RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 10 JUILLET 2017 - EZEKIEL 15-17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 10 JUILLET 2017 - EZEKIEL 15-17

Message  Michèle le Jeu 6 Juil 2017 - 16:42


JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : EZEKIEL 15 à 17


Ezékiel 16:60 : Qu’est-ce que l’« alliance de durée indéfinie », et qui en fait partie ? (w88 15/9 17 § 7).
« Et moi je devrai me souvenir de mon alliance avec toi aux jours de ta jeunesse, et je devrai établir pour toi une alliance de durée indéfinie »


7 En raison de l’infidélité de ses habitants, la nation de Juda fut comparée à une vigne sauvage, ne donnant pas de bons fruits et tout juste bonne à être brûlée (Ézékiel 15:1-8). Elle fut aussi comparée à une enfant abandonnée que Dieu avait sauvée d’Égypte et nourrie jusqu’à ce qu’elle devienne une femme. Jéhovah la prit alors pour épouse, mais elle se tourna vers de faux dieux. Elle serait donc détruite pour avoir commis un adultère spirituel. Malgré tout, avec ceux qui lui seraient fidèles, Dieu ‘établirait une alliance de durée indéfinie’: l’alliance nouvelle conclue avec l’Israël spirituel. — Ézékiel 16:1-63 – TG1988

L’alliance de la Loi, ‘ de durée indéfinie ’, prit fin avec la mort de Jésus et l’introduction d’une alliance nouvelle – it2 p1059

L’“ alliance de durée indéfinie ” : Il s’agit de la nouvelle alliance que Jéhovah a conclue avec les chrétiens oints. La “ descendance ”, ce sont les “ autres brebis ”, les millions de personnes qui tiennent compte de leur message TG2007 15/1 p8

Étant donné que les chrétiens oints aiment la justice, comme leur Créateur, Jéhovah leur a donné “ leur salaire avec fidélité ”. Ce “ salaire ” est une alliance de durée indéfinie, la nouvelle alliance, dont Jésus parla à ses disciples le soir qui précéda sa mort. C’est sur le fondement de cette alliance qu’ils devinrent une nation spirituelle, le peuple particulier de Dieu. Sous cette alliance, Jéhovah appliquera tous les bienfaits du sacrifice rédempteur de Jésus, y compris le pardon des péchés tant des oints que de tous les autres humains fidèles. – ip2 p332

Ezékiel 17:22, 23 : Qui est la pousse « tendre » que Jéhovah a promis de planter ? (w07 1/7 12 § 6).
“ ‘ Voici ce qu’a dit le Souverain Seigneur Jéhovah : “ Oui, moi aussi je prendrai un peu de la cime élevée du cèdre et je mettrai cela en place ; au sommet de ses petites pousses j’en cueillerai une tendre et vraiment je [la] transplanterai sur une montagne haute et élevée. 23 Sur la montagne de la hauteur d’Israël je la transplanterai et, à coup sûr, elle portera des branches, produira du fruit et deviendra un cèdre majestueux. Sous lui résideront vraiment tous les oiseaux de toute aile ; ils résideront à l’ombre de son feuillage ».

Les deux aigles représentent les souverains de Babylone et d’Égypte. Le premier aigle vient sur la cime du cèdre, c’est-à-dire vers le souverain appartenant à la lignée royale de David. Cet aigle cueille le sommet des jeunes pousses en ce sens qu’il remplace le roi de Juda Yehoïakîn par Tsidqiya. Bien qu’il ait juré fidélité au roi de Babylone, Tsidqiya cherche de l’aide auprès de l’autre aigle, le souverain d’Égypte, mais en vain. Il sera emmené captif et mourra à Babylone. Jéhovah cueille aussi une pousse “ tendre ”, le roi messianique. Cette pousse est transplantée sur “ une montagne haute et élevée ”, sur le mont Sion céleste, où elle deviendra “ un cèdre majestueux ”, une source de réelles bénédictions pour la terre – TG2007

Le Messie est représenté prophétiquement comme une pousse du sommet même du cèdre, que Jéhovah plante sur une montagne élevée - it-1 p411

La pousse “tendre” en question est le Roi messianique, Jésus Christ. Telle une pousse plantée par Jéhovah sur le mont Sion céleste, il deviendra “un cèdre majestueux”, une protection et une source de bénédiction quand il dirigera la terre. Quelle prophétie réconfortante ! Toutefois, si nous voulons tirer profit de l’accomplissement de cette prophétie messianique, il nous faut entretenir de bonnes relations avec Jéhovah – TG1988 15/9 p17-18 § 9

Cette déclaration annonçait le temps où un héritier de la maison royale de David, le Messie ou Christ, c’est-à-dire Jésus, gouvernerait comme Roi. Il deviendrait semblable à un cèdre élevé, exerçant sa souveraineté sur le monde entier. Nous pouvons dès maintenant opter pour la domination du Christ en acceptant cette invitation à devenir ses disciples TG1977 p679

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?


Ce qu’en pense Dieu - La Bible ne parle pas en détail du port de bijoux et de l’utilisation des produits de beauté. Cela dit, elle fournit suffisamment de preuves que Dieu ne condamne pas de telles choses. Par exemple, quand il a décrit la façon dont il avait béni Jérusalem, Dieu a parlé de cette ville comme s’il s’agissait d’une femme. Il a déclaré : “ Je t’ai [...] parée d’ornements. [...] Tu es devenue très, très belle. ” (Ézékiel 16:11-13). Parmi ces ornements, certes symboliques, figuraient des bracelets, un collier et des boucles d’oreilles. Selon les Écritures également, les paroles de “ quelqu’un qui reprend avec sagesse ” et qui sont reçues par une oreille attentive sont semblables à des ornements d’or (Proverbes 25:1, 12). L’emploi de ces comparaisons élogieuses laisse supposer que Dieu ne désapprouve pas que les femmes recourent à de jolies choses pour s’embellir. RV2005 8/10 p26,27

Dans la Loi qu’il donna à la nation d’Israël, Jéhovah Dieu déclara : “Vous ne devrez pas mentionner le nom d’autres dieux. On ne devra pas l’entendre sur ta bouche.” (Ex. 23:13). Cela signifiait que les Israélites ne devaient pas parler des faux dieux avec un sentiment de crainte ou d’une manière qui aurait laissé entendre qu’ils existaient ou qu’ils jouissaient d’un certain pouvoir. Ils devaient mépriser ces faux dieux comme étant sans valeur, honteux, détestables et répugnants. Ézékiel. 16:36 – RV1974 8/6

Dieu signifia à la Jérusalem apostate, idolâtre et immorale qu’il la jugerait et lui donnerait “ [b]le sang de la fureur et de la jalousie ”. (Éz 16:38)[/b] Cela se réalisa lorsque les Babyloniens détruisirent la ville et le temple sur lequel le nom de Jéhovah avait été placé, nom que cependant les Israélites avaient honteusement diffamé. Néanmoins, sa jalousie ne lui fit pas oublier ses desseins et n’engloutit pas sa miséricorde ; en effet, Jéhovah épargna un reste de Juifs qui reviendraient et rebâtiraient le temple. On ne se moque pas de Dieu pour ce qui est de sa volonté d’être l’objet d’un attachement exclusif (Ga 6:7). Quiconque parmi ses serviteurs refuse de lui vouer un attachement sans réserve et ne l’aime donc pas de tout son cœur, de toute sa pensée, de toute son âme et de toute sa force, essaie de servir deux maîtres. Les adorateurs de Dieu lui vouent un attachement exclusif. – it1 p1233

Jéhovah s’est engagé par des serments auprès d’humains pécheurs en employant des expressions comme : “ ‘ Aussi vrai que je suis vivant ’, c’est là ce que déclare le Souverain Seigneur Jéhovah. ” (Ézék. 17:16). La Bible rapporte qu’il s’est engagé de la sorte plus de 40 fois. L’exemple le plus connu concerne peut-être ses rapports avec Abraham. Il a fait au patriarche plusieurs promesses liées à l’alliance qu’il avait conclue avec lui. Selon ces promesses, la Semence descendrait d’Abraham par son fils Isaac – TG2012 15/10 p26 §6

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?


Une prophétie biblique parlant en termes symboliques de l’origine de Jérusalem nous apprend comment les femmes des Hébreux prenaient soin d’un enfant nouveau-né (Ézékiel 16:4 « Quant à ta naissance, le jour où tu es née, ton cordon ombilical n’a pas été coupé et tu n’as pas été lavée dans l’eau pour être purifiée ; tu n’as pas été frottée avec du sel et tu n’as pas été enveloppée dans des langes »). Selon ce texte, on coupait d’abord le cordon ombilical. Ensuite, l’enfant était lavé dans de l’eau, frotté avec du sel, probablement pour fortifier et durcir sa peau où on lui attribuait des vertus médicinales ou antiseptiques, et finalement langé pour être maintenu au chaud. RV1973 8/3

La Bible ne condamne pas tout effort visant à rehausser ou à embellir son apparence. Certains serviteurs de Dieu, tant hommes que femmes, portaient des bijoux. . Esther, fidèle adoratrice de Jéhovah, consentit à recevoir des soins de beauté prolongés qui faisaient appel à des huiles cosmétiques, à des parfums et à des massages. Dieu déclara avoir symboliquement paré Israël de bracelets, d’un collier, d’un anneau nasal et de boucles d’oreilles. Cela contribua à rendre cette nation “très très jolie”. — Ézékiel 16:11-13. Il est vrai que le récit d’Ézékiel nous met en garde contre une attention exagérée prêtée à l’apparence. Dieu déclare en effet: “Tu commenças à te fier à ta beauté, et à devenir une prostituée à cause de ton nom, et à répandre tes actes de prostitution sur tout passant.” (Ézékiel 16:15). Ainsi, Ézékiel 16:11-15 souligne la sagesse du conseil donné plus tard par Paul et Pierre qui recommandèrent de ne pas se préoccuper à l’excès de son apparence extérieure. Une femme qui désire porter des bijoux veillera à ce que leur nombre ou leur style restent dans les limites de la modestie, en évitant l’excès, l’ostentation ou le mauvais goût. – TG1991 1/6 p30-31

Ézékiel 16:2, 28, 29 “Fils de l’homme, fais connaître à Jérusalem ses abominations ! Tu t’es prostituée aux Assyriens, parce que tu n’étais pas rassasiée ; tu t’es prostituée à eux, et tu n’as pas encore été rassasiée. Tu as multiplié tes prostitutions avec le pays de Canaan et jusqu’en Chaldée, et avec cela tu n’as pas encore été rassasiée. Ceux qui, professant servir Dieu, s’immiscent dans les affaires du monde, commettent la fornication religieuse – Livre Assurez-vous Babylone la Grande

Parce qu’il avait accordé sa bénédiction à Jérusalem, la capitale de Juda, Jéhovah la compara à une femme revêtue par lui de vêtements coûteux et richement parée d’ornements et de bijoux. Mais parce qu’elle perdit sa spiritualité et qu’elle pratiqua la fornication spirituelle avec les nations, se servant de sa beauté et de ses ornements pour être infidèle et se prostituer, elle fut dépouillée de sa parure et laissée nue (Éz 16:2, 10-39). Elle fut dépouillée du point de vue spirituel, mais aussi matériel, car ses conquérants avides emportèrent toutes les richesses de la ville. De même, Babylone la Grande, cette femme symbolique qui commet la fornication avec les rois de la terre se pare de vêtements et d’ornements royaux et vit dans un luxe insolent, salaire de sa prostitution, mais elle va être dépouillée de ses beaux atours, dénudée et détruite. Sa beauté est trompeuse et elle ‘ se glorifie ’ ; aussi ses ornements ne représentent-ils pas la bénédiction et la faveur divines, mais plutôt ses propres prétentions ainsi que la puissance et les richesses qu’elle retire de sa prostitution. — Ré 17:3-5, 16 ; 18:7-20. - it-2 p458

Mais les habitants de Jérusalem furent souvent infidèles à Jéhovah, si bien que la ville fut comparée à une prostituée et à une femme adultère (Ézékiel 16:3, 15, 30-42). Elle constitua alors un modèle approprié de la chrétienté apostate. Comme la Jérusalem infidèle, la chrétienté prétend servir le vrai Dieu, mais s’écarte largement de ses voies justes. Nous pouvons être sûrs que Jéhovah jugera la chrétienté sur les mêmes critères justes qu’il jugea la Jérusalem apostate. – ip2 chap20 encadré

Jéhovah Dieu parla de la nation d’Israël, liée à lui par une alliance, comme d’“ une femme ”. (Is 54:5, 6.) Lorsque, devenue infidèle, celle-ci ne tint plus aucun compte de lui et chercha secours auprès d’autres nations, telles l’Égypte et l’Assyrie, en contractant des alliances avec elles, elle ressembla à une femme infidèle, à une adultère, à une prostituée, à quelqu’un qui pratique la fornication à droite et à gauche (Éz 16:15, 25-29). De même, si des chrétiens qui ont avec Dieu des relations d’attachement ou qui prétendent en avoir, se montrent infidèles en participant à un faux culte ou en étant amis du monde, ils méritent le qualificatif de “ femmes adultères ”. - it-1 p921

Aux yeux de Jéhovah, il est une forme de prostitution plus grave encore: la prostitution spirituelle. Elle consiste à prétendre adorer Dieu tout en vouant en réalité un culte et un attachement à d’autres divinités. La Jérusalem antique s’est prostituée d’une manière plus choquante encore en offrant des présents aux nations qui commettaient la fornication spirituelle avec elle, corrompant ainsi le culte pur. — Ézékiel 16:34 « Pour toi, ç’a été le contraire des autres femmes dans tes actes de prostitution, et on ne s’est pas livré à la prostitution à ta manière, oui quand tu donnes un salaire alors qu’on ne t’a pas donné de salaire, et ainsi c’est le contraire qui se produit ». ’A notre époque, le système religieux universel se livre à la prostitution spirituelle. La chrétienté constitue la partie prédominante de ce système que la Bible appelle “Babylone la Grande, la mère des prostituées et des choses immondes de la terre”. — Révélation 17:5. – TG1989 15/4 § 4

Les habitants de Sodome étaient orgueilleux; ils étaient riches et ne pensaient pas devoir un jour rendre des comptes à quelqu’un. C’étaient des hommes insensibles, qui se désintéressaient du pauvre et de l’affligé (Ézékiel 16:49, 50). Cette description ne correspond-elle pas à celle de nombre de nos contemporains qui mènent une vie sexuellement dépravée ? RV1981 8/4

Sodome était prospère et offrait de nombreux avantages matériels (Ézékiel 16:49, 50). Si le choix de Lot paraissait sage d’un point de vue matériel, sur le plan spirituel il était peu judicieux. Pourquoi ? Parce que “ les hommes de Sodome étaient mauvais et grands pécheurs contre Jéhovah ”, explique Genèse 13:13. La décision de Lot de s’y installer causerait par la suite bien du chagrin à sa famille. Abram, quant à lui, a montré qu’il avait foi dans la promesse de Jéhovah selon laquelle sa semence posséderait finalement tout le pays ; il n’a pas ergoté pour une parcelle de celui-ci. . L’exemple d’Abram montre qu’il est préférable de perdre de l’argent plutôt que d’attirer l’opprobre sur le nom de Jéhovah ou de nuire à la paix de la congrégation chrétienne.– TG2001 15/8 p20 § 12

Jadis, d’imposants peupliers bordaient les fleuves et les cours d’eau de Syrie et de Palestine. D’ailleurs, dans la Bible, les peupliers sont presque systématiquement associés à des cours d’eau ou à des ‘ ouadis ’. (Lévitique 23:40.) Là où il y avait de l’eau en abondance, on trouvait aussi des saules, cousins des peupliers (Ézékiel 17:5). Ces arbres majestueux, à la frondaison épaisse, symbolisent parfaitement ce que notre psalmiste et le prophète Jérémie voulaient exprimer : ceux qui s’efforcent de suivre la loi de Dieu et qui ont entièrement confiance en lui resteront spirituellement forts, ‘ et tout ce qu’ils font réussira ’. N’est-ce pas là ce que nous voulons : réussir notre vie ? – TG2009 1/3 p16-17

Pourquoi un Dieu de lumière a-t-il prononcé des ‘ paroles obscures ’ ? La nature même des énigmes fait appel à l’imagination et aux facultés de déduction. Ainsi, saupoudrées un peu partout dans les Écritures comme un condiment savoureux sur un bon plat, les énigmes servent parfois simplement à éveiller l’intérêt de ceux à qui elles s’adressent ou à rendre plus vivant le message exprimé. Dans ces cas-là, elles sont le plus souvent immédiatement suivies de leur explication. — Ézékiel 17:1-18 - TG1999 1/10 p27

Si TSIDQIYA invoqua le nom de Dieu lorsqu’il prêta serment, son parjure jeta l’opprobre sur Jéhovah. Le simple fait de savoir que nous jetterions l’opprobre sur Dieu si nous manquions à notre parole nous retiendra d’agir ainsi. Quel privilège nous avons, nous Témoins de Jéhovah, de porter le nom divin! Ézékiel 17:1-21.

Dans la Bible, les arbres représentent parfois une domination (Ézékiel 17:22-24). Par conséquent, l’abattage de l’arbre symbolique représente l’interruption du règne de Dieu par l’intermédiaire de rois à Jérusalem – livre Qu’enseigne la Bible

Ézékiel a comparé prophétiquement le Messie à une pousse de cèdre plantée par Dieu lui-même (Ézékiel 17:22). Le mot hébreu signifiant “ cèdre ” vient d’un radical qui signifie “ être ferme ”. De nos jours, les disciples du Messie, Jésus Christ, ont besoin eux aussi de ‘ tenir ferme dans la foi ’, de ‘ devenir forts ’, comme un cèdre immense et à toute épreuve (1 Corinthiens 16:13). Comment y arriver ? En résistant fermement aux influences non chrétiennes et en vivant dans l’intégrité et l’attachement à Dieu avec une endurance inébranlable. Ceux qui parviennent à cela sont appelés dans la Bible “ les justes [...] [qui] s’élèvent comme un cèdre du Liban ”. Psaume 92:13 – TG1999 1/1 p32

Jésus dit que les oiseaux du ciel peuvent loger sous l’ombre de cet arbre qu’est le Royaume. Ces oiseaux ne représentent pas les ennemis du Royaume qui tentent de manger les bonnes graines, contrairement aux oiseaux dans l’exemple de l’homme qui sème du grain sur différents types de terre (Marc 4:4). En fait, dans l’exemple que nous examinons, les oiseaux représentent les personnes au cœur bien disposé qui cherchent protection au sein de la congrégation chrétienne. Dès à présent, ces personnes sont protégées des habitudes qui sapent la spiritualité et des pratiques impures de ce monde mauvais Jéhovah a pareillement comparé le Royaume messianique à un arbre et il a déclaré prophétiquement : “ Sur la montagne de la hauteur d’Israël je la transplanterai [la pousse] et, à coup sûr, elle portera des branches, produira du fruit et deviendra un cèdre majestueux. Sous lui résideront vraiment tous les oiseaux de toute aile ; ils résideront à l’ombre de son feuillage. ” Ézék. 17:23. TG2008 15/7 p17 § 8

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum