RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 26 FEVRIER 2018 - MATTHIEU 18-19

Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 26 FEVRIER 2018 - MATTHIEU 18-19

Message  Michèle le Jeu 22 Fév 2018 - 17:31

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU
Recherchons des perles spirituelles (8 min) : MATTHIEU 18-19

Mt 18:21, 22 : Combien de fois devrions-nous être prêts à pardonner à nos frères ? (nwtsty, note d’étude).
« Alors Pierre s’avança et lui dit : “ Seigneur, combien de fois mon frère pourra-t-il pécher contre moi et devrai-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? ” 22 Jésus lui dit : “ Je te dis, non pas : Jusqu’à sept fois, mais : Jusqu’à soixante-dix-sept fois »


77 fois : Litt. « soixante-dix fois sept ». Cette expression grecque peut signifier soit « 70 et 7 »(77 fois) ou « 70 multiplié par 7 » (490 fois). On trouve la même expression dans la Septante en Gn 4:24 pour traduire l’expression hébraïque qui signifie « 77 fois », ce qui confirme la traduction « 77 fois » dans les Écritures grecques.
Quelle que soit la façon dont cette expression est comprise, la répétition du nombre 7 équivalait à « indéfiniment » ou à « sans limite ». En changeant le 7 de Pierre en 77, Jésus disait à ses disciples de ne pas fixer de limite arbitraire au pardon. À l’opposé, le Talmud de Babylone (Yoma 86b) dit : « Un homme a commis une faute une première fois, elle lui est pardonnée. Une deuxième fois, elle lui est pardonnée. Une troisième fois, elle lui est pardonnée. Une quatrième fois, elle ne lui sera plus pardonnée. » b]nwtsty
[/b]
Jésus encourageait-il à tenir un registre d’offenses ? Au contraire. En changeant le 7 de Pierre en 77, il indiquait qu’il n’y a pas de limite arbitraire au pardon. Il montrait que son compagnon s’était laissé influencer par la mentalité impitoyable de la plupart de ses contemporains, qui accordaient le pardon selon une logique purement comptable. Le pardon divin, quant à lui, est large, généreux. Pierre n’a pas émis d’objection. Mais son cœur était-il touché ? Parfois, c’est quand on se rend compte à quel point on a besoin du pardon qu’on en apprend le plus sur la question – TG2010 15/6

En pardonnant nos péchés, Dieu nous libère d’une dette énorme. Quel que soit le tort qu’un autre chrétien nous cause, c’est peu en comparaison. Et Jéhovah ne nous pardonne pas qu’une fois, mais des milliers de fois. Ne pouvons-nous pas pardonner plusieurs fois à notre frère, même si nous avons un sujet de plainte contre lui ? – jy chap64 p152

Mt 19:7 : À quoi servait une « attestation de renvoi » ? (nwtsty, note d’étude et note multimédia)
« Ils lui dirent : “ Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de renvoi et de divorcer d’avec elle ? »


Attestation de renvoi
: Ou « attestation de divorce ». En demandant à un homme qui envisageait le divorce de préparer un document légal et probablement de consulter les anciens, la Loi lui donnait le temps de reconsidérer une décision si sérieuse. De toute évidence, la Loi avait pour objectif d’empêcher des divorces précipités et d’assurer aux femmes une certaine protection légale (Dt 24:1). Mais au temps de Jésus, les chefs religieux ont facilité l’obtention des divorces. L’historien du Ier siècle Josèphe, lui-même un pharisien divorcé, a indiqué que le divorce était permis « pour un motif quelconque », précisant que « les hommes en ont souvent de ce genre ». - nwtsty

Attestation de divorce - Cette attestation de divorce, datant de 71 ou 72 de notre ère, a été rédigée en araméen. Elle a été découverte au nord de l’oued Murabbaat, le lit d’un torrent à sec dans le désert de Judée. Elle déclare que la sixième année de la révolte juive, Joseph, fils de Naqsan, qui habitait la ville de Massada, a divorcé de Mariam, fille de Jonathan. - nwtsty

L’acte de divorce. Il ne faut pas conclure des abus perpétrés plus tard que la concession faite à l’origine par la Loi mosaïque rendait le divorce facile pour le mari israélite. Pour divorcer, il était tenu d’observer certaines formalités. Il fallait rédiger un document, ‘ rédiger pour elle [sa femme] un acte de divorce ’. Le mari devait ‘ le lui mettre en main et la renvoyer de sa maison ’. (Dt 24:1.) Bien que les Écritures ne fournissent pas de détails supplémentaires sur cette procédure, il semble que les formalités à suivre comprenaient la consultation d’hommes dûment habilités, lesquels, éventuellement, tentaient d’abord une réconciliation. Le temps nécessaire pour préparer l’acte et pour que le divorce devienne légalement effectif donnait au mari l’occasion de reconsidérer sa décision. Il fallait qu’il y ait un motif de divorce, et les prescriptions correctement appliquées servaient logiquement à décourager les demandes de divorce inconsidérées. Cette procédure avait aussi pour effet de protéger les droits et les intérêts de la femme. Les Écritures ne révèlent pas le contenu de l’“ acte de divorce ”. it1 divorce

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Jéhovah favorise les humbles, et pas les orgueilleux. Il cache la vérité « aux sages et aux intellectuels », à ceux qui sont sages et instruits aux yeux des hommes et qui, par orgueil, pensent ne pas avoir besoin de son aide. Par contre, il révèle la vérité aux « tout-petits », à ceux qui se tournent vers lui d’un cœur sincère et avec l’humilité d’un enfant (Matthieu 18:1-4) Jésus a lui-même observé les réactions de ces deux catégories de personnes. Beaucoup de chefs religieux, très instruits mais orgueilleux, n’ont pas saisi son enseignement, contrairement à d’humbles pêcheurs. Dans le même temps, des personnes riches et instruites, manifestant une humilité sincère, sont devenues ses disciples – TG2013 1/1 p9

Comparé aux dieux des nations. Le vrai Dieu, le Créateur des corps célestes resplendissants, a une gloire et un éclat dont aucune créature de chair ne pourrait supporter la vue. En effet ‘ nul homme ne peut voir Dieu et pourtant demeurer en vie ’.Seuls les anges, créatures spirituelles, sont doués d’une vision telle qu’ils peuvent voir sa face au sens littéral (Matthieu 18:10 Toutefois, il ne fait pas courir ce risque aux hommes. Dans sa bonté de cœur, il leur permet de voir ses belles qualités par le moyen de sa Parole, qui contient la révélation qu’il donna de Lui-même par l’intermédiaire de son Fils, Christ Jésus. – it1 p637

Jésus a dit qu’il y a de la joie dans le ciel quand une seule brebis perdue est retrouvée (Mat. 18:14) Jéhovah se soucie beaucoup de tous ceux qui ont montré de l’amour pour son nom, même s’ils ne le servent pas activement en ce moment. Quand nous aidons ces frères ou sœurs à revenir dans la congrégation, nous contribuons à la joie de Jéhovah et des anges. Es-tu de ceux qui ne servent pas Dieu activement en ce moment ? Tu as peut-être cessé de fréquenter l’organisation de Jéhovah parce que quelqu’un dans la congrégation t’a blessé. Mais puisque le temps a passé, demande-toi : « Ai-je une vie meilleure à présent ; suis-je plus heureux ? Est-ce Jéhovah qui m’a offensé, ou un humain imparfait ? Jéhovah m’a-t-il déjà fait du mal ? » Reconnaissons-le, Jéhovah nous fait toujours du bien. Même si en ce moment nous ne respectons pas notre engagement envers lui, il nous permet de profiter des bonnes choses qu’il fournit (Jacq. 1:16, 17). Son jour sera bientôt là. C’est maintenant qu’il faut revenir dans les bras aimants de notre Père céleste et dans la congrégation, le seul abri sûr en ces derniers jours – TG2013 15/11 p10 §16,17

Jésus a dit : “ Personne ne peut venir vers moi, si le Père, qui m’a envoyé, ne l’attire. ” (Jean 6:44). Puisqu’il nous a attirés pour que nous suivions Jésus, Jéhovah veut que nous soyons sauvés. Jésus a dit à ses disciples : Ce n’est pas chose désirable chez mon Père qui est dans le ciel que périsse un seul de ces petits. ” (Matthieu 18:14). Par conséquent, si vous servez Dieu d’un cœur entier, vous pouvez vous glorifier par rapport à vos belles œuvres. Si vous êtes tourmenté par des fautes passées, soyez assuré que Jéhovah pardonnera “ largement ” à ceux qui se repentent sincèrement. Si vous êtes découragé pour une autre raison, souvenez-vous que “ Jéhovah est près de ceux qui ont le cœur brisé ; et il sauve ceux qui ont l’esprit écrasé ”. — Psaume 34:18. – TG2001 1/9 p14 §14

Une façon de contribuer à l’unité est de pardonner volontiers aux autres. Nous montrons ainsi que nous sommes reconnaissants à Jéhovah de nous pardonner nos propres péchés grâce au sacrifice de Jésus. Pour montrer l’importance du pardon, Jésus a raconté l’histoire d’un roi et de ses esclaves. Matthieu 18:23-34. Demandons-nous « Est-ce que je me sens poussé à appliquer ce que Jésus a enseigné ? Suis-je patient et compréhensif envers mes frères et sœurs ? Est-ce que je pardonne facilement à ceux qui m’offensent ? » C’est vrai, il y a des péchés plus graves que d’autres. De plus, étant imparfaits, nous aurons peut-être beaucoup de mal à pardonner certaines offenses. Mais l’histoire racontée par Jésus nous enseigne ce que Jéhovah attend de nous (Matthieu 18:35 “ C’est ainsi que vous traitera aussi mon Père céleste, si vous ne pardonnez pas, chacun à son frère, de tout votre cœur. ”. Jésus a clairement montré que Jéhovah ne nous pardonnera pas si nous ne pardonnons pas à nos frères quand il y a de bonnes raisons de le faire. Cela fait réfléchir, n’est-ce pas ? Quand nous pardonnons aux autres comme Jésus nous l’a enseigné, nous protégeons notre précieuse unité. – TG2018 Janvier p15 §12

La disposition à pardonner un offenseur, qu’il soit membre de la congrégation chrétienne ou non, est indispensable si l’on veut rester en paix avec sa famille, ses amis, son prochain et Jéhovah. Les Écritures sont claires : la disposition à pardonner, quel que soit le nombre de fois où l’on nous offense, est une exigence chrétienne. Pour montrer le caractère raisonnable de cette obligation, Jésus a pris l’exemple d’un esclave endetté. Cet esclave doit à son maître l’équivalent, pour un ouvrier, de 60 000 000 de jours de salaire. Pourtant, le maître annule sa dette. Par la suite, l’esclave sort et rencontre un coesclave qui lui doit seulement l’équivalent de 100 jours de salaire. Ce dernier implore sa patience. En vain : l’esclave à qui on a fait grâce d’une dette énorme fait jeter son débiteur en prison. Une réaction qui rend le maître furieux. “ Ne devais-tu pas [...] avoir pitié de ton coesclave, comme moi-même j’ai eu pitié de toi ? lui demande-t-il. [...] Là-dessus son maître, pris de colère, l’a livré aux geôliers, jusqu’à ce qu’il ait rendu tout ce qu’il devait. ” — Mat. 18:21-34.
Quel enseignement Jésus donne-t-il ici ? Voici sa conclusion : C’est ainsi que vous traitera aussi mon Père céleste, si vous ne pardonnez pas, chacun à son frère, de tout votre cœur. ” (Mat. 18:35). Le message est limpide. Les péchés que nous commettons tout au long de notre vie d’humains imparfaits montrent que nous sommes totalement incapables de satisfaire aux normes divines. Pourtant, Jéhovah est disposé à nous pardonner et à passer l’éponge. C’est pourquoi, quiconque veut être son ami est tenu de pardonner les manquements de son prochain – TG2012 15/11 p26 §5,6

Jésus Christ a enseigné des principes importants sur la vie de couple. Il a notamment dit : « L’homme quittera son père et sa mère, et il s’attachera à sa femme, et les deux seront une seule chair.” Donc, que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni » (Matthieu 19:5, 6). Au moins deux principes importants ressortent de ces paroles :
« LES DEUX SERONT UNE SEULE CHAIR. » Le mariage est l’union la plus intime qui existe entre deux êtres. L’amour peut protéger cette union de l’infidélité, comportement qui amène un mari ou une femme à devenir « une seule chair » avec une autre personne que son conjoint. L’infidélité détruit la confiance et peut briser un mariage. Les enfants, s’il y en a, peuvent être traumatisés et penser qu’on ne les aime pas, ou bien éprouver un sentiment d’insécurité, voire du ressentiment.
« CE QUE DIEU A UNI. » Le mariage est une union sacrée. Deux conjoints qui respectent ce principe s’efforcent de renforcer leur union. Quand des difficultés surgissent, ils ne cherchent pas une excuse pour y mettre un terme. Leur amour est fort et résistant. Un tel amour « supporte tout » : il permet de surmonter les situations qui menacent l’harmonie et la paix conjugales. RV2018 n°1 p8-9

Jéhovah possède une telle puissance et il l’exprime par des moyens si efficaces que rien ne peut lui résister. “ À Dieu tout est possible ”, a confirmé Jésus (Matthieu 19:26). – cl chap4 §12

La force de Jéhovah est aussi étroitement liée à son nom et à l’accomplissement de sa volonté. Le nom unique Jéhovah, qui signifie “ Il fait devenir ”, laisse entendre que Dieu se fait devenir Celui qui réalise des promesses. Quoi que puissent en penser les sceptiques, rien ni personne ne peut l’empêcher de réaliser ses desseins. Comme l’a dit un jour Jésus à ses apôtres, “ à Dieu tout est possible ”. — Matthieu 19:26. – TG2000 1/3 p12 §14

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

Qu’est-ce qu’un chrétien doit abandonner pour continuer d’avoir la miséricorde de Dieu ? Il doit aller jusqu’à abandonner des choses qu’il aime si elles risquent de l’amener à commettre un péché (Mat. 18:8, 9). Si des amis nous encouragent à faire des choses qui déplaisent à Jéhovah, cesserons-nous de les fréquenter ? Si nous avons du mal à nous maîtriser quand nous consommons de l’alcool, fuirons-nous les situations où nous serions tenté de boire trop ? N’oublions pas que pour rester fidèle à Jéhovah, cela vaut la peine de faire des sacrifices, quels qu’ils soient. Il n’y a rien de plus douloureux que de se sentir abandonné par Jéhovah. Et il n’y a rien de plus agréable que de sentir son éternel « amour fidèle » Es. 54:7, 8 - TG2017/11 §12

La tendresse de Jésus influençait sa façon de parler aux autres, notamment aux opprimés. . Il a donné à ses disciples l’assurance que Dieu se soucie tendrement de chacun de Ses adorateurs, y compris des « petits », c’est-à-dire ceux que le monde considère comme sans valeur (Mat. 18:12-14) – TG2015 15/2 p8 §13

Le monde de Satan favorise l’amour des biens matériels. L’acquisition de biens supplémentaires et leur protection est la raison de vivre de millions de gens. De semblables sources de distraction existaient aux jours de Jésus. Un jeune chef riche demanda à Jésus ce qu’il devait faire pour hériter de la vie éternelle. Jésus lui répondit: Si tu veux être parfait [ou complet], va, vends ton avoir, et donne aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel; puis, viens et suis-moi.” (Mat. 19:16-23). Apparemment, ses nombreux biens matériels empêchaient ce jeune homme de servir Jéhovah de toute son âme. Son cœur était tourné vers ses richesses. Jésus savait que le jeune homme gagnerait à se débarrasser de ces sources de distraction. Elles le retenaient de se vouer entièrement à Dieu. Et nous ? Travaillons-nous davantage, simplement pour maintenir le niveau de vie auquel nous sommes habitués? Cela affecte-t-il notre service pour Jéhovah?
Nos biens matériels nous empêchent-ils de servir la cause du Royaume (Mat. 6:24)? Ne pouvons-nous pas simplifier notre vie de manière à consacrer plus de temps aux activités spirituelles? – km1994 avril

« Je vous dis encore : Il est plus facile à un chameau d’entrer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu » Matthieu 19:24. Jésus parlait bien d’une aiguille et d’un chameau au sens littéral. Il a utilisé cet exemple pour démontrer une impossibilité. Mais voulait-il dire qu’aucun riche n’entrerait dans le Royaume ? Non, car sa déclaration n’était pas à prendre au pied de la lettre. Il a employé une hyperbole pour montrer que, tout comme il n’est pas possible à un chameau de passer par le trou d’une aiguille, de même il est impossible à un riche d’entrer dans le Royaume s’il reste attaché à ses richesses et s’il ne donne pas à Jéhovah la priorité dans sa vie. Celui qui préfère ses richesses aux choses spirituelles ne doit pas s’attendre à hériter de la vie éternelle sous le Royaume. Cela dit, des riches sont devenus disciples de Jésus . Par conséquent, une personne riche qui est consciente de sa pauvreté spirituelle et qui recherche l’aide de Dieu peut obtenir le salut – TG2004 15/5 p30-31

Montrons sincérité et conviction : Dans de nombreuses cultures, le fait de regarder quelqu’un dans les yeux est perçu comme une marque de sincérité. Notez comment Jésus a répondu à ses disciples, qui venaient de lui demander : Qui donc peut être sauvé ? ” La Bible rapporte : “ Les regardant bien en face, Jésus leur dit : ‘ Aux hommes, cela est impossible, mais à Dieu tout est possible. ’ ” (Mat. 19:25, 26). La conviction qui transparaissait dans les yeux de Jésus donnait sans aucun doute encore plus de poids à ses propos. Si nous conservons un bon contact visuel, nous pourrons, nous aussi, transmettre le message du Royaume avec sincérité et conviction – km2006 avril

Jésus a parlé avec assurance d’un retour à la vie et l’a présenté à ses disciples comme une certitude. “ Lors de la recréation ”, a-t-il affirmé, “ vous [...] hériterez de la vie éternelle ”. Qu’entendait-il par l’expression “ lors de la recréation ” ? Matthieu 19:25-29. Qu’entendait Jésus par “ la recréation ” ? Dans La Bible en français courant, cette expression est rendue par “ le monde nouveau ”. La Traduction Œcuménique de la Bible, quant à elle, parle du “ renouvellement de toutes choses ”.Selon le récit parallèle du rédacteur biblique Luc, Jésus a déclaré que “ dans le système de choses à venir ” ses disciples recevraient “ la vie éternelle ”. (Luc 18:28-30.) Pourquoi la Bible assimile-t-elle “ le système de choses à venir ” à “ la recréation ” ? C’est de toute évidence pour souligner que Jéhovah Dieu veillera à ce que son dessein originel à l’égard de l’humanité — la vie éternelle dans un paradis terrestre — soit mené à bien. Les humains retrouveront la perfection dont jouissaient Adam et Ève avant de pécher. Donc “ dans le système de choses à venir ” aura lieu “ la recréation ” des conditions paradisiaques qui existaient dans le jardin d’Éden. – RV2008 septembre p7

Un jour, l’apôtre Pierre a demandé à Jésus : « Nous avons tout quitté et nous t’avons suivi ; qu’y aura-t-il en fait pour nous ? » (Mat. 19:27). Plutôt que de réprimander Pierre pour avoir posé cette question, Jésus a dit à ses disciples qu’ils seraient récompensés pour leurs sacrifices. Les fidèles apôtres et d’autres régneront avec lui dans les cieux. Mais il y a des récompenses dès aujourd’hui. Jésus a déclaré : « Tout homme qui a quitté maisons, ou frères, ou sœurs, ou père, ou mère, ou enfants, ou terres, à cause de mon nom, recevra des quantités de fois plus et héritera de la vie éternelle » (Mat. 19:29). Ses disciples connaîtraient des bénédictions bien plus grandes que n’importe quel sacrifice qu’ils pourraient faire. Les pères, mères, frères, sœurs et enfants spirituels ne sont-ils pas bien plus précieux que tout ce à quoi nous avons pu renoncer pour le Royaume ? – TG2016 Décembre p24 §5

Matthieu 18:6, 7 «Mais qui fait trébucher un de ces petits qui ont foi en moi, il est plus avantageux pour lui de se voir suspendre autour du cou une de ces meules de moulin que font tourner les ânes et d’être englouti dans la grande et vaste mer. “ Malheur au monde à cause des obstacles qui font trébucher ! Il est, en effet, nécessaire que viennent les obstacles, mais malheur à l’homme par qui l’obstacle vient ! »

Une meule de moulin que fait tourner un âne : Ou « une énorme meule ». Litt. « une meule d’âne ». Une telle meule, probablement d’un diamètre de 1,20-1,50 m, était si lourde qu’il fallait un âne pour la faire tourner. - nwtsty

Les meules étaient utilisées pour moudre le grain et extraire l’huile des olives. Certaines étaient assez petites pour être tournées à la main, mais d’autres étaient si énormes qu’il fallait un animal pour les faire tourner. C’est peut-être une grande meule comme celle-là que Samson a été forcé de faire tourner pour les Philistins (Jg 16:21). Les moulins à traction animale étaient répandus non seulement en Israël, mais aussi dans la majeure partie de l’Empire romain. - nwtsty

Meules de dessus et de dessous
Une grande meule comme celle représentée ici nécessitait un animal domestique, comme un âne, pour la faire tourner et était utilisée pour moudre le grain ou presser les olives. Une meule de dessus pouvait avoir un diamètre de 1,50 m et était tournée sur une meule de dessous encore plus grande. – nwtsty

Moudre du grain pour toute la famille pouvait prendre des heures. Aux temps bibliques, « le bruit du moulin à bras » résonnait donc souvent dans les villes. Avec le temps, ce travail en est venu à être principalement effectué par des meuniers. Ils utilisaient alors de grosses meules et des animaux pour les faire tourner – TG2014 1/6 p9

Obstacles qui font trébucher : On pense qu’à l’origine, le mot grec skandalon, rendu par « obstacle [qui fait trébucher] », désignait un piège ; certains pensent que c’était la partie du piège à laquelle l’appât était attaché. Par extension, il a fini par désigner tout obstacle pouvant faire trébucher ou faire tomber une personne.
Dans un sens figuré, il désigne une action ou une situation qui amène une personne à avoir une mauvaise conduite, à trébucher ou tomber sur le plan moral, ou à commettre un péché. En Mt18:8, 9, le verbe qui lui est apparenté, skandalizô, traduit par « faire trébucher », pourrait aussi être traduit par « devenir un piège ; faire pécher ». - nwtsty



Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 453
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

recherches

Message  joston le Mar 27 Fév 2018 - 15:24

Merci encore pour cette belle semaine avec toutes les recherches qui nous permettent de méditer encore sur notre Père céleste,de se rapprocher toujours plus de lui et réjouir son coeur. Merci
avatar
joston
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017
Age : 66
Localisation : carros 06

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 26 FEVRIER 2018 - MATTHIEU 18-19

Message  Michèle le Mar 27 Fév 2018 - 15:48


Tu as tout à fait raison, on aura de plus en plus besoin d'une nourriture spirituelle indispensable pour être au plus prêt de notre Créateur

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 453
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 26 FEVRIER 2018 - MATTHIEU 18-19

Message  nenuphar le Jeu 1 Mar 2018 - 18:09

:merci

nenuphar
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 41
Date d'inscription : 25/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 26 FEVRIER 2018 - MATTHIEU 18-19

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum