RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 8 JANVIER 2018 - MATTHIEU 4-5

Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 8 JANVIER 2018 - MATTHIEU 4-5

Message  Michèle le Jeu 4 Jan 2018 - 17:47

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU
Recherchons des perles spirituelles (8 min) : MATTHIEU 4-5


Mt 4:9 : À quelle tentation Satan a -t-il soumis Jésus ? (nwtsty note d’étude
« et il lui dit : “ Toutes ces choses, je te les donnerai si tu tombes et fais un acte d’adoration pour moi. ” »


Le verbe grec qui peut être traduit par « adorer » est ici à l’aoriste, ce qui indique une action momentanée. La traduction « fais [...] un acte d’adoration » souligne que le Diable n’a pas demandé à Jésus de lui rendre un culte constant ou continuel, mais d’accomplir « un [seul] acte d’adoration ». nwtsty note d’étude cahier 2018/01

Qu’en est-il de la tentation où Jésus a vu « tous les royaumes du monde » ? La domination du monde a été offerte à Jésus — mais aux conditions du Diable. Jésus comprenait bien que se prosterner devant Satan, c’était commettre un acte d’idolâtrie. Évidemment, il n’a pas vu littéralement tous les royaumes ; aucune montagne littérale ne permet une telle vue. Satan s’est peut-être servi d’une sorte de vision pour les montrer à Jésus, tout comme on se sert d’un projecteur et d’un écran pour montrer des photos de différents endroits de la terre. Toutefois, même s’il s’est servi d’une vision, l’« acte d’adoration » devait être réel, et non imaginaire (Mat. 4:8, 9). On pourrait donc penser que l’incitation à se jeter du parapet du temple impliquait une action réelle, avec des conséquences réelles, ce qui rendait la tentation beaucoup plus sérieuse que si elle était une simple vision.- TG2016 mars

Le Diable cherchait très ouvertement à usurper le culte qui revenait de droit à Jéhovah et à pousser Jésus à un acte d’infidélité ! Parce qu’il avait arrêté ses pensées sur le désir d’être adoré, cet esprit autrefois fidèle était devenu Satan le Diable, le tentateur dominé par le péché, avide et foncièrement méchant. À l’inverse, Jésus était résolu à rester fidèle à son Père céleste. En montrant à Jésus tous les royaumes du monde, le Diable lui proposait un pouvoir que jamais encore un humain n’avait détenu. Satan espérait que cette vue susciterait en lui l’ambition et le persuaderait qu’il pouvait devenir le dirigeant politique le plus puissant de la terre. Aujourd’hui, le Diable ne nous propose pas de royaume, mais il s’acharne à corrompre notre cœur par le biais de nos yeux, de nos oreilles et de nos pensées. – TG2008 15/11

Mt 4:23 : Quelles sont les deux activités importantes auxquelles Jésus s’est consacré ? (nwtsty note d’étude).
« Alors il se mit à parcourir toute la Galilée, enseignant dans leurs synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume et guérissant toutes sortes de maladies et toutes sortes d’infirmités parmi le peuple. »


Enseigner est différent de prêcher en ce que l’enseignant fait davantage que proclamer : il instruit, explique, démontre par des arguments convaincants et apporte des preuves. nwtsty note d’étude cahier 2018/01

Jésus n’a pas seulement prêché, ou proclamé, le Royaume de Dieu à ses contemporains. Il les a aussi enseignés — ce qui implique instruire, expliquer et convaincre par un raisonnement logique. Le Royaume était le thème de son message.

Durant tout son ministère, Jésus a enseigné à ses auditeurs ce qu’est le Royaume et ce que celui-ci fera. – TG2011 1/3

Jésus prêchait et enseignait avant tout par amour pour Dieu. Mais Jésus aimait aussi les vérités qu’il enseignait. Il considérait ces vérités comme des trésors inestimables, et il avait à cœur de les transmettre à autrui. Cet élan nous anime nous aussi, nous qui sommes des enseignants, des ‘ instructeurs publics ’.

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

A l’époque de Jésus et de ses disciples, le nom divin figurait bel et bien dans les copies des Écritures, tant dans les manuscrits hébreux que dans les manuscrits grecs. Lorsque Jésus citait les Écritures hébraïques ou en donnait lecture, il utilisait à coup sûr le nom divin, Jéhovah (Mt 4:4, 7, 10 - Dt 8:3 ; 6:16 ; 6:13) – it1 p1249

Jéhovah favorise les humbles, et pas les orgueilleux. Il cache la vérité « aux sages et aux intellectuels », à ceux qui sont sages et instruits aux yeux des hommes et qui, par orgueil, pensent ne pas avoir besoin de son aide. Par contre, il révèle la vérité aux « tout-petits », à ceux qui se tournent vers lui d’un cœur sincère et avec l’humilité d’un enfant. Jésus a lui-même observé les réactions de ces deux catégories de personnes. Beaucoup de chefs religieux, très instruits mais orgueilleux, n’ont pas saisi son enseignement, contrairement à d’humbles pêcheurs (Matthieu 4:18-22) Dans le même temps, des personnes riches et instruites, manifestant une humilité sincère, sont devenues ses disciples. – TG2013 1/1 p9

Heureux ceux qui sont conscients de leur pauvreté spirituelle. ” Matthieu 5:3. Jésus a énoncé ici une condition essentielle pour connaître l’accomplissement des promesses de Dieu : admettre notre “ pauvreté spirituelle ” et y remédier. Contrairement aux animaux, nous avons le besoin inné de comprendre le sens et le but de la vie. Seul Jéhovah Dieu peut combler ce besoin, ce qu’il fait par sa Parole. La Bible révèle son dessein pour la terre. Elle nous apprend pourquoi nous existons, pourquoi il y a tant de souffrance et ce que Dieu attend de nous. Pour mener une vie pleine de sens et satisfaisante, il est indispensable de comprendre ces vérités bibliques. Ceux qui prennent le temps d’étudier la Bible et d’appliquer ce qu’ils apprennent sont heureux. Pourquoi ? Parce qu’ils nouent ainsi une relation de confiance avec le Créateur, le “ Dieu heureux ”, Jéhovah - TG2011 1/7 p8

Jéhovah a pris l’initiative de nous témoigner son amour. Il nous fait profiter d’une demeure merveilleuse, la Terre. Il pourvoit à nos besoins physiques et matériels (Matthieu 5:43-48). Et surtout, il comble nos besoins spirituels ! Il nous donne sa Parole, la Bible. De plus, il nous invite à le prier en nous assurant qu’il nous entendra et qu’il nous donnera son esprit saint pour nous aider. Mais par-dessus tout, il a envoyé son Fils, l’être auquel il tenait le plus, pour qu’il devienne notre Rédempteur, afin que nous soyons délivrés du péché et de la mort. Vraiment, Jéhovah a fait preuve d’un amour immense à notre égard – lv chap1§2

DIEU PREND SOIN DE NOUS MATÉRIELLEMENT - « il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons et [...] il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes » (Mat. 5:45). Quels sont les effets du soleil et de la pluie ? Entre autres, grâce à eux, Jéhovah « comble » les humains « de nourriture et de gaieté » En effet, il veille à ce que la terre produise de la nourriture en abondance. Mais pourquoi tant d’humains souffrent-ils de la faim ? Parce que bien des dirigeants se préoccupent davantage de leur pouvoir et de leurs profits financiers que de la vie des gens. Bientôt, Jéhovah résoudra le problème de l’avidité en remplaçant le système politique actuel par le Royaume céleste, dont son Fils est le Roi. Plus personne n’aura alors faim TG16/6

5:48 — Pouvons-nous réellement être “ parfaits, comme notre Père céleste est parfait ” ? Oui, dans un sens relatif. Jésus était en train de parler de l’amour, et il disait à ses disciples d’imiter Dieu et d’être parfaits, ou complets, dans leur amour (Mat. 5:43-47). Comment cela ? En étendant leur amour à leurs ennemis. - TG2008 15/1 p29

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?


On notera que lorsque le Diable a poussé Jésus à transformer des pierres en pains, celui-ci a refusé de se servir de ses pouvoirs pour satisfaire ses désirs (Mat. 4:2-4). Par contre, il s’en est servi pour combler les besoins des autres. Comment pouvons-nous imiter l’altruisme de Jésus ? Il a exhorté les serviteurs de Dieu à avoir « l’habitude de donner » (Luc 6:38). Nous imiterons Jésus en étant généreux, selon nos possibilités, sur les plans matériel et spirituel. – TG2015 15/6 p4§6

Jésus a parfois nourri les gens sur le plan physique, mais, le plus souvent, il les nourrissait sur le plan spirituel. Il a d’ailleurs dit : L’homme doit vivre, non pas de pain seul, mais de toute parole qui sort par la bouche de Jéhovah. ” (Mat. 4:4). Nos publications enseignent des vérités bibliques indispensables pour obtenir la vie éternelle. Elles sont bien trop précieuses pour être gaspillées De même que nous devons nous alimenter pour entretenir nos forces physiques, de même il nous faut nous nourrir de la Parole de Dieu pour rester spirituellement vivants - km2009 05

Dans ce monde méchant, nous ne pouvons éviter de voir certaines choses sans valeur. De telles choses ont été imposées même à Jésus. Dans sa troisième tentative pour le détourner de la volonté divine, le Diable l’emmena [...] sur une montagne extraordinairement haute et lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire ”. (Mat. 4:8.) Pourquoi Satan s’y est-il pris ainsi ? Il voulait sans nul doute exploiter l’influence puissante des yeux. En voyant la splendeur de tous les royaumes du monde, Jésus céderait peut-être à un désir d’occuper une position éminente. Comment a-t-il réagi ?
Jésus ne s’est pas concentré sur cette offre alléchante. Il n’a pas laissé son cœur nourrir de mauvais désirs. Et il n’a pas eu besoin de réfléchir à la proposition du Diable pour la rejeter. Il a réagi immédiatement. “ Va-t’en, Satan ”, a-t-il ordonné (Mat. 4:10). Jésus est resté concentré sur ses relations avec Jéhovah et a répondu conformément à son but dans la vie : faire la volonté de Dieu. En conséquence, il a réussi à déjouer le piège sournois de Satan.
Il y a beaucoup à apprendre de l’exemple de Jésus. Premièrement, personne n’est immunisé contre les tactiques de Satan (Mat. 24:24). Deuxièmement, ce sur quoi nous fixons nos yeux peut renforcer les désirs de notre cœur, bons ou mauvais. Troisièmement, Satan exploitera “ le désir des yeux ” autant qu’il le pourra pour tenter de nous égarer (1 Pierre 5:8). Quatrièmement, nous aussi, nous pouvons nous opposer à Satan, surtout si nous agissons sans tarder – TG2010 15/4 p20

Jésus parlait-il seulement des efforts individuels de ses disciples ou pensait-il à une campagne de prédication organisée ? Puisqu’il serait impossible qu’une seule personne aille vers « toutes les nations », cette œuvre nécessiterait les efforts conjugués d’un grand nombre. C’est ce que Jésus a indiqué lorsqu’il a invité ses disciples à devenir des « pêcheurs d’hommes » (Matthieu 4:18-22). La pêche à laquelle il faisait allusion n’était pas celle pratiquée par un homme seul utilisant une ligne et un appât, assis sans rien faire, à attendre que le poisson morde. C’était plutôt une pêche au filet, activité nécessitant une main-d’œuvre importante et parfois des efforts coordonnés – TG2016 mai p9§4

QUI EST VRAIMENT HEUREUX ? - Tout le monde a envie d’être heureux. Jésus commence donc son discours en expliquant qui est réellement heureux. Voilà qui doit éveiller l’attention de ses auditeurs ! Mais certaines de ses idées doivent les étonner. (Matthieu 5:3-12). Que veut dire Jésus par « heureux » ? Ce n’est pas être jovial ou gai, comme lorsqu’on s’amuse. Le bonheur véritable est plus profond : il implique le vrai contentement, un sentiment de satisfaction et d’épanouissement. jy chap35

Le Sermon sur la montagne est particulièrement représentatif de l’incomparable sagesse des enseignements de Jésus. Ce discours consigné en Matthieu 5:3–7:27 n’excéderait guère une vingtaine de minutes, il contient plus de 20 citations des Écritures hébraïques et plus de 50 illustrations mais les conseils qu’il renferme sont éternels, aussi valables aujourd’hui qu’au moment où ils ont été donnés. Jésus y a abordé toutes sortes de sujets, depuis les relations avec autrui (5:23-26, 38-42 ; 7:1-5, 12) jusqu’à la pureté morale (5:27-32), en passant par la façon dont on peut donner un sens à sa vie (6:19-24 ; 7:24-27). Mais il ne s’est pas contenté de dire à ses auditeurs ce qu’était une conduite sage ; il le leur a aussi montré en donnant des explications, en les faisant raisonner et en présentant des preuves. - cl chap21 p209 §5

Des endeuillés “ heureux ”- Heureux ceux qui sont dans le deuil, puisqu’ils seront consolés. ” (Mat. 5:4). “ Ceux qui sont dans le deuil ” et “ ceux qui sont conscients de leur pauvreté spirituelle ” correspondent au même genre d’individus. Ils sont dans le deuil non pas en ce sens qu’ils se plaignent de leur sort dans la vie, mais plutôt en ce sens qu’ils sont tristes en raison de leur état de pécheurs et des conditions qui résultent de l’imperfection. Pourquoi ces endeuillés sont-ils “ heureux ” ? Parce qu’ils exercent la foi en Dieu et en Christ, et qu’ils sont consolés par les bonnes relations qu’ils entretiennent avec Jéhovah - km2013/02

Heureux “ ceux qui sont doux de caractère ” - “ Heureux ceux qui sont doux de caractère, puisqu’ils hériteront de la terre. ” (Mat. 5:5). La “ douceur de caractère ”, qui s’apparente à l’humilité, n’est ni de la faiblesse ni une douceur hypocrite (1 Tim. 6:11). Si nous sommes doux de caractère, nous montrerons notre humilité en accomplissant la volonté de Jéhovah et en acceptant sa direction. Notre douceur de caractère se verra aussi dans la façon dont nous traitons nos compagnons chrétiens et notre prochain – km2013/02

Pourquoi “ ceux qui ont le cœur pur ” sont heureux - Heureux ceux qui ont le cœur pur, puisqu’ils verront Dieu. ” (Mat. 5:8). Si nous avons “ le cœur pur ”, notre pureté se verra dans le choix des personnes et des choses auxquelles nous nous attachons, ainsi que dans nos désirs et dans nos mobiles. Nous manifesterons “ l’amour qui vient d’un cœur pur ”. (1 Tim. 1:5.) Étant purs intérieurement, nous ‘ verrons Dieu ’. Cela ne signifie pas forcément que nous le verrons au sens propre, car “ nul homme ne peut [...] voir [Dieu] et pourtant demeurer en vie ”. (Ex. 33:20.) Il est néanmoins possible de ‘ voir Dieu ’ en étudiant la vie de Jésus. En effet, étant donné qu’il reflétait à la perfection la personnalité divine, Jésus a pu dire : “ Qui m’a vu a vu le Père aussi. ” (Jean 14:7-9). D’un autre côté, les adorateurs de Jéhovah sur la terre peuvent ‘ voir Dieu ’ en observant ses actions en leur faveur (Job 42:5). Les chrétiens oints, quant à eux, voient Dieu au plein sens du terme lorsqu’ils sont ressuscités pour la vie spirituelle et qu’ils voient littéralement leur Père céleste. Un cœur pur est moralement et spirituellement saint ; par conséquent, il ne s’attarde pas sur des choses qui sont impures aux yeux de Jéhovah. Si nous avons le cœur pur, nos paroles et nos actes seront marqués par la pureté, et il n’y aura rien d’hypocrite dans notre service pour Jéhovah. – km2013 02

Les pacifiques ” deviennent fils de Dieu - “ Heureux les pacifiques, puisqu’ils seront appelés ‘ fils de Dieu ’. ” (Mat. 5:9). “ Les pacifiques ” se reconnaissent à ce qu’ils font et à ce qu’ils ne font pas. Si nous sommes de ceux à qui Jésus pensait, nous ‘ ne rendons pas le mal pour le mal ’. Au contraire, nous ‘ poursuivons toujours ce qui est bon envers les autres ’. Le terme grec rendu par “ pacifiques ” en Matthieu 5:9 signifie littéralement “ faiseurs de paix ”. Pour être du nombre des pacifiques dont parlait Jésus, nous devons travailler à la paix. Les faiseurs de paix ne font rien qui pourrait ‘ séparer les intimes ’. ) Les pacifiques que nous sommes agissent de manière à “ poursuivre la paix avec tous ” Les pacifiques sont heureux car “ ils seront appelés ‘ fils de Dieu ’ ”.
Les fidèles chrétiens oints ayant été adoptés par Jéhovah, ils sont “ fils de Dieu ”. À ce titre, ils bénéficient dès maintenant de relations étroites avec Jéhovah parce qu’ils exercent la foi en Christ et adorent d’un cœur complet “ le Dieu d’amour et de paix ” Qu’en est-il des “ autres brebis ” de Jésus, pacifiques elles aussi ? Jésus sera leur “ Père éternel ” pendant son Règne millénaire mais, à la fin de ce règne, il se soumettra à Jéhovah et ces brebis deviendront enfants de Dieu au plein sens du terme – km2013 02

Persécutés mais heureux
- “ Heureux ceux qui ont été persécutés à cause de la justice, puisque le royaume des cieux leur appartient. ” (Mat. 5:10). Développant sa pensée, Jésus poursuit : “ Heureux êtes-vous lorsqu’on vous outrage, qu’on vous persécute et qu’on dit mensongèrement contre vous toutes sortes de choses mauvaises, à cause de moi. Réjouissez-vous et bondissez de joie, puisque votre récompense est grande dans les cieux ; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont vécu avant vous. ” — Mat. 5:11, 12 Comme les prophètes de Dieu du passé, les chrétiens s’attendent à ce qu’on les outrage, qu’on les persécute, et qu’on parle mensongèrement contre eux, tout cela “ à cause de la justice ”. Toutefois, notre endurance et notre fidélité face à de telles épreuves nous procurent la satisfaction de plaire à Jéhovah et de l’honorer. Nos souffrances n’entament en rien le plaisir que nous avons à servir Jéhovah, maintenant ou dans l’avenir. Elles ne peuvent gâter le bonheur de régner avec Christ dans le Royaume céleste ou la joie d’être les sujets terrestres de ce Royaume et d’obtenir la vie éternelle. Ces bénédictions sont la preuve de la faveur, de la bienveillance et de la générosité de Dieu. – km2013 02

S’adressant à ses disciples, Jésus dit : « Vous êtes le sel de la terre » (Matthieu 5:13). Ce n’est évidemment pas à prendre au sens littéral. En fait, le sel est un agent conservateur. Une grande quantité de sel est stockée près de l’autel du temple de Dieu, car on s’en sert pour saler les offrandes. Le sel symbolise aussi l’absence de corruption ou de décomposition (Lévitique 2:13 ; Ézéchiel 43:23, 24). Les disciples de Jésus sont le « sel de la terre », car tel un agent conservateur, ils aident les personnes à ne pas tomber dans la corruption morale et spirituelle. Leur message peut ainsi préserver la vie de ceux qui y sont sensibles – Livre Jésus le chemin (jy) chap35

"Que votre lumière brille devant les hommes. ” (Mat. 5:16). Par ces mots, Jésus a chargé ses disciples d’étendre les bienfaits de la lumière spirituelle à d’autres : par la prédication (Jésus a consacré temps, énergie et ressources à faire connaître la lumière de la vérité partout où il trouvait des gens), par de belles œuvres (faire briller notre lumière est aussi une action quotidienne, Lorsque nous sommes en public — au travail, à l’école, etc. —, nous nous distinguons par notre conduite chrétienne, ce qui crée des occasions de faire connaître les vérités bibliques par notre comportement . Étant donné les ténèbres spirituelles qui nous entourent, cette lumière n’a jamais été si nécessaire. – km2011 05

Chercher la cause du problème. Jésus avait un fin discernement de la nature humaine. Il a montré comment résoudre les problèmes en remontant jusqu’à leur cause. Témoin les deux exemples suivants.
Vous avez entendu, a déclaré le Christ, qu’il a été dit à ceux des temps anciens : ‘ Tu ne dois pas assassiner ; mais celui qui commet un meurtre en répondra devant le tribunal. ’ Cependant moi je vous dis que tout homme qui continue d’être en colère contre son frère en répondra devant le tribunal. ” (Matthieu 5:21, 22). Jésus montrait ici que le problème du meurtre ne résidait pas tant dans l’acte violent que dans sa cause profonde : les inclinations que le meurtrier a cultivées dans son cœur. Si les gens ne laissaient pas monter en eux le ressentiment ou la colère, la violence préméditée disparaîtrait. Combien d’effusions de sang seraient évitées si cet enseignement était appliqué
Notez comment Jésus a mis le doigt sur la cause d’un autre problème qui occasionne beaucoup de chagrins. Il s’est adressé ainsi à la foule : “ Vous avez entendu qu’il a été dit : ‘ Tu ne dois pas commettre d’adultère. ’ Mais moi je vous dis que tout homme qui continue à regarder une femme de manière à éprouver une passion pour elle a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. Si donc ton œil droit te fait trébucher, arrache-le et jette-le loin de toi. ” (Matthieu 5:27-29). Jésus enseignait que la racine du problème, c’est ce qui précède la conduite immorale : les désirs immoraux. Celui qui se refuse à ruminer des désirs inconvenants et qui ‘ les arrache ’ de son esprit ne courra pas le risque d’une conduite immorale. – TG2005 15/3 p6

Quand il s’agit de péchés, Jésus s’attaque à la racine du problème. Ainsi, il ne se contente pas de dire : abstenez-vous de toute violence. Il nous recommande de ne pas laisser la colère couver dans notre cœur (Matthieu 5:21,22)). Pour l’adultère, pareillement, il ne se contente pas de l’interdire. Il nous met en garde contre la passion qui naît dans le cœur et qui conduit à l’infidélité. Il nous avertit aussi de ne pas laisser ce que nous regardons éveiller en nous un désir déplacé et exciter notre appétit sexuel (Matthieu 5:27-30). Jésus traite des causes, pas seulement des effets visibles. Il attire l’attention sur l’état d’esprit et les désirs qui donnent naissance aux péchés – cf chap5 p46-55 §11

Jésus donne des conseils sur la façon de réagir quand on nous blesse : « Quand quelqu’un est méchant avec vous, ne vous opposez pas à lui. Mais si on te gifle sur la joue droite, tends aussi l’autre joue » (Matthieu 5:39). Cela ne veut pas dire qu’il est interdit de se défendre ou de protéger sa famille si on nous attaque. Jésus parle d’une gifle. Une gifle n’a pas pour but de blesser gravement ni de tuer, mais d’humilier. Jésus veut dire que si quelqu’un essaie de nous inciter à nous battre ou à la dispute, que ce soit en nous giflant ou en nous insultant, nous ne devons pas riposter. Ce conseil est en accord avec la loi de Dieu sur l’amour du prochain. Jésus recommande donc à ses auditeurs : « Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent. » Il donne ensuite une puissante raison de le faire : « Alors vous serez vraiment les fils de votre Père qui est au ciel, lui qui fait lever le soleil sur les méchants et sur les bons, et qui fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes » (Matthieu 5:44, 45). Jésus résume ainsi cette partie de son discours : « Vous devez donc être parfaits, comme votre Père céleste est parfait » (Matthieu 5:48). Il ne veut évidemment pas dire que nous pouvons être parfaits au sens absolu. Mais en imitant Dieu, nous pouvons nous élargir dans notre amour, au point d’aimer nos ennemis - Livre Jésus le chemin (jy) chap35


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 395
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum