recherchons des perles spirituelles 23 avril 2018

Aller en bas

bonjour a tous merci de me confirmer perle ou pas perle svp merci

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

recherchons des perles spirituelles 23 avril 2018

Message  rachid le Jeu 19 Avr 2018 - 20:36

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU
   
                                                               recherchons des perles spirituelles                                                    

                                                                  23-29 avril       MARC 3-4

Mc 3:29 : Que signifie blasphémer contre l’esprit saint, et quelles en sont les conséquences ?


Marc 3:29, Jésus déclara que quiconque blasphème contre l’esprit saint est coupable d’un “ péché éternel [“ jusque dans l’âge, pour toujours ”] ”, autrement dit d’un péché qui à aucun moment ne sera effacé.

Ceux qui, soit en paroles, soit en actions, blasphémaient volontairement et sciemment contre l’esprit de Dieu ainsi manifesté étaient ‘ coupables d’un péché éternel ’, sans pardon possible (Mt 12:31, 32 ; Mc 3:28-30 ; voir aussi Jn 15:26 ; 16:7, 8). Cela pouvait être le cas de certains qui devinrent chrétiens, mais qui se détournèrent ensuite délibérément du culte pur de Dieu. On lit en Hébreux 10:26, 27 : “ Si nous pratiquons le péché volontairement après avoir reçu la connaissance exacte de la vérité, il ne reste plus pour les péchés aucun sacrifice, mais il y a une certaine attente terrible du jugement et il y a une jalousie ardente qui va consumer ceux qui s’opposent. ”

En 1 Jean 5:16, 17, lorsque Jean parle d’un “ péché qui fait encourir la mort ” et l’oppose à un péché qui ne fait pas encourir la mort, il évoque sans doute un péché volontaire et conscient (voir Nb 15:30). Quand tout tend à prouver que quelqu’un s’est rendu coupable d’un tel péché volontaire et conscient, le chrétien ne voudra pas prier pour celui qui a commis cette offense.

Les chefs religieux juifs du Ier siècle qui s’opposaient avec méchanceté à Jésus Christ péchaient contre l’esprit saint. Ils voyaient l’esprit de Dieu à l’œuvre en Jésus grâce aux miracles que celui-ci accomplissait à la gloire de Jéhovah. Malgré cela, ils attribuaient ses pouvoirs à Satan le Diable. Jésus a déclaré que ceux qui blasphémaient ainsi contre l’esprit saint de Dieu commettaient un péché qui ne serait pardonné “ ni dans ce système de choses-ci ni dans celui qui est à venir ”. — Matthieu 12:22-32.


Un blasphème est une parole diffamatoire, injurieuse ou préjudiciable. Puisque l’esprit saint émane de Dieu, parler contre lui revient à parler contre Jéhovah. Ceux qui agissent ainsi sans se repentir ne seront pas pardonnés. Les paroles de Jésus concernant le péché contre l’esprit montrent qu’il visait ceux qui s’opposent délibérément à l’action de l’esprit saint de Dieu. w87 15/2 9

ils attribuaient ce pouvoir au Diable ; ils péchaient donc en blasphémant contre l’esprit. Aussi Jésus a-t-il déclaré : “ Quiconque blasphème contre l’esprit saint n’a pas de pardon pour toujours, mais il est coupable d’un péché éternel. ” — Marc 3:20-29.    it-1 57, 353 ; it-2 518 ; w07 15/7 18 ;


Jésus avertit ces adversaires sataniques que “le blasphème contre l’esprit ne sera pas pardonné”. Il explique: “Celui qui dit une parole contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais celui qui parle contre l’esprit saint, il ne lui sera pas pardonné, non, ni dans ce système de choses ni dans celui qui est à venir.” Ces scribes et ces Pharisiens ont commis un péché impardonnable de ce genre en attribuant avec malveillance à Satan ce qui est incontestablement une action miraculeuse de l’esprit saint de Dieu. Matthieu 12:22-32; Marc 3:19-30; Jean 7:5.w87 15/2 9



Mc 4:26-29 : Que nous enseigne Jésus avec l’exemple du semeur qui dort ?


Quelle idée Jésus voulait-il mettre en relief ? Notez que ce qui est mis en valeur, c’est la notion de croissance et surtout son caractère progressif. “ D’elle-même la terre porte du fruit progressivement : d’abord le brin d’herbe, puis l’épi, enfin le grain complètement formé dans l’épi. ” (Marc 4:28). Cette croissance se fait graduellement, par étapes. On ne peut la forcer ou l’accélérer. De même pour la croissance spirituelle. Elle se fait par étapes, à mesure que Jéhovah permet à la vérité de grandir dans le cœur d’une personne bien disposée. — Actes 13:48 ; Héb. 6:1.w08 15/7 14-16

. Pour le semeur, la croissance est un phénomène presque imperceptible et dû à une force qu’il ne comprend pas. Cette croissance, en bien ou en mal, se fera progressivement, en passant par le stade du brin d’herbe, puis de l’épi, pour donner finalement un épi portant un grain tout formé.
9 Quand la semence germe et produit un brin d’herbe, le semeur ne peut pas, en se fondant sur les apparences, dire avec une absolue certitude ce qu’il récoltera. À ce stade précoce de la croissance, il ne peut jurer de ce qui est en train de pousser; il se souvient seulement du genre de semence qu’il a plantée
avatar
rachid
Ami de la vérité
Ami de la vérité

Messages : 3
Date d'inscription : 20/02/2015
Age : 47
Localisation : nord pas de calais

https://www.theworldnewsmedia.org/profile/15017-salomon/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum