RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 10 DECEMBRE 2018 - ACTES 12-14

Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 10 DECEMBRE 2018 - ACTES 12-14

Message  Michèle le Sam 8 Déc 2018 - 14:26


JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : ACTES 12-14


Actes 12:21-23 : Qu’apprenons-nous de ce qui est arrivé à Hérode ? (w08 15/5 32 § 7)
« Au jour fixé, Hérode se revêtit de vêtements royaux, s’assit au tribunal et prononça un discours. Alors l’assistance se mit à crier : « Voix d’un dieu, non d’un homme ! » À l’instant même, l’ange de Jéhovah* le frappa, parce qu’il n’avait pas attribué la gloire à Dieu ; il fut dévoré par les vers et mourut »


Hérode a volontiers accepté la gloire qui n’aurait dû être attribuée qu’à Dieu seul. Quel contraste avec la réaction immédiate de Paul et de Barnabé qui ont refusé énergiquement un honneur et des louanges qui ne leur étaient pas dus !
Nous ne devrions pas désirer la gloire, quoi que nous fassions au service de Jéhovah.

Lors d’un évènement diplomatique, Hérode s’est revêtu « de vêtements royaux ». La foule en adoration s’est écriée : « Voix d’un dieu, et non d’un homme ! » Hérode a manifestement savouré ces éloges. Que s’est-il passé ensuite ? « À l’instant même, l’ange de Jéhovah le frappa, parce qu’il n’avait pas donné la gloire à Dieu ; et il fut dévoré par les vers et expira » (Actes 12:21-23). Aucun observateur objectif ne pouvait parvenir à la conclusion qu’Hérode avait été choisi par Jéhovah. Jésus, en revanche, a donné des preuves convaincantes qu’il avait été établi par Dieu, et il a constamment honoré Jéhovah, reconnaissant en lui le Conducteur suprême de Son peuple. – TG2017/2 p18 §20

L’historien Josèphe a lui aussi narré l’épisode, mais de façon plus détaillée. Il décrit l’homme donnant son discours dans “ une robe toute faite d’argent ”. Il ajoute que le roi “ fut saisi d’une subite douleur d’intestins qui, dès le début, fut extrêmement vive ”, et qu’il expira cinq jours plus tard. – g2011/4 p10
Avons-nous quelque habileté à prononcer des discours ou à enseigner les vérités bibliques ? Alors, attribuons à Dieu le mérite de ce qu’il nous permet de faire. — 1 Cor. 4:6, 7 ; Jacq. 4:6. – TG2008 15/2 p7

Sa maladie et sa mort
. Très vraisemblablement à cause de sa vie licencieuse, Hérode finit par être atteint d’une maladie répugnante accompagnée de fièvre et, pour citer Josèphe, “ il éprouvait une insupportable démangeaison de toute la peau, de continuelles tranchées, un œdème des pieds pareil à celui des hydropiques ; en outre la tuméfaction du bas-ventre et une gangrène des parties sexuelles qui engendrait des vers, enfin l’asthme, la suffocation, des crampes de tous les membres ”. — Guerre des Juifs, I, 656 (XXXIII, 5). Les chronologistes situent la mort du roi Hérode Agrippa Ier en 44 de n. è., alors qu’il avait 54 ans et qu’il avait régné trois ans sur toute la Judée. – it1 Hérode

Actes 13:9 : Pourquoi Saul était-il « aussi appelé Paul » ? (nwtsty).
« Alors Saul, aussi appelé Paul, fut rempli d’esprit saint et, le fixant du regard »


Saul aussi appelé Paul :
À partir de ce verset, Saul est appelé Paul. De par sa naissance, l’apôtre était Hébreu et citoyen romain. Il est donc probable que, dès l’enfance, il a porté à la fois le nom hébreu Saul et le nom romain Paul. Il était courant chez les Juifs de l’époque, en particulier chez ceux qui ne vivaient pas en Israël, de porter deux noms (Ac 12:12 ; 13:1). Des membres de la famille de Paul avaient eux aussi un nom romain ou un nom grec (Rm 16:7, 21).
En tant qu’« apôtre des nations », Paul était chargé de proclamer la bonne nouvelle aux non-Juifs (Rm 11:13).
Il a apparemment décidé d’utiliser son nom romain, peut-être parce que cela lui paraissait plus adapté (Ac 9:15 ; Ga 2:7, 8). Certains ont émis l’idée qu’il aurait adopté ce nom romain en l’honneur de Sergius Paulus ; mais c’est peu probable, car Paul a continué de porter ce nom même après avoir quitté Chypre.
Pour d’autres, Paul aurait évité d’utiliser son nom hébreu parce que, prononcé à la grecque, il ressemblait à un mot grec désignant une personne (ou un animal) qui se pavane.

Paul : Dans les Écritures grecques chrétiennes, le nom Paulos, qui est dérivé du latin Paulus et qui signifie « petit », est employé 157 fois pour désigner l’apôtre Paul et une fois pour désigner le proconsul de Chypre nommé Sergius Paulus (Actes 13:7).

Quand Saul de Tarse reçut-il le nom de Paul, et pourquoi ?
il semble raisonnable de penser que les deux noms, Saul et Paul, ont été donnés dès son enfance à celui qui devint plus tard l’apôtre Paul. Certains ont même émis l’idée que les parents du futur apôtre Paul avaient choisi ce nom de Saul à cause de sa signification : “demandé” ou “désiré” Quelle que soit la raison qui motiva le choix de ce nom juif, Paul, avant de devenir apôtre, avait l’habitude de se faire appeler par son nom hébreu, Saul, quand il se trouvait au milieu de ses compagnons juifs, et plus particulièrement à l’époque où il faisait ses études de Pharisien et vivait comme tel. Etant donné que ses parents juifs habitaient Tarse, une ville romaine libre, on comprend qu’ils aient pu donner à leur fils un nom romain, Paulus ou Paul, qui signifie “Petit”. Certains parents de Paul avaient aussi des noms romains et grecs. pour les Juifs de ce temps-là, et notamment pour ceux qui habitaient en dehors d’Israël, il n’était pas rare d’avoir deux noms. La Bible nous parle du disciple Siméon, qui était appelé Niger, et de Jean, qui était surnommé Marc. Dans le cas de Saul, un nom romain était particulièrement approprié du fait qu’il était né citoyen romain. – TG1968 15/11 p702

Dans les années qui ont suivi sa conversion au christianisme, cet apôtre semble avoir été connu principalement sous son nom hébreu, Saul. Toutefois, plus de dix ans après, lors de son premier voyage missionnaire, vers 47/48 de notre ère, il a semble-t-il préféré utiliser son nom romain, Paul. Comme il avait été chargé de proclamer la bonne nouvelle aux non-Juifs, il a peut-être pensé que son nom romain passerait mieux. Il est aussi possible qu’il ait opté pour le nom Paul parce que la prononciation grecque de son nom hébreu, Saul, ressemblait fortement à celle d’un mot grec qui avait un sens péjoratif. Quoi qu’il en soit, Paul a montré qu’il était prêt à “ devenir toutes choses pour des gens de toutes sortes, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns ”. – TG2008 1/3 p12

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine t’a appris sur Jéhovah ?


Tandis qu’il passe sa dernière nuit en prison, Pierre dort profondément entre ses deux gardiens. Il va alors vivre quelque chose d’extraordinaire. (Actes 12:7-11.) Une vive lumière inonde sa cellule : un ange, de toute évidence invisible pour les gardes, se tient là. Il secoue l’apôtre afin de le réveiller. Et voilà que tombent les chaînes qui entravent ses mains ! L’ange le mène hors de sa cellule, en passant tout près des gardes postés dehors, et lui fait franchir une imposante porte en fer, qui s’ouvre “ d’elle-même ”. Une fois qu’ils sont dehors, l’ange disparaît. Pierre est libre !
Notre foi n’est-elle pas fortifiée quand nous voyons ce dont Jéhovah est capable pour secourir ses serviteurs ? Bien sûr, à notre époque, nous ne nous attendons pas à ce qu’il nous délivre miraculeusement. Cependant, nous ne doutons pas qu’il emploie sa puissance en faveur de ses serviteurs. Grâce à son esprit, nous pouvons être de taille à lutter contre n’importe quelle difficulté. D’autre part, Jéhovah donnera bientôt à son Fils le pouvoir de libérer des millions de personnes de la plus impitoyable des prisons : la mort. Notre foi dans les promesses de Jéhovah nous insuffle un courage hors du commun face aux épreuves. – TG2012 15/1 p12 §15,16

D’après Actes 13:38-41, à Antioche l’apôtre Paul a montré à des Juifs ce que signifiait le rejet de Jésus et de son sacrifice rédempteur. Citant Habacuc 1:5 dans les termes de la Septante, Paul a lancé cet avertissement : “ Prenez [...] garde que ne vienne sur vous ce qui est dit dans les Prophètes : ‘ Regardez, gens pleins de mépris, et étonnez-vous de cela, et disparaissez, parce que je fais une œuvre en vos jours, une œuvre que vous ne croirez absolument pas, même si quelqu’un vous la raconte en détail. ’ ” Conformément à la citation de Paul, un deuxième accomplissement de Habacuc 1:5 a eu lieu quand les armées romaines ont détruit Jérusalem et son temple en 70 de notre ère.
Pour les Juifs du temps de Habacuc, l’“ œuvre ” de Dieu qui consistait à faire détruire Jérusalem par les Babyloniens était impensable ; en effet, la ville était le siège du culte de Jéhovah et l’endroit où son roi oint était intronisé. Pour ces raisons, Jérusalem n’avait jamais été détruite. Son temple n’avait jamais été incendié. La maison royale de David n’avait jamais été renversée. Il était inconcevable que Jéhovah permette de telles choses. Pourtant, par l’intermédiaire de Habacuc, Dieu a annoncé on ne peut plus clairement que ces événements stupéfiants se produiraient. Et l’Histoire atteste qu’ils sont survenus comme cela était prédit
Jéhovah va-t-il faire une “ œuvre ” incroyable à notre époque ? Soyez-en certain, même si cela semble inconcevable à ceux qui en doutent. Cette fois, l’œuvre incroyable de Jéhovah sera la destruction de la chrétienté. Comme Juda dans l’Antiquité, elle prétend adorer Dieu, mais elle est devenue foncièrement corrompue. Jéhovah veillera à ce que tout vestige du système religieux de la chrétienté disparaisse prochainement, de même que l’ensemble de “ Babylone la Grande ”- TG2000 1/ 2

Jéhovah attire en douceur le cœur d’une personne qui est « dans la disposition qu’il faut » (Actes 13:48). Il le fait de deux manières : au moyen de la prédication de la bonne nouvelle, qui touche chacun personnellement, et au moyen de son esprit saint. Quand il voit un cœur réceptif aux vérités bibliques, il utilise son esprit pour aider la personne à les comprendre et à les appliquer dans sa vie. Sans cette aide, nous ne pourrions pas devenir de véritables disciples de Jésus ni de fidèles adorateurs de Jéhovah. – TG2013 1/5 p14

Quand nous regardons tout ce que Dieu a créé sur terre, nous comprenons ce qu’il ressent pour nous. Comme l’a dit l’apôtre Paul, Dieu ‘n’a pas manqué de donner des témoignages de ce qu’il est en faisant du bien : il nous a donné pluies du ciel et saisons fertiles, nous a rassasiés de nourriture et a rempli nos cœurs de joie de vivre’ (Actes 14:17). Dieu ne nous a pas donné juste ce dont nous avons besoin pour rester en vie. Il nous a donné généreusement tant en quantité qu’en diversité pour que nous profitions pleinement de la vie. Et tout cela n’est qu’un aperçu de ce qu’il avait prévu pour nous à l’origine. WP19 n°1 p10

Le monde approchant de sa fin, les serviteurs de Jéhovah peuvent s’attendre à une intensification des épreuves et des dangers (Actes 14:22). Mais si nous cultivons dès maintenant une confiance totale en Jéhovah, nous aurons l’espérance de vivre dans le monde nouveau promis, que ce soit en franchissant la grande tribulation ou en bénéficiant de la résurrection. Ne laissons jamais le manque de confiance compromettre nos précieuses relations avec Jéhovah. –TG2001 1/6

Comment, en ces derniers jours, Jéhovah attire-t-il les gens et leur ouvre-t-il la “ porte de la foi[/b] ” ? ([b]Actes 14:27) Essentiellement en faisant annoncer par ses Témoins ses messages de salut et de jugement contre le système de choses méchant. Cette proclamation mondiale provoque actuellement parmi les nations une secousse, présage de la destruction qui se produira bientôt lorsque le jugement sera exécuté. Simultanément, les humains qui sont ‘ précieux ’ aux yeux de Dieu sont attirés hors de ce système et ils trouvent protection à l’intérieur de sa “ maison ”, le vrai culte. Comme au 1er siècle, il charge parfois ses anges de diriger ses Témoins vers les humains sincères qui l’ont appelé à l’aide. En découvrant les dispositions merveilleuses que Dieu a prises en leur faveur par l’intermédiaire de son Fils, Jésus Christ, certains se sentent attirés vers lui en raison de son amour. En effet, Dieu attire donc les gens vers lui et vers son Fils par sa “ bonté de cœur ”, son “ amour fidèle ” – TG1999 15/7 §6,7

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

Quand on leur a dit que Pierre, qu’ils croyaient en prison, était à la porte, pourquoi les disciples ont-ils répondu :C’est son ange ” ? — Actes 12:15.
Les disciples ont sans doute supposé, à tort, qu’un messager angélique représentant Pierre se tenait au portail. Examinons le contexte de ce passage. Pierre a été arrêté par Hérode, lequel a déjà fait mettre à mort Jacques. Les disciples sont donc fondés à croire que Pierre est promis au même sort. Dans sa prison, l’apôtre est enchaîné et gardé par quatre escouades de quatre soldats chacune. Une nuit, il est libéré miraculeusement par un ange, qui le conduit hors de la prison. Lorsqu’il finit par comprendre ce qui s’est passé, Pierre dit : “ Maintenant je sais vraiment que Jéhovah a envoyé son ange et qu’il m’a délivré de la main d’Hérode. ” — Actes 12:1-11.
Il se rend aussitôt à la maison de Marie la mère de Jean Marc, où de nombreux disciples se trouvent réunis. Quand il frappe au battant du portail, une servante nommée Rhode vient répondre. Reconnaissant la voix de l’apôtre, la servante court annoncer la nouvelle aux autres, laissant Pierre sur le pas de la porte ! Tout d’abord, les disciples, incrédules, concluent à tort : “ C’est son ange. ” — Actes 12:12-15.
Ils savaient qu’au cours de l’Histoire des anges avaient secouru personnellement des serviteurs de Dieu.
Toujours est-il que, lorsque les disciples ont dit : “ C’est son ange ”, ils supposaient probablement qu’un messager angélique représentant Pierre se tenait au portail. – TG2005 1/6 p31

Quand l’apôtre Paul prêchait à Antioche, il a rencontré un groupe de Juifs qui n’aimaient pas la vérité. Ils ont essayé de l’entraîner dans un débat en le contredisant par des blasphèmes, mais Paul leur a simplement rétorqué : “ Puisque vous [...] rejetez [la parole de Dieu] et ne vous jugez pas dignes de la vie éternelle, voyez, nous nous tournons vers les nations. Actes 13:45, 46. Dans nos efforts pour que la bonne nouvelle du Royaume touche les personnes sincères, prenons garde de ne pas nous lancer dans des débats ou des controverses avec les moqueurs.
Jésus Christ a fait cette recommandation à ses disciples : “ Quand vous entrerez dans la maison, saluez la maisonnée ; et si la maison en est digne, que la paix que vous lui souhaitez vienne sur elle ; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne sur vous. Partout où quelqu’un ne vous recevra pas ou n’écoutera pas vos paroles, en sortant de cette maison ou de cette ville secouez la poussière de vos pieds. ” — Matthieu 10:12-14. – TG2005 15/5

Les Écritures évoquent des individus qui, tout en étant encore incroyants, “ étaient dans la disposition qu’il faut pour la vie éternelle ”. Ils devinrent par la suite croyants (Actes 13:48). Nous ne pouvons absolument pas savoir si une personne est dans la disposition qu’il faut à moins de lui avoir exposé le témoignage, peut-être bien des fois. Conscients de cela, nous traitons “ avec douceur et profond respect ” ceux qui n’ont pas encore accepté le message de salut en espérant qu’il s’en trouvera encore parmi eux qui réagiront au message de vie. – TG2000 1/7 p12 §15

Vous êtes-vous déjà senti découragé parce que les personnes de votre territoire ne veulent pas écouter le message du Royaume ? Si c’est le cas, vous pouvez comprendre ce que l’apôtre Paul a ressenti. Pendant la trentaine d’années où il a prêché, il en a aidé beaucoup à devenir chrétiens (Actes 14:21). Toutefois, il n’a pas fait beaucoup de disciples parmi les Juifs. La plupart d’entre eux ont refusé de l’écouter et certains l’ont même persécuté (Actes 14:19). Quel effet cela a-t-il eu sur lui ? Il a admis : « J’ai une grande tristesse et une douleur incessante dans mon cœur » (Rom. 9:1-3). Pourquoi de tels sentiments ? Parce qu’il aimait vraiment prêcher et qu’il se souciait sincèrement des Juifs. Il était donc triste de les voir rejeter la miséricorde de Dieu. Comme Paul, nous prêchons aux gens parce que nous nous soucions sincèrement d’eux et que nous voulons les aider – W18 P Mai p12 §4,5

Les chrétiens apprenaient à connaître les autres membres de la congrégation et à les aimer. Loin de trouver cette association pesante, ils constataient qu’elle les bâtissait et les fortifiait. — Actes 14:27 – TG2000 1/1

Au 1er siècle, les anciens qui se déplaçaient de lieu en lieu jouaient un grand rôle pour affermir les congrégations. Ils donnaient les conseils qui s’avéraient nécessaires. Ils apportaient les instructions provenant du collège central. Ils racontaient également des faits qui s’étaient produits dans différents territoires, montrant ainsi comment d’autres personnes avaient pu connaître la bonne nouvelle (Actes 14:27, 28). Les visites régulières que font les responsables itinérants aujourd’hui favorisent également la croissance spirituelle de tous. Cependant, pour en retirer un maximum de bienfaits, nous devons personnellement avoir un bon état d’esprit et soutenir pleinement les activités organisées durant chacune de ces visites. km86/8


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 456
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 10 DECEMBRE 2018 - ACTES 12-14

Message  Valmonte le Jeu 13 Déc 2018 - 16:59

Merci
avatar
Valmonte
Ami de la vérité
Ami de la vérité

Messages : 25
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 50
Localisation : saint raphael cote d azur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum