anipassion.com

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 43 à 46 - SEMAINE DU 30 JANVIER 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 43 à 46 - SEMAINE DU 30 JANVIER 2017

Message  Michèle le Jeu 26 Jan 2017 - 18:54



JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : ISAÏE 43 à 46


ISAÏE 43:10-12 : De quelle façon les Israélites devaient-ils être une nation de témoins pour Jéhovah ? (w14 15/11 21-22 § 14-16).
“ Vous êtes mes témoins ”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “ oui mon serviteur que j’ai choisi, afin que vous me connaissiez et ayez foi en moi, et que vous compreniez que je suis le Même. Il n’y a pas eu de Dieu formé avant moi, et après moi il n’y en a toujours pas eu. 11 Moi, moi je suis Jéhovah, et en dehors de moi il n’y a pas de sauveur. ”

12
Moi, j’ai révélé, et j’ai sauvé, et je [l’]ai fait entendre, quand il n’y avait pas de [dieu] étranger parmi vous. Vous êtes donc mes témoins ”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “ et moi je suis Dieu ».

14 Les Israélites adoraient leur Dieu, Jéhovah, tandis que les autres nations adoraient leurs propres divinités. Du temps du prophète Isaïe, Jéhovah a comparé la situation mondiale à un procès. Mettant les dieux des nations au défi de produire des témoins pour confirmer leur divinité, il a déclaré : « Que toutes les nations se rassemblent en un même lieu, et que les communautés nationales se réunissent. Qui [de leurs dieux] parmi elles peut révéler cela ? Ou peuvent-elles nous faire entendre les premières choses ? Qu’elles produisent leurs témoins, afin d’être déclarées justes, ou qu’elles entendent et disent : “C’est la vérité !” » (Is. 43:9).

15 Les dieux des nations ont été incapables de fournir la moindre preuve de leur divinité. C’étaient de simples idoles, muettes, qu’il fallait trimballer (Is. 46:5-7). Pour sa part, Jéhovah a dit à son peuple Israël : « Vous êtes mes témoins, [...] oui mon serviteur que j’ai choisi, afin que vous me connaissiez et ayez foi en moi, et que vous compreniez que je suis le Même. Il n’y a pas eu de Dieu formé avant moi, et après moi il n’y en a toujours pas eu. Moi, moi je suis Jéhovah, et en dehors de moi il n’y a pas de sauveur. [...] Vous êtes donc mes témoins, [...] et moi je suis Dieu » (Is. 43:10-12).

16 Dans ce qui équivaudrait à un procès universel portant sur la question « Qui est le Dieu suprême ? », le peuple choisi de Jéhovah devrait attester à haute et intelligible voix que Jéhovah est le seul vrai Dieu. Dieu a appelé ses serviteurs « le peuple que j’ai formé pour moi, afin qu’il raconte ma louange » (Is. 43:21). C’était le peuple qui portait son nom. Racheté d’Égypte par Jéhovah, il avait l’obligation morale de soutenir sa souveraineté devant les autres peuples de la terre. En fait, sa position devrait correspondre à celle des serviteurs de Dieu des temps modernes, que décrira le prophète Mika en ces termes : « Tous les peuples, eux, marcheront chacun au nom de son dieu, mais nous, nous marcherons au nom de Jéhovah notre Dieu pour des temps indéfinis, oui pour toujours » (Mika 4:5). – TG2014

Jéhovah a fait comprendre aux Israélites qu’ils avaient une responsabilité dans le règlement de la question précitée, à savoir: Qui est le vrai Dieu ? Par conséquent, le peuple de Dieu, Israël, constituait une nation de témoins. Les Israélites pouvaient soutenir énergiquement la souveraineté légitime de Jéhovah. Étant donné ce qu’ils avaient vécu, ils pouvaient proclamer avec conviction que Jéhovah est le grand Libérateur de son peuple et le Dieu aux prophéties véridiques – jv 18

Jéhovah plaça la libération d’Israël dans le contexte d’un procès concernant les dieux. Il mit les faux dieux des nations au défi de produire leurs témoins, et il désigna Israël comme étant le sien (Ésaïe 43:9, 12). En brisant les chaînes de son peuple, il apporta la preuve que les dieux de Babylone n’avaient rien de dieux et qu’il était, lui, le seul vrai Dieu – TG1995 1/9 p12-13

Les dieux des nations étaient mis au défi de produire des témoins capables d’attester au sujet des prophéties de leurs dieux

“C’est la vérité” Mais ces dieux n’ont pas été capables de produire de vrais témoins de leur divinité, pas même un seul - jv 17-18

ISAÏE 43:25 : Quelle est la raison principale pour laquelle Jéhovah efface les transgressions ? (ip-2 60 § 24).
C’est moi, moi qui efface tes transgressions à cause de moi, et de tes péchés je ne me souviendrai pas »

Dieu n’accordera pas sa miséricorde seulement en raison de la contrition d’Israël ; il le fera à cause de lui-même. En effet, son nom est impliqué. S’il abandonnait définitivement Israël à l’exil, ceux qui le verraient outrageraient son nom (Psaume 79:9 ; Ézékiel 20:8-10). Pareillement de nos jours, le salut des humains passe après la sanctification du nom de Jéhovah et la justification de sa souveraineté. Il n’empêche que Jéhovah aime les humains qui acceptent sa discipline sans condition et qui l’adorent avec l’esprit et la vérité. Il démontre son amour à leur égard, qu’ils soient oints ou autres brebis, en effaçant leurs transgressions sur la base du sacrifice de Jésus Christ – ip-2

C’est à cause de lui-même que Jéhovah efface les transgressions. Que nous soyons libérés de l’esclavage du péché et de la mort et que nous obtenions la vie est secondaire par rapport à la sanctification du nom de Jéhovah. – TG2007 15/1 p10

Pardonner signifie-t-il oublier totalement ce qui s’est passé ? Quand la Bible dit que Jéhovah oublie nos péchés, cela ne signifie pas qu’il est incapable de se les rappeler (Isaïe 43:25). Il oublie en ce sens qu’il ne nous reproche plus les péchés qu’il nous a pardonnés (Ézékiel 33:14-16). Pareillement, le fait de pardonner à l’un de nos semblables ne nous rend pas nécessairement incapables de nous rappeler ce qu’il nous a fait. Par contre, nous pouvons oublier en ce sens que nous ne lui reprochons plus son péché, que nous n’en reparlons plus – TG1997 1/12

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?


Isaïe proclame le défi que Jéhovah lance à tous les autres dieux: “Qui, parmi eux [les dieux des nations], peut révéler cela [cette prophétie véridique]? Ou bien peuvent-ils nous faire entendre les premières choses [celles qui vont arriver]? Qu’ils [puisqu’ils sont dieux] produisent leurs témoins, pour qu’ils [ces dieux] soient déclarés justes, ou bien qu’ils [les gens des nations] entendent et disent: ‘C’est la vérité!’” (Isaïe 43:9). Par ces paroles, Jéhovah met au défi tous les dieux qu’adorent les humains de démontrer qu’ils sont bien des dieux, de produire des témoins. Leurs témoins devraient produire des preuves attestant que l’on peut avoir confiance en eux et qu’ils sont des dieux dignes d’être adorés. Mais leur impuissance oblige, qu’ils ne peuvent produire aucun témoin– km 2002 avril

En Isaïe 44:6, Jéhovah définit fort justement sa position de Dieu Tout-Puissant unique, disant : Je suis le premier et je suis le dernier, et en dehors de moi il n’y a pas de Dieu. ”Jéhovah exprime Sa position unique de vrai Dieu. Il est le Dieu éternel, et en dehors de lui il n’y a véritablement pas de Dieu. Quand Jésus se présente lui-même comme “ le Premier et le Dernier ”, il ne revendique pas l’égalité avec Jéhovah, le Grand Créateur. Il utilise un titre que lui a fort justement conféré Dieu. En Isaïe, Jéhovah exprime Sa position unique de vrai Dieu. Il est le Dieu éternel, et en dehors de lui il n’y a véritablement pas de Dieu – re chap6 § 2

Je suis Jéhovah, et il n’y en a pas d’autre. Moi excepté, il n’y a pas de Dieu. Je te ceindrai, bien que tu ne me connaisses nullement, afin que l’on sache depuis le soleil levant et depuis son couchant qu’il n’y a personne en dehors de moi. Je suis Jéhovah, et il n’y en a pas d’autre. ” (Isaïe 45:5, 6). La chute de la Puissance mondiale babylonienne constitue une démonstration que Jéhovah est réellement Dieu, une preuve pour tous que lui seul est digne de recevoir un culte. Grâce à la libération de son peuple, des humains de nombreuses nations, reconnaîtront que Jéhovah est le seul vrai Dieu – ip2 p76-78

Jéhovah est en mesure d’accomplir ce qu’il dit : “ Celui qui forme la lumière et qui crée les ténèbres, qui fait la paix et qui crée le malheur, moi, Jéhovah, je fais toutes ces choses. ” (Isaïe 45:7). Jéhovah maîtrise tout ce qui est dans la création, de la lumière aux ténèbres, et tout ce qui forme l’Histoire, de la paix au malheur. De même qu’il crée la lumière du jour et les ténèbres de la nuit, de même il fera la paix pour Israël et le malheur pour Babylone. Jéhovah possède le pouvoir de créer l’univers, et il détient le pouvoir d’accomplir ses prophéties. N’est-ce pas rassurant pour les chrétiens aujourd’hui, qui étudient assidûment sa parole prophétique ? - ip-2 chap. 6 p. 81-82 § 11

“ Voici ce qu’a dit Jéhovah, le Saint d’Israël et Celui qui l’a formé : ‘ Questionnez-moi sur les choses qui viennent à propos de mes fils ; et à propos de l’action de mes mains, vous me donnerez ordre. Moi, j’ai fait la terre et créé l’homme sur elle. Moi — ce sont mes mains qui ont étendu les cieux, et j’ai donné ordre à toute l’armée qu’ils sont. Moi, j’ai suscité quelqu’un avec justice, et je redresserai toutes ses voies. C’est lui qui bâtira ma ville, et il laissera partir ceux des miens qui sont en exil, non pas pour un prix ni pour un pot-de-vin ’, a dit Jéhovah des armées. ”
— Isaïe 45:11-13.
- En disant que Jéhovah est “ le Saint ”, ce passage souligne sa sainteté. En le qualifiant de “ Celui qui l’a formé ”, il met en évidence son droit, en qualité de Créateur, de décider de la tournure des événements. Jéhovah est en mesure d’informer les fils d’Israël de choses à venir et de prendre soin de l’œuvre de ses mains, ses serviteurs. Une nouvelle fois, on voit le rapport entre les principes qui président à la création et à la révélation. Étant le Créateur de tout l’univers, Jéhovah est en droit de diriger les événements de la manière qu’il décide. En l’occurrence, le Maître Souverain a décidé de susciter Cyrus, un païen, pour libérer Israël. La venue du Grand Cyrus, Jésus-Christ, bien qu’elle soit encore à venir, est aussi certaine que l’existence du ciel et de la terre. Quel fils d’Israël osera donc critiquer le Père, “ Jéhovah des armées ” ? - ip-2 chap. 6 p. 85 § 14-15

Le Grand Cyrus, qui en 1919 a libéré “ l’Israël de Dieu ”les membres oints de la captivité spirituelle, n’est autre que Jésus Christ, qui siège en Roi du Royaume céleste de Dieu depuis 1914

Jéhovah prononce des paroles tendres à l’adresse de son peuple : “ Jusqu’à votre vieillesse je suis le Même ; et jusqu’à vos cheveux gris, moi je continuerai à soutenir. Oui, moi j’agirai pour que moi je porte et pour que moi je soutienne et fasse échapper. ” (Isaïe 46:4). Le soin que Jéhovah prend de ses serviteurs surpasse celui des parents les plus attentionnés. À mesure que les enfants grandissent, les parents se sentent en général de moins en moins responsables d’eux. Quand les parents vieillissent, souvent ce sont les enfants qui s’occupent d’eux. Il n’en va jamais ainsi de Jéhovah. Jamais il ne cesse de prendre soin de ses enfants humains, même dans leur vieillesse. Les adorateurs de Dieu d’aujourd’hui ont confiance en leur Créateur et l’aiment, et ils trouvent une grande consolation dans ces paroles de la prophétie d’Isaïe. Ils n’ont pas à s’inquiéter des derniers jours ou des dernières années qu’ils doivent passer dans le présent système de choses. Jéhovah promet de ‘ continuer à soutenir ’ ceux qui sont avancés en âge en leur donnant la force d’endurer et de rester fidèles. Il les portera, les fortifiera et les fera échapper – ip2 chap7 § 7

Un Dieu capable de prédire l’avenir
- Dieu est capable de prédire l’avenir. Il se présente lui-même comme “Celui qui depuis le commencement révèle la conclusion, et depuis le temps jadis les choses qui n’ont pas été faites; Celui qui dit: ‘Mon propre conseil tiendra, et tout ce qui fait mes délices, je le ferai.’ isaïe 46:10. La capacité de faire ‘ tenir son conseil ’, autrement dit d’accomplir son dessein, est la preuve incontestable de la divinité de Jéhovah. Tout au long de l’histoire humaine, Dieu a fait consigner ses prophéties pour montrer qu’il peut exercer sa prescience et annoncer des événements avant qu’ils n’aient lieu. TG1995 15/2

Écoutez-moi, vous les puissants de cœur, vous qui êtes éloignés de la justice ! ” (Isaïe 46:12). L’expression “ les puissants de cœur ” désigne les hommes qui sont obstinés, les opposants invétérés à la volonté de Dieu. Les Babyloniens étaient éloignés de Dieu. Leur haine pour Jéhovah et pour ses serviteurs les ont poussé à détruire Jérusalem et son temple, et à emmener ses habitants en exil. Aujourd’hui, ceux dont le cœur sceptique ne croit pas refusent obstinément d’écouter le message du Royaume. Ils ne veulent pas reconnaître que Jéhovah est le Souverain légitime. Le cœur ‘ éloigné de la justice ’, ils résistent à sa volonté et s’y opposent. Comme les Babyloniens, ils refusent d’écouter Jéhovah. - ip-2 103

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?

Qui sait combien de personnes sincères, après avoir entendu le message, diront encore: “C’est la vérité!” (Is. 43:9). Si nous donnons le meilleur de nous-mêmes, personne ne pourra se plaindre de n’avoir jamais entendu parler de la bonne nouvelle faute de proclamateurs. Notre joie sera encore plus grande si nous pouvons faire pénétrer la vérité, dans des endroits d’accès difficile, “en son temps” et d’une manière qui touche les cœurs honnêtes. Km1980 septembre § 7

Selon Isaïe 43:10, Jéhovah a dit: “Avant moi aucun Dieu ne fut formé, et après moi il continua de n’y en avoir aucun.” Cependant, ces paroles ne prouvent pas que Jésus soit Dieu. En fait, Jéhovah n’a pas eu de prédécesseur; aucun dieu n’existait avant lui, car il est éternel. Après lui, il n’y aura pas de dieu, parce qu’il existera toujours et qu’il n’aura pas de successeur comme Souverain suprême. Pourtant, cela n’a pas empêché Jéhovah de créer des êtres que lui-même a appelés dieux; ainsi dit-il de certains humains, comme l’attestent les Écritures: “Moi, j’ai dit: ‘Vous êtes des dieux, et vous êtes tous des fils du Très-Haut. À coup sûr, vous mourrez comme les hommes; et comme quiconque parmi les princes, vous tomberez !’” (Psaume 82:6, 7). Pareillement, la Parole (Jésus dans son existence préhumaine à la première création de Dieu, son Fils premier-né) était un dieu créé par Jéhovah, mais cela n’a jamais fait de Jésus l’égal du Dieu Tout-Puissant. – TG1992 15.1 p22 § 2

Pourquoi le nom “ Témoins de Jéhovah ” ? Avant 1931, nous portions le nom “ Étudiants de la Bible ”. Depuis, nous nous appelons Témoins de Jéhovah. Beaucoup pensent que c’est le nom d’une nouvelle religion. Pourtant, il y a plus de 2 700 ans, le seul vrai Dieu appelait déjà ses serviteurs ses “ témoins ”. — Isaïe 43:10-12. Ce nom montre qui est notre Dieu, indique notre mission, n’indique pas seulement ce que nous faisons, il indique ce que nous sommes, Jésus est lui aussi un témoin – Brochure Volonté de Jéhovah (jl) part2

Pourquoi prêchons-nous et enseignons-nous la Bonne Nouvelle ? Pour contribuer à la sanctification du nom de Jéhovah. Notre nom, Témoins de Jéhovah, n’indique pas seulement ce que nous faisons, il indique ce que nous sommes Is. 43:10-12 – km2012 juin

Pourquoi l’esprit saint ne peut pas être une personne ?
La Bible compare l’esprit saint à de l’eau. Pour preuve, cette promesse de Dieu à son peuple : Je répandrai de l’eau sur l’assoiffé, et des petits ruisseaux sur le lieu desséché. Je répandrai mon esprit sur ta semence, ma bénédiction sur tes descendants. ” — Isaïe 44:3. Quand Dieu répand son esprit saint sur ses serviteurs, on dit qu’ils sont ‘ pleins d’esprit saint ’ ou ‘ remplis d’esprit saint ’. Réfléchissons : Peut-on “ répandre ” une personne sur d’autres ? Diriez-vous de quelqu’un qu’il “ remplit ” tout un groupe de personnes ? Cela défie toute logique ! La Bible parle d’humains qui sont pleins de sagesse, d’intelligence et même de connaissance exacte, mais il n’y est jamais question d’une personne qui est pleine d’une autre. À l’évidence, donc, l’esprit saint n’est pas une personne – TG2009 1/10 p4-6

La sottise du culte des idoles
. Les Écritures montrent maintes fois combien il est stupide de compter sur des dieux de bois, de pierre ou de métal. Isaïe décrit la fabrication des idoles et souligne la stupidité de celui qui utilise une partie du bois d’un arbre pour faire cuire sa nourriture et pour se réchauffer, puis fait du restant un dieu dont il espère du secours (Is 44:9-20). Au jour de la fureur de Jéhovah, écrivit Isaïe, les faux adorateurs jetteraient leurs idoles sans valeur aux musaraignes et aux chauves-souris (Is 2:19-21). “ Malheur à qui dit au bois : ‘ Oh ! réveille-toi ! ’ — à la pierre silencieuse : ‘ Oh ! éveille-toi ! ’ ” (Hab 2:19). Ceux qui façonnent des idoles muettes deviendront comme elles, sans vie. L’idolâtrie est le signe d’un cœur corrompu. Rien ne devrait prendre la place de Jéhovah dans notre cœur – it1 p1163-1168

Je suis [...] Celui qui réalise la parole de son serviteur, et Celui qui accomplit complètement le conseil de ses messagers. ” — Isaïe 44:25, 26. Jéhovah en personne fait savoir qui sont ses vrais messagers. Il le fait en réalisant les messages qu’ils transmettent pour lui. Jéhovah lui-même est également celui qui démasque les faux messagers en faisant échouer leurs signes et leurs prédictions. Il montre ainsi que ces individus se posent eux-mêmes en diseurs d’avenir et que leurs messages ne sont le fruit que de leurs faux raisonnements, de leur réflexion absurde et charnelle. – TG1997 1/5 p8

Le mot “ serviteur ” figure à de nombreuses reprises dans le livre d’Isaïe. Il arrive qu’il désigne le prophète lui-même (Is. 44:26). Parfois il est employé à propos de la nation d’Israël dans son ensemble, aussi appelée Jacob (Is. 41:8, 9 ; 44:1, 2, 21). Mais de qui s’agit-il dans les prophéties marquantes concernant le Serviteur des chapitres 42, 49, 50, 52 et 53 du livre d’Isaïe ? Les Écritures grecques chrétiennes identifient clairement le Serviteur de Jéhovah qui est mentionné dans Actes 3:13, 26, après la Pentecôte 33 de notre ère, l’apôtre Pierre a formellement identifié Jésus comme le “ Serviteur ” de Jéhovah – TG2009 15/1 p21-25

Pourquoi pouvons-nous croire ce que la Bible dit ? Ses prophéties fiables - Isaïe 44:2745:2 - La Bible a annoncé 200 ans à l’avance comment Babylone serait vaincue. Elle a révélé de quelle façon cette ville serait prise, mais aussi le nom de son conquérant – Livre bh résumé du livre Enseigne p2

Voici ce qu’a dit Jéhovah, ton Racheteur et Celui qui t’a formé dès le ventre : Je fais échouer les signes des vains parleurs, et je suis Celui qui fait que les devins agissent follement ; Celui qui fait revenir les sages en arrière, et Celui qui change leur connaissance en sottise Isaïe 44:25. Jéhovah a non seulement la capacité de prédire les événements à venir, mais aussi le pouvoir d’accomplir dans son intégralité le dessein qu’il a révélé. La parole de Jéhovah transmise par Isaïe se réalise à la lettre. Ip2 p72-73 § 23-24

Dieu ne permettra pas aux humains de détruire la terre. La Bible nous assure que Jéhovah n’a pas créé la terre “ tout simplement pour rien. Au contraire, il “ l’a formée pour être habitée ”. (Isaïe 45:18.) Dieu ne va pas laisser les humains la saccager, mais il va plutôt “ causer la ruine de ceux qui ruinent la terre ”. Ce qu’il se proposait de faire à l’origine pour les humains sur la terre se réalisera immanquablement (Genèse 1:28). La vie de celui qui se consacre au vrai Dieu ne connaîtra pas de fin et aura pour toujours un sens — Révélation 11:18. TG2012 1/2

La prophétie insiste encore sur la sottise du culte des idoles : “ Ils le portent sur l’épaule, ils le soutiennent et le déposent à sa place pour qu’il reste immobile. Il ne bouge pas de l’endroit où il se tient. On crie vers lui, mais il ne répond pas ; il ne vous sauve pas de votre détresse. ” (Isaïe 46:7). N’est-il pas ridicule de prier une image qui ne peut ni entendre ni agir ? – ip2 p93-102 §10

Souvenez-vous de ceci, afin de vous ressaisir. Prenez-le à cœur, transgresseurs ! Souvenez-vous des premières choses d’autrefois, que je suis le Divin et qu’il n’y a pas d’autre Dieu ni personne qui soit comme moi. ” (Isaïe 46:8, 9). Ceux qui hésitent à accepter le vrai culte devraient songer à l’Histoire. Ils devraient se rappeler les choses que Jéhovah a faites. Cela les aidera à se ressaisir et à bien agir. Cela les aidera à revenir au culte de Jéhovah. Cet encouragement est toujours d’actualité. Ip2

Dieu savait-il qu’Adam et Ève pécheraient ?
Certains objecteront : ‘ Mais comment un Dieu infiniment sage pouvait-il ne pas savoir ? ’ Il est vrai qu’une facette de la grande sagesse de Jéhovah est sa capacité de connaître “ dès le commencement [...] la conclusion ”. (Isaïe 46:9, 10.) Cependant, il n’est pas obligé de se servir de cette aptitude, tout comme il n’est pas toujours obligé d’utiliser son immense puissance au maximum. Sa sagesse l’incite à exercer sa prescience d’une manière sélective. Il le fait quand c’est vraiment judicieux. Le Créateur a manifestement choisi de ne pas “ regarder ” d’avance comment les choses tourneraient. Il a préféré attendre et, au fur et à mesure que les événements se déroulaient, voir comment ses enfants terrestres allaient se comporter. Il est raisonnable de conclure que le Dieu qui possède la sagesse absolue n’a pas usé de sa prescience pour savoir à l’avance que nos premiers parents pécheraient. Il aurait été absurde de sa part d’utiliser sa capacité de savoir la fin à l’avance, puis de faire jouer un scénario qu’il connaissait déjà. TG2011 1/1 p13-15


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum