour parmi eux n'était que temporaire ou comme un voyageur qui n'était que de passage dans leur pays, que l'on voyait aujourd'hui et qui, demain, était parti? Pourquoi ressemblait-il maintenant à un homme perplexe qui n'est pas en mesure de résoudre le problème qu'il rencontre ou à un homme puissant mais incapable de venir en aide? La réponse au chap. 13:23-27.

Jér 15:1-9
MOÏSE avait intercédé avec succès en faveur des Israélites. Quant à SAMUEL, il inaugura 400 ans plus tard, une lignée de prophètes qui passa par Jérémie et se prolongea jusqu'à Malaki. Mais plus de 400 ans s'étaient écoulés et, désormais, pas même Samuel ni Moïse ne pourraient intercéder avec succès auprès de Jah. "Et je proposerai sur eux quatre familles, 1) l'épée pour tuer, 2) et les chiens pour traîner, 3) et les créatures volantes des cieux, 4) et les bêtes de la terre pour manger et pour saccager.
Ces mots que Jérémie prononça au sujet de Jérusalem, qui vivait alors son temps de la fin (647-607 av.n.è.), Jésus Christ les a repris dans sa prophétie sur le "temps de la fin" de la Jérusalem du 1er siècle (Mt.24, etc.) La prophétie qu'il fit consigner dans le dernier livre de la Bible attire également notre attention, au moyen d'illustrations, sur les mêmes fléaux, en y incluant les bêtes sauvages de la terre (Rév. 6:1-8). Cette dernière prophétie nous transporte jusqu'au "temps de la fin" dans lequel nous vivons depuis 1914 (Dn 12:4). La prophétie de Jérémie trouve donc son accomplissement final au sein du présent système de choses condamné et au sein de la chrétienté apostate.
La chrétienté, qui est la réplique moderne de la Jérusalem apostate et du pays de Juda, n'a nullement échappé à ces fléaux. Les prières de ses ecclésiastiques ne lui ont été d'aucun profit. La raison de cet état de choses est la même que dans le cas des Israélites du temps de Jérémie. Dieu dit "'J'ai retiré ma paix à ce peuple'".

Jér 16:16
A plusieurs reprises, la Parole de Dieu compare les hommes de bonne volonté à des poissons. Jésus, également, invita ses premiers disciples à devenir pêcheurs d'hommes (Luc 5:10). Or, la pêche littérale est un travail pénible qui signifie sortir par tous les temps. Pour manier de grands filets, il faut coopérer avec d'autres. Cela signifie aussi connaître les habitudes du poisson et les sortes d'amorces à employer pour les différentes espèces. Cela exige aussi la connaissance des lieux où l'on peut vraisemblablement trouver du poisson, par quel temps ou à quelle heure du jour, du mois ou de l'année.
Il en est de même pour la pêche des hommes. Et, de même qu'il arrivait aux apôtres de pêcher toute la nuit sans prendre aucun poisson, ainsi, aujourd'hui, les pêcheurs d'hommes de Jah peuvent travailler pendant de longues heures avec peu de résultats apparents.

avatar
Nanine95

Messages : 20
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum