points Interessant lecture de la Bible semaine du du 20/02/12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

points Interessant lecture de la Bible semaine du du 20/02/12

Message  Invité le Dim 19 Fév 2012 - 17:12

PILB Isaïe 58-62

58 :1 D’après cet ordre, Jéhovah Dieu avait jugé Israël coupable de “révolte”, ou de rébellion, et d’autres “péchés” non spécifiés. Ésaïe devint le porte-parole chargé d’annoncer ce que Dieu avait remarqué et de faire retentir les accusations divines avec la puissance d’un “cor”, ou d’une trompette. Quand Dieu lui dit: “Ne te retiens pas”, Ésaïe eut peut-être le même sentiment qu’Amos, un prophète antérieur, qui s’exclama: “Un lion a rugi! Qui n’aura peur? Le Souverain Seigneur Jéhovah lui-même a parlé! Qui ne prophétisera?” — Amos 3:8. Wf 81 15/2 p.13§8
58 :5 Avec le temps, nombreux sont ceux qui ont commencé à jeûner de façon formaliste. Jéhovah haïssait ces jeûnes hypocrites ; il a interrogé ainsi les Israélites qui jeûnaient par affectation : “ Est-ce ainsi que doit devenir le jeûne que je choisis, comme un jour où l’homme tiré du sol doit affliger son âme ? Pour courber sa tête comme un jonc, et pour qu’il étende une toile de sac et la cendre pour son lit ? Est-ce là ce que tu appelles un jeûne, un jour agréé de Jéhovah ? ” (Isaïe 58:5). Au lieu de s’exhiber en période de jeûne, ces indisciplinés auraient mieux fait de produire des œuvres convenant à la repentance.
58 :9 Quelles heureuses conditions de vie l’antique nation d’Israël aurait pu connaître si elle avait suivi les conseils explicites de Jéhovah! Étant tout-puissant, celui-ci n’aurait eu aucun mal à réaliser ces conditions, pour peu, comme il l’avait dit, qu’Israël se défasse des choses condamnables qui lui faisaient du tort et qui nuisaient aussi à ses relations d’alliance avec Dieu. Mais Israël ayant refusé d’agir ainsi, son état ne fit qu’empirer, et, au siècle suivant, il reçut un terrible châtiment. Puisque ce récit est une illustration, il soulève une question au sujet de la chrétienté, la réplique moderne d’Israël. Dans quelles conditions sociales, économiques, morales et religieuses aurait-elle vécu si elle avait pris le remède proposé par Jéhovah, le Médecin divin, et accepté le message du Royaume que les témoins chrétiens de Dieu prêchent maintenant depuis plus d’un siècle?
59 :1 Ce regard sur l’Israël du temps d’Ésaïe nous révèle nombre de détails. Comment Jéhovah pouvait-il rester proche des membres d’une nation comme celle-là ou les bénir? C’était la nation qui creusait un fossé entre elle et Dieu. On peut en dire autant du fossé qui existe entre Dieu et les membres de la chrétienté, qui prétendent former son peuple. Leurs mains, leurs doigts, leurs lèvres et leur langue leur servent à faire le mal, à leur propre détriment. Après deux guerres mondiales, la chrétienté a déjà les mains qui dégouttent de sang; mais, non contente de cela, elle se prépare à répandre le sang humain sur une plus grande échelle encore, cette fois-ci en ajoutant peut-être les bombes nucléaires aux autres moyens diaboliques destinés à faire périr d’innombrables personnes d’une mort atroce. Certes, elle soumet ses problèmes internationaux aux Nations unies ou à la Cour internationale de justice de La Haye, aux Pays-Bas, mais ce n’est pas la même chose que de les soumettre “avec fidélité” au tribunal divin au vu et au su des cieux et de la terre. Devant une telle cour divine, la chrétienté ne pourrait jamais se justifier.
59 :5-8 Aujourd’hui, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la chrétienté, les gens sont empoisonnés, non seulement sur le plan physique, mais aussi sur le plan spirituel. Pour reprendre les termes d’Isaïe 59:5-8, les plaignants pourraient dire devant Dieu, le Juge de tous: “Ce sont des œufs de serpent venimeux qu’ils ont couvés, et ils ont continué à tisser une toile d’araignée. Quiconque mangeait de leurs œufs mourait, et quant à l’œuf brisé, il en sortait une vipère. Leur toile d’araignée ne servira pas de vêtement, et ils ne se couvriront pas de leurs œuvres. Leurs œuvres sont des œuvres nuisibles, et l’action de la violence est dans leurs paumes. Leurs pieds continuent à courir au mal, et ils ont hâte de verser le sang innocent.
Leurs pensées sont des pensées nuisibles; la spoliation et l’effondrement sont sur leurs grandes routes. Ils ne tiennent aucun compte du chemin de la paix, et il n’y a pas d’équité sur leurs pistes. Leurs routes, ils les ont rendues tortueuses pour eux. Quiconque y chemine ne connaîtra pas la paix.”
59 :16-19 Vu les événements qui se sont produits depuis que la Première Guerre mondiale a éclaté en 1914, le Juge de toute la terre doit inévitablement se révéler sous ses traits de “Jéhovah des armées”. Tout ce qu’il a vu pendant ce XXe siècle l’amène à s’équiper pour la bataille. Le combat que Jéhovah des armées va bientôt livrer portera à son point culminant celui que les Témoins de Jéhovah ont dû mener continuellement et pour lequel Dieu leur a demandé de s’armer. Leur armure est spirituelle et elle comprend la ceinture de la vérité, “la cuirasse de la justice”, “l’équipement de la bonne nouvelle de paix” pour se chausser, “le grand bouclier de la foi”, “le casque du salut” et “l’épée de l’esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu”.
60 1-3 La femme d’Isaïe 60:1-3 est Sion, l’organisation céleste de Jéhovah composée de créatures spirituelles. Aujourd’hui, Sion est représentée sur la terre par le reste de “ l’Israël de Dieu ”, la congrégation internationale des chrétiens oints de l’esprit, qui nourrissent l’espérance de régner au ciel avec Christ. . L’accomplissement moderne d’Isaïe chapitre 60 touche essentiellement ceux d’entre eux qui vivent sur la terre durant “ les derniers jours ”. (2 Timothée 3:1 ; Révélation 14:1.) Cette prophétie en apprend beaucoup également sur les compagnons des chrétiens oints, la “ grande foule ” des “ autres brebis ”. — Révélation 7:9 ; Jean 10:16.
60 :8-10 Quand Jéhovah s’est ‘ levé ’, les premiers à avoir répondu ont été ses “ fils ”, les chrétiens oints. Puis sont venus les “ étrangers ”, la grande foule, qui servent fidèlement leurs frères oints, prêchant la bonne nouvelle à leur exemple. De ce fait, bien que le nombre des oints aille en diminuant, le nom de Jéhovah est proclamé par toute la terre comme jamais auparavant. En conséquence, des millions de personnes affluent “ comme des colombes vers les ouvertures de leur colombier ”, trouvant refuge au sein de la congrégation chrétienne. Elles se comptent chaque année par centaines de milliers, et bien d’autres encore peuvent venir.
60 :14 Les Témoins de Jéhovah savent qu’ils auront de nombreux ennemis dans ce monde (Jean 17:14). Mais ils puisent de la force dans ces paroles prophétiques d’Isaïe : “ Oui, ils iront vers toi en se courbant, les fils de ceux qui t’affligeaient ; oui, ils se prosterneront à la plante de tes pieds, tous ceux qui te traitaient sans respect, et ils devront t’appeler la ville de Jéhovah, Sion du Saint d’Israël. ” (Isaïe 60:14). À leur grand désarroi, les opposants devront bientôt reconnaître que c’est en réalité contre Dieu en personne qu’ils luttent. Dès lors, comment pourraient-ils l’emporter ?
60 :18 C’est ainsi que nous avons vu s’accomplir cette promesse de Jéhovah: “On n’entendra plus la violence dans ton pays, ni la spoliation ni l’effondrement à l’intérieur de tes limites. Et assurément tu appelleras tes murailles: Salut, et tes portes: Louange.” (Ésaïe 60:18). Oui, que toute la louange soit à notre Dieu Jéhovah! Les chefs religieux de la chrétienté et tous les apostats qui sont allés les rejoindre ont déshonoré ce nom. Ils ont même essayé de le faire disparaître des traductions de la Bible. “Mais nous, nous marcherons au nom de Jéhovah, notre Dieu, jusqu’à des temps indéfinis, oui, pour toujours.” — Michée 4:5
61 :1 Grâce à cette prédication enthousiaste, une grande foule d’autres brebis est apparue sur la scène du monde en ces derniers jours. Ces personnes sont sorties de toutes les nations pour servir Jéhovah en compagnie des oints, et la vérité les a libérées elles aussi (Zacharie 8:23; Jean 10:16).
Comme Abraham, elles sont déclarées justes grâce à la foi et nouent des relations étroites avec Jéhovah Dieu. Et comme Rahab, le fait qu’elles soient déclarées justes leur donne la possibilité de survivre — dans leur cas, survivre à Harmaguédon (Jacques 2:23-25; Révélation 16:14, 16). Mais des privilèges aussi élevés impliquent également la responsabilité de parler à autrui de la gloire de Dieu. Voilà pourquoi Jean les a vues louer publiquement Jéhovah; elles “crient à haute voix, en disant: ‘Le salut, nous le devons à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’Agneau.’” — Révélation 7:9, 10, 14.
61 :4 On notera qu’à l’époque de la réalisation de la prophétie d’Ésaïe, il devait y avoir des “humbles”, des gens au “cœur brisé”, des “captifs”, des “prisonniers” et d’autres qui “sont dans le deuil au sujet de Sion”. Tous auraient besoin de soins attentifs d’urgence. Le moment allait être opportun pour donner ces soins, car ce serait “l’année de bienveillance de la part de Jéhovah”, année qui commencerait avec la venue de l’Oint de “l’esprit du Souverain Seigneur Jéhovah”. Cette “année” symbolique allait être suivie du “jour de vengeance de la part de notre Dieu”. Pour toutes ces raisons, l’œuvre de l’Oint chargé d’annoncer la délivrance et la liberté serait une œuvre d’une extrême urgence.
61 :10,11 Les millions de gens des nations qui sont actuellement rassemblés pour chanter la louange de Jéhovah témoignent de cette ‘germination’.
62 :2 Elle s’adresse à l’organisation visible formée des disciples du Messie qui se sont voués à Dieu, qui se sont fait baptiser et qui ont été engendrés de son esprit. La voici: “Et assurément les nations verront ta justice, ô femme, et tous les rois ta gloire. Et l’on t’appellera d’un nom nouveau que la bouche même de Jéhovah désignera.” Ce “nom” représente la condition bénie dans laquelle les chrétiens oints de l’esprit ont été rassemblés à notre époque. Néanmoins, pour que les derniers membres de l’organisation visible soient vraiment ‘un peuple pour le nom de Dieu’, il fallait que ce nom-là soit invoqué sur eux et qu’ils le portent. Or c’est ce qui s’est produit en temps voulu. Effectivement, lors d’une assemblée qui se tenait en 1931 à Columbus, aux États-Unis, l’organisation des chrétiens engendrés de l’esprit saint a adopté joyeusement le nom de “Témoins de Jéhovah”, conformément à l’esprit d’Isaïe 62:2. Par la suite, dans toutes leurs congrégations ceux qui s’étaient voués à Jéhovah ont accepté cette appellation. Or celle-ci leur est restée, contrairement à toutes les prédictions que le monde a faites à ce sujet. En Révélation 3:14, Jésus Christ glorifié se présente comme “le témoin fidèle et vrai”. C’est donc d’une façon providentielle qu’en 1931 tous ses disciples terrestres ont reçu ce nom. Depuis lors, ils se sont efforcés de s’acquitter de leur responsabilité en le portant dignement et en le faisant connaître. Par voie de conséquence, le nom sans pareil de leur meilleur Ami, Jéhovah, a aussi été mis en valeur dans le monde entier. En retour, Jéhovah a conservé jusqu’à ce jour son amitié pour ses témoins et il l’a amplement démontré.
62 :10 Depuis 1919, les chrétiens oints sont mis à part pour le service de Dieu et marchent sur “ la Voie de la Sainteté ”. (Isaïe 35:8.) Ils ont été les premiers à emprunter la grande route spirituelle qui mène hors de Babylone la Grande (Isaïe 40:3 ; 48:20). Dieu leur a accordé le privilège d’être à la tête pour ce qui est de proclamer ses œuvres de puissance et d’indiquer le chemin qui conduit à la grande route. L’élimination des pierres (des obstacles qui faisaient trébucher) a été surtout à leur avantage (Isaïe 57:14). Ils avaient besoin de voir clairement les desseins et les enseignements de Dieu. Les fausses croyances sont des pierres qui font trébucher sur le chemin de la vie, mais la Parole de Jéhovah est “ comme un marteau de forge qui brise le rocher ”. Avec elle, les chrétiens oints ont mis en pièces les pierres contre lesquelles risquaient de buter ceux qui voulaient servir Jéhovah.
62 :12 Quelle perspective enthousiasmante pour l’organisation céleste de Jéhovah, pour ses représentants oints sur la terre et pour quiconque les soutient activement (Deutéronome 26:19) ! Isaïe prophétisa : “ À coup sûr, on les appellera le peuple saint, ceux qui ont été rachetés par Jéhovah ; et toi, on t’appellera : Recherchée, Ville qui n’est pas complètement abandonnée. ” (Isaïe 62:12). À une époque, “ la Jérusalem d’en haut ”, que représente l’Israël de Dieu, se sentait abandonnée. Jamais plus elle n’aura ce sentiment. Jéhovah accordera toujours sa protection et son approbation à ses serviteurs

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: points Interessant lecture de la Bible semaine du du 20/02/12

Message  Invité le Dim 19 Fév 2012 - 18:11

iaorana,

(Isaïe 58:7) 7 N’est-ce pas partager ton pain pour l’affamé, et que tu fasses pénétrer dans [ta] maison les affligés sans foyer ? [Et] que, si tu vois quelqu’un nu, tu ne manques pas de le couvrir, et que tu ne te dérobes pas à ta propre chair ?

Ces beaux principes énoncés par Jéhovah, amour fraternel et compassion, ne concernent pas seulement les Juifs du temps d’Isaïe. Ils guident également les chrétiens. C’est d’ailleurs pourquoi l’apôtre Paul écrivit : “ Ainsi donc, tant que nous disposons pour cela d’un temps favorable, pratiquons envers tous ce qui est bon, mais surtout envers ceux qui nous sont apparentés dans la foi. ” (Galates 6:10). La congrégation chrétienne doit être un havre d’amour et d’affection fraternelle, surtout à l’époque de plus en plus critique que nous traversons. — 2 Timothée 3:1 ; Jacques 1:27.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum