JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : JEREMIE 1 à 4 - SEMAINE DU 6 MARS 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : JEREMIE 1 à 4 - SEMAINE DU 6 MARS 2017

Message  Michèle le Jeu 2 Mar 2017 - 16:00



JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : JÉRÉMIE 1-4

Jérémie 2:13, 18 : Quelles sont les deux choses mauvaises qu’ont commises les Israélites infidèles ? (w07 15/3 9 § 8).
Verset 13 car mon peuple a commis deux choses mauvaises : ils m’ont quitté, moi, la source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, qui sont incapables de retenir l’eau.
Verset 18 « Et maintenant, qu’as-tu à t’intéresser au chemin de l’Égypte, pour boire les eaux de Shihor ? Et qu’as-tu à t’intéresser au chemin de l’Assyrie, pour boire les eaux du Fleuve ? »

Les Israélites infidèles se sont rendus coupables de deux choses. Ils ont quitté Jéhovah, la source sûre de bénédictions, de conseils et de protection. Et, figurément parlant, ils se sont creusé leurs propres citernes en cherchant à nouer des alliances militaires avec l’Égypte et l’Assyrie. De nos jours, c’est échanger “ la source d’eau vive ” contre des “ citernes crevassées ” que d’abandonner le vrai Dieu pour des philosophies et des théories humaines ou encore des idéologies politiques. TG2007

Ces Juifs, qui accordaient une telle valeur à l’eau au sens propre, rejetaient l’“ eau vive ” que Jéhovah leur offrait généreusement. Comment ? En désobéissant délibérément à la Loi de Dieu et en s’appuyant sur des alliances avec les nations voisines. Ils en ont subi les conséquences, comme quelqu’un qui, en période de sécheresse, aurait cherché à conserver de l’eau dans une citerne crevassée. (Lire Jérémie 2:13 ; 17:13.) Nous pouvons sans aucun doute nous éviter bien des malheurs en rejetant ce genre d’attitude. Jéhovah continue de nous fournir de l’“ eau vive ”, une abondance de conseils au moyen de sa Parole inspirée. Évidemment, la Parole de Dieu ne nous est bénéfique que dans la mesure où nous l’étudions régulièrement et où nous vivons en accord avec elle - jr p68-69

Les citernes, aux temps bibliques, étaient des cavités souterraines creusées par l’homme et qui servaient généralement à stocker de l’eau. À certaines époques, en Terre promise, elles constituaient le seul moyen de préserver les précieuses réserves d’eau.
Jérémie a parlé de citernes symboliques lorsqu’il a consigné cette déclaration divine : “ Mon peuple a commis deux choses mauvaises : ils m’ont quitté, moi, la source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, qui sont incapables de retenir l’eau. ” — Jérémie 2:13.
Les Israélites avaient abandonné leur Dieu, Jéhovah, “ la source d’eau vive ” ; ils s’étaient tournés vers des alliances militaires boiteuses, conclues avec des nations païennes, et vers le culte de faux dieux impuissants. Ce qu’ils espéraient être des lieux de refuge se sont révélés, pour reprendre l’image évoquée par Jérémie, n’être que des citernes fissurées dépourvues de tout pouvoir protecteur ou sauveur. — Deutéronome 28:20.

Quelle leçon pouvons-nous tirer de cet exemple du passé ? Le Dieu éternel, Jéhovah, est toujours la seule source d’eau vivifiante, comme au temps de Jérémie. Lui seul peut donner aux humains la vie éternelle par l’intermédiaire de son Fils, Jésus Christ. Pourtant, à l’exemple des contemporains de Jérémie, bon nombre d’humains aujourd’hui préfèrent rejeter la parole de Dieu qui est consignée dans la Bible, quand ils ne la dénigrent pas. Ils préfèrent placer leur confiance dans des expédients politiques, dans des raisonnements humains futiles et dans des idéologies et des philosophies vaines qui déshonorent Dieu. L’alternative est simple. En qui placerez-vous votre confiance ? Dans “ la source d’eau vive ”, Jéhovah, ou dans des “ citernes crevassées, qui sont incapables de retenir l’eau ” ? – TG2003 1/12 p32

Jérémie 4:10 : En quel sens Jéhovah avait-il « trompé » son peuple ? (w07 15/3 9 § 4).
« Je dis alors : “ Hélas ! ô Souverain Seigneur Jéhovah ! Vraiment tu as bien trompé ce peuple et Jérusalem, en disant : ‘ Vous aurez la paix ’ — et l’épée a atteint jusqu’à l’âme » ”

Du temps de Jérémie, des prophètes ‘ prophétisaient avec mensonge ’. Jéhovah ne les a pas empêchés de proclamer des messages trompeurs. TG2007

Jéhovah use-t-il de tromperie ou de duperie, même avec ses serviteurs, comme semblent l’indiquer Jérémie 4:10 ? Non, le Créateur n’agit pas de façon sournoise ou rusée. Il a toutefois la possibilité — et il en use — d’accomplir sa juste volonté contre l’attente des humains. Jéhovah s’est servi de Jérémie pour annoncer le malheur qui allait s’abattre sur la nation renégate censée le servir. Cependant, d’autres hommes se disaient prophètes (Jérémie 4:9). Qu’annonçaient-ils au peuple? Dieu répond en ces termes: “Les prophètes prophétisent avec mensonge (...). Et mon peuple a aimé qu’il en soit ainsi.”
Si Jéhovah n’avait pas envoyé ces faux prophètes, il ne les empêchait pas non plus de faire circuler des messages tels que ceux-ci: “C’est la paix que vous aurez”, et: “Aucun malheur ne viendra sur vous.”. Le peuple devait donc choisir: accepter les prophéties dures mais véridiques données par Jérémie, ou se laisser égarer par les faux prophètes, des imposteurs comme Hananiah et Schémaïah. Dieu ne faisant pas taire ces prophètes qui égaraient le peuple, on aurait pu s’adresser à lui ainsi: “Tu as complètement trompé ce peuple et Jérusalem, en disant: ‘La paix deviendra vôtre.’”TG1989 1/5 p31

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Jérémie avait des sentiments semblables aux nôtres. Quand Jéhovah l’a informé qu’il l’avait choisi pour être “ un prophète pour les nations ”, il s’est exclamé : Hélas ! ô Souverain Seigneur Jéhovah ! Voici que je ne sais vraiment pas parler, car je ne suis qu’un garçon. ” Néanmoins, confiant en Jéhovah, il a accepté cette mission (Jér. 1:4-10). Pendant plus de 40 ans, Jérémie a dû faire face à l’indifférence, à l’ostracisme, aux railleries et même à la violence physique. Parfois, il avait envie d’abandonner. Grâce à la force de Dieu, Jérémie a accompli ce qu’il n’aurait jamais pu faire de lui-même. Aujourd’hui, beaucoup de serviteurs de Dieu se reconnaissent en Jérémie. À l’idée de devoir prêcher de maison en maison, plus d’un parmi nous s’est dit un jour : ‘ Ça, je ne pourrai jamais ! ’ Cependant, lorsque nous avons compris que c’était la volonté de Jéhovah, nous avons surmonté notre appréhension et nous nous sommes investis dans la prédication – TG2008 15/7 p7-11

Jérémie allait devoir tenir le rôle d’un homme fait, mûr, car ce qu’il allait écrire, sous l’inspiration de Dieu, devait être très important pour toute l’humanité, même de nos jours. Jéhovah fit de lui un prophète pour les nations”. (Jérémie 1:5.) Aujourd’hui, s’il y a besoin de quelque chose, c’est bien d’un “prophète pour les nations. Le “prophète” que Jéhovah a suscité pour ces humains qui recherchent de tout cœur la domination de Dieu plutôt que celle des hommes n’est pas un individu, comme dans le cas de Jérémie, mais une classe de personnes. Comme le prophète et prêtre Jérémie, les membres de cette classe sont totalement voués à Jéhovah Dieu par l’entremise de Jésus Christ ayant été engendrés de l’esprit de Jéhovah. À ce jour il n’y a plus sur la terre qu’un reste de cette classe du “prophète”. La “guerre du grand jour de Dieu le Tout-Puissant” ne pourrait commencer avant que ce “prophète” n’ait achevé son œuvre. TG1983 1/1

Lorsque Jéhovah lui parla, Jérémie fit preuve d’un manque d’assurance. Il répondit à Dieu : “ Hélas ! ô Souverain Seigneur Jéhovah ! Voici que je ne sais vraiment pas parler, car je ne suis qu’un garçon. ” (Jr 1:6). Quand on compare cette exclamation avec la hardiesse et la fermeté qu’il manifesta pendant son ministère de prophète, on constate que sa force exceptionnelle ne lui était pas inhérente, mais vint en fait de ce qu’il s’appuya totalement sur Jéhovah. Jéhovah fut véritablement avec lui “ comme un homme fort et terrifiant ”, et c’est lui qui fit de Jérémie “ une ville fortifiée, une colonne de fer, des murailles de cuivre contre tout le pays ”. (Jr 1:18, 19.) Jérémie était si réputé pour son courage et sa hardiesse que, lorsque Jésus effectua son ministère sur la terre, certains le prirent pour Jérémie ressuscité - it-1 p1267

Dieu a assuré au prophète Jérémie : “ Je suis avec toi pour te délivrer. ” (Jérémie 1:8). De quelle façon Jéhovah peut-il nous délivrer de la persécution aujourd’hui ? Il peut susciter un juge qui soit équitable. Il peut aussi faire en sorte qu’un fonctionnaire corrompu ou hostile soit soudain remplacé par quelqu’un de plus raisonnable. Parfois, cependant, il est possible que Jéhovah laisse durer une persécution. Mais s’il permet que nous soyons persécutés, il nous accordera toujours la force d’endurer. Qui plus est, quoi qu’il permette, l’issue ne fait aucun doute pour nous : ceux qui combattent contre les serviteurs de Dieu combattent en fait contre lui, et ceux qui combattent contre lui ne l’emporteront pas. Jésus avait averti ses disciples qu’ils devaient s’attendre à avoir de la tribulation – TG2005 15/12 § 18

Les serviteurs du vrai Dieu ont souffert des conditions effroyables qui ont précédé la destruction de Jérusalem, en 607 av. n. è. Vous comprendrez dès lors pourquoi Jéhovah a dit à Jérémie : “ N’aie pas peur. ” (Jér. 1:8 ). Et aussi pourquoi il a demandé à son prophète de transmettre à son peuple les mêmes paroles d’encouragement. Que pouvons-nous retenir de ceci ? En ce temps de la fin, particulièrement dangereux, nous pourrions de temps à autre éprouver de la crainte. Écouterons-nous alors Jéhovah, qui nous dit à nous aussi : “ N’aie pas peur. ” Jéhovah peut délivrer son peuple de la persécution, que ce soit en suscitant des juges équitables, en remplaçant des fonctionnaires hostiles par des plus raisonnables, ou en donnant à ses adorateurs la force d’endurer. Jérémie était un simple humain, comme nous. Mais il a eu confiance en Jéhovah, qui avait promis de ne pas l’abandonner - jr p188-191

Jéhovah a donné au reste des membres oints qui sont encore sur la terre la même mission que Jérémie, celle “d’être sur les nations et sur les royaumes, pour déraciner, et pour renverser, et pour détruire, et pour démolir, pour bâtir et pour planter” (Jérémie 1:10) Par conséquent, une double activité s’accomplit de nos jours: 1) l’annonce du jugement que Jéhovah a prononcé sur le système méchant de Satan et 2) l’édification et l’affermissement du peuple organisé de Dieu qui est destiné à survivre. Quel bonheur pour le reste des membres oints et ceux de la grande foule toujours plus nombreux de pouvoir participer à cette œuvre aujourd’hui. – TG1986 1/1

Notre endurance fidèle dans l’œuvre de prédication ne devrait pas dépendre de la réceptivité des gens. Jérémie a prêché pendant 40 ans dans le même territoire, bien que très peu de gens l’aient écouté et que beaucoup se soient opposés à son message. Pourquoi a-t-il persévéré ? Parce qu’il effectuait l’œuvre que Dieu lui avait confiée et que, sachant ce que l’avenir réservait, il se sentait poussé à continuer de parler. Notre situation est identique. Quand les gens refusent de nous écouter, ils nous donnent une occasion de montrer la profondeur de notre amour et de notre attachement pour Jéhovah si nous continuons à faire ce qui est juste Jér. 1:17 « ) “ Et quant à toi, tu ceindras tes hanches, et tu dois te lever et leur dire tout ce que moi je t’ordonnerai. Ne sois pas terrifié à cause d’eux, de peur que je ne te terrifie devant eux » - km 2002/2

Jéhovah chargea Jérémie de prononcer un message de jugement à l’encontre de Juda et de Jérusalem. Il avertit le prophète que les rois, les princes, les prêtres et les habitants de Juda ‘ combattraient contre ’ lui. “ Mais, ajouta-t-il, ils ne l’emporteront pas sur toi, car ‘ je suis avec toi ’. ” — Jérémie 1:17-19. La foi en la Parole de Dieu repose sur ’accomplissement des prophéties inspirées qui constitue le fondement solide de la croyance en la Bible. L’Histoire prouve que Jérémie a annoncé avec exactitude la destruction de Jérusalem. La fin honteuse des adversaires de Jérémie devrait renforcer notre conviction que, si nous nous montrons fidèles comme lui, nos ennemis ‘ ne l’emporteront pas sur nous, car Jéhovah est avec nous TG2006 15/9

Par l’intermédiaire du prophète Jérémie, Jéhovah a repris les Israélites d’autrefois parce qu’ils n’avaient pas agi ainsi. Ils connaissaient le nom de Dieu, mais ils ne se demandaient pas : “ Où est Jéhovah ? ” (Jérémie 2:6). Le dessein de Jéhovah n’était pas leur souci principal. Bien souvent ils oubliaient d’y réfléchir quand une difficulté survenait dans leur vie. Ils ne recherchaient pas la direction divine. Et vous, lorsque vous avez des décisions à prendre, petites ou grandes, vous demandez-vous : “ Où est Jéhovah ? ” En nous appuyant sur l’exemple de Jérémie, nous verrons comment rechercher Jéhovah et le trouver par la prière, par l’étude, et grâce à notre expérience personnelle”TG2003 1/5 p8 §3

À l’époque de Jérémie, la plupart des habitants de Jérusalem ‘ ne prenaient pas plaisir ’ à la vérité divine. Cette apathie a-t-elle pour autant amené le prophète à cesser de prêcher ? Loin de là ! “ Je suis devenu plein de la fureur de Jéhovah. Je me suis lassé de la contenir ”, a-t-il déclaré (Jér. 6:10, 11). Comment pouvez-vous nourrir le même genre de zèle ? Une façon d’y parvenir est de méditer sur le privilège inestimable que vous avez de représenter le vrai Dieu, dont le nom a été sali par des hauts personnages de ce monde. Songez également à quel point les chefs religieux, à l’exemple des prêtres du temps de Jérémie, ont trompé les personnes de votre territoire. (Jérémie 2:8, 26, 27.) À l’inverse, en annonçant la bonne nouvelle du Royaume, vous rendez vraiment manifeste la faveur de Dieu à l’égard des humains. Il est certain que méditer sur de telles vérités vous permettra d’entretenir votre zèle pour la prédication de la bonne nouvelle et de venir en aide aux personnes comparables à des brebis. – jr chap3 p35 § 5

Celui qui est vraiment repentant analyse ses mobiles, ses désirs et ses habitudes. Il réfléchit aux domaines dans lesquels il a une faiblesse ; celui qui se repent doit fournir des efforts pour purifier ses pensées et mettre de l’ordre dans sa vie. Il lui faut ‘ revenir à Jéhovah ’ en satisfaisant aux exigences divines, en se conformant à ses normes. Du temps de Jérémie, certains Juifs sont revenus à Jéhovah “ avec mensonge ”. Ils ont prétendu éprouver du remords, mais jamais ils n’ont réformé leur cœur ni leur vie (Jér. 3:10). En revanche, celui qui demande sincèrement pardon n’essaie pas de tromper Jéhovah et la congrégation. Son but n’est pas de sauver la face ou simplement de retrouver la compagnie des membres de sa famille ou de la congrégation ; il veut tourner définitivement le dos au mal qu’il a commis afin d’obtenir le pardon et la faveur de Dieu. La prière joue un rôle capital dans la repentance – jr chap6 p74,75 § 14

Jéhovah ne se contente pas de parler de pardon. Quand il l’accorde, il le fait sans réserve. Par l’intermédiaire de Jérémie, il a déclaré : Reviens, ô renégate Israël [...]. Je ne ferai pas tomber avec colère ma face sur vous [...]. Je ne garderai pas de ressentiment pour des temps indéfinis. ” (Jér. 3:12). Lorsque Dieu pardonne à l’un de ses serviteurs, il ne persiste chez lui aucune trace de colère ni d’amertume. Ce qu’il souhaite, même si une faute a été commise, c’est rétablir de bonnes relations avec le pécheur. Si ce pécheur se repent et recherche le pardon de Dieu, Jéhovah le ‘ ramènera ’, il lui accordera de nouveau sa faveur et sa bénédiction. Cette garantie devrait encourager quiconque s’est éloigné du vrai Dieu à revenir vers lui. Ne vous sentez-vous pas attiré par le pardon de Jéhovah ? - jr p150

À propos de la nourriture et de l’encadrement spirituel auxquels il allait pourvoir à notre époque, Jéhovah déclara en Jérémie 3:15: “Je vous donnerai des bergers selon mon cœur, et assurément ils vous feront paître avec connaissance et perspicacité.” Cet enseignement spirituel peut véritablement nous permettre d’acquérir la faculté remarquable de percevoir les situations et de discerner quelle conduite adopter afin d’avoir du succès. Quelle est la source de cette perspicacité? Personne d’autre que Jéhovah Dieu. Pourquoi la classe de “l’esclave fidèle” est-elle perspicace? Parce que ses membres se préoccupent sincèrement de ce que dit la Parole de Dieu et suivent ses conseils. De plus, comme ils se soumettent à sa direction, Jéhovah a placé son esprit sur eux et les utilise en accord avec son dessein – TG1989 15/3 p14-15

Emploi figuré. L’angoisse des habitants de Jérusalem qui subissaient l’attaque babylonienne est comparée à la voix affligée d’une femme malade, et “ la voix de la fille de Sion ” à celle d’une femme qui donne naissance à son premier enfant (Jr 4:31 « Car j’ai entendu une voix comme celle d’une femme malade, l’angoisse comme celle d’une femme mettant au monde son premier enfant, la voix de la fille de Sion qui continue à suffoquer. Sans cesse elle étend ses paumes : “ Ah ! malheur à moi, car mon âme est fatiguée des tueurs ! ”) - it-2 p1168

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?
Jérémie n’a jamais arrêté de parler de Jéhovah - Jérémie 1:4-8 “ N’aie pas peur. Jérémie se met donc à prévenir les gens qu’ils seront punis s’ils ne changent pas. Ont-ils changé ? Non. Ils se moquent de lui et se mettent très en colère contre lui. Certains veulent même le tuer. Il a continué, Jéhovah l’a protégé. En ce qui nous concerne, c’est possible que les gens se moquent ou se fâchent. Ça peut nous gêner et même nous effrayer. Mais n’arrêtons jamais de parler de Jéhovah. Il nous aidera toujours, comme il a aidé Jérémie. Brochure Petites leçons 9

Jéhovah est “ la source d’eau vive ”. (Jérémie 2:13.) Ses pensées, renfermées dans la Bible, entretiennent la vie. D’où le caractère essentiel de l’étude individuelle. Mais les occasions d’étudier et d’emmagasiner ainsi de la connaissance ne coulent pas forcément de source ! Il faudra peut-être ‘ creuser ’ dans un emploi du temps serré pour trouver le temps nécessaire. Quand vous vous serez fixé un programme, tenez-le. Faites de votre étude individuelle une priorité et ne permettez à rien ni à personne de vous voler cette précieuse réserve d’eau – TG1996 15/8 p6

Dieu avait donné à Israël les Dix Commandements, dont le premier interdisait d’adorer tout autre dieu que Jéhovah. Derrière cette loi se trouvait une vérité fondamentale : Jéhovah a créé toutes choses. Mais la nation s’est-elle laissé guider par ce principe ? Jéhovah lui-même a répondu : “ [Les Israélites] disent à du bois : ‘ Tu es mon père ! ’ et à la pierre : ‘ Toi, tu m’as mis au monde ! ’ Ils m’ont tourné le dos, ne m’ont pas regardé en face. ”(Jr 2:27 Bible du Semeur). Ce comportement insensé révélait une dureté et une absence de principes qui peinaient considérablement le cœur de Jéhovah. Les chrétiens aussi ont des lois données par Dieu qui mérite notre attachement exclusif . - TG1997 15/10 p29,30

Les Judéens avaient pour la plupart montré que leur cœur était spirituellement malade. Sans le moindre remords de conscience, ils avaient abandonné le seul vrai Dieu pour des dieux cananéens. “ Où sont tes dieux que tu t’es faits, les a défiés Jéhovah. Qu’ils se lèvent, s’ils peuvent te sauver au temps de ton malheur. Car tes dieux sont devenus aussi nombreux que tes villes. ” (Jér. 2:28). Pour notre part, nous ne nous sentons probablement pas concernés par le problème de l’idolâtrie. Cependant, un dictionnaire donne aussi cette définition du mot “ dieu ” : “ Personne, chose [...] pour laquelle on a un attachement passionné. Le problème de l’idolâtrie pourrait-il toucher des vrais chrétiens, comme cela a été le cas pour les habitants de Juda à l’époque de Jérémie ? – jr chap4 p43,44 § 3

4:3, 4 « Car voici ce que Jéhovah a dit aux hommes de Juda et à Jérusalem : “ Labourez pour vous une terre arable, et ne continuez pas à semer parmi les épines. Faites-vous circoncire pour Jéhovah, et ôtez les prépuces de vos cœurs, hommes de Juda et habitants de Jérusalem ; de peur que ma fureur ne sorte comme un feu et ne brûle vraiment sans personne pour [l’]éteindre, à cause de la méchanceté de vos manières d’agir ». ”— Que signifie cet ordre ? Les Juifs infidèles avaient besoin de préparer, d’ameublir et de purifier le sol de leurs cœurs.
Il fallait qu’ils ôtent “ les prépuces ” de leurs cœurs, autrement dit qu’ils se débarrassent de leurs pensées, de leurs sentiments et de leurs mobiles malsains. Cela exigeait d’eux un changement de mode de vie — qu’ils cessent de faire ce qui est mauvais pour faire ce qui procure la bénédiction de Dieu. C’en est de même pour nous si nous voulons vivre dans le monde nouveau – TG2007 15/3 p9

Jérémie, comme Jéhovah, avait pitié de son peuple. Ce qu’il a déclaré juste avant la chute de Jérusalem en témoigne. Il était profondément affecté par le malheur qui était sur le point de s’abattre. Si seulement le peuple écoutait son message et obéissait, la catastrophe pourrait être évitée ! Essayez d’imaginer ce que ressentait Jérémie tandis qu’il délivrait le message divin. Ah ! mes intestins, mes intestins ! s’est-il lamenté. Je suis en de violentes douleurs dans les parois de mon cœur. Mon cœur s’agite en moi. Je ne peux pas garder le silence, car mon âme a entendu le son du cor, le signal d’alarme de la guerre. ” (Jér. 4:19). Le malheur approchant, il lui était tout bonnement impossible de se taire. La tâche était ardue. Jérémie a souffert physiquement et moralement, mais il se sentait tenu d’accomplir sa mission. Comme Jérémie, nous vivons une époque où s’accomplissent des prophéties décisives. Et, comme Jérémie, nous devons rester convaincu de la véracité des promesses divines. Comment y parvenir ? En bâtissant votre confiance dans l’absolue fiabilité de la Parole prophétique de Dieu jr 155-156

En raison du rapport étroit qui existe entre les émotions et les organes internes, les intestins ou les entrailles étaient considérés comme le siège des émotions les plus profondes. Parce que Jéhovah Dieu éprouve des sentiments profonds, le mot hébreu qui signifie “intestins”, ou “entrailles” (méʽim), est également employé pour décrire ses tendres sentiments
L’Israël antique fut prévenu qu’il connaîtrait une telle obscurité au sens spirituel. Jérémie lui lança cet avertissement : “ Une solitude désolée, voilà ce que deviendra tout le pays, et ne procéderai-je pas à une extermination ? À cause de cela le pays sera en deuil et les cieux, là-haut, s’assombriront à coup sûr. ” (Jérémie 4:27, 28). Lorsque cette prophétie se réalisa, en 607 avant notre ère, la situation devint véritablement sombre pour le peuple de Jéhovah. Sa capitale, Jérusalem, tomba aux mains des Babyloniens. Son temple fut détruit et son pays abandonné. Aucune lumière provenant des cieux ne vint le réconforter. Pareillement, l’ensemble du système de choses actuel se trouvera désespérément plongé dans une obscurité épaisse. Les luminaires brillants de l’organisation terrestre de Satan ne jetteront plus aucun rayon d’espoir. Certains hommes politiques sont corrompus, menteurs et ont une vie immorale, notamment au sein de la chrétienté. On ne peut plus leur faire confiance. Leur lumière vacillante s’éteindra complètement lorsque Jéhovah exécutera son jugement – Révélation (re) chap18 § 20

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 341
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum