JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : JEREMIE 25 à 28 - SEMAINE DU 17 AVRIL 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : JEREMIE 25 à 28 - SEMAINE DU 17 AVRIL 2017

Message  Michèle le Jeu 13 Avr 2017 - 21:48


JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : JEREMIE 25-28


Jérémie 27:2, 3 : Pourquoi des messagers de différentes nations étaient-ils apparemment venus à Jérusalem, et pourquoi Jérémie leur a-t-il fait des barres de joug ? (jr 2 § 21).
Voici ce que m’a dit Jéhovah : ‘ Fais-toi des liens et des barres de joug, et tu devras les mettre sur ton cou. 3 Et tu devras les envoyer au roi d’Édom, au roi de Moab, au roi des fils d’Ammôn, au roi de Tyr et au roi de Sidon, par la main des messagers qui viennent à Jérusalem, vers Tsidqiya le roi de Juda »

21 Au début du règne de Tsidqiya, semble-t-il, des messagers envoyés par les rois d’Édom, de Moab, d’Ammôn, de Tyr et de Sidon arrivèrent à Jérusalem. Peut-être espéraient-ils convaincre Tsidqiya de se joindre à une coalition contre Neboukadnetsar. Jérémie, pour sa part, exhortait Tsidqiya à rester soumis à Babylone. Il présenta même aux messagers des barres de joug pour leur faire comprendre que leurs nations elles aussi avaient tout intérêt à servir les Babyloniens (Jér. 27:1-3, 14). Cette position n’était pas du goût de tous, et le rôle de Jérémie — celui d’un prophète au message impopulaire — ne fut pas facilité par Hanania, un faux prophète qui déclarait publiquement et au nom de Dieu que le joug babylonien serait brisé. Mais, par l’intermédiaire de Jérémie, Jéhovah annonça que cet imposteur mourrait dans l’année. Et c’est ce qui arriva.

Jr 28:11 : Comment Jérémie a-t-il fait preuve de bon sens quand Hanania s’est opposé à lui, et que pouvons-nous apprendre de son exemple ? (jr 187-188 § 11-12).
« Puis Hanania dit sous les yeux de tout le peuple : “ Voici ce qu’a dit Jéhovah : ‘ C’est de cette façon que, dans un délai d’encore deux années entières, je briserai le joug de Neboukadnetsar le roi de Babylone de dessus le cou de toutes les nations. ’ ” Alors Jérémie le prophète s’en alla par son chemin ».

11 Jérémie n’était cependant pas un fanatique. Face à ses ennemis, il savait faire preuve de bon sens et s’éloigner quand c’était nécessaire. Songeons par exemple à la fois où il s’est heurté à Hanania. Ce faux prophète avait contredit publiquement la parole prophétique de Jéhovah. Jérémie l’a repris et a expliqué comment reconnaître un vrai prophète. À ce moment-là, il portait un joug pour montrer qu’il fallait se placer sous l’autorité de Babylone. Hors de lui, Hanania a brisé ce joug. Nul ne savait de quoi il était encore capable. Qu’a donc fait Jérémie ? “ Le prophète s’en alla par son chemin. ” Oui, Jérémie a quitté les lieux. Plus tard, sur l’ordre de Jéhovah, il est revenu et a informé Hanania de ce qui allait arriver : les Juifs seraient réduits en esclavage par le roi de Babylone, et lui, Hanania, trouverait la mort. — Jér. 28:1-17.
12 Il ressort de ce récit inspiré que, lorsque nous prêchons, il convient de faire preuve à la fois de hardiesse et de bon sens. Si notre interlocuteur rejette la pensée des Écritures, se met en colère, et se fait même menaçant, nous pouvons nous excuser poliment et nous diriger vers une autre maison. Il n’y a pas lieu de se disputer avec qui que ce soit au sujet de la bonne nouvelle du Royaume

Hanania prophétisait que, dans les deux années suivantes, la puissance de Babylone serait brisée, les exilés juifs seraient libérés et tous les ustensiles du temple qui avaient été confisqués seraient restitués. Pour appuyer sa prédiction, Hanania prit le joug en bois de dessus le cou de Jérémie et le brisa. Alors Jéhovah ordonna à Jérémie de faire savoir à Hanania que la barre de joug en bois serait remplacée par un joug de fer et que lui-même mourrait dans l’année. Conformément à la prophétie, le faux prophète mourut cette année-là – it1 Hanania

Le faux prophète Hanania a contredit les déclarations de Jéhovah transmises par Jérémie, selon lesquelles Babylone asservirait Jérusalem. Faisant fi de la parole de Dieu, Hanania a prétendu que le joug de l’esclavage imposé par Neboukadnetsar sur Juda et sur d’autres nations serait brisé. Mais Jérémie, dirigé par Jéhovah, a dénoncé les mensonges de Hanania. Il a réaffirmé que de nombreuses nations seraient contraintes de servir Babylone. Et il a annoncé au faux prophète qu’il mourrait dans l’année. Tout cela s’est réalisé – jr 13 § 11

Au sens figuré. Les esclaves devaient souvent porter des fardeaux. C’est pourquoi le joug représentait fort à propos l’esclavage ou la soumission à une autre personne. Le joug pouvait également évoquer l’oppression et les souffrances. Un joug de fer symbolisait un asservissement plus dur qu’un joug de bois. – it2 Joug
Il existait également des jougs pour les humains. Il s’agissait de simples barres ou de perches portées en travers des épaules avec une charge attachée à chaque extrémité. Cet instrument permettait le transport de choses lourdes – TG1995 15/8

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?


Il existe de nombreux parallèles entre la mission de Jérémie et la prédication accomplie de nos jours par les Témoins de Jéhovah. Comme lui, vous servez Dieu à une époque de jugement. D’autres responsabilités réclament de votre temps et de votre énergie, mais la prédication de la bonne nouvelle est de loin l’œuvre la plus importante à laquelle vous puissiez prendre part dans ce système de choses. Elle vous permet d’exalter le nom de Dieu et de reconnaître son autorité absolue en tant que Souverain de l’univers. (Lire Lamentations 5:19.) Elle vous permet aussi de témoigner aux autres un amour remarquable en les aidant à connaître le vrai Dieu et les conditions nécessaires à leur salut. Jér. 25:3-6 – jr chap15 § 19

Bien qu’il sache parfaitement ce que renferme notre cœur, Jéhovah nous encourage à communiquer avec lui. Après avoir donné la Loi aux Israélites, il a chargé les Lévites de les instruire, et il a envoyé les prophètes raisonner avec eux et les corriger. Il était également disposé à écouter les prières. Jérémie 25:4 « Et Jéhovah a envoyé vers vous tous ses serviteurs les prophètes, se levant de bonne heure et [les] envoyant, mais vous n’avez pas écouté et vous n’avez pas incliné votre oreille pour écouter ». Jéhovah a toujours été à l’écoute de ses serviteurs. Il prête l’oreille à ceux qui se tournent humblement vers lui dans la prière – TG2001 1/10 p10 §10,11

Jéhovah est notre exemple suprême d’empathie. Bien que lui-même parfait, il n’attend pas de nous la perfection, “ car il sait bien de quoi nous sommes formés, il se souvient que nous sommes poussière ”. (Psaume 103:14 ; Romains 5:12.) De plus, étant conscient de nos limites, ‘ il ne nous permet pas d’être tentés au-delà de ce que nous pouvons supporter ’. (1 Corinthiens 10:13.) Par le moyen de ses serviteurs et de son esprit, il nous aide à trouver l’issue. Jérémie 25:4, 5 « Et Jéhovah a envoyé vers vous tous ses serviteurs les prophètes, se levant de bonne heure et [les] envoyant, mais vous n’avez pas écouté et vous n’avez pas incliné votre oreille pour écouter, 5 lorsqu’ils disaient : ‘ Revenez, s’il vous plaît, chacun de sa voie mauvaise et de la méchanceté de vos manières d’agir, et habitez sur le sol que Jéhovah vous a donné, à vous et à vos ancêtres, depuis les temps anciens et pour un long temps à venir ». TG2002 15/4 p25

Jérémie 25:9 « Voici : j’envoie et vraiment je prendrai toutes les familles du nord ”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “ oui [j’envoie] vers Neboukadretsar le roi de Babylone, mon serviteur, et vraiment je les ferai venir contre ce pays, contre ses habitants et contre toutes ces nations d’alentour ; et vraiment je les vouerai à la destruction et j’en ferai un objet de stupéfaction et de sifflement, des lieux dévastés pour des temps indéfinis ». Jéhovah a laissé les Babyloniens, une nation païenne, détruire Jérusalem, c’est parce qu’ils étaient un instrument entre ses mains pour punir son peuple apostat. Cependant, cette destruction ne devait pas être aveugle. Les justes ne seraient pas détruits avec les méchants. Avec amour, Jéhovah a fait en sorte que les Juifs qui n’étaient pas d’accord avec les choses détestables qui se commettaient dans la ville soient sauvés. Dans l’accomplissement moderne, Jéhovah rendra son jugement final durant la grande tribulation, lorsque par l’intermédiaire de Jésus, il séparera les personnes comparables à des brebis, qui survivront, de celles comparables à des chèvres, qui seront détruites. Cela renforce notre conviction que Jéhovah ne détruit pas les justes avec les méchants et nous rappellent aussi l’importance de la prédication aujourd’hui. Tout le monde a besoin d’être averti avant que la fin n’arrive – TG2016 juin p16-17

La mouture du grain. En général, les femmes fabriquaient la farine à la main. C’était l’une des premières tâches de la journée. La femme devait d’abord mouiller la céréale, et la piler dans un mortier ou la broyer à l’aide d’un moulin à bras. Puis elle la mettait à sécher au soleil. Ensuite, elle la vannait pour séparer le grain de la bale. C’est seulement alors que la mouture pouvait commencer. Moudre du grain pour toute la famille pouvait prendre des heures. Aux temps bibliques, « le bruit du moulin à bras » résonnait donc souvent dans les villes (Jérémie 25:10 « Oui, je détruirai chez eux le son de l’allégresse et le son de la joie, la voix de l’époux et la voix de l’épouse, le bruit du moulin à bras et la lumière de la lampe »). Avec le temps, ce travail en est venu à être principalement effectué par des meuniers. Ils utilisaient alors de grosses meules et des animaux pour les faire tourner - TG2014 1/6 p9

On faisait généralement le pain tous les jours et, en principe, chaque famille possédait son moulin à bras. La mouture du grain était d’ordinaire une activité quotidienne des femmes de la maisonnée. Elles se levaient tôt le matin pour préparer la farine nécessaire à la confection du pain de la journée. Dans la Bible, le bruit des moulins à bras symbolise des conditions normales, paisibles. Inversement, l’absence du “ bruit du moulin à bras ” était signe d’abandon et de désolation. Jr 25:10, 11 - it-2 p353

Environ mille ans après Moïse, des fidèles d’entre les enfants d’Israël qui étaient à Babylone revinrent à Jérusalem avec la mission de reconstruire le temple (Jérémie 25:12 « ‘ Et il arrivera à coup sûr, lorsque soixante-dix ans se seront accomplis, que je m’en prendrai — contre le roi de Babylone et contre cette nation ’, c’est là ce que déclare Jéhovah — ‘ à leur faute — oui contre le pays des Chaldéens dont je ferai bel et bien des solitudes désolées pour des temps indéfinis ». Mais ils rencontrèrent de grands obstacles et furent en proie au découragement pendant de nombreuses années. Finalement, Jéhovah suscita les prophètes Aggée et Zacharie pour encourager les Juifs à ne pas se confier en leur propre force. Comment donc le travail se ferait-il? “‘Ni par des forces militaires, ni par la puissance, mais par mon esprit’, a dit Jéhovah des armées.”. En effet, grâce au soutien de l’esprit de Dieu, le temple fut bâti. De même, à notre époque, les serviteurs de Dieu accomplissent de grandes choses. Ils prêchent la bonne nouvelle sur toute la terre. Ils enseignent à des millions de personnes la vérité et la justice. Ils organisent des assemblées. Ils construisent des Salles du Royaume et des bâtiments pour les filiales. Et beaucoup de ces choses s’accomplissent en dépit d’une opposition virulente. Toutefois, les Témoins de Jéhovah ne se découragent pas, sachant qu’absolument tout ce qu’ils réalisent se fait non par une force militaire, ni par la puissance humaine, mais par l’esprit de Dieu TG1992 1/ 2 p11,12 § 15

Jérémie déclare, selon le chapitre 25, versets 15 et 16: “Voici ce que m’a dit Jéhovah, Dieu d’Israël: ‘Prends de ma main cette coupe du vin de la fureur, et tu devras la faire boire à toutes les nations vers lesquelles je t’envoie. Et elles devront boire, et vaciller, et se comporter comme des hommes pris de folie, à cause de l’épée que j’envoie parmi elles.’” Pourquoi est-il question d’une ‘coupe du vin de la fureur de Jéhovah’? En Matthieu 26:39, 42 et en Jean 18:11, Jésus a parlé d’une “coupe” symbolisant la volonté de Dieu dans son cas. Pareillement, une coupe sert à symboliser la volonté de Jéhovah concernant les nations, volonté de les voir boire sa vengeance. Jérémie 25:17-26 énumère les groupements nationaux qui préfigurent les nations de notre époque. – km2002 aout § 13

La Parole de Dieu prédit que les gouvernements et toutes les organisations qui en dépendent seront renversés. La grande tribulation atteindra son paroxysme avec la destruction de tous les gouvernements de ce vieux monde et de tous ceux qui, avec eux, prennent parti contre le Royaume de Dieu (Jér. 25:31-33). Après cela, il n’existera plus aucune organisation corrompue. - TG2017 avril p9-13

Dans les paroles que Jérémie adressait au peuple de Dieu de jadis, on trouvait à la fois la promesse de choses meilleures pour les fidèles et l’annonce de la destruction pour ceux qui n’accordaient pas de valeur à leurs relations avec Jéhovah. C’est tout aussi vrai aujourd’hui. Comment ne pas percevoir la portée de l’avertissement contenu dans ces mots : “ Les gens tués par Jéhovah en ce jour-là seront d’un bout de la terre jusqu’à l’autre bout de la terre. On ne se lamentera pas sur eux ; on ne les recueillera pas et on ne les enterrera pas. Ils deviendront comme du fumier à la surface du sol. ” Jér. 25:33. Incontestablement, comme Jérémie, nous vivons des temps critiques. Et, comme à son époque, la réaction des gens au message divin peut leur valoir la vie ou la mort. Bien entendu, les serviteurs de Dieu d’aujourd’hui ne sont pas des prophètes. Nous ne sommes pas inspirés par Dieu pour ajouter quoi que ce soit aux paroles infaillibles de Jéhovah, compilées dans la Bible. Nous avons toutefois reçu la mission de prêcher la bonne nouvelle du Royaume tous les jours jusqu’à la fin du système de choses. Nous ne voulons pour rien au monde taire à nos semblables ce qui est sur le point d’arriver, ce qui reviendrait à ‘ voler les paroles de Jéhovah ’Jérémie 23:30. Nous sommes bien résolus à ne rien leur ôter de leur force et de leur effet. Nombre des prophéties que Jéhovah a demandé à Jérémie d’annoncer se sont déjà réalisées. Cela nous convainc que celles qui doivent encore s’accomplir sont sûres. Nous avons le devoir de dire à nos contemporains que Dieu fera sans faute ‘ ce qu’il a projeté et ce qu’il a ordonné dès les jours d’autrefois ’. Lam. 2:17. Jr chap13 § 24-25

À l’époque biblique, l’ensevelissement d’un mort était une action d’importance considérable. Ne pas être enterré était donc un grand malheur, signe souvent de la défaveur divine. L’action d’enterrer le corps de quelqu’un était considérée comme un témoignage de bonté de cœur. C’était un grand malheur que d’être privé d’enterrement — Jérémie 25:32, 33.

EN QUEL SENS JÉHOVAH PEUT-IL “ REGRETTER ” ? La grandeur du pardon de Dieu ressort nettement de la façon dont il traite ceux qui pratiquent le péché, mais qui, plus tard, éprouvent des remords. Lorsqu’il les voit changer radicalement de conduite et lui obéir, il en vient à “ regretter ”. (Jér. 26:3) En quel sens ? Dieu étant parfait, il ne commet jamais d’erreur d’appréciation. Il n’éprouve donc pas les regrets qu’éprouverait un humain qui se serait complètement trompé dans son jugement. En fait, Jéhovah ‘ regrette ’, en ce sens qu’il modifie sa façon de considérer celui chez qui il a observé un changement d’attitude.
Il ne s’agit pas là de la froide annulation d’une décision. Les sentiments de Jéhovah à l’égard des pécheurs repentants évoluent. Selon certains biblistes, le mot hébreu à l’origine du verbe rendu par “ regretter ” dans les versets mentionnés plus haut emporterait l’idée de “ respiration profonde ”, voire de soupir. Cela laisserait entendre que, lorsque Jéhovah discerne des remords dans le cœur d’un humain, il respire profondément (figurément parlant), il pousse un soupir de soulagement. Dieu peut manifester à celui qui se repent l’attention pleine d’amour dont il entoure ceux qui ont son approbation. Le pécheur devra peut-être subir certaines conséquences de sa mauvaise conduite, mais Dieu se réjouit de son changement d’attitude. Il adoucit la discipline, “ le malheur ” qui, autrement, aurait été mérité (Jér. 26:13). Quel juge humain guetterait à ce point le moindre signe de vraie repentance ? Jéhovah, lui, se réjouit quand il perçoit de tels indices - jr p151

Rien dans l’Histoire ne montre que Dieu ait jamais abusé de son pouvoir. Il ne domine pas par la force : il veut que nous l’adorions par amour. En fait, il n’emploie pas la force quand il y a un moyen juste de faire autrement. (Jérémie 26:3 « Peut-être écouteront-ils et reviendront-ils chacun de sa voie mauvaise, et il me faudra regretter le malheur que je pense exécuter sur eux à cause de la méchanceté de leurs manières d’agir » verset 13 « Et maintenant rendez bonnes vos voies et vos manières d’agir, et obéissez à la voix de Jéhovah votre Dieu, et Jéhovah regrettera le malheur qu’il a prononcé contre vous ». Et quand il juge bon de l’utiliser, il lance toujours de nombreux avertissements, afin que quiconque le veut puisse se corriger. Un Dieu arbitraire et cruel prendrait-il de telles mesures ? - RV2001 8/11

Ouriya prophétisait contre Jérusalem en disant la même chose que Jérémie. ’ Le méchant roi Yehoïaqim s’est mis en colère contre lui. Est-ce que tu sais ce qu’Ouriya a fait alors ? — Il a eu peur et il a arrêté de prophétiser ; il s’est même enfui en Égypte. Mais le roi a envoyé des hommes à sa recherche. Qu’est-ce qui s’est passé quand ils l’ont ramené ? — Le roi l’a tué avec une épée ! — Jérémie 26:8-24. Puisque Jérémie et Ouriya ont tous les deux eu peur, pourquoi Jéhovah n’a-t-il protégé que Jérémie ? — Parce que, contrairement à Ouriya, Jérémie n’a pas arrêté de servir Dieu et ne s’est pas enfui. Il n’a pas abandonné. Quelle leçon pouvons-nous tirer de l’attitude de Jérémie ? — Même si parfois ce que Dieu nous demande nous semble difficile, nous devons toujours lui faire confiance et lui obéir. – TG2009 1/12 p25

Vous en conviendrez sans doute, conserver son zèle pour le ministère chrétien n’est pas toujours facile. Au cours de son service, Jérémie a lui aussi rencontré de sérieuses difficultés — certaines occasionnées par des faux prophètes, comme le rapporte Jérémie chapitre 28. Les gens, en grande majorité, n’ont accordé aucune attention à son message, et il lui est arrivé de se sentir bien seul. De plus, il a parfois dû affronter des ennemis qui en voulaient à sa vie. Jr chap3 p38-42 § 3

Jérémie 28:13, 14 “ Va, et tu devras dire à Hanania : ‘ Voici ce qu’a dit Jéhovah : “ Ce sont des barres de joug en bois que tu as brisées, mais tu devras faire à leur place des barres de joug en fer. ” 14 Car voici ce qu’a dit Jéhovah des armées, le Dieu d’Israël : “ Oui, c’est un joug de fer que je mettrai sur le cou de toutes ces nations, pour servir Neboukadnetsar le roi de Babylone ; et elles devront le servir. Et même les bêtes sauvages des champs, oui je les lui donnerai.
” Au sens figuré, le fer représente la duret, le joug de fer, un esclavage infrangible. Un joug de fer symbolisait un asservissement plus dur qu’un joug de bois

Dans ses rapports avec les Israélites, Jéhovah est “ devenu pour eux comme ceux qui soulèvent un joug sur leurs mâchoires, et avec douceur [il a] apporté de la nourriture à chacun ”. Dieu a agi comme quelqu’un qui soulève ou recule un joug de dessus une bête, suffisamment pour que celle-ci puisse manger sans être gênée. C’est seulement quand ils ont brisé le joug qu’était leur soumission à Jéhovah que les Israélites se sont mis sous le joug tyrannique de leurs ennemis. Jérémie 28:14 « Car voici ce qu’a dit Jéhovah des armées, le Dieu d’Israël : “ Oui, c’est un joug de fer que je mettrai sur le cou de toutes ces nations, pour servir Neboukadnetsar le roi de Babylone ; et elles devront le servir. Et même les bêtes sauvages des champs, oui je les lui donnerai ». Ne tombons jamais entre les griffes de notre plus grand ennemi, Satan, pour ne pas subir les douleurs de son joug tyrannique. Continuons plutôt à marcher fidèlement avec notre Dieu aimant. TG2005 15/11 p28 § 11

Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?


A maintes reprises, les Israélites ont été infidèles à Jéhovah. Ils n’ont pas eu les œuvres qui convenaient, autrement dit ils ‘ n’ont pas exercé la foi envers lui et ils n’ont pas écouté sa voix ’. Finalement, ils ont commis leur pire acte d’infidélité quand ils n’ont pas voulu de Jésus comme Messie. En conséquence, Jéhovah Dieu a rejeté Israël et a tourné son attention vers les nations. Jérémie 25:4-7. Ne faisons donc surtout pas cette erreur de penser que l’on peut adorer Dieu avec la tête remplie de connaissance, mais le cœur vide de foi. En d’autres termes, l’étude de la Bible doit être pour nous plus qu’un exercice intellectuel. La connaissance exacte doit pénétrer jusqu’à notre cœur pour influer en bien sur notre façon de vivre. À quoi cela servirait-il d’étudier le jardinage si l’on ne semait jamais une graine ? On deviendrait peut-être savant en la matière, mais on ne récolterait jamais rien ! De même, quiconque apprend les exigences de Dieu en étudiant la Bible doit faire en sorte que les graines de vérité atteignent son cœur et y germent, pour que son cœur l’incite à l’action – TG2005 15/4 p27 § 3

De même qu’il a envoyé ses prophètes à Israël et à Juda, de même Jéhovah envoie ses témoins pour marteler le message de son jugement à venir (Jérémie 25 :4,8,9 « Et Jéhovah a envoyé vers vous tous ses serviteurs les prophètes, se levant de bonne heure et [les] envoyant, mais vous n’avez pas écouté et vous n’avez pas incliné votre oreille pour écouter, C’est pourquoi voici ce qu’a dit Jéhovah des armées : ‘ “ Parce que vous n’avez pas obéi à mes paroles, 9 voici : j’envoie et vraiment je prendrai toutes les familles du nord ”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “ oui [j’envoie] vers Neboukadretsar le roi de Babylone, mon serviteur, et vraiment je les ferai venir contre ce pays, contre ses habitants et contre toutes ces nations d’alentour ; et vraiment je les vouerai à la destruction et j’en ferai un objet de stupéfaction et de sifflement, des lieux dévastés pour des temps indéfinis). Cette mission d’avertissement, semblable à celle de Jérémie, s’est amplement développée par toutes sortes de moyens. TG1988 1/4 p22 § 7

De nos jours, comme du temps de Jérémie, la proximité de la fin d’un système de choses est marquée par une effroyable effusion de sang innocent; il en a beaucoup coulé. Jéhovah at envoyé ses Témoins pour transmettre ce message contenu en Jérémie 25:5, 6: “S’il vous plaît, revenez chacun de sa mauvaise voie, et de la malice de vos manières d’agir (...). Et ne marchez pas à la suite d’autres dieux pour les servir et pour vous prosterner devant eux, afin de ne pas m’irriter par l’œuvre de vos mains et afin que je ne vous cause pas de malheur.” Les nations de la chrétienté ne sont pas revenues de leurs manières d’agir. Elles continuent à financer les marchands de la mort, les fabricants d’armes. TG1994 1/3 p18-19 § 6,7

La Bible montre clairement que les choix que nous faisons modifient notre destinée. Par exemple, Dieu lance cet appel aux pécheurs : “ Revenez, s’il vous plaît, chacun de sa voie mauvaise et de la méchanceté de vos manières d’agir [...] pour que je ne vous cause pas de malheur. ” (Jérémie 25:5, 6). Cet appel n’aurait aucun sens si Dieu avait déjà fixé le destin de chaque individu. De plus, sa Parole dit encore : “ Repentez-vous donc et retournez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des époques de rafraîchissement viennent d’auprès de la personne de Jéhovah. ” (Actes 3:19). Pourquoi Jéhovah demanderait-il à des humains de se repentir et de se retourner s’il savait d’avance qu’ils ne pouvaient absolument rien changer à leur destin ? – TG2005 15/1 p5

Depuis longtemps, les serviteurs de Jéhovah attendent avec patience que les prophéties se réalisent. Par exemple, Jérémie a attendu, certain que les Babyloniens détruiraient le pays de Juda, et c’est ce qui s’est passé en 607 avant Jésus Christ. (Jérémie 25:8-11). Aujourd’hui, nous aussi nous attendons que les prophéties sur le Royaume de Jéhovah se réalisent. Jésus, le Roi de ce Royaume, va bientôt détruire les méchants et éliminer toutes les souffrances. Il sauvera le peuple de Jéhovah de ce monde dangereux. Donc, continuons d’attendre le jour de Jéhovah en sachant qu’il peut arriver n’importe quand, et faisons tout pour être prêts. TG facile 2015 5/8 p9-14 § 1,2

Je (...) ferai venir [les Babyloniens] contre ce pays, et contre ses habitants (...). Et tout ce pays devra devenir un lieu dévasté, un objet de stupéfaction, et ces nations devront servir le roi de Babylone soixante-dix ans.” — Jérémie 25:9, 11.
Environ quatre ans après que Jérémie eut énoncé cette prophétie, les Babyloniens annexèrent Juda à leur empire. Trois ans plus tard, ils conduisirent à Babylone quelques captifs d’entre les Juifs et emportèrent une partie des richesses du temple de Jérusalem. Huit ans passèrent, puis Juda se révolta et fut de nouveau envahi par l’armée de Nébucadnezzar. Cette fois, les Babyloniens détruisirent la ville et son temple. Toutes les richesses de Jérusalem, et les Juifs eux-mêmes, furent emmenés dans la lointaine Babylone, ce qui accomplissait à la lettre les prédictions de Jérémie. L’archéologie confirme la réalisation stupéfiante de cette prophétie. - gm 119-120 § 5,6

Jérémie prophétisa à propos de la Jérusalem apostate : “ Je détruirai chez eux le son de l’allégresse et le son de la joie, la voix de l’époux et la voix de l’épouse, le bruit du moulin à bras et la lumière de la lampe. Oui, tout ce pays deviendra un lieu dévasté, un objet de stupéfaction. ” (Jérémie 25:10, 11). Étant la partie principale de Babylone la Grande, la chrétienté va être réduite à l’état de ruines inhabitées, état qui fut figuré de façon frappante par la ruine que connut Jérusalem après l’an 607 avant notre ère. La chrétienté, qui autrefois se réjouissait allégrement et était constamment très animée, se retrouvera vaincue et abandonnée. Livre Révélation chap37 § 12

La Bible foisonne d’exemples attestant la ponctualité de Dieu (Jér. 25:11-13 ). Elle nous exhorte à continuer à attendre le jour du jugement divin et nous assure que, même si ce jour semble “ tarder ” d’un point de vue humain, il “ ne sera pas en retard ”. — Hab. 2:3. – TG2010 15/8 p27

Il est encourageant de voir à notre époque les événements internationaux accomplir le “signe” des “derniers jours”. C’est là une indication que le temps est proche où la “parole” de Dieu ‘aura assurément du succès’. Elle réussira certainement parce que le Dieu tout-puissant interviendra dans les affaires humaines pour que son dessein se réalise (Jérémie 25:31-33 « ‘ À coup sûr, un vacarme parviendra jusqu’à la partie la plus lointaine de la terre, car Jéhovah a un différend avec les nations. Oui, il se mettra en jugement avec toute chair…) Les humains qui choisissent l’indépendance vis-à-vis du Créateur seront “retranchés”, alors que ceux qui “espèrent en Jéhovah” survivront à la destruction du présent système et entreprendront la restauration du Paradis. Celui-ci s’étendra peu à peu à toute la terre – livre Création (ce) chap19 § 6,7

Jéhovah portera le coup de grâce au système de Satan : “ Je me mettrai en jugement avec [Gog] par la peste et par le sang, a-t-il annoncé ; je ferai pleuvoir une pluie torrentielle qui inonde, des pierres de grêle, du feu et du soufre, sur lui, sur ses bandes [...] ; et il faudra qu’elles sachent que je suis Jéhovah. ” (Ézékiel 38:22, 23). Tout ce qui restera du système de Satan sera détruit. La société humaine composée des individus qui n’auront pas voulu tenir compte de Dieu sera complètement anéantie. Ce sera Har-Maguédôn, le point culminant de la “ Grande Tribulation ”. — Jérémie 25:31-33 - TG1997 1 /4 p15,16

La Parole de Dieu prédit que les gouvernements et toutes les organisations qui en dépendent seront renversés. La grande tribulation atteindra son paroxysme avec la destruction de tous les gouvernements de ce vieux monde et de tous ceux qui, avec eux, prennent parti contre le Royaume de Dieu (Jér. 25:31-33). Après cela, il n’existera plus aucune organisation corrompue ! – TG2017 p9-13 § 8

Aujourd’hui retentit un avertissement autrement plus pressant. Il n’annonce pas une catastrophe locale, mais la venue imminente de la guerre universelle de Dieu, Har-Maguédon (Jérémie 25:32, 33). Dans le monde entier, les Témoins de Jéhovah rendent fréquemment visite aux gens pour les encourager à agir sagement afin de sauver leur vie. Aimez-vous assez la vie pour agir en conséquence et sans tarder ? – livre Votre survie (su) chap 7 § 2

Il est vrai que beaucoup de prophéties bibliques qui ont trait à la destruction à venir sont inquiétantes. Le prophète Yoël, par exemple, a parlé du “ grand et redoutable jour de Jéhovah ”. (Yoël 2:31.) Dieu possède tout un arsenal de guerre : neige, grêle, tremblements de terre, maladies infectieuses, précipitations diluviennes, pluie de feu et de soufre, confusion qui pousse au meurtre, éclairs, ou fléau qui provoque une pourriture de la chair (Ézékiel 38:14-23 ). La Bible parle également très explicitement d’une période où les morts couvriront la surface de la terre. Ils deviendront comme du fumier ou se feront manger par les oiseaux et autres animaux (Jérémie 25:33, 34 ). Les ennemis de Dieu seront saisis de peur durant cette guerre. Mais ceux qui adorent le vrai Dieu et qui lui obéissent devraient-ils avoir peur des événements stupéfiants qui auront lieu à Har-Maguédôn ? Pas du tout, car les serviteurs de Dieu sur la terre ne participeront pas au conflit. Qui plus est, ils seront protégés par Jéhovah. RV2005 8/7 p12,13

“Voici ce qu’a dit Jéhovah: ‘(...) tu devras dire (...) toutes les paroles que je t’ordonnerai de leur dire. Ne retranche pas une parole. Jérémie. 26:2.
Jérémie se montra obéissant en transmettant “toutes les paroles” du puissant message de jugement que Jéhovah l’avait chargé de proclamer. Il ‘n’en retrancha pas une parole. Il ne mâcha pas ses mots quand il dévoila la méchanceté de la nation juive, des chefs comme du peuple. Il fallait à Jérémie beaucoup de courage ainsi qu’une foi positive dans le pouvoir de Jéhovah de soutenir son prophète. Pareillement, à notre époque Jéhovah a suscité le petit reste de ses Témoins oints pour qu’ils constituent une classe moderne de Jérémie et servent plus particulièrement dans le domaine de la chrétienté hypocrite. Eux aussi doivent ‘dire toutes les paroles que Jéhovah leur ordonne de dire’. Ces paroles ne renferment pas seulement un message qui annonce la destruction de la chrétienté et de toutes les autres nations, mais également un encouragement et une espérance. TG1978 1/ 4 § 3

Ceux qui surmontent leur indifférence, qui écoutent la parole de Jéhovah que nous leur annonçons et qui en tiennent compte en retireront des bienfaits inestimables. Dieu offre aux humains la possibilité d’échapper à la destruction et d’entrer dans le monde nouveau. Sous certains aspects, il en allait de même à l’époque de Jérémie : les habitants de Juda avaient le moyen d’échapper à la destruction. (Jérémie 26:2, 3 “ Voici ce qu’a dit Jéhovah : ‘ Tiens-toi... ». Pour les aider, Jérémie les a exhortés pendant des décennies à ‘ écouter ’ et à ‘ revenir ’, à tenir compte de la parole du vrai Dieu. Nous ne savons pas combien se sont repentis et ont changé de conduite en réponse aux avertissements du prophète, mais certains l’ont fait. C’est aussi le cas de beaucoup, de nos jours. Alors que la prédication de la bonne nouvelle se poursuit, nous entendons souvent parler de personnes dont le cœur est devenu réceptif alors qu’elles s’étaient toujours montrées indifférentes. N’est-ce pas là une raison supplémentaire de persévérer dans notre ministère ? jr chap15 § 6

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum