RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 24 SEPTEMBRE 2018 - JEAN 7-8

Aller en bas

RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 24 SEPTEMBRE 2018 - JEAN 7-8

Message  Michèle le Sam 22 Sep 2018 - 10:03

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : JEAN 7-8


Jean 7:8-10 : Jésus a-t-il menti à ses frères non croyants ? (w07 1/2 6 § 4). (nwtsty, note d’étude).
« Vous, montez à la fête ; moi, je ne monte pas encore à cette fête, parce que mon temps n’est pas encore pleinement venu. » 9 Et après leur avoir dit ces choses, il resta en Galilée. 10 Mais quand ses frères furent montés à la fête, alors il monta lui aussi, non pas ouvertement, mais en secret »


Pourquoi toujours dire la vérité ?
Quel modèle Jésus Christ nous a-t-il laissé à cet égard ? Un jour, il conversait avec des personnes qui n’exerçaient pas la foi en lui mais voulaient savoir où il avait l’intention de se rendre. « Passe d’ici pour aller en Judée », lui ont-ils suggéré. Qu’a répondu Jésus ? « Vous, montez à la fête [à Jérusalem] ; moi, je ne monte pas encore à cette fête, parce que mon temps n’est pas encore pleinement venu. » Peu après, Jésus s’est rendu là-bas pour la fête. Pourquoi leur a-t-il donc donné cette réponse ? Parce qu’ils n’étaient pas en droit de connaître les détails précis sur l’endroit où il irait. On le voit, Jésus n’a rien dit de faux. Il a néanmoins fourni une réponse incomplète pour limiter au maximum le mal que ces personnes auraient pu leur faire, à lui ou à ses disciples. Le Christ n’a pas menti, car l’apôtre Pierre a écrit à son sujet « Il n’a pas commis de péché, et on n’a pas trouvé de tromperie dans sa bouche » (Jean 7:1-13 ; 1 Pierre 2:22).– nwtsty TG2007 1/2

Un témoin fidèle ne fait pas de faux serment. Son témoignage n’est pas sali par des mensonges. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il est obligé de fournir des renseignements complets à des individus qui voudraient d’une manière ou d’une autre nuire au peuple de Jéhovah. Jésus Christ lui-même s’est abstenu de divulguer des informations dans leur totalité pour ne pas causer de préjudice inutile. – TG2004 15/11

Nous sommes en automne 32. Ce n’est pas encore l’“ heure ” de Jésus. À l’approche de la fête des Tabernacles, ses demi-frères le pressent : “ Passe d’ici pour aller en Judée. ” Ils voudraient que Jésus montre ses pouvoirs miraculeux à tous ceux qui seront à Jérusalem pour la fête. Mais lui est conscient du danger. Aussi leur dit-il : “ Je ne monte pas encore à cette fête, parce que mon temps n’est pas encore pleinement venu. ” — Jean 7:1-8. – TG2000 15/9 §13

Jésus n’a pas toujours révélé toute la vérité, en particulier lorsque lui ou ses disciples auraient pu en souffrir inutilement. Pourtant, même dans ce cas il n’a jamais menti. Il a choisi soit de ne rien dire, soit de changer de sujet. La Bible nous encourage à être francs et honnêtes. Le mensonge est condamnable, et les chrétiens sont tenus d’appliquer le conseil biblique suivant : “ Dites la vérité chacun à son prochain. ” (Éphésiens 4:25). En agissant ainsi, nous garderons une conscience pure, nous favoriserons la paix et l’amour dans l’assemblée, et nous continuerons à honorer “ le Dieu de vérité ” RV2000 8/2

Si la Bible condamne expressément le mensonge malveillant, cela ne signifie pas qu’on est obligé de divulguer une information véridique à des gens qui ne sont pas en droit de la connaître. Jésus Christ conseilla : “ Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les porcs, de peur qu’ils ne les piétinent avec leurs pieds et que, se retournant, ils ne vous déchirent. ” (Mt 7:6). Voilà pourquoi, en certaines occasions, Jésus s’abstint de donner des renseignements complets ou de répondre directement à des questions quand cela pouvait causer inutilement du tort – it2 p252

Jean 8:58 : Pourquoi la dernière expression de ce verset a-t-elle été rendue par « j’ai été » au lieu de « je suis », et pourquoi est-ce important ? (nwtsty, note d’étude).
« Jésus leur dit : « Oui, je vous le dis, c’est la vérité : avant qu’Abraham vienne à l’existence, j’ai été. »


j’ai été : Les Juifs qui s’opposaient à Jésus voulaient le lapider parce qu’il avait déclaré avoir « vu Abraham » alors que, pour reprendre leurs paroles, il n’avait « pas encore 50 ans » (Jean 8:57). Dans sa réponse, Jésus parlait en fait de son existence préhumaine en tant qu’esprit puissant au ciel avant la naissance d’Abraham.
Certains prétendent que ce verset prouve que Jésus est Dieu. Ils soutiennent que l’expression grecque égô éïmi employée ici (traduite par « je suis » dans certaines Bibles) est une allusion à la traduction d’Ex 3:14 dans la Septante et que ces deux versets devraient être traduits de la même façon. Toutefois, dans ce contexte, l’action exprimée par le verbe grec éïmi était toujours en cours et avait commencé « avant qu’Abraham vienne à l’existence ». C’est donc à juste titre que l’expression grecque égô éïmi est traduite ici par « j’ai été », et non par « je suis ».
D’ailleurs, beaucoup de traductions, aussi bien anciennes que modernes, utilisent des tournures semblables à « j’ai été ». En effet, en Jean 14:9, la même forme du verbe grec éïmi est utilisée pour rendre ces paroles de Jésus : « Philippe, malgré tout le temps que j’ai passé [ou « où j’ai été »] avec vous, tu ne me connais toujours pas ? » La plupart des traductions, dont certaines en français, utilisent une tournure semblable en Jean 14:9, ce qui montre que, selon le contexte, il n’y a pas d’objection grammaticale à traduire éïmi par « j’ai été ». (Voici des versets où un verbe grec au présent est traduit par un verbe au passé : Lc 2:48 ; 13:7 ; Jean 5:6.) De plus, le raisonnement de Jésus rapporté en Jean 8:54, 55 montre qu’il ne se présentait pas comme étant la même personne que son Père. - nwtsty, note d’étude

L’expression que l’on trouve en Jean 8:58 est totalement différente de celle qui figure en Exode 3:14. Jésus ne l’emploie pas comme un nom ou un titre, mais afin d’expliquer sa préexistence
le contexte atteste que c’est ainsi qu’il faut comprendre ce passage. Les Juifs veulent lapider Jésus parce qu’il affirme avoir “vu Abraham” alors que, d’après eux, il n’a pas encore 50 ans (verset 57). Il est donc naturel que Jésus les renseigne sur son âge. Aussi leur dit-il: “Avant qu’Abraham soit venu à l’existence, j’étais.” – ti p26

La Traduction du monde nouveau rend plus correctement Jean 8:58 en disant: “Avant qu’Abraham soit venu à l’existence, j’étais.”

Faisant allusion à son existence préhumaine, Jésus déclara aux Juifs incrédules : “Avant qu’Abraham fût, Je Suis.” (Jean 8:58, Bible Jérusalem). Par ces paroles, Jésus s’identifiait’il à Jéhovah ? Dieu n’a-t-il pas dit à Moïse : “‘Je suis celui qui suis.’ Et il ajouta : ‘Voici en quels termes tu t’adresseras aux enfants d’Israël : “Je suis” m’a envoyé vers vous.’” (Ex. 3:14, Jé). De nombreuses traductions utilisent l’expression “Je Suis” tant dans Jean 8:58 que dans Exode 3:14. Mais ces deux textes expriment-ils la même pensée ?
Non. En effet, dans la version grecque des Septante (souvent citée par les apôtres au premier siècle), Exode 3:14 est rendu par égô éïmi ho ôn, c’est-à-dire “Je suis l’Être”. Cela est tout à fait différent des mots égô éïmi (je suis) dans Jean 8:58. Dans ce verset, le verbe éïmi est de toute évidence au présent historique, car Jésus parlait de lui-même par rapport au passé d’Abraham. C’est ce qu’indiquent de nombreuses versions, dont l’American Translation qui rend ainsi le texte : “J’existais avant qu’Abraham soit né.” – TG1974 15/12 p749

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?


LA DEMEURE DE DIEU
: La Bible enseigne qu’il existe deux « mondes » : un monde spirituel, où vivent des créatures spirituelles possédant un corps spirituel, et un monde physique, c’est-à-dire notre terre et l’univers (Jean 8:23). Dans la Bible, le mot « ciel » fait souvent référence au monde spirituel. La « demeure où le Créateur habite » est dans le « ciel » - TG2015 1/10 p12

Jéhovah est-il réel pour vous ?
Jésus a dit : « Celui qui m’a envoyé existe réellement » et « je le connais ». (Jean 7:28, 29) Comment pouvons-nous connaître Jéhovah ? En laissant Jéhovah nous parler par sa Parole, la Bible. Nous savons que la Bible est le message de Dieu pour tous les humains. Jéhovah deviendra un Ami proche et notre relation avec Lui deviendra de plus en plus forte, cela nous aidera à tenir bon dans les épreuves. – TG2015 15/4 p15 §16

Nous retirons de grands bienfaits à mettre notre confiance en Jéhovah. La confiance absolue que Jésus avait en son Père lui a été profitable. “ Je ne suis pas seul, a-t-il dit à ses disciples, mais le Père qui m’a envoyé est avec moi. ” (Jean 8:16). Il a toujours eu la certitude que Jéhovah le soutenait. Sa confiance en son Père était restée inébranlable. Nous pouvons avoir cette même confiance. Si Jéhovah est avec nous, qu’avons-nous à craindre. L’amour que nous ressentons pour notre Père céleste nous poussera à agir avec sagesse et à le ‘ louer publiquement ’. – TG2010 15/2 p3

Jésus n’a jamais parlé de Dieu comme d’une force abstraite. Il a au contraire communiqué avec lui et l’a prié. Il l’a souvent appelé son Père céleste, ce qui révèle les liens profonds qui les unissaient. — Jean 8:19, 38, 54. Il est vrai qu’“ aucun homme n’a jamais vu Dieu ” et que “ Dieu est un Esprit ”. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’a pas de corps, d’aucune sorte. La Bible enseigne : “ S’il y a un corps physique, il y a aussi un corps spirituel. ” De ce fait, Dieu a un corps spirituel - TG2009 1/ 2 p5

Jésus a dit : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous libérera » (Jean 8:32). En acquérant une connaissance exacte des vérités bibliques, nous sommes libérés des enseignements et des pratiques que tant de religions soutiennent et qui déshonorent Dieu. De plus, les vérités de la Parole de Dieu nous libèrent des traditions et des superstitions relatives à la mort. Notre Créateur n’avait pas prévu que les humains vivent seulement 70 ou 80 ans sur terre pour ensuite aller vivre éternellement dans un autre monde. Son dessein originel était que ses créatures humaines, qu’il considère comme ses enfants, vivent pour toujours sur terre en lui restant obéissants. Ce projet grandiose est une expression de l’amour que Dieu a pour l’humanité, et rien ne l’empêchera de le mener à bien. – TG2017 n°4 p4

Quel est le plus beau des cadeaux ? Le Fils unique de Dieu : c’est certainement le plus beau des cadeaux que l’on puisse recevoir. Par ce moyen, nous pouvons en effet être libérés de l’esclavage du péché, de la vieillesse et de la mort - Jean 8:34. Nous avons beau essayer, nous ne pouvons rien faire pour nous affranchir de cet esclavage. Mais, dans son grand amour, Dieu a pris des dispositions pour nous en libérer. En donnant son Fils unique, Jésus Christ, comme rançon, Jéhovah a permis à l’humanité obéissante d’avoir l’espérance de la vie éternelle. – TG2017 n°6 p6

À propos de Satan, Jésus a expliqué en Jean 8:44 : « Il n’a pas tenu bon dans la vérité, parce que la vérité n’est pas en lui. » Et aujourd’hui encore, Satan « égare le monde entier » avec ses mensonges. Nous ne voulons surtout pas être égarés, ou trompés, par le Diable et perdre ainsi notre amitié avec Jéhovah, comme Adam et Ève. – TG2018 Octobre p6 §4

Hébreux 11:13 dit de certains fidèles de l’époque préchrétienne : « Dans la foi, tous ceux-là sont morts sans avoir obtenu l’accomplissement des promesses, mais ils les ont vues de loin et les ont saluées. » Abraham était l’un d’eux. A-t-il gardé présente à l’esprit l’heureuse espérance de vivre sous le règne de la « semence » promise ? Jésus a répondu clairement à cette question quand il a dit à ses opposants : « Abraham votre père s’est beaucoup réjoui dans l’espoir de voir mon jour, et il l’a vu et s’est réjoui » (Jean 8:56). Il en fut de même de Sara, d’Isaac, de Jacob et de bien d’autres qui plaçaient leur espérance dans le futur Royaume, « dont Dieu est le bâtisseur et l’auteur » (Héb. 11:8-11).
Comment Abraham et sa famille ont-ils gardé une foi forte ? Ils ont probablement continué d’apprendre à connaître Dieu en écoutant des hommes et des femmes de foi plus âgés, en recevant des révélations divines et en lisant des écrits anciens dignes de confiance. Mais surtout, ils n’ont pas oublié ce qu’ils avaient appris ; ils chérissaient les promesses et les exigences de Dieu, et les méditaient. Leur espérance était si certaine qu’ils étaient prêts à affronter n’importe quelle épreuve pour rester fidèles à Dieu.
Pour que nous gardions une foi forte, Jéhovah nous a fourni avec bonté sa Parole complète, la Bible. Nous serons « heureux » et « réussirons » si nous la lisons régulièrement, chaque jour si possible. De plus, comme les adorateurs de Jéhovah de l’époque préchrétienne, nous devons méditer constamment les promesses de Dieu et obéir à ses exigences. Jéhovah nous donne aussi une nourriture spirituelle abondante par le moyen de « l’esclave fidèle et avisé ». En chérissant ce que nous apprenons grâce aux moyens spirituels fournis par Jéhovah, nous ressemblerons aux modèles de foi du passé qui étaient dans « l’attente assurée » de l’espérance du Royaume. – TG2016 Octobre p23 §5-7

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

Jésus, lui, se mêlait à la foule, passant parfois inaperçu (Jean 7:10, 11). Même parmi ses 11 apôtres fidèles, il ne se démarquait pas physiquement. D’ailleurs, le traître Judas a dû recourir à un baiser, « un signe convenu », pour faire savoir à la foule qui était Jésus (Marc 14:44, 45). Même si beaucoup de renseignements sur le physique de Jésus sont inconnus, une chose est sûre : Jésus ne ressemblait pas à la plupart des portraits qui ont été faits de lui. Cependant, plus que son apparence physique, c’est la vision que nous avons de lui aujourd’hui qui importe. Comment devrions-nous nous imaginer Jésus aujourd’hui ? Plus de 60 ans après la mort de Jésus, l’apôtre bien-aimé Jean l’a vu en visions. Il n’a pas vu un mourant sur une croix. Au contraire, il a vu le « Roi des rois et Seigneur des seigneurs », le Roi du Royaume de Dieu ; ce Roi vaincra bientôt les ennemis de Dieu, démons et humains, et apportera des bienfaits éternels à l’humanité – TG2017 n°6 p8

Quand Jésus était sur la terre, il a montré son humilité par ses paroles et par ses actions. Jésus ne se faisait pas remarquer si ce n’était pas nécessaire. Au contraire, il voulait que son Père ait toute la gloire. (Jean 7:16) Jésus n’était pas comme les orgueilleux qui détestent obéir. Avec humilité, il faisait tout ce que Jéhovah lui demandait. Il a même accepté de mourir. C’est évident : Jésus était « humble de cœur ». Si nous réfléchissons à l’humilité et à la tendresse de Jésus, cela nous donnera envie de l’imiter. – TG2015 15/2 p3 §7

Chaque jour, nous nous faisons des opinions sur les autres. Mais contrairement à Jésus, nous sommes imparfaits, et donc nos opinions le sont aussi. Nous sommes facilement influencés par ce que nous voyons. C’est pourquoi Jésus a ordonné : « Arrêtez de juger d’après l’apparence, mais jugez d’un jugement juste » (Jean 7:24). Manifestement, Jésus veut que nous l’imitions en ne jugeant pas les autres sur les apparences. Malgré notre imperfection, nous pouvons apprendre à voir les autres comme Jéhovah les voit, c’est-à-dire avec impartialité. Pour cela, il nous faut garder constamment à l’esprit les rappels bibliques. En les appliquant, nous obéirons à cet ordre de Jésus : « Arrêtez de juger d’après l’apparence » (Jean 7:24). TG2018 Aout p8 §18

Jésus aussi nous a appris la compassion. Il avait pitié des foules qu’il rencontrait, « parce qu’elles étaient dépouillées et éparpillées comme des brebis sans berger ». Comment réagissait-il en voyant leur triste état ? Il « leur enseignait beaucoup de choses ». Sa réaction était bien différente de celle des Pharisiens, qui n’avaient pas envie d’aider les gens ordinaires Jean 7:49. Avons-nous comme Jésus le grand désir de « nourrir » les personnes qui ont « faim » de connaître Jéhovah ? – TG2017 Septembre p8 §9

Jésus ne s’est jamais considéré comme égal à Dieu. Il appelait Jéhovah “ mon Dieu ” et “ le seul vrai Dieu ”Il a montré que lui et Dieu sont deux personnes différentes. Quelqu’un qui utilise ces expressions s’estime forcément inférieur à Dieu. Un employé qui désigne son employeur par les mots “ mon patron ” ou “ le responsable ” reconnaît clairement sa place inférieure. Jésus a un jour dit à des adversaires qui discutaient son autorité : “ Dans votre propre Loi il est écrit : Le témoignage de deux hommes est vrai. ’ C’est moi qui témoigne à mon propre sujet, et le Père qui m’a envoyé témoigne à mon sujet. ” (Jean 8:17, 18). Jésus est une autre personne que Dieu, son Père. Sinon, comment pourrait-on parler de deux témoignages ? -
Jésus est le meilleur exemple à imiter. Il avait compris la valeur de son héritage spirituel. Il aimait vraiment ce que son Père lui avait appris. Il a dit : « Comme le Père m’a enseigné, moi je dis ces choses. » (Jean 8:28) Jésus aimait parler aux gens de ce qu’il avait appris. Il voulait qu’eux aussi en profitent. Le monde ne comprend pas la valeur de la vérité qui vient de Dieu. Voilà pourquoi il a dit à ses disciples de ne pas faire partie du monde. – TG2014 15/12 p21 §11

DES PRÉJUGÉS CONTRE JÉSUS ET SES DISCIPLES
- Jésus lui-même a été victime de préjugés. Les chefs religieux judéens méprisaient Jésus parce qu’il venait de Galilée (Jean 7:52). Beaucoup de Judéens considéraient les Galiléens comme inférieurs. D’autres Juifs encore ont voulu insulter Jésus en le traitant de Samaritain (Jean 8:48). Les Samaritains étaient d’une origine différente des Juifs, et ils avaient une autre religion. Aussi bien les Judéens que les Galiléens avaient peu de respect pour les Samaritains et les évitaient.
Les chefs religieux juifs méprisaient aussi les disciples de Jésus. Les pharisiens disaient que c’étaient des « maudits » (Jean 7:47-49). Ils considéraient tous ceux qui n’avaient pas fait d’études dans les écoles religieuses juives ou qui ne respectaient pas leurs traditions comme des gens sans valeur et ordinaires. Les préjugés dont Jésus et ses disciples ont été victimes montrent qu’à l’époque, les gens étaient fiers de leur religion, de leur statut social et de leur race. Les disciples eux-mêmes avaient des préjugés. Pour rester unis, ils allaient devoir changer leur façon de penser.
À mesure que nous approcherons de la fin de ce monde méchant, les divisions, la haine et les préjugés seront de plus en plus courants. Mais nous qui servons Jéhovah, nous recherchons « la sagesse d’en haut », qui nous aide à être impartiaux et pacifiques. Nous sommes heureux de nouer des amitiés avec des personnes d’autres pays, d’accepter leurs façons de faire et peut-être même d’apprendre leur langue. – TG2018 Juin p8 §4, 5,18

Jésus Christ a indiqué un moyen simple d’obtenir la vraie liberté. Il a dit : « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous libérera » (Jean 8:31, 32). Pour obtenir la vraie liberté, nous devons donc faire deux choses : accepter la vérité qu’il a enseignée et devenir ses disciples. Mais de quoi serons-nous libérés ? Jésus poursuit : « Tout homme qui pratique le péché est un esclave du péché. Si donc le Fils vous libère, vous serez réellement libres » (Jean 8:34, 36). La liberté que Jésus a promise à ses disciples est largement supérieure à la liberté que beaucoup recherchent aujourd’hui. C’est seulement quand nous serons libérés de l’imperfection que nous obtiendrons la vraie liberté, celle que nos premiers parents avaient au départ. – TG2018 Avril p3 §14,15

Si de simples humains peuvent nous manipuler avec leur propagande, on imagine de quoi Satan est capable ! Il étudie le comportement humain depuis que l’homme a été créé. De plus, « le monde entier » se trouve en son pouvoir. Il peut utiliser n’importe quel élément du monde pour répandre ses mensonges ( Jean 8:44). Satan est tellement doué pour aveugler l’esprit des gens qu’à présent, il « égare la terre habitée tout entière » Pour combattre la propagande, Jésus a donné une méthode simple : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous libérera » (Jean 8:31, 32). Un soldat engagé dans une guerre a besoin de savoir où trouver des informations fiables ; en effet, l’ennemi essaie de le piéger par des mensonges. Alors, où peux-tu trouver des informations fiables ? Dans la Parole de Dieu, la Bible. Par conséquent, fermons l’oreille à la propagande de Satan. Écoutons Jéhovah et aie confiance en sa direction dans tout ce que tu fais. Acceptons son invitation pleine d’amour : « Sois sage, mon fils, et réjouis mon cœur » (Prov. 27:11). Alors, nous gagnerons la bataille menée contre notre esprit – TG2017 Juillet p27

Nous avons de nombreux exemples d’humains qui ont gardé leur joie malgré des circonstances difficiles. C’est le cas d’Abraham. Sa vie a parfois été menacée et d’autres lui ont causé des difficultés. Comment a-t-il fait pour rester joyeux ? Il se concentrait sur son espérance de vivre dans le monde nouveau gouverné par le Messie. Jésus a dit : « Abraham votre père s’est beaucoup réjoui dans l’espoir de voir mon jour » (Jean 8:56). Nous pouvons imiter Abraham en réfléchissant aux joies qui nous attendent – TG2018 Février p28

Abraham nourrissait l’espérance d’être ressuscité sous la domination du Messie, la Semence promise. Jésus Christ qui, lors de son existence préhumaine, avait constaté la foi d’Abraham a pu dire aux Juifs : “ Abraham votre père s’est beaucoup réjoui dans l’espoir de voir mon jour. ” (Jean 8:56-58). Pour l’instant, Abraham dort dans la mort, attendant d’être ressuscité sur terre pour vivre sous le Royaume messianique de Dieu – TG2000 15/7 p13 §16


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 435
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 24 SEPTEMBRE 2018 - JEAN 7-8

Message  GwadaNel le Jeu 27 Sep 2018 - 10:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
GwadaNel
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 98
Date d'inscription : 20/05/2015
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 24 SEPTEMBRE 2018 - JEAN 7-8

Message  Michèle le Jeu 27 Sep 2018 - 15:49

GwadaNel

Merci pour ton bouquet de fleurs

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 435
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS LES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 24 SEPTEMBRE 2018 - JEAN 7-8

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum