RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 15 JANVIER 2018 - MATTHIEU 6-7

Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 15 JANVIER 2018 - MATTHIEU 6-7

Message  Michèle le Sam 13 Jan 2018 - 17:10

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU
Recherchons des perles spirituelles (8 min) : MATTHIEU 6-7

[/b
Mt 7:12 : Comment pouvons-nous appliquer ce verset quand nous préparons des présentations pour le ministère ? (w14 15/5 14-15 § 14-16).
“ Donc, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, de même vous aussi, vous devez le faire pour eux ; c’est là, en effet, ce que signifient la Loi et les Prophètes ».[/b]

[b]14
Imagine que tu reçoives un appel téléphonique mais que tu ne reconnaisses pas la voix. C’est un inconnu et il te pose une question sur tes goûts alimentaires. Alors tu te demandes qui est à l’appareil et où il veut en venir. Par politesse, tu lui répondras peut-être brièvement, mais ensuite tu lui diras sûrement que tu préfères mettre fin à la conversation. Imagine maintenant que la personne se présente, t’explique qu’elle travaille dans le domaine de la nutrition et te dise aimablement qu’elle souhaite te donner certains renseignements utiles. Tu seras probablement plus disposé à l’écouter. N’apprécions-nous pas que les gens qui nous abordent en viennent au but rapidement mais avec tact ? Comment manifester la même considération à ceux que nous rencontrons dans le ministère ?

15 Dans beaucoup d’endroits, il est nécessaire d’annoncer clairement à notre interlocuteur le but de notre visite. C’est vrai, nous possédons des informations précieuses qu’il n’a pas, mais supposons que, sans nous être vraiment présentés, nous posions de but en blanc une question comme : « Si vous pouviez résoudre un des problèmes du monde, lequel choisiriez-vous ? » En posant cette question, notre but est de découvrir ce qui préoccupe la personne puis d’orienter la conversation vers la Bible. Cependant, elle pourrait se demander : « Mais qui est cet inconnu ? Pourquoi me pose-t-il cette question ? Où veut -il en venir ? » Nous devons donc chercher à mettre notre interlocuteur à l’aise (Phil. 2:3, 4). Comment faire ?

16 Un surveillant itinérant trouve cette méthode efficace : Après avoir salué son interlocuteur, il lui tend le tract Aimeriez-vous connaître la vérité ? et dit : « Aujourd’hui nous remettons ce dépliant à toutes les personnes du quartier. Il aborde six questions que beaucoup se posent. Voici le vôtre. » Le frère explique que la plupart des personnes semblent plus détendues une fois qu’elles connaissent le but de notre visite. Il est alors souvent plus facile de poursuivre la conversation. Le surveillant itinérant demande ensuite à la personne : « Vous êtes-vous déjà posé l’une de ces questions ? » Si elle en désigne une, le frère ouvre le tract et discute avec elle de ce que la Bible en dit. Autrement, il choisit une question et continue la discussion sans mettre la personne dans l’embarras. Bien sûr, il y a de nombreuses façons d’entamer une conversation. Dans certaines régions, les gens s’attendent à des salutations plus longues avant que nous en venions au but de notre visite. Il est essentiel d’adapter notre présentation à la façon dont les gens s’attendent généralement à être abordés dans notre région. - TG2014 15/5

Qu’est-ce que la Règle d’or ? C’est le conseil suivant, donné par Jésus : « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, de même vous aussi, vous devez le faire pour eux » (Mat. 7:12). Comment l’appliquer ? D’abord, en nous demandant : « Si j’étais à la place de la personne, comment aimerais-je être traité ? » Ensuite, en agissant en conséquence pour faire plaisir à la personne dans la mesure du possible. En traitant chaque interlocuteur comme une personne à part entière ; en respectant son domicile et ses biens ; en nous efforçant de prêcher à des moments où les gens sont le plus susceptibles d’être chez eux et d’être réceptifs à notre message ; et en présentant notre message de façon à ce qu’il soit bien accueilli là où nous prêchons. – TG2014 15/5

Jésus est resté simple et a utilisé un minimum de mots. Simplicité, illustrations, questions

Mt 7:28, 29 : Quel effet l’enseignement de Jésus a - t-il eu sur la foule, et pourquoi ? (nwtsty notes d’étude)
« Or, quand Jésus eut achevé [de dire] ces paroles, l’effet fut que les foules étaient frappées de sa manière d’enseigner ; 29 car il les enseignait en homme qui a pouvoir, et non pas comme leurs scribes ».

Etait ébahie : Le verbe grec employé ici peut être défini ainsi : « être frappé d’un grand étonnement au point de ne pouvoir réagir ». Le verbe à la forme continue laisse entendre que ses paroles avaient un effet durable sur la foule.

Sa manière d’enseigner :
Cette expression désigne la façon d’enseigner de Jésus, ses méthodes d’enseignement, y compris ce qu’il enseignait, l’ensemble des enseignements du Sermon sur la montagne.

Contrairement aux scribes : Au lieu de citer comme autorité des rabbins vénérés, comme les scribes en avaient l’habitude, Jésus parle en tant que représentant de Jéhovah, en homme qui a autorité, fondant ses enseignements sur la Parole de Dieu (Jean 7:16). - nwtsty notes d’étude

Dans les Évangiles, Jésus est appelé plus de 40 fois l’Enseignant

Les exemples de Jésus avaient bien d’autres mérites. Ils éveillaient l’intérêt, créaient des images mentales faciles à comprendre et, comme nous l’avons dit, favorisaient la mémorisation. Le Sermon sur la montagne donne un aperçu impressionnant de la fréquence à laquelle il recourait au langage figuré ; on y a relevé plus de 50 images (Matthieu 5:3–7:27) ! Rendez-vous compte : ce discours se lisant à voix haute en une vingtaine de minutes, cela fait en moyenne une expression imagée toutes les 20 secondes ! De toute évidence, Jésus connaissait la valeur du langage figuré. – Livre Suis moi (cf) chap12§6

Les scribes citaient des hommes décédés pour faire autorité; Jésus parlait par l’autorité du Dieu vivant. Jésus a incité les gens à opérer des changements spectaculaires dans leur vie, sur les plans spirituel et moral. Qu’est-ce qui le distinguait des autres enseignants ? Il aimait les vérités qu’il transmettait, il aimait les gens qu’il enseignait et il utilisait des méthodes d’enseignement variées

Ce n’était pas le genre d’enseignement auquel les juifs étaient habitués de la part des scribes, qui avaient appris la tradition orale juive. Quand les scribes enseignaient, ils parlaient toujours “au nom de” quelque autorité qui les avait précédés

Jésus avait l’esprit pratique ; il s’intéressait aux besoins et aux soucis réels des gens. Il enseignait avec simplicité et sincérité en se servant d’exemples tirés de la vie quotidienne et en s’appuyant sur l’autorité de la Parole de Dieu. Son enseignement touchait les cœurs – TG1996 1/9 §10

Jésus parlait avec une puissance qui était palpable. Il s’exprimait au nom de Dieu et fondait son enseignement sur l’autorité de la Parole de Dieu. Ses propos étaient clairs, ses exhortations persuasives, ses arguments irréfutables. Il allait au fond des choses et parlait au cœur. Il apprenait aux gens comment trouver le bonheur, comment prier, comment chercher le Royaume de Dieu, comment bâtir pour un avenir sûr. Ses mots tiraient de leur torpeur les cœurs affamés de vérité et de justice, et certains de ses auditeurs acceptaient alors de ‘ se renier ’ et de tout abandonner pour le suivre – cl chap9 §11

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Quand nous prions Jéhovah, nous devons être humbles et respectueux. Pourquoi ? Si nous devions parler à un roi ou à un président, nous le ferions avec respect. Jéhovah est le Dieu Tout-Puissant. Nous devons donc lui parler avec encore plus de respect et d’humilité. Nous devons aussi prier Jéhovah du fond du cœur. Si nous sommes sincères, nous ne répéterons pas tout le temps les mêmes mots (Matthieu 6:7, 8). – Livre Que nous enseigne la Bible (bhs) chap17 §7

Donne-nous aujourd’hui notre pain pour ce jour. ” (Matthieu 6:11) Quand nous faisons cette requête, nous demandons à Dieu de nous procurer la nourriture nécessaire “ pour ce jour ”. Cela indique notre foi dans la capacité de Jéhovah à pourvoir à nos besoins de façon journalière. Ce n’est pas une prière pour avoir plus que le nécessaire. Prier pour nos besoins quotidiens nous rappellera sans doute que Dieu avait ordonné aux Israélites de ramasser de la manne “ chacun sa quantité jour pour jour ”.Exode 16 :4. – TG2009 15/2 p15 §14

Jésus a ajouté : Remets-nous nos dettes, comme nous aussi avons remis à nos débiteurs. ” (Mat. 6:12). L’Évangile de Luc révèle que ces “ dettes ” sont des “ péchés ”. (Luc 11:4.) Ce n’est que si nous avons déjà ‘ pardonné ’ à ceux qui ont péché contre nous que nous pouvons nous attendre à être pardonnés par Jéhovah. (Matthieu 6:14, 15.) Nous devrions donc pardonner volontiers à autrui. - TG2009 15/2 p15 §15

En pardonnant nos péchés, Dieu nous libère d’une dette énorme. Quel que soit le tort qu’un autre chrétien nous cause, c’est peu en comparaison. Et Jéhovah ne nous pardonne pas qu’une fois, mais des milliers de fois. Ne pouvons-nous pas pardonner plusieurs fois à notre frère, même si nous avons un sujet de plainte contre lui ? Comme Jésus l’a enseigné dans le Sermon sur la montagne, Dieu nous pardonnera nos péchés si « nous aussi nous pardonnons à ceux qui pèchent contre nous » (Matthieu 6:12). – jy chap64

Ne nous fais pas entrer en tentation, mais délivre-nous du méchant. ” Matthieu 6 :13 . Jéhovah ne nous tente pas. C’est Satan, le “ méchant ”, qui est le véritable “ Tentateur ” La Bible dit parfois de Dieu qu’il fait quelque chose, alors qu’en réalité il le permet simplement. En disant : “ Ne nous fais pas entrer en tentation ”, nous supplions donc Jéhovah de ne pas permettre que nous cédions quand nous sommes tentés de lui désobéir. Enfin, la requête “ délivre-nous du méchant ” est une demande pour que Jéhovah ne laisse pas Satan réussir à nous vaincre. Et nous pouvons être certains que ‘ Dieu ne permettra pas que nous soyons tentés au-delà de ce que nous pouvons supporter – TG2009 15/2 p15 §16

Pour convaincre ses disciples de ne pas s’inquiéter à propos de leurs besoins quotidiens, Jésus a attiré leur attention sur les “ oiseaux du ciel ” et les “ lis des champs ”. Les oiseaux ne sèment ni ne moissonnent, les lis ne filent ni ne tissent. Pourtant, Dieu prend soin d’eux. La leçon est facile à comprendre : si Dieu prend soin des oiseaux et des fleurs, il veillera d’autant plus sur les humains qui ‘ continuent à chercher d’abord le royaume ’. — Matthieu 6:26, 28-33. - Livre Suis moi (cf) chap12§8

La justice de Dieu : Litt. « sa justice », celle de Dieu, le « Père céleste » mentionné en Mt 6:32. Ceux qui cherchent la justice de Dieu font volontiers sa volonté et se conforment à ses normes du bien et du mal. Cet enseignement est bien différent de celui des pharisiens, qui cherchaient à établir leur propre justice Matthieu 6:32 - nwtsty notes d’étude

Les Pharisiens avaient une forme de justice en ce qu’ils obéissaient à certaines exigences de la Loi ainsi qu’aux traditions qu’ils y avaient ajoutées. Mais, en réalité, ils avaient annulé la parole de Dieu à cause de leur tradition, et ils rejetèrent Christ, le moyen offert par Dieu grâce auquel ils auraient pu obtenir la véritable justice Matthieu 6:32 – it2 justice

Jésus dit pour la deuxième fois : « Ne vous inquiétez jamais. » Il veut que nous affrontions les soucis de la vie au jour le jour, pleinement convaincus que Jéhovah nous aidera. Si une personne s’inquiète trop de ce qui peut arriver, elle risque de s’appuyer sur elle-même plutôt que sur Jéhovah, ce qui nuirait à sa relation avec lui – Matthieu 6:34 – TG2016 Juillet §19,20

Jésus a comparé Dieu à un père plein d’amour qui donne de bonnes choses à son fils. Imaginez que vous ayez été là au moment où Jésus a prononcé le Sermon sur la montagne, et que vous l’ayez entendu déclarer : “ Quel est l’homme d’entre vous à qui son fils demande du pain — il ne lui remettra pas une pierre, n’est-ce pas ? Ou peut-être demandera-t-il un poisson — il ne lui remettra pas un serpent, n’est-ce pas ? Si donc vous, bien que vous soyez méchants, vous savez donner des dons qui sont bons à vos enfants, combien plus votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui le lui demandent ! ” Matthieu 7 :9-11 Un père humain, même s’il est relativement “ méchant ” à cause du péché héréditaire, éprouve tout naturellement de l’affection pour son enfant. Il ne cherchera pas à le tromper, mais s’efforcera plutôt de lui donner “ des dons qui sont bons ”. Notre Père céleste plein d’amour agira de même envers nous en nous donnant “ de bonnes choses ”, par exemple son esprit saint. Cet esprit peut nous affermir pour que nous offrions à Jéhovah un service qui lui soit agréable, à lui qui nous fournit “ tout beau don et tout présent parfait ”. TG2009 15/2 p15 §19,20

Matthieu 7:21-23 - Reconnaître en Jésus Christ le Seigneur est un aspect important du vrai culte. Mais quelque chose manquerait chez beaucoup de ceux qui prétendraient être disciples de Jésus. Celui-ci a dit que certains accompliraient des “ œuvres de puissance ”, par exemple de prétendues guérisons miraculeuses. Cependant, ils ne feraient pas ce qui, d’après lui, est essentiel : “ la volonté de son Père. ” Si nous désirons plaire à Dieu, il nous faut apprendre ce qu’est la volonté du Père et l’accomplir. – kl chap5 § 7

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?


Matthieu 6:5, 6
. Jésus n’est pas contre les prières publiques puisque lui-même en a fait. Ce qu’il dénonce, ce sont les prières dites pour impressionner ou susciter l’admiration – jy chap35

« Quand vous priez, ne répétez pas toujours les mêmes choses, comme les gens des nations » (Matthieu 6:7). Jésus ne veut pas dire qu’il est mal de prier de façon répétée à propos du même sujet. Ce qu’il désapprouve, c’est la répétition de phrases apprises par cœur, les prières machinales – jy chap35

Mat. 6:9, 10: “Vous devez donc prier ainsi: ‘Notre Père qui es dans les cieux, que ton nom soit sanctifié! Que ton royaume vienne
!’” Dans ce passage, la sanctification du nom de Dieu est étroitement associée à la venue de son Royaume. rs Royaume

ENSEIGNER PAR LA RÉPÉTITION - Jésus a parfois répété ses principaux enseignements. Par exemple, dans le Sermon sur la montagne, il a expliqué à ses auditeurs comment prier et les a aidés à avoir le bon point de vue sur les biens matériels (Matthieu 6:9-13, 25-34). Environ un an et demi plus tard, Jésus a répété ces enseignements (Luc 11:1-4 ; 12:22-31).
Cette répétition a été utile à ceux qui n’étaient pas présents la première fois, mais elle a aussi aidé les disciples de Jésus à graver les idées principales dans leur esprit. jy chap35

Au sens figuré, l’œil est une “ lampe ”. Jésus déclara : “ La lampe du corps, c’est l’œil. Si donc ton œil est simple [sincère, sans détour, bien réglé, généreux], tout ton corps sera lumineux ; mais si ton œil est méchant, tout ton corps sera ténébreux. ” (Mt 6:22, 23). L’œil est comme une lampe parce que, grâce à lui, le corps peut se déplacer sans trébucher ou se heurter aux obstacles –it2 lampe

Travailler comme un esclave
: Le verbe grec signifie travailler comme un esclave, c’est-à-dire comme quelqu’un qui n’appartient qu’à un seul maître. Jésus indiquait ici qu’un chrétien ne peut pas vouer à Dieu l’attachement exclusif qu’il mérite et en même temps se consacrer à la recherche de biens matériels. Matthieu 6:24 - nwtsty notes d’étude

Satan veut que nous utilisions notre énergie pour gagner plus d’argent ou acheter plus d’objets, et pas pour servir Jéhovah (Matthieu 6:24). Il veut que nous travaillions comme des esclaves pour la Richesse plutôt que pour Jéhovah. Ceux qui dépensent le plus clair de leur énergie à accumuler des choses matérielles finissent par avoir, au mieux, une vie futile parce qu’elle satisfait leurs envies égoïstes, au pire, une vie spirituellement vide et pleine de chagrin et de frustrations. Mais si nous nous occupons seulement d’avoir plus de choses, notre vie n’aura pas de sens. Nous risquons d’être déçus ou d’avoir des problèmes d’argent. Ou, pire, de perdre notre foi en Jéhovah et en son Royaume – TG2016 juillet

En évoquant notre pain quotidien, Jésus pensait probablement à nos besoins immédiats. C’est pourquoi il a enchaîné en expliquant que Dieu habille les fleurs des champs. Puis il a dit : « Ne vous habillera-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ? Ne vous inquiétez donc jamais, disant [...] : “Qu’allons-nous mettre ?” » Jésus a conclu en répétant ce conseil important : « Ne vous inquiétez jamais du lendemain » (Matthieu 6:30-34). Ces paroles montrent qu’au lieu de devenir matérialistes, nous devrions nous contenter de voir nos besoins quotidiens élémentaires satisfaits. Il s’agira peut-être d’un logement convenable, d’un emploi pour subvenir aux besoins de notre famille ou de sagesse pour faire face aux problèmes de santé. Mais si nos prières ne portaient que sur ce genre de besoins, d’ordre physique, ce serait l’indice d’un déséquilibre. Nous avons aussi des besoins spirituels, bien plus importants. – TG2015 15/6 p25 §7

Continuez à chercher
: La forme verbale grecque exprime une action continue et peut être traduite par « cherchez continuellement ». Les vrais disciples de Jésus ne cherchent pas le Royaume pendant un temps pour ensuite passer à autre chose. Ils doivent toujours donner la priorité au Royaume. Matthieu 6:33 - nwtsty notes d’étude

Jésus a indiqué quel genre d’objectifs nous devons nous fixer. Une personne spirituelle met le Royaume en premier dans sa vie. Jéhovah veillera à ce que nous ayons le nécessaire Matthieu 6:33 - TG2018 Février

Matthieu 6:34 Ce sage conseil de Jésus, « Ne vous inquiétez jamais », peut sembler difficile à suivre. Que voulait dire Jésus ? Évidemment, il n’a pas pu vouloir dire qu’un serviteur de Dieu ne connaîtrait jamais d’inquiétude. Jésus voulait faire comprendre à ses disciples qu’une inquiétude excessive ne résout pas les problèmes. Chaque jour ayant son lot de difficultés, un chrétien n’a pas besoin d’ajouter aux préoccupations présentes celles d’hier ou de demain. Souvent, un chrétien éprouve une inquiétude injustifiée parce qu’il se tourmente pour d’éventuels problèmes à venir. Mais il est inutile de se laisser dévorer par l’inquiétude à propos d’évènements dont tu ne sais rien. Pourquoi ? Parce que les choses tournent rarement aussi mal qu’on le craignait. De plus, aucune situation n’échappe au contrôle du Dieu sur qui tu peux rejeter toute ton inquiétude. Son nom même se comprend comme « il fait devenir » (Ex. 3:14). La signification profonde du nom divin nous assure donc que Dieu est parfaitement capable de veiller à ce que ses desseins en faveur de ses serviteurs s’accomplissent.- TG2016/12 §13,14

Jésus nous a recommandé de ne pas trop nous inquiéter (Mat. 6:34). L’inquiétude chronique demande une imagination active. Nous pouvons facilement dépenser beaucoup d’énergie à nous inquiéter de problèmes imaginaires, c’est-à-dire qui ne sont pas encore arrivés ou qui n’arriveront peut-être jamais. Les Écritures montrent qu’une telle inquiétude peut mener au découragement, voire à la dépression (Prov. 12:25). Combien il est important de suivre la recommandation de Jésus en ne nous inquiétant pas à l’excès et en traitant les problèmes au jour le jour – TG2016 avril

Jésus était tout à fait conscient que les humains imparfaits ont souvent tendance à porter des jugements catégoriques. Il a donc formulé cette prescription : “ Cessez de juger, afin de ne pas être jugés. ” (Mat. 7:1). Remarquez que Jésus n’a pas dit : “ Ne jugez pas ”, mais : “ Cessez de juger. ” Il savait que nombre de ses auditeurs avaient l’habitude de critiquer leurs semblables. Parce qu’ils suivaient des traditions non bibliques, les Pharisiens du Ier siècle jugeaient durement les autres. Les auditeurs de Jésus qui agissaient ainsi étaient exhortés à ‘ cesser de juger ’. Ils devaient plutôt ‘ continuer à libérer ’, autrement dit pardonner les manquements des autres. Est-ce également notre cas ? Si nous avons cette tendance, nous devrions faire tous nos efforts pour changer, afin de ne pas recevoir un jugement défavorable. – TG2008 15/3 p26-27 §5

En Matthieu 7:9-11, il est question de remettre une pierre au lieu de pain. Ces paroles de Jésus ont une portée encore plus grande quand on sait que dans les pays bibliques de l’Antiquité le pain avait la taille et la forme d’une pierre plate et ronde. Certaines espèces de serpents ressemblent à des poissons, et il existe un petit scorpion blanc qui fait penser à un œuf. Mais si un enfant demande du pain, un poisson ou un œuf, quel père lui donnerait une pierre, un serpent ou un scorpion ? - TG1990 15/5 p10 §10

[b]Soyez sur vos gardes, avertit Jésus, avec les faux prophètes qui viennent à vous en vêtements de brebis.” (Mat. 7:1
5). Il savait que Satan essaierait de diviser et de corrompre ses disciples. C’est pourquoi, dès le début de son ministère, il les mit en garde contre les faux enseignants. D’où viendraient ces faux enseignants? “Du milieu de vous”, a dit l’apôtre Paul vers 56 aux surveillants d’Éphèse. De l’intérieur de la congrégation, en effet, ‘se lèveraient des hommes qui proféreraient des choses tortueuses, afin d’entraîner les disciples à leur suite’. (Actes 20:29, 30.) Ces apostats égoïstes ne se contenteraient pas de faire leurs disciples; ils essaieraient “d’entraîner les disciples”, c’est-à-dire les disciples du Christ. L’apôtre Pierre (vers 64) a prédit aussi la corruption interne et a même décrit de quelle façon ces apostats s’y prendraient: “Il y aura (...) parmi vous de faux enseignants. Ceux-ci introduiront discrètement des sectes destructrices. (...) Par convoitise, ils vous exploiteront avec des paroles artificieuses.” (2 Pierre 2:1, 3). Comme des espions ou des traîtres dans un camp ennemi, les faux enseignants, bien que venant de l’intérieur de la congrégation, feraient pénétrer leurs opinions corruptrices d’une manière secrète ou camouflée. – Livre Prédicateurs (jv) chap4

« Méfiez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous en vêtements de brebis, mais qui au-dedans sont des loups rapaces » (Matthieu 7:15) Au Ier siècle, des faux prophètes et des apostats étaient déjà actifs et s’efforçaient d’affaiblir la congrégation chrétienne. Le terme « antichrist » employé par Jean comprenait tous ceux qui répandaient des mensonges et des tromperies religieuses sur Jésus Christ et ses enseignements. Le point de vue de Jéhovah sur ces individus ressort des propos de Paul, qui les qualifie de « fils de destruction ». Qu’en est-il de nos jours ? Les individus et les organisations qui constituent l’antichrist s’opposent toujours au Christ et à ses enseignements. Ils propagent volontairement des mensonges et des idées trompeuses dans le but de rendre obscures l’identité du Père, Jéhovah, et celle de son Fils, Jésus Christ. Nous avons de bonnes raisons de nous méfier de ces mensonges religieux. – TG2015 1/6

De même, a dit Jésus, tout bon arbre produit de beaux fruits, mais tout arbre pourri produit des fruits sans valeur ; un bon arbre ne peut porter des fruits sans valeur, ni un arbre pourri produire de beaux fruits. Tout arbre qui ne produit pas de beaux fruits est coupé et jeté au feu. Ainsi donc, c’est à leurs fruits que vous reconnaîtrez ces hommes. ” (Matthieu 7:17-20). Aux fruits que produisent les religions du monde on reconnaît qu’elles sont des ‘ arbres ’ pourris, promis à une destruction prochaine par Jéhovah lors de la grande tribulation – Livre Adorez Dieu (wt) chap13 §12

De nos jours, des centaines de millions de personnes professent le christianisme. Est-ce à dire qu’elles ont adopté le meilleur mode de vie? Certainement pas, car le simple fait de se prétendre chrétien ne prouve rien. D’ailleurs, Jésus a annoncé qu’il dirait à beaucoup de pseudo-chrétiens qui prétendraient le reconnaître comme leur Seigneur: “Je ne vous ai jamais connus! Éloignez-vous de moi, vous qui agissez en hommes qui méprisent la loi.” (Matthieu 7:23). Donc, si nous proclamons que nous sommes chrétiens, il serait bon de nous assurer que notre vie est bien conforme à l’exemple et à l’enseignement que nous a donnés le Fils de Dieu. Cela nous amène à soulever cette question: Que devrait-on observer dans la vie des vrais chrétiens qui puisse apporter la preuve que leur manière de vivre est dès à présent la meilleure qui soit? Il est essentiel de répondre à cette question si l’on veut identifier, parmi tous ceux qui prétendent croire en Jésus Christ, le groupe d’hommes qui représente sa vraie congrégation – Livre bw chap1 § 8

Jésus termine son discours par ces mots : « Celui qui entend les paroles que je viens de dire et les met en pratique sera comme un homme sage qui a construit sa maison sur le roc. Il a plu très fort, il y a eu une inondation, des vents violents ont soufflé, mais la maison ne s’est pas écroulée, car ses fondations étaient posées sur le roc » (Matthieu 7:24, 25). Pourquoi la maison est-elle restée debout ? Parce que l’homme « a creusé profond et a posé les fondations sur le roc » (Luc 6:48). Il ne suffit donc pas d’entendre les paroles de Jésus ; nous devons les mettre en pratique. Qu’en est-il de « celui qui entend les paroles [...] mais ne les met pas en pratique » ? Il est « comme un homme stupide qui a construit sa maison sur le sable » (Matthieu 7:26). La pluie, une inondation et des vents provoqueraient la chute de cette maison - jy chap35


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 435
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

perles spirituelles

Message  joston le Lun 15 Jan 2018 - 16:25

merci beaucoup pour tes recherches intéressante Merci super
avatar
joston
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017
Age : 66
Localisation : carros 06

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum