JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : JEREMIE 29 à 31 - SEMAINE DU 24 AVRIL 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : JEREMIE 29 à 31 - SEMAINE DU 24 AVRIL 2017

Message  Michèle le Jeu 20 Avr 2017 - 16:01


JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : JEREMIE 29-31


Jérémie 29:4, 7 : Pourquoi Jéhovah a-t-il demandé aux Juifs exilés de « chercher la paix » de Babylone, et comment appliquer ce principe ? (w96 1/5 11 § 5).

29:4 “ Voici ce qu’a dit Jéhovah des armées, le Dieu d’Israël, à tous les exilés que j’ai fait aller en exil de Jérusalem à Babylone »

29:7 « Cherchez en outre la paix de la ville où je vous ai fait aller en exil et priez Jéhovah en sa faveur, car dans sa paix il y aura la paix pour vous ».


5 Des siècles plus tard, sous l’inspiration de Jéhovah, le fidèle prophète Jérémie a demandé aux exilés juifs de se soumettre aux dirigeants de Babylone et même de prier pour la paix de cette ville. Dans la lettre qu’il leur a envoyée, il écrivait ceci : “ Voici ce qu’a dit Jéhovah des armées, le Dieu d’Israël, à tous les exilés (...) : ‘ Cherchez en outre la paix de la ville où je vous ai fait aller en exil et priez Jéhovah en sa faveur, car dans sa paix il y aura la paix pour vous. ’ ” (Jérémie 29:4, 7). En tout temps, les serviteurs de Jéhovah ont de bonnes raisons de ‘ chercher la paix ’ pour eux-mêmes et pour le pays où ils vivent, afin de pouvoir adorer Jéhovah librement. — 1 Pierre 3:11 – TG1996

Si nous sommes Témoins de Jéhovah, il convient donc que nous priions à propos des autorités de ce monde, afin que nos frères spirituels et nous-mêmes puissions mener une vie assez paisible et calme pour nous acquitter de notre mission en prêchant le Royaume – TG1984 1/8 § 13

Ceux qui ont obéi à la volonté de Dieu ont mené à Babylone une vie relativement normale. Leurs conquérants les ont laissés administrer dans une certaine mesure leurs propres affaires. Les exilés pouvaient même se déplacer librement dans le pays. Babylone était un centre commercial du monde antique. Des documents mis au jour révèlent que de nombreux Juifs y ont appris à faire du commerce et que d’autres sont devenus d’habiles artisans. Même si bon nombre d’exilés en étaient venus à posséder une maison et à jouir d’une liberté considérable, ils n’étaient pas libres de retourner à Sion, ou Jérusalem. Certains se sont même enrichis. L’exil à Babylone n’avait rien à voir avec l’esclavage en Égypte que les Israélites avaient connu des siècles auparavant – TG2016 11 p21-25 § 3

Toutefois, l’exil sur une terre étrangère était préférable à l’esclavage cruel et perpétuel ou aux exécutions sadiques qui caractérisaient les conquêtes assyriennes et babyloniennes. Il semble que les exilés juifs jouissaient d’une certaine liberté de mouvement et administraient dans une certaine mesure leurs affaires internes. ‘ À tous les exilés qu’il avait fait aller en exil de Jérusalem à Babylone ’, Jéhovah déclara : “ Bâtissez des maisons et habitez-les ; plantez des jardins et mangez-en les fruits. Prenez des femmes et devenez pères de fils et de filles ; prenez des femmes pour vos fils et donnez vos filles à des maris, pour qu’elles mettent au monde des fils et des filles ; et devenez nombreux là, ne devenez pas peu nombreux. Cherchez en outre la paix de la ville où je vous ai fait aller en exil et priez Jéhovah en sa faveur, car dans sa paix il y aura la paix pour vous. ” (Jr 29:4-7). Certains Juifs acquirent de l’habileté dans divers métiers, habileté qui s’avéra utile une fois l’Exil terminé. Ils se spécialisèrent dans le commerce et les techniques commerciales. On a relevé un grand nombre de noms juifs sur des documents commerciaux. Ces relations d’affaires et la fréquentation de non-Juifs valurent à la langue hébraïque d’être influencée par l’araméen. It1 404 captivité

Jérémie 29:10 : Comment ce verset démontre-t-il que les prophéties bibliques sont véridiques ? (g 6/12 14 § 1-3).


Car voici ce qu’a dit Jéhovah : ‘ Conformément à l’accomplissement des soixante-dix ans à Babylone, je m’occuperai de vous, et vraiment je réaliserai à votre égard ma bonne parole, en vous ramenant dans ce lieu »

Accomplissement : Au bout de 70 ans d’exil, de 607 à 537, les Juifs ont été libérés par Cyrus, souverain perse, qui les a autorisés à regagner leur pays pour reconstruire le temple de Jérusalem. — Ezra 1:2-4. RV2012 juin

Ce que révèle l’Histoire :
La captivité des Israélites a-t-elle duré 70 ans comme la Bible l’avait prédit ? Notez ce commentaire d’Ephraim Stern, archéologue israélien renommé : “ De 604 à 538 av. n. è., il n’y a aucune trace d’occupation. Pendant tout ce temps, pas une seule ville détruite par les Babyloniens n’a été repeuplée. ” Cette période sans “ trace ” de population dans les territoires conquis correspond de près à l’exil à Babylone (607-537)
Jéhovah avait annoncé par Jérémie que les Juifs serviraient les Babyloniens 70 ans. Puis Dieu ramènerait ses serviteurs dans leur pays. Pleinement convaincu qu’elle était exacte, Daniel a utilisé cette prophétie pour déterminer quand s’achèveraient “ les dévastations de Jérusalem ”. (Dan. 9:2.) Ezra a écrit quant à lui : “ Pour que s’accomplisse la parole de Jéhovah sortie de la bouche de Jérémie, Jéhovah réveilla l’esprit de Cyrus le roi de Perse ” — autrement dit du conquérant de Babylone — pour qu’il renvoie les Juifs dans leur pays (Ezra 1:1-4). Dès lors, les rapatriés ont pu jouir de la paix et restaurer le vrai culte, comme l’avait prédit Jérémie - jr p162 § 16

La chute de Babylone devait permettre au peuple de Jéhovah de retourner dans son pays exactement 70 ans après le début de son exil. Cela s’accordait parfaitement avec le calendrier de Dieu – TG1986 15/4 p14 § 21

Pour saisir pleinement ce que signifie la chute de Babylone la Grande, il nous faut comprendre ce qui se produisit lorsque l’antique ville de Babylone tomba en 539 avant notre ère. À cette époque, les Israélites, le peuple de Dieu, étaient en captivité depuis près de 70 ans. Ils s’attendaient maintenant à être libérés, conformément aux paroles de Jérémie. Qu’elle fut pas leur joie quand Cyrus le Perse renversa Babylone et relâcha les Israélites pour qu’ils prennent le long chemin du retour vers Jérusalem, leur ville sainte. En automne 537, ils célébrèrent la fête des Huttes – TG1989 1/5

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?


Durant l’exil, Jéhovah a entrepris des démarches, il a agi de façon positive. Ainsi, il a envoyé ses représentants, les prophètes, pour inviter Israël à ‘[b]le chercher et à le trouver’. (Jérémie 29:1, 10-14[/b].) En Ézéchiel 34:16, il s’est assimilé à un berger et a comparé la nation d’Israël à une brebis perdue: “Je rechercherai celle qui est perdue, et je ramènerai celle qui est dispersée.” En Jérémie 31:10, Jéhovah a utilisé la même image et s’est comparé à un berger vis-à-vis des Israélites. Non, il ne s’est pas décrit comme un berger attendant dans la bergerie le retour de la brebis perdue, mais comme étant à la recherche de ses serviteurs égarés. Remarquons que, même lorsque le peuple dans son ensemble était impénitent et en exil, Dieu prenait des dispositions en vue de son retour. En outre, conformément à Malachie 3:6, l’avènement du christianisme n’amènerait aucun changement dans les manières d’agir de Jéhovah – TG1991 15/4 p22 § 8

Aujourd’hui, Dieu continue d’exercer sa bonté de cœur et ses adorateurs en retirent des bienfaits. Considérons le cas de la prière. Jéhovah prend note de toutes les prières sincères, mais il se montre particulièrement attentif quand ceux qui se sont voués à lui pour le servir le prient. Même si, depuis des années, nous ne cessons de prier au sujet des mêmes problèmes, Jéhovah ne perd pas patience. Il ne se fatigue pas d’entendre nos prières. Un jour, Jéhovah a demandé à Jérémie d’envoyer un message à un groupe de Juifs qui se trouvaient captifs à Babylone, loin de leurs familles et de leurs amis restés en Juda. Ces Juifs étaient à plus de 800 kilomètres du temple. Cela n’a pas empêché Jéhovah d’entendre leurs demandes de faveur et leurs louanges. Rappelez-vous les prières ferventes que vous avez faites. Maintenant, songez au réconfort que les Juifs ont dû ressentir lorsqu’ils ont entendu les paroles de Dieu consignées en Jérémie 29:10-12 « “ Car voici ce qu’a dit Jéhovah : ‘ Conformément à l’accomplissement des soixante-dix ans à Babylone, je m’occuperai de vous, et vraiment je réaliserai à votre égard ma bonne parole, en vous ramenant dans ce lieu. ’ ‘ Car moi je connais bien les pensées que je pense à votre égard ’, c’est là ce que déclare Jéhovah, ‘ pensées de paix et non de malheur, pour vous donner un avenir et un espoir. Oui, vous m’appellerez, vous viendrez, vous me prierez, et je vous écouterai » - . ’jr chap12 § 10

Jéhovah s’est servi de Jérémie pour annoncer le malheur qui allait s’abattre sur la nation renégate censée le servir. Cependant, d’autres hommes se disaient prophètes. Qu’annonçaient-ils au peuple? Dieu répond en ces termes: “Les prophètes prophétisent avec mensonge (...). Et mon peuple a aimé qu’il en soit ainsi.” Si Jéhovah n’avait pas envoyé ces faux prophètes, il ne les empêchait pas non plus de faire circuler des messages tels que ceux-ci: “C’est la paix que vous aurez”, et: “Aucun malheur ne viendra sur vous.” (Jérémie 23:16, 17). Le peuple devait donc choisir: accepter les prophéties dures mais véridiques données par Jérémie, ou se laisser égarer par les faux prophètes, des imposteurs comme Hananiah et Schémaïah (Jérémie 29:30-32). Dieu ne faisant pas taire ces prophètes qui égaraient le peuple, on aurait pu s’adresser à lui ainsi: “Tu as complètement trompé ce peuple et Jérusalem, en disant: ‘La paix deviendra vôtre.’” TG1989 1/5 p31

Une connaissance plus intime de Jéhovah nous retiendra de nous troubler outre mesure si, dans un récit biblique, nous ne comprenons pas pourquoi il a agi de telle ou telle manière. Par exemple, comment réagis-tu à la manière dont il a traité Azaria, un roi de Juda ? (2 Rois 15:1-5). On lit que « le peuple sacrifiait encore et faisait de la fumée sacrificielle sur les hauts lieux », mais que, pour sa part, Azaria « faisait ce qui est droit aux yeux de Jéhovah ». Pourtant, « Jéhovah frappa le roi et il resta lépreux jusqu’au jour de sa mort ». Pourquoi ? L’histoire ne le dit pas. Ce qu’a fait Jéhovah devrait-il nous troubler ou nous faire douter de la justice de sa punition ? Ce ne sera pas le cas si nous connaissons intimement ses manières d’agir, si nous savons notamment qu’il corrige toujours ses créatures « dans une juste mesure » (Jér. 30:11). Cette connaissance nous convainc que, même si nous ne savons pas pourquoi Jéhovah a traité Azaria ainsi, son jugement a été juste TG2015 15/4 § 8

Les prophéties de Jérémie présentent des aspects positifs. Ainsi, il a prédit le rétablissement du culte pur sur la terre à notre époque. En effet, la libération des Juifs de la Babylone antique trouve son parallèle dans la libération du peuple de Dieu de la Babylone moderne, Babylone la Grande, qui a eu lieu après l’instauration du Royaume dans les cieux. Jéhovah a ramené son peuple vers le culte pur, ce qui a poussé celui-ci à rendre grâce et à se réjouir. Il a béni les efforts que font ses serviteurs pour aider les autres à rejoindre le vrai culte et à se rassasier sur le plan spirituel. (Jérémie 30:18, 19 « Voici ce qu’a dit Jéhovah : “ Voici que je regroupe les captifs des tentes de Jacob, et j’aurai pitié de ses tabernacles. La ville sera réellement rebâtie sur son tell ; la tour d’habitation se trouvera à l’endroit qui lui revient de droit. 19 Et vraiment il en sortira l’action de grâces et le bruit de ceux qui rient. Oui, je les multiplierai, et ils ne deviendront pas peu nombreux ; oui, je les rendrai importants par le nombre, et ils ne deviendront pas insignifiants) - jr p165-166

Lorsque, par l’intermédiaire de Jérémie, il a annoncé le retour des Juifs de Babylone, Dieu a décrit les sentiments qu’éprouveraient ces derniers. “ Tu te pareras encore de tes tambourins et vraiment tu sortiras dans la danse de ceux qui rient ”, a-t-il déclaré. (Jérémie 30:18, 19 ; 31:4, 12-14.) Puis il a ajouté quelque chose qui vous touchera peut-être personnellement : “ Vraiment je saturerai l’âme fatiguée, et toute âme languissante, oui je la remplirai. ” La traduction de Darby rend le verbe “ saturer ” par “ rassasier ”. Jér. 31:25. Quelle magnifique perspective ! Jéhovah a déclaré qu’il saturerait — qu’il rassasierait — celui qui est fatigué, ou découragé. Et ce que Dieu promet, il le fait. Les écrits de Jérémie nous donnent l’assurance que nous serons, nous aussi, ‘ rassasiés ’. Mieux, ils nous permettent de savoir où trouver aujourd’hui des encouragements, et comment être optimiste. Par ailleurs, ils mettent en évidence des moyens d’encourager les autres et de les aider à ‘ rassasier leur âme fatiguée – jr chap7 § 2,3

Quoi de plus naturel que la bonté de cœur de Jéhovah attire des gens à lui (Jérémie 31:3 « De loin Jéhovah lui-même m’est apparu, [disant :] “ Je t’ai aimée d’un amour pour des temps indéfinis. C’est pourquoi je t’ai attirée avec bonté de cœur ») Lorsqu’ils ont besoin d’être délivrés ou aidés, ceux qui servent fidèlement Jéhovah savent que sa bonté de cœur est bel et bien un amour fidèle qui ne fera jamais défaut. Puisque Dieu manifeste un amour fidèle, ce n’est pas en vain que ses serviteurs se confient en sa bonté de cœur. Quand ils le prient de les aider ou de les délivrer, ils ont cette assurance: “Jéhovah n’abandonnera pas son peuple, et il ne quittera pas son héritage – TG1991 15/7 § 12

Que veut dire Jérémie quand il parle de Rachel qui pleure sur ses fils ? On lit en Jérémie 31:15 : « Voici ce qu’a dit Jéhovah : “À Rama on entend une voix, des gémissements et des pleurs amers ; c’est Rachel qui pleure sur ses fils. Elle a refusé d’être consolée au sujet de ses fils, parce qu’ils ne sont plus.” » Jérémie prophétisait ce qui se passerait des siècles plus tard, quand la vie de Jésus enfant serait menacée. À cette époque, le roi Hérode a en effet ordonné le massacre de tous les garçons de moins de deux ans vivant à Bethléhem. Ainsi, ces fils n’étaient plus, ils étaient morts. Imagine les cris de douleur des mères privées de leurs fils ! Par conséquent, l’image de Rachel pleurant sur ses fils est appropriée pour évoquer, tant à l’époque de Jérémie qu’à celle de Jésus, le chagrin des mères juives après la mort de leurs enfants. Bien sûr, le jour de la résurrection, ceux qui sont allés au « pays de l’ennemi », qui sont morts, en seront probablement libérés – TG2014 15/12 p21

Quelle preuve avons-nous que les bébés ressusciteront ? Selon Matthieu 2:17, 18, la prophétie annonçant que Rachel pleurerait ses enfants s’accomplit quand Hérode fit tuer tous les enfants mâles âgés de deux ans et au-dessous, dans Bethléhem et ses environs (Jér. 31:15). La prophétie disait ensuite: “‘Retiens ta voix de pleurer et tes yeux de verser des larmes, car il y a une récompense pour ton action’, telle est la déclaration de Jéhovah, ‘et assurément ils reviendront du pays de l’ennemi.’” (Jér. 31:16). Les bébés que l’on avait massacrés ne pourraient revenir du Schéol que par une résurrection des morts, pour le plus grand bonheur de leurs mères. — TG1979 15/11 vous en souvenez-vous

Même les bébés et les jeunes enfants irresponsables reviendront et se verront offrir de nouvelles possibilités de grandir et de connaître une éternelle jeunesse dans le paradis terrestre. Cela contrebalancera l’entreprise meurtrière d’Hérode le Grand, qui envoya jadis les astrologues orientaux à Bethléhem, afin qu’ils lui indiquent où se trouvait le “roi des Juifs” nouveau-né. Son projet était de tuer Jésus, le fils de la vierge juive Marie. Mais quand il vit que l’on avait déjoué sa tentative sournoise pour trouver le futur “roi des Juifs”, Hérode envoya ses soldats tuer tous les jeunes enfants âgés de deux ans et au-dessous.
La Bible avait annoncé les lamentations des mères que l’on priva ainsi de leurs enfants, et la prophétie y ajoutait des paroles réconfortantes sur la résurrection - TG1979 1/10, p. 19

Jérémie 31:33 “ Car voici l’alliance que je conclurai avec la maison d’Israël après ces jours-là ”, c’est là ce que déclare Jéhovah. “ Oui, je mettrai ma loi au-dedans d’eux, et dans leur cœur je l’écrirai. Oui, je deviendrai leur Dieu, et eux deviendront mon peuple. ”. Les chrétiens oints, qui sont parties contractantes de la nouvelle alliance, aiment sincèrement cette loi. Comment permettent-ils à cette loi de s’écrire dans leur cœur ? De deux façons notamment : en étudiant la Parole de Dieu et en s’approchant de Dieu par la prière. D’ailleurs, ces facettes du vrai culte devraient faire partie intégrante de la vie de tous les vrais chrétiens, même de ceux qui, sans être membres de la nouvelle alliance, les autres brebis, veulent néanmoins en bénéficier. jr p173-175

31:33 — Comment la loi de Dieu peut-elle être écrite dans les cœurs ? Quand une personne aime la loi de Dieu si profondément qu’elle en arrive à désirer ardemment faire Sa volonté, on peut dire que la loi de Dieu est écrite dans son cœur - TG07 15/3 p11

Quel est le but de la nouvelle alliance (Jérémie 31:31-34) ? - Produire une nation de rois et de prêtres qui bénira toute l’humanité. L’alliance de la Loi mosaïque n’a jamais produit cette nation, car, en se rebellant, Israël en a perdu la possibilité. La nouvelle alliance, elle, est promise au succès, car elle est liée à un type de loi très différent. En quoi réside cette différence ? La loi du Christ est souvent associée à la liberté. Même si toute liberté chez les humains n’est, évidemment, que relative, cette loi offre une liberté bien plus grande que celle qui l’a précédée, la Loi mosaïque. Comment cela ? Les vrais chrétiens décident librement, dans leur cœur, d’accepter le joug qu’est l’obéissance à cette loi. Ce faisant, ils constatent que ce joug est doux, cette charge légère. L’un des buts de la Loi mosaïque était d’enseigner à l’homme qu’il est pécheur et qu’il a désespérément besoin d’un sacrifice rédempteur pour le racheter. La loi du Christ, quant à elle, enseigne que le Messie est venu, qu’il a payé le prix du rachat en offrant sa vie et qu’il a rendu possible notre libération du terrible carcan oppressif du péché et de la mort. Pour en bénéficier, nous devons ‘ exercer la foi ’ dans ce sacrifice – TG1996 1/9 p14-16 § 5-7

Comment savons-nous que Jéhovah pardonne définitivement ?
Réfléchis à la prophétie de Jérémie concernant la nouvelle alliance, qui est conclue avec les chrétiens oints et qui rend possible le vrai pardon pour ceux qui exercent la foi en la rançon (Jérémie 31:34). Jéhovah dit : « Je pardonnerai leur faute, et de leur péché je ne me souviendrai plus. » Il nous garantit donc qu’une fois qu’il a pardonné un péché, il ne nous punira plus jamais pour ce péché. Il ne le ressasse pas pour nous le reprocher ou nous le faire payer encore et encore. Au contraire, il le pardonne et le met pour ainsi dire derrière lui, une fois pour toutes – TG2013 15/6 § 13

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

L’interprétation des rêves était courante chez ceux qui n’étaient pas des serviteurs de Dieu. Cela indique qu’on ne peut pas considérer les rêves en général comme un moyen fiable de connaître l’avenir. Aux jours de Jérémie, un prophète de Dieu, de faux prophètes disaient : “ J’ai fait un rêve ! J’ai fait un rêve ! ” (Jérémie 23:25). Leur intention était de tromper le peuple en lui faisant croire que Dieu parlait par leur intermédiaire. Concernant ces “ rêveurs ”, Jérémie déclara sous inspiration : “ Voici ce qu’a dit Jéhovah des armées, le Dieu d’Israël : ‘ Que vos prophètes qui sont au milieu de vous, et vos devins, ne vous trompent pas, et n’écoutez pas leurs rêves qu’ils rêvent. Car “ c’est dans le mensonge qu’ils vous prophétisent en mon nom (...) ”, c’est là ce que déclare Jéhovah. ’ ” — Jérémie 29:8, 9. Ces faux prophètes étant des “ devins ”, leurs rêves étaient influencés par des forces spirituelles méchantes dont le but était de tromper le peuple. Bien que Dieu ait effectivement utilisé des rêves pour annoncer des événements à venir et donner des instructions au moment de la rédaction de sa Parole écrite, il n’a plus besoin de le faire aujourd’hui. Sa Parole écrite contient, en effet, toutes les instructions venant de lui dont les humains ont besoin à notre époque, ainsi que des prophéties concernant des événements qui s’accompliront dans plus de mille ans. Nous pouvons donc être certains que les rêves ne sont pas des indications données par Dieu sur des événements à venir, mais des productions du cerveau essentielles à notre santé mentale. – TG1996 1/10 p5

Des personnes de notre voisinage souffrent-elles des conséquences d’un drame récent ? Si c’est le cas, nous pourrions commencer notre présentation par ces mots : « Je viens vous voir pour vous apporter du réconfort (Jérémie 29:11 « Et pour vous la vision de tout devient comme les paroles du livre qui a été scellé et qu’on donne à quelqu’un qui connaît l’écriture, en disant : “ Lis ceci à haute voix, s’il te plaît ”, et il lui faut dire : “ Je ne peux pas, car il est scellé »). Avez-vous noté les trois choses que Dieu veut pour nous : la “paix”, un “avenir” et un “espoir”. N’est-il pas réconfortant de savoir que Dieu veut nous voir heureux ? Mais comment trouver ce bonheur ? » Attirer ensuite l’attention sur une leçon appropriée de la brochure Bonnes nouvelles. – TG2014 15/8 § 18

Des bénédictions pour ceux qui aiment Dieu : Jéhovah désire que ceux qui suivent ses voies aient la ‘paix, un avenir et une espérance’. Il se soucie profondément des humbles qui l’aiment, et il leur révèle “ les choses profondes de Dieu ”. Avec une telle connaissance des desseins de Jéhovah, ils ont une claire vision de l’avenir et un espoir certain (Jér. 29:11). Ceux qui aiment Jéhovah sont l’objet de son extraordinaire bonté. Ils nourrissent l’espérance de la vie éternelle grâce au profond amour que Dieu a pour eux. Plus nous en apprenons sur notre Père céleste, plus nous avons matière à partager avec nos semblables. Nous avons l’honneur inestimable d’enseigner à autrui, et particulièrement à nos enfants, à aimer Jéhovah. Puissions-nous, aux côtés des personnes à qui nous enseignons la Bible, déborder constamment de louanges en raison de ‘ l’abondance de la bonté de Jéhovah ’ que nous ressentons - km 2008 septembre

N’êtes-vous pas convaincu que la promesse de Dieu — celle d’un avenir magnifique sous le règne de son Fils — est la meilleure nouvelle que nos contemporains puissent entendre ? Et pourtant, beaucoup, de nos jours, ont la même réaction que les Juifs qui ont dit à Jérémie : Pour ce qui est de la parole que tu nous as dite au nom de Jéhovah, nous ne t’écoutons pas. ” Jér. 29:19 . Jérémie a souvent entendu ce genre de réflexions. C’est aussi le cas des serviteurs de Jéhovah d’aujourd’hui, à qui nombre de gens répondent : “ Ça ne m’intéresse pas. ” L’apathie généralisée pourrait facilement saper le zèle des proclamateurs du Royaume. Que faire si l’indifférence est fréquente dans votre territoire et que certains membres de votre congrégation ou vous-même ayez perdu votre zèle ? Jérémie a persévéré et les a exhortés pendant des décennies à ‘ écouter ’ et à ‘ revenir ’, à tenir compte de la parole du vrai Dieu. Nous ne savons pas combien se sont repentis et ont changé de conduite en réponse aux avertissements du prophète, mais certains l’ont fait. C’est aussi le cas de beaucoup, de nos jours. Alors que la prédication de la bonne nouvelle se poursuit, nous entendons souvent parler de personnes dont le cœur est devenu réceptif alors qu’elles s’étaient toujours montrées indifférentes. De toute évidence, même à une personne qui s’est depuis toujours montrée indifférente, Jéhovah peut ‘ donner un cœur pour le connaître ’.
Ceux qui, dans notre territoire, ont jusqu’à présent montré de l’indifférence peuvent encore changer N’est-ce pas là une raison supplémentaire de persévérer dans notre ministère salvateur ? – jr chap15 § 4

Jéhovah n’hésite pas à exprimer la tendresse qu’il ressent à l’égard des exilés rachetés. Il leur dit qu’ils sont “ précieux ” et ‘ honorables ’ à ses yeux, et qu’il les ‘ aime ’. (Jérémie 31:3.) Il éprouve le même sentiment, avec plus d’intensité encore, envers ses serviteurs fidèles aujourd’hui. Les chrétiens oints ont été introduits dans des relations avec Dieu, non de par leur naissance, mais par l’opération de l’esprit saint de Dieu après qu’ils se sont voués à leur Créateur. Jéhovah attire ces humains vers son Fils et vers lui, et il écrit ses lois et ses principes sur leurs cœurs réceptifs. Ip2 chap4 § 7

Bien que Jérémie ait souvent été appelé “prophète de malheur”, son message n’en laissait pas moins apparaître une lueur d’espoir pour les Juifs (Jérémie 31:16,17 « Voici ce qu’a dit Jéhovah : “ ‘ Empêche ta voix de pleurer et tes yeux [de verser] des larmes, car il existe une récompense pour ton action ’, c’est là ce que déclare Jéhovah, ‘ et à coup sûr ils reviendront du pays de l’ennemi. ’ “ ‘ Et il existe un espoir pour ton avenir ’, c’est là ce que déclare Jéhovah, ‘ et à coup sûr les fils reviendront dans leur territoire »). Pareillement, si les Témoins de Jéhovah annoncent l’imminence de la “Grande Tribulation” et du Jugement de Dieu à Har-Maguédon, ils prêchent également “de nouveaux cieux et une nouvelle terre”, dont l’instauration apportera des bénédictions, telles que le rétablissement de la justice et du Paradis sur la terre, ainsi que la vie éternelle. Étant donné l’époque à laquelle nous vivons, il nous faut prêter une attention toute particulière au message de jugement de Jéhovah et apporter notre soutien à l’achèvement de la grande œuvre. TG1988 1/ 4 § 21

Du fait de sa bonté de cœur, Jéhovah est une source d’encouragement pour ceux dont la situation est difficile d’un point de vue humain. Certains, par exemple, ont fait partie de la congrégation et ont reçu une discipline nécessaire et juste. Il est possible qu’ils se sentent submergés par la culpabilité et qu’ils hésitent à renouer avec le peuple de Dieu. Peut-être doutent-ils que Jéhovah puisse un jour leur pardonner et les accueillir de nouveau. Le Dieu Tout-Puissant a une “ bonne parole ” pour eux. Ils peuvent recevoir une aide bienveillante pour changer, s’il y a lieu, leur façon de penser et réformer leur vie. Et ce que nous avons lu dans le paragraphe précédent peut, dans le principe, s’appliquer à eux : Jéhovah les fera ‘ revenir dans leur lieu ’, parmi son peuple. — Jér. 31:18-20 – jr chap 12 § 12

Un pécheur qui reconnaît sincèrement ses erreurs doit parfois surmonter son orgueil. Mais l’essentiel, c’est que Jéhovah souhaite voir les pécheurs revenir vers lui. Lorsque Dieu constate qu’un humain a le cœur vraiment contrit, son propre cœur y est sensible. Il devient ‘ agité ’ par un sentiment de tendresse, car il désire pardonner à tous ceux qui se repentent de leurs péchés, comme il l’a fait pour les Israélites de retour d’exil (Jér. 31:20). Qu’il est rassurant de savoir que Dieu offre paix et espoir à ceux qui lui obéissent (Jér. 29:11-14) Ils peuvent retrouver leur place parmi les serviteurs fidèles de Dieu. jr chap6 §16

Jéhovah est la Source de la lumière.
La Bible l’appelle “ Celui qui donne le soleil pour lumière pendant le jour, les ordonnances de la lune et des étoiles pour lumière pendant la nuit ”. Jérémie 31:35. C’est lui en effet qui a créé le soleil, gigantesque fournaise nucléaire dont une fraction seulement de la formidable énergie libérée sous forme de lumière et de chaleur atteint la terre, où elle suffit à entretenir la vie. Sans la lumière du soleil, nous n’existerions pas ; la terre serait une planète morte. Il nous donne également la lumière spirituelle et la vérité. Contrairement au soleil dont le déplacement produit des variations d’ombre et qui n’est à son zénith qu’en plein midi, Dieu est toujours à son maximum lorsqu’il s’agit de donner ce qui est bon. TG2001 1/3 § 1

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : JEREMIE 29 à 31 - SEMAINE DU 24 AVRIL 2017

Message  Onesime le Ven 21 Avr 2017 - 13:11

Des personnes de notre voisinage souffrent-elles des conséquences d’un drame récent ? Si c’est le cas, nous pourrions commencer notre présentation par ces mots : « Je viens vous voir pour vous apporter du réconfort (Jérémie 29:11 « Et pour vous la vision de tout devient comme les paroles du livre qui a été scellé et qu’on donne à quelqu’un qui connaît l’écriture, en disant : “ Lis ceci à haute voix, s’il te plaît ”, et il lui faut dire : “ Je ne peux pas, car il est scellé . Avez-vous noté les trois choses que Dieu veut pour nous : la “paix”, un “avenir” et un “espoir”. N’est-il pas réconfortant de savoir que Dieu veut nous voir heureux ? Mais comment trouver ce bonheur ? » Attirer ensuite l’attention sur une leçon appropriée de la brochure Bonnes nouvelles. – TG2014 15/8 § 18


Merci pour cette formidable compilation, mais pour les autres qui le liront, j'ai remarqué une petite erreur (de copie/coller, j'imagine) en rapport avec cette reference puisque la substance de jeremie 29:11 n'est pas celle la....Par ailleurs la référence complète relative a ce paragraphe est :W14 15/8 15 § 18 qui dit ceci:"Des personnes de ton voisinage souffrent-elles des conséquences d’un drame récent ? Si c’est le cas, tu pourrais commencer ta présentation par ces mots : « Je viens vous voir pour vous apporter du réconfort (lire Jérémie 29:11). Avez-vous noté les trois choses que Dieu veut pour nous : la “paix”, un “avenir” et un “espoir”. N’est-il pas réconfortant de savoir que Dieu veut nous voir heureux ? Mais comment trouver ce bonheur ? » Attire ensuite l’attention sur une leçon appropriée de la brochure Bonnes nouvelles." Merci encore et à bientôt!!!! clin d\'oeil

Onesime
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 4
Date d'inscription : 18/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum