RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 5 NOVEMBRE 2018 - JEAN 20-21

Aller en bas

RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 5 NOVEMBRE 2018 - JEAN 20-21

Message  Michèle le Dim 4 Nov 2018 - 9:26

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : JEAN 20-21


Jean 20:17 : Que signifie ce que Jésus a dit à Marie de Magdala ? (nwtsty).
« Jésus lui dit : « Ne te cramponne pas à moi, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va voir mes frères et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu. »


Ne te cramponne pas à moi
: Le verbe grec haptomaï peut signifier soit « toucher », soit « se cramponner à ; s’accrocher à ». Certaines traductions rendent les paroles de Jésus par « ne me touche pas ». Cependant, Jésus ne s’opposait pas à ce que Marie de Magdala le touche, puisqu’il n’a pas refusé que d’autres femmes qui l’ont vu après sa résurrection « s’agripp[ent] à ses pieds » (Mt 28:9).
Manifestement, Marie de Magdala craignait que Jésus soit sur le point de monter au ciel. Poussée par son vif désir d’être avec Jésus, son Seigneur, elle s’accrochait à lui pour l’empêcher de partir. Afin de lui assurer qu’il ne partait pas encore, Jésus a demandé à Marie de ne pas se cramponner à lui, mais plutôt d’aller annoncer à ses disciples la nouvelle de sa résurrection.

Dans le cas de Marie Madeleine, il semble que le fait que par sa mort Jésus ait abandonné ses disciples, la tourmentait beaucoup. Quand elle le vit dans son corps matérialisé après sa résurrection, elle s’accrocha à lui comme si elle craignait de le perdre de nouveau et de ne plus jamais le revoir. Les paroles de Jésus redressèrent son raisonnement, lui montrant qu’elle ne devait pas s’accrocher craintivement à lui comme pour l’empêcher de disparaître. Au temps voulu, il monterait au ciel, d’où il enverrait l’esprit saint pour aider et fortifier ses disciples. La Traduction du monde nouveau rend d’une façon très appropriée les paroles que Jésus adressa à Marie : “Cesse de t’accrocher à moi. Car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va-t’en chez mes frères et dis-leur : ‘Je monte vers mon Père et votre Père et vers mon Dieu et votre Dieu.’” — Jean 20:17 – TG1970 p31-32

Jean 20:28 : Pourquoi Thomas appelle-t-il Jésus « mon Seigneur et mon Dieu » ? (nwtsty).
« Thomas lui répondit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »


Mon Seigneur et mon Dieu !
: Litt. « le Seigneur de moi et le Dieu [ho théos] de moi ! » Certains biblistes voient cette expression comme une exclamation de stupéfaction prononcée devant Jésus, mais adressée en réalité à Dieu, son Père. D’autres soutiennent que, d’après le grec original, ces paroles s’adressaient forcément à Jésus. Même si c’est le cas, on comprend mieux le sens de l’expression « mon Seigneur et mon Dieu » si on l’examine à la lumière du reste des Écritures inspirées. En effet, le récit montre que Jésus avait précédemment envoyé à ses disciples ce message : « Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu. » Il n’y a donc aucune raison de croire que Thomas considérait Jésus comme le Dieu Tout-Puissant (Jean 20:17).
De plus, Thomas avait entendu Jésus prier son « Père » et l’appeler « le seul vrai Dieu » (Jean 17:1-3). Cela dit, Thomas pourrait avoir appelé Jésus « mon Dieu » pour les raisons suivantes : Il considérait que Jésus était « un dieu » sans pour autant être le Dieu Tout-Puissant (voir note d’étude la Parole était un dieu de Jean 1:1, mwbr18.09 1 - la Parole était un dieu : Ou « la Parole était divine [ou « un être de nature divine »] ». Par cette déclaration, Jean présentait une caractéristique de « la Parole » c’est-à-dire de Jésus Christ. La Parole est le Fils premier-né de Dieu par l’intermédiaire de qui Dieu a créé toutes les autres choses ; cette position supérieure justifie qu’on présente la Parole comme « divine », « un dieu », « un être divin », « un être de nature divine »).
Ou bien il a imité la façon dont des serviteurs fidèles se sont adressés à des messagers angéliques de Jéhovah dans les Écritures hébraïques. Thomas devait bien connaître les récits bibliques dans lesquels des individus, ou parfois le rédacteur, répondaient à un messager angélique ou parlaient de lui comme s’il s’agissait de Jéhovah Dieu
Ainsi, Thomas pourrait avoir appelé Jésus « mon Dieu » dans ce sens-là, reconnaissant en lui le représentant et le porte-parole du vrai Dieu.
Certains affirment que l’utilisation de l’article défini grec devant les mots traduits par « seigneur» et « dieu » indique que ces mots désignent le Dieu Tout-Puissant. Mais dans ce contexte, l’utilisation de l’article est peut-être simplement une exigence de la grammaire grecque. En grec, un nom au nominatif précédé d’un article défini est parfois utilisé comme vocatif.
Voici quelques exemples de versets dont la traduction littérale illustre ce cas grammatical : Lc 12:32 (litt. « le petit troupeau ») et Col 3:18–4:1 (litt. « les femmes » ; « les maris » ; « les enfants » ; « les pères » ; « les esclaves » ; « les maîtres »).
De façon similaire, une traduction littérale de 1P 3:7 donnerait : « les maris ».
Par conséquent, en Jean 20:28, l’emploi de l’article grec n’est pas un élément suffisant pour déterminer ce que Thomas avait à l’esprit quand il a prononcé ces paroles. Thomas a pu s’adresser à Jésus comme à “Dieu” au sens restreint de “un Dieu”, mais non comme au Dieu tout-puissant.- nwtsty

Le Christ occupe une position bien supérieure à celle d’humains imparfaits ou de Satan. Si donc ceux-ci sont appelés “dieux”, il n’y a assurément rien d’inconvenant à ce que Jésus lui-même soit ainsi nommé. Étant donné la place privilégiée qu’il occupe auprès de Jéhovah, Jésus est le “dieu unique” (Jean 1:18); il est aussi “Dieu fort” (Ésaïe 9:6), et “dieu”. (Jean 1:1.) Thomas était donc pleinement habilité à s’adresser à Jésus comme il l’a fait. Ce qu’il voulait dire, c’est que Jésus était pour lui un dieu, c’est-à-dire un être fort, un être divin. Il ne disait pas que Jésus était Jéhovah; c’est pourquoi il l’a appelé “mon” Dieu, et non pas “le” Dieu. – TG1988 1/6 p19

Dans son récit de la vie de Jésus, Jean écrivit les choses qui nous convaincraient non que Jésus est Dieu, que le Christ est Dieu ou que Jésus est “ Dieu le Fils ”, mais que “ Jésus est le Christ, le Fils de Dieu ”. En disant “ Dieu le Fils ”, les trinitaires font une inversion volontaire. Quant à nous, nous préférons nous en tenir à l’explication de Jean telle qu’il la donne, c’est-à-dire, “ le Christ, le Fils de Dieu ”. Nous arrivons à la même conclusion que Jean, savoir, que Jésus est le Fils de Celui qu’il appelle lui-même, dans ce vingtième chapitre de l’Évangile de Jean, “ mon Père ” et “ mon Dieu ”. Il s’ensuit que Thomas n’adorait pas à la fois “ Dieu le Père ” et “ Dieu le Fils ” comme des égaux faisant partie d’un “ Dieu en trois personnes ”.
Thomas adorait le même Dieu que Jésus-Christ, c’est-à-dire Jéhovah Dieu, le Père. Si donc Thomas appelait Jésus “ mon Dieu ”, il devait reconnaître le Père de Jésus comme étant le Dieu d’un dieu et partant, comme un Dieu plus grand que Jésus-Christ, un Dieu que Jésus lui-même adorait. Dans Apocalypse 4:1-11, nous trouvons une description symbolique de ce Dieu, du “ Seigneur Dieu, le Tout-Puissant ”, qui est assis sur le trône céleste et qui vit aux siècles des siècles. Mais dans le chapitre suivant (Apoc. 5:1-8), Jésus-Christ est décrit comme l’Agneau de Dieu qui se présente devant le trône du Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, et qui prend un livre de la main de Dieu. C’est une image de ce que Jésus voulait dire quand il dit à Thomas et aux autres apôtres : “ Je vais au Père ; car le Père est plus grand que moi. ” (Jean 14:28). Jésus reconnut ainsi que son Père est le Seigneur Dieu, le Tout-puissant, sans égal, donc plus grand que son Fils. – TG1963 p84

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine t’a appris sur Jéhovah ?


Il est arrivé aux disciples de Jésus d’être envahi par le doute Jean 20:24,25. Le disciple Thomas, par exemple, ne parvenait pas à croire que Jésus avait été ressuscité, alors même que d’autres disciples affirmaient l’avoir vu vivant. Thomas voulait des preuves. Jésus lui a donc fourni celles dont il avait besoin pour avoir une foi forte. — Jean 20:24-29. Jéhovah Dieu, au moyen de la Bible, nous fournit les réponses dont nous avons besoin pour dissiper nos doutes. –TG2009 1/5 p8

Il portait un intérêt sincère aux brebis de Dieu et il a insisté sur l’importance d’en prendre soin quand il a demandé à Simon Pierre de ‘ mener paître Ses petites brebis ’. (Jean 21:15-17.) Les brebis ont d’autant plus besoin de cette attention aujourd’hui que le Diable redouble d’efforts pour briser l’intégrité des personnes qui se sont vouées à Dieu. Satan exploite leurs faiblesses charnelles et se sert du monde pour les mener au péché. Les proclamateurs inactifs sont particulièrement vulnérables. D’où la nécessité de les aider à suivre la recommandation de “ marcher par l’esprit ”. L’accomplissement de cette mission exige de s’appuyer sur Dieu dans la prière, de rechercher la direction de son esprit et d’utiliser habilement sa Parole. TG2008 15/11 p8§6

Après sa résurrection, Jésus a eu une conversation avec Pierre qui a certainement dissipé les doutes de l’apôtre sur la question. Il n’a prononcé ni parole dure ni condamnation. Il a toutefois demandé à Pierre : “ M’aimes-tu ? ” Jean 21:15-17. Pourquoi Jésus a-t-il posé des questions auxquelles il avait déjà la réponse ? Il pouvait lire dans les cœurs ; il savait donc que Pierre l’aimait. Par cette démarche, Jésus a donné à Pierre l’occasion de confirmer son amour à trois reprises. De toute évidence, Jésus a pardonné à son apôtre repentant. Sachant que Jésus reflète à la perfection les qualités et la conduite de son Père, nous ne pouvons qu’en déduire que Jéhovah aussi a pardonné à Pierre. Loin d’agir à contrecœur, Jéhovah se montre miséricordieux, “ prêt à pardonner ” le pécheur qui se repent. N’est-ce pas là une pensée réconfortante ? TG2008 1/6 p23

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?


Jésus, ressuscité, observe la femme qui se tient près de sa tombe vide. Il la connaît bien. Elle s’appelle Marie la Magdalène. Près de deux ans plus tôt, il l’a délivrée des démons qui la possédaient. Ensuite, elle l’a accompagné, lui et ses apôtres, et s’est mise à leur service (Luc 8:1-3). Aujourd’hui, cependant, Marie est en pleurs. Elle est écrasée de chagrin, parce qu’elle a vu Jésus mourir et qu’à présent même son corps a disparu. Jésus lui demande : “Monsieur, si tu l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et je l’enlèverai. Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? ” Comme elle le prend pour le jardinier, elle lui répond : “” Jésus lui dit alors : “ Marie ! ” Immédiatement, elle reconnaît sa façon de lui parler. “ Enseignant ! ” s’exclame-t-elle avec joie. Et elle l’étreint. — Jean 20:11-18.
Ce récit touchant illustre des paroles que Jésus a prononcées quelque temps auparavant. Il s’est comparé à un berger, a comparé ses disciples à des brebis, et a dit que le berger appelle ses brebis par leur nom et qu’elles connaissent sa voix. Effectivement, tout comme une brebis reconnaît son berger, Marie a reconnu son Berger, le Christ. À notre époque, les disciples de Jésus le reconnaissent également. De même qu’à l’oreille une brebis discerne qui est son berger, ce qui lui permet de rester près de lui, de même notre discernement spirituel nous permet de suivre fidèlement les traces de notre excellent Berger, Jésus Christ – TG2004 1/9 p13 §1,2

Qu’a fait Pierre quand il a commencé à couler ? Pierre savait très bien nager, donc il aurait pu choisir de nager jusqu’au bateau par ses propres forces (Jean 21:7) Mais pourquoi ne l’a-t-il pas fait ? Parce qu’il n’a pas compté sur ses propres forces. Il s’est de nouveau concentré sur Jésus, et il a accepté son aide. Si nous remarquons que notre foi s’affaiblit, nous devrions imiter Pierre. Comment ? De même que Pierre s’est de nouveau concentré sur Jésus pour recevoir de l’aide, nous devons nous aussi « avoir les yeux fixés » sur Jésus. Mais nous ne pouvons pas voir Jésus comme Pierre le voyait. Alors comment pouvons-nous « avoir les yeux fixés » sur lui ? En étudiant ce qu’il a enseigné et ce qu’il a fait, et ensuite en l’imitant fidèlement. Si nous faisons cela, nous aurons l’aide nécessaire pour renforcer notre foi. – ws2015 15/9 p15 §14,15

L’endurance de ses disciples comptait tellement aux yeux de Jésus qu’au cours de sa toute dernière conversation avec ses apôtres, rapportée elle aussi dans l’Évangile de Jean, deux fois il a dit à l’un d’eux : “ Continue à me suivre. ” (Jean 21:19, 22). Nombre de premiers chrétiens ont suivi son exhortation. Aujourd’hui, si nous voulons ‘ endurer jusqu’à la fin ’, nous devons veiller à ce que la parole de Dieu demeure en nous. – TG2003 1/ 2 p8 §3

Sept des disciples de Jésus venaient de passer toute la nuit à pêcher en mer de Galilée, sans rien attraper. Depuis la plage, Jésus ressuscité les observait. Puis il leur dit : « “Jetez le filet du côté droit du bateau et vous en trouverez.” Alors ils le jetèrent, mais ils ne pouvaient plus le ramener à cause de la multitude des poissons » (Jean 21:1-6).
Après leur avoir servi le petit-déjeuner, Jésus s’est tourné vers Simon Pierre et lui a dit : « Simon fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? » De quoi parlait-il ? Pierre était très attaché à la pêche. Il semble donc que Jésus lui demandait ce qu’il aimait réellement : aimait-il plus Jésus et les choses qu’il enseignait que la pêche et les poissons ? Pierre lui a répondu : « Oui, Seigneur, tu sais que j’ai de l’affection pour toi » (Jean 21:15). Pierre a été fidèle à sa parole. À partir de ce jour-là, il a prouvé son amour pour Christ en se dépensant pour faire des disciples, devenant un pilier de la congrégation chrétienne du 1er siècle
Que pouvons-nous apprendre de ce que Jésus a dit à Pierre ? Nous devons veiller à ne pas laisser notre amour pour Christ diminuer et à ne pas nous laisser détourner des intérêts du Royaume. Jésus savait très bien que ce système de choses serait source d’inquiétudes et de pressions. En effet, si nous ne faisions pas attention, les soucis quotidiens pourraient tromper notre cœur et nous faire ralentir spirituellement. – TG2017 Mai p22 §2-3

21:15, 19.
Jésus a demandé à Pierre s’il l’aimait plus que “ ceux-ci , c’est-à-dire plus que les poissons qu’ils avaient devant eux. Jésus a ainsi clairement fait comprendre à Pierre qu’il lui fallait choisir de le suivre à plein temps plutôt que de poursuivre sa carrière de pêcheur. Au terme de cet examen des Évangiles, puissions-nous être renforcés dans notre détermination à aimer Jésus plus que n’importe quelle autre chose qui pourrait nous attirer. Oui, continuons à le suivre de tout notre cœur. – TG2004 8/4 p32

L’apôtre Jean a conclu son récit du ministère de Jésus par ces mots : Il y a, en effet, encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; si jamais on les écrivait dans le détail, le monde lui-même, j’imagine, ne pourrait contenir les rouleaux écrits. ” (Jean 21:25). Jean savait qu’il ne pouvait relater qu’une petite partie de ce que Jésus avait dit et fait durant les trois ans et demi de son ministère. Toutefois, les événements historiques qu’il a compilés dans son Évangile nous sont très précieux. – TG2009 15/4 p24 §2


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 456
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 5 NOVEMBRE 2018 - JEAN 20-21

Message  Michèle le Lun 5 Nov 2018 - 9:34

RAJOUT PERLES SPIRITUELLES

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine t’a appris sur Jéhovah ?


Ce que Jésus a dit à Thomas nous concerne au plus haut point. Pour nous aussi, Jésus est le chemin, et la vérité, et la vie. Il est celui que Dieu a envoyé dans le monde pour que, par son intermédiaire, le monde soit sauvé. En outre, personne ne peut venir vers le Père sinon par lui. À ce propos, la Bible dit clairement : “ Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a pas d’autre nom sous le ciel qui ait été donné parmi les hommes par lequel nous devons être sauvés. ” (Actes 4:12). En conséquence, quelles qu’aient été nos croyances par le passé, la sagesse consiste à croire en Jésus et à le suivre de manière à obtenir la vie. — Jean 20:31. – TG2009 15/5 p32 §16

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?


Avant la Pentecôte, Pierre avait déjà compris bien des vérités prêchées par Jésus (Mat. 16:16, 17 ; Jean 6:68). Mais certains détails restaient obscurs, comme le fait que Christ serait ressuscité le troisième jour sous la forme d’une créature spirituelle ou que son Royaume serait au ciel (Jean 20:6-10). L’idée que des humains deviennent des créatures spirituelles et gouvernent au sein d’un Royaume céleste lui était étrangère. Une fois baptisé avec de l’esprit saint et appelé à vivre au ciel, il a été en mesure de saisir pleinement le sens des enseignements de Jésus.
Après l’effusion de l’esprit saint, les disciples de Jésus ont compris des vérités qui jusque-là leur avaient été inaccessibles. Sous l’inspiration divine, les rédacteurs des Écritures grecques chrétiennes ont dévoilé — pour notre plus grand profit — des aspects stupéfiants du dessein de Jéhovah. Ces mêmes vérités sont absorbées aujourd’hui tant par les chrétiens oints que par les “ autres brebis ”. Accordez-vous du prix à la connaissance et à la compréhension de la Parole de Dieu auxquelles vous avez accès grâce à l’esprit saint ? – TG2011 15/12 p24 §7,8

Jusqu’à quand devons-nous continuer de faire des disciples ? Pendant toute la durée de l’achèvement de l’actuel système de choses (Matthieu 28:20). Mènerons-nous à terme cet aspect de la mission confiée par Jésus ? À l’échelle de la congrégation mondiale, nous sommes déterminés à le faire. Ces dernières années, nous avons dépensé avec joie de notre temps, de notre énergie et de nos ressources pour trouver ceux qui sont “ dans la disposition qu’il faut pour la vie éternelle ”. (Actes 13:48.) Actuellement, dans le monde, les Témoins de Jéhovah consacrent en moyenne plus de trois millions d’heures chaque jour de l’année à prêcher le Royaume et à faire des disciples. Nous le faisons parce que nous suivons l’exemple de Jésus. Il a déclaré : “ Ma nourriture, c’est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’achever son œuvre. ” (Jean 4:34). Nous avons le même désir sincère (Jean 20:21). Nous ne voulons pas seulement commencer l’œuvre qui nous a été confiée ; nous voulons l’achever – TG2004 1/7 p16 §10

Une fois ressuscité, Jésus apparaît à ses disciples près de la mer de Galilée. Là, au sujet de Jean, il dit à Pierre : Si je veux qu’il reste jusqu’à ce que je vienne, en quoi cela te concerne-t-il ? ” (Jean 21:1, 20-22, 24). Ces paroles laissaient-elles entendre que l’apôtre Jean survivrait aux autres apôtres ? Il semble que oui, car il continuera de servir fidèlement Jéhovah pendant près de 70 années. Toutefois, Jésus avait en tête autre chose encore.
L’expression “ jusqu’à ce que je vienne ” nous rappelle que Jésus a promis à certains de ses disciples qu’ils ‘ verraient le Fils de l’homme venir dans son royaume ’. (Matthieu 16:28.) Jean restera jusqu’à ce que Jésus vienne en ce sens qu’il aura plus tard une vision prophétique de la venue de Jésus investi de la royauté. Vers la fin de sa vie, exilé sur l’île de Patmos, Jean reçoit la Révélation dans laquelle il voit, sous la forme de nombreux signes prophétiques étonnants, des événements qui doivent se produire au cours du “ jour du Seigneur ”. Jean est si impressionné par ces visions spectaculaires que, lorsque Jésus dit : “ Oui ; je viens vite ”, Jean s’exclame : “ Amen ! Viens, Seigneur Jésus. ” Révélation 1:1, 10 ; 22:20 - TG2005 15/1 p14 §14,15


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 456
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 5 NOVEMBRE 2018 - JEAN 20-21

Message  Cathie le Mar 6 Nov 2018 - 16:28

Merci Michèle . Que Jéhovah te bénisse je t'envoi des fleur
avatar
Cathie
Ami de la vérité
Ami de la vérité

Messages : 147
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 5 NOVEMBRE 2018 - JEAN 20-21

Message  Valmonte le Mer 7 Nov 2018 - 14:33

clin d\'oeil
avatar
Valmonte
Ami de la vérité
Ami de la vérité

Messages : 25
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 50
Localisation : saint raphael cote d azur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 5 NOVEMBRE 2018 - JEAN 20-21

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum