RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 25 SEPTEMBRE 2017 - DANIEL 4-6

Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 25 SEPTEMBRE 2017 - DANIEL 4-6

Message  Michèle le Jeu 21 Sep 2017 - 14:32

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : DANIEL 4 à 6


DANIEL 4:10, 11, 20-22 : Que représentait l’arbre immense dans le rêve de Neboukadnetsar ? (w07 1/9 18 § 5).
Versets 10,11 « “Or les visions de ma tête sur mon lit, je les regardais, et, voyez : un arbre au milieu de la terre, dont la hauteur était immense. 11 L’arbre grandit et devint fort, et sa hauteur atteignit finalement les cieux, et il était visible jusqu’à l’extrémité de toute la terre »


Versets 20-22 « L’arbre que tu as vu, qui grandit et devint fort, dont la hauteur a finalement atteint les cieux et qui était visible pour toute la terre, 21 dont le feuillage était beau, dont le fruit était abondant et sur lequel il y avait de la nourriture pour tous ; sous lequel habitaient les bêtes des champs et sur les branches duquel résidaient les oiseaux des cieux, 22 c’est toi, ô roi, parce que tu as grandi et que tu es devenu fort, et que ta grandeur a grandi et a atteint jusqu’aux cieux, et ta domination jusqu’à l’extrémité de la terre »

Dans un premier temps, l’arbre représentait Neboukadnetsar en sa qualité de dirigeant d’une puissance mondiale. Cependant, étant donné que sa domination s’étendait “ jusqu’à l’extrémité de la terre ”, l’arbre doit figurer quelque chose d’une portée bien plus grande. Daniel 4:17 établit un lien entre le rêve et la domination du “ Très-Haut ” sur les humains. L’arbre symbolisait donc également la souveraineté universelle de Jéhovah, en particulier par rapport à la terre. Par conséquent, le rêve a deux accomplissements : l’un concerne Neboukadnetsar, l’autre la souveraineté de Jéhovah. TG2007

Neboukadnetsar aimait beaucoup les grands cèdres du Liban, au point qu’il se déplaça pour les voir et qu’il fit rapporter de ce bois à Babylone. Mais il n’avait jamais rien vu de semblable à l’arbre de son rêve. Cet arbre se situait “ au milieu de la terre ”, bien visible de la terre entière, et il était si productif qu’il procurait de la nourriture à toute chair.

Daniel 4:1-17. Comme le montrent les versets 20 à 37, cette prophétie a eu un accomplissement sur Nébucadnezzar. Mais elle a aussi une réalisation plus étendue. Comment le savons-nous? Il ressort des versets 3 et 17 que le rêve que Jéhovah a inspiré au roi Nébucadnezzar concernait le Royaume de Dieu et la promesse divine de le donner ‘à qui il veut, au plus humble des humains’. La Bible tout entière montre que Jéhovah désirait voir son propre Fils, Jésus Christ, le représenter et exercer le pouvoir sur les hommes. D’après la description qu’en font les Écritures, Jésus était vraiment le “plus humble des humains”. Ainsi, ce rêve prophétique concernait l’époque où Jéhovah conférerait à son Fils la domination sur les hommes. - rs 86

DANIEL 5:17, 29 :Pourquoi Daniel n’a-t-il pas accepté au départ les cadeaux du roi Belschazzar pour finalement les accepter ? w88 1/10 30 § 3-5 dp109§ 22
Verset 17 « À ce moment-là Daniel répondait et disait devant le roi : “ Que tes cadeaux soient pour toi, et tes présents, donne-les à d’autres. Toutefois je lirai au roi l’écriture et je lui ferai connaître l’interprétation »

Verset 29 « À ce moment-là Belshatsar donna [l’]ordre, et on revêtit Daniel de pourpre, avec un collier d’or autour de son cou ; et on proclama à son sujet qu’il devait devenir le troisième chef dans le royaume »


Quand l’Hébreu Daniel fut finalement introduit devant lui, le roi lui réitéra son offre en lui promettant qu’il le revêtirait de pourpre, lui mettrait un collier d’or autour du cou, et ferait de lui le troisième personnage du royaume. Le prophète répondit avec dignité: “Que tes dons restent pour toi, et donne tes présents à d’autres! Cependant, je lirai l’écriture au roi, et je lui en ferai connaître l’interprétation.” — Daniel 5:17.
Ainsi, point n’était besoin d’acheter Daniel ou de lui offrir une récompense pour qu’il donne l’interprétation. Le roi pouvait garder ses dons ou les accorder à quelqu’un d’autre. Daniel fournirait l’explication, non pour obtenir une récompense, mais parce qu’il en avait reçu le pouvoir de Jéhovah, le vrai Dieu, qui était sur le point d’exécuter son jugement sur Babylone.
Selon Daniel 5:29, après que Daniel eut lu et interprété l’écriture comme il l’avait dit, le roi ordonna que les récompenses promises lui soient quand même remises. Ce n’est pas Daniel qui se revêtit du vêtement et qui prit le collier. On les lui mit sur l’ordre du monarque absolu du royaume, le roi Belschazzar. Cela ne contredit toutefois pas Daniel 5:17, où le prophète avait clairement montré que ses mobiles étaient dénués d’égoïsme.
Jésus dira plus tard que “celui qui reçoit un prophète parce que c’est un prophète recevra une récompense de prophète”. (Matthieu 10:41.) On peut difficilement appliquer ce principe à Belschazzar, car ce n’est pas parce qu’il reconnaissait en Daniel un prophète du vrai Dieu qu’il lui témoigna des égards et du respect. Ce roi était en effet prêt à accorder les mêmes dons à quiconque parviendrait à donner le sens de l’inscription mystérieuse, fût-ce à un astrologue païen. Il reçut la rétribution – TG1988

22 L’énigme était résolue. La puissante Babylone allait tomber devant les armées médo-perses. Bien que frappé de plein fouet par cette annonce de malheur, Belshatsar tint parole. Il dit à ses serviteurs de revêtir Daniel de pourpre, de le parer d’un collier d’or et de le proclamer troisième chef dans le royaume (Daniel 5:29). Daniel ne refusa pas ces honneurs ; il comprit qu’ils reflétaient l’honneur dû à Jéhovah. Bien sûr, Belshatsar espérait peut-être atténuer la condamnation de Jéhovah en honorant Son prophète. Mais il était trop tard pour bien faire. dp 109

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?


Le Chef suprême est Jéhovah Dieu, qui exerce une autorité souveraine absolue sur l’univers, visible et invisible, étant donné qu’il est le Créateur et Celui qui donne la vie. Dn 4:17, 25, 35 – it1 Chef

La manière de gouverner de Jéhovah est justifiée - Même si Jéhovah a permis aux hommes de se diriger eux-mêmes, il n’a jamais renoncé à son droit d’exercer son autorité sur ses créatures. Comme le puissant roi de Babylone a été contraint de le reconnaître, en dernier lieu, le Très-Haut est Chef dans le royaume des humains ”. (Dan. 4:17.) C’est finalement la volonté divine qui sera faite, grâce au Royaume de Dieu. Certes, dans un premier temps, et pour que soit apportée une réponse irréfutable aux questions soulevées par Satan, Jéhovah a permis à cet opposant d’être “ le dieu de ce système de choses ”. Néanmoins, Satan n’a jamais pu aller au-delà des limites imposées par Jéhovah. Il y a toujours eu des humains désireux de se soumettre à Dieu, bien que vivant dans un monde dominé par le Diable, son grand adversaire. - TG2010 15/9 p29 §4

Nous ne manquons certainement pas de raisons de louer Dieu tout au long du jour, car David ajouta: “Jéhovah est grand et infiniment digne d’être loué, et sa grandeur est inscrutable.” (Psaume 145:3). Jéhovah est si grand qu’il est sans pareil, et sa souveraineté est absolue. Le roi babylonien Nébucadnezzar dut reconnaître ceci: Il n’y a personne qui puisse arrêter sa main ou qui puisse lui dire: ‘Qu’as-tu fait?’” (Daniel 4:34, 35). Jéhovah est “redoutable par-dessus tous les autres dieux”. (Psaume 96:4.) Rien d’étonnant qu’il soit “infiniment digne d’être loué”. Aucune louange n’est excessive quand on célèbre Jéhovah. Il est digne de louanges illimitées et éternelles – TG1990 15/9 p11 §6

Mais Dieu, de quoi est-il à l’origine ? La Bible dit qu’il est « l’Auteur du ciel et de la terre », qu’il a fait notre corps « merveilleusement » et qu’il est le « Dieu dans la main de qui est [notre] souffle » Daniel 5:23. Que notre moindre souffle, notre existence même, nous les devons à notre Créateur. La vie, la beauté de la nature, les joies de l’amour et de l’amitié, le plaisir de goûter, de toucher, d’entendre et de sentir : ce sont des cadeaux de Dieu. Tout ce bien que Dieu nous fait nous pousse à le considérer comme un véritable ami, digne de notre confiance. – TG2013 1/5 p7

Daniel a été abondamment béni pour avoir servi Jéhovah “ avec constance ” tout au long de sa vie, et notamment pour avoir conservé l’habitude de prier régulièrement (Dan. 6:10, 16, 20). Jéhovah nous bénira également en nous accordant son esprit saint si nous lui adressons régulièrement des prières ferventes. Mieux encore, il nous répondra en s’approchant de nous, et il nous permettra d’être son intime. Quelle merveilleuse récompense km2006/7

Même quand cela avait mis sa vie en danger, Daniel avait continué de prier Dieu trois fois par jour (Daniel 6:10, 11). Il n’est pas étonnant que Jéhovah l’ait trouvé très désirable ! En plus de prier, Daniel méditait sur la Parole de Dieu, ce qui lui permettait de discerner la volonté divine. Il persévérait dans la prière et savait comment approcher Jéhovah de façon à ce qu’il lui réponde. Il mettait l’accent sur la justice divine. Et ses ennemis avaient beau ne trouver aucune faille en lui, Daniel savait qu’il était un pécheur aux yeux de Dieu et il confessait volontiers son péché. — Daniel 6:4

Même lorsque Darius établit par décret que pendant 30 jours on ne devait adresser de requête à personne d’autre qu’à lui, Daniel ne cessa pas pour autant de prier Jéhovah Dieu (Daniel 6:10). N’est-il pas émouvant d’imaginer ce vieillard fidèle préférer braver une fosse et des lions qu’abandonner le privilège précieux qu’est la prière ? Sur ce sujet, aucun doute possible : Daniel alla fidèlement à sa fin, en priant chaque jour Jéhovah avec ferveur.
Il n’est pas compliqué de prier. Nous pouvons prier pour ainsi dire n’importe quand, n’importe où, à voix haute ou en silence. Mais nous ne devons jamais prendre ce précieux privilège à la légère. La Bible établit un rapport entre la prière et l’endurance, la persévérance et l’état de veille spirituel. N’est-il pas extraordinaire de pouvoir communiquer à volonté et librement avec le plus grand personnage de l’univers ? Et d’être écouté ? Souvenez-vous de la fois où Daniel priait et où Jéhovah envoya un ange lui répondre. Cet ange arriva alors que Daniel priait encore. Nous ne sommes évidemment pas à une époque où les anges rendent visite aux humains, mais Jéhovah n’a pas changé. Tout comme il entendit la prière de Daniel, il écoutera les nôtres. Et plus nous prierons, plus nous nous rapprocherons de Jéhovah ; comme Daniel, nous forgerons un lien qui nous aidera à endurer jusqu’à la fin. – dp chap18 § 8,9

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

Durant “ les temps fixés des nations ”, les gouvernements humains seraient autorisés à interrompre la domination que Dieu avait approuvée. Cette période a commencé avec la destruction de Jérusalem en 607 avant notre ère, et Daniel révéla qu’elle durerait “ sept temps ”. (Daniel 4:23-25.) À quoi cela correspond-il ? La Bible indique que trois “ temps ” et demi équivalent à 1 260 jours (Révélation 12:6, 14). Sept temps correspondent donc au double de cette période, à savoir 2 520 jours. Or, aucun événement marquant ne s’est produit au terme des 2 520 jours. Cependant, en appliquant à la prophétie de Daniel la règle “ un jour pour une année ” et en comptant 2 520 ans à partir de 607 avant notre ère, nous arrivons à 1914 – Livre Connaissance (kl) chap10 § 17

CALCUL DES “SEPT TEMPS”
“Sept temps”: 7 × 360 = 2 520 ans.
Un “temps” biblique, ou une année: 12 × 30 jours = 360 (Rév. 11:2, 3; 12:6, 14).
Dans l’accomplissement des “sept temps”, chaque jour correspond à une année (Ézéch. 4:6; Nomb. 14:34).
Du début d’octobre 607 av. n. è. au 31 décembre 607 : 3 mois.
Du 1er janvier 606 au 31 décembre de l’an 1 av. n. è. : 606 ans.
Du 1er janvier de l’an 1 de n. è. au 31 décembre 1913 : 1 913 ans.
Du 1er janvier 1914 au début d’octobre 1914 : 9 mois.
Total: 2 520 ans.
Que s’est-il passé à ce moment-là? Jéhovah a remis la domination du monde à son propre Fils, Jésus Christ, qui jouissait de la gloire céleste - rs 86

Paul a dit que l’amour “ne se vante pas”. La vantardise trahit un manque d’amour, car celui qui se vante se place au-dessus des autres. Jéhovah n’aime pas les vantards, comme on peut le voir dans la façon dont il a humilié le roi Nébucadnezzar, qui s’était vanté (Daniel 4:30-35). On se vante souvent sans en avoir conscience, parce qu’on est très content d’un succès que l’on a eu ou d’un bien que l’on possède. Certains ont peut-être tendance à se flatter de leurs résultats dans le ministère chrétien. D’autres ressemblent à cet ancien qui n’a pas pu se retenir de téléphoner à ses amis pour leur annoncer qu’il venait d’acheter une voiture à un prix important. Toutes ces attitudes manquent d’amour, car elles placent le vantard dans une position de supériorité par rapport à ceux qui l’écoutent. – TG1993 15/10 p19 §7

Quelle leçon nous enseigne la réaction de Daniel face au décret royal selon lequel pendant 30 jours aucune requête ne devait être faite à quelque dieu ou homme, si ce n’est au roi - Dan. 6:7-10 Certains diront peut-être que Daniel aurait pu s’éviter la persécution en priant Jéhovah secrètement pendant la période de 30 jours. Après tout, aucune posture, aucun cadre n’est requis pour être entendu par Dieu. Il est même capable de discerner les méditations du cœur. Pourtant, aux yeux de Daniel, tout changement dans ses habitudes revenait à transiger. Pourquoi ? Puisque l’habitude qu’avait Daniel de prier était connue, quel message aurait-il fait passer si d’un coup il s’était arrêté ? Les observateurs auraient pu en conclure qu’il avait la crainte de l’homme et que le décret du roi transcendait la loi de Jéhovah.
Mais Daniel montra par ses actions que c’était à Jéhovah qu’il vouait un attachement exclusif. Bien entendu, ce faisant, Daniel ne méprisa pas la loi du roi. Mais il ne se cacha pas ni ne fit de compromis. Daniel continua simplement de prier dans sa chambre haute, “ comme il l’avait fait auparavant, régulièrement ”, avant l’édit du roi.
De nos jours, les serviteurs de Dieu peuvent tirer profit de l’exemple de Daniel. Ils se montrent ‘ soumis aux autorités supérieures ’ en obéissant aux lois du pays dans lequel ils vivent (Romains 13:1). Toutefois, quand les lois humaines s’opposent à celles de Dieu, ils adoptent la même position que les apôtres de Jésus, qui déclarèrent avec hardiesse : “ Nous devons obéir à Dieu, en sa qualité de chef, plutôt qu’aux hommes. ” (Actes 5:29). Par cette attitude, les chrétiens n’encouragent ni l’insurrection ni la rébellion. Ils veulent simplement vivre en paix avec tous les hommes afin de “ continuer à mener une vie calme et paisible dans un parfait attachement à Dieu ”. - dp p. 125 § 25–p. 126 § 28

Daniel a démontré l’importance de la régularité dans le culte. (Daniel 6:4-10, 16.) Il n’a pas changé ses habitudes spirituelles, notamment celle de prier Dieu “ trois fois par jour, [...] comme il l’avait fait auparavant, régulièrement ”, pas même pendant un mois, au risque d’être jeté dans la fosse aux lions. Ce comportement n’a-t-il pas clairement signifié aux observateurs que rien n’est plus essentiel que d’adorer Jéhovah avec régularité ? — Mat. 5:16.
Rappelez-vous la suite : Daniel a passé toute la nuit au milieu des fauves. Au matin, le roi se rend en personne à la fosse et s’écrie : “ Ô Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu, que tu sers avec constance, a-t-il pu te sauver des lions ? ” Aussitôt, Daniel répond : “ Ô roi, vis pour des temps indéfinis. Mon Dieu a envoyé son ange et a fermé la gueule des lions, et ils ne m’ont pas supprimé, étant donné que devant lui l’innocence s’est trouvée en moi ; et devant toi non plus, ô roi, je n’ai pas commis d’acte malfaisant. ” Jéhovah a béni Daniel pour l’avoir servi “ avec constance ”. — Dan. 6:19-22.
Daniel était prêt à mourir plutôt que de déroger à ses habitudes cultuelles. Et nous ? Quels sacrifices faisons-nous, ou sommes-nous prêts à faire, pour proclamer la bonne nouvelle du Royaume avec constance ? En réalité, nous ne devrions pas laisser passer un mois sans parler de Jéhovah à notre prochain ! D’ailleurs, dans la mesure du possible, ne devrions-nous pas participer au ministère chaque semaine ? Même si, en raison d’importantes limites physiques, nous ne pouvons prêcher qu’un quart d’heure au cours du mois, il faut rapporter cette activité. Pourquoi ? Parce qu’avec l’esprit saint nous désirons continuer à dire : “ Viens ! ” Oui, nous voulons tout faire pour rester des prédicateurs du Royaume réguliers – TG2010 15/2 p17-18 §14-16

Daniel est un bel exemple de fidélité. Même le roi, qui n’adorait pas Jéhovah, s’est aperçu que Daniel servait son Dieu “ avec constance ”. (Daniel 6:16, 20.) En araméen, la racine traduite par “ constance ” a le sens fondamental de “ tourner en rond ”. Elle indique une continuité et décrit donc parfaitement la fidélité sans faille de Daniel à l’égard de Jéhovah. Elle évoque l’idée d’un cycle continu, de quelque chose de perpétuel. Telle était l’intégrité de Daniel. Elle suivait une voie prévisible. Il était inutile de se demander ce que Daniel ferait devant des épreuves, qu’elles soient grandes ou petites. Il ferait le choix qu’il avait fait des dizaines d’années plus tôt : celui de la fidélité à Jéhovah
Daniel s’était montré constant bien avant qu’on le jette dans la fosse aux lions. Encore jeune, alors qu’il venait d’arriver comme captif à Babylone, il avait refusé de consommer une nourriture et des boissons interdites par la Loi mosaïque ou rendues impures par des rites païens (Daniel 1:8). Plus tard, il avait courageusement annoncé le message de Dieu adressé à Neboukadnetsar, le roi de Babylone (Daniel 4:19-25). Quelques heures seulement avant la chute de Babylone, Daniel avait eu le courage de proclamer le jugement de Dieu au roi Belshatsar (Daniel 5:22-28). En affrontant la fosse aux lions, Daniel persévérait dans la conduite fidèle qu’il avait déjà adoptée.
Nous aussi nous pouvons servir Jéhovah avec constance. Sommes-nous jeune ? Dès maintenant, montrons-nous constant en rejetant les mauvaises compagnies et les comportements nuisibles du monde. Si nous servons Jéhovah depuis un certain temps, gardons avec endurance notre fidélité. N’abandonnons pas, car chaque épreuve que nous traversons nous donne l’occasion de montrer à Jéhovah que nous sommes déterminés à le servir avec constance - TG1996 15/11 p9

4:8, 9 — Daniel devint-il lui-même prêtre-magicien ? Non. L’expression “ le chef des prêtres-magiciens ” fait simplement référence à la position de Daniel en tant que “ préfet en chef sur tous les sages de Babylone ”. Il est à noter qu’il n’abandonna jamais le culte de Jéhovah pour devenir un contemplateur des étoiles. – TG2007 1/9

4:24-27.
Pour proclamer le message du Royaume, qui comprend les jugements de condamnation de Dieu, il faut une foi et un courage semblables à ceux dont Daniel a fait montre quand il a annoncé ce qui attendait Neboukadnetsar et ce que ce dernier devait faire pour que ‘ sa prospérité soit prolongée ’. – TG2007 1/9

5:30, 31. La “ parole proverbiale contre le roi de Babylone ” s’est réalisée (Isaïe 14:3, 4, 12-15). Satan le Diable, dont l’orgueil est comparable à celui de la dynastie babylonienne, connaîtra également une fin honteuse. — TG2007 1/9

6:6-10
— Puisqu’il n’est pas nécessaire d’adopter une posture particulière pour prier Jéhovah, n’aurait-il pas été plus prudent de la part de Daniel de prier secrètement pendant la période de trente jours ? Tout le monde savait que Daniel priait trois fois par jour. C’est d’ailleurs pour cette raison que les conspirateurs eurent l’idée de promulguer un édit qui restreindrait la liberté de prier. Tout changement dans les habitudes de prière de Daniel aurait donc pu être perçu comme une compromission ou comme l’indice qu’il ne vouait pas un attachement exclusif à Jéhovah. – TG2007 1/9 p19

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 418
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

merci

Message  Valmonte le Mar 10 Avr 2018 - 13:38

merci pour tout

Valmonte
Ami de la vérité
Ami de la vérité

Messages : 10
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 50
Localisation : saint raphael cote d azur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum