JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 58 à 62 - SEMAINE DU 20 Février 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 58 à 62 - SEMAINE DU 20 Février 2017

Message  Michèle le Jeu 16 Fév 2017 - 17:57




JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : ISAÏE 58-62


ISAÏE 60:17 : De quelles manières, entre autres, Jéhovah accomplit-il cette promesse durant les derniers jours (w15 15/7 9-10 § 14-17)
« Au lieu du cuivre je ferai venir de l’or, au lieu du fer je ferai venir de l’argent, au lieu du bois, du cuivre, et au lieu des pierres, du fer ; oui, j’établirai pour toi, comme surveillants, la paix, et, comme préposés aux corvées, la justice ».

14 Au cours des années, les plus âgés d’entre nous ont personnellement vécu des changements qui ont rendu plus belle la partie terrestre de l’organisation de Jéhovah. Ils se souviennent du temps où les congrégations avaient un serviteur de congrégation, et non un collège d’anciens ; où les pays avaient un serviteur de filiale, et non un comité de filiale ; et où l’œuvre mondiale était dirigée par le président de la Société Watch Tower, et non par un Collège central des Témoins de Jéhovah clairement défini. Ces hommes dévoués étaient assistés par des frères fidèles, mais en général, que ce soit dans les congrégations, les filiales ou au siège mondial, les décisions reposaient sur une seule personne. Dans les années 1970, des changements sont intervenus pour que la responsabilité de surveillance incombe à des groupes d’anciens plutôt qu’à des personnes seules.
15 Ces changements se sont-ils révélés avantageux ? Oui. Et c’est logique. Pourquoi ? Parce qu’ils sont fondés sur une connaissance affinée du modèle fourni par les Écritures. Ce n’est plus l’influence d’une seule personne qui domine. L’organisation tire plutôt parti des qualités conjuguées de tous les « dons en hommes » faits par Jéhovah.
16 Pense aussi à certaines évolutions plus récentes relatives, notamment, à la présentation, au contenu et aux méthodes de diffusion de nos publications. Quel plaisir de proposer dans le ministère des écrits attrayants et d’une grande valeur pratique ! De plus, lorsque nous utilisons les dernières technologies pour propager la vérité, par exemple au moyen du site jw.org, nous reflétons l’intérêt de Jéhovah pour les gens. En effet, nous leur apportons, où qu’ils soient, les conseils qui font défaut à la plupart d’entre eux, mais dont ils ont tant besoin.
17 N’oublions pas non plus le changement plein de sagesse qui nous a libéré une soirée pour le culte familial ou l’étude individuelle. Nous sommes par ailleurs heureux des nouveautés figurant au programme des assemblées de circonscription et régionales. N’entends-tu pas souvent dire que nos assemblées sont meilleures d’année en année ? Et nous nous réjouissons certainement des formations toujours plus nombreuses qu’apportent nos nombreuses écoles théocratiques. La main de Jéhovah transparaît clairement dans tous ces changements. Progressivement, notre Dieu augmente la beauté de son organisation et du paradis spirituel dont nous profitons déjà aujourd’hui ! – TG2015

Des progrès en matière d’organisation
- Remplacer du cuivre par de l’or constitue une amélioration, et il en va de même pour les autres matériaux mentionnés. Conformément à ces paroles, l’Israël de Dieu a amélioré son organisation tout au long des derniers jours. Citons quelques exemples. Avant 1919, les congrégations du peuple de Dieu étaient administrées par des anciens et des diacres qui tous étaient élus par leurs congrégations respectives. À partir de cette année-là, “ l’esclave fidèle et avisé ” a nommé un directeur du service pour organiser la prédication dans chacune d’elles. Toutefois, dans bien des congrégations cette disposition n’était pas très efficace, car des anciens élus ne soutenaient pas pleinement l’évangélisation. C’est pourquoi, en 1932, les congrégations ont reçu l’instruction de ne plus élire les anciens et les diacres. À la place, elles éliraient un comité de service qui collaborerait avec le directeur du service. C’était comme du “ cuivre ” à la place du “ bois ”, une belle amélioration.

En 1938,
les congrégations du monde entier ont accepté, par une résolution, un changement qui correspondait mieux à un précédent biblique. L’administration de chaque congrégation a été confiée à un serviteur de groupe secondé par d’autres serviteurs, tous nommés sous la surveillance de l’esclave fidèle et avisé. Plus d’élections ! De cette façon, tous les serviteurs des congrégations étaient nommés théocratiquement. C’était du “ fer ” à la place des “ pierres ”, de l’“ or ” à la place du “ cuivre ”. Depuis, les progrès se sont poursuivis. Par exemple, en 1972, on a compris qu’il était encore plus conforme au fonctionnement des congrégations chrétiennes du Ier siècle qu’une congrégation soit dirigée par un collège d’anciens nommés théocratiquement et qu’aucun ancien n’ait autorité sur les autres. Un autre pas a été franchi. On a modifié le conseil d’administration de certaines associations, ce qui permet au Collège central de se consacrer davantage aux intérêts spirituels du peuple de Dieu au lieu de gérer des questions juridiques ordinaires. TG2002 1/7 p14-19

Que signifie cette prophétie ?
Dans cette prophétie, chaque matériau est remplacé par un autre. Remarquez cependant qu’on ne remplace pas un mauvais matériau par un bon, mais un bon par un meilleur. Le remplacement du cuivre par de l’or est une amélioration, et c’est la même chose pour les autres matériaux. Par cette image, Jéhovah annonçait donc que la situation de son peuple irait en s’améliorant. Dans quel domaine ? En parlant de « surveillants » et de « préposés aux corvées », Jéhovah indiquait que les progrès concerneraient les soins que son peuple recevrait et la façon dont il serait organisé. Si l’organisation des congrégations s’améliore, ce n’est donc pas grâce à des humains, mais grâce à Jéhovah lui-même, qui d’ailleurs se sert de son Fils depuis qu’il l’a établi Roi et Chef de la congrégation

HISTORIQUE DE LA DÉSIGNATION DES ANCIENS :
1881 : Pour pouvoir mettre en contact les Étudiants de la Bible qui vivent dans la même région, frère Russell demande à ceux qui tiennent des réunions régulières de l’informer de l’endroit où ils se réunissent.
1895 : On demande à chaque congrégation de choisir parmi ses membres des frères qui rempliront le rôle d’anciens.
1919 : Dans chaque congrégation, un directeur du service est nommé de façon théocratique par le bureau de la filiale. Il est chargé entre autres d’organiser et d’encourager la prédication. Certains anciens refusent de soutenir cette nouvelle disposition.
1932 : Fin de l’élection annuelle des anciens. Désormais, la congrégation élit un comité de service constitué de frères qui, agissant en harmonie avec le nouveau nom de Témoins de Jéhovah, sont des prédicateurs zélés. L’un d’entre eux, sur recommandation de la congrégation, est nommé directeur du service par le siège mondial ou le bureau de la filiale.
1937 : Des frères qui appartiennent à la grande foule peuvent faire partie du comité de service aux côtés de leurs frères oints.
1938 : Les congrégations adoptent une résolution demandant que les serviteurs de congrégation soient nommés de façon théocratique, ce qui met fin aux élections de type démocratique dans les congrégations
En 1972, le Collège central a procédé à un changement historique. Désormais, il n’y aurait plus un seul et unique frère occupant la fonction de surveillant de congrégation. Par contre, plusieurs frères remplissant les conditions bibliques requises seraient, de façon théocratique, établis anciens. Ensemble ils formeraient un collège chargé de veiller sur la congrégation. Cette nouvelle disposition a pris effet le 1er octobre 1972. Aujourd’hui, le coordinateur d’un collège d’anciens se considère, non comme le plus important des anciens, mais « comme un petit » kr chap12 p118-131

Pour découvrir les autres changements opérés en matière d’organisation, voir Les Témoins de Jéhovah, prédicateurs du Royaume de Dieu, pages 204-235

ISAÏE 61:8, 9 : Qu’est-ce que l’« alliance de durée indéfinie », et qui fait partie de la « descendance » ? (w07 15/1 11 § 5)
« Car moi, Jéhovah, j’aime la justice, je hais le vol avec l’injustice. Oui, je donnerai leur salaire avec fidélité et je conclurai à leur égard une alliance de durée indéfinie. 9 Vraiment, leur descendance sera connue parmi les nations, et leur lignée au milieu des peuples. Tous ceux qui les verront les reconnaîtront, qu’ils sont la descendance que Jéhovah a bénie.

Il s’agit de la nouvelle alliance que Jéhovah a conclue avec les chrétiens oints. La “ descendance ”, ce sont les “ autres brebis ”, les millions de personnes qui tiennent compte de leur message. Jean 10:16. - TG2007

Étant donné que les chrétiens oints aiment la justice, comme leur Créateur, Jéhovah leur a donné “ leur salaire avec fidélité ”. Ce “ salaire ” est une alliance de durée indéfinie, la nouvelle alliance, dont Jésus parla à ses disciples le soir qui précéda sa mort. C’est sur le fondement de cette alliance qu’ils devinrent une nation spirituelle, le peuple particulier de. Sous cette alliance, Jéhovah appliquera tous les bienfaits du sacrifice rédempteur de Jésus, y compris le pardon des péchés tant des oints que de tous les autres humains fidèles. Les membres de l’Israël de Dieu, les chrétiens oints, se dépensent parmi les nations au cours de l’année de bienveillance de Jéhovah. Aujourd’hui, ceux qui ont réagi favorablement à leur ministère se comptent par millions. En collaborant étroitement avec l’Israël de Dieu, ces personnes issues des nations ont le privilège de devenir “ la descendance que Jéhovah a bénie ”. Tous les humains voient leur bonheur. Ip2 chap22 p321-334

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?
Le sabbat faisait partie du culte rendu à Jéhovah. Le respect du sabbat permettait au chef de famille d’enseigner à sa femme et à ses enfants comment “ garder la voie de Jéhovah, pour pratiquer la justice ”. (Gn. 18:19.) C’était aussi l’occasion de retrouver sa famille et ses amis pour évoquer les hauts faits de Jéhovah tout en passant un moment agréable (Is. 58:13, 14 “ Si en raison du sabbat tu ramènes ton pied pour ce qui est de faire tes plaisirs en mon saint jour, si vraiment tu appelles le sabbat délices, [jour] saint de Jéhovah, [jour] qu’on glorifie, et si tu le glorifies réellement au lieu de faire tes propres voies, au lieu de trouver ce qui te fait plaisir et de proférer une parole, alors tu te délecteras en Jéhovah, et vraiment je te ferai passer sur les hauteurs de la terre ; oui, je te ferai manger de la possession héréditaire de Jacob ton ancêtre, car la bouche de Jéhovah [l’]a dit. ). L’esclave fidèle et avisé a réorganisé les réunions et a invité les familles à instituer le culte familial en réservant une soirée à l’étude de la Bible. Beaucoup ont constaté que cette disposition les rapproche de Jéhovah et resserre les liens familiaux – TG2010 15/6 p25-29 § 2,12

Dans certains pays, de nos jours, des ennemis de la vérité essaient d’entraver l’œuvre des serviteurs de Jéhovah en répandant une propagande fausse et diffamatoire. Les vrais chrétiens n’hésitent pas à prendre position pour la vérité, mais jamais ils ne cherchent à se venger. Même le jour où Jéhovah réglera ses comptes avec la chrétienté, ses adorateurs sur la terre ne participeront aucunement à la destruction de cette apostate. Ils savent que Jéhovah se réserve la vengeance et prendra les mesures qui s’imposeront au moment voulu. La prophétie donne cette assurance :Selon les manières d’agir il rétribuera en conséquence, la fureur à ses adversaires, à ses ennemis le traitement qu’ils méritent. Aux îles il rendra le traitement qu’elles méritent. ” (Isaïe 59:18). Comme aux jours d’Isaïe, les jugements de Dieu seront non seulement justes, mais encore complets. Ils atteindront jusqu’aux “ îles ”, les endroits lointains. Personne ne sera trop éloigné ou trop isolé pour échapper aux actes de jugement de Jéhovah. – ip2 chap20 § 15

Voyez ! La main de Jéhovah n’est pas devenue trop courte pour sauver, et son oreille n’est pas devenue trop pesante pour entendre. Non, mais vos fautes sont devenues les choses qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu, et vos péchés ont fait qu’il vous cache sa face, pour ne pas entendre. ” Is 59:1, 2. Ces paroles sont directes, mais elles sont vraies. Jéhovah est toujours le Dieu de salut. Lui ‘ qui entend la prière ’, il écoute celles de ses serviteurs fidèles. Cependant, il ne bénit pas ceux qui agissent mal. Les Juifs sont eux-mêmes responsables de leur éloignement de Jéhovah. C’est leur méchanceté qui l’a amené à leur cacher sa face. - ip-2 chap. 20 p. 290-302 § 2-22

La réconciliation rendue possible.
Le péché crée une séparation entre Dieu et l’homme, car Jéhovah condamne le péché. Pour que le fossé entre l’homme et son Créateur puisse être comblé, il fallait donc que le péché soit réellement couvert Isaïe 59:2 « Non, mais vos fautes sont devenues les choses qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu, et vos péchés ont fait [qu’il] vous cache [sa] face, pour ne pas entendre » Mais Jéhovah Dieu a rendu possible la réconciliation entre lui et les humains pécheurs grâce à l’homme parfait Jésus Christ. Pour obtenir la faveur de Jéhovah, il faut accepter la réconciliation que Dieu offre par l’intermédiaire de Jésus Christ. Ce n’est que par ce moyen qu’il est possible d’accéder à la condition qui fut celle d’Adam avant qu’il ne pèche. Dieu révéla tout son amour en rendant cette réconciliation possible. It2 p678-680

Leur toile d’araignée ne servira pas de vêtement, et ils ne se couvriront pas de leurs œuvres. Leurs œuvres sont des œuvres malfaisantes, et l’action de la violence est dans leurs paumes. Sans cesse leurs pieds courent vers le mal, ils ont hâte de verser le sang innocent. Leurs pensées sont des pensées malfaisantes ; pillage et effondrement sont sur leurs grandes routes” Isaïe 59:6, 7
Ces paroles divinement inspirées nous rappellent que la chrétienté a les mains tachées de sang. Jéhovah ne manquera pas de lui demander des comptes pour avoir donné une si mauvaise image du christianisme. Comme les Juifs de l’époque d’Isaïe, la chrétienté s’est pervertie moralement parce que ses chefs croient que c’est la seule voie réaliste. Ils parlent de paix, mais agissent injustement. Tant que les chefs de la chrétienté emploieront cette tactique, la paix véritable demeurera hors de leur atteinte. La prophétie ne dit-elle pas ensuite : Ils ne tiennent aucun compte du chemin de la paix, et il n’y a pas de droit sur leurs pistes. Leurs routes, ils les ont rendues tortueuses pour eux. Quiconque y marche ne connaîtra jamais la paix. ” — Isaïe 59:8. Ip2 chap20 p290-302

[Jéhovah] a donc revêtu la justice comme une cotte de mailles, il a mis sur sa tête le casque du salut. Il a en outre revêtu comme vêtements les habits de la vengeance et s’est enveloppé de zèle comme d’un manteau sans manches. ” (Isaïe 59:17)
. Ces paroles prophétiques décrivent Jéhovah sous les traits d’un guerrier qui s’habille pour la bataille. Il est résolu à défendre sa cause. Il est certain de sa justice absolue et inattaquable. Et il accomplira sans crainte et avec zèle ses actes de jugement. Sans doute possible, le droit l’emportera. Dans certains pays, de nos jours, des ennemis de la vérité essaient d’entraver l’oeuvre des serviteurs de Jéhovah en répandant une propagande fausse et diffamatoire. Les vrais chrétiens n’hésitent pas à prendre position pour la vérité, mais jamais ils ne cherchent à se venger - ip-2 297-298

Isaïe a déclaré: “Le Souverain Seigneur Jéhovah lui-même m’a donné la langue des enseignés.” Il reconnaissait que c’était grâce à Jéhovah qu’il pouvait parler. Il a aussi rappelé cette promesse de Jéhovah: “Mon esprit qui est sur toi et mes paroles que j’ai mises dans ta bouche — elles ne seront pas enlevées de ta bouche, ni de la bouche de ta descendance, ni de la bouche de la descendance de ta descendance.” (Isaïe 59:21). De même que Jéhovah a rendu sages sur le plan spirituel des hommes non lettrés et ordinaires, qui sont devenus apôtres de Jésus, de même aujourd’hui il donne la sagesse à des gens ordinaires. TG1990 1/7 p30

Les premiers mots d’Isaïe chapitre 60 s’adressent à une femme qui se trouve dans une situation affligeante : elle est étendue à terre, prostrée dans les ténèbres. Soudain, la lumière perce la pénombre, et Jéhovah lance cet appel : Lève-toi, ô femme, répands de la lumière, car ta lumière est arrivée et sur toi s’est levée la gloire de Jéhovah. ” — ISAÏE 60:1
Le moment est venu pour la femme de se mettre sur ses pieds et de refléter la lumière de Dieu. La femme d’Isaïe 60:1-3 est Sion, l’organisation céleste de Jéhovah composée de créatures spirituelles. Aujourd’hui, Sion est représentée sur la terre par le reste de “ l’Israël de Dieu ”, la congrégation internationale des chrétiens oints de l’esprit, qui nourrissent l’espérance de régner au ciel avec Christ. Cette nation spirituelle finit par compter 144 000 membres. L’accomplissement moderne d’Isaïe chapitre 60 touche essentiellement ceux d’entre eux qui vivent sur la terre durant “ les derniers jours ” TG2002 1/7 p9-14

Louer Jéhovah en public a toujours constitué un aspect primordial du vrai culte. Il importait tellement à l’auteur du Psaume 119 de glorifier le vrai Dieu qu’il l’a imploré en ces termes : “ S’il te plaît, prends plaisir aux offrandes volontaires de ma bouche, ô Jéhovah. ” (Ps. 119:108). Qu’en est-il aujourd’hui ? Parlant d’une grande foule qui vivrait à notre époque, Isaïe a prophétisé : “ Ils annonceront les louanges de Jéhovah. [...] Avec approbation [leurs dons] monteront sur [son] autel. ” (Is. 60:6, 7).
En accomplissement de cette prophétie, des millions de personnes offrent à Dieu “ un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui font une déclaration publique pour son nom ”. Héb. 13:15. – TG2011 15/2 p16 § 16

Des étrangers bâtiront tes murailles, et leurs rois te serviront. ” (Is 60:10). Dans le premier accomplissement de ces paroles, au retour de l’exil à Babylone, des rois et d’autres personnes des nations ont bel et bien participé à la reconstruction du temple et de la ville de Jérusalem. Dans l’accomplissement moderne, les membres de la grande foule soutiennent le reste oint dans l’édification du vrai culte. Ils contribuent à bâtir des congrégations chrétiennes, renforçant ainsi les “ murailles ” de l’organisation de Jéhovah, qui est comparable à une ville. Ils participent également à une construction littérale : ils bâtissent des Salles du Royaume, des Salles d’assemblées et des Béthels. De toutes ces façons, ils aident leurs frères oints à répondre aux besoins de l’organisation de Jéhovah qui s’étend. – TG2002 1/7 p9-14 § 4-19

Jéhovah a pitié de ses serviteurs oints et de leurs compagnons, les autres brebis. On en a pour preuve l’accroissement extraordinaire qu’il leur a accordé, qui les a ‘ embellis ’ en quelque sorte. Chaque année, des centaines de milliers d’“ étrangers ” se joignent à l’organisation de Jéhovah, et bien d’autres peuvent encore venir. Jéhovah déclare à Sion : “ Tes portes, oui on les tiendra constamment ouvertes ; elles ne seront fermées ni le jour ni la nuit, afin de t’apporter les ressources des nations, et leurs rois se mettront à la tête. ” (Is 60:11). Certains opposants essaient de fermer ces “ portes ”, mais nous savons qu’ils n’y parviendront pas. Jéhovah en personne a dit que d’une façon ou d’une autre elles resteront ouvertes. L’accroissement se poursuivra. – TG2002 1/7 p9-14 § 4-19

Écoutez à présent une nouvelle promesse de Dieu. Il dit à Sion : “ Oui, tu téteras le lait des nations, et tu téteras le sein des rois ; et, à coup sûr, tu sauras que moi, Jéhovah, je suis ton Sauveur, et que le Puissant de Jacob est ton Racheteur. ” (Isaïe 60:16)
. En quel sens Sion tète-t-elle “ le lait des nations ” et “ le sein des rois ” ? En ce sens que les chrétiens oints et leurs compagnons, les “ autres brebis ”, utilisent les ressources des nations pour étendre le culte pur. Un emploi judicieux de la technologie moderne facilite la publication de bibles et d’ouvrages bibliques en des centaines de langues. Aujourd’hui, la vérité biblique est accessible à un nombre de personnes jamais atteint dans l’Histoire. Des citoyens de très nombreuses nations apprennent que Jéhovah, qui a racheté ses serviteurs oints de la captivité spirituelle, est réellement le Sauveur.

Le petit deviendra un millier et l’infime une nation forte. Moi, Jéhovah, j’accélérerai cela en son temps. ” (Isaïe 60:22)
. Dieu a tenu parole à notre époque. Quand ils ont repris leur activité en 1919, les chrétiens oints étaient peu nombreux ; ils formaient un “ petit ”. Leur nombre a augmenté à mesure que des Israélites spirituels ont été amenés, après quoi les autres brebis ont commencé à affluer dans des proportions sans cesse plus grandes. La paix des serviteurs de Dieu et le paradis spirituel en place dans leur “ pays ” ont attiré tant de personnes sincères que “ l’infime ” est réellement devenu “ une nation forte ”. À présent, cette “ nation ”, qui se compose de l’Israël de Dieu et de plus de huit millions d’“ étrangers ” voués à Dieu, rassemble davantage de citoyens que bien des États souverains – TG2002 1/7 p19 § 16

Les fidèles serviteurs de Jéhovah sur terre, ses Témoins, forment une organisation absolument exceptionnelle. Elle est composée, c’est vrai, d’humains imparfaits qui ont leurs défauts. Pourtant, l’esprit saint de Dieu fait croître et prospérer la congrégation mondiale. Arrête-toi sur quelques-unes des choses extraordinaires que Jéhovah accomplit par l’intermédiaire de ses serviteurs imparfaits mais volontaires. En 1914, au début des derniers jours du système actuel, les serviteurs de Dieu sur terre étaient relativement peu nombreux. Mais Jéhovah a béni leur prédication. Au cours des décennies qui ont suivi, des millions de personnes ont appris les vérités bibliques et sont devenues Témoins de Jéhovah. Jéhovah avait prédit cette croissance remarquable : « Le petit deviendra un millier et l’infime une nation forte. Moi, Jéhovah, j’accélérerai cela en son temps » (Is. 60:22). Cette déclaration prophétique se réalise assurément en ces derniers jours. C’est ainsi qu’aujourd’hui le nombre des serviteurs de Dieu dépasse la population de beaucoup de pays. – TG2016 juin p23-27 § 1,2

Jéhovah avait chargé le prophète Isaïe de communiquer à son peuple l’espérance d’une restauration. Cette promesse réconfortante était exactement ce dont auraient besoin les Juifs découragés par leur exil à Babylone ! Se projetant à l’époque où la nation réintègrerait son pays, Jéhovah avait annoncé : “ Oui, tu deviendras une couronne de beauté dans la main de Jéhovah, un turban royal dans la paume de ton Dieu. ” (Isaïe 62:3). Par ces mots, Jéhovah revêtait son peuple de dignité et de splendeur. Il a fait de même à notre époque pour l’Israël spirituel. C’est comme s’il tenait sa nation bien haut pour que tous l’admirent. Cette prophétie s’accomplit en premier lieu sur les chrétiens oints, mais elle illustre bien la dignité dont Jéhovah revêt tous ceux qui le servent. Aussi, quand les doutes vous accablent, souvenez-vous que, tout imparfait que vous êtes, pour Jéhovah vous pouvez avoir autant de valeur qu’“ une couronne de beauté ” et “ un turban royal ”. Continuez donc à réjouir son cœur en vous efforçant sincèrement de faire sa volonté. Soyez convaincu que Jéhovah récompensera alors votre endurance et votre fidélité ! – TG2005 1/8 p30

Que prévoit Jéhovah pour “ Sion ”, sa “ femme ” céleste représentée par la Jérusalem antique ? Il explique :À coup sûr, les nations verront ta justice, ô femme, et tous les rois ta gloire. Oui, on t’appellera d’un nom nouveau que la bouche même de Jéhovah désignera. ” (Isaïe 62:2). Jéhovah confirme la transformation de Sion en lui donnant un nom nouveau. Ce nom nouveau évoque les bénédictions et l’honneur dévolus aux enfants terrestres de Sion à partir de 537 avant notre ère. Il signale que Jéhovah reconnaît que Sion lui appartient. Aujourd’hui, les membres de l’Israël de Dieu sont enchantés de faire ainsi le plaisir de Jéhovah, et les autres brebis se réjouissent avec eux.

Dans le cadre de son agréable transformation, la Sion céleste, que représentent ses enfants terrestres, reçoit un nom nouveau. On lit : On ne dira plus de toi que tu es une femme complètement abandonnée ; et de ta terre on ne dira plus qu’elle est désolée ; mais on t’appellera : Mon plaisir est en elle, et ta terre : Possédée comme femme. Car Jéhovah aura pris plaisir en toi, et ta terre sera possédée comme femme. ” (Isaïe 62:4). La Sion terrestre est désolée depuis sa destruction en 607 avant notre ère. Mais les paroles de Jéhovah lui donnent l’assurance qu’elle sera restaurée et que sa terre sera repeuplée. Sion, auparavant ravagée, ne sera plus une femme complètement abandonnée, et sa terre ne sera plus désolée. La restauration de Jérusalem, en 537, implique pour elle une nouvelle condition. Jéhovah déclare que Sion sera appelée “ Mon plaisir est en elle ” et sa terre “ Possédée comme femme en 1919. Ce nom nouveau évoque le changement de condition. Il n’est pas le nom adopté par les témoins de Jéhovah en 1931. Livre Prédicateurs chap11

Quand, en 537 av. n. è, les Juifs ont quitté Babylone pour regagner Jérusalem, Jéhovah s’est préoccupé de la route qu’ils allaient emprunter. Il leur a dit : « Frayez le chemin du peuple. Remblayez, remblayez la grande route. Débarrassez-la des pierres » (Is. 62:10). On imagine que, pour obéir à cet ordre, des éclaireurs ont remblayé la route en comblant les creux et en aplanissant les bosses. C’était un moyen de faciliter le retour du reste du peuple.
On pourrait faire un rapprochement entre cette route et un chemin menant à des objectifs spirituels. Jéhovah désire que nous avancions sur ce chemin, et que celui-ci soit dégagé de tout obstacle évitable. Sa Parole nous recommande : « Aplanis le chemin que suit ton pied, et que toutes tes voies soient solidement établies » (Prov. 4:26). Que tu sois jeune ou moins jeune, tu mesures certainement la sagesse de ce conseil – TG2014 15/6 p3 § 1,2

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?
Crie à plein gosier, ne te retiens pas. Élève ta voix comme un cor, et révèle à mon peuple sa révolte, et à la maison de Jacob ses péchés. ” (Is 58:1). En proclamant hardiment les paroles de Jéhovah, Isaïe risquait de se faire mal voir par le peuple ; pourtant, il ne s’est pas dérobé. Il a été toujours aussi volontaire jusqu’au moment où il a déclaré : “ Me voici ! Envoie-moi. ” (Is 6:8). Isaïe constitue un magnifique exemple d’endurance pour les Témoins de Jéhovah de notre époque, car eux aussi ont pour mission de prêcher la Parole de Dieu et de dénoncer l’hypocrisie religieuse. - ip-2 chap. 19 p. 276-289 § 2-24

On ne devrait en aucun cas penser que la privation d’aliments compense d’une façon ou d’une autre les péchés. Pour être agréé par Dieu, un jeûne doit aller de pair avec l’obéissance à ses lois (Isaïe 58:3-7). C’est une repentance sincère et non le jeûne qui conduit au pardon divin (Yoël 2:12, 13). La Bible est formelle : c’est grâce au sacrifice de Christ que Jéhovah, dans sa faveur imméritée, nous remet nos péchés. Il est impossible de mériter son pardon par des œuvres, le jeûne ne faisant pas exception. Isaïe 58:3 dépeint une autre erreur courante. Les Israélites insinuaient que Jéhovah leur était redevable, comme s’ils lui faisaient une faveur en jeûnant. Ils ont demandé : “ Pourquoi avons-nous jeûné — et tu ne l’as pas vu — et pourquoi avons-nous affligé notre âme — et tu ne faisais pas attention ? ” Aujourd’hui encore, beaucoup s’attendent à ce que Dieu leur accorde ses faveurs en compensation de leurs jeûnes. Gardons-nous d’un tel raisonnement irrespectueux et contraire aux Écritures ! - w09 1/4 p. 28-29

Nous traversons tous des hauts et des bas, et par moments nous nous sentons malheureux, voire déprimés. Nous avons besoin qu’on nous aide à porter le bon regard sur notre situation ou nos problèmes. Par sa Parole, Jéhovah se révèle être un Conseiller et un Protecteur attentionné. Ce livre sacré explique pourquoi nous subissons tant de souffrances et comment les endurer. Tout comme un père secourt tendrement son fils qui s’est blessé en tombant, Jéhovah, animé d’un profond amour, se penche pour ainsi dire sur nous pour nous fournir l’aide dont nous avons besoin. Vraiment, sa main n’est pas courte à l’égard de ceux qui ont foi en lui. Is 59:1 « Voyez ! La main de Jéhovah n’est pas devenue trop courte pour sauver, et son oreille n’est pas devenue trop pesante pour entendre » - TG2008 1/9 p 5

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où beaucoup ont “ perdu tout sens moral ”. (Éphésiens 4:19.) Peu de gens croient que Jéhovah interviendra un jour pour éliminer le mal de la terre. Mais la prophétie d’Isaïe révèle que Dieu observe attentivement les affaires humaines. Il rend des jugements et, au moment voulu, il les exécute. Ses jugements sont-ils justes ? Isaïe montre que oui. Il écrit à propos de la nation de Juda : Jéhovah a donc revêtu la justice comme une cotte de mailles, il a mis sur sa tête le casque du salut. Il a en outre revêtu comme vêtements les habits de la vengeance et s’est enveloppé de zèle comme d’un manteau sans manches. ” (Isaïe 59:17). Ces paroles prophétiques décrivent Jéhovah sous les traits d’un guerrier qui s’habille pour la bataille. Il est résolu à défendre sa cause. Il est certain de sa justice absolue et inattaquable. Et il accomplira sans crainte et avec zèle ses actes de jugement. Sans doute possible, le droit l’emportera. Ip2 chap20 p290-302

Les ténèbres spirituelles couvrent la terre (Is. 60:2). Depuis que l’humanité est tombée dans le péché, Satan, “le dieu de ce système de choses”, tient les humains dans des ténèbres spirituelles, avec pour conséquence la dégradation morale. Maintenant que nous avons été éclairés par la vérité, éprouvons-nous comme Jésus de la pitié pour les gens (Mat. 9:36) ? Si oui, nous comprenons toute l’importance de la mission qu’il donna à l’apôtre Paul, à savoir ‘ouvrir les yeux des gens, pour faire qu’ils se tournent des ténèbres vers la lumière et du pouvoir de Satan vers Dieu’. — Actes 26:16-18. – km1991 mai

Crise sur crise
: voilà qui résume bien le monde d’aujourd’hui. Des catastrophes écologiques au terrorisme planétaire, les problèmes de l’humanité semblent échapper à tout contrôle. Même les religions ne peuvent rien y changer. À vrai dire, elles aggravent souvent la situation en attisant le fanatisme, la haine et le nationalisme, sources de divisions.
Comme cela avait été annoncé, une “ obscurité épaisse ” a couvert “ les communautés nationales ”. (Is 60:2.) Pourtant, dans le même temps, des millions de personnes regardent vers l’avenir avec confiance. Elles prêtent attention à la parole prophétique de Dieu “ comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur ”. Elles laissent la “ parole ” ou message de Dieu, contenue aujourd’hui dans la Bible, guider leurs pas. – TG2005 15/1 p15 § 1

Alors que ce système de choses touche à sa fin, notre œuvre de prédication et d’enseignement s’accélère (Is. 60:22). Par conséquent, continuons de prêcher avec enthousiasme en gardant un état d’esprit positif. Qui sait si la prochaine personne à qui nous prêcherons ne nous écoutera pas ? Continuons donc de parler ! ‘ En faisant cela nous sauverons et nous-mêmes et ceux qui nous écoutent. ’ 1 Tim. 4:16. – km2007 juillet p4 § 6

La Bonne Nouvelle procure un soulagement et des bienfaits dès maintenant à ceux qui l’écoutent. Voici ce qu’avait prédit à ce propos le prophète Isaïe :L’esprit du Souverain Seigneur Jéhovah est sur moi, parce que Jéhovah m’a oint pour annoncer de bonnes nouvelles aux humbles. Il m’a envoyé pour panser ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer la liberté aux captifs, et aux prisonniers l’ouverture complète des yeux ; pour proclamer l’année de bienveillance de la part de Jéhovah et le jour de vengeance de la part de notre Dieu ; pour consoler tous les endeuillés. ” — Isaïe 61:1, 2
Cette prophétie annonçait que, par la prédication de la Bonne Nouvelle, Jésus ‘ panserait ceux qui ont le cœur brisé ’. Selon un dictionnaire biblique, le verbe hébreu traduit par ‘ panser ’ “ est souvent utilisé pour parler de la pose d’un bandage, donc des soins apportés à un blessé ”. De même qu’une infirmière peut soulager un blessé en enroulant une bande ou en posant une compresse sur sa blessure, de même, en leur communiquant le message du Royaume, des proclamateurs attentionnés procurent du soulagement aux personnes réceptives qui souffrent d’une manière ou d’une autre. En soulageant ainsi ceux qui en ont besoin, ils manifestent la même sollicitude que Jéhovah – TG2005 1/7 p19-20

Il y a un temps pour prêcher la Bonne Nouvelle. Jésus et ses disciples reçurent la mission de “ proclamer l’année de bienveillance de la part de Jéhovah et le jour de vengeance de la part de notre Dieu ; [de] consoler tous les endeuillés ”. (Is 61:2.) Une année est une longue période, mais elle a un commencement et une fin. “ L’année de bienveillance ” de Jéhovah est la période durant laquelle il donne aux humbles la possibilité de réagir favorablement à sa proclamation de la liberté. Au Ier siècle de notre ère, l’année de bienveillance pour la nation juive commença en 29, au moment où Jésus entama son ministère sur la terre. Il dit aux Juifs : “ Repentez-vous, car le royaume des cieux s’est approché. ” (Mt 4:17). Cette année de bienveillance dura jusqu’au “ jour de vengeance ” de Jéhovah, dont le point culminant eut lieu en 70, lorsqu’il permit aux armées romaines de détruire Jérusalem et son temple. Nous vivons aujourd’hui une autre année de bienveillance, qui a commencé par l’instauration du Royaume de Dieu dans les cieux en 1914. Cette année de bienveillance se terminera par un autre jour de vengeance, plus étendu puisque Jéhovah provoquera la destruction de tout le présent système de choses lors de la “ Grande Tribulation ”. - ip-2 chap. 22 p324-325 § 7-8

Une mission gigantesque à accomplir. Comment le nombre relativement petit de membres restants de l’Israël de Dieu s’acquitterait-il d’une telle tâche en 1919 ? Jéhovah inspira Isaïe pour qu’il déclare :Des étrangers se tiendront là et feront paître vos troupeaux, les étrangers seront vos cultivateurs et vos vignerons. ” (Isaïe 61:5). Les “ étrangers ” en question constituent “ une grande foule d’“ autres brebis ” de Jésus. N’étant pas oints d’esprit saint, ils n’envisagent pas de recevoir un héritage céleste. Ils nourrissent en revanche l’espérance de vivre éternellement sur la terre transformée en paradis. Sous la direction des derniers membres de l’Israël de Dieu, ces travailleurs contribuent à faire paître, à nourrir et à moissonner des humains - ip-2 327-328

Que faut-il alors penser d’Isaïe 61 ? Ce chapitre contient une prophétie qui se réalise dans la congrégation chrétienne et il fait mention de “ prêtres de Jéhovah ” au verset 6, mais aussi d’“ étrangers ” qui collaboreraient avec eux au verset 5. Comment l’expliquer ? Les “ prêtres de Jéhovah ” sont les chrétiens oints. Cela étant, de nombreux chrétiens fidèles ont une autre espérance, celle de vivre dans le Paradis terrestre. Ces derniers côtoient ceux qui vivront au ciel et travaillent étroitement avec eux. Toutefois, ne faisant pas partie de l’“ Israël de Dieu ”, ils sont figurément parlant des “ étrangers ”. Ils sont heureux de soutenir les “ prêtres de Jéhovah ” comme s’ils étaient leurs “ cultivateurs ” et leurs “ vignerons ”. En effet, ils contribuent à produire des fruits à la gloire de Dieu, nourrissant et moissonnant des humains dans un sens spirituel. Ainsi, tant les oints que les “ autres brebis ” rassemblent et font “ paître ” avec amour les personnes sincères et désireuses de servir Dieu pour toujours – TG 2012 15/12 p25 § 5,6


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 58 à 62 - SEMAINE DU 20 Février 2017

Message  nenuphar le Mer 22 Fév 2017 - 2:07

Merci

nenuphar
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 25
Date d'inscription : 25/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum