JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : JEREMIE 8 à 11 - SEMAINE DU 20 MARS 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : JEREMIE 8 à 11 - SEMAINE DU 20 MARS 2017

Message  Michèle le Jeu 16 Mar 2017 - 22:15



JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : JÉRÉMIE 8-11


Jérémie 9 :24 : Quelle sorte de fierté, ou de « vantardise », est bonne ? (w13 15/1 p20 § 16).
Mais que celui qui se vante se vante de ceci : d’être perspicace et de me connaître, [de savoir] que je suis Jéhovah, Celui qui exerce la bonté de cœur, le droit et la justice sur la terre ; car c’est à ces choses que je prends vraiment plaisir ”, c’est là ce que déclare Jéhovah »

Bien placée, la fierté peut être bénéfique. Par exemple, nous devrions toujours éprouver une saine fierté d’être Témoins de Jéhovah. Ce sentiment nous aide à prendre de bonnes décisions et à ne pas abaisser notre niveau de moralité. En revanche, accorder trop d’importance à notre opinion ou à notre position risque de nous éloigner de Jéhovah – TG2013

Nous devons faire attention de ne pas devenir trop fiers de nous, c’est-à-dire orgueilleux, et de penser que nous en savons plus que Jéhovah - TG2013 Facile

Les chrétiens sont fiers d’avoir Jéhovah pour Dieu, de porter ce saint nom, de le connaître, d’être perspicace, d’être utilisés par lui pour venir en aide à nos semblables.
Êtes-vous fier d’avoir Jéhovah pour Dieu (Jér. 9:24) ? Quelle est votre réaction lorsqu’un voisin, un collègue, un camarade de classe ou un membre de votre famille parle en mal de Jéhovah ou se moque de ses Témoins ? Quand on dénigre Jéhovah, défendez-vous son nom, convaincu qu’Il vous soutiendra ? Il y a bien entendu “ un temps pour se taire ”, mais nous ne devons pas avoir honte d’être Témoins de Jéhovah et disciples de Jésus. Usons de tact et de courtoisie envers les gens hostiles à notre message, mais ne ressemblons pas aux Israélites qui “ furent saisis de terreur et eurent très peur ” en entendant les provocations de Goliath. Agissons avec détermination pour sanctifier le nom de Dieu. Ce que nous voulons, c’est aider nos semblables à se faire une idée exacte du Dieu qu’est Jéhovah. C’est pourquoi nous utilisons sa Parole écrite dans le but de montrer combien il est important de s’approcher de lui – TG2012 15/11 p3-7 § 5

Les vrais chrétiens ont toutes les raisons d’être fiers de servir Jéhovah (Jérémie 9:24). Mais dans le même temps, ils ont aussi toutes les raisons de rester humbles. Pourquoi ? Parce que “ tous [...] ont péché et n’atteignent pas à la gloire de Dieu ”. (Romains 3:23.) – TG2005 p9-14 § 19

Jérémie 11 :10 : Pourquoi Jérémie a-t-il mentionné le royaume du Nord dans ses déclarations, alors que Samarie était tombée en 740 avant notre ère ?
w07 15/3 p9 § 2).

« Ils sont retournés aux fautes de leurs ancêtres, les premiers, qui ont refusé d’obéir à mes paroles, mais qui eux [aussi] ont marché à la suite d’autres dieux pour les servir. La maison d’Israël et la maison de Juda ont rompu mon alliance que j’avais conclue avec leurs ancêtres »

Parce que la destruction de Jérusalem en 607 avant notre ère fut une expression du jugement de Jéhovah contre la nation d’Israël tout entière, et pas seulement contre Juda (Ézékiel 9:9, 10). De plus, les intérêts du royaume des dix tribus après sa chute furent toujours représentés à Jérusalem, puisque les prophètes de Dieu continuèrent de mentionner les Israélites dans leurs messages TG2007

Depuis la scission du royaume en 997 av. n. è. jusqu’à la chute de Jérusalem en 607, il s’écoula 390 ans. Il est vrai que Samarie, la capitale du royaume du Nord, était déjà tombée aux mains des Assyriens en 740 av. n. è., en la sixième année de Hizqiya, mais il est probable qu’une partie de la population se soit enfuie dans le royaume du Sud devant l’avance assyrienne (voir aussi la situation qui existait en Juda après le schisme, décrite en 2Ch 10:16, 17). Cependant, plus important encore, le fait que Jéhovah Dieu ne perdit pas de vue les Israélites du royaume du Nord déporté et les comptait parmi les destinataires des messages de ses prophètes longtemps après la chute de Samarie montre que leurs intérêts étaient toujours représentés dans la capitale Jérusalem et que la chute de cette ville en 607 av. n. è. fut une expression du jugement divin non seulement contre Juda, mais contre la nation d’Israël tout entière (Jérémie 11:10-12, 17). Quand la ville tomba, les espoirs de toute la nation (à l’exception de quelques Israélites qui conservèrent une foi véritable) furent anéantis – it-1 p451-472

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Une leçon de la cigogne - Même la cigogne dans les cieux — elle connaît bien ses temps fixés [...]. Mais mon peuple, lui, n’est pas parvenu à connaître le jugement de Jéhovah. ” (Jérémie 8:7). C’est en ces termes que, par l’intermédiaire du prophète Jérémie, Jéhovah a exprimé son jugement contre les habitants apostats de Juda, qui l’avaient abandonné pour adorer des divinités étrangères. Pourquoi Jérémie a-t-il cité la cigogne en exemple à ces Juifs infidèles ?
Migratrice des pays bibliques, la cigogne, et particulièrement la cigogne blanche, était bien connue des Israélites. Le nom hébreu de ce grand échassier aux longues pattes est le féminin d’un mot signifiant “ fidèle, qui a de la bonté de cœur ”. Ce nom lui convient tout à fait. À la différence de la plupart des autres oiseaux, la cigogne blanche se choisit un compagnon pour la vie. De plus, après être parties hiverner dans des régions plus chaudes, la majorité des cigognes reviennent année après année, souvent dans le même nid. Modèle de fidélité, la cigogne l’est d’instinct d’autres façons encore, tout aussi stupéfiantes. Le mâle et la femelle couvent les œufs et nourrissent leur nichée tous les deux. Partenaire indéfectible et parent attentif par instinct, la cigogne mérite incontestablement son nom de ‘ fidèle ’. On comprend quelle leçon puissante elle donnait aux Israélites infidèles et rebelles – TG2002 1/8 p32

La prophétie de Jésus concernant l’achèvement du système de choses avance inexorablement vers le terme de son accomplissement. Dans un avenir proche, “ il y aura des signes dans le soleil et la lune et les étoiles, et sur la terre angoisse des nations, ne sachant que faire [...], tandis que les hommes défailliront par peur et attente des choses venant sur la terre habitée ”. (Luc 21:25, 26.) Il nous faut attendre pour savoir à quoi ressembleront ces signes et quel effet terrifiant ils auront sur beaucoup. Mais quoi qu’il arrive, ne doutez jamais que Jéhovah souhaite sauver son peuple et qu’il en a le pouvoir. En revanche, le sort de ceux qui n’ont pas son approbation sera très différent. (Jérémie 8:20 « La moisson est passée, l’été est fini ; mais nous, nous n’avons pas été sauvés ». Même si ses serviteurs semblent être dans une situation aussi désespérée que celle de Jérémie au fond de sa citerne sombre et humide, Jéhovah est capable de les secourir ! Les paroles adressées à Ébed-Mélek s’appliqueront tout autant au peuple de Dieu : “ ‘ Vraiment je te ferai échapper, et tu ne tomberas pas par l’épée ; oui, tu auras ton âme pour butin, parce que tu as mis ta confiance en moi ’, c’est là ce que déclare Jéhovah. ” — Jér. 39:18 jr chap15 § 17

Conscient que le peuple avait besoin d’une guérison spirituelle, Jérémie demanda avec tristesse : N’y a-t-il pas de baume en Guiléad ? ” (Jérémie 8:22). Pourquoi cette question ?
Le baume était connu pour ses remarquables vertus médicinales et la littérature antique loue son action curative et réparatrice, en particulier sur les blessures. Pour comprendre la question de Jérémie — N’y a-t-il pas de baume en Guiléad ? ” En revanche, il n’existait aucun baume spirituel — un retour aux temps d’Isaïe s’impose. À l’époque, la nation d’Israël est en bien triste état spirituel : “ De la plante du pied jusqu’à la tête, rien en [Israël] n’est intact, déclare le prophète. Blessures, meurtrissures et plaies fraîches — elles n’ont été ni pressées ni bandées. ” (Isaïe 1:6). Loin de chercher à s’affranchir de cette situation pitoyable, les Israélites s’entêtent dans leur voie mauvaise. Si bien que Jérémie en viendra à déplorer : Ils ont rejeté la parole de Jéhovah, et quelle sagesse ont-ils ? ” Jérémie 8:9 - Si seulement ils étaient revenus à Jéhovah, il les aurait guéris. “ N’y a-t-il pas de baume en Guiléad ? ” leur lance alors le prophète, les invitant à la raison. Qu’en est-il aujourd’hui ? N’êtes-vous pas convaincu qu’il existe un “ baume de Guiléad ” ? On peut comparer à ce baume apaisant au réconfort, à l’encouragement - TG2010 1/6 p21-22

Besoin d’une opération du coeur ? Pour nous préparer à cet examen, demandons-nous quel était l’état du cœur de la plupart des Juifs contemporains de Jérémie. La réponse tient dans cette expression surprenante du prophète : « Toute la maison d’Israël est incirconcise de cœur. » La circoncision physique des hommes n’était pas en question, puisqu’il venait de dire : « Voyez : des jours viennent”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “et vraiment je ferai rendre des comptes à tous ceux qui sont circoncis mais qui sont restés incirconcis.» Donc, même des hommes circoncis étaient « incirconci[s] de cœur » (Jér. 9:25, 26). En quel sens ? On trouve un indice sur le sens de « incirconci[s] de cœur » dans cette exhortation de Dieu aux Juifs : « Ôtez les prépuces de vos cœurs, hommes de Juda et habitants de Jérusalem ; de peur que ma fureur ne sorte [...], à cause de la méchanceté de vos manières d’agir. » D’où venaient ces manières d’agir méchantes ? De l’intérieur, du coeur. Dieu avait diagnostiqué avec précision le mal qui poussait les Juifs à agir méchamment : leur cœur était obstinément rebelle. Leurs motivations et leurs raisonnements l’irritaient. Ils avaient besoin d’une « opération », une « circoncision », du cœur par l’esprit. En ce qui nous concerne, que faire si l’autoexamen de notre cœur nous a révélé qu’il n’est pas aussi sensible qu’il pourrait l’être aux conseils de Jéhovah, qu’il est quelque peu « incirconcis » ? Y avons-nous détecté la crainte des hommes, une envie de prestige ou de luxe, voire une tendance à l’obstination ou à l’indépendance ? Sa Parole nous aide à faire cet examen. Si nous coopérons, Jéhovah nous donnera « un cœur pour [le] connaître » - TG2013 15/3 p9-10

Jéhovah est sans égal sous le rapport de la puissance
. “ Nul n’est comme toi, ô Jéhovah, à aucun égard, lit-on en Jérémie 10:6. Tu es grand et ton nom est grand en puissance. ” Notez que la puissance de Jéhovah est associée à son nom. Nom qui, rappelons-le, signifie selon toute évidence “ Il fait devenir ”. Or, qu’est-ce qui permet à Jéhovah de créer et de devenir ce qu’il veut ? D’abord, sa puissance. Sa capacité d’agir, de réaliser sa volonté, est en effet illimitée. La puissance est donc un attribut fondamental de Jéhovah – Livre Approchez-vous de Jéhovah (cl) p38 § 4

En s’appliquant le titre de “ Roi ” qu’on trouve dans les Écritures hébraïques, Jéhovah se servait du titre que les hommes avaient créé et utilisé. Il employa ce terme pour montrer que c’était lui le “ Roi ” sur qui il fallait compter et à qui il fallait obéir, et non des dirigeants humains présomptueux ou des dieux faits par l’homme. Jr 10:10-12
« Mais Jéhovah est Dieu en vérité. Il est le Dieu vivant et le Roi pour des temps indéfinis. À cause de son indignation la terre tremblera, et les nations ne supporteront pas ses invectives. Voici ce que vous leur direz : “ Les dieux qui n’ont pas fait les cieux et la terre, ceux-là disparaîtront de la terre et de dessous ces cieux. ” Il est Celui qui a fait la terre par sa force, Celui qui a solidement établi le sol productif par sa sagesse, et Celui qui, par son intelligence, a étendu les cieux »
- it-2 p823

Il semble que Jérémie ne connaissait à l’avance ni le jour ni l’heure de la destruction de Jérusalem. Cependant, il entrevoyait le “grand martèlement venu du pays du nord”, c’est-à-dire de Babylone. Il savait que les armées chargées de l’exécution des jugements divins s’approchaient et que ceux-ci étaient sûrs. Pareillement, aujourd’hui le peuple de Jéhovah discerne clairement le “signe” de l’approche “d’une tribulation telle qu’il n’en est pas survenue de pareille depuis le commencement de la création”. — Jér. 10:22 « Écoute ! Une rumeur ! Voici qu’elle est arrivée, ainsi qu’un grand martèlement venant du pays du nord, pour faire des villes de Juda une solitude désolée, le repaire des chacals ». TG1978 1/ 4 § 2

Jérémie dut faire face à l’opposition virulente des gens de sa propre ville, Anathoth, qui lui dirent: “Tu ne dois pas prophétiser au nom de Jéhovah, afin que tu ne meures pas de notre main. Ses frères et les gens de la maison de son père agirent avec traîtrise envers lui. Il semble que Jérémie avait partout des ennemis qui appelaient le mal sur lui (Jér. 11:21). Pourtant il eut la force de persévérer. Comment trouva-t-il la force nécessaire? En priant Jéhovah et en reconnaissant qu’il avait le grand privilège de porter le nom et la parole de Jéhovah. Aujourd’hui, en tant que Témoins de Jéhovah, nous sommes souvent persécutés en paroles ou en acte, en raison du zèle avec lequel nous prêchons. Nos ennemis nous accusent de nous livrer à un “ prosélytisme agressif ”, mais nous savons qu’avant nous, d’autres adorateurs de Jéhovah ont été victimes de telles critiques (Jérémie 11:21). C’est un honneur pour nous de souffrir pour les mêmes raisons que les fidèles prophètes d’autrefois. – TG2004 1/11 p13-18 § 12 ”

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?

L’obéissance n’est pas en vogue dans le monde aujourd’hui. Quand ils ont des décisions à prendre, beaucoup ne tiennent même pas compte de ce qui est bien ou mal. Leur philosophie se résume plutôt à “ je fais ce que je veux ” ou à “ pas vu, pas pris ! ” Il suffit d’observer ces automobilistes qui ne respectent pas la signalisation routière, ces actionnaires qui enfreignent les réglementations financières ou ces hauts fonctionnaires qui transgressent les lois qu’eux-mêmes ont parfois contribué à instaurer. Cette ruée vers “ la voie populaire ”, bien que condamnable et dangereuse, était tout aussi fréquente du temps de Jérémie. Jérémie 8:6 « J’ai fait attention, et j’écoutais. Ils ne parlaient pas comme il fallait. Pas un homme ne se repentait de sa méchanceté, en disant : ‘ Qu’ai-je fait ? ’ Chacun retourne à la voie populaire, comme un cheval qui s’élance dans la bataille » jr chap6 p67 § 1

En tolérant la méchanceté et les souffrances, Jéhovah démontre que l’indépendance vis-à-vis de Dieu n’introduit pas un monde meilleur. Indéniablement, l’Histoire n’est qu’une suite ininterrompue de catastrophes. La raison en est que les humains ont choisi de suivre la voie de l’indépendance et n’ont pas vraiment tenu compte de la Parole et de la volonté de Dieu. Dans l’Antiquité, lorsque le peuple de Jéhovah et ses chefs infidèles ont suivi “ la voie populaire ” et ont rejeté sa parole, les conséquences ont été catastrophiques. Par l’intermédiaire de son prophète Jérémie, Dieu leur a dit : Les sages sont devenus honteux. Ils ont été saisis de terreur et seront capturés. Voyez ! Ils ont rejeté la parole de Jéhovah, et quelle sagesse ont-ils ? ” (Jérémie 8:5, 6, 9). N’ayant pas suivi les voies de Jéhovah, l’humanité est devenue comme un bateau sans gouvernail, ballotté sur une mer houleuse. – kl chap8 p77 § 18

Malgré les efforts du clergé et des hommes politiques pour empêcher que ne soient proclamés les jugements de Jéhovah, les fidèles témoins de Dieu vont de l’avant, déterminés à achever cette œuvre d’avertissement. Pourquoi donc cette œuvre doit-elle être achevée? Parce que Jéhovah, le Dieu vivant, le Souverain Seigneur de l’univers, a des comptes à régler avec les nations et leurs religions. La question que Jéhovah posa aux habitants hypocrites de Juda et de Jérusalem vaut aujourd’hui pour la chrétienté: “Ne demanderais-je pas de comptes à cause de ces choses?’ telle est la déclaration de Jéhovah. ‘Ou mon âme ne se vengerait-elle pas d’une nation comme celle-là?’” Jérémie 9:9. C’est la raison pour laquelle les Témoins de Jéhovah continuent d’apporter aux gens des nations un message impopulaire qui irrite la majorité d’entre eux, car ils le reçoivent comme un jugement, mais qui réjouit une minorité, qui voit en lui une bonne nouvelle, la bonne nouvelle du Royaume de Dieu.
TG1988 1/4 p26

La fierté peut être la satisfaction que procure ce que l’on a réalisé ou que l’on possède. Mais il n’est pas rare que la fierté soit le reflet d’une trop haute estime de soi, du sentiment de supériorité qu’une personne a en raison de ses capacités, de sa beauté, de sa richesse ou de son rang. Elle se manifeste souvent par des comportements arrogants, une attitude hautaine. Les chrétiens doivent se garder d’éprouver ce genre de fierté. Pourquoi cela ? Parce que nous avons hérité de notre ancêtre Adam une tendance innée à l’égoïsme. En conséquence, notre cœur peut facilement nous entraîner à éprouver une fierté mal fondée. Par exemple, les chrétiens doivent s’interdire de tirer fierté de leur race, de leur richesse, de leur niveau d’instruction, de leurs aptitudes innées ou d’une capacité de travail supérieure à celle d’autrui. La fierté que suscitent de telles considérations est inappropriée et elle déplaît à Jéhovah. Jr 9:23 « Voici ce qu’a dit Jéhovah : “ Que le sage ne se vante pas de sa sagesse, et que l’homme fort ne se vante pas de sa force. Que le riche ne se vante pas de sa richesse » TG2005 15/10 p21 § 2

Formant une nation prospère, les Israélites avaient de quoi manger et boire et leurs richesses les protégeaient des difficultés liées à la pauvreté. Toutefois, bien qu’il soit conforme à son dessein que les Israélites connaissent la prospérité grâce à leur dur travail, Jéhovah veillait aussi à les avertir du danger qu’il y avait à oublier que leur fortune venait de Lui et à commencer à mettre leur confiance dans leur richesse (Jr 9:23, 24 « Voici ce qu’a dit Jéhovah : “ Que le sage ne se vante pas de sa sagesse, et que l’homme fort ne se vante pas de sa force. Que le riche ne se vante pas de sa richesse. ” “ Mais que celui qui se vante se vante de ceci : d’être perspicace et de me connaître, [de savoir] que je suis Jéhovah, Celui qui exerce la bonté de cœur, le droit et la justice sur la terre ; car c’est à ces choses que je prends vraiment plaisir ”, c’est là ce que déclare Jéhovah). Il leur fut rappelé que les richesses ne sont que passagères. Il leur fut montré qu’une préoccupation excessive pour les richesses les conduirait à des pratiques malhonnêtes et à la défaveur de Jéhovah. C’en est de même pour nous. Ces richesses sont éphémères, les conditions économiques et d’autres situations pouvant provoquer leur perte. Ainsi, celui qui possède de telles richesses ne devrait pas se fier à elles, ni les utiliser comme le monde en général à des fins égoïstes, par exemple dans le but d’amasser toujours plus de fortune – it2 Richesses

Il est vrai qu’au Ier siècle il existait des chrétiens riches, qui connaissaient peut-être même une certaine notoriété dans le monde. C’est également le cas aujourd’hui. Comment ces chrétiens devraient-ils considérer ce qu’ils ont réalisé, et quel regard devrions-nous porter sur eux ? Jéhovah nous fournit la réponse par l’intermédiaire de Jérémie. (Jérémie 9:23, 24) Au lieu de se vanter de ce qu’on a réalisé, il est plus sage d’admettre que ce qui compte le plus, c’est de connaître le Souverain de l’univers. jr chap4 § 8

Que signifie connaître Jéhovah ? À Jérémie, Jéhovah a révélé ce qui comptait le plus à ses yeux : “ d’être perspicace et de me connaître, de savoir que je suis Jéhovah, Celui qui exerce la bonté de coeur, le droit et la justice sur la terre ; car c’est à ces choses que je prends vraiment plaisir. ” (Jérémie 9:24). Connaître Jéhovah, c’est donc connaître notamment la façon dont il exerce le droit et la justice. Si, à notre tour, nous exerçons ces qualités, il prendra plaisir en nous. Qu’est-ce que cela implique de notre part ? Dans sa Parole, la Bible, Jéhovah a préservé le récit de ses manières d’agir envers les humains imparfaits au fil des siècles. En étudiant ce récit, nous pouvons apprendre comment Jéhovah exerce le droit et la justice, afin d’être en mesure de l’imiter – TG1998 1/8 p12 § 2

Il est intéressant de savoir qu’il existait dans l’Antiquité un peuple qui n’avait pas besoin de la science moderne pour dévoiler les errements de l’astrologie. Il y a plus de 25 siècles, Jéhovah Dieu a dit à la nation d’Israël: “N’apprenez pas la voie des nations, et ne vous laissez pas effrayer par les signes du ciel, parce que les nations s’en effraient; car les coutumes des nations ne sont que vanité.” (Jérémie 10:2, 3, Crampon). Ou, comme le rend la Traduction du monde nouveau: “Les signes des cieux (...) ne sont qu’une vapeur.” En d’autres termes, les signes astrologiques ont autant de consistance que le souffle qui sort de vos poumons. – RV1986 8/5 p6

La terre sera-t-elle détruite par le feu ? - En Jérémie 10:10-12, on lit : “ Jéhovah est Dieu en vérité. (...) Il est Celui qui a fait la terre par sa force, Celui qui a solidement établi le sol productif par sa sagesse, et Celui qui, par son intelligence, a étendu les cieux. ” Dieu a fait la terre et l’a solidement établie. C’est ainsi qu’avec sagesse, amour et discernement il l’a préparée soigneusement pour qu’elle soit l’agréable lieu de résidence éternel de l’humanité – RV1997 8/1 p26

Même lorsqu’on s’adresse à des personnes qui adorent d’autres dieux, il peut être judicieux de citer Jérémie 10:10-13 « Mais Jéhovah est Dieu en vérité. Il est le Dieu vivant et le Roi pour des temps indéfinis. À cause de son indignation la terre tremblera, et les nations ne supporteront pas ses invectives. Voici ce que vous leur direz : “ Les dieux qui n’ont pas fait les cieux et la terre, ceux-là disparaîtront de la terre et de dessous ces cieux. ” Il est Celui qui a fait la terre par sa force, Celui qui a solidement établi le sol productif par sa sagesse, et Celui qui, par son intelligence, a étendu les cieux. À [sa] voix il se produit grâce à lui un tumulte d’eaux dans les cieux, et il fait monter des vapeurs de l’extrémité de la terre. Il a fait des vannes pour la pluie, et il fait sortir le vent de ses magasins ». Ce texte non seulement précise le nom de Dieu, mais aussi explique clairement qui il est.
Ne dissimulez pas, comme le fait la chrétienté, le nom Jéhovah sous des appellations comme “ Dieu ” ou “ Seigneur ”. Cela ne veut pas dire que vous êtes obligé d’employer ce nom au début de chaque conversation. En raison de préjugés, certains y mettraient vite un terme. Mais après avoir établi un fondement permettant de discuter, n’hésitez pas à utiliser le nom divin. Livre l’École du ministère théocratique (be) p272-281 § 4

Le témoignage de la création. Les œuvres de création attestent que Dieu existe. Mais, selon Paul, même certaines personnes qui ont “ connu Dieu ” ont caché cette vérité. Au lieu de servir Dieu conformément à la vérité concernant son dessein éternel et sa Divinité, elles se sont fait des idoles et les ont adorées. N’étant pas des dieux réels, les idoles sont un mensonge (Jr 10:14 Tout homme s’est montré à ce point dépourvu de raison qu’il n’a pas de connaissance. Oui, tout ouvrier en métaux aura honte à cause de l’image sculptée ; car son image en métal fondu est un mensonge, et il n’y a pas d’esprit en elles ». Par conséquent, ces personnes, bien qu’ayant la vérité de Dieu, l’ont troquée “ contre le mensonge et [...] ont vénéré la création — lui offrant un service sacré — plutôt que Celui qui a créé ”. En se tournant vers le mensonge de l’idolâtrie, elles sont tombées dans toutes sortes de pratiques dépravées – it2 Vérité

Les humains ont des capacités limitées. La Bible affirme que les humains n’ont ni la capacité ni le droit de se gouverner. Il n’appartient pas à l’homme qui marche de diriger son pas ”, a écrit le prophète Jérémie. Jérémie 10:23. Tout comme les humains n’ont pas été créés pour voler par leurs propres forces, ils ne l’ont pas été non plus pour se diriger par eux-mêmes. Dès lors, il n’est pas étonnant que la Bible nous déconseille de placer notre confiance dans les humains TG2012 1/5 p6

L’Histoire prouve de façon indéniable l’exactitude de cette déclaration biblique : « Je sais bien, ô Jéhovah, qu’à l’homme tiré du sol n’appartient pas sa voie. Il n’appartient pas à l’homme qui marche de diriger son pas » (Jér. 10:23). En effet, Jéhovah n’a doté les humains ni de la capacité ni du droit de se diriger indépendamment de lui. En plus de montrer à quel point la domination humaine est inefficace, la permission temporaire de la méchanceté sert un objectif à long terme. Elle fournit la preuve définitive que seule la domination de Dieu produit de bons résultats – TG2015 15/11 p3

De même qu’il a envoyé ses prophètes à Israël et à Juda, de même Jéhovah envoie ses témoins pour marteler le message de son jugement à venir. Le reste oint des frères du Christ annonce vaillamment à la chrétienté les puissants messages de malheur que sont les jugements de Dieu (Jérémie 11:9-13). Jéhovah a permis de dévoiler les mensonges religieux de la chrétienté et de montrer qu’elle n’appartient pas au véritable christianisme. TG1988 1/4

Le prophète Jérémie vivait au milieu de gens qui prétendaient servir Dieu. Pourtant, Jéhovah lui a ordonné : “ Ne prie pas en faveur de ce peuple, n’élève en leur faveur ni cri suppliant ni prière, n’insiste pas auprès de moi, car je ne t’écouterai pas. ” (Jérémie 11:14 ). Pourquoi Jérémie a-t-il reçu cet ordre ? Parce que le peuple juif était gangrené par le vol, l’assassinat, l’adultère, les faux serments et l’idolâtrie. Les vrais chrétiens pourraient-ils, en toute conscience, prier pour la prospérité et la longévité du système actuel? – TG2002 15/9

Jéhovah des armées juge avec justice ; i[b]l examine les reins et le cœur ” (Jérémie 11:20.[/b]) En effet, Jéhovah examine ce qui se cache au plus profond de notre être. Chacun devrait analyser les mobiles qui le poussent à croire en Dieu. Des croyances et des conceptions erronées au sujet de Dieu nous ont peut-être amenés à commettre de mauvaises actions dans le passé. Mais la connaissance exacte de la Bible permet d’établir des relations saines avec le Créateur, Jéhovah Dieu – TG2003 1/12

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 352
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : JEREMIE 8 à 11 - SEMAINE DU 20 MARS 2017

Message  GwadaNel le Jeu 23 Mar 2017 - 17:22

Merci
avatar
GwadaNel
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 78
Date d'inscription : 20/05/2015
Localisation : Aubervilliers

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum