RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 12 JUIN 2017 - LAMENTATIONS 1-5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 12 JUIN 2017 - LAMENTATIONS 1-5

Message  Michèle le Jeu 8 Juin 2017 - 20:49


JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : LAMENTATIONS 1 à 5


Lamentations 2:17 : Quelle « parole » particulière Jéhovah a-t-il accomplie concernant Jérusalem ? (w07 1/6 9 § 3).

« Jéhovah a fait ce qu’il avait projeté. Il a accompli sa parole, ce qu’il avait ordonné dès les jours d’autrefois. Il a démoli et n’a pas eu pitié. Il a réjoui l’ennemi à ton sujet. Il a élevé la corne de tes adversaires »

Apparemment, il s’agit ici d’une allusion à Lévitique 26:17, qui déclare : “ Oui, je tournerai ma face contre vous et vous serez bel et bien battus devant vos ennemis ; ceux qui vous haïssent vous opprimeront, et vraiment vous fuirez sans que nul vous poursuive. ” TG2007 1/6

Jérusalem n’était plus qu’un amas de ruines, d’où montaient encore quelques filets de fumée. C’est tout ce qu’avaient laissé derrière eux les Babyloniens. Les hurlements effroyables des victimes résonnaient toujours aux oreilles de Jérémie. Le prophète avait été averti de ce qui allait se passer. Et tout s’était déroulé exactement comme Dieu le lui avait dit. “ Jéhovah a fait ce qu’il avait projeté ”, a-t-il soupiré. – jr p154

Lamentations 5:7 : Jéhovah tient-il les gens pour responsables des erreurs de leurs ancêtres ? (w07 1/6 10 § 5).
« Ce sont nos ancêtres qui ont péché. Ils ne sont plus. Quant à nous, ce sont leurs fautes qu’il nous a fallu porter »

Non, Jéhovah ne punit pas directement les gens pour les péchés de leurs ancêtres. “ Chacun de nous rendra compte à Dieu pour soi-même ”, dit la Bible (Romains 14:12). Cependant, les conséquences de fautes passées peuvent subsister et peser sur les générations à venir. Par exemple, l’Israël antique s’étant tourné vers l’idolâtrie, il a été difficile, même pour les Israélites fidèles des générations qui ont suivi, de poursuivre la justice. – TG2007 1/6

Les Juifs du temps de Jérémie durent porter les fautes de leurs ancêtres. Mais cela ne veut pas dire que Jéhovah punit directement les enfants pour les péchés de leurs parents. En fait, les effets funestes du péché se répercutent sur les générations suivantes (Jérémie 31:29, 30). Nous ne devons donc pas oublier que nous rendrons compte à Dieu pour nous-mêmes. – TG1988 1/9 p27

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

La position royale de Jéhovah demeure intacte. La destruction des royaumes d’Israël et de Juda ne portait en aucune façon atteinte à la qualité de la domination personnelle de Jéhovah ; en aucune façon elle n’était l’indice d’une faiblesse de sa part. Tout au long de l’histoire de la nation israélite, Jéhovah fit clairement comprendre que son souci était qu’on le serve et qu’on lui obéisse volontairement. Il instruisit, reprit, disciplina, avertit et punit. Mais il n’usa pas de son pouvoir pour forcer soit le roi, soit le peuple à suivre une voie juste. Les conditions mauvaises qui apparurent, les souffrances qu’ils subirent et le désastre qu’ils connurent leur étaient entièrement imputables, parce qu’ils avaient endurci leurs cœurs avec obstination et voulu à tout prix suivre la voie de l’indépendance, voie qui nuisait stupidement à leurs propres intérêts. — Lm 1:8, 9 – it2 Royaume de Dieu

Le livre des Lamentations reconnaît que Jéhovah fut juste en faisant venir la punition sur Jérusalem et sur Juda à cause de la faute de son peuple (Lm 1:5, 18). Il met aussi l’accent sur la bonté de cœur et la miséricorde de Dieu, et montre que Jéhovah est bon envers celui qui espère en lui. — Lm 3:22, 25 – it1 Lamentations

Quand ses serviteurs se montraient infidèles, Dieu permettait à leurs ennemis de les dépouiller et de les vaincre (Lm 1:5, 7, 10, 17 ; 2:17 ; 4:12). Cependant, les ennemis tiraient des conclusions erronées de leurs victoires : ils s’en attribuaient le mérite et louaient leurs dieux, ou pensaient qu’ils n’auraient pas de comptes à rendre du traitement qu’ils avaient infligé au peuple de Dieu. Jéhovah se voyait donc dans l’obligation d’humilier ces adversaires orgueilleux et vantards, ce qu’il faisait à cause de son saint nom – it1 adversaire

Le peuple connaît le chagrin, mais Jérémie est plein d’espoir. Ce que lui a dit un jour le prophète Jérémie à Jéhovah : “ À coup sûr, ton âme [Jéhovah lui-même] se souviendra et s’inclinera sur moi. ” (Lamentations 3:20). Rendez-vous compte ! Jéhovah, le Souverain Seigneur de l’univers, était disposé à ‘ s’incliner ’, à se mettre au niveau de Jérémie, un homme imparfait, pour lui accorder son attention (Psaume 113:7). Jérémie n’a pas de doute. Il sait que Jéhovah ne l’oubliera pas, ni ceux qui sont repentants parmi le peuple de Dieu. Que va donc faire le Dieu Tout-Puissant ? Jérémie est certain que Jéhovah “ s’inclinera ” sur ceux qui se repentent sincèrement. Ces paroles évoquent une image pleine de tendresse. Jéhovah, “ le Très-Haut sur toute la terre ”, se penchera pour ainsi dire, relèvera ses adorateurs de leur triste condition et leur redonnera sa faveur. Grâce à cette espérance solide, le cœur de Jérémie trouve un vrai réconfort. Le prophète fidèle est déterminé à attendre patiemment le moment choisi par Jéhovah pour délivrer son peuple repentant. Quand donc nous traversons un moment affligeant, nous ne devrions pas perdre espoir. Nous devrions nous rappeler que si les épreuves ont un commencement, elles ont aussi une fin. Le Très-Haut ne permettra jamais que ses serviteurs souffrent indéfiniment avec ceux qui ne lui sont pas voués. C’est pourquoi nous devons attendre patiemment que Jéhovah apporte le soulagement assuré. - cl p199

Lamentations 3:20, 21 - Les paroles consignées par Jérémie nous enseignent en fait deux choses sur Jéhovah. Premièrement, il fait preuve d’humilité. Bien qu’il soit “ sublime en force ”, Jéhovah s’abaisse volontiers à notre niveau, en quelque sorte, pour venir à notre aide lorsque nous sommes désespérés. N’est-ce pas une pensée réconfortante ? Deuxièmement, Jéhovah use de miséricorde ; il est “ prêt à pardonner ” aux pécheurs repentants et à leur accorder de nouveau sa faveur (Psaume 86:5). Ces deux qualités vont de pair. – TG2012 1/6 p14

Jérémie a déclaré : Il est bon d’attendre, oui en silence, le salut de Jéhovah. ” (Lamentations 3:26). Jérémie voulait dire qu’il serait bon pour le peuple de Dieu de ne pas se plaindre de la façon dont Jéhovah les avait disciplinés en permettant que Jérusalem soit détruite. Au contraire, il leur faudrait tirer leçon de cet épisode en réfléchissant à leur désobéissance et à la nécessité de changer d’état d’esprit. Lamentations 3:40, 42. On peut comparer la manière dont la discipline administrée par Jéhovah nous est profitable à la façon dont un fruit vient à maturité. De même qu’il faut du temps à un fruit pour qu’il mûrisse, de même il nous en faut pour changer nos façons de voir les choses conformément à la formation que Dieu nous dispense. – TG2007 1/3 p18-19

Celui qui est vraiment repentant analyse ses mobiles, ses désirs et ses habitudes. (Lamentations 3:40, 41) Il réfléchit aux domaines dans lesquels il a une faiblesse. La prière joue un rôle capital dans la repentance. Jadis, il n’était pas rare que quelqu’un lève les mains vers le ciel lorsqu’il priait. Aujourd’hui, quand un pécheur sincèrement repentant prie, il ‘ élève son cœur vers Dieu en même temps que ses paumes ’, pour reprendre les paroles de Jérémie (Lam. 3:41, 42). Le pécheur qui éprouve du regret se sent poussé à agir en conformité avec sa demande de pardon. Ses prières sont sincères, elles viennent du cœur – jr chap6 § 15

Le nuage qui a pour effet de couvrir ou de dissimuler à la vue est une bonne image de l’action de Jéhovah à l’égard des péchés de son peuple, car il efface les transgressions “ comme avec un nuage ”. (Is 44:22.) À l’inverse, Dieu barre tout accès aux rebelles, comme avec une masse nuageuse, afin que leur prière ne passe pas. — Lm 3:44 « Tu as barré tout accès auprès de toi avec une masse nuageuse, pour que la prière ne passe pas » - .it2 nuage

Il est bon de se souvenir que certaines prières peuvent être entravées, comme bloquées. (Lamentations 3:44) Jéhovah n’a pas écouté les prières des Juifs, parce qu’ils ‘ détournaient leur oreille pour ne pas l’entendre ’ et qu’ils continuaient à mépriser la loi. La leçon a dû être claire pour Jérémie, et elle devrait l’être pour nous : si quelqu’un n’agit pas en harmonie avec ses prières, il décevra Dieu, qui cessera peut-être même de l’écouter. Voilà quelque chose que nous voulons éviter à tout prix - jr chap10 § 22

Étant un Dieu de bonté de cœur, Jéhovah ne manque pas de soutenir ses serviteurs fidèles. En ces derniers jours du monde de Satan, nous avons de bonnes raisons d’avoir confiance que Jéhovah soutiendra et protégera tous ceux qui cherchent d’abord le Royaume. Rappelez-vous que, durant les derniers jours de Jérusalem, Jérémie dépendait de Jéhovah pour ce qui était de la nourriture et de la protection. Dieu n’a jamais abandonné le prophète. Lamentations 3:55-57. Si vous subissez d’intenses pressions, de quelque nature que ce soit, soyez sûr que Jéhovah remarque tous vos actes de fidélité. En raison de sa bonté de cœur, il désire vous soutenir pour que vous ne ‘ disparaissiez pas ’. Lam. 3:22. – jr chap12 § 13

En Lamentations 4:10, le prophète Jérémie attire l’attention sur une évidence: une mère est naturellement sensible et pleine de compassion envers ses enfants, elle les protège. Pourtant, la famine qui régnait dans Jérusalem assiégée était telle que des mères, d’ordinaire compatissantes, faisaient cuire leur progéniture et se livraient au cannibalisme. Les mères juives affamées, qui ne pouvaient allaiter, ont eu la cruauté de manger leurs propres enfants pour survivre. Une situation identique s’est reproduite après que les Juifs eurent rejeté le Messie, qui les avait avertis d’un prochain siège de Jérusalem. À n’en pas douter, l’abandon des lois et des principes de Jéhovah n’est pas la voie de la sagesse. – TG1989 1/8 p29

Des serviteurs de Dieu du passé l’ont supplié ainsi : « Fais-nous revenir vers toi, ô Jéhovah, et nous reviendrons volontiers. Apporte-nous des jours nouveaux comme autrefois » (Lamentations 5:21). Jéhovah a répondu à cette prière, et ses serviteurs se sont remis à l’adorer avec joie (Nehémia 8:17). Il fera la même chose pour ses serviteurs de notre époque. Il n’empêche que revenir à Jéhovah est plus facile à dire qu’à faire – Brochure Reviens à Jéhovah

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?


2:1 En quel sens ‘ la beauté d’Israël a-t-elle été précipitée du ciel sur la terre ’ ? Étant donné que “ les cieux sont plus hauts que la terre ”, l’expression “ précipité du ciel sur la terre ” représente l’abaissement de ce qui est élevé. “ La beauté d’Israël ” autrement dit la gloire et la puissance dont Israël bénéficiait quand Jéhovah lui accordait sa bénédiction — a été “ précipitée ” à terre au moment de la destruction de Jérusalem et de la désolation de Juda – TG2007 1/6

2:1, 6 Qu’est-ce que le “ marchepied ” de Jéhovah et sa “ hutte ” ? Le psalmiste a chanté : “ Entrons dans son tabernacle grandiose ; prosternons-nous devant son marchepied. ” (Psaume 132:7). Le “ marchepied ” dont il est question en Lamentations 2:1 se rapporte donc à la maison de culte, ou temple, de Jéhovah. Les Babyloniens ont “ brûlé la maison de Jéhovah ” comme s’il s’agissait d’une hutte, d’une simple cabane de jardin. La “hutte” de Dieu désignait le temple de Jérusalem. Dieu autorisa les Babyloniens à dévaster son sanctuaire, à le ‘traiter avec violence’ comme si c’était une simple cabane de jardin. Il fut mis à bas, tel un abri provisoire contre le soleil - TG2007 1/6

Les fausses visions.
Avant la destruction de Jérusalem en 607 av. n. ère, les faux prophètes de la ville disaient “ la vision de leur propre cœur ”, car leurs messages n’émanaient pas de Jéhovah (Jr 23:16). Comme ils ne recevaient pas de vision de Jéhovah, ce qu’ils voyaient en vision n’avait aucune valeur (Lm 2:9, 14). Étant donné qu’ils proféraient la fausseté et voyaient “ en vision le mensonge ”, Jéhovah était contre eux – it2 visions

VIVRE SANS LOI
- Dans quelle situation les Juifs se trouvaient-ils après la destruction de Jérusalem ? Jérémie nous en donne un aperçu en Lamentations 2:9. Les murailles de la ville étaient détruites, et peut-être même les portes qui autrefois la protégeaient. Mais, pire encore, il n’y avait “ pas de loi ”. Faut-il entendre par là que les survivants étaient devenus une foule incontrôlable ? Jérémie faisait plus vraisemblablement allusion au fait qu’avaient disparu la sécurité et le réconfort spirituels dont les Juifs bénéficiaient lorsque des prêtres et des prophètes fidèles les instruisaient dans la Loi de Dieu. Les faux prophètes qu’ils écoutaient ne leur transmettaient aucune directive venant de Jéhovah, aucune vraie ‘ vision ’ ; ce qu’ils “ voyaient en vision ” était sans valeur. Lam. 2:14.
Celui qui a été excommunié de la congrégation chrétienne peut avoir l’impression de connaître une situation semblable. Il se trouve privé de l’amitié bienfaisante de ses frères et sœurs spirituels, ainsi que de l’attention bienveillante des anciens. Il est aussi privé de l’instruction spirituelle vitale dont il bénéficiait auparavant. Dans le monde, où il n’y a “ pas de loi ” — en tout cas pas celle de Jéhovah —, il éprouve probablement un profond sentiment de vide. Mais il peut retrouver l’approbation de Jéhovah et recevoir d’abondantes bénédictions. Cela dit, vous en conviendrez, il est de loin préférable d’obéir à Jéhovah et de ne jamais en arriver à vivre sans loi – jr chap6 p73 encadré

La ville de Jérusalem avec sa colline de Sion était appelée “ la perfection de la beauté ”. (Lm 2:15) Cela ne veut pas dire que dans le moindre détail son aspect était suprêmement attrayant ; l’expression se rapporte plutôt à l’usage que Dieu faisait d’elle : la ville était rendue belle par la splendeur que Jéhovah lui avait conférée en la choisissant pour capitale de ses rois oints et pour emplacement de son temple. Pour ce qui est de la beauté et de la gloire, la Nouvelle Jérusalem la surpassera encore. Il est dit que cette glorieuse ville nouvelle descend “du ciel d’auprès de Dieu”. Comment cela? En ce sens que ce nouveau gouvernement vient de Dieu et que, du haut du ciel, il exerce sa puissance et son autorité sur la terre pour le bonheur éternel de toute l’humanité. — Révélation 21:2.- it-2 p548

L’exemple de foi de Jérémie : Il restait dans l’attente, manifestant une entière confiance en Jéhovah. Calquons notre attitude sur la sienne et soyons assurés qu’en temps voulu Dieu réparera les torts causés. — Lam. 3:19-24.
Nous vivons une époque palpitante. Des événements extraordinaires se déroulent sous nos yeux et bien d’autres nous attendent. Marchons donc du même pas que l’organisation de Jéhovah. Comme nous y encourage la Bible, regardons droit devant au lieu de regarder les choses qui sont derrière. Souvenons-nous toujours de la femme de Lot - TG2012 15/3 p25 §19

Si nous subissons des épreuves, soyons donc déterminés à « rester dans l’attente ». Peut-être que parfois nous crierons : « Jusqu’à quand, ô Jéhovah ? » (Is. 6:11). Mais grâce à l’énergie que l’esprit de Dieu donne, nous sommes tous déterminés à dire comme Jérémie : « Je resterai dans l’attente de [Jéhovah] » (Lam. 3:21, 24). TG2017 Août p3-7 § 20

Des Lévites affirment que Dieu est leur part - Jéhovah devait être la part des Lévites en tant que tribu. Mais il convient de noter qu’à titre individuel des Lévites ont employé l’expression “ Jéhovah est ma part ” pour exprimer leur attachement à sa personne et leur confiance en lui (Lam. 3:24) Les Lévites considéraient que Jéhovah était leur part en ce sens qu’ils comptaient sur lui pour subvenir à leurs besoins tandis qu’ils s’acquittaient de leur service sacré. Rappelons-le, non seulement les Lévites, mais aussi les membres des autres tribus d’Israël pouvaient dire que Dieu était leur part. Maintenant, en quel sens Jéhovah peut-il être votre part ? Tous les chrétiens, qu’ils espèrent vivre au ciel ou sur la terre, doivent ‘ se renier eux-mêmes, prendre leur poteau de supplice et suivre Christ continuellement ’ Étant donné que nous vivons dans un monde dominé par Satan, faire tout ce que nous pouvons ne va pas toujours sans difficulté. Cela exige de vigoureux efforts et une grande confiance en Jéhovah. – TG2011 15/9 p8-10

Jéhovah est ma part, a écrit Jérémie, [...] c’est pourquoi je resterai dans l’attente de lui. Jéhovah est bon pour celui qui espère en lui, pour l’âme qui le cherche sans relâche. Il est bon d’attendre, oui en silence, le salut de Jéhovah. ” (Lamentations 3:24-26). Certains d’entre nous attendent le salut de Jéhovah depuis peu, d’autres depuis des années. Mais cette période d’attente n’est-elle pas courte en comparaison de l’éternité. – TG2003 1/1 p17 § 17

Lorsqu’on s’intéresse au ministère de Jérémie, on est frappé de voir le nombre de fois où ses ennemis ont cherché à le réduire au silence. Des faux prophètes l’ont contredit en public. Quand il passait dans les rues de Jérusalem, on l’injuriait et on se moquait de lui. Certains de ses ennemis ont cherché par tous les moyens à le discréditer. D’autres se sont livrés à une véritable campagne de diffamation pour détourner les gens sincères des vérités divines qu’il annonçait (Lam. 3:61, 62). A-t-il pour autant baissé les bras ? Au contraire, il a continué de prêcher. Mais comment a-t-il fait ?
Face à toute cette opposition, l’arme principale de Jérémie était sa confiance en Jéhovah. Au début de son ministère, Dieu lui avait dit qu’il le soutiendrait et le protégerait. Le prophète a eu foi en cette promesse, et Jéhovah ne l’a pas abandonné. Plus les adversaires faisaient pression sur lui et durcissaient leurs attaques, plus il gagnait en hardiesse, en courage et en endurance. Il ressort de ce récit inspiré que, lorsque nous prêchons, il convient de faire preuve à la fois de hardiesse et de bon sens. Si notre interlocuteur rejette la pensée des Écritures, se met en colère, et se fait même menaçant, nous pouvons nous excuser poliment et nous diriger vers une autre maison. Il n’y a pas lieu de se disputer avec qui que ce soit au sujet de la bonne nouvelle du Royaume. En nous “ contenant sous le mal ”, nous laissons en quelque sorte la porte entrouverte et permettons à cette personne de recevoir de l’aide lorsque le moment s’y prêtera davantage – jr chap15 § 12

Les nations qui entouraient Israël étaient généralement plus cruelles que les Israélites dans leurs façons de punir et de couvrir d’opprobre ceux qui étaient exécutés. Quand les armées de Babylone prirent Jérusalem, elles infligèrent de cruels sévices aux nobles ; par exemple, elles pendirent certains princes “ par leur main ”. — Lm 5:12 « Des princes eux-mêmes ont été pendus par leur main. La face des vieillards n’a pas été honorée » - it2 pendaison


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 358
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 12 JUIN 2017 - LAMENTATIONS 1-5

Message  GwadaNel le Jeu 15 Juin 2017 - 18:07

Merci

je prépare ma réunion pour ce soir
bonne soirée a toi Michéle
avatar
GwadaNel
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 78
Date d'inscription : 20/05/2015
Localisation : Aubervilliers

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 12 JUIN 2017 - LAMENTATIONS 1-5

Message  Michèle le Jeu 15 Juin 2017 - 18:27



BONNE REUNION GwadaNel

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 358
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 12 JUIN 2017 - LAMENTATIONS 1-5

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum