Le quotidien "L'Union de Reims" publie 3 articles au contenu tapageur et inique : lettre ouverte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le quotidien "L'Union de Reims" publie 3 articles au contenu tapageur et inique : lettre ouverte

Message  jean le Jeu 10 Mar 2011 - 20:29


Lettre ouverte de Michel Antona, Témoin de Jéhovah, à l'Union de Reims



Antona Michel L'Union de Reims Mme Catherine FREY
Le 10 mars 2011
Madame,

Suite à notre conversation téléphonique de ce jour, je me permet, à titre personnel, de vous faire parvenir cette lettre ouverte, afin de vous donner l’occasion de vous expliquer plus précisément, sur quelques unes de vos affirmations, dans plusieurs de vos articles, consacrés aux Témoins de Jéhovah.

Dans votre article, « Les témoins de Jéhovah recrutent à Reims », vous informez fort justement vos lecteurs que les Témoins de Jéhovah basent leurs discutions sur la bible.
Cependant, je constate que dans votre article, vous qualifiez le culte des Témoins de Jéhovah, de « séance d'endoctrinement », alors qu'une personne qui acceptent de discuter avec les Témoins de Jéhovah y est qualifiée de« Rémois désœuvré ».

Cette constatation suppose que vous devez avoir une très grande connaissance de la bible, et que c’est celle-ci qui vous autorise à dénigrer l’enseignement des Témoins de Jéhovah.

Je vous propose donc, assez rapidement, un débat public, uniquement basé sur la bible, (et non sur les Témoins de Jéhovah ou autres) afin que vous puissiez nous faire part de vos connaissances théologiques en matière de trinité,du culte de marie, ou de tout autre sujet biblique sur lequel je suis personnellement en désaccord avec la religion catholique,qui est mon ancienne confession.

Il me parait évident que si à vos yeux je suis un ancien catholique désoeuvré, il vous sera en outre très facile de démontrer que le porte à porte, ou le refus du sang que vous semblez dénigrer dans votre article, n’ont aucune légitimité dans la bible.

J’ai à ma disposition plusieurs bibles, non Témoins de Jéhovah, qui me serviront de base de travail à ce débat d’information.
Dans l’attente de votre réponse que j’espère positive, car tout autre réponse serait incompréhensive, je vous dit à très bientôt.

Cordialement

Michel Antona
(...)
-------------------------------------------------------------------------------------------

Sur ce même sujet voici une lettre de Davy Forget à l'Union de Reims

Madame, Monsieur,

Je suis profondément choqué en découvrant dans L’Union de ce matin votre dossier « Les témoins de Jéhovah recrutent à Reims », qui a une flagrante orientation indigne de la déontologie que se fixent les journalistes professionnels. Les précédents reportages que vous avez publiés affichaient une plus grande neutralité, le rôle des professionnels de la presse n’étant pas de juger à la place de leur lectorat.

Au lieu d’apporter des éléments factuels, les trois articles sont remplis de jugements de valeur, qui rendent manifeste le parti-pris de l’auteur : « endoctrinement », « propagande », « boniments », « branche bâtarde ». Je ne connais pas les convictions et les motivations de Mme Catherine FREY, mais un journal local ne devrait pas être ainsi utilisé pour donner de la crédibilité à un tel réquisitoire sans preuves.

Par ailleurs, il aurait été intéressant de mener une enquête auprès des autorités compétentes, plutôt que de se contenter de rapporter des ouï-dire, en évoquant la réponse du groupe visé par simple obligation. La presse nationale, au cours des deux dernières années, a interrogé à plusieurs reprises le ministère de l’Intérieur sur le statut légal des témoins de Jéhovah et les éventuels troubles à l’ordre public (Le Monde, 31 juillet 2009 ; Libération, 3 août 2009 ; La Croix, 3 août 2009...). Si vous l’aviez fait, vous sauriez que leurs associations nationales et locales bénéficient du statut d’association cultuelle conforme à la loi de 1905 (Aujourd’hui en France, 4 février 2008). Et surtout que le terme de « secte » n’a pas de définition dans le droit français et que les rapports parlementaires n’ont aucune valeur juridique ni normative. C’est la raison pour laquelle plusieurs circulaires ministérielles ont demandé l’abandon de toute référence à la liste publiée par le rapport parlementaire sur les sectes de 1995 (Circulaire du Premier ministre, 27 mai 2005, n° PRMX0508471C ; Circulaire du ministère de l’Intérieur, 25 février 2008, n° NOR/INT/A/08/00044/C).

Enfin, je serai curieux de savoir d’où sort l’affirmation que le refus de transfusion sanguine aurait été « jugé comme atteinte à l'intégrité physique ». Dans toutes les recherches personnelles que j’ai effectuées dans des revues juridiques et dans la jurisprudence, je n’ai jamais lu un tel jugement. Bien au contraire, le ministre de l’Intérieur a répondu à une question du député Philippe Vuilque : « Les décisions des plus hautes instances juridictionnelles n’ont pas retenu le refus de transfusion sanguine des Témoins de Jéhovah comme étant un facteur de trouble à l’ordre public. » (Journal officiel, Assemblée nationale, Questions, 15 juin 2004, n° 33176, p. 4503.)

Je vous encourage donc à prendre exemple sur les grands quotidiens, qui n’utilisent plus les expressions péjoratives « secte » et « adeptes » dans le débat actuel sur les aumôniers témoins de Jéhovah, mais mènent une véritable enquête auprès de sources fiables (autorités publiques, juristes professionnels...).

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, mes salutations respectueuses.

Davy Forget
source : le blog de Michel Antona

Agapê.

@jean
avatar
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5057
Date d'inscription : 27/05/2010

http://www.jw.org/fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien "L'Union de Reims" publie 3 articles au contenu tapageur et inique : lettre ouverte

Message  jean le Ven 11 Mar 2011 - 7:40


Les témoins de Jéhovah recrutent à Reims

Publié le jeudi 10 mars 2011 à 07H47

REIMS (Marne). Promesse d'un monde meilleur et annonce de fin du monde, les témoins de Jéhovah sonnent plus que jamais aux portes des Rémois. Prudence.


En théorie, elles viennent seulement parler de la bible.
Et vrai, elles recherchent de nouveaux adeptes.


DRING, dring ! Qui peut bien sonner au beau milieu de l'après-midi dans un quartier résidentiel de Reims où la plupart des gens sont au travail. Sans doute des personnes qui cherchent les rares qui ne travaillent pas et peut-être s'ennuient. « Bonjour, nous aimerions parler avec vous de la bible. » Elles sont deux. Deux femmes, l'une de plus de 60 ans, l'autre de moins de 50 ans. Elles ont l'air d'une mère de famille et d'une grand-mère. L'air respectable qui inspire plutôt confiance. « Avez-vous quelques minutes ? Nous sommes très ouverts à la discussion. Avez-vous déjà eu envie de vivre dans un monde meilleur ? » Si elles sentent la moindre ouverture au dialogue, elles enchaînent immédiatement jusqu'à sympathiser, et plus si affinités.

Ce n'est qu'au bout d'un long moment et à condition d'insister que l'interlocuteur apprend qu'elles sont des témoins de Jéhovah. Soit membres d'une association religieuse considérée comme une secte.

Venez donc nous voir !

« Suivre les enseignements de la bible n'a rien de sectaire. Nous vous invitons à venir nous rencontrer pour vous en rendre compte, personne ne vous enrôlera de force. » Encore quelques efforts et le Rémois désœuvré se retrouve invité en salle du royaume à la Neuvillette pour une première séance d'endoctrinement.

Dring, dring ! Il n'y a personne pour répondre cette fois. Qu'à cela ne tienne. Les deux recruteuses relèvent le nom sur la boîte aux lettres et passent à la porte d'à côté. Quelques jours plus tard, ceux qui étaient absents le jour du porte-à-porte reçoivent un courrier. Il s'agit d'une lettre manuscrite : « Monsieur, madame, n'ayant pu vous rencontrer personnellement, je me permets de vous contacter au moyen de ce courrier. Je suis une personne croyante et j'aime montrer le point de vue que donne la bible sur certains sujets » […] « Êtes-vous d'accord pour dire que derrière l'univers il y a un concepteur intelligent ? » etc etc jusqu'à « Si vous désirez en savoir davantage, n'hésitez pas à prendre contact avec nous à l'adresse indiquée ci-dessus. » Soit la maison du royaume à la Neuvillette.

La lettre est accompagnée d'un petit dépliant aux fins de propagande, intitulé « le monde actuel survivra-t-il ? ».
On peut y lire que le monde tel qu'il existe prendra bientôt fin, que des signes le prouvent et, qu'après, ce sera beaucoup mieux. Pas très original et d'autant moins crédible de la part des témoins de Jéhovah qu'ils ont plusieurs fois annoncé des dates de fin du monde, en vain bien-sûr (lire par ailleurs).

Ni la personne qui a répondu au coup de sonnette, ni celle qui a reçu le courrier ne donnera suite au recrutement. Mais combien d'autres se seront laissées tenter par ces boniments ?

Catherine FREY
source :
avatar
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5057
Date d'inscription : 27/05/2010

http://www.jw.org/fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum