RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 12 FEVRIER 2018 - MATTHIEU 14-15

Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 12 FEVRIER 2018 - MATTHIEU 14-15

Message  Michèle le Ven 9 Fév 2018 - 11:24

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : Matthieu 14-15

[/b
[b]]Mtthieu 15:7-9 : Pourquoi devons-nous rejeter l’hypocrisie ? (nwtsty, note d’étude).
« Hypocrites ! C’est avec raison qu’Isaïe a prophétisé à votre sujet, quand il a dit : 8 ‘ Ce peuple m’honore des lèvres, mais leur cœur est très éloigné de moi. 9 C’est en vain qu’ils continuent à me rendre un culte, parce qu’ils enseignent pour doctrines des commandements d’hommes. ’ ”


Hypocrites
: Le mot grec hupokritês désignait à l’origine des acteurs de théâtre grecs (et plus tard romains) qui portaient de grands masques conçus pour amplifier la voix. Ce terme en est venu à être appliqué, par métaphore, à quelqu’un qui cachait sa personnalité ou ses intentions réelles en jouant la comédie ou en trompant. Ici, Jésus qualifie les chefs religieux juifs d’« hypocrites » (Mt 6:5, 16). - nwtsty, note d’étude

Quand il était sur terre, le Fils de Dieu ne se contenta pas de dévoiler l’hypocrisie des chefs religieux d’Israël ; il en donna les raisons. En effet, ces gens-là ne servaient le Créateur que des lèvres, tandis qu’ils annulaient sa Parole à cause de leurs traditions. Leurs actions ne correspondaient pas à leurs propos. Non seulement les scribes et les Pharisiens refusaient délibérément de saisir l’occasion d’entrer dans le Royaume des cieux, mais ils ajoutaient à leur péché en essayant d’en empêcher les autres. Ils faisaient des efforts considérables pour convertir quelqu’un, mais seulement pour l’amener en fin de compte à être deux fois plus exposé qu’eux-mêmes à aller dans la géhenne. – it1 hypocrisie

Dieu déteste l’hypocrisie religieuse. Il permet à chacun de faire ses choix. Beaucoup de ceux qui prétendent croire en Dieu choisissent de suivre des enseignements religieux d’origine humaine et d’avoir leur propre conception du bien et du mal. Mais la religion que Dieu approuve n’est pas hypocrite – RV2015 Octobre p3

Aux chefs religieux juifs de son temps, Jésus a dit que leur culte était ‘ vain parce qu’ils enseignaient pour doctrines des commandements d’hommes ’. (Matthieu 15:9.) Ces hommes traitaient la Loi de Jéhovah, transmise par Moïse, de la même façon que le clergé de la chrétienté a traité et traite toujours l’enseignement de Christ : ils “ barbouillaient ” de tradition la vérité divine. Mais Jésus l’a “ décapée ” de tous les mensonges pour le bien des humains sincères. Il a dit la vérité, qu’elle soit ou non populaire. Pour lui, la Parole de Dieu était toujours ce qui faisait autorité. – TG2000 1/6 p7

Au Ier siècle de notre ère, la lumière de la vérité était cachée par des mensonges païens. Les chefs religieux juifs avaient compliqué les choses en s’attachant à leur tradition religieuse par laquelle ils avaient “ annulé la parole de Dieu ”. (Matthieu 15:6.) Les humbles étaient opprimés et embrouillés, car ils suivaient des “ guides aveugles ” Quand Jésus le Messie apparut, les yeux de beaucoup de gens humbles s’ouvrirent. –ip1 chap1§17

Lorsque nous prêchons, nous démontrons aux personnes que nous ne transigeons pas avec les vérités bibliques qui dévoilent et condamnent les faux enseignements et les comportements non chrétiens – TG2001 15/6 p32

L’amour hypocrite est particulièrement détestable parce que c’est une contrefaçon utilisée pour tromper. Une telle hypocrisie peut tromper des humains, mais pas Jéhovah. D’ailleurs, Jésus a dit que ceux qui agissent comme des hypocrites seront punis « avec la plus grande sévérité » (Mat. 24:51). Bien sûr, un serviteur de Jéhovah ne voudrait jamais manifester un amour hypocrite. Mais demandons-nous : « Mon amour est-il constamment véritable, sans égoïsme ni tromperie ? » Voyons donc neuf façons de manifester un amour « sans hypocrisie ». – TG2017 Octobre §8

Les pratiquants de la vraie religion respectent la Bible et la considèrent comme la Parole de Dieu. Ils s’efforcent de suivre ses principes. La vraie religion n’est donc pas une religion qui se fonde sur des idées humaines. Les vrais adorateurs ne prêchent pas une chose pour en pratiquer une autre. – TG2011 1/8

Matthieu 15:26 : Que voulait peut-être dire Jésus en utilisant l’expression « petits chiens » ? (nwtsty, note d’étude).
« En réponse il dit : “ Ce n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens.


Enfants [...] petits chiens : Comme les chiens étaient impurs selon la Loi mosaïque, la Bible utilise souvent le terme
« chien » dans un sens péjoratif (Lv 11:27 ; Mt 7:6 ; Php 3:2 ; Ré 22:15).
Cependant, dans la conversation rapportée par Marc (7:27) et par Matthieu, Jésus utilise le diminutif de ce terme, qui signifie « petit chien » ou « chien d’intérieur », ce qui adoucit la comparaison.
Cela indique peut-être que Jésus utilisait un terme affectueux désignant les animaux de compagnie des maisons non-juives. En comparant les Israélites à des « enfants » et les non-Juifs, à des « petits chiens », Jésus voulait de toute évidence montrer qu’il y avait un ordre de priorité. nwtsty, note d’étude
Dans un foyer où vivaient des enfants et des chiens, on donnait d’abord à manger aux enfants

L’exemple des « petits chiens » utilisé par Jésus était-il insultant ? Absolument pas. Ce que Jésus voulait dire, comme il l’a expliqué à ses disciples, c’était qu’à ce moment-là sa priorité était d’aider les Juifs. Jésus a répliqué qu’il ne convenait pas de donner le pain des enfants aux petits chiens. Il voulait dire par là qu’il ne pouvait s’occuper des non-Israélites au détriment des Juifs qui le méritaient. – TG2017 n°5

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Jésus a déclaré qu’il était le Fils de Dieu et non le Dieu Tout-Puissant. S’il était Dieu, qui priait-il donc durant son séjour sur terre (Matthieu 14:23 ) ? Peut-on imaginer qu’il n’ait fait que semblant de s’adresser à quelqu’un ? – TG2009 1/ 2 p7

Il va de soi que Jésus ne condamnait pas les prières publiques ; lui-même en a d’ailleurs prononcé en certaines circonstances (Luc 9:16). Le fait est que Jéhovah prend vraiment plaisir aux prières qui viennent de coeurs sincères, sans la moindre volonté d’impressionner autrui. À vrai dire, les prières que nous lui adressons en privé sont assez révélatrices de la profondeur de notre amour pour lui et de la confiance que nous lui accordons. Rien d’étonnant, donc, que Jésus ait souvent recherché des endroits retirés pour prier. Un jour, il fit cela “ tôt le matin, alors qu’il faisait encore sombre ”. Une autre fois, “ il monta dans la montagne, seul, pour prier ”. Et avant de choisir ses 12 apôtres, Jésus passa toute la nuit, seul, à prier. Matthieu 14:23 – TG2007 1/ 2 p19 §9

Mat. 14:24-32 - C’est la foi qui a poussé Pierre à sauter par-dessus bord pour marcher sur l’eau. Jésus l’ayant appelé, il était convaincu que la puissance divine le soutiendrait, tout comme elle soutenait Jésus. De manière semblable, c’est la foi qui nous a poussés à nous vouer à Jéhovah et à nous faire baptiser. Jésus nous a invités à devenir ses disciples, à marcher sur ses traces. Pour cela, il nous a fallu exercer la foi en Dieu et en Jésus, convaincus qu’ils nous soutiendraient de diverses manières – TG2015 15/9

Le vent et les vagues qui cernaient Pierre marchant sur l’eau pourraient être comparés aux épreuves et aux tentations que rencontre un chrétien voué à Dieu. Même quand elles sont rudes, nous pouvons tenir ferme grâce au soutien de Jéhovah. Souviens-toi que ce n’est pas une bourrasque ou une grosse vague qui a fait couler Pierre. Rappelons ce qui s’est passé : « Regardant le vent de tempête, il prit peur » (Mat. 14:30). Quand il a quitté Jésus des yeux, sa foi a vacillé. Si nous « regardions le vent de tempête » en nous focalisant sur sa violence et en doutant que Jéhovah nous soutiendra, nous pourrions nous mettre à couler.
Quand Pierre a regardé la tempête et a commencé à couler, il aurait pu essayer de retourner au bateau par ses propres forces. Étant un bon nageur, c’est même le premier réflexe qu’il aurait pu avoir (Jean 21:7). Mais au lieu de s’appuyer sur ses propres capacités, il a de nouveau regardé Jésus et a accepté son aide. Si nous sentons notre foi faiblir, imitons Pierre. Mais comment ? Tout comme Pierre a recentré son attention sur Jésus, ayons nous aussi « les yeux fixés sur l’Agent principal de notre foi et Celui qui la porte à la perfection : Jésus » - TG2015 15/9

Quand Jésus l’a invité à descendre du bateau et à marcher sur l’eau pour le rejoindre, Pierre l’a fait pendant quelques instants. C’est alors qu’il a commis l’erreur de regarder le vent de tempête ; il a pris peur et a commencé à couler. Jésus s’est-il énervé ? A-t-il dit : “ Tant pis pour lui ; ça lui servira de leçon ! ” Non. “ Tendant immédiatement la main, Jésus le saisit et lui dit : ‘ Homme de peu de foi, pourquoi t’es-tu laissé envahir par le doute ? ’ ” (Mat. 14:28-31). Si nous nous rendons compte que notre frère est envahi par le doute, ne devrions-nous pas en quelque sorte lui tendre la main et l’aider à consolider sa foi ? À l’évidence, c’est une des leçons qui ressort de l’attitude de Jésus envers Pierre – TG2009 15/9 p7-8

Les lèvres ne reflètent pas toujours avec exactitude ce qu’une personne a dans le cœur, car elles peuvent être utilisées pour tenir des propos hypocrites (Mt 15:8). Néanmoins, les lèvres ne peuvent cacher à Dieu la véritable condition du cœur et elles finissent par révéler ce qu’il recèle.- it2 Lèvre

Avec l’aide de Jéhovah, Jésus a miraculeusement fourni de la nourriture et même de l’argent quand cela a été nécessaire (Mat. 15:35-38)
Jéhovah peut utiliser tout ce qu’il veut en faveur de sa création. Pourtant, il invite ses serviteurs à donner de leurs ressources matérielles pour soutenir les activités de son organisation – TG2018 Janvier p17-18 §2,3

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

Jésus a été un excellent exemple sous ce rapport. Un jour, il a parlé à son Père céleste dans la prière pendant des heures (Matthieu 14:23). La prière l’a aidé à endurer les pires épreuves. Le soir précédant sa mort, sa détresse est devenue terrible. Sa réaction ? Il a prié “ de façon plus ardente ”. (Luc 22:44.) Ainsi, le Fils parfait de Dieu était un homme de prière. Combien plus ses disciples imparfaits devraient-ils avoir l’habitude de prier ! Jésus a enseigné à ses disciples à “ prier toujours et [à] ne pas renoncer ”. (Luc 18:1.) La prière est un moyen de communication réel et vital avec celui qui nous connaît mieux que nous-mêmes. Si nous voulons garder la paix du Christ dans nos cœurs, ‘ prions constamment – TG2001 1/9 p14 §11

Jésus a également gardé un amour fort pour Jéhovah en priant beaucoup. Il est frappant de constater que, tout en étant amical et sociable, il aimait la solitude. Luc 5:16 déclare : “ Il se tenait retiré dans les déserts et priait. ” Et Matthieu 14:23 : “ Finalement, ayant renvoyé les foules, il monta dans la montagne, seul, pour prier. Bien qu’il se fît tard, il était là, seul. ” En ces circonstances et en d’autres, Jésus recherchait la solitude, non par goût ou par misanthropie, mais parce qu’il voulait être seul avec Jéhovah, qu’il voulait prier son Père librement - cf p134

Après que Jésus Christ eut miraculeusement multiplié des pains et des poissons afin de nourrir environ 5 000 hommes, sans compter les femmes et les petits enfants, probablement plus de 10 000 personnes, on remplit 12 paniers avec les morceaux qui restaient (Mt 14:20). Pour désigner le genre de paniers dans lesquels on recueillit les restes, les rédacteurs des Évangiles emploient tous les quatre le mot grec kophinos. Il s’agissait peut-être d’un panier d’osier relativement petit dans lequel on emportait des provisions en voyage, ou d’un panier muni d’une corde qui permettait de le porter sur le dos. On peut déduire approximativement sa capacité du fait que ce terme grec désigne aussi la mesure béotienne correspondant à 7,5 l environ soit 7,5 kgs. – it-1 p521

Jésus a repris les scribes et les Pharisiens parce qu’ils disaient à leurs parents nécessiteux: Tout ce que j’ai et dont tu pourrais tirer profit de ma part est un don qui a été voué à Dieu.” (Matthieu 15:5). À l’époque de Jésus, les Juifs pieux avaient la possibilité de mettre de côté de l’argent ou des biens en vue d’en faire un jour don au temple. Les Pharisiens soutenaient que ces biens, une fois voués à Dieu, ne devaient en aucun cas servir à d’autres fins, pas même à prendre soin de parents âgés.
Christ a condamné cette pensée pharisaïque parce qu’elle n’était pas en harmonie avec l’esprit de la loi de Dieu. Pour lui, l’honneur dû aux parents l’emportait sur une règle établie par les hommes. Pareillement à notre époque, certains chrétiens ont consacré leur vie au ministère en devenant missionnaires, pionniers, surveillants itinérants, etc. Apprenant que leurs parents étaient dans le besoin, ils se sont démenés pour prendre soin des leurs tout en poursuivant leur service. Mais lorsqu’il était absolument impossible de concilier les deux, ils n’ont pas estimé que leurs privilèges dans le ministère étaient plus importants que l’honneur dû à leurs parents. Ces chrétiens méritent certainement des éloges pour avoir modifié leur vie, souvent au prix de grands sacrifices personnels, afin de s’acquitter de leurs obligations familiales – TG1987 15/6 p27

À plusieurs reprises, Jésus a conseillé à ses disciples : “ Que celui qui a des oreilles écoute. ” Ainsi, il importe que nous ‘ écoutions et saisissions le sens ’ de ce que nous entendons afin de progresser dans notre compréhension de la langue pure. — Mat. 15:10 . Écouter réclame de la concentration, mais l’effort en vaut vraiment la peine. –TG2008 15/8 p21 §8

La pureté mentale. Les recoins les plus cachés de notre esprit ne devraient receler aucune pensée impure. Les chrétiens doivent donc éviter de se souiller en entretenant des pensées impures pouvant mener à des propos ou à des actes contraires à la pureté et à la sainteté. Matthieu 15:18. – TG2002 1/ 2 p4

C’est surtout ce qu’il y a dans Notre cœur qui déterminera notre conduite. Jésus a dit que c’est “ du cœur que sortent [...] fornications ”. (Matthieu 15:19.) Nous devons donc veiller à ce que notre cœur ne devienne pas ‘ partagé ’ (tiède) ou “ double ” (hypocrite). – RV2004 22/8 p16

Au cours de son ministère sur la terre, Jésus, qui est la représentation exacte de son Père, Jéhovah, en a imité l’impartialité. À l’époque, son souci premier était de trouver les “ brebis perdues de la maison d’Israël ”. Pour autant, il n’a pas hésité à donner le témoignage à une Samaritaine près d’un puits (Matthieu 15:24). Si nous nous laissons guider par l’amour et la foi dans nos relations avec les autres, nous agissons impartialement, car nous savons que Jéhovah trouve bon d’agir ainsi. TG2003 15/6§10

Bien qu’il soit supérieur aux humains imparfaits sous tous les rapports et que son Père, Jéhovah, lui ait conféré une autorité sans pareille, Jésus traite ses disciples avec modestie. Il ne les écrase pas de sa connaissance. Il fait preuve de délicatesse et de compassion, tient compte de leurs besoins (Matthieu 15:32). Parfait, il n’est pas pour autant perfectionniste. Il n’exige jamais de ses disciples plus qu’ils ne peuvent donner, ne leur impose rien qu’ils ne puissent porter.- TG2000 1/8p14 §17


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 435
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 12 FEVRIER 2018 - MATTHIEU 14-15

Message  GwadaNel le Lun 12 Fév 2018 - 17:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
GwadaNel
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 98
Date d'inscription : 20/05/2015
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

recherchons des perles spirituelles

Message  joston le Mar 13 Fév 2018 - 18:29

Michèle a écrit:                                                                                                  
JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

                                                                                           
Recherchons des perles spirituelles (8 min) : Matthieu 14-15

[/b
]Mtthieu 15:7-9 : Pourquoi devons-nous rejeter l’hypocrisie ? (nwtsty, note d’étude).
« Hypocrites ! C’est avec raison qu’Isaïe a prophétisé à votre sujet, quand il a dit : 8 ‘ Ce peuple m’honore des lèvres, mais leur cœur est très éloigné de moi. 9 C’est en vain qu’ils continuent à me rendre un culte, parce qu’ils enseignent pour doctrines des commandements d’hommes. ’ ”


Hypocrites
: Le mot grec hupokritês désignait à l’origine des acteurs de théâtre grecs (et plus tard romains) qui portaient de grands masques conçus pour amplifier la voix. Ce terme en est venu à être appliqué, par métaphore, à quelqu’un qui cachait sa personnalité ou ses intentions réelles en jouant la comédie ou en trompant. Ici, Jésus qualifie les chefs religieux juifs d’« hypocrites » (Mt 6:5, 16). - nwtsty, note d’étude

Quand il était sur terre, le Fils de Dieu ne se contenta pas de dévoiler l’hypocrisie des chefs religieux d’Israël ; il en donna les raisons. En effet, ces gens-là ne servaient le Créateur que des lèvres, tandis qu’ils annulaient sa Parole à cause de leurs traditions. Leurs actions ne correspondaient pas à leurs propos. Non seulement les scribes et les Pharisiens refusaient délibérément de saisir l’occasion d’entrer dans le Royaume des cieux, mais ils ajoutaient à leur péché en essayant d’en empêcher les autres. Ils faisaient des efforts considérables pour convertir quelqu’un, mais seulement pour l’amener en fin de compte à être deux fois plus exposé qu’eux-mêmes à aller dans la géhenne. – it1 hypocrisie

Dieu déteste l’hypocrisie religieuse. Il permet à chacun de faire ses choix. Beaucoup de ceux qui prétendent croire en Dieu choisissent de suivre des enseignements religieux d’origine humaine et d’avoir leur propre conception du bien et du mal. Mais la religion que Dieu approuve n’est pas hypocrite – RV2015 Octobre p3

Aux chefs religieux juifs de son temps, Jésus a dit que leur culte était ‘ vain parce qu’ils enseignaient pour doctrines des commandements d’hommes ’. (Matthieu 15:9.) Ces hommes traitaient la Loi de Jéhovah, transmise par Moïse, de la même façon que le clergé de la chrétienté a traité et traite toujours l’enseignement de Christ : ils “ barbouillaient ” de tradition la vérité divine. Mais Jésus l’a “ décapée ” de tous les mensonges pour le bien des humains sincères. Il a dit la vérité, qu’elle soit ou non populaire. Pour lui, la Parole de Dieu était toujours ce qui faisait autorité. – TG2000  1/6 p7

Au Ier siècle de notre ère, la lumière de la vérité était cachée par des mensonges païens. Les chefs religieux juifs avaient compliqué les choses en s’attachant à leur tradition religieuse par laquelle ils avaient “ annulé la parole de Dieu ”. (Matthieu 15:6.) Les humbles étaient opprimés et embrouillés, car ils suivaient des “ guides aveugles ” Quand Jésus le Messie apparut, les yeux de beaucoup de gens humbles s’ouvrirent. –ip1 chap1§17

Lorsque nous prêchons, nous démontrons aux personnes que nous ne transigeons pas avec les vérités bibliques qui dévoilent et condamnent les faux enseignements et les comportements non chrétiens – TG2001 15/6 p32

L’amour hypocrite est particulièrement détestable parce que c’est une contrefaçon utilisée pour tromper. Une telle hypocrisie peut tromper des humains, mais pas Jéhovah. D’ailleurs, Jésus a dit que ceux qui agissent comme des hypocrites seront punis « avec la plus grande sévérité » (Mat. 24:51). Bien sûr, un serviteur de Jéhovah ne voudrait jamais manifester un amour hypocrite. Mais demandons-nous : « Mon amour est-il constamment véritable, sans égoïsme ni tromperie ? » Voyons donc neuf façons de manifester un amour « sans hypocrisie ». – TG2017 Octobre §8

Les pratiquants de la vraie religion respectent la Bible et la considèrent comme la Parole de Dieu. Ils s’efforcent de suivre ses principes. La vraie religion n’est donc pas une religion qui se fonde sur des idées humaines. Les vrais adorateurs ne prêchent pas une chose pour en pratiquer une autre. – TG2011 1/8

Matthieu 15:26 : Que voulait peut-être dire Jésus en utilisant l’expression « petits chiens » ? (nwtsty, note d’étude).
« En réponse il dit : “ Ce n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens.


Enfants [...] petits chiens : Comme les chiens étaient impurs selon la Loi mosaïque, la Bible utilise souvent le terme
« chien » dans un sens péjoratif (Lv 11:27 ; Mt 7:6 ; Php 3:2 ; Ré 22:15).
Cependant, dans la conversation rapportée par Marc (7:27) et par Matthieu, Jésus utilise le diminutif de ce terme, qui signifie « petit chien » ou « chien d’intérieur », ce qui adoucit la comparaison.
Cela indique peut-être que Jésus utilisait un terme affectueux désignant les animaux de compagnie des maisons non-juives. En comparant les Israélites à des « enfants » et les non-Juifs, à des « petits chiens », Jésus voulait de toute évidence montrer qu’il y avait un ordre de priorité. nwtsty, note d’étude
Dans un foyer où vivaient des enfants et des chiens, on donnait d’abord à manger aux enfants

L’exemple des « petits chiens » utilisé par Jésus était-il insultant ? Absolument pas. Ce que Jésus voulait dire, comme il l’a expliqué à ses disciples, c’était qu’à ce moment-là sa priorité était d’aider les Juifs. Jésus a répliqué qu’il ne convenait pas de donner le pain des enfants aux petits chiens. Il voulait dire par là qu’il ne pouvait s’occuper des non-Israélites au détriment des Juifs qui le méritaient. – TG2017 n°5

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Jésus a déclaré qu’il était le Fils de Dieu et non le Dieu Tout-Puissant. S’il était Dieu, qui priait-il donc durant son séjour sur terre (Matthieu 14:23 ) ? Peut-on imaginer qu’il n’ait fait que semblant de s’adresser à quelqu’un ? – TG2009  1/ 2 p7

Il va de soi que Jésus ne condamnait pas les prières publiques ; lui-même en a d’ailleurs prononcé en certaines circonstances (Luc 9:16). Le fait est que Jéhovah prend vraiment plaisir aux prières qui viennent de coeurs sincères, sans la moindre volonté d’impressionner autrui. À vrai dire, les prières que nous lui adressons en privé sont assez révélatrices de la profondeur de notre amour pour lui et de la confiance que nous lui accordons. Rien d’étonnant, donc, que Jésus ait souvent recherché des endroits retirés pour prier. Un jour, il fit cela “ tôt le matin, alors qu’il faisait encore sombre ”. Une autre fois, “ il monta dans la montagne, seul, pour prier ”. Et avant de choisir ses 12 apôtres, Jésus passa toute la nuit, seul, à prier. Matthieu 14:23 – TG2007  1/ 2 p19 §9

Mat. 14:24-32 - C’est la foi qui a poussé Pierre à sauter par-dessus bord pour marcher sur l’eau. Jésus l’ayant appelé, il était convaincu que la puissance divine le soutiendrait, tout comme elle soutenait Jésus. De manière semblable, c’est la foi qui nous a poussés à nous vouer à Jéhovah et à nous faire baptiser. Jésus nous a invités à devenir ses disciples, à marcher sur ses traces. Pour cela, il nous a fallu exercer la foi en Dieu et en Jésus, convaincus qu’ils nous soutiendraient de diverses manières – TG2015 15/9

Le vent et les vagues qui cernaient Pierre marchant sur l’eau pourraient être comparés aux épreuves et aux tentations que rencontre un chrétien voué à Dieu. Même quand elles sont rudes, nous pouvons tenir ferme grâce au soutien de Jéhovah. Souviens-toi que ce n’est pas une bourrasque ou une grosse vague qui a fait couler Pierre. Rappelons ce qui s’est passé : « Regardant le vent de tempête, il prit peur » (Mat. 14:30). Quand il a quitté Jésus des yeux, sa foi a vacillé. Si nous « regardions le vent de tempête » en nous focalisant sur sa violence et en doutant que Jéhovah nous soutiendra, nous pourrions nous mettre à couler.
Quand Pierre a regardé la tempête et a commencé à couler, il aurait pu essayer de retourner au bateau par ses propres forces. Étant un bon nageur, c’est même le premier réflexe qu’il aurait pu avoir (Jean 21:7). Mais au lieu de s’appuyer sur ses propres capacités, il a de nouveau regardé Jésus et a accepté son aide. Si nous sentons notre foi faiblir, imitons Pierre. Mais comment ? Tout comme Pierre a recentré son attention sur Jésus, ayons nous aussi « les yeux fixés sur l’Agent principal de notre foi et Celui qui la porte à la perfection : Jésus » - TG2015 15/9

Quand Jésus l’a invité à descendre du bateau et à marcher sur l’eau pour le rejoindre, Pierre l’a fait pendant quelques instants. C’est alors qu’il a commis l’erreur de regarder le vent de tempête ; il a pris peur et a commencé à couler. Jésus s’est-il énervé ? A-t-il dit : “ Tant pis pour lui ; ça lui servira de leçon ! ” Non. “ Tendant immédiatement la main, Jésus le saisit et lui dit : ‘ Homme de peu de foi, pourquoi t’es-tu laissé envahir par le doute ? ’ ” (Mat. 14:28-31). Si nous nous rendons compte que notre frère est envahi par le doute, ne devrions-nous pas en quelque sorte lui tendre la main et l’aider à consolider sa foi ? À l’évidence, c’est une des leçons qui ressort de l’attitude de Jésus envers Pierre – TG2009 15/9 p7-8

Les lèvres ne reflètent pas toujours avec exactitude ce qu’une personne a dans le cœur, car elles peuvent être utilisées pour tenir des propos hypocrites (Mt 15:8). Néanmoins, les lèvres ne peuvent cacher à Dieu la véritable condition du cœur et elles finissent par révéler ce qu’il recèle.- it2 Lèvre

Avec l’aide de Jéhovah, Jésus a miraculeusement fourni de la nourriture et même de l’argent quand cela a été nécessaire (Mat. 15:35-38)
Jéhovah peut utiliser tout ce qu’il veut en faveur de sa création. Pourtant, il invite ses serviteurs à donner de leurs ressources matérielles pour soutenir les activités de son organisation – TG2018 Janvier p17-18 §2,3

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

Jésus a été un excellent exemple sous ce rapport. Un jour, il a parlé à son Père céleste dans la prière pendant des heures (Matthieu 14:23). La prière l’a aidé à endurer les pires épreuves. Le soir précédant sa mort, sa détresse est devenue terrible. Sa réaction ? Il a prié “ de façon plus ardente ”. (Luc 22:44.) Ainsi, le Fils parfait de Dieu était un homme de prière. Combien plus ses disciples imparfaits  devraient-ils avoir l’habitude de prier ! Jésus a enseigné à ses disciples à “ prier toujours et [à] ne pas renoncer ”. (Luc 18:1.) La prière est un moyen de communication réel et vital avec celui qui nous connaît mieux que nous-mêmes. Si nous voulons garder la paix du Christ dans nos cœurs, ‘ prions constamment – TG2001  1/9 p14 §11

Jésus a également gardé un amour fort pour Jéhovah en priant beaucoup. Il est frappant de constater que, tout en étant amical et sociable, il aimait la solitude. Luc 5:16 déclare : “ Il se tenait retiré dans les déserts et priait. ” Et Matthieu 14:23 : “ Finalement, ayant renvoyé les foules, il monta dans la montagne, seul, pour prier. Bien qu’il se fît tard, il était là, seul. ” En ces circonstances et en d’autres, Jésus recherchait la solitude, non par goût ou par misanthropie, mais parce qu’il voulait être seul avec Jéhovah, qu’il voulait prier son Père librement - cf p134

Après que Jésus Christ eut miraculeusement multiplié des pains et des poissons afin de nourrir environ 5 000 hommes, sans compter les femmes et les petits enfants, probablement plus de 10 000 personnes, on remplit 12 paniers avec les morceaux qui restaient (Mt 14:20). Pour désigner le genre de paniers dans lesquels on recueillit les restes, les rédacteurs des Évangiles emploient tous les quatre le mot grec kophinos. Il s’agissait peut-être d’un panier d’osier relativement petit dans lequel on emportait des provisions en voyage, ou d’un panier muni d’une corde qui permettait de le porter sur le dos. On peut déduire approximativement sa capacité du fait que ce terme grec désigne aussi la mesure béotienne correspondant à 7,5 l environ soit 7,5 kgs. – it-1 p521

Jésus a repris les scribes et les Pharisiens parce qu’ils disaient à leurs parents nécessiteux: Tout ce que j’ai et dont tu pourrais tirer profit de ma part est un don qui a été voué à Dieu.” (Matthieu 15:5). À l’époque de Jésus, les Juifs pieux avaient la possibilité de mettre de côté de l’argent ou des biens en vue d’en faire un jour don au temple. Les Pharisiens soutenaient que ces biens, une fois voués à Dieu, ne devaient en aucun cas servir à d’autres fins, pas même à prendre soin de parents âgés.
Christ a condamné cette pensée pharisaïque parce qu’elle n’était pas en harmonie avec l’esprit de la loi de Dieu. Pour lui, l’honneur dû aux parents l’emportait sur une règle établie par les hommes. Pareillement à notre époque, certains chrétiens ont consacré leur vie au ministère en devenant missionnaires, pionniers, surveillants itinérants, etc. Apprenant que leurs parents étaient dans le besoin, ils se sont démenés pour prendre soin des leurs tout en poursuivant leur service. Mais lorsqu’il était absolument impossible de concilier les deux, ils n’ont pas estimé que leurs privilèges dans le ministère étaient plus importants que l’honneur dû à leurs parents. Ces chrétiens méritent certainement des éloges pour avoir modifié leur vie, souvent au prix de grands sacrifices personnels, afin de s’acquitter de leurs obligations familiales – TG1987 15/6 p27

À plusieurs reprises, Jésus a conseillé à ses disciples : “ Que celui qui a des oreilles écoute. ”  Ainsi, il importe que nous ‘ écoutions et saisissions le sens ’ de ce que nous entendons afin de progresser dans notre compréhension de la langue pure. — Mat. 15:10 .  Écouter réclame de la concentration, mais l’effort en vaut vraiment la peine. –TG2008  15/8 p21 §8

La pureté mentale. Les recoins les plus cachés de notre esprit ne devraient receler aucune pensée impure. Les chrétiens doivent donc éviter de se souiller en entretenant des pensées impures pouvant mener à des propos ou à des actes contraires à la pureté et à la sainteté. Matthieu  15:18. – TG2002  1/ 2 p4

C’est surtout ce qu’il y a dans Notre cœur qui déterminera notre conduite. Jésus a dit que c’est “ du cœur que sortent [...] fornications ”. (Matthieu 15:19.) Nous devons donc veiller à ce que notre cœur ne devienne pas ‘ partagé ’ (tiède) ou “ double ” (hypocrite). – RV2004  22/8 p16

Au cours de son ministère sur la terre, Jésus, qui est la représentation exacte de son Père, Jéhovah, en a imité l’impartialité. À l’époque, son souci premier était de trouver les “ brebis perdues de la maison d’Israël ”. Pour autant, il n’a pas hésité à donner le témoignage à une Samaritaine près d’un puits (Matthieu 15:24). Si nous nous laissons guider par l’amour et la foi dans nos relations avec les autres, nous agissons impartialement, car nous savons que Jéhovah trouve bon d’agir ainsi. TG2003 15/6§10

Bien qu’il soit supérieur aux humains imparfaits sous tous les rapports et que son Père, Jéhovah, lui ait conféré une autorité sans pareille, Jésus traite ses disciples avec modestie. Il ne les écrase pas de sa connaissance. Il fait preuve de délicatesse et de compassion, tient compte de leurs besoins (Matthieu 15:32). Parfait, il n’est pas pour autant perfectionniste. Il n’exige jamais de ses disciples plus qu’ils ne peuvent donner, ne leur impose rien qu’ils ne puissent porter.- TG2000  1/8p14 §17

Merci Bravo 1
avatar
joston
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017
Age : 66
Localisation : carros 06

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 12 FEVRIER 2018 - MATTHIEU 14-15

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum