le mariage loi divine

Aller en bas

le mariage loi divine

Message  coquelicot le Mar 19 Sep 2017 - 16:32

Union d’un homme et d’une femme comme époux selon le modèle prévu par Dieu. Le mariage est une institution divine ; il fut approuvé officiellement et établi par Jéhovah en Éden. Avec le mariage vient à l’existence la cellule familiale. L’objectif fondamental du mariage était la reproduction des membres de la famille humaine par la venue au monde d’autres créatures du genre humain. Jéhovah le Créateur créa le mâle et la femelle et il fit du mariage la structure adéquate pour la multiplication de la race humaine (Genèse 1:27, 28). Le premier mariage fut célébré par Jéhovah, selon le récit fait en Genèse 2:22-24. Lorsque le Créateur institua le mariage, l’éventualité du divorce n’existait pas. L’homme devait s’attacher à sa femme, et ils devaient “ devenir une seule chair ”. (Genèse 2:24.) Par conséquent, un homme aurait une seule femme, qui serait considérée comme une seule chair avec lui. Le divorce n’apparut qu’après la chute de l’homme, qui entraîna l’imperfection et la déchéance.
Quand il donna la Loi à Israël, Dieu ne décida pas alors de remettre en vigueur la norme originelle ; mais il réglementa le divorce afin que celui-ci ne provoque pas la désintégration de la famille en Israël et ne crée pas de difficultés. Toutefois, au moment voulu par lui, la norme d’origine fut rétablie. Jésus énonça le principe en vigueur dans la congrégation chrétienne : la “ fornication ” est le seul motif autorisant le divorce. Il expliqua que Dieu n’avait pas imposé cette norme du temps de Moïse à cause de la dureté de cœur des Israélites. — Matthieu t 19:3-9 ; Marc 10:1-11.
Par conséquent, dans la congrégation chrétienne, à part la mort qui rompt automatiquement les liens du mariage, ces liens ne peuvent être rompus que par la “ fornication ”, qui amène le coupable à former une seule chair avec un partenaire illégitime. Le conjoint innocent peut, s’il le décide, invoquer cette raison pour dissoudre le mariage ; il est alors libre de se remarier (Matthieu t 5:32 ; Romains 7:2, 3). Mis à part cette tolérance prévue en cas de “ fornication ” (gr. : pornéïa), les Écritures grecques conseillent aux chrétiens de ne pas même se séparer de leur conjoint, que celui-ci soit croyant ou non, et prescrivent, au cas où ils se sépareraient, qu’ils n’aient pas de relations sexuelles avec quelqu’un d’autre. — 1Corinthiens 7:10, 11 ; Matthieu t 19:9.Jésus Christ montra qu’il approuvait le mariage en assistant au festin de mariage à Cana de Galilée (Jean n 2:1, 2). Comme on l’a déjà vu, c’est la monogamie que Dieu institua à l’origine et que Jésus Christ rétablit au sein de la congrégation chrétienne (Genèse n 2:24 ; Matthieu t 19:4-8 ; Marc 10:2-9). Puisque l’homme et la femme furent dotés de la faculté d’exprimer amour et affection, cette union devait être heureuse, bénie et paisible. L’apôtre Paul présente le Christ sous les traits d’un mari, chef de la congrégation, son épouse. C’est un excellent exemple des égards et de la bonté de cœur que le mari doit avoir envers sa femme, en l’aimant comme son propre corps. Paul souligne aussi que, de son côté, la femme doit avoir un profond respect pour son mari (Éphésiens 5:21-33). L’apôtre Pierre conseille aux femmes d’être soumises à leurs maris, de les attirer par leur conduite pure, leur profond respect et leur esprit doux et paisible. Il cite en exemple Sara, qui appelait “ seigneur ” son mari, Abraham. — 1Pierre 3:1-6.
D’un bout à l’autre des Écritures grecques chrétiennes, l’accent est mis sur la pureté et la fidélité dans le mariage. Paul dit : “ Que le mariage soit honorable chez tous, et que le lit conjugal soit sans souillure, car Dieu jugera fornicateurs et adultères. ” (Hébreux 13:4). Il recommande aux conjoints de se témoigner du respect et de se rendre le dû conjugal.
L’exhortation de l’apôtre à ‘ se marier dans le Seigneur ’ est en harmonie avec la coutume observée par les adorateurs de Dieu dans l’Antiquité, qui n’épousaient que des pratiquants du vrai culte comme eux (1Corinthiens 7:39). Néanmoins, l’apôtre fait savoir à ceux qui ne sont pas mariés qu’ils ont la possibilité de servir le Seigneur sans distraction s’ils demeurent célibataires. Il ajoute qu’en raison de l’époque ceux qui se marient devraient vivre ‘ comme s’ils n’avaient pas de femmes ’, en d’autres termes ils ne devraient pas s’investir dans les joies et les responsabilités du mariage au point de centrer dessus toute leur vie, mais plutôt devraient chercher le Royaume et servir ses intérêts, sans faire abstraction de leurs devoirs conjugaux. — 1Corinthiens7:29-38.



_________________
avatar
coquelicot
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 2480
Date d'inscription : 04/06/2012
Localisation : aquitaine/france

Revenir en haut Aller en bas

Re: le mariage loi divine

Message  jordan le Mer 20 Sep 2017 - 14:21

Merci coquelicot pour ce bon résumé
Il faut noter qu'une femme dont la vie serait en danger, qu'elle pourrait se séparer mais ne pourrait pas se remarier, ceci était expliqué dans une TG il y a un moment.
avatar
jordan
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 9837
Date d'inscription : 20/05/2010

http://votj.forumgratuit.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum