RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 19 JUIN 2017 - EZEKIEL 1-5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 19 JUIN 2017 - EZEKIEL 1-5

Message  Michèle le Jeu 15 Juin 2017 - 18:24


JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : EZEKIEL 1 à 5


Ezékiel 1:20, 21, 26-28 : Que représente le char céleste ? (w07 1/7 11 § 6).

20,21 « Là où l’esprit était disposé à aller, elles allaient, l’esprit [étant disposé] à aller là ; et les roues s’élevaient tout près d’elles, car l’esprit de la créature vivante était dans les roues. 21 Quand elles allaient, celles-ci allaient, et quand elles s’arrêtaient, celles-ci s’arrêtaient ; et quand elles s’élevaient de dessus la terre, les roues s’élevaient tout près d’elles, car l’esprit de la créature vivante était dans les roues »

26-28 « Et au-dessus de l’étendue qui était sur leur tête, il y avait quelque chose qui était semblable d’aspect à une pierre de saphir, la ressemblance d’un trône. Et sur la ressemblance du trône il y avait une ressemblance de quelqu’un qui était semblable d’aspect à un homme tiré du sol — dessus, tout en haut. Et je vis quelque chose comme l’éclat de l’électrum, comme l’aspect du feu, à l’intérieur, tout autour, depuis l’aspect de ses hanches et vers le haut ; et depuis l’aspect de ses hanches et vers le bas, je vis quelque chose comme l’aspect du feu ; et il y avait une clarté tout autour de lui. Il y avait quelque chose comme l’aspect de l’arc qui paraît dans une masse nuageuse, un jour de pluie torrentielle. Ainsi était l’aspect de la clarté tout autour. C’était l’aspect de la ressemblance de la gloire de Jéhovah. Quand je [la] vis, alors je tombai sur ma face, et je commençai à entendre la voix de quelqu’un qui parlait »

Le char représente la partie céleste de l’organisation de Jéhovah, composée des créatures spirituelles fidèles. Sa source d’énergie est l’esprit saint de Jéhovah. Le Conducteur du char, qui symbolise Jéhovah, possède une gloire indescriptible. Son calme est illustré par un magnifique arc-en-ciel. TG2007

D’où les roues tenaient-elles ce pouvoir de suivre tous les mouvements des quatre chérubins? De l’esprit saint du Dieu Tout-Puissant.

Le prophète Ézékiel a reçu une vision de l’organisation céleste de Jéhovah composée de créatures spirituelles. Il a vu un char imposant, le “ véhicule ” de Jéhovah lui-même, véhicule qu’il dirige constamment. La façon dont cet engin se déplaçait était des plus intéressantes. Les roues géantes présentaient quatre côtés et étaient pleines d’yeux ; elles pouvaient donc voir partout et changer de direction instantanément, sans qu’il y ait à s’arrêter ou à braquer. Ce char gigantesque ne se traînait pas comme certains véhicules de fabrication humaine si peu maniables. Il se déplaçait à la vitesse de l’éclair, changeant même de trajectoire à angle droit (Ézékiel 1:1, 14-28). Ainsi, l’organisation de Jéhovah, tout comme le Souverain tout-puissant qui la dirige, fait preuve d’une prodigieuse souplesse ; elle s’adapte à tout moment aux changements de situations et aux nouveaux besoins. Les humains ne peuvent qu’essayer de tendre vers cette souplesse idéale. Force est toutefois de constater que souvent les hommes et leurs organisations se montrent plus rigides et déraisonnables que souples et conciliants. cl p204-205

Jéhovah tient à nous rappeler que nous faisons partie d’une organisation universelle. Ce que nous voyons n’est qu’une infime partie de tout ce qui s’accomplit en faveur des desseins de Jéhovah. Ézékiel a vu la partie invisible de l’organisation de Jéhovah sous la forme d’un char céleste colossal. Ce char pouvait se déplacer à une vitesse fulgurante et changer de direction en un instant.

À chaque tour de roue, il parcourait une distance impressionnante. Dans sa vision, Ézékiel a également eu un aperçu du Conducteur du char. Il a écrit : « Je vis quelque chose comme l’éclat de l’électrum, comme l’aspect du feu [...] tout autour [...]. C’était l’aspect de la ressemblance de la gloire de Jéhovah » (Ézék. 1:25-28). Comme cette vision a dû impressionner Ézékiel ! Il a vu Jéhovah diriger les mouvements de son organisation au moyen de son esprit saint et avec une parfaite maîtrise. Quelle représentation saisissante de la partie céleste de l’organisation divine à l’œuvre TG2013 15/4 p23-24

L’organisation de Jéhovah se compose de deux parties, l’une céleste et l’autre terrestre. Puisque la partie céleste est dirigée par l’esprit saint, logiquement il en va de même pour la partie terrestre. En nous soumettant fidèlement aux instructions émanant de la partie terrestre de l’organisation de Dieu, nous montrons que nous suivons l’allure du char céleste de Jéhovah et que nous coopérons avec l’esprit saint – TG2010 15/4 p9-10

Ezékiel 4:1-7 : Ézékiel a-t-il réellement joué la scène décrivant le siège de Jérusalem ? (w07 1/7 12 § 4).

« Et toi, ô fils d’homme, procure-toi une brique, et tu devras la placer devant toi et graver dessus une ville, oui Jérusalem. Tu devras mettre le siège contre elle ; tu devras bâtir contre elle un mur de siège, élever contre elle un rempart de siège, placer contre elle des camps et mettre contre elle des béliers tout autour. Et quant à toi, procure-toi une poêle de fer et tu devras la mettre comme un mur de fer entre toi et la ville ; tu devras diriger ta face contre elle ; elle devra être en état de siège et tu devras l’assiéger. C’est un signe pour la maison d’Israël. “ Et quant à toi, couche-toi sur ton côté gauche, et tu devras mettre sur lui la faute de la maison d’Israël. Pendant le nombre des jours où tu seras couché dessus, tu porteras leur faute. Et moi, je devrai te donner les années de leur faute, [les faisant correspondre] au nombre de trois cent quatre-vingt-dix jours, et tu devras porter la faute de la maison d’Israël. Et tu devras les achever. “ Et tu devras te coucher sur ton côté droit — dans le second cas —, et tu devras porter la faute de la maison de Juda quarante jours. Un jour pour une année, un jour pour une année, voilà ce que je t’ai donné. Et vers le siège de Jérusalem tu dirigeras ta face, avec ton bras dénudé, et tu devras prophétiser contre elle »

Ézékiel a demandé à Jéhovah de changer le combustible qui devait servir à la cuisson des aliments, et Jéhovah a accédé à sa requête. Ces deux faits indiquent qu’Ézékiel a vraiment joué cette scène. Il s’est couché sur son côté gauche pour les 390 ans de faute du royaume des dix tribus — de sa création en 997 avant notre ère à la destruction de Jérusalem en 607 avant notre ère. Il s’est couché sur son côté droit pour les 40 ans de péché de Juda — depuis que Jérémie a été établi prophète en 647 avant notre ère jusqu’en 607 avant notre ère. Au cours de la période complète de 430 jours, Ézékiel a vécu avec une maigre ration de nourriture et d’eau, prophétisant ainsi qu’une famine sévirait lors du siège de Jérusalem. TG2007

Cette mise en scène a sûrement attiré l’attention des Israélites exilés. Pendant plus d’un an, Ézékiel a dû effectuer cette tâche physiquement pénible. Comment a-t-il pu remplir sa mission ? Ézékiel comprenait pourquoi il avait été envoyé en tant que prophète. Jéhovah lui avait dit : « Qu[e] [les Israélites] entendent ou qu’ils s’abstiennent [...] ils sauront alors qu’un prophète s’est trouvé au milieu d’eux » (Ézék. 2:5). Gardant présent à l’esprit le but de sa mission, Ézékiel a accepté de mimer le siège de Jérusalem. Il s’est montré un vrai prophète. Finalement, ses compagnons d’exil et lui ont reçu ce message : « La ville a été abattue ! » Les Israélites se sont bel et bien rendu compte qu’un prophète s’était trouvé au milieu d’eux (Ézék. 33:21, 33).
Aujourd’hui, nous avertissons nos semblables de la destruction prochaine de tout le système de choses de Satan. Bien que fatigués parfois, nous employons notre énergie à prêcher la Parole de Dieu, à effectuer des nouvelles visites et à donner des cours bibliques. Alors que se réalisent les prophéties sur la conclusion de ce système, nous avons la satisfaction d’être ceux « par qui Dieu fait connaître sa volonté et son dessein ». – TG2016 étude Mars

Ézékiel devait indiquer non la durée du siège de Jérusalem, mais l’année précise où la ville serait détruite, au terme du siège. Les mots “la maison d’Israël” désignent ici le royaume septentrional des dix tribus rebelles d’Israël, qui ne reconnaissait pas Jérusalem comme sa capitale. Néanmoins, Jérusalem devait répondre de la faute religieuse du royaume septentrional d’Israël parce que, à partir des dernières années du règne de Salomon, cette ville avait montré aux douze tribus d’Israël un mauvais exemple sur le plan religieux, en pratiquant l’idolâtrie. kj chap6 § 14

Il a fallu de l’humilité et du courage à Ézékiel pour jouer les deux pantomimes prophétiques. Il nous faut, nous aussi, être humble et courageux pour nous acquitter de toute tâche que Dieu peut nous confier. TG2007

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Tout au long de l’histoire biblique, Jéhovah a employé divers moyens pour guider des humains. Il s’est parfois servi d’anges, de visions ou de rêves pour leur révéler des évènements à venir ou leur confier des missions particulières (Ézék. 1:1). Il s’est aussi servi de représentants humains. Quelle qu’ait été sa méthode, ceux qui ont suivi ses instructions ont été bénis. Aujourd’hui, Jéhovah guide ses serviteurs au moyen de la Bible, de son esprit saint et de la congrégation. Sa direction est claire. Jésus, qui dirige la congrégation par l’intermédiaire de « l’esclave fidèle et avisé », se fait lui aussi l’écho de la voix de Jéhovah. Il nous faut prendre au sérieux cette direction, car notre avenir éternel dépend de notre obéissance. TG2014 15/8 p4 § 1, 2. – Examinons les Ecritures octobre 2016

Les humains ne verront jamais le vrai Dieu, mais dans sa bonté il a fait inscrire dans la Bible, à notre intention, de nombreux détails sur sa personnalité. Certains prophètes hébreux, sous inspiration, ont vu les cours célestes du Dieu Tout-Puissant. Ce qu’ils ont raconté reflète non seulement une grande dignité et une majesté, une puissance impressionnantes, mais encore la sérénité, l’ordre, la beauté et le charme. Ézékiel 1:26-28 – RV1999 8/2 p8

Actuellement, beaucoup sont indifférents à notre œuvre de prédication ; et pourtant, ils la verront bientôt sous un autre jour Jéhovah a assuré Ézékiel que, lorsque les jugements qu’il proclamait seraient exécutés, les Israélites cette “ maison rebelle ” “ sauraient alors qu’un prophète s’[était] trouvé au milieu d’eux ”. Ézék. 2:5.) Pareillement, quand Dieu exécutera ses jugements contre le système de choses actuel, les gens seront bien obligés de reconnaître que le message prêché par les Témoins de Jéhovah dans les lieux publics et de maison en maison provenait bien du seul vrai Dieu, Jéhovah, et que les Témoins étaient bien ses représentants. Quel honneur nous avons de porter son nom et d’annoncer son message en cette époque unique – TG2008 15/7 p11

Que voulait dire Jéhovah lorsqu’il déclara à Ézékiel que sa face allait être aussi dure que celle des Juifs?
Lorsque Jéhovah dit à Ézékiel: “Tu devras leur parler avec mes paroles”, il ne lui confia pas là une mission facile. Pour le préparer, il l’avertit en ces termes: “Ils ne voudront pas t’écouter, parce qu’ils ne veulent pas m’écouter; car tous ceux de la maison d’Israël ont la tête dure et le cœur dur.” — Ézékiel 3:4, 7.
C’est alors que Dieu dit à Ézékiel: Voici que j’ai rendu ta face tout aussi dure que leur face et ton front tout aussi dur que leur front. J’ai rendu ton front pareil à un diamant, plus dur que le silex. Tu ne devras pas avoir peur d’eux.” — Ézékiel 3:8, 9.
Les Juifs de l’époque étaient obstinés et rebelles (Ézékiel 2:6). Parviendraient-ils à faire taire ou à intimider le messager de Dieu? Non; Ézékiel, qui avait le soutien de Dieu, n’allait pas se montrer plus tendre qu’eux. Le silex est une pierre très dure, plus dure que l’acier. Si les Juifs obstinés, indifférents, pouvaient être comparés au silex, Ézékiel également. Il allait même être semblable au diamant, le minéral le plus dur qui soit, si dur qu’il peut rayer le silex -
N’en concluons toutefois pas que, de nos jours, les serviteurs de Dieu doivent chercher à être durs, insensibles aux sentiments d’autrui, voire sans pitié dans l’accomplissement de ce qu’ils pensent être juste. La compassion est l’un des sentiments qui nous anime lorsque nous communiquons la bonne nouvelle à nos semblables. Mais quand les personnes que nous rencontrons sont indifférentes, nous éconduisent ou s’opposent franchement à notre œuvre, nous ne cessons pas pour autant de proclamer le message que Dieu fait prêcher à notre époque – TG1988 15/7 p30

Le diamant est le plus dur des minéraux naturels connus de l’homme. La Bible parle de l’utilisation des diamants pour gratter ou graver des matériaux durs (Jérémie 17:1). Notons également ces paroles de Jéhovah à Ézékiel: Voici que j’ai rendu ta face tout aussi dure que leur face et ton front tout aussi dur que leur front. J’ai rendu ton front pareil à un diamant, plus dur que le silex.” (Ézékiel 3:8, 9). Jéhovah a donné à Ézéchiel une détermination aussi solide que le diamant, grâce à laquelle il a été capable de transmettre les déclarations prophétiques à un peuple obstiné. — Ézékiel 2:6.
De nos jours, Jéhovah a pareillement donné à son peuple une détermination ‘de diamant’ pour tenir ferme devant les persécutions. Dans certains pays, les Témoins de Jéhovah ont enduré l’interdiction de leur œuvre, l’hostilité de foules en colère, les lynchages, les coups, les peines d’emprisonnement injustes, la torture, et même les mises à mort. Pourtant, ils se sont montrés inébranlables dans leur foi – TG1991 1/11 p31

À l’aide d’une épée, Ézékiel se rasa les cheveux et la barbe (Ezékiel 5:1-4). Ceux qui allaient mourir par la famine et par la peste ressembleraient au tiers des cheveux que le prophète brûla au milieu de Jérusalem. Les victimes de la guerre correspondraient au tiers des cheveux qu’il frappa avec l’épée. Quant aux survivants, ils seraient disséminés parmi les nations comme le tiers des cheveux dispersés au vent. Quelques exilés seraient toutefois comme le petit nombre de cheveux qu’Ézékiel prit de cette fraction dispersée et enveloppa dans son vêtement pour montrer que ces hommes rétabliraient le vrai culte en Juda après les 70 ans de désolation (Ézékiel 5:5-17). Le fait que Jéhovah ait accompli ce que préfiguraient ces mimes prophétiques et d’autres encore doit nous inciter à avoir confiance en lui, car il est Celui qui fait s’accomplir ses prophéties. – TG1988 15/9 p12-13 § 11

N’en déduisons pas que la compassion de Jéhovah soit infinie. La Bible montre, au contraire, qu’il la refuse à bon droit à qui s’oppose à ses voies justes. Cas de la nation d’Israël : Bien que Jéhovah ait délivré les Israélites de leurs ennemis à maintes reprises, sa compassion a fini par atteindre ses limites. Ils s’entêtaient à pratiquer l’idolâtrie, allant jusqu’à introduire leurs idoles immondes dans son temple (Ézékiel 5:11 “ ‘ C’est pourquoi, aussi vrai que je suis vivant ’, c’est là ce que déclare le Souverain Seigneur Jéhovah, ‘ oui parce que c’est mon sanctuaire que tu as souillé avec toutes tes choses immondes et avec toutes tes choses détestables » - cl chap25 § 17,18

Jéhovah est jaloux pour son nom ; il ne tolère ni rivalité ni infidélité en matière de culte (Éz 5:13 « Et à coup sûr ma colère parviendra à son terme ; oui, j’apaiserai ma fureur sur eux et je me consolerai ; et il faudra qu’ils sachent que c’est moi, Jéhovah, qui ai parlé parce que j’exige d’être l’objet d’un attachement exclusif, quand sur eux je mènerai ma fureur à son terme»). Il ordonna aux Israélites de ne pas même mentionner le nom d’autres dieux (Ex 23:13). Mais puisque le nom de plusieurs faux dieux apparaît dans la Bible, l’interdiction portait certainement sur l’utilisation du nom de ces faux dieux dans le cadre d’un culte. it2 p409 Nom

Quand les Israélites pratiquaient le faux culte ou l’injustice, ils outrageaient Jéhovah Dieu, car ils donnaient l’impression que le culte de Jéhovah n’était pas meilleur que celui des nations d’alentour. À cause de leur infidélité, Dieu permit que le malheur fonde sur eux et qu’ils deviennent un objet d’opprobre parmi les nations (Éz 5:14, 15). Faute de comprendre qu’il s’agissait d’un jugement de Dieu, les autres nations attribuèrent les malheurs des Israélites à l’incapacité de Jéhovah de les sauver, ce qui constituait un outrage supplémentaire à son égard. Par conséquent, lorsque Jéhovah rapatria les Israélites qui s’étaient repentis, il lava son nom de cet opprobre. – it2 p449-450 opprobre

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?


1:5-11 — Qui sont les quatre créatures vivantes ? Dans une deuxième vision du char, Ézékiel identifie les quatre créatures vivantes à des chérubins. Il décrit la face du taureau comme étant “ la face du chérubin ”. Cela est approprié, le taureau incarnant la puissance et la force, et les chérubins étant de puissantes créatures spirituelles. TG2007

2:6 — Pourquoi Ézékiel est-il appelé plusieurs fois “ fils d’homme ” ? Jéhovah s’adresse ainsi à Ézékiel pour rappeler à ce prophète qu’il est fait de chair et de sang. Cela souligne le net contraste existant entre ce messager humain et l’Auteur de ce message, Dieu. La même appellation est appliquée à Jésus Christ quelque 80 fois dans les Évangiles, ce qui atteste que le Fils de Dieu est bien venu en tant qu’humain, non en tant qu’esprit matérialisé. TG2007

2:6-8 ; 3:8, 9, 18-21. Nous ne devrions ni être intimidés par les personnes qui pratiquent la méchanceté ni nous retenir de proclamer le message de Dieu, message qui contient un avertissement à leur intention. Face à l’indifférence ou à l’opposition, il nous faut être aussi durs qu’un diamant. Cela étant, nous devons veiller à ne pas devenir rudes, insensibles ou impitoyables. Jésus éprouvait de la compassion pour les gens à qui il prêchait, et c’est aussi par compassion que nous devrions prêcher TG2007

2:9–3:3 — Pourquoi Ézékiel a-t-il trouvé le rouleau de gémissements et de lamentations doux au goût ?
Ézékiel a trouvé ce rouleau doux au goût en raison de l’état d’esprit qu’il manifestait par rapport à sa mission. Il était heureux de servir Jéhovah en qualité de prophète. TG2007

Continuons à moissonner : Même si nous avons parcouru notre territoire à maintes reprises sans succès, nous avons de bonnes raisons d’entretenir notre zèle et notre sentiment d’urgence. Des bouleversements sur la scène mondiale incitent des gens à revoir leur point de vue et à réfléchir plus sérieusement à l’avenir. En grandissant, des jeunes recherchent la sécurité et la sérénité. Notre persévérance impressionne également certains. C’est ainsi que ceux qui n’ont pas écouté par le passé peuvent encore le faire. Par ailleurs, ceux qui rejettent délibérément notre message doivent eux aussi être avertis. Ézék. 2:4, 5 ; 3:19. – km2010 novembre § 5

L’œuvre est accomplie
. La bonne nouvelle est prêchée, comme Jésus l’avait annoncé (Mat. 24:14). Même là où les gens ‘ ne veulent pas nous écouter ’, notre prédication est pour eux un avertissement. Nous savons que certains n’écouteront pas ou même s’opposeront à la vérité. Mais eux aussi doivent avoir été pleinement prévenus du jugement prochain de Jéhovah. — Ézék. 2:4, 5 ; 3:7, 8, 19 – km2001 mai § 5

Nous devrions garder l’habitude de prêcher même face à l’indifférence. Nous savons que peu de personnes accepteront le message. Ézékiel reçut la mission de prêcher à des gens qui étaient ‘rebelles, insolents et au cœur dur’. Jéhovah promit d’aider Ézékiel en rendant son “front tout aussi dur que leur front”, c’est-à-dire “pareil à un diamant, plus dur que le silex”. (Ézékiel 2:3, 4; 3:7-9) Être régulier dans le service demande donc de la persévérance. – km1994 août §16

Le livre d’Ézékiel révèle un autre moyen qui peut nous aider à parler avec hardiesse. Dans une vision, Jéhovah a donné à Ézékiel un rouleau écrit au recto et au verso, contenant “ des chants funèbres, des gémissements et des lamentations ” ; il lui a dit de le manger, précisant : “ Fils d’homme, tu feras manger ton ventre, pour que tu remplisses tes intestins avec ce rouleau que je te donne. ” Que signifie cette vision ? Ézékiel devait absorber totalement le message qu’il lui fallait communiquer. Ce message devait devenir une partie de lui, pour ainsi dire, et influencer ses sentiments les plus profonds. Le prophète a indiqué : “ Je me mis à le manger, et il devint dans ma bouche comme du miel pour la douceur. ” Annoncer le message de Dieu en public était pour Ézékiel un plaisir — comme le fait de goûter du miel. Il se sentait privilégié de représenter Jéhovah et d’accomplir la mission qu’il lui avait confiée, même si cela voulait dire annoncer un message puissant à un peuple peu réceptif. Ézékiel 2:8–3:4, 7-9.
Cette vision enseigne une leçon précieuse aux serviteurs de Dieu aujourd’hui. Nous aussi, nous devons délivrer un message puissant à des gens qui n’accordent pas toujours de la valeur à nos efforts. Pour continuer à considérer le ministère chrétien comme un privilège que Dieu nous donne, nous devons être bien nourris sur le plan spirituel. Si nous étudions de façon superficielle ou irrégulière, nous ne pourrons absorber totalement la Parole de Dieu. Pourriez-vous améliorer la qualité ou la régularité de votre lecture et de votre étude de la Bible ? Pourriez-vous méditer plus souvent sur ce que vous lisez ? km2012 juin § 6

Avant la destruction de Jérusalem en 607 avant notre ère, Jéhovah parla aux Juifs exilés à Babylone par le moyen d’Ézekiel. Il lui dit: “Fils d’homme, mange ce que tu trouves. Mange ce rouleau, et va, parle à la maison d’Israël.” Ézékiel obéit. Il raconte: “J’ouvris donc ma bouche, et petit à petit il me fit manger ce rouleau. Puis il me dit: ‘Fils d’homme, tu devras faire que ton ventre mange, pour que tu remplisses tes intestins avec ce rouleau que moi je te donne.’ Et je me mis à le manger, et il devint dans ma bouche comme du miel pour la douceur.” — Ézékiel 3:1-3.
Notre organisme tire des éléments nutritifs de la nourriture que nous mangeons, et dans un certain sens ces éléments deviennent une partie de nous-mêmes. De façon similaire, le “rouleau” qu’a mangé Ézékiel, le message de Jéhovah que le prophète devait annoncer, allait devenir une partie de lui-même, modifier ses sentiments. Les paroles de Dieu ont tant remué Ézékiel au plus profond de son être qu’il a pris plaisir à les annoncer en public. Si vous êtes Témoin de Jéhovah, prenez-vous plaisir à annoncer en public le message de Dieu ? – TG1994 15/9 p11 § 6-7

3:15. Après avoir reçu sa mission, Ézékiel a séjourné à Tel-Abib, ‘ frappé de stupeur pendant sept jours ’, digérant le message qu’il allait devoir annoncer. En ce qui nous concerne, ne devrions-nous pas nous réserver du temps pour étudier avec sérieux et méditer afin de comprendre les vérités spirituelles profondes ? TG2007 1/7 p13 § 2

Quant à toi, si tu as averti le méchant et qu’il ne revienne nullement de sa méchanceté et de sa voie mauvaise, lui, il mourra pour sa faute ; mais quant à toi, tu auras délivré ton âme (Ézék. 3:19). Les vrais chrétiens entretiennent déjà une amitié avec Jéhovah et l’espoir de vivre éternellement. Pourtant, nous sommes conscients de notre responsabilité d’« avertir le méchant de se détourner de sa voie mauvaise, afin de le conserver en vie » (Ézék. 3:17, 18). Bien sûr, nous ne prêchons pas seulement pour ne pas être coupables de meurtre. Nous aimons Jéhovah et nous aimons notre prochain. La foi dans les promesses de Dieu et l’amour pour notre prochain nous pousseront à participer pleinement à la prédication avant qu’il ne soit trop tard. TG2014 15/4 p2 §14.

“ Fils d’homme — un guetteur, voilà ce que j’ai fait de toi [...], et tu devras entendre de ma bouche des paroles et tu devras les avertir de ma part. Quand je dirai au méchant : ‘ Tu mourras à coup sûr ’, si vraiment tu ne l’avertis pas et ne parles pas pour avertir le méchant de se détourner de sa voie mauvaise, afin de le conserver en vie, lui, le méchant, il mourra dans sa faute, mais son sang, je le redemanderai de ta main. ” — Ézékiel 3:17, 18
. La Parole de Dieu montre donc clairement que ce n’est pas le destin qui dirige la vie de l’homme. L’homme a la possibilité de choisir. Il peut faire soit le bien, soit le mal. Et si par ignorance il fait le mal, quand il découvre la vérité il peut changer et se mettre à faire le bien, et ainsi recevoir la vie. Il est donc clair que nous sommes responsables de nos actions. – Tract Le destin dirige t’il notre vie


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum