Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Abiya le Dim 13 Juin 2010 - 6:43

2 Samuel 22-24

Chapitre 22 :

2 Samuel 22 :8,10 Et la terre se mit à osciller et à trembler ; les fondations des cieux s’agitèrent ; elles oscillaient parce qu’il avait été irrité.
10 Alors il inclina les cieux et descendit ; une obscurité épaisse était sous ses pieds.
it-1 p. 478 Ciel
En 2 Samuel 22:8-15, David emploie l’image d’une terrible tempête apparemment pour illustrer l’effet de l’intervention de Dieu en sa faveur, afin de le délivrer de ses ennemis. La violence de cette tempête symbolique agite les fondations des cieux, qui ‘ s’inclinent ’ avec des nuages sombres et bas. On peut comparer ce langage imagé avec la tempête bien réelle décrite en Exode 19:16-18, et avec les expressions poétiques utilisées en Isaïe 64:1, 2.

2 Samuel 22 :11 Il venait monté sur un chérubin, il venait en volant ; il était visible* sur les ailes d’un esprit*.
* P.-ê., en corrigeant légèrement M : “ Il venait, d’un vol rapide ”, comme en Ps 18:10 et dans de nombreux mss héb.
* Ou : “ ailes du vent ”.
it-1 p. 437 Chérubin
Les chérubins servaient, symboliquement parlant, de “ représentation du char ” de Jéhovah sur lequel il se tenait (1Ch 28:18), et leurs ailes assuraient à la fois une protection et une grande rapidité de déplacement. C’est pourquoi, dans un chant poétique où il parle de la rapidité avec laquelle Jéhovah lui était venu en aide, David dit qu’“ il [Jéhovah] venait monté sur un chérubin, il venait en volant ”, oui, “ sur les ailes d’un esprit ”. — 2S 22:11 ; Ps 18:10.

2 Samuel 22 :12 Alors il mit autour de lui des ténèbres pour huttes, des eaux sombres*, d’épais nuages.
* “ sombres ”, en corrigeant le texte ; selon KB3 : “ [du] crible ”.
it-1 p. 160 Hutte
Quand il descend temporairement du ciel vers la terre, Jéhovah dit, dans un langage imagé, qu’il habite dans une hutte de nuages. Là se cache l’omnipotence majestueuse, et de là vient le fracas du tonnerre (Ps 18:9, 11 ; 2S 22:10, 12 ; Jb 36:29).

2 Samuel 22 :26 Avec qui est fidèle tu te montreras fidèle ; avec l’homme fort [qui est] intègre, tu te montreras intègre ;
w02 15/8 p. 5 A qui devrait-on être fidèle
La fidélité véritable : une expression d’amour
Le roi David a déclaré à Jéhovah Dieu : “ Avec qui est fidèle tu te montreras fidèle. ” (2 Samuel 22:26). Le terme hébreu traduit par “ fidélité ” emporte ici l’idée d’une bonté qui s’attache avec amour à tel objet jusqu’à ce que son but en rapport avec cet objet soit atteint. Comme une mère avec son bébé, Jéhovah s’attache avec amour à ceux qui lui sont fidèles. Il a dit à ses serviteurs fidèles dans l’Israël antique : “ Une femme peut-elle oublier son nourrisson, afin de ne pas avoir pitié du fils de son ventre ? Ces femmes même peuvent oublier, mais moi je ne t’oublierai pas. ” (Isaïe 49:15). Qui met en premier sa fidélité envers Dieu est assuré de sa bienveillance.
w92 15/11 p. 19 § 3 Servons Jéhovah fidèlement
En hébreu, c’est l’adjectif ḥasidh qui qualifie “celui qui est fidèle”, ou “qui a de la bonté de cœur”. (Psaume 18:25, Traduction du monde nouveau, édition anglaise à références de 1984, note.) Le nom ḥèsèdh évoque la bonté qui s’attache avec amour à quelque chose jusqu’à ce que le but recherché soit atteint. C’est ce genre de bonté que Dieu manifeste envers ses serviteurs et que ceux-ci lui témoignent en retour. Cette fidélité juste et sainte est désignée par les expressions “bonté de cœur” et “amour fidèle”. (Genèse 20:13; 21:23.) Dans les Écritures grecques, la “fidélité” connote l’idée de sainteté et de vénération, idée exprimée dans le nom hosiotês et l’adjectif hosios. Celui qui manifeste cette qualité se montre loyal, dévoué, pieux et il s’acquitte avec soin de tous ses devoirs envers Dieu. Être fidèle à Jéhovah, c’est lui être attaché avec une dévotion si forte qu’elle agit comme un puissant adhésif.

2 Samuel 22 :35 Il enseigne à mes mains la guerre, et mes bras ont plié un arc de cuivre.
it-1 p. 184 Armes, armure
Lorsqu’il est fait mention d’un “ arc de cuivre ”, il est probablement question d’un arc en bois serti de cuivre (2S 22:35).

2 Samuel 22 :36 Tu me donneras ton bouclier de salut, et c’est ton humilité qui me grandit.
w04 1/11 p. 29 L’humilité de Jéhovah nous est bénéfique
David a acquis une certaine grandeur en Israël. En quoi la devait-il à l’humilité de Jéhovah ?
Quand on lit dans les Écritures que Jéhovah est humble, cela ne signifie pas qu’il est limité de quelque manière que ce soit, ni qu’il se soumet à d’autres. Cette belle qualité indique plutôt qu’il éprouve une profonde compassion pour les humains qui s’efforcent sincèrement d’obtenir son approbation, et qu’il fait preuve de miséricorde envers eux. En Psaume 113:6, 7, on lit : “ Il [Jéhovah] s’abaisse pour regarder le ciel et la terre, relevant le petit de la poussière. ” Par ‘ Il s’abaisse ’, il faut comprendre qu’“ il se penche ” ou qu’“ il s’humilie pour regarder ”. (Parole de Vie ; Young’s Literal Translation of the Holy Bible.) Des cieux, Jéhovah s’est donc ‘ penché ’ ou ‘ humilié ’ pour accorder son attention à David, un homme imparfait mais humble qui désirait le servir. C’est pourquoi David nous rassure en ces termes : “ Jéhovah est élevé, et pourtant il voit l’homme humble. ” (Psaume 138:6). La façon dont Jéhovah a traité David, avec miséricorde, patience et compassion, devrait tous nous encourager à chercher à faire sa volonté.
it-1 p. 1156 Humilité
Une qualité de Dieu. Jéhovah Dieu lui-même mentionna l’humilité parmi ses qualités. Cela ne veut pas dire qu’il soit inférieur ou qu’il se soumette aux autres, mais plutôt qu’il fait preuve de miséricorde et d’une grande compassion envers les pécheurs, créatures indignes. Le simple fait qu’il traite avec les pécheurs et qu’il ait donné son Fils comme sacrifice pour les péchés de l’humanité est une expression de son humilité. Jéhovah Dieu tolère le mal depuis quelque 6 000 ans et laisse les humains se multiplier, quoique leur père, Adam, ait péché. Par faveur imméritée, il a ainsi témoigné de la miséricorde aux descendants d’Adam, leur donnant la possibilité de vivre éternellement (Rm 8:20, 21). Tout cela prouve qu’outre ses autres qualités Dieu fait montre d’humilité.
Le roi David constata et put mesurer cette qualité de Dieu dans la faveur imméritée que celui-ci lui témoigna. Après que Jéhovah l’eut délivré de la main de tous ses ennemis, il chanta : “ Tu me donneras ton bouclier de salut, et c’est ton humilité qui me grandit. ” (2S 22:36 ; Ps 18:35). Bien que, dans sa grande dignité, Jéhovah siège en son lieu élevé, au plus haut des cieux, on peut néanmoins dire à son sujet : “ Qui est comme Jéhovah notre Dieu, lui qui fait sa demeure là-haut ? Il s’abaisse pour regarder le ciel et la terre, relevant le petit de la poussière ; de la fosse aux cendres il élève le pauvre, pour le faire asseoir avec les nobles, avec les nobles de son peuple. ” — Ps 113:5-8.

2 Samuel 22 :41 Quant à mes ennemis, tu me livreras à coup sûr [leur] nuque ; ceux qui me haïssent intensément — je les réduirai également au silence.
it-1 p. 227 Attitudes et gestes
Mettre sa main ou son pied sur la nuque de ses ennemis était un geste symbolique qui montrait que ceux-ci étaient vaincus, qu’ils avaient été mis en déroute et en fuite, et qu’on les avait poursuivis et rattrapés. — Gn 49:8 ; Jos 10:24 ; 2S 22:41 ; Ps 18:40.
it-1 p. 550 Cou
‘ Avoir la main sur la nuque ’ de ses ennemis signifiait donc les vaincre, les assujettir (Gn 49:8 ; 2S 22:41 ; Ps 18:40). Cette signification se retrouve sur des monuments d’Égypte et d’Assyrie où sont représentées des scènes de bataille dans lesquelles des monarques mettent le pied sur la nuque de leurs ennemis. Dans le même ordre d’idées, Josué ordonna aux commandants de son armée : “ Approchez. Mettez vos pieds sur la nuque de ces rois. ” — Jos 10:24.
avatar
Abiya

Messages : 116
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 54
Localisation : Belgique

http://abiya.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Abiya le Dim 13 Juin 2010 - 6:52

Chapitre 23 :

2 Samuel 23 :2 C’est l’esprit de Jéhovah qui a parlé par moi, et sa parole* a été sur ma langue.
* “ et sa parole ”. Héb. : oumillathô (de millah), mot utilisé uniquement en poésie, comme en Ps 19:4 ; 139:4 ; Pr 23:9 et 34 fois en Jb.
si Psaumes p. 103 § 10
10 L’authenticité de ces très anciens chants de louange à Jéhovah est largement attestée par le fait qu’ils sont en parfaite harmonie avec le reste des Écritures. Le livre des Psaumes est cité maintes fois par les rédacteurs des Écritures grecques chrétiennes (Ps. 5:9 [Rom. 3:13] ; Ps. 10:7 [Rom. 3:14] ; Ps. 24:1 [1 Cor. 10:26] ; Ps. 50:14 [Mat. 5:33] ; Ps. 78:24 [Jean 6:31] ; Ps. 102:25-27 [Héb. 1:10-12] ; Ps. 112:9 [2 Cor. 9:9]). David lui-même a déclaré dans son dernier chant : “ C’est l’esprit de Jéhovah qui a parlé par moi, et sa parole a été sur ma langue. ” C’est cet esprit qui a agi sur lui depuis le jour de son onction par Samuel (2 Sam. 23:2 ; 1 Sam. 16:13). De plus, les apôtres ont cité les Psaumes. Pierre a parlé de “ l’Écriture, que l’esprit saint avait dite d’avance par la bouche de David ”, et pour un certain nombre de citations qu’il a faites des Psaumes, le rédacteur de la lettre aux Hébreux les a présentées soit comme des déclarations de Dieu, soit par ces mots : “ Comme le dit l’esprit saint. ” — Actes 1:16 ; 4:25 ; Héb. 1:5-14 ; 3:7 ; 5:5, 6.

2 Samuel 23 :3 Le Dieu d’Israël a dit, le Rocher d’Israël m’a parlé : ‘ Quand celui qui domine sur les humains est juste, dominant dans la crainte de Dieu,
w09 1/5 p. 14 Les images bibliques : en comprenez-vous le sens ?
La Bible compare aussi Jéhovah à des choses inanimées. On relève par exemple des expressions comme “ Rocher d’Israël ”, “ tour ” et “ forteresse ”. (2 Samuel 23:3 ; Proverbes 18:10 ; Psaume 18:2.) Quel est le point commun sur lequel s’appuient ces images ? Prenons celle du rocher. Un rocher est inébranlable ; il ne bouge pas. De même Jéhovah est un refuge sûr et stable ; nous pouvons donc compter sur sa protection.
it-1 p. 834 Exemples, images
À propos d’une personne ou d’un groupe, les prophètes utilisaient souvent un mot ou une expression dont ils appliquaient les caractéristiques métaphoriquement à cette personne ou à ce groupe. Par exemple, Jéhovah est appelé “ le Rocher d’Israël ”, un “ rocher ” et une “ forteresse ”, ce qui transmet l’idée que Dieu est une solide source de sécurité (2S 23:3 ; Ps 18:2).

2 Samuel 23 :4 alors, c’est comme la lumière du matin, quand se lève le soleil, un matin sans nuages. Par cette clarté, par la pluie l’herbe [sort] de la terre. ’
w95 15/12 p. 26 La justice élève une nation
APRÈS plusieurs jours de pluie, quel plaisir en se levant de voir le soleil briller dans un ciel sans nuages! Rafraîchie, la terre peut maintenant produire de la végétation en abondance. Un jour, Jéhovah Dieu a utilisé cette image pour illustrer les bienfaits qu’apporte un gouvernement juste

2 Samuel 23 :8 Voici les noms des hommes forts qui appartenaient à David : Yosheb-Bashébeth, un Tahkemonite, le chef des trois*. Il brandissait sa lance* sur huit cents tués en une seule fois.
* “ trois ”, LXXLagarde
* “ Il brandissait sa lance ”, en corrigeant M d’après 1Ch 11:11 ; M : “ C’était Adino l’Etsnite ”.
w05 1/10 p. 10 Points marquants du premier livre des Chroniques
11:11 — Pourquoi le nombre de tués est-il de 300 et non de 800, comme dans le récit parallèle de 2 Samuel 23:8 ? Le chef des trois hommes les plus vaillants de David était Yashobéam, ou Yosheb-Bashébeth. Les deux autres étaient Éléazar et Shamma (2 Samuel 23:8-11). La différence entre les deux récits peut s’expliquer par le fait qu’ils renverraient à deux exploits distincts accomplis par le même homme.
it-2 p. 1224 Yosheb-Bashébeth
Chef des trois hommes forts les plus remarquables de David (2S 23:8). En 1 Chroniques 11:11, il est appelé Yashobéam, ce qui est probablement la forme la plus correcte. Le texte de 2 Samuel 23:8 comporte d’autres difficultés dues aux copistes, qui obligent à rectifier l’hébreu obscur du texte massorétique (qui semble dire : “ Il était Adino l’Etsnite ”) pour donner : “ Il brandissait sa lance. ” (MN). D’autres traductions modernes font le même choix (Jé ; Os ; Pl ; S ; Sg, note q). L’énoncé de Samuel est ainsi mis en conformité avec celui du livre des Chroniques et avec le schéma de construction de cette partie du texte. Il est question “ des trois ” ; or, si un autre nom était introduit, à savoir Adino, il y en aurait quatre. En outre, à chacun des trois hommes forts est associé le mérite d’un de ses actes, de sorte que si la victoire sur les 800 était attribuée à quelqu’un d’autre, aucun acte ne serait mis au compte de Yosheb-Bashébeth (Yashobéam). — Voir YASHOBÉAM No 2.
Il est possible que l’acte attribué à Yosheb-Bashébeth en 2 Samuel 23:8 ne soit pas le même que celui mentionné en 1 Chroniques 11:11. Cela pourrait expliquer pourquoi le récit de Samuel parle de 800 tués, alors que le récit des Chroniques parle de 300 tués.

2 Samuel 23 :11 Après lui, Shamma le fils d’Agué le Hararite. Les Philistins entreprirent de se réunir à Léhi, où il y avait alors une parcelle du champ [qui était] pleine de lentilles ; et le peuple s’enfuit à cause des Philistins.
it-2 p. 126 Léhi voir cartes
Ultérieurement, selon le texte rendu par de nombreux traducteurs, Shamma abattit de nombreux Philistins réunis à Léhi (2S 23:11, 12 ; BFC ; Jé ; MN ; Sg). Toutefois, le terme hébreu laḥayyah signifie littéralement “ dans le douar [village de tentes] ” et, à la suite d’une légère modification des points-voyelles, il est traduit par “ à Léhi ”.

2 Samuel 23 :15 Au bout d’un certain temps, David exprima son envie et dit : “ Ah ! que je boive de l’eau de la citerne de Bethléhem, qui est près de la porte ! ”
it-1 p. 316 Bethléhem
Plus tard, alors qu’il était fugitif, David eut très envie de boire de l’eau d’une citerne de Bethléhem, occupée à l’époque par un avant-poste philistin (2S 23:14, 15 ; 1Ch 11:16, 17). Il est à noter qu’il subsiste trois puits du côté nord de la ville.


2 Samuel 23 :16 Alors les trois hommes forts pénétrèrent de force dans le camp des Philistins et puisèrent de l’eau à la citerne de Bethléhem, qui est près de la porte, puis ils la transportèrent et vinrent l’apporter à David ; il ne consentit pas à la boire, mais il la versa pour Jéhovah.
lv p. 76-77 § 7 Attachez-vous autant de valeur à la vie que Dieu ? si p. 63 § 26
7 David, ‘ un homme selon le cœur de Dieu ’, comprenait les principes qui servaient de base à la loi divine sur le sang (Actes 13:22). Un jour qu’il était assoiffé, trois de ses hommes ont pénétré de force dans le camp ennemi, ont puisé de l’eau à une citerne, et la lui ont apportée. Quelle a été la réaction de David ? “ Vais-je boire le sang des hommes qui vont au péril de leur âme ? ” a-t-il demandé. David considérait que cette eau équivalait en réalité au sang de ses hommes. C’est pourquoi, malgré sa soif, “ il la versa pour Jéhovah ”. — 2 Samuel 23:15-17.

2 Samuel 23 :17 Et il dit : “ Il est impensable pour moi, ô Jéhovah, de faire cela ! [Vais-je boire]* le sang des hommes qui vont au péril de leur âme ? ” Et il ne consentit pas à la boire. Ce sont là les choses qu’ont faites les trois hommes forts.
w05 15/5 p. 19 Points marquants du deuxième livre de Samuel
23:15-17. David éprouvait un tel respect pour la loi divine sur la vie et le sang qu’en cette occasion il s’est retenu de faire même ce qui ressemblait à une violation de cette loi. Il nous faut cultiver un état d’esprit semblable à l’égard de tous les commandements de Dieu.

2 Samuel 23 :23 Bien qu’il fût plus célèbre que les trente, au rang des trois il ne parvint pas ; mais David l’affecta à sa garde personnelle.
it-1 p. 965 Garde
Le mot hébreu mishmaʽath, qui signifie fondamentalement “ ceux qui entendent ” et qui est rendu par “ sujets ” en Isaïe 11:14, désigne la garde personnelle de David (2S 23:23 ; 1Ch 11:25) ainsi que celle de Saül, dont David avait été le chef. — 1S 22:14.

2 Samuel 23 :33 Shamma le Hararite, Ahiam le fils de Sharar le Hararite,
it-2 p. 943 Shagué
Hararite dont le fils Yonathân était un des hommes forts de David (1Ch 11:26, 34). On lit dans le passage parallèle de 2 Samuel 23:32, 33 : “ Yonathân, Shamma le Hararite ”. On admet généralement que les mots “ fils de ” ont été perdus d’une façon ou d’une autre ; si on les rajoutait, le verset se lirait ainsi : “ Yonathân [le fils de] Shamma le Hararite ”, Shamma étant apparemment un autre nom de Shagué.

2 Samuel 23 :34 Éliphélet le fils d’Ahasbaï le fils du Maakathite, Éliam le fils d’Ahithophel le Guilonite,
it-1 p. 60 Ahasbaï
Maakathite dont le “ fils ” Éliphélet combattait remarquablement pour David (2S 23:34). La Maaka dont Ahasbaï était originaire est peut-être Abel-Beth-Maaka, sur le territoire de Naphtali, ou le royaume syrien de Maaka (2S 20:14 ; 10:6, 8). Dans la liste parallèle consignée en 1 Chroniques 11:35, 36, le nom Our apparaît à la place d’Ahasbaï.
it-1 p. 97 Ammiël it-1 p. 722 Eliam
3. Père de Bath-Shéba, la femme d’Ouriya que prit ensuite David (1Ch 3:5). En 2 Samuel 11:3, il est appelé Éliam, nom qui est une simple transposition des constituants du nom Ammiël et qui signifie “ Dieu du peuple ”. Il était peut-être le fils d’Ahithophel, le Guilonite, qui fut le conseiller de David, mais qui le trahit ensuite. — 2S 23:34 ; 15:31.
avatar
Abiya

Messages : 116
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 54
Localisation : Belgique

http://abiya.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Abiya le Dim 13 Juin 2010 - 7:02

Chapitre 24 :

2 Samuel 24 :1 La colère de Jéhovah s’enflamma de nouveau contre Israël, quand on* excita David* contre eux, en disant : “ Va, dénombre Israël et Juda. ”
* Ou : “ il ”. Voir 1Ch 21:1.
* Ou : “ quand David fut excité ”.
w05 15/5 p. 19 Points marquants de 2 Samuel
24:1 — Pourquoi le recensement du peuple constituait-il un péché grave de la part de David ? Le dénombrement du peuple en lui-même n’était pas interdit par la Loi (Nombres 1:1-3 ; 26:1-4). La Bible ne dit pas dans quel but David a procédé à ce recensement. Cependant, on lit en 1 Chroniques 21:1 que c’est Satan qui l’a incité à le faire. Du reste, le chef des armées de David, Yoab, convaincu que cette décision était mauvaise, a cherché à le dissuader de la mettre à exécution.
it-1 p. 768 Enregistrement
Toutefois, comme l’indique la note sur 1 Chroniques 21:1, le mot hébreu satan peut aussi être rendu par “ un opposant ”. La Bible, par S. Cahen, met “ un satan ” ; la traduction de R. Young (angl.) “ un adversaire ”. (Voir aussi PC, note.) Il est donc possible que le “ on ” qui poussa David à prendre cette décision funeste fût un mauvais conseiller humain.
Il est intéressant de noter que, comme le montre une note sur 2 Samuel 24:1, ce texte peut être traduit comme suit : “ La colère de Jéhovah s’enflamma de nouveau contre Israël, quand il excita David contre eux. ” La Bible de Crampon (1905) met : “ La colère de Jéhovah s’enflamma de nouveau contre Israël, et il excita David contre eux, en disant : ‘ Va, fais le dénombrement d’Israël et de Juda. ’ ” Ainsi, certains commentateurs sont d’avis que le “ on ” ou le “ il ” qui incita David à faire le recensement désigne Jéhovah. Selon ce raisonnement, sa ‘ colère contre Israël ’ précéda le recensement et elle était due aux récents actes de rébellion des Israélites contre Jéhovah et contre David, le roi qu’il avait installé : ils avaient commencé par suivre l’ambitieux Absalom, puis le vaurien nommé Shéba, fils de Bikri, dans une opposition contre David (2S 15:10-12 ; 20:1, 2). Cette explication peut s’accorder avec l’idée que Satan ou un quelconque mauvais conseiller humain ait excité David, si on considère que Jéhovah permit cela à dessein, par exemple en retirant sa protection. — Voir 1R 22:21-23 ; 1S 16:14 ; PRESCIENCE, PRÉDÉTERMINATION, PRÉDESTINATION (Concernant des individus).
Quant à David lui-même, il se peut qu’il ait cédé à un mauvais mobile, par orgueil ou parce qu’il se confiait dans la puissance de son armée, manquant ainsi de s’en remettre entièrement à Jéhovah. Quoi qu’il en soit, il est manifeste qu’en la circonstance David n’avait pas pour souci premier de glorifier Dieu.

2 Samuel 24 :3 Mais Yoab dit au roi : “ Que Jéhovah ton Dieu ajoute au peuple cent fois autant qu’ils sont, pendant que les yeux de mon seigneur le roi le voient. Mais quant à mon seigneur le roi, pourquoi a-t-il pris plaisir à cette chose ? ”
it-1 p. 768 Enregistrement
Yoab s’y oppose. Quand il reçut l’ordre de procéder à l’enregistrement, Yoab, général de David, fit cette objection : “ Que Jéhovah ton Dieu ajoute au peuple cent fois autant qu’ils sont, pendant que les yeux de mon seigneur le roi le voient. Mais quant à mon seigneur le roi, pourquoi a-t-il pris plaisir à cette chose ? ” (2S 24:3). Les paroles de Yoab sous-entendaient que la force de la nation ne dépendait pas du nombre de ses hommes, mais de Jéhovah, qui pouvait accroître le peuple si telle était sa volonté.

2 Samuel 24 :5 Puis ils traversèrent le Jourdain et établirent leur camp près d’Aroër, à droite de la ville* qui est au milieu du ouadi, en direction des Gadites, et vers Yazer.
* “ établirent leur camp près d’Aroër, à droite de la ville ”, M ; LXXLagarde : “ commencèrent à Aroër et à la ville ” ; Vg : “ vinrent à Aroër, à droite de la ville ”.
it-1 p. 188 Aroër voir cartes
C’est apparemment dans la ville d’Aroër qu’on commença le recensement ordonné par le roi David, recensement qu’on poursuivit au N. jusqu’à Dân-Yaân, puis vers Tyr et Sidon, puis au S. jusqu’à Béer-Shéba dans le Négueb (2S 24:4-8). La référence à “ la ville qui est au milieu du ouadi ” se retrouve en Deutéronome 2:36 et en Josué 13:9, 16. Certains considèrent que cette ville anonyme correspond à Khirbet el-Medeiyiné, à environ 11 km au S.-E. d’Aroër.

2 Samuel 24 :9 Yoab donna alors au roi le chiffre de l’enregistrement du peuple ; Israël comptait huit cent mille hommes vaillants tirant l’épée, et les hommes de Juda étaient cinq cent mille hommes.
it-1 p. 768 Enregistrement
Selon le récit de 1 Chroniques 21:5, le dénombrement fit apparaître un total de 1 100 000 hommes dans Israël et de 470 000 dans Juda. Le récit de 2 Samuel 24:9 donne 800 000 hommes pour Israël et 500 000 pour Juda. Certains pensent qu’il s’agit là d’une erreur de scribe. Mais il est malavisé d’imputer une erreur au récit alors que les circonstances du recensement, les méthodes de comptage, etc., ne sont pas bien comprises. D’un récit à l’autre, le nombre a pu être calculé de façon différente. Par exemple, on a pu compter ou omettre les hommes de l’armée active et (ou) leurs officiers. Par ailleurs, suivant les méthodes de comptage, certains hommes ont pu figurer sur des listes différentes selon qu’ils étaient comptés dans Juda ou dans Israël. Un cas qui pourrait bien étayer cette explication est relaté en 1 Chroniques 27. On y trouve le relevé de 12 divisions au service du roi, qui cite toutes les tribus sauf Gad et Asher, mais ajoute Lévi et les deux demi-tribus de Manassé. Ceci est peut-être dû au fait que les hommes de Gad et d’Asher avaient été regroupés sous d’autres chefs à ce moment-là, ou à d’autres raisons non précisées.
w92 15/7 p. 5 La Bible se contredit-elle ?
▪ Comment peut-on concilier les différents chiffres donnés pour les Israélites et les Judéens dans le dénombrement fait par David?
D’après 2 Samuel 24:9, il y avait 800 000 Israélites et 500 000 Judéens, tandis que selon 1 Chroniques 21:5, le nombre des hommes en mesure de combattre s’élevait à 1 100 000 pour les Israélites et à 470 000 pour les Judéens. Des soldats étaient engagés régulièrement au service du roi; ils étaient 288 000, divisés en 12 classes de 24 000 hommes, et chacune des classes servait un mois par an. Une classe supplémentaire de 12 000 hommes était au service des 12 princes des tribus, ce qui portait le total à 300 000. Il semble que le nombre 1 100 000 donné en 1 Chroniques 21:5 comprenne ces 300 000 hommes déjà engagés, alors que celui donné en 2 Samuel 24:9 n’en tient pas compte (Nombres 1:16; Deutéronome 1:15; 1 Chroniques 27:1-22). En ce qui concerne Juda, 2 Samuel 24:9 englobe apparemment les 30 000 hommes d’une armée d’observateurs postés à la frontière philistine, mais qui n’étaient pas comptés dans le nombre donné en 1 Chroniques 21:5 (2 Samuel 6:1). En nous rappelant que 2 Samuel et 1 Chroniques ont été écrits par deux hommes, avec un point de vue et des objectifs différents, nous arrivons facilement à concilier ces chiffres.

2 Samuel 24 :11 Comme David se levait au matin, la parole de Jéhovah vint à Gad le prophète, le visionnaire de David, disant :
it-2 p. 1164 Visionnaire
Les prophètes de Jéhovah n’étaient pas tous des visionnaires. Cependant, Gad fut appelé à la fois “ prophète ” et “ visionnaire de David ”, apparemment parce qu’une partie au moins des messages qu’il reçut de Dieu lui parvint par le moyen de visions contenant des instructions ou des conseils divins destinés au roi David. — 2S 24:11 ; 1Ch 21:9.

2 Samuel 24 :13 Gad entra donc chez David, l’informa et lui dit : “ Faut-il que viennent vers toi sept* années de famine dans ton pays, ou trois mois pendant lesquels tu fuiras devant tes adversaires, [tandis qu’]eux te poursuivront, ou qu’il y ait trois jours de peste* dans ton pays ? Maintenant, sache et vois ce que je dois répondre à Celui qui m’envoie. ”
* “ sept ”, MSyVg ; LXX et 1Ch 21:12 : “ trois ”.
* Ou : “ peste bubonique ”. Lat. : pestilentia ; LXX : “ mort (plaie meurtrière) ”.
it-1 p. 768-69 Enregistrement
Le jugement de Jéhovah. Gad, prophète de Jéhovah, fut envoyé vers David, qui avait décrété le recensement, pour lui donner à choisir entre trois formes de punition : soit trois années de famine, soit trois mois durant lesquels l’épée de ses ennemis atteindrait Israël, soit trois jours de peste. S’en remettant à la miséricorde de Jéhovah plutôt qu’à celle des hommes, David choisit de ‘ tomber dans la main de Jéhovah ’ ; la peste qui suivit fit 70 000 victimes. — 1Ch 21:10-14.
Ici encore, le texte de Samuel diffère de celui des Chroniques. Tandis qu’en 2 Samuel 24:13 il est question de sept années de famine, 1 Chroniques 21:12 parle de trois ans (la Septante met “ trois ” dans le récit de Samuel). Certains sont d’avis que les sept années mentionnées en Deux Samuel auraient été, en partie, le prolongement des trois années de famine qui frappèrent le pays à cause du péché de Saül et de sa maison contre les Guibéonites (2S 21:1, 2). L’année en cours (l’enregistrement dura 9 mois et 20 jours [2S 24:8]) fut donc la quatrième, à laquelle se seraient ajoutées les trois années à venir, ce qui aurait fait un total de sept. Bien que la différence entre les deux textes puisse être due à une erreur de copiste, on ne peut que répéter l’importance d’avoir connaissance de tous les faits et de toutes les circonstances avant d’en arriver à une telle conclusion.

2 Samuel 24 :17 Alors David dit à Jéhovah, quand il vit l’ange qui abattait le peuple, oui il dit alors : “ Voici, c’est moi qui ai péché et c’est moi qui ai fait du tort ; mais ces brebis — qu’ont-elles fait ? Que ta main, s’il te plaît, vienne sur moi et sur la maison de mon père. ”
w05 15/5 p. 19 Points marquants de 2 Samuel
24:17. David s’en voulait parce que la nation tout entière pâtissait de son péché. Un pécheur repentant devrait éprouver du remords pour la honte que sa conduite a pu faire rejaillir sur la congrégation.

2 Samuel 24 :24 Mais le roi dit à Arauna : “ Non, mais vraiment je te l’achèterai pour un prix ; je n’offrirai pas à Jéhovah mon Dieu des holocaustes qui ne coûtent rien. ” David acheta donc l’aire de battage et les bovins pour cinquante sicles d’argent*.
* Pour en déterminer la valeur, voir App. 8A.
it-1 p. 40 Achat
Quand le roi David voulut acheter l’aire de battage d’Arauna (Ornân), cet homme lui proposa avec bienveillance de lui en faire cadeau. Cependant, David insista pour payer la somme de 50 sicles d’argent (110 $) en échange de l’emplacement de l’autel et du nécessaire pour offrir des sacrifices.
it-1 p. 153 Arauna
Yebousite, propriétaire de l’aire de battage que le roi David acheta pour y construire un autel à Jéhovah. C’est ce que Dieu avait ordonné de faire à David afin que cesse le fléau qu’il avait provoqué en dénombrant le peuple. — 2S 24:16-25 ; 1Ch 21:15-28.
Arauna voulut apparemment offrir l’emplacement, les bovins et le bois pour le sacrifice, mais David insista pour les lui payer. Le récit consigné en 2 Samuel 24:24 indique que David acheta l’aire de battage et les bovins pour 50 sicles d’argent (110 $). Cependant, en 1 Chroniques 21:25, il est dit que David paya pour l’emplacement 600 sicles d’or (env. 77 000 $). Le rédacteur de Deux Samuel parle uniquement de l’acquisition du terrain sur lequel on bâtit l’autel et des éléments nécessaires au sacrifice. Il apparaît donc qu’il ne mentionne là que le prix d’achat de ces choses. Par contre, le rédacteur de Un Chroniques associe l’achat de David aux dispositions concernant la construction ultérieure du temple à cet endroit (1Ch 22:1-6 ; 2Ch 3:1). Puisque l’enceinte du temple couvrait une surface considérable, il semble que la somme de 600 sicles d’or se rapporte à l’acquisition de ce grand terrain plutôt qu’à celle du petit emplacement sur lequel, à l’origine, David ne dressa qu’un autel.
Aujourd’hui encore, il existe sous le Dôme du Rocher, édifice musulman, un rocher naturel qui occupe en partie l’emplacement du premier temple ; ce rocher représente peut-être l’aire de battage originelle d’Arauna.
Dans le récit des Chroniques, Arauna est appelé Ornân. — 1Ch 21:18-28 ; 2Ch 3:1.

E.D. Abiya votre serviteur
avatar
Abiya

Messages : 116
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 54
Localisation : Belgique

http://abiya.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Yonathân le Lun 14 Juin 2010 - 14:38

Abiya a écrit:
2 Samuel 24 :17 Alors David dit à Jéhovah, quand il vit l’ange qui abattait le peuple, oui il dit alors : “ Voici, c’est moi qui ai péché et c’est moi qui ai fait du tort ; mais ces brebis — qu’ont-elles fait ? Que ta main, s’il te plaît, vienne sur moi et sur la maison de mon père. ”
w05 15/5 p. 19 Points marquants de 2 Samuel
24:17. David s’en voulait parce que la nation tout entière pâtissait de son péché. Un pécheur repentant devrait éprouver du remords pour la honte que sa conduite a pu faire rejaillir sur la congrégation.
Pourquoi Jéhovah a tué 70 000 innocents pour punir le péché d'un homme, David?
avatar
Yonathân
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 29
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Invité le Lun 14 Juin 2010 - 14:44

Yonathân a écrit:
Abiya a écrit:
2 Samuel 24 :17 Alors David dit à Jéhovah, quand il vit l’ange qui abattait le peuple, oui il dit alors : “ Voici, c’est moi qui ai péché et c’est moi qui ai fait du tort ; mais ces brebis — qu’ont-elles fait ? Que ta main, s’il te plaît, vienne sur moi et sur la maison de mon père. ”
w05 15/5 p. 19 Points marquants de 2 Samuel
24:17. David s’en voulait parce que la nation tout entière pâtissait de son péché. Un pécheur repentant devrait éprouver du remords pour la honte que sa conduite a pu faire rejaillir sur la congrégation.
Pourquoi Jéhovah a tué 70 000 innocents pour punir le péché d'un homme, David?
mais c'est DAVID qui a choisi cette option.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Yonathân le Lun 14 Juin 2010 - 14:51

comedie a écrit:mais c'est DAVID qui a choisi cette option.
Oui, mais quel que soit les 3 punitions proposées par Jéhovah (verset 13), le peuple pâtiraient des conséquences du péché de David, alors qu'ils sont innocents par rapport à ce péché. Je trouve cela injuste. Jéhovah a donc une raison juste d'avoir agi ainsi. Pourquoi?
avatar
Yonathân
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 29
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Abiya le Mar 15 Juin 2010 - 6:17

Yonathân a écrit:[quote="comedie" Je trouve cela injuste. Jéhovah a donc une raison juste d'avoir agi ainsi. Pourquoi?

Le jugement de Jéhovah. Gad, prophète de Jéhovah, fut envoyé vers David, qui avait décrété le recensement, pour lui donner à choisir entre trois formes de punition : soit trois années de famine, soit trois mois durant lesquels l’épée de ses ennemis atteindrait Israël, soit trois jours de peste. S’en remettant à la miséricorde de Jéhovah plutôt qu’à celle des hommes, David choisit de ‘ tomber dans la main de Jéhovah ’ ; la peste qui suivit fit 70 000 victimes. — 1Ch 21:10-14.


Romains 9:14 [color=blue]Que dirons-nous donc ? Y a-t-il de l’injustice chez Dieu ? Que cela n’arrive jamais !
L’apôtre Paul montre que Dieu a le droit d’agir envers ses créatures comme bon lui semble, tout comme un potier fabrique le genre de vases qu’il désire. Dieu supporte à dessein “ des vases de colère ”, ainsi qu’il le fit pour Pharaon, et a pitié “ des vases de miséricorde ”, et on ne peut légitimement contester son action. — Rm 9:14-24.

Deutéronome 32:4 Le Rocher, parfaite est son action,
car toutes ses voies sont justice.
Dieu de fidélité, chez qui il n’y a pas d’injustice ;
il est juste et droit.
Toutes les actions de Jéhovah sont parfaites en ce qu’il manifeste ses attributs que sont la justice, la sagesse, l’amour et la puissance avec un équilibre parfait. Chaque expression de sa justice est sans défaut : ni trop sévère ni trop indulgente.

"Car vos pensées ne sont pas mes pensées, et mes voies ne sont pas vos voies ’, c’est là ce que déclare Jéhovah. ‘ De même, en effet, que les cieux sont plus hauts que la terre, ainsi mes voies sont plus hautes que vos voies, et mes pensées que vos pensées. ’ ” (Isaïe 55:8, 9). Jéhovah étant parfait, ses pensées et ses voies sont à une hauteur inaccessible. Même sa miséricorde se situe à un niveau que nous autres, humains, n’avons aucun espoir d’atteindre.

E.D. Abiya votre serviteur
avatar
Abiya

Messages : 116
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 54
Localisation : Belgique

http://abiya.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Invité le Mar 15 Juin 2010 - 8:14

oui nous ne connaisons pas toutes les voies de JEHOVAH .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Yonathân le Mer 16 Juin 2010 - 15:41

Abiya a écrit: Dieu supporte à dessein “ des vases de colère ”, ainsi qu’il le fit pour Pharaon, et a pitié “ des vases de miséricorde ”, et on ne peut légitimement contester son action. — Rm 9:14-24.
Je sais bien que Jéhovah est parfait et juste. Mais n'empêche qu'il a tué 70 000 innoncents à cause du péché de David. Même chose avec Pharaon: a cause de l'obstination de Pharaon, Jéhovah a tué tous les nouveaux-nés d'Egypte, dont le fils de Pharaon. Tous ces enfants étaient des innoncents! Innoncents de l'obstination de Pharaon (ce que l'on m'a dit un jour en prédication !!!). Là aussi c'est injuste.

Alors oui, les voies de Jéhovah sont inaccessibles; oui, il y a l'espérance, mais quand même.
On peut faire le lien de ce récit avec les versets suivants: Proverbes 11:14 et Romains 8:20, 21.
avatar
Yonathân
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 29
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Abiya le Mer 23 Juin 2010 - 16:20

1 Samuel 8 :5,7 ils lui dirent : “ Écoute ! Tu es devenu vieux, mais tes fils n’ont pas marché dans tes voies. Maintenant [donc], établis-nous un roi pour nous juger comme toutes les nations. ” 7 Alors Jéhovah dit à Samuel : “ Écoute la voix du peuple quant à tout ce qu’ils te disent ; car ce n’est pas toi qu’ils ont rejeté, mais c’est moi qu’ils ont rejeté pour que je ne sois plus roi sur eux.
it-2 p. 827 Royaume de Dieu
Le peuple demande un roi humain. Près de 400 ans après l’Exode et plus de 800 ans après la conclusion de l’alliance de Dieu avec Abraham, les Israélites demandèrent un roi humain qui les dirigerait, tout comme les autres nations avaient des monarques humains. Leur demande revenait à rejeter la royauté que Jéhovah en personne exerçait sur eux (1S 8:4-8). Il est vrai que le peuple attendait à bon droit que Dieu établisse un royaume conformément à la promesse qu’il avait faite à Abraham et à Jacob, promesse évoquée précédemment. Cette attente s’appuyait de plus sur la prophétie que Jacob avait prononcée sur son lit de mort à propos de Juda (Gn 49:8-10), sur les paroles que Jéhovah avait adressées à Israël après l’Exode (Ex 19:3-6), sur les termes de l’alliance de la Loi (Dt 17:14, 15) et même sur une partie du message que Dieu avait fait prononcer au prophète Balaam (Nb 24:2-7, 17). Hanna la mère de Samuel, une femme fidèle, exprima cette espérance dans une prière (1S 2:7-10). Néanmoins, Jéhovah n’avait pas entièrement révélé son “ saint secret ” concernant le Royaume et n’avait pas indiqué quand arriverait le temps où il avait prévu de l’établir ni quelles seraient la structure et la composition de ce gouvernement, s’il serait terrestre ou céleste. Le peuple agissait donc avec présomption en demandant à présent un roi humain.
C’est sans doute aussi en partie à cause de la menace d’une agression philistine et ammonite que les Israélites désirèrent avoir un commandant en chef royal et visible. Ils trahirent donc un manque de foi dans la capacité de Dieu de les protéger, de les guider et de subvenir à leurs besoins, que ce soit à l’échelle de la nation ou sur le plan individuel (1S 8:4-8). Les mobiles du peuple étaient mauvais ; pourtant, Jéhovah Dieu accéda à leur requête, non par égard pour eux en premier lieu, mais pour accomplir son bon dessein par la révélation progressive du “ saint secret ” de son Royaume futur que dirigerait la “ semence ”. La royauté humaine apporterait cependant à Israël son lot de problèmes et de dépenses, et Jéhovah n’en cacha rien au peuple. — 1S 8:9-22.

E.D. Abiya votre serviteur
avatar
Abiya

Messages : 116
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 54
Localisation : Belgique

http://abiya.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  jean le Mar 21 Sep 2010 - 21:31

Yonathân a écrit:
comedie a écrit:mais c'est DAVID qui a choisi cette option.

Oui, mais quel que soit les 3 punitions proposées par Jéhovah (verset 13), le peuple pâtiraient des conséquences du péché de David, alors qu'ils sont innocents par rapport à ce péché. Je trouve cela injuste. Jéhovah a donc une raison juste d'avoir agi ainsi. Pourquoi?

Bonsoir Yonathân,

Avec un peu de retard, je reviens sur ce sujet (qui sera révisé prochainement dans le livre des Chroniques), avec cette pensée que tu émets : "le peuple pâtiraient des conséquences du péché de David"

Pourtant, la 2 éme proposition ne visait que David lui-même Exclamation , et le peuple n'aurais pas eut à en pâtir directement Exclamation Exclamation .

La première proposition ne pouvait convenir, car David et le peuple avait déjà connu une famine de 3 ans :

" Or il y eut une famine aux jours de David — pendant trois ans, année après année ; et David se mit à consulter la face de Jéhovah. Alors Jéhovah dit : “ Sur Saül et sur sa maison il y a du sang, parce qu’il a mis à mort les Guibéonites. (2S 21:1)

David ne pouvait mourir de la main des ses poursuivants : car lui et son héritier au trône étant dans la lignée de Jésus, il devait encore le choisir.
Sans cela, sus peut-être été le chaos royal, "car à son insu et, plus grave, sans l’approbation de Jéhovah, Adoniya, son quatrième fils, tenta de se faire roi. Quand David l’apprit, il s’empressa de faire installer officiellement comme roi son fils Salomon, que Jéhovah avait choisi, et de le faire siéger sur le trône
(1R 1:5-48).

De plus, David avait plus confiance en la miséricorde de Jéhovah plutôt qu’en celle des hommes qui le poursuivraient Exclamation .

mais que je ne tombe pas dans la main de l’homme (2S 24:14)
note : “ l’homme ”. Héb. : ’adham. LXX ajoute : “ Et David choisit la plaie meurtrière. (15) Et c’était aux jours de la moisson des blés. ”

Reste les 70.000 morts de la "peste", combien une guerre coûte-t-elle en vie humaine Question .
David à choisi le moindre mal.


Enfin rappelons que le "on" qui incita David à recenser les hommes aptes au service militaire, pourrait-être : "Satan", "un opposant", ou même "Jéhovah" — 2S 24:1-17 ; 1Ch 21:1-17 ; 27:24 ; voir ENREGISTREMENT intertitre [L’enregistrement désastreux décrété par David.]  .

Cf. it-1 p. 601 *** David *** & it-1 p. 767 *** Enregistrement ***

Les autres 'post' complètent ma réponse !.


Tout cela, je l’ai vu, et il y a eu application de mon cœur à toute œuvre qui s’est faite sous le soleil, [durant] le temps où l’homme a dominé l’homme à son détriment (Ec 8:9)

Agapé.

@jean


Dernière édition par jean le Mer 22 Sep 2010 - 14:12, édité 2 fois (Raison : Quelques fautes corrigées)
avatar
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5057
Date d'inscription : 27/05/2010

http://www.jw.org/fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Yonathân le Mer 22 Sep 2010 - 10:23

Ouais.
Merci de partager tes réflexions. 3 mois après, tu as repensé ma question, lol. C'est gentil jean.
avatar
Yonathân
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 29
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Invité le Mer 22 Sep 2010 - 13:38

Yonathân a écrit:Ouais.
Merci de partager tes réflexions. 3 mois après, tu as repensé ma question, lol. C'est gentil jean.
comme quoi tout vient à point a celui qui sait attendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  jean le Mer 22 Sep 2010 - 14:13

comedie a écrit:
Yonathân a écrit:Ouais.
Merci de partager tes réflexions. 3 mois après, tu as repensé ma question, lol. C'est gentil jean.
comme quoi tout vient à point a celui qui sait attendre.

Tu m'as enlevé ce dicton du clavier lol!

Frat.

@jean


Dernière édition par jean le Mer 22 Sep 2010 - 14:14, édité 1 fois (Raison : faute d'orthographe corrigée)
avatar
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5057
Date d'inscription : 27/05/2010

http://www.jw.org/fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Invité le Mer 22 Sep 2010 - 14:36

jean a écrit:
comedie a écrit:
Yonathân a écrit:Ouais.
Merci de partager tes réflexions. 3 mois après, tu as repensé ma question, lol. C'est gentil jean.
comme quoi tout vient à point a celui qui sait attendre.

Tu m'as enlevé ce dicton du clavier lol!

Frat.

@jean
je tire plus vite que mon ombre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 juin 2010 2 Samuel 22-24

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum