Soudan : harcèlement envers les Témoins de Jéhovah dans le sud du pays

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soudan : harcèlement envers les Témoins de Jéhovah dans le sud du pays

Message  jean le Dim 9 Jan 2011 - 7:59

(traduction)

Les Témoins de Jéhovah disent être harcelé dans le sud du Soudan (Reuters)

JUBA (Reuters)
-
Dans une ville du sud du Soudan, des Témoins de Jéhovah ont été harcelés et expulsés, et un lieu de culte a été incendiée. Des membres de la secte ont dit : « que le motif allégué : " c'est qu'ils avaient dit aux électeurs de ne pas prendre part à un référendum sur la sécession "». Les membres du groupe de cette petite minorité chrétienne au Soudan a déclaré : « la secte a été accusée à tort d'empêcher ses partisans de prendre part pour des raisons religieuses dans le vote de dimanche qui verra probablement le sécession du sud ».

Le gouvernement semi-autonome du Sud, formé après un accord de paix de 2005, a été critiqué pour les violations des droits humains, y compris le harcèlement de la presse et les membres des partis d'opposition et d'intimidation généralisée et les fraudes lors des élections d'avril.

Vendredi en fin de journée, Aban Jamba Lemi, un témoin de Jéhovah basée à Juba, a déclaré à Reuters : « Ils (le gouvernement) a accusé nos frères là qu'ils allaient de maison en maison afin de dire aux gens de ne pas s'inscrire et de ne pas voter », ensuite « Ce ne sont que des allégations et le gouvernement les prend au sérieux », Lemi a encore ajouté « Pour les Témoins de Jéhovah, chacun a sa propre responsabilité si il vote ou non. Nous ne sommes pas à imposer que tous les Témoins de Jéhovah ne peuvent pas voter. »

Les responsables de la Police "Western Equatoria Etat" à Yambio, ont arrêté puis relâché deux Témoins de Jéhovah en décembre alors qu'une Salle du Royaume a été incendiée ce 1 Janvier par « les populations locales ... initié par le gouvernement », a déclaré Aban Jamba Lemi.

Lemi a ajouté, « Deux membres des Témoins de Jéhovah du Kenya ont été expulsés de la région semi-autonome et le gouvernement local à la radio a annoncé une interdiction sur toutes les activités de la secte dans l'Etat du Sud-Soudan ». Un porte-parole de l'"Equatoria occidental" a nié les allégations. « Le gouvernement n'a pas interdit leurs activités à Yambio. L'annonce radio leur a demandé de cesser leur campagne contre l'enregistrement », a déclaré à Reuters, Gibson Wande, ministre de l'Information et de la communication pour l'Etat. « Ils ont brûlé leur propre église et accusent le gouvernement ».

Aban Jamba Lemi dit : « les Témoins de Jéhovah n'avaient pas rencontré des problèmes similaires à Juba » et en tant que représentants de l'association, il a rencontré le gouverneur d'expliquer le malentendu. Il a précisé que près de 1.000 membres (ndtr. 1.749 pour être exacte) de la secte sont actifs au Soudan, avec la majorité vivant dans le sud.

Le mois dernier, des observateurs du "Centre Carter International" ont déclaré dans un communiqué qu'il était « préoccupé par la rhétorique d'intimidation répandue dans l'Equatoria occidental visant la congrégation des Témoins de Jéhovah ». "Le Centre Carter" invite toutes les parties prenantes dans l'Equatoria occidental de respecter le droit de tous les individus à participer ou à s'abstenir dans le processus référendaire."

(Édité par McDoom Opheera et Roddy Michael)

source :



Vue aérienne de Djouba
---
Djouba (en arabe جوبا) est une ville du Soudan, capitale de l'État d'Equatoria central et surtout de la région autonome du Sud-Soudan depuis 2005. (250000 hab.)
source : Wikipedia
---


Le Soudans du Sud (souvent Sud-Soudan, calque de l'anglais), officiellement connu sous le nom du Gouvernement du Soudan du Sud, est une région autonome du Soudan. Sa capitale est la ville de Djouba. Un référendum d'autodétermination qui est organisé le 9 janvier 2011 doit déterminer de la transformation ou non du territoire en un nouvel État indépendant et souverain qui, dans ce cas, devrait alors voir le jour en juillet 2011.
Le choix du nom éventuel de ce nouvel État n'a pas encore été tranché officiellement : parmi ceux qui sont envisagés, l'un des plus fréquemment évoqués est celui de Juwama, construit à partir des premières syllabes des trois capitales régionales, Juba (Djouba), Wau et Malakal.

source : Wikipedia (Soudan du sud)

Agapê.

@jean
avatar
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5057
Date d'inscription : 27/05/2010

http://www.jw.org/fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soudan : harcèlement envers les Témoins de Jéhovah dans le sud du pays

Message  elleetvie le Dim 9 Jan 2011 - 11:36

merci pour ces infos

ils vivent des moments très difficiles

pour l'instant nous n'avons pas à nous plaindre...............

elleetvie

Messages : 23
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soudan : harcèlement envers les Témoins de Jéhovah dans le sud du pays

Message  jean le Sam 29 Jan 2011 - 17:31

(traduction et résumé)

Le gouverneur du "Sudan West Equatoria" a rétablit l'activité des Témoins de Jéhovah dans l'état.

28 janvier 2011 (YAMBIO) - Jeudi, le gouverneur de l'Etat d'Equatoria occidental, Bangasi Bakosoro Joseph, a levé l'interdiction contre les Témoins de Jéhovah au barreau de l'État.


Salle du Royaume des Témoins de Jéhovah à Yambio était vide ce 26 décembre 2010 (ST)

Pour plus d'un mois les activités du groupe religieux ont été interdits à la suite que certains n'ont pas participé à l'enregistrement pour le référendum sur l'indépendance sud du Soudan en raison de leurs croyances religieuses. Avec l'enregistrement se déroulant au début décembre pour un scrutin historique, le vote au référendum a eu lieu le 9 Janvier à 15. La minorité religieuse n'avait pas non plus pris part aux élections du Soudan en avril de l'année dernière.

Les Témoins de Jéhovah à Yambio, la capitale du Western Equatoria, avaient accusé par l'état de harcèlement et de suspension de culte par les autorités de l'état. Les membres du groupe religieux disent qu'ils ont été accusés à tort d'empêcher ses partisans de prendre part pour des raisons religieuses dans le vote de dimanche qui verra probablement le sécession du sud.

(...)

Le mois dernier, pendant la campagne référendaire, les communautés de l'Equatoria occidental avait des problèmes avec certains problèmes en été avec les membres des Témoins de Jéhovah pour "ne participe pas à des droits nationaux", a déclaré Bakosoro.

La ligne dur envers les Témoins de Jéhovah ont conduit à ce qu'un lieu de culte fut brûlé ce 1 janvier 2011. Taban Jamba Lemi, un témoin de Jéhovah basée à Juba, a déclaré à Reuters que l'attaque a été incendié par des «locaux», mais à «l'instigation du gouvernement.» (voir post précédent ci-dessus)

(...)

(ST)
source : Sudan Tribune

Agapê.

@jean
avatar
jean
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 5057
Date d'inscription : 27/05/2010

http://www.jw.org/fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soudan : harcèlement envers les Témoins de Jéhovah dans le sud du pays

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum