RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 20NOVEMBRE 2017 - MICHEE 1-7

Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 20NOVEMBRE 2017 - MICHEE 1-7

Message  Michèle le Jeu 16 Nov 2017 - 17:06

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU
Recherchons des perles spirituelles (8 min) : MICHEE 1-7


Mi 2:12 : Comment cette prophétie s’est-elle accomplie ? (w07 1/11 15 § 5).
‘ À coup sûr, je te réunirai tout entier, Jacob ; je ne manquerai pas de rassembler ceux qui restent d’Israël. Je les mettrai ensemble, [les regroupant] dans l’unité, comme du petit bétail dans l’enclos, comme un troupeau au milieu de son pacage ; elles seront bruyantes d’hommes ».


Son premier accomplissement a eu lieu en 537 avant notre ère, lorsqu’un reste Juif est revenu dans son pays après l’exil à Babylone. À l’époque moderne, la prophétie s’applique à “ l’Israël de Dieu ”. (Galates 6:16.) Depuis 1919, les chrétiens oints ont été rassemblés “ comme un troupeau au milieu de son pacage ”. Étant rejoints par une “ grande foule ” d’“ autres brebis ”, surtout depuis 1935, ils sont devenus “ bruyant[s] d’hommes ”. (Révélation 7:9 ; Jean 10:16.) Ensemble, ils favorisent avec zèle le vrai culte – TG2007

Ces paroles trouvent de nos jours un accomplissement sur l’Israël spirituel (Galates 6:16). À compter de 1919 particulièrement, les obstacles qui empêchaient le reste des chrétiens oints de s’échapper de Babylone la Grande, l’empire religieux qui les tenait captifs, ont été balayés (Révélation 18:2). Conformément à la prophétie de Michée, ces chrétiens ont été rassemblés ‘comme du petit bétail dans l’enclos, comme un troupeau dans son pâturage’. Puisque la “grande foule” d’“autres brebis” se joint à eux depuis 1935, ils sont bel et bien devenus “une masse bruissante d’hommes”. – TG1989 1/5 p14

En 1919, les chrétiens oints fidèles ont définitivement rompu tout lien avec la chrétienté et ont entrepris de proclamer la bonne nouvelle du Royaume à toutes les nations. Dans un premier temps, ils ont recherché les derniers membres de l’Israël spirituel. Ensuite, ils ont commencé à rassembler les “ autres brebis ”, et les deux groupes sont devenus “ un seul troupeau, un seul berger ”. (Jean 10:16.) Bien qu’ils servent à présent Jéhovah dans 236 pays et territoires, tous ces adorateurs fidèles ont véritablement été regroupés “ dans l’unité ”. Désormais, l’enclos des brebis est ‘ bruyant d’hommes ’, de femmes et d’enfants qui placent leur espérance, non dans le système de choses actuel, mais dans le Royaume de Dieu, qui établira bientôt un paradis terrestre. – TG2003 15/8 p12-13 § 22

Mi 7:7 : Pourquoi devons-nous « rester dans l’attente » de Jéhovah ? (w03 15/8 24 § 20)..
« Mais pour moi, c’est Jéhovah que je guetterai. Je veux rester dans l’attente du Dieu de mon salut. Mon Dieu m’entendra ».


Celui qui reste dans l’attente, autrement dit qui est patient, n’est pas déçu de ce que le jour de Jéhovah ne soit pas encore venu. Il est vrai que nous aspirons tous à la fin du présent monde méchant. Néanmoins, chaque semaine, des milliers de personnes commencent seulement à marcher avec Dieu. Lorsque nous y songeons, n’est-ce pas une excellente raison de rester dans l’attente ? À ce propos, un Témoin de longue date a dit : “ Quand je considère mes 55 années de prédication écoulées, je suis convaincu que je n’ai rien perdu en attendant Jéhovah. Au contraire, je me suis épargné bien des douleurs. ” Éprouvez-vous les mêmes sentiments ? – TG2003

Nous devons plutôt être vigilants sur le plan spirituel et vivre jour après jour en personnes qui sont prêtes. Il nous faut avoir le bon état d’esprit... et les actions qui y correspondent. En étant ainsi dans l’attente, vous montrerez que vous êtes prêt, que vous guettez le jour de Jéhovah. Vous ne vous inquiéterez pas de savoir à quelle date ce jour peut venir ni combien de temps vous devrez l’attendre. Toutes les prophéties concernant ce jour se réaliseront au moment prévu par Jéhovah et ne seront pas en retard. jd p39-40

Jéhovah Dieu ne veut pas que nous nous épuisions ni que nous baissions les bras durant l’attente. Il nous a confié une œuvre et il se réjouit de voir que nous utilisons la période d’attente à accomplir cette œuvre avec zèle. Il souhaite que nous soyons de ceux dont Paul a parlé dans sa lettre aux Hébreux : “ Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour avoir la pleine certitude de l’espérance jusqu’à la fin, afin que vous ne deveniez pas paresseux, mais que vous soyez des imitateurs de ceux qui, grâce à la foi et à la patience, héritent des promesses. Hébreux 6:11, 12.
Ne nous lassons donc pas. Au contraire, puissent nos relations personnelles avec Jéhovah Dieu, notre foi dans le sacrifice rédempteur de Jésus, et notre radieuse espérance dans le nouveau système de choses nous stimuler - TG2004 1/10 p20-23

Michée n’a pas attendu la fin sans rien faire. Il est resté occupé dans son activité de prophète. Nous qui attendons le jour de Jéhovah, nous devrions également avoir des « actes de sainte conduite » et des « actions marquées par l’attachement à Dieu » (2 Pierre 3:11, 12). La patience de Jéhovah donne aux gens le temps de se repentir - km 1/14 p1

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Les prières de qui Dieu exauce-t-il ? Les contemporains méchants de Mika peuvent-ils espérer la faveur de Jéhovah ? Évidemment non ! Michée 3:4 déclare : “ Ils appelleront Jéhovah à l’aide, mais il ne leur répondra pas. Et il leur cachera sa face en ce temps-là, dans la mesure où ils ont commis le mal dans leurs manières d’agir. ” Ce passage met en évidence une idée très importante. Jéhovah ne répondra pas à nos prières si nous pratiquons le péché. Il ne nous répondra pas si nous menons une double vie, si nous cachons de mauvaises actions en faisant semblant de le servir fidèlement. David a chanté, selon Psaume 26:4 : “ Je ne me suis pas assis avec les hommes faux ; et avec ceux qui cachent ce qu’ils sont, je n’entre pas. ” Jéhovah répondra encore moins aux prières de ceux qui enfreignent délibérément sa Parole ! – TG2003 15/8 p14-15 §6,7

Juda n’a aucune chance d’échapper à la condamnation de Jéhovah. Conformément à la prophétie rapportée en Michée 3:12, Sion sera “ labourée comme un champ (une ville renversée et complètement dévastée). Vivant au XXIe siècle, nous savons que ces paroles se sont réalisées en 607 avant notre ère, lorsque les Babyloniens ont dévasté Juda et Jérusalem. Cette dévastation a donc eu lieu des dizaines d’années après que Michée l’a prophétisée, mais celui-ci ne doutait pas qu’elle se produirait. C’est avec la même confiance que nous devrions attendre la fin prédite du présent système de choses méchant au “ jour de Jéhovah ”. - TG2003 15/8 p17 §14

Michée n’a pas vu se réaliser toutes les prophéties que Jéhovah lui avait inspirées. Celle-ci par exemple : « Dans la période finale des jours, [...] la montagne de la maison de Jéhovah s’établira solidement au-dessus du sommet des montagnes, oui elle s’élèvera au-dessus des collines ; et vers elle devront affluer des peuples. Oui, des nations nombreuses iront et diront : “Venez et montons à la montagne de Jéhovah” » (Michée 4:1, 2). Mika est mort longtemps avant l’accomplissement de cette prophétie. Malgré tout, il avait toujours été déterminé à rester fidèle à Jéhovah, même au péril de sa vie, quoi que fassent les autres autour de lui. À ce propos, il a écrit : « Tous les peuples, eux, marcheront chacun au nom de son dieu, mais nous, nous marcherons au nom de Jéhovah notre Dieu pour des temps indéfinis, oui pour toujours » (Michée 4:5).
Michée a pu attendre patiemment en des temps éprouvants parce qu’il était absolument sûr que Jéhovah tiendrait toutes ses promesses. Cet homme de foi avait confiance en Jéhovah.
Avons-nous la même confiance en Jéhovah ? Nous avons de bonnes raisons pour cela. Par exemple, nous voyons de nos propres yeux s’accomplir la prophétie de Michée. Durant « la période finale des jours », des millions de personnes de toutes nations et tribus et langues affluent vers « la montagne de la maison de Jéhovah » - TG2013 15/11 p11 §6,7

Pour bénéficier de la faveur et de la bénédiction divine, nous devons marcher au nom de Jéhovah. Cette idée est exprimée avec clarté en Michée 4:5, où le prophète déclare : “ Tous les peuples, eux, marcheront chacun au nom de son dieu, mais nous, nous marcherons au nom de Jéhovah notre Dieu pour des temps indéfinis, oui pour toujours. ” Marcher au nom de Jéhovah ne signifie pas simplement dire qu’il est notre Dieu. Cela demande plus que la participation aux réunions chrétiennes et à la prédication du Royaume, même si ces activités sont essentielles. Marcher au nom de Jéhovah, c’est lui être voué et s’efforcer de le servir fidèlement par amour, de toute son âme. Nous qui sommes ses adorateurs, nous sommes déterminés à marcher au nom de Jéhovah, notre Dieu, pour l’éternité. – km2007 Décembre § 19

Michée a écrit : « Tous les peuples, eux, marcheront chacun au nom de son dieu, mais nous, nous marcherons au nom de Jéhovah notre Dieu pour des temps indéfinis, oui pour toujours » (Michée 4:5). Le fait que Jéhovah ait permis aux Étudiants de la Bible d’adopter son nom était plus qu’un grand honneur. C’était aussi une preuve rassurante de son approbation.
Marcher au nom de Jéhovah implique au moins trois actions : - faire connaître ce nom aux autres, sachant que seuls ceux qui l’invoqueront seront sauvés : refléter les qualités de Jéhovah, surtout son amour ; se soumettre avec joie aux normes justes de notre Père, afin de ne pas salir son saint nom. TG2013 15/3 p28 § 16,17

La plus grande récompense de ceux qui observent les commandements de Dieu est qu’ils entretiennent des relations plus étroites avec lui. Quand quelqu’un respecte les normes de son Auteur et qu’il remarque à quel point elles sont raisonnables et profitables, il n’en éprouve que plus d’affection pour Lui. Le prophète Michée a remarquablement décrit ces relations plus profondes : Tous les peuples, eux, marcheront chacun au nom de son dieu, mais nous, nous marcherons au nom de Jéhovah notre Dieu pour des temps indéfinis, oui pour toujours. ” (Michée 4:5). Quel privilège nous avons de marcher au nom de Jéhovah, de défendre sa réputation et de reconnaître son autorité dans notre vie ! Tout naturellement, nous voulons refléter ses qualités. Individuellement, cherchons à affermir nos relations avec Dieu. – km2012 Décembre § 12

Considérons Michée 6:3-5 et voyons comment Jéhovah traite les Israélites. Rappelons-nous qu’aux jours de Michée, ce peuple se montre rebelle. Pourtant, Jéhovah s’adresse à lui avec compassion, lui disant : “ Ô mon peuple. ” Il le supplie : “ Ô mon peuple, souviens-toi, s’il te plaît. ” Au lieu de l’accuser durement, il essaie de toucher son cœur en demandant : “ Que t’ai-je fait ? ” Il l’invite même à ‘ témoigner contre lui ’.
Quel bel exemple Jéhovah donne à chacun d’entre nous ! Avec compassion, il va jusqu’à appeler les rebelles d’Israël et de Juda du temps de Michée “ mon peuple ”, et à leur dire “ s’il te plaît ”. À coup sûr, nous devrions donc être compatissants et bons TG2003 15/8 19-20 §3,4

Michée 6:8 « Il t’a révélé, ô homme tiré du sol, ce qui est bon. Et qu’est-ce que Jéhovah réclame de toi, sinon de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher modestement avec ton Dieu ? » “ Marcher modestement avec ton Dieu. ” Dans la Bible, le terme “ marcher ” signifie “ suivre une certaine ligne de conduite ”. Nous marchons avec Dieu quand nous suivons le mode de vie qu’il recommande dans sa Parole. Mais nous devons le faire “ modestement ”. Cela implique de reconnaître devant lui notre petitesse, notre état de pécheurs et nos limites. Ainsi, marcher modestement avec Dieu, c’est avoir une vision réaliste de ce qu’il attend de nous et de ce que nous sommes en mesure de donner – TG2012 1/11 p22

Quelqu’un de modeste est conscient des limites que le péché adamique lui impose. Il nous faut admettre que nous sommes nés dans le péché ; c’est un premier pas indispensable pour fuir tout péché volontaire. 6 Pourquoi la modestie, associée à l’humilité, est-elle si importante pour ne pas pécher volontairement ? Parce qu’une personne modeste connaît le pouvoir que le péché exerce. - jd p99-105

Il ne suffit pas d’avoir la Parole de Dieu en mémoire pour rester attaché aux normes de Jéhovah. Le prophète Mika donne des précisions sur ce qui est nécessaire pour appliquer la Parole de Dieu : “ Celui qui a de la sagesse pratique craindra ton nom. ” (Michée 6:9). Pour avoir de la sagesse pratique, c’est-à-dire pour appliquer ce que nous savons, nous devons craindre le nom de Dieu. - jd p93 §21

Michée 6:9 déclare : « Celui qui a de la sagesse pratique craindra [le] nom [de Dieu]. » Craindre ce nom implique de respecter Jéhovah. Cela signifie avoir une révérence salutaire pour ce que son nom représente, notamment ses normes. Pour respecter quelqu’un, il faut savoir ce qu’il pense. On peut alors lui faire confiance et apprendre de lui, en imitant ses sages décisions et en en récoltant les bons fruits. Si nous nous soucions des effets à long terme de nos actes sur notre relation avec Jéhovah et fondons nos décisions sur ses normes, c’est que nous sommes en train d’acquérir la sagesse pratique.

Michée 6:9 : “ La voix même de Jéhovah crie à la ville, et celui qui a de la sagesse pratique craindra ton nom. ” Comment des gens de toutes les nations entendent-ils “ la voix même de Jéhovah ”, et quel est le rapport avec la pratique de la justice ? Évidemment, personne aujourd’hui n’entend littéralement la voix de Dieu. Par contre, notre œuvre mondiale de prédication fait bel et bien entendre la voix de Jéhovah à des personnes de toutes races et de toutes classes sociales. En conséquence, ceux qui écoutent ‘ craignent le nom ’ de Dieu, ils en viennent à avoir du respect pour ce nom. En prêchant le Royaume avec zèle, nous agissons à coup sûr avec justice et amour. En faisant connaître le nom de Dieu à tous, sans partialité, nous ‘ pratiquons la justice ’. - TG2003 15/8 p21

Marcher avec Jéhovah nous procure incontestablement des bienfaits. En Michée 7:14, Michée compare le peuple de Dieu à des brebis en sécurité auprès de leur berger. Aujourd’hui, dans l’accomplissement principal de cette prophétie, le reste de l’Israël spirituel ainsi que les “ autres brebis ” trouvent la sécurité auprès de leur Berger en qui ils ont confiance, Jéhovah. Ils résident ‘ seuls dans une forêt — au milieu d’un verger ’, séparés spirituellement d’un monde de plus en plus agité et dangereux. – TG2003 15/8 p19 § 21

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

Compte sur la force que Jéhovah donne : La mission de Michée était difficile. Mais il a compté sur la force que Jéhovah donne (Michée 3:8 « Moi, par contre, je suis devenu plein de force, avec l’esprit de Jéhovah, ainsi que de justice et de puissance, afin de révéler à Jacob sa révolte et à Israël son péché »). Ce n’est pas un hasard si, dans sa Parole, Jéhovah nous recommande de nous appuyer sur la force qu’il fournit. Il donne généreusement de la puissance à ceux qui sont fatigués, pour qu’ils puissent assumer leurs responsabilités théocratiques – km2014 Janvier

Beaucoup de ceux qui se prétendent disciples du Christ ne montrent pas le même empressement à ‘ donner gratuitement ’. De nombreux ecclésiastiques de la chrétienté n’acceptent d’instruire que “ pour un prix ”. (Michée 3:11.) Certains se sont même enrichis sur le dos des fidèles. À l’inverse, les Témoins de Jéhovah s’efforcent d’imiter Jésus et ses premiers disciples. Ils n’ont aucun clergé rémunéré. Chaque Témoin est un ministre qui a la responsabilité de prêcher la “ bonne nouvelle du royaume ”. De cette façon, même “ ceux qui n’ont pas d’argent ” peuvent entendre le message de la Bible. Bien que leur œuvre mondiale soit financée par des offrandes volontaires, les Témoins ne réclament jamais d’argent. Authentiques ministres de Dieu, ils ne sont pas “ des colporteurs de la parole de Dieu ” ; ils parlent “ avec sincérité, oui comme envoyés de Dieu ”. – TG2003 1/8 p20

Il existe aussi une solution durable. La Bible parle d’un monde nouveau à venir où chacun se sentira en sécurité. La Parole de Dieu promet : « Ils seront assis chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne qui les fasse trembler » (Michée 4:4). À cette époque, personne n’éveillera en nous un sentiment d’insécurité ni ne nous fera de mal. Nous ne nous rappellerons même plus les traumatismes du passé. Dieu et son Fils, Christ Jésus, établiront « la vraie justice ». Les humains connaîtront alors « le calme et la sécurité pour des temps indéfinis » - TG2006 n°1

Aux sens prophétique et figuré. Le figuier et la vigne sont mentionnés ensemble dans de nombreux textes, et les paroles de Jésus en Luc 13:6 montrent qu’on plantait souvent des figuiers dans les vignes. L’expression ‘ assis sous sa vigne et sous son figuier ’ symbolisait des conditions de paix, de prospérité et de sécurité. Michée 4:4 .
En raison de l’importance du figuier dans la vie du peuple, il est compréhensible qu’il soit si souvent cité dans les prophéties. Comme il constituait une importante ressource alimentaire de la nation, une très mauvaise récolte était catastrophique. Ainsi, les prophètes le mentionnaient en particulier lorsqu’ils prédisaient la destruction, ou suppression, pour le pays – it1 Figue

1:16 En Israël, on associait la calvitie à la honte, au deuil et à la détresse. Dans certaines nations païennes, la coutume voulait que l’on se rase entièrement la tête lorsqu’on pleurait la mort d’un parent. Quoique la calvitie naturelle ne fût pas considérée comme une impureté sous la Loi, les Israélites ne devaient pas se raser la tête en signe de deuil, car ils étaient “un peuple saint pour Jéhovah”. Toutefois, Michée dit aux habitants d’Israël et de Juda de tondre leur chevelure, car, du fait de leur conduite pécheresse et idolâtre, ils ne constituaient plus une nation sainte et méritaient l’exil, eux et leurs enfants. TG1989 1/5 14

Vraiment ceux qui restent de Jacob deviendront, au milieu de peuples nombreux, comme une rosée venant de Jéhovah, comme de grosses averses sur la végétation, qui n’espère pas l’homme ou n’attend pas les fils de l’homme tiré du sol. ” (Michée 5:7). Qui sont aujourd’hui “ ceux qui restent de Jacob ” ? Ce sont les Israélites spirituels, le reste de “ l’Israël de Dieu ”. (Galates 6:16.) Comme une “ rosée venant de Jéhovah ”, comme “ de grosses averses sur la végétation ”, ils ont un effet vivifiant sur de ‘ nombreux peuples ’ de la terre. Oui, les chrétiens oints sont une bénédiction que Dieu envoie aux humains. Il utilise ces prédicateurs du Royaume pour communiquer à tous un message d’espérance véritable. – TG2003 15/8 p9 § 1

5:7, 8. Pour beaucoup aujourd’hui, les chrétiens oints sont “ comme une rosée venant de Jéhovah ”, une bénédiction divine. Il en est ainsi parce que Dieu utilise les oints pour proclamer le message du Royaume. Les “ autres brebis ” contribuent à réconforter spirituellement les gens en soutenant activement les oints dans l’œuvre de prédication. Quel privilège nous avons de participer à cette œuvre qui apporte vraiment du réconfort à nos semblables ! – TG2007 1/11 p16

Dans le message du prophète Mika, ceux qui offrent ‘ les jeunes taureaux de leurs lèvres ’ sont comparés à un lion. Il a écrit : “ Ceux qui restent de Jacob deviendront parmi les nations [...] comme un lion parmi les bêtes de la forêt, comme un jeune lion à crinière parmi les troupeaux de moutons : quand il passe pour de bon, il piétine et déchire réellement ; et il n’y a personne qui délivre. ” (Michée 5:8). Pourquoi cette comparaison ? De nos jours, les serviteurs de Dieu, le reste oint en tête, doivent être courageux comme des lions pour proclamer le message d’avertissement aux nations.
Proclamez-vous avec le courage d’un lion l’avertissement qui constitue un aspect de notre message ? Vous avez besoin d’un tel courage non seulement le jour où vous comparaissez devant des autorités, mais encore lorsque vous vous adressez à des camarades, à des collègues ou à des membres non croyants de votre famille (Michée 7:5-7). Comment parviendrez-vous à rassembler votre courage face à l’opposition ou à l’indifférence ? Écoutez comment Michée s’est acquitté de sa rude tâche qui consistait à annoncer la destruction et de Samarie, et de Jérusalem : “ Je suis devenu plein de force, avec l’esprit de Jéhovah, ainsi que de justice et de puissance, afin de révéler à Jacob sa révolte et à Israël son péché. ” (Michée 1:1, 6 ; 3:8). Vous aussi, vous pouvez ‘ devenir plein de force ’, car vous aussi vous pouvez recevoir une part généreuse de l’esprit puissant de Dieu (Zacharie 4:6). Si vous vous reposez sur Dieu dans la prière, vous parviendrez à proclamer les paroles qui feront peut-être tinter des oreilles - jd p170-171 §8,9

Sois patient - Mika a écrit : « Pour moi, c’est Jéhovah que je guetterai. Je veux rester dans l’attente du Dieu de mon salut » (Michée 7:7). Bien sûr, Michée n’a pas attendu la fin sans rien faire. Il est resté occupé dans son activité de prophète. Nous qui attendons le jour de Jéhovah, nous devrions être occupé spirituellement – km2014 Janvier

Avançons vers la lumière
- En signalant la présence de récifs dangereux, les phares ont sauvé la vie à un nombre incalculable de personnes. Mais, pour le voyageur épuisé, la vue d’une lumière au loin signifie autre chose encore : la proximité du lieu de destination. Le parallèle est facile à établir avec les chrétiens d’aujourd’hui, qui sont sur le point d’achever leur long voyage à travers un monde dangereux et enténébré au sens spirituel. Le peuple de Dieu évolue dans un tel environnement. Il a néanmoins une magnifique perspective de salut qui est, pour lui, au sens figuré, une lumière fiable (Michée 7:8 « Ne te réjouis pas à mon sujet, ô mon ennemie ! Même si je suis tombée, oui je me relèverai ; même si j’habite dans les ténèbres, Jéhovah sera pour moi une lumière »). Grâce à Jéhovah et à sa Parole écrite, “ la lumière est apparue pour le juste, et la joie pour ceux qui ont le cœur droit ”. Des chrétiens se sont pourtant laissé distraire et entraîner loin de la lumière de Jéhovah ; leur foi a fait naufrage en se heurtant à ‘ des écueils ’, tels le matérialisme, l’immoralité, ou l’apostasie. Ainsi, comme au Ier siècle, certains aujourd’hui “ ont fait naufrage en ce qui concerne leur foi ”. Le monde nouveau est comparable au port d’attache vers lequel nous faisons cap. Il est maintenant tout proche. Quelle tragédie ce serait si nous perdions l’approbation de Jéhovah ! TG2007 15/10 p12

En Michée 7:18, 19, le prophète souligne le désir qu’a Jéhovah de pardonner à ceux qui se repentent. Le verset 18 dit qu’il ‘ pardonne la faute ’ et ‘ passe sur la transgression ’. D’après le verset 19, il ‘ jettera dans les profondeurs de la mer tous leurs péchés ’. Quelle leçon pouvons-nous en tirer ? Demandons-nous si nous imitons Jéhovah à cet égard. Pardonnons-nous les fautes que d’autres commettent contre nous ? S’ils se repentent et s’efforcent de se corriger, nous voudrons assurément imiter Jéhovah, qui est désireux de pardonner complètement et définitivement. Lorsque Jéhovah pardonne des péchés, il les supprime pour toujours – TG2003 15/8 p24 § 23

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 435
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 20NOVEMBRE 2017 - MICHEE 1-7

Message  Michèle le Ven 17 Nov 2017 - 15:43

En complément de Michée 2:12

12 L’union des derniers Israélites spirituels est heureusement illustrée en Michée 2:12, où Jéhovah déclare: “Je les mettrai de telle sorte qu’ils ne feront qu’un, comme du petit bétail dans l’enclos, comme un troupeau au milieu de son pâturage; ce sera une masse bruissante d’hommes.” Que voit-on dans les assemblées des serviteurs de Jéhovah? Des milliers de personnes qui écoutent attentivement et sans bruit pour ne rien perdre, qui paissent sous la houlette de Jéhovah et du Roi-Berger qu’il a établi. Asiatiques, Noirs ou Blancs, membres du reste oint ou “autres brebis”, tous sont unis dans ce troupeau. Oui, nos assemblées et les réunions de nos congrégations constituent autant de preuves irréfutables que dans le monde entier notre union est devenue, grâce au Royaume, une réalité de notre temps.

13 Mais que dire de ces paroles de Michée: “Ce sera une masse bruissante d’hommes.” Avez-vous remarqué ce qui se passe avant et après le programme de nos diverses réunions? On entend précisément le bruit qui traduit le bonheur que nous éprouvons en compagnie les uns des autres, le brouhaha de conversations agréables dans lesquelles nous partageons notre joie avec nos compagnons chrétiens et parlons de notre service pour Jéhovah. Qui plus est, le peuple de Dieu dans son ensemble devient également ‘bruissant’ en ce sens qu’il se multiplie constamment. Et puisque de nouvelles congrégations se forment sans cesse, le son harmonieux du chant de louange à Jéhovah va crescendo par toute la terre. — Psaume 96:1-3.

14 Cette heureuse union, comparable à celle d’un troupeau rassemblé dans un même enclos, ne passe pas inaperçue. TG1984 1/6 §12, 13,14

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 435
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum