RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 1er OCTOBRE 2018 - JEAN 11-12

Aller en bas

RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 1er OCTOBRE 2018 - JEAN 11-12

Message  Michèle le Ven 5 Oct 2018 - 22:12

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU[
/b]
[b]
Recherchons des perles spirituelles (8 min) : JEAN 11-12


Jean 11:49 : Par qui Caïphe a-t-il été nommé grand prêtre, et combien de temps a-t-il occupé cette fonction ? (nwtsty).
« Mais l’un d’entre eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit : « Vous n’y connaissez rien »


Grand prêtre : Quand Israël était une nation indépendante, le grand prêtre occupait sa fonction toute sa vie (Nb 35:25). Mais, pendant l’occupation romaine, les dirigeants désignés par Rome avaient l’autorité pour nommer le grand prêtre ou le destituer de sa fonction (voir lexique (Grand prêtre) (Nom que la Loi de Moïse donnait au prêtre qui avait la fonction la plus élevée, celui qui représentait le peuple devant Dieu et supervisait l’activité des autres prêtres. Il était aussi appelé « prêtre en chef » Lui seul avait le droit d’entrer dans le Très-Saint, la salle qui se trouvait au fond du tabernacle et plus tard du Temple. Il ne le faisait qu’une fois par an, le jour de la Réconciliation. Jésus lui aussi est appelé « grand prêtre ».
Caïphe, qui a été nommé par les Romains, était un diplomate habile qui a gardé sa fonction plus longtemps que ses derniers prédécesseurs. Il a été nommé vers 18 de n. è. et a gardé sa fonction jusqu’en 36 environ. Quand Jean dit que Caïphe était grand prêtre cette année-là, il faisait référence à l’an 33 et il voulait probablement dire que Caïphe était encore grand prêtre l’année marquante où Jésus a été exécuté (voir app. B12 pour savoir où se situait peut-être la maison de Caïphe) Elle se situait à Jérusalem au sud du côté de la Vallée Hinnom, une maison imposante. Dans la maison de Caïphe siégea un tribunal - nwtsty

Le retour à la vie de Lazare porte un coup sévère aux sadducéens, qui ne croient pas à la résurrection. Caïphe, lui-même sadducéen, prend maintenant la parole : « Vous n’y connaissez rien, et vous n’avez pas compris qu’il est dans votre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple plutôt que la nation entière soit détruite » (Jean 11:49, 50 ; Actes 5:17 ; 23:8).
Caïphe ne dit pas cela « de lui-même » : c’est Dieu qui l’a poussé à prononcer ces paroles en raison de sa fonction de grand prêtre. D’après lui, il faudrait tuer Jésus pour l’empêcher de saper davantage l’autorité et l’influence des chefs religieux juifs. Mais sa prophétie indique qu’en mourant, Jésus fournira une rançon, non seulement pour les Juifs, mais aussi pour tous « les enfants de Dieu qui [sont] dispersés » (Jean 11:51, 52). – jy chap91

Jean 12:42 : Pourquoi certains Juifs avaient-ils peur de reconnaître que Jésus était le Christ ? (nwtsty).
« Cependant, même parmi les chefs, beaucoup eurent vraiment foi en lui ; mais ils ne l’avouaient pas à cause des pharisiens, pour ne pas être expulsés de la synagogue «


Les chefs : Ici, le mot grec traduit par « chefs » désigne apparemment les membres de la cour suprême des Juifs,
le sanhédrin. Ce mot est aussi utilisé en Jean 3:1 pour parler de Nicodème, un membre de cette cour. - nwtsty

Expulsés de la synagogue
: ou « excommuniés », « interdits de synagogue ». L’adjectif grec aposunagôgos n’est employé qu’en Jean 9:22 ; 12:42 ; et 16:2. Quand une personne était expulsée de la synagogue, elle était méprisée et mise à l’écart de la société.
Être ainsi coupé de la communauté juive avait de graves conséquences économiques sur la famille. Les synagogues étaient principalement utilisées pour donner l’enseignement, mais il arrivait également qu’elles servent de tribunaux locaux qui avaient l’autorité pour prononcer la peine du supplice du fouet et l’excommunication. - nwtsty

Des chefs (sans doute membres du Sanhédrin, la Cour suprême juive) étaient nombreux à avoir foi en Jésus, entre autres Nicodème et Joseph d’Arimathée, ils dissimulaient leur foi par crainte . Mais des chefs ne déclaraient pas leur foi, de crainte d’être expulsés de la synagogue et de perdre la position qu’ils y occupaient. Ils se privaient vraiment de beaucoup. La peur de l’homme en a retenu plus d’un de devenir chrétien.– TG1989 1/12 p8-9

Quand Jésus était sur la terre, l’influence des Pharisiens était si forte que des hommes éminents craignaient de reconnaître ouvertement qu’il était bien le Christ.
Les Pharisiens voulaient faire croire au peuple qu’il était plus important de s’attirer l’approbation des hommes que celle de Dieu. Les Pharisiens s’étaient érigés en directeurs de conscience qui édictaient leurs propres règles et jugeaient ensuite autrui selon qu’il s’y conformait ou non. Ceux qui suivaient les Pharisiens perdaient l’usage de leur conscience éduquée par les Écritures, devenant en réalité esclaves des hommes. – TG1995 15/6 §13

L’orgueil les empêchait d’accepter Jésus. Pourtant, la Bible dit que “même parmi les chefs, beaucoup eurent vraiment foi en lui; mais, à cause des Pharisiens, ils ne le confessaient pas, pour ne pas être expulsés de la synagogue; car ils aimaient la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu”. Ces hommes avaient l’intime conviction que Jésus détenait la vérité, mais ils refusaient de devenir ses disciples par crainte des hommes. Ces chefs estimaient tout à fait inconvenant de sacrifier leur position sociale, politique et religieuse pour suivre le Christ. Ces personnes étaient trop fières pour pratiquer une religion qui exigeait d’elles qu’elles ‘prennent leur poteau de supplice et suivent Jésus’ avec humilité. Contrairement aux intellectuels de l’époque, ceux qui étaient comparables à des tout-petits se montrèrent réceptifs à la vérité. – TG1988 1/7

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine t’a appris sur Jéhovah ?

La Bible compare souvent la mort à un sommeil (Jean 11:11-14). Dieu est capable de « réveiller » les morts, tout comme nous pouvons réveiller quelqu’un qui dort. La Bible rapporte plusieurs résurrections, nous fournissant ainsi de solides raisons de croire que les morts seront ressuscités. Jean 11:39-44 – wp16 n°1 p16

QUI JÉSUS NOUS A-T-IL ENSEIGNÉ À PRIER ?
Jésus nous a ainsi enseigné à prier celui qui est à la fois son Père et notre Père, Jéhovah Dieu. Conformément à ce qu’il a enseigné, Jésus a lui-même prié “Père, je te remercie de ce que tu m’as entendu” » (Jean 11:41). En priant son Père céleste, le « Seigneur du ciel et de la terre », Jésus nous a laissé à tous un exemple concret à suivre. TG2015 1/1 p14

Les chrétiens devraient-ils prier Jésus ? Non. Jésus nous a enseigné à prier Jéhovah, et c’est ce que lui-même faisait - Jean 11:41. Par conséquent, les premiers disciples priaient Dieu ; ils ne priaient pas Jésus – TG2015 15/6 p32

Tout au long de sa vie terrestre, même lorsqu’il a été exécuté d’une façon humiliante, Jésus a montré ce que voulait dire se consacrer au service du vrai Dieu avec ardeur et lui être totalement fidèle. Ses prières attestaient de la révérence qu’il avait pour son Père céleste plein d’amour ( Jean 12:27, 28). C’est pourquoi, par son esprit, Jéhovah a incité Paul à parler d’“ attachement à Dieu ” lorsqu’il a évoqué la vie exemplaire que Jésus a menée. Notre nature pécheresse nous empêche de manifester un parfait attachement à Dieu. Nous pouvons toutefois poursuivre cet attachement. Cela exige que nous suivions le plus fidèlement possible le modèle que Christ nous a laissé. Poursuivre l’attachement à Dieu exige que nous tenions compte, au quotidien, des normes justes de Dieu. – TG2008 15/6 p11 §8,9

L’esprit de Dieu a stimulé la mémoire des disciples en leur rappelant ce que Jésus leur avait enseigné. Ainsi, les prophéties qui annonçaient la mort et la résurrection du Christ ont pris soudain tout leur sens (Jean 12:16). Avec les paroles de Jésus bien présentes à l’esprit, les apôtres ont pu défendre hardiment leur position devant des rois, des magistrats et autres chefs religieux. Aujourd’hui, Les Témoins de Jéhovah se laissent guider par l’esprit saint de Dieu. Conscients que Jéhovah se sert de son esprit pour affiner progressivement leur vision spirituelle, ils sont prêts à opérer tous les changements qu’impose chaque nouvelle compréhension – TG2000 1/ 4 p8

Parmi les foules se trouvant à Jérusalem figuraient quelques Grecs prosélytes qui, manifestement très impressionnés par Jésus, ont demandé à l’apôtre Philippe de les introduire auprès de lui. Mais Jésus n’a pas voulu se laisser distraire des questions plus importantes dont il devait s’occuper. Il ne voulait certainement pas tenter de se rendre populaire pour échapper à une mort sacrificielle entre les mains des ennemis de Dieu. Après avoir expliqué qu’il allait bientôt mourir, il a donc dit à André et à Philippe : « Qui est attaché à son âme la détruit, mais qui a de la haine pour son âme dans ce monde la préservera pour la vie éternelle. » Au lieu de satisfaire la curiosité de ces prosélytes, il a recommandé à ses disciples d’imiter son esprit de sacrifice et leur a promis : « Si quelqu’un veut me servir, le Père l’honorera. » Philippe a sûrement rapporté ce message positif aux concernés (Jean 12:20-26). – TG201515/10 p21 §13

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

Quand nous perdons un être cher, il est naturel de pleurer parce qu’il va nous manquer. Jésus avait de l’affection pour Lazare. Toutefois, il s’est laissé aller aux larmes non à cause de la mort de son ami, mais par compassion pour les endeuillés, comme le montre le contexte (Jean 11:36).
Pourquoi Jésus s’est-il laissé aller aux larmes ? Là encore, la réponse se trouve dans le contexte. Quand Jésus et Marie, la sœur de Lazare, se retrouvèrent, et qu’il la vit pleurer, elle, ainsi que ceux qui l’accompagnaient, Jésus « gémit dans l’esprit et se troubla ». Il fut si ému par leur chagrin qu’il « gémit dans l’esprit ». Voilà pourquoi « Jésus se laissa aller aux larmes. Ses amis accablés de douleur l’a profondément attristé (Jean 11:33, 35).
Jésus savait qu’il allait ressusciter Lazare. Il s’est pourtant laissé aller aux larmes parce qu’il éprouvait un profond amour et une grande compassion pour ses amis. De même, l’empathie nous poussera certainement à « pleure[r] avec ceux qui pleurent » (Rom. 12:15). Manifester ainsi sa douleur ne signifie pas manquer de foi dans l’espérance de la résurrection. Assurément, en pleurant spontanément alors même qu’il était sur le point de ressusciter Lazare, Jésus nous a laissé un bel exemple de compassion envers les endeuillés – TG2013 15/9 p32

Quand des religions se mêlent de politique, cela mène souvent à la violence. Jésus a enseigné à ses disciples qu’ils devaient rester complètement neutres dans les affaires politiques. C’est une des raisons pour lesquelles les prêtres en chef et les pharisiens voulaient le tuer. Ils avaient peur que les gens l’écoutent et arrêtent de les suivre, ce qui les priverait de leur pouvoir religieux et politique. Ils se sont dit entre eux : « Si nous le laissons ainsi, ils auront tous foi en lui, et les Romains viendront enlever et notre lieu et notre nation » (Jean 11:48). Le grand prêtre Caïphe a donc organisé un complot pour tuer Jésus (Jean 11:49-53). Les questions politiques entraînent des réactions vives, divisent les gens et mènent à la violence. Mais pour notre part, nous restons unis et en paix. Quand Jéhovah voit à quel point ce monde est divisé, il doit être très heureux de constater que ses adorateurs, eux, sont unis. Nous pouvons contribuer à notre unité de trois façons : 1) en comptant sur le Royaume de Dieu pour réparer toutes les injustices, 2) en refusant de prendre parti dans les affaires politiques et 3) en rejetant la violence – TG2018 Juin p3 §13,16,17

Pourquoi l’huile parfumée que Marie a utilisée était-elle si chère ?
Quelques jours avant la mort de Jésus, Marie, la sœur de Lazare, “ vint avec un récipient d’albâtre rempli d’huile parfumée, un nard authentique, très cher ”, et versa l’huile sur Jésus Jean 12:3-5. Selon les récits de Marc et de Jean, ce parfum valait trois cents deniers, ce qui représentait environ le salaire annuel de l’ouvrier moyen. Marie avait incontestablement fait un cadeau très coûteux, mais approprié. Pour quelle raison ? Cette femme, qui peu de temps auparavant avait vu Jésus ressusciter son frère Lazare qu’elle aimait tant, voulait manifester sa reconnaissance. — Jean 11:32-45. – TG2008 1/5 p31

Durant leurs campagnes de prédication, ni Jésus ni ses apôtres ne se livraient à une activité professionnelle. Ils n’avaient donc probablement pas les moyens d’acheter toute la nourriture et les autres nécessités pour leur groupe, qui devait compter une vingtaine de personnes. Bien qu’ils aient sans doute été reçus avec hospitalité, ils possédaient une « caisse », ce qui suggère qu’ils ne dépendaient pas en permanence de l’hospitalité des gens (Jean 12:6). Jeanne et les autres femmes faisaient sans doute des offrandes pour couvrir des dépenses.
Les Écritures ne disent pas expressément que Jeanne a fait des offrandes financières. Mais cette femme a fait ce qu’elle a pu, ce qui nous enseigne ceci : c’est à nous de voir ce que nous donnerons, ou même si nous donnerons quelque chose, pour soutenir les intérêts du Royaume. Ce qui compte aux yeux de Dieu, c’est que nous fassions ce que nous pouvons, avec joie – TG2015 15/8 p29

La pauvreté disparaîtra-t-elle un jour ?
Jésus Christ a déclaré à ses disciples : “ Les pauvres, [...] vous les avez toujours avec vous. ” (Jean 12:8). Est-ce à dire que la pauvreté et ses tristes conséquences existeront indéfiniment ? Non, car, si Jésus n’a pas promis à ses disciples qu’ils deviendraient tous riches, nous ne devons pas pour autant en conclure que les pauvres n’ont aucun espoir.
Même si les efforts humains ont rarement abouti et si les promesses de mettre fin à la pauvreté ont souvent été vaines, la Parole de Dieu, la Bible, affirme qu’il n’y aura bientôt plus de nécessiteux. Jésus a en effet annoncé “ de bonnes nouvelles aux pauvres ”. (Luc 4:18.) Parmi ces bonnes nouvelles, figure la promesse que la pauvreté aura une fin. Cette fin surviendra lorsque le Royaume de Dieu aura établi la justice sur la terre. – TG2003 15/3 p32

Les chefs religieux juifs étaient eux aussi au courant des nombreux miracles opérés par Jésus. Après la résurrection de Lazare, ils ont même reconnu : “ Cet homme accomplit beaucoup de signes. ” Mais voir Lazare de nouveau vivant a-t-il adouci leur cœur ? Cela leur a-t-il donné la foi ? Pas le moins du monde ! Ils ont au contraire comploté et la mort de Jésus et celle de Lazare. Jean 12:10. Même l’intervention directe de Dieu n’a pas implanté la foi chez ces hommes méchants. Alors qu’en une certaine occasion Jésus se trouvait dans l’enceinte du temple, il a prié ainsi à voix haute : “ Père, glorifie ton nom. ” En réponse, la voix de Jéhovah s’est fait entendre du ciel : Et je l’ai glorifié, et je le glorifierai de nouveau. Cet événement miraculeux n’a cependant pas fait naître la foi dans le cœur de la foule présente. La Bible dit en effet : Bien qu’il eût accompli tant de signes devant eux, ils n’avaient pas foi en lui.Jean 12:28-30, 37. Aveuglés par leurs idées préconçues et leur égoïsme, ils n’ont pas saisi la portée des miracles de Jésus. Ce sont bien souvent l’ambition, l’orgueil et l’avidité qui ferment le cœur. – TG1997 15/3 p4

Satan le Diable trompe les humains
. Il est « le chef de ce monde ». Jésus a rappelé cela 3 fois à ses disciples peu de temps avant de mourir (Jean 12:31). Le Diable a toujours utilisé la fausse religion pour tromper les humains. C’est pourquoi beaucoup aujourd’hui ne font pas attention aux prophéties bibliques qui montrent clairement que la fin de ce monde est très proche. En effet, Satan a « aveuglé l’intelligence des incrédules ». En conséquence, quand nous expliquons aux gens que la fin de ce monde est proche et que Jésus règne en ce moment, beaucoup ne veulent pas écouter. Souvent, ils disent : « Ça ne m’intéresse pas. » Même si beaucoup d’humains ne s’intéressent pas aux prophéties bibliques, ne laissons pas leur état d’esprit nous décourager. Nous savons pourquoi c’est important de veiller. Bientôt, Satan trompera les humains en leur faisant croire qu’il y a « la paix et la sécurité » dans le monde. Puis le jour de Jéhovah viendra d’un coup, et ils auront un choc. Et nous ? Pour être prêts pour ce jour et ne pas nous laisser tromper comme tout le monde, nous devons rester « éveillés » et garder notre « bon sens ». C’est pourquoi nous devons lire la Bible chaque jour et méditer sur ce que Jéhovah nous dit. – TG2016 Juillet p10 §11,12

Les signes prouvant que Jésus était le Messie ne manquaient pas. Bien qu’il eût réalisé autant de signes devant les foules, elles n’avaient pas foi en lui. Ceux qui avaient sous les yeux la preuve que Jésus était le Messie, mais ne le reconnaissaient pas comme tel, étaient spirituellement aveugles. Leurs cœurs étaient endurcis et insensibles à la vérité. — Jean 12:37-41. Qu’en est-il aujourd’hui ? Certains disent : “ Je ne crois que ce que je vois. ” Mais cette façon de penser est-elle vraiment sage ? Les prophéties bibliques indiquent que Jésus a déjà été intronisé dans les cieux à la tête du Royaume messianique. Puisqu’il est invisible, nous avons besoin d’un signe qui nous aide à prendre conscience de cette entrée en fonctions qui a marqué le début des derniers jours du système de choses méchant. Reconnaissez-vous le signe ? Matthieu 24:3. – TG1996 15/11 p28

Grâce à l’exemple et à l’enseignement de Jésus, les apôtres ont appris à aimer « des hommes de toutes sortes » Jean 12:32 Même s’il leur a fallu du temps, ils ont changé leur façon de voir les autres. Ils en sont venus à avoir la réputation de s’aimer les uns les autres. En revêtant « la personnalité nouvelle », ces chrétiens ont appris à voir tous les humains comme Jéhovah les voit, c’est-à-dire comme égaux. Nous aussi, nous aurons peut-être besoin de temps pour nous débarrasser de préjugés. À mesure que nous approcherons de la fin de ce monde méchant, les divisions, la haine et les préjugés seront de plus en plus courants. Mais nous qui servons Jéhovah, nous recherchons « la sagesse d’en haut », qui nous aide à être impartiaux et pacifiques. Nous sommes heureux de nouer des amitiés avec des personnes d’autres pays, d’accepter leurs façons de faire et peut-être même d’apprendre leur langue – TG2018 juin p8 §16, 17,19


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 435
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 1er OCTOBRE 2018 - JEAN 11-12

Message  Michèle le Ven 5 Oct 2018 - 22:33

Je m'excuse c'est la semaine du 8 octobre 2018 et non le 1er octobre

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 435
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 1er OCTOBRE 2018 - JEAN 11-12

Message  GwadaNel le Mar 9 Oct 2018 - 10:29

tu s toute pardonnée Very Happy Very Happy
merci pour les recherches
toujours un vrai plaisir
bonne semaine à Toi Michèle BIZZ BIZZ
avatar
GwadaNel
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 98
Date d'inscription : 20/05/2015
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 1er OCTOBRE 2018 - JEAN 11-12

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum