RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 2 OCTOBRE 2017 - DANIEL 7-9

Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 2 OCTOBRE 2017 - DANIEL 7-9

Message  Michèle le Jeu 28 Sep 2017 - 16:17

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : DANIEL 7-9


Dn 9:24 : Quand « le Saint des Saints » a-t-il été oint ? (w01 15/5 27).
Soixante-dix semaines ont été déterminées sur ton peuple et sur ta ville sainte, afin de mettre un terme à la transgression, et de supprimer le péché, et de faire propitiation pour la faute, et d’amener la justice pour des temps indéfinis, et d’apposer un sceau sur vision et prophète, et d’oindre le Saint des Saints »

Daniel 9:24-27 est une prophétie qui a trait à la venue de “ Messie le Guide ”, autrement dit du Christ. Par conséquent, l’onction prédite du “ Saint des Saints ” ne se rapporte pas à l’onction du Très-Saint du temple de Jérusalem. L’expression “ Saint des Saints ” désigne plutôt le sanctuaire céleste de Dieu — le Très-Saint céleste — dans le grand temple spirituel de Jéhovah. — Hébreux 8:1-5 ; 9:2-10, 23.
Quand le temple spirituel de Dieu est-il entré en fonction ? Considérez ce qui s’est passé lorsque Jésus s’est présenté pour être baptisé en 29 de notre ère. À compter de ce moment, il a accompli les paroles de Psaume 40:6-8. L’apôtre Paul a plus tard révélé que Jésus avait fait cette prière à Dieu : “ Sacrifice et offrande, tu n’en as pas voulu, mais tu m’as préparé un corps. ” (Hébreux 10:5). Jésus savait que Dieu ‘ ne voulait pas ’ que l’on continue d’offrir des sacrifices d’animaux au temple de Jérusalem. Jéhovah lui avait préparé un corps humain parfait pour qu’il l’offre en sacrifice. Jésus a également dit, de tout son cœur : “ Vois ! Je suis venu (dans le rouleau du livre il est écrit à mon sujet) pour faire ta volonté, ô Dieu ! ” (Hébreux 10:7). Quelle a été la réponse de Jéhovah ? On la lit ainsi dans l’Évangile de Matthieu : “ Après avoir été baptisé, Jésus aussitôt remonta de l’eau ; et, voyez, les cieux s’ouvrirent, et il vit descendre comme une colombe l’esprit de Dieu qui venait sur lui. Voyez ! Il y eut en outre une voix venant des cieux qui disait : ‘ Celui-ci est mon Fils, le bien-aimé, que j’ai agréé. ’ ” — Matthieu 3:16, 17.
En approuvant la présentation du corps de Jésus en vue du sacrifice, Jéhovah Dieu laissait entendre qu’un autel supérieur à celui du temple de Jérusalem était venu à l’existence. Il s’agissait d’un autel selon la “ volonté ” de Dieu, autrement dit d’une disposition visant à accepter la vie humaine de Jésus en sacrifice (Hébreux 10:10). L’onction de Jésus par l’esprit saint signifiait que Dieu avait désormais mis en place l’ensemble de son temple spirituel. Par conséquent, c’est au moment du baptême de Jésus que la demeure céleste de Dieu a été ointe, ou mise à part, comme “ Saint des Saints ” du grand temple spirituel. TG2001

Plus de cinq siècles à l’avance, la Bible a prophétisé l’année exacte où apparaîtrait le Messie. Ce moment a été calculé en semaines symboliques dites “ semaines d’années ”, où chaque jour représente une année. Selon la prophétie, il y aurait 7 plus 62 de ces semaines, soit 69 semaines d’années. Cela équivaut à 483 ans. Cette période a débuté au moment où Nehémia est arrivé à Jérusalem et a commencé à la reconstruire. L’histoire perse situe cette date en 455 avant notre ère (Nehémia 2:1-5). Jésus a été baptisé et est devenu le Messie 483 ans plus tard, en l’an 29 de notre ère, exactement comme prévu. TG12 1/1 p16

L’onction du Saint des Saints.
Jésus fut oint avec de l’esprit saint au moment de son baptême, car l’esprit saint descendit sur lui représenté de façon visible sous la forme d’une colombe. Mais l’onction du “ Saint des Saints ” désigne plus que l’onction du Messie, car cette expression ne se rapporte pas à un individu. “ Le Saint des Saints ” ou “ le Très-Saint ” est l’expression employée pour désigner le vrai sanctuaire de Jéhovah Dieu (Dn 9:24 ; Ex 26:33, 34 ; 1R 6:16 ; 7:50). Par conséquent, l’onction du “ Saint des Saints ” dont il est question dans le livre de Daniel doit avoir trait à “ la tente plus grande et plus parfaite, non faite par des mains ”, celle où Jésus Christ, le Grand Prêtre souverain, entra “ avec son propre sang ”. (Hé 9:11, 12.) Quand Jésus présenta la valeur de son sacrifice humain à son Père, le ciel même avait l’aspect de la réalité spirituelle représentée par le Très-Saint du tabernacle et du temple qui vint ensuite. La demeure céleste de Dieu avait effectivement été ointe, ou mise à part, pour être “ le Saint des Saints ” dans les structures du grand temple spirituel qui vint à l’existence au moment où Jésus fut oint avec de l’esprit saint en 29 de n. è. – it2 Soixante-dix semaines

Dn 9:27 : Quelle alliance fut gardée en vigueur pour la multitude jusqu’à la fin de la 70e semaine d’années, soit en 36 de notre ère ?
(w07 1/9 20 § 4).
Et il devra garder [l’]alliance en vigueur pour la multitude pendant une semaine ; et à la moitié de la semaine il fera cesser sacrifice et offrande. “ Et sur l’aile des choses immondes il y aura celui qui cause la désolation ; et jusqu’à une extermination, la chose décidée se déversera aussi sur celui qui est en désolation.


L’alliance de la Loi fut ôtée en 33 de notre ère quand Jésus fut attaché à un poteau. Mais, en gardant l’alliance abrahamique en vigueur pour l’Israël selon la chair jusqu’en 36 de notre ère, Jéhovah prolongea la période de faveur spéciale qu’il accordait aux Juifs en tant que descendants d’Abraham. L’alliance abrahamique reste en vigueur pour “ l’Israël de Dieu ”. Galates 3:7-9, 14-18, 29 ; 6:16 – TG2007

L’alliance en vigueur “ pendant une semaine ” - L’“ alliance ” en question n’était certainement pas l’alliance de la Loi, car en raison du sacrifice de Christ, trois ans et demi après le début de la 70e “ semaine ”, Dieu la supprima : “ Il l’a fait disparaître [la Loi] en [la] clouant au poteau de supplice. ”Qui plus est, “ Christ, par rachat, nous a libérés de la malédiction de la Loi [...]. C’était afin que, pour les nations, la bénédiction d’Abraham vienne par le moyen de Jésus Christ ”Par le moyen de Christ, Dieu proposa les bénédictions de l’alliance abrahamique aux descendants d’Abraham selon la chair, écartant les Gentils jusqu’à ce que l’Évangile leur soit annoncé lorsque Pierre prêcha à l’Italien Corneille. La conversion de Corneille et de sa maisonnée eut lieu après celle de Saul de Tarse, qu’on situe habituellement aux environs de l’an 34 de n. è. ; après cela, la congrégation connut une période de paix pendant laquelle elle se bâtit. Il semble donc bien que Corneille fut admis dans la congrégation chrétienne vers l’automne 36 de n. è., ce qui correspond à la fin de la 70e “ semaine ”, 490 ans à compter de l’an 455 av. n. è.
Il ‘ fait cesser ’ sacrifices et offrandes. L’expression ‘ faire cesser ’ employée à propos du sacrifice et de l’offrande signifie littéralement “ amener ou mettre en sabbat (ou en repos), faire se reposer, faire arrêter de travailler ”. ‘ Le sacrifice et l’offrande ’ qu’on ‘ fait cesser ’, selon Daniel 9:27, ne pouvaient être le sacrifice rédempteur de Jésus ni, logiquement, quelque sacrifice spirituel de ses disciples. Ils doivent désigner les sacrifices et les offrandes que les Juifs présentaient au temple de Jérusalem conformément à la Loi de Moïse – it2 Soixante-dix semaines

L’alliance de la Loi a été abolie en 33, mais la période pendant laquelle Dieu accordait une faveur et une attention spéciales aux Juifs n’a pas pris fin à ce moment-là. Cette période allait durer jusqu’en 36, jusqu’au moment où Pierre a prêché à l’Italien Corneille, un homme fervent, et à sa maisonnée ainsi qu’à d’autres Gentils (Actes 10:1-48). Pourquoi Dieu accordait-il encore sa faveur aux Juifs ?
“ [Le Messie] devra garder l’alliance en vigueur pour la multitude pendant une semaine ”, déclare Daniel 9:27. L’alliance qui a été gardée en vigueur pendant sept ans, “ une semaine ”, à compter du baptême de Jésus et du début du ministère public du Messie en 29, était l’alliance abrahamique. Pour être dans cette alliance, il suffisait d’être un descendant hébreu d’Abraham. Cette alliance unilatérale ne vouait pas à Jéhovah ceux avec qui elle était conclue. C’est pourquoi, même s’ils bénéficiaient d’une attention spéciale au titre de Juifs selon la chair, les croyants juifs qui ont été baptisés après le discours de Pierre à la Pentecôte 33 ne pouvaient prétendre être voués à Dieu puisque l’alliance de la Loi avait été abolie. Ils devaient se vouer individuellement à Dieu. – TG2003 15/5 p31

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?


Dieu est-il omniprésent ? Beaucoup de personnes croient que Dieu est omniprésent, qu’il se trouve littéralement partout et en tout. Dans la Bible, les mots “ ciel ” ou “ cieux ” désignent parfois l’étendue physique qui entoure la terre (Genèse 2:1, 4). Toutefois, Dieu ayant créé toutes choses, sa demeure devait exister avant qu’il ne forme l’univers matériel. Dieu doit donc vivre dans un monde qui n’est pas délimité par des éléments matériels. C’est pourquoi, quand la Bible dit que Jéhovah Dieu réside au ciel, elle fait allusion, non pas à un emplacement situé dans le ciel ou dans l’espace, mais à des sphères spirituelles. Le fait que Jéhovah ait une habitation montre qu’il n’est pas présent en tout lieu à tout moment. Dieu a sous ses ordres une organisation de créatures spirituelles appelées anges. La Bible indique que leur nombre s’élève peut-être à des centaines de millions, voire à des milliards ou plus (Daniel 7:10 « Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient, et dix mille fois dix mille se tenaient devant lui. Le Tribunal prit place, et des livres furent ouverts »). Les Écritures montrent donc que Jéhovah Dieu n’a pas besoin d’être personnellement présent en tout lieu. Grâce à l’action de son esprit saint et à ses forces angéliques, il peut avoir pleinement connaissance de toute affaire touchant à sa création. RV2011 Avril p28-29

Dieu est un Dieu, non pas de désordre, mais de paix ”. Conformément à ce principe, Jéhovah a organisé ses fils angéliques en trois grandes classes : 1) les séraphins, qui servent auprès de son trône, proclament sa sainteté et veillent à la pureté spirituelle de son peuple ; 2) les chérubins, qui défendent sa souveraineté ; et 3) les autres anges, qui exécutent ses ordres. Daniel 7:10. Nous pouvons être reconnaissants à Jéhovah d’utiliser ses anges puissants pour soutenir et fortifier ses adorateurs sur la terre. – TG2007 15/3 p21 § 5,19

Jéhovah est notre Souverain Seigneur -
Les Écritures présentent souvent Jéhovah comme “ le Souverain Seigneur ”. Par exemple, le psalmiste, animé d’une confiance totale en son Dieu, a chanté : “ Dans le Souverain Seigneur Jéhovah j’ai placé mon refuge. ” (Ps. 73:28). La souveraineté, c’est la suprématie quant au règne ou au pouvoir. Un souverain exerce l’autorité suprême. Y a-t-il lieu de considérer Jéhovah comme le “ Suprême ” ? Oui. — Dan. 7:22 « jusqu’à ce que vienne l’Ancien des jours et qu’un jugement soit donné en faveur des saints du Suprême, et que soit arrivé le temps déterminé où les saints prirent possession du royaume » Étant le Créateur, Jéhovah Dieu est le Souverain non seulement de la terre, mais de l’univers tout entier. Puisque nous sommes en vie grâce à lui et que nous dépendons de lui, nous devrions le considérer comme notre Souverain Seigneur. Nous nous sentirons poussés à défendre sa souveraineté si nous gardons toujours à l’esprit qu’il a lui-même “ solidement établi son trône dans les cieux ” et que “ sa royauté a dominé sur tout ”. Ps. 103:19 - TG2010 15/11 p24 § 4-6

ANCIEN DES JOURS - Traduction de l’expression araméenne ʽattiq yômin, qui désigne “ celui qui est avancé en âge (un vieillard) ”. Ce titre s’applique à Jéhovah et ne se trouve qu’en Daniel 7:9, 13 et 22 en alternance avec celui de “ Suprême ”. (Dn 7:18, 22, 25, 27.) La scène se passe dans un tribunal où l’Ancien des jours siège pour juger les puissances mondiales décrites symboliquement sous les traits de bêtes énormes. Le droit de dominer la terre leur est ôté, et “ domination, dignité et royaume ” sont donnés à quelqu’un “ de semblable à un fils d’homme ” à qui tous les peuples reçoivent l’ordre de se soumettre. Dn 7:10-14.
Le titre “ Ancien des jours ” est approprié, car il oppose le Dieu éternel aux puissances mondiales qui s’élèvent puis s’effondrent les unes après les autres, et il présente Jéhovah dans son rôle de Juge universel, majestueux et vénérable - it1 Ancien des jours

L’Ancien des jours ”. Ce titre, que Daniel est le seul à utiliser, désigne “ celui qui est avancé en âge (un vieillard) ”. (Daniel 7:9, 13, 22.) À quel point Jéhovah est-il avancé en âge ? Puisqu’il est le “ Roi d’éternité ”, son existence s’étend à l’infini dans le passé et durera pour toujours dans le futur. La Bible associe le grand âge à la sagesse ; donc, puisque Dieu est éternel, il possède aussi une sagesse infinie. Notons que l’Ancien des jours s’est assis. Dans quel but ? Le contexte nous fournit des indices en parlant du “ Tribunal ” et d’un “ jugement ”. (Daniel 7:10, 22, 26.) Dans la vision de Daniel, Jéhovah siégeait comme Juge. Qui allait-il juger ? Les nations de la terre, décrites peu avant comme des bêtes sauvages. (Daniel 7:1-8). Quel genre de Juge est Jéhovah ? “ Ses vêtements étaient blancs comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure. ” Le blanc est symbole de justice et de pureté. Dans son état naturel, la laine est souvent blanche. Des cheveux qui ressemblent à de la laine doivent donc être blancs. Imaginez-vous ce que Daniel a vu ? Voyez-vous un Juge aux cheveux blancs, vêtu peut-être d’une robe blanche comme neige ? Ces expressions imagées nous assurent que les jugements de Jéhovah sont justes et sages. C’est un Juge qui mérite notre entière confiance et notre plus profond respect.
Mille milliers le servaient, et dix mille fois dix mille se tenaient devant lui. ” Qui sont ces serviteurs ou ministres célestes ? La Bible qualifie les anges de “ ministres ” de Dieu. Se comptant peut-être par centaines de millions, ils exécutent sa parole et font sa volonté. Qui d’autre que Jéhovah pourrait organiser et occuper une si grande armée d’anges pendant un temps infini ? La vision de Daniel renforce notre confiance en Jéhovah, l’Ancien des jours. Ses jugements sont justes et nous pouvons avoir confiance en sa sagesse – TG2012 1/10 p18

Daniel aussi a eu une vision rassurante. Il a eu le privilège de voir Jéhovah sous les traits de « l’Ancien des jours » assis sur un trône avec des flammes de feu. Ce trône possédait des roues (Dan. 7:9). Jéhovah a voulu montrer à Daniel que Son organisation est en mouvement pour mener à bien Son dessein. Le prophète a également vu « quelqu’un de semblable à un fils d’homme », Jésus, recevant la direction de la partie terrestre de l’organisation de Jéhovah. La domination parfaite de Christ ne se limite pas à quelques années. En effet, c’est « une domination de durée indéfinie qui ne passera pas, et son royaume [est] un royaume qui ne sera pas supprimé » (Dan. 7:13, 14). Cette vision renforce notre confiance en Jéhovah et nous rappelle ce qu’il accomplit. Il a donné « domination, dignité et royaume » à son Fils, Jésus, qui a fait ses preuves. Jéhovah a confiance en lui. Nous pouvons donc, nous aussi, avoir confiance en la direction de Jésus. TG2013 15/4 p24

8:25 Qui est “ le Prince des princes ” ? Le terme hébreu sar, traduit par “ prince ”, signifie fondamentalement “ chef ”. Le titre de “ Prince des princes ” ne s’applique qu’à Jéhovah qui est le Chef de tous les princes angéliques, y compris de “ Mikaël, un des principaux princes ”. – TG2007 1/9 p20

Le nom de Jéhovah était invoqué sur les Israélites, ce qui indiquait qu’ils étaient son peuple Daniel 9 :19 « Ô Jéhovah, entends. Ô Jéhovah, pardonne. Ô Jéhovah, prête attention et agis. Ne tarde pas, à cause de toi, ô mon Dieu, car ton nom a été invoqué sur ta ville et sur ton peuple » D’ailleurs, sur les 19 fois où le nom divin, Jéhovah, figure dans le livre de Daniel, 18 occurrences se trouvent dans cette prière Daniel 9:17-19 – it2 Nom

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

Parmi les méthodes par lesquelles Dieu transmit des renseignements aux rédacteurs de la Bible figuraient les rêves et les visions. Les rêves, ou ‘ visions de nuit ’, comme on les appelait parfois, imprimaient vraisemblablement une image du message ou du dessein divin dans l’esprit de la personne endormie (Dn 7:1). Un moyen plus fréquent encore par lequel Dieu communiquait ses pensées à l’esprit du rédacteur était la vision donnée quand la personne était consciente, la révélation étant imprimée à l’aide d’images dans son esprit conscient (Dn 8:1). Par ailleurs, il arrivait que la personne tombe en extase pour recevoir une vision. Dans cet état, bien que consciente, elle était, semble-t-il, tellement absorbée par la vision qu’elle en oubliait tout ce qui se passait autour d’elle. Quels que soient les moyens que Dieu a choisis pour transmettre ses messages, les diverses parties des Écritures ont la même qualité ; toutes sont inspirées, ou ‘ soufflées par Dieu ’. it1 p1184

La Bible décrit le ciel comme un lieu d’intense activité, où vivent des centaines de millions de créatures spirituelles (Daniel 7:9, 10). Chacune d’elles a sa personnalité propre. Qu’est-ce qui nous permet de l’affirmer ? Dans toute la création visible, il n’existe pas deux êtres vivants exactement semblables. Nous pouvons donc être sûrs qu’il existe également au ciel une grande diversité. Ce qui est remarquable, c’est que toutes ces créatures célestes travaillent ensemble, dans l’unité. Elles offrent en cela un net contraste avec ce qui se passe actuellement sur la terre, où les gens sont rarement disposés à coopérer. TG2010 1/ 2 p4

En quoi les saints véritables peuvent-ils nous aider ?
Les saints (les 144 000) ont une place prépondérante dans une prophétie que Daniel a mise par écrit. Au VIe siècle avant notre ère, le prophète a été témoin d’une vision saisissante dont l’accomplissement s’étend à notre époque. “ Mais les saints du Suprême recevront le royaume, et ils prendront possession du royaume pour des temps indéfinis, oui pour des temps indéfinis sur des temps indéfinis. ” — Daniel 7:17, 18. Paul a confirmé cet ‘ héritage réservé aux saints ’, celui d’être des cohéritiers de Christ dans les cieux (Éphésiens 1:18-21). Grâce au sang de Jésus, 144 000 saints ont part à la résurrection pour la gloire céleste. Jéhovah Dieu lui-même a choisi avec soin ces hommes et ces femmes. En outre, ils ont servi fidèlement sur terre tout en faisant face à pratiquement tous les problèmes connus des humains. C’est pourquoi nous pouvons être convaincus que ces saints ressuscités seront des dirigeants miséricordieux et compréhensifs, et qu’ils prendront en compte nos faiblesses et nos limites. – TG2002 15/9 p4

“ Le temps de la fin. ” La première fois que cette expression frappante a été utilisée sur la terre, c’était il y a quelque 2 600 ans. Un prophète de Dieu épouvanté a entendu l’ange Gabriel lui dire : “ Comprends, ô fils d’homme, que la vision est pour le temps de la fin. ” — Daniel 8:17. Les expressions le “ temps de la fin ” et “ le temps fixé de la fin ” figurent six fois dans le livre de Daniel. Elles se rapportent aux “ derniers jours ” prédits par l’apôtre Paul (2 Timothée 3:1-5) – TG2000 15/5 p10

Daniel a vu à l’avance l’hécatombe que cette puissance provoquerait pendant cette guerre. Il a écrit : Il causera des ravages d’une façon prodigieuse [effroyable]. ” (Dan. 8:24). En effet, les États-Unis ont causé des ravages sans précédent en lâchant deux bombes atomiques sur le territoire d’un adversaire de la double puissance mondiale. – TG2012 15/6 p16

Daniel, en continuant d’étudier « les livres [sacrés] » dans sa langue maternelle, il a entretenu sa santé spirituelle tout en vivant dans un pays étranger (Dan. 9:2 « dans la première année de son règne, moi, Daniel, je discernai par les livres le nombre des années au sujet desquelles la parole de Jéhovah était venue à Jérémie le prophète, pour accomplir les dévastations de Jérusalem, [à savoir] soixante-dix ans). C’est ainsi que 70 ans après son arrivée à Babylone, on le connaissait encore sous son nom hébreu (Dan. 5:13). Beaucoup de ceux qui appartiennent à une congrégation de langue étrangère trouvent bénéfique d’étudier régulièrement la Bible dans la langue « dans laquelle [ils] s[ont] nés » (Actes 2:8). D’autre part, par amour, Jéhovah a fait en sorte que sa Parole, la Bible, soit disponible dans des centaines de langues pour que « toutes sortes d’hommes [...] parviennent à une connaissance exacte de la vérité » (1 Tim. 2:4). Jéhovah sait que les humains sont mieux à même de combler leur besoin de spiritualité lorsqu’ils lisent ses pensées dans la langue de leur cœur. TG2016 Octobre p13 § 8,12,19

La locution ‘ tourner ou diriger sa face signifie envisager un objectif, un but ou un désir et emporte l’idée d’intention ferme et de détermination. Daniel ‘ tourna sa face vers Jéhovah ’ en ce sens qu’il le chercha ardemment, sollicitant son aide. Daniel 9 :3 « Alors je tournai ma face vers Jéhovah le [vrai] Dieu, afin de [le] chercher par la prière et par les supplications, par le jeûne, une toile de sac et la cendre » Une forte détermination se lit souvent sur le visage dans l’expression décidée des lèvres et des mâchoires, ainsi que dans la fermeté du regard – it2 p862 Face, visage

Même quand cela avait mis sa vie en danger, Daniel avait continué de prier Dieu trois fois par jour (Daniel 6:10, 11). Il n’est pas étonnant que Jéhovah l’ait trouvé très désirable ! En plus de prier, Daniel méditait sur la Parole de Dieu, ce qui lui permettait de discerner la volonté divine. Il persévérait dans la prière et savait comment approcher Jéhovah de façon à ce qu’il lui réponde. Il mettait l’accent sur la justice divine (Daniel 9:7, 14, 16). Et ses ennemis avaient beau ne trouver aucune faille en lui, Daniel savait qu’il était un pécheur aux yeux de Dieu et il confessait volontiers son péché - dp p185 § 12

Daniel a été qualifié d’“ homme très désirable ” au regard de Dieu parce qu’il ‘ s’humiliait ’, autrement dit en raison de son humilité. Qu’est-ce qui l’a aidé à cultiver cette qualité ? D’abord, Daniel faisait preuve d’une confiance inébranlable en Jéhovah ; il le priait régulièrement. Ensuite, Daniel était un étudiant assidu de la Parole de Dieu, qui avait les bonnes motivations. Ainsi, il ne perdait jamais de vue le dessein glorieux de Dieu. De plus, il reconnaissait volontiers ses manquements, et pas seulement ceux de son peuple. Enfin, il tenait vraiment à défendre la justice de Dieu, et non la sienne (Daniel 9:2, 5, 7). Pouvons-nous tirer leçon de l’exemple remarquable de Daniel, et nous efforcer de cultiver et de manifester l’humilité dans tous les aspects de notre vie ? TG2004 1/8 p12 § 17

Jéhovah Dieu donne la perspicacité à ses serviteurs en leur offrant des conseils qu’ils peuvent suivre pour diriger leurs pas et régir leurs actions Daniel 9:22 « “ Ô Daniel, maintenant je suis sorti pour te donner de la perspicacité avec de l’intelligence ». Il donne cette direction sage au moyen de sa Parole. Néanmoins, pour devenir perspicace, il faut faire plus que lire la Bible. Il faut en reconnaître la valeur de façon à y trouver les motivations pour faire tout ce que Dieu demande. L’aide de l’esprit de Dieu est nécessaire également. Une fois acquise, la perspicacité doit être préservée. On peut la perdre en se détournant des voies de Dieu – it2 p563

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 375
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum