KAZAKHSTAN : un manuel d'école pour les enfants de 14 ans stigmatise les Témoins de Jéhovah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

KAZAKHSTAN : un manuel d'école pour les enfants de 14 ans stigmatise les Témoins de Jéhovah

Message  jean le Lun 21 Juin 2010 - 18:37

Bonjour à tous & à toutes,

*** Les Témoins de Jéhovah considérés comme des extrémistes au Kazakhstan ***


Un manuel pour les écoliers (+/- 14 ans) propage "une propagande à l'intolérance envers des minorités religieuses", et où les Témoins de Jéhovah sont associés à des extrémistes et à des terroristes !.

(Traduction & résumé)
---
KAZAKHSTAN:

Un manuel propage "une propagande à l'intolérance envers des minorités religieuses", de sorte qu'il devrait être interdit pour une utilisation dans les écoles"

Malgré l'opposition, ce livre est encore dans les écoles

Le manuel - «Introduction aux études religieuses" - a été introduit dans les écoles en Janvier 2010, et est actuellement le seul manuel disponible pour enseigner un cours de sciences des religions qui est présenté pour la classe de 9 éme (pour les enfants âgés d'environ 14 ans) par l'éducation et des sciences du ministère de septembre 2009.
Malgré les déclarations de fonctionnaires que le manuel n'a plus l'approbation d'État, beaucoup ont déclaré qu'il est encore utilisé dans les écoles.

Des défenseurs des droits humains et les communautés religieuses demeurent très préoccupés par l'utilisation de manuels d'écoles sur le thème d'études religieuses, qu'un spécialiste local écrivant un article, dit qu'il contient un langage «agressif, parfois même insultant et offensant" pour certaines communautés religieuses du Kazakhstan. Parmi ceux qui ont exprimé leur inquiétude, il y a : les musulmans Ahmadi, les chrétiens protestants, Hare Krishna dévots, les Témoins de Jéhovah et le comité d'état des affaires religieuses. Les défenseurs des droits humains ont également exprimé leur préoccupation au sujet du manuel de l'écho de la rhétorique des fonctionnaires contre la liberté de religion ou de conviction.
De nombreuses critiques ont été faites du manuel, «Introduction à la sciences des religions", et un expert kazakh a carrément déclaré que« le livre propagandises l'intolérance, de sorte qu'il devrait être interdit pour une utilisation dans les écoles ".
Le principal auteur de l'ouvrage, le sénateur Garifolla Esim, a affirmé à Forum 18 que «je n'ai pas dit quelque chose de négatif au sujet de l'un des groupes religieuse officiellement enregistrée» et a également dit que lui et des collègues législateurs travaillent sur un projet de loi similaire à un projet antérieur pour restreindre sévèrement la liberté de religion ou de conviction.

Le manuel contesté

Son titre : "Introduction aux études religieuses», rédigé sous la direction du sénateur Esim, professeur ,qui est également membre de la Chambre haute du Parlement du Kazakhstan (le Sénat), et qu'il défend vigoureusement en le décrivant comme un manuel pour la classe de 9e des écoles de langue russe, parallèlement, un livre a également été publiés en kazakh.
Le livre déclare qu'il est "Recommandé par le ministère de l'Education et des Sciences de la République du Kazakhstan» et suit les contours des cours des écoles approuvés.
Les co-auteurs sont Aydar Abuov, Kalimash Begalinova et Esbosyn Smagulov.
Le livre a été publié par les éditions Bilim - qui est détenue par le Ministère de la Culture - à Almaty, au début de 2010.
Les co-auteurs du livre représenté par le sénateur Esim sont des employés de deux centres parrainés par le gouvernement.
Ayda Abuov est directeur du Centre international pour les cultures et les religions, qui a ouvert au sein du ministère de la Justice en Décembre 2008.
Esbosyn Smagulov travaille dans un département de recherche.
Kalimash Begalinova est directeur adjoint de la science-recherche et d'analyse du Centre sur les questions religieuses (Sacri), qui a été créée au sein du ministère de la Justice au début de 2007.
En Mars 2010 les deux centres ont été transférés - avec le Comité des affaires religieuses - du ministère de la Justice au Ministère de la Culture.

En résumé, les éditeurs du livre insistent sur le fait qu'il fournit "sous une forme accessible à une évaluation critique : l'activité des cultes religieux non traditionnels qui se sont propagées dans le domaine religieux de notre pays pendant les années de l'indépendance».

Dans l'introduction de l'ouvrage, le sénateur Esim insiste sur le fait que, en fournissant des informations fiables sur les différentes religions, son manuel "permettra aux élèves d'être correctement orientée dans diverses situations de la vie et de distinguer les vraies lois de la religion de slogans mensongers".

Le sénateur Esim affirme que l'islam et l'orthodoxie russe sont "considérés comme" les deux "religions traditionnelles" du Kazakhstan, sans expliquer qui considère qu'il s'agit d'être le cas ni pourquoi.
«À l'heure actuelle la question de l'extrémisme et le terrorisme, dont les inspirateurs partiellement se couvrir avec des slogans religieux, est particulièrement aiguë, at-il fait également valoir.
"Avec cet objectif, le chapitre consacré à la non-traditionnels cultes religieux [Chapitre 5] donne une caractérisation de« religieux »de l'extrémisme et le terrorisme."

Les critiques de l'ouvrage ont souligné plusieurs erreurs historiques, des omissions ou des descriptions erronées d'un certain nombre de doctrines religieuses - y compris sur les religions que le gouvernement n'a pas démontré d'hostilité envers elles. Dans l'une des nombreuses erreurs, il définit la religion comme une croyance en l'existence d'un Dieu ou des dieux, sans prendre en compte les religions non-théistes et les croyances.
Beaucoup de critiques ont été réalisées sur le chapitre 5, qui représente un dixième du livre
.

Le manuel se réfère souvent aux «religions non traditionnelles», «cultes religieux nontraditionnels », «sectes destructives", "extrémistes et des organisations terroristes» et «mouvements religieux contemporains" - qui ne sont pas définis et sont impliqués à la même phénomène.
Ce n'est que dans un endroit ne le manuel déclarer qu'il ne considère pas que tous les "nouveaux mouvements religieux» comme «destructeur» et un «danger pour la société».

Dans ce chapitre 5, la description des particularités "de nouvelles sections dans les cultes (non traditionnels)» décrivant ce que l'on prétend être "caractéristiques communes des sectes destructives" et de conseiller (dans un langage direct ne voit pas ailleurs dans le livre)
"Comment faire pour éviter d'entrer dans une de ces sectes destructives ", prétendue comme tel dans ce chapitre (et erronée) en est la description des «religions non traditionnelles et les mouvements au Kazakhstan" les Témoins de Jéhovah et le mouvement Hare Krishna, qui est suivie par la description des «organisations extrémistes et terroristes».

Certains ont remis en question le choix des «nouvelles religions» décrit, qui comprennent les Témoins de Jéhovah et les musulmans Ahmadi (actifs du 19ème siècle) et le mouvement Hare Krishna (une branche de l'hindouisme).
Au Kazakhstan, quelques-unes des croyances les auteurs insistent sont «nouveaux» et «non traditionnels» ont été présents pendant plus d'un demi-siècle.
Le livre reconnaît que les Témoins de Jéhovah, pentecôtistes et les adventistes du septième jour ont été présents depuis les années 1930 à 1950.


Par Mushfig Bayram, Forum 18 <http://www.forum18.org> Service Nouvelles, et
Corley Felix, Forum 18 <http://www.forum18.org> Service Nouvelles


Cet article a été publié par F18News le: 18 Juin 2010
.

http://www.forum18.org/Archive.php?article_id=1458
--

Ayons une pensée dans nos prières (Hébreux 13:1-3) pour nos frères & soeurs victimes de ces qualifications erronées et infondées

Il y a 17.225 témoins de Jéhovah dans ce pays qui compte 15.776.492 habitants (ratio 1TdJ/916hab.).
source : http://www.watchtower.org/e/statistics/worldwide_report.htm
--


Si vous aviez des informations concernant ce problème kazakh, merci de les placer à la suite de ce fil.


" Par là tous sauront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour entre vous " (Jean 13:35).


Agâpé.

@jean
avatar
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5057
Date d'inscription : 27/05/2010

http://www.jw.org/fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum