anipassion.com

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 34 à 37 - SEMAINE DU 16 JANVIER 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 34 à 37 - SEMAINE DU 16 JANVIER 2017

Message  Michèle le Jeu 12 Jan 2017 - 19:40



JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : ISAÏE 34-37


ISAÏE 35:8 : Qu’est-ce que « la Voie de la Sainteté », et qui remplit les conditions pour y marcher ? (w08 15/5 26 § 4 ; 27 § 1).
« Et vraiment il y aura là une grande route, oui une voie ; on l’appellera la Voie de la Sainteté. L’impur n’y passera pas. Elle sera pour celui qui marchera sur la voie, et les sots n’y erreront pas »

Jéhovah avait prédit que son peuple exilé à Babylone serait rétabli dans son pays. La prophétie de rétablissement contenait cette garantie : “ Vraiment il y aura là une grande route, oui une voie ; on l’appellera la Voie de la Sainteté. ” (Is. 35:8a). Comme le montrent ces paroles, non seulement Jéhovah a ouvert aux Juifs la voie du retour, mais encore il leur a promis qu’il les protégerait tout au long du voyage – TG2008 p26

En 537 av. n. è., la possibilité de rentrer d’exil s’offrait aux Juifs, mais ils devaient pour cela satisfaire à une exigence importante. Au sujet des conditions à remplir pour marcher sur “ la Voie de la Sainteté ”, Isaïe 35:8b déclarait : “ L’impur n’y passera pas. Elle sera pour celui qui marchera sur la voie, et les sots n’y erreront pas. ” Puisque le but du retour à Jérusalem était de rétablir le culte pur, il n’y aurait pas de place pour quiconque serait animé de mobiles égoïstes, ne respecterait pas les choses sacrées ou serait spirituellement impur. Les Juifs rapatriés devraient continuer d’adhérer aux normes morales élevées de Jéhovah. Aujourd’hui, ceux qui veulent obtenir la faveur de Dieu doivent satisfaire à cette même exigence. Ils doivent poursuivre “ la sainteté dans la crainte de Dieu ”. (2 Cor. 7:1.) – TG2008 p27

Et les sots n’y erreront pas.” (Isaïe 35:8). Le terme “sots” ne désigne pas ici les inexpérimentés ou ceux qui se conduisent de façon insensée par ignorance. Il s’agit plutôt d’individus qui, tournés vers le mal, rejettent avec obstination la voie de la sagesse. – Livre Détresse mondiale (sl) chap9

La Voie de la Sainteté - Que faut-il entendre par là? Tout d’abord, que le reste, puis la “grande foule” des “autres brebis” sont sortis de Babylone la Grande pour devenir les Témoins du Royaume de Dieu. Mais par quelle route allaient-ils rentrer dans la faveur divine et être amenés dans ce paradis spirituel? Ce serait comme si une route large et spacieuse leur était ouverte; ainsi, des foules d’Israélites à l’esprit pionnier marcheraient tous unis vers le pays que Dieu leur donnait. C’est ainsi qu’en 1919 une grande route symbolique fut ouverte aux joyeux serviteurs de Dieu. Ceux qui désiraient être saints au regard de Jéhovah se sont mis à marcher sur la “grande route”, “la Voie de la Sainteté”. Quiconque n’était pas animé de bons mobiles, de mobiles purs, celui-là n’a pas emprunté cette “Voie de la Sainteté” et n’a pas été rétabli dans la faveur divine. Le 1er juin 1935, lors de l’assemblée de Washington, 840 personnes appartenant à la “grande foule” furent baptisées dans l’eau. C’était la preuve visible qu’elles avaient pris la “grande route”. 17 Bien que “la conclusion du système de choses” soit déjà avancée, cette “grande route” tracée par Dieu reste ouverte. Des foules de gens reconnaissants réagissent positivement en apprenant que Babylone la Grande est tombée sous l’assaut du Grand Cyrus, Jésus Christ. Ils sortent d’elle, empruntant la route du paradis spirituel, “la Voie de la Sainteté”. ws 129, 132-135

“ La Voie de la Sainteté « qui mène de Babylone la Grande à un paradis spirituel, est ouverte à tous les adorateurs de Dieu spirituellement purs. Ils peuvent compter sur la protection de Jéhovah et être certains que les attaques lancées par Satan en vue d’anéantir le vrai culte échoueront.

Depuis 1919, les chrétiens oints sont mis à part pour le service de Dieu et marchent sur “ la Voie de la Sainteté ”. (Isaïe 35:8.) Ils ont été les premiers à emprunter la grande route spirituelle qui mène hors de Babylone la Grande. Dieu leur a accordé le privilège d’être à la tête pour ce qui est de proclamer ses œuvres de puissance et d’indiquer le chemin qui conduit à la grande route. L’élimination des pierres (des obstacles qui faisaient trébucher) a été surtout à leur avantage. Ils avaient besoin de voir clairement les desseins et les enseignements de Dieu. Les fausses croyances sont des pierres qui font trébucher sur le chemin de la vie, mais la Parole de Jéhovah est “ comme un marteau de forge qui brise le rocher ”. Avec elle, les chrétiens oints ont mis en pièces les pierres contre lesquelles risquaient de buter ceux qui voulaient servir Jéhovah

ISAÏE 36:2, 3, 22 : Pourquoi Shebna est-il un bon exemple pour ce qui est d’accepter la discipline ? (w07 15/1 8 § 6).

« Finalement le roi d’Assyrie envoya Rabshaqé de Lakish à Jérusalem, vers le roi Hizqiya, avec des forces militaires importantes ; il s’arrêta alors au canal de la piscine supérieure près de la grande route du champ du blanchisseur. 3 Alors vers lui sortirent Éliaqim le fils de Hilqia, qui était au-dessus de la maisonnée, ainsi que Shebna le secrétaire et Yoah le fils d’Asaph le greffier.

(Isaïe 36:22) « Mais Éliaqim le fils de Hilqia, qui était au-dessus de la maisonnée, Shebna le secrétaire et Yoah le fils d’Asaph le greffier vinrent vers Hizqiya, les vêtements déchirés, et lui rapportèrent les paroles de Rabshaqé »

Bien qu’on l’ait destitué de ses fonctions d’intendant, Shebna a pu continuer de servir le roi en tant que secrétaire du nouvel intendant (Isaïe 22:15, 19). Si, pour une raison ou pour une autre, on nous retire certaines responsabilités dans l’organisation de Jéhovah, ne devrions-nous pas continuer de servir Dieu à la fonction qu’il nous permet d’avoir ? TG2007

Shebna occupait la fonction de secrétaire du roi s’occupait parfois de questions financières et parlait en qualité de représentant du roi, dans des attributions proches de celles d’un ‘ ministre des Affaires étrangères

Shebna, fonctionnaire du roi Hizqiya. À une époque, Shebna était “ intendant [...] au-dessus de la maison ”, probablement celle de Hizqiya, une position influente. Jéhovah ordonna toutefois à Isaïe d’invectiver contre Shebna en prophétisant qu’il serait ‘ démoli de sa position ’, apparemment à cause de son orgueil et de son ambition, qu’il trahit en se construisant un sépulcre ostentatoire. Sa robe, son écharpe et sa domination, ainsi que “ la clé de la maison de David ” furent données à la place au ‘ serviteur de Dieu, Éliaqim ’.
Ce qui arriva à Shebna nous rappelle que, parmi les humains qui affirment adorer Dieu, ceux qui acceptent des privilèges de service doivent les utiliser pour servir les autres et pour louer Jéhovah. Ils ne doivent pas profiter de leur fonction pour s’enrichir ou se mettre en évidence. Lorsque l’Assyrien Rabshaqé exige la reddition de Jérusalem, Éliaqim, le nouvel intendant de Hizqiya, conduit la délégation qui sort à sa rencontre. Shebna est à ses côtés en qualité de secrétaire du roi. Il est donc toujours au service du roi. Quelle belle leçon pour ceux qui perdent une charge dans l’organisation de Dieu ! Au lieu de s’aigrir, ils font preuve de sagesse en continuant de servir Jéhovah à la fonction qu’il leur permet d’avoir – ip-1 chap18 p230-243

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?
Aujourd’hui, les nations en guerre sollicitent souvent le soutien de Dieu. Or Dieu ne prend pas parti dans les conflits actuels. À Harmaguédon, il exprimera donc son indignation et réglera une fois pour toutes les conflits entre nations en faisant « cesser les guerres jusqu’à l’extrémité de la terre » (Isaïe 34:2). Jéhovah se propose de purifier la terre; c’est pourquoi il fait sortir des nations et rassemble en vue de la survie les personnes qui sont disposées à renouveler leur vie afin de le servir avec justice. Tous les autres humains devront périr lors de son jour de vengeance. Harmaguédon sera en fait la guerre qui mettra fin à toutes les guerres. TG2015 1/11 p7,8

Tous ceux de l’armée des cieux pourriront bel et bien. Oui, les cieux seront enroulés, comme un livre en forme de rouleau, et toute leur armée se flétrira, comme se flétrit et tombe le feuillage de la vigne et comme une figue flétrie qui tombe du figuier. ” (Isaïe 34:4). L’expression “ tous ceux de l’armée des cieux ” ne désigne pas les étoiles et les planètes à proprement parler. En effet, aux versets 5 et 6, on lit que l’épée qui sert à l’exécution est abreuvée de sang dans ces “ cieux ”. Cela doit donc symboliser quelque chose du monde des hommes. Étant élevés, constituant les autorités supérieures, les gouvernements des humains sont comparés aux cieux qui dirigent la société humaine terrestre. Par conséquent, “ l’armée des cieux ” représente les armées coalisées de ces gouvernements des humains. Cette “ armée ” ‘ pourrira ’, se désagrégera, comme quelque chose de périssable. “ Les cieux seront enroulés, comme un livre en forme de rouleau ”, en ce sens que les gouvernements humains iront à leur fin. Ils atteindront à Har-Maguédôn la dernière page de leur histoire, ils seront supprimés. Leurs ‘ armées ’ impressionnantes tomberont comme des feuilles fanées tombent d’une vigne ou comme “ une figue flétrie ” se détache d’un figuier. Leur temps aura passé. - ip-1 p360-361

Jéhovah a un jour de vengeance.” — Is. 34:8.
Jéhovah aime la justice et qu’il hait la méchanceté, comme ce devrait être notre cas. Il faut que son nom et son dessein glorieux soient justifiés et que la terre, magnifique création divine, soit purifiée des effusions de sang, de la corruption et de l’immoralité qui l’ont souillée pendant des millénaires. C’est alors seulement que notre globe deviendra le paradis universel que Dieu se proposait de donner à l’humanité – TG1981 15/4

Quelle situation fâcheuse attend la réplique moderne d’Édom, c’est-à-dire la chrétienté! Elle s’est révélée être la pire ennemie de Jéhovah Dieu, dont elle a haineusement persécuté les Témoins. Aussi sa destruction imminente avant Harmaguédon a-t-elle été prédite dans “le livre de Jéhovah”. (Isaïe 34:16.) Ce “livre de Jéhovah” est plus précisément son livre de comptes, ceux qu’il a à régler avec ses ennemis et les oppresseurs de son peuple. Ce qui a été porté dans “le livre de Jéhovah” au sujet de l’ancien pays d’Édom s’est accompli; c’est la garantie que la prophétie se réalisera tout aussi sûrement sur la chrétienté, l’Édom des temps modernes - ws 127

Cherchez vous-mêmes dans le livre de Jéhovah et lisez à haute voix : non, pas un d’entre eux ne manque ; non, aucun ne remarque l’absence de son compagnon, car c’est la bouche de Jéhovah qui a donné l’ordre, et c’est son esprit qui les a rassemblés. C’est Lui qui a jeté le sort pour eux, et sa main leur a réparti le lieu au cordeau. Ils en prendront possession pour des temps indéfinis ; ils y résideront de génération en génération. ” — Isaïe 34:16, 17. La destruction imminente de la chrétienté a été prédite dans “ le livre de Jéhovah ”. Ce “ livre de Jéhovah ” expose le détail des comptes que Jéhovah réglera avec ses ennemis implacables et les oppresseurs impénitents de son peuple. Ce qui fut écrit à propos de l’Édom antique se réalisa, ce qui renforce notre certitude que, dans son application à la chrétienté, parallèle moderne d’Édom, la prophétie s’accomplira pareillement. Le “ cordeau ”, la règle de conduite de Jéhovah, donne la garantie que cette organisation spirituellement moribonde deviendra une solitude désolée. ip-1 chap27 p368 §18

Pourquoi parle-t-on d’un triple accomplissement concernant la prophétie d’Isaïe chapitre 35 ? - La prophétie d’Isaïe a eu un premier accomplissement quand les Juifs sont rentrés de leur captivité à Babylone en 537 avant notre ère. Un deuxième accomplissement est en cours depuis que l’Israël spirituel n’est plus captif de Babylone la Grande. Le troisième accomplissement de la prophétie concerne la promesse sûre que fait la Bible du rétablissement littéral de conditions paradisiaques sur la terre – TG1996 15/4

La vue spirituelle.
L’œil spirituel comme l’œil physique sont des dons de Dieu. Dieu promet de guérir les yeux spirituels, tout comme les yeux physiques, et de supprimer toute raison de pleurer (Is 35:5). Il est impossible de comprendre les desseins de Dieu sans le don de la vue spirituelle. À l’inverse, Jéhovah cache sa vérité aux yeux des obstinés et des rebelles, en faisant “ que leurs yeux s’obscurcissent ”. “ Ils ont des yeux au sens littéral, mais ils ne voient pas au sens spirituel. ”it-2 œil

Hizqiya a eu raison d’avoir confiance en Jéhovah. Sous son règne, la redoutable armée assyrienne a attaqué Jérusalem. Cette armée avait conquis de nombreuses autres nations. Elle s’était même emparée des villes de Juda. Seule Jérusalem était encore libre, mais Sennakérib clamait haut et fort qu’il allait la prendre à son tour. Par l’intermédiaire de Rabshaqé, il a précisé (à juste titre du reste) qu’il était inutile de mettre sa confiance dans l’Égypte. Cependant, il a ajouté : “ Que ton Dieu en qui tu mets ta confiance ne te trompe pas, en disant : ‘ Jérusalem ne sera pas livrée en la main du roi d’Assyrie. ’ ” (Isaïe 37:10). Hizqiya savait que Jéhovah ne trompe jamais personne. Il lui a donc adressé cette prière : “ Ô Jéhovah notre Dieu, sauve-nous de [la main de l’Assyrien], pour que tous les royaumes de la terre sachent que toi, ô Jéhovah, tu es Dieu, toi seul. ” (Isaïe 37:20). Jéhovah a écouté la prière de Hizqiya. En une seule nuit, un ange a tué 185 000 soldats assyriens. Jérusalem a été épargnée, et Sennakérib a quitté définitivement le sol de Juda. Comme Hizqiya, nous sommes en guerre aujourd’hui. Dans notre cas, la guerre est spirituelle, mais nous n’en devons pas moins nous entraîner pour survivre. Nous devons anticiper les attaques et nous préparer à les contrer. Dans le présent monde instable, des situations peuvent changer d’un coup. Une guerre civile peut éclater sans avertissement. Des pays traditionnellement tolérants peuvent céder à l’intolérance. Ce n’est qu’à la condition de nous préparer, comme Hizqiya, en cultivant une confiance inébranlable en Jéhovah que nous parviendrons à affronter tout ce qui peut survenir. – TG2003 1/3 p16-17 § 14-15

Aujourd’hui, les serviteurs de Jéhovah ont la même raison que le roi Hizqiya d’avoir confiance en leur Dieu. Ce monarque se reposait entièrement sur Jéhovah, le considérant comme son Souverain Seigneur. C’est pourquoi, au plus fort de la menace assyrienne, il pria Jéhovah en ces termes: “Ô Jéhovah des armées, Dieu d’Israël, qui es assis sur les chérubins, toi seul tu es le vrai Dieu de tous les royaumes de la terre. Tu as fait, toi, les cieux et la terre. Incline ton oreille, ô Jéhovah, et entends. Ouvre tes yeux, ô Jéhovah, et vois, et entends toutes les paroles de Sennachérib, qu’il a envoyées pour provoquer le Dieu vivant.” (Isaïe 37:16, 17). Il ressort de ces paroles que Hizqiya se préoccupe avant tout, non de sa délivrance, mais de l’opprobre dont le nom de Jéhovah sera chargé si l’Assyrie conquiert Jérusalem. Lorsque des gens qui haïssent Jéhovah se moquent de vous, vous insultent ou vous persécutent, une requête semblable ne vous monte-t-elle pas au cœur? Armé d’une confiance totale, ne priez-vous pas Jéhovah d’ôter l’opprobre de son nom? – TG1988 15/1 p17-18

37:15-20 ; 38:2, 3. Lorsque Jérusalem se trouva menacée par les Assyriens, Hizqiya s’inquiéta avant tout de l’opprobre que subirait le nom de Jéhovah si la ville venait à tomber. Ayant appris que sa maladie lui serait fatale, Hizqiya ne se soucia pas que de lui-même. Ce qui le préoccupait le plus, n’ayant pas d’héritier, c’étaient les conséquences qu’aurait sa mort pour la lignée royale de David. Il se demandait qui mènerait le combat contre les Assyriens. À l’exemple de Hizqiya, nous estimons que la sanctification du nom de Jéhovah et l’accomplissement de son dessein sont plus importants que notre propre salut.

Preuves que Dieu exauce les prières
- Quand le roi Hizqiya a dû affronter une armée redoutable, il a humblement adressé une prière à Dieu pour lui demander son aide. Hizqiya a vu le salut que Jéhovah lui a accordé lorsqu’un ange a abattu, en une seule nuit, 185 000 Assyriens. Isaïe 37:14-20, 36-38. Pourquoi Dieu a-t-il exaucé sa prière ? Hizqiya s’est inquiété de ce que le nom de Jéhovah serait entaché par une défaite. Il était soucieux de sa réputation, d’honorer le nom de Dieu et non simplement de faire une requête pour son bien-être personnel. Ainsi, les fidèles serviteurs de Jéhovah peuvent être assurés qu’il les aidera “à cause de son nom”. Toutefois, même si, dans une certaine situation, le nom de Jéhovah est en cause, c’est lui qui décide d’exaucer ou non la prière. Il peut avoir de bonnes raisons de ne pas exaucer certaines prières. Si nous avons l’impression que nos prières ne sont pas entendues, il est bien de réfléchir à ce qui pourrait en être la cause TG1991 15/9 p4

La prière d’Hizqiya montrait que ce n’était pas par égoïsme qu’il cherchait à être délivré des Assyriens; il n’essayait pas simplement de sauver sa vie. Au contraire, il désirait que le nom de Jéhovah soit sanctifié et Sa souveraineté justifiée. Le nom de Jéhovah était en jeu. C’est pourquoi sa requête s’achève par ces mots: “Et maintenant, ô Jéhovah, notre Dieu, sauve-nous de sa main, pour que tous les royaumes de la terre sachent que toi, ô Jéhovah, tu es Dieu, toi seul.” (Isaïe 37:20). Pareillement, alors que nous affrontons les épreuves qui précèdent la guerre finale d’Harmaguédon, n’oublions pas que, par rapport à la sanctification du nom de Jéhovah, notre salut personnel est secondaire. – TG1988 15/1 p17-18 § 10

Jéhovah déclara au roi Sennakérib d’Assyrie : Oui, je mettrai mon crochet dans ton nez et mon mors entre tes lèvres, et je te ramènerai bel et bien par le chemin par lequel tu es venu. ” (Is 37:29). Non de son gré, mais par la main de Jéhovah, Sennakérib fut obligé de renoncer à un siège de Jérusalem et de retourner à Ninive, où il fut ensuite assassiné par ses propres fils (Is 37:33-38). Jéhovah met un mors dans les mâchoires des peuples ennemis en ce sens qu’ils passent aussi complètement sous son contrôle que des animaux maîtrisés grâce à un mors – it-1

L’archange Mikaël combat en faveur du Royaume de Dieu. Il est certain que l’archange de Jéhovah s’intéressait grandement au peuple typique qui portait le nom de Dieu. Il semble donc logique d’en conclure que l’ange qui a détruit les 185 000 guerriers de Sennachérib n’est nul autre que Mikaël, l’archange. — Isaïe 37:36 « Alors l’ange de Jéhovah sortit et abattit dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille [hommes]. Quand on se leva de bon matin, eh bien, voilà qu’eux tous étaient des cadavres, [des] morts ». TG1991 1/2

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?
La prophétie dépeint maintenant le sombre avenir qui s’offre aux nations impies, aux antipodes de l’espérance radieuse des serviteurs de Dieu qui est décrite ensuite (Isaïe 35:1-10). Le prophète déclare : Jéhovah ressent de l’indignation contre toutes les nations et de la fureur contre toute leur armée. Il devra les vouer à la destruction ; il devra les livrer au carnage. Leurs tués seront jetés dehors ; quant à leurs cadavres, leur puanteur montera ; oui, les montagnes fondront à cause de leur sang. ” — Isaïe 34:2, 3. Ce passage attire l’attention sur les crimes de sang dont les nations sont coupables. Aujourd’hui, les nations de la chrétienté sont les plus coupables de toutes. Au cours des deux guerres mondiales et d’innombrables conflits moins étendus, elles ont saturé la terre de sang humain. Qui devrait à bon droit demander justice pour tout ce sang versé ? Nul autre que le Créateur, Celui qui donne la vie – ip chap37

Isaïe emploie ensuite une nouvelle image pittoresque ; il dit : Tous ceux de l’armée des cieux pourriront bel et bien. Oui, les cieux seront enroulés, comme un livre en forme de rouleau, et toute leur armée se flétrira, comme se flétrit et tombe le feuillage de la vigne et comme une figue flétrie qui tombe du figuier. ” (Isaïe 34:4). L’expression “ tous ceux de l’armée des cieux ” ne désigne pas les étoiles et les planètes à proprement parler. En effet, aux versets 5 et 6, on lit que l’épée qui sert à l’exécution est abreuvée de sang dans ces “ cieux ”. Cela doit donc symboliser quelque chose du monde des hommes. Étant élevés, constituant les autorités supérieures, les gouvernements des humains sont comparés aux cieux qui dirigent la société humaine terrestre. Par conséquent, “ l’armée des cieux ” représente les armées coalisées de ces gouvernements des humains. Cette “ armée ” ‘ pourrira ’, se désagrégera, comme quelque chose de périssable - ip-1 chap27 § 7

Songez au paradis spirituel dans lequel nous nous trouvons déjà. Alors que nous étions malades spirituellement, nous sommes guéris. Et en matière de nourriture spirituelle, nous sommes passés de la famine à l’abondance. Au lieu de se démener pour survivre dans un pays aride sur le plan spirituel, les serviteurs de Dieu ont son approbation et reçoivent une pluie de bénédictions (Isaïe 35:1, 7). Au lieu d’être aveuglés par des ténèbres spirituelles aussi sombres que les ténèbres d’un cachot, nous voyons la lumière de la liberté et de la faveur de Dieu. Beaucoup qui étaient pour ainsi dire sourds aux prophéties bibliques se sont mis à entendre et à comprendre les Écritures (Isaïe 35:5). Par exemple, des millions de Témoins de Jéhovah du monde entier ont étudié la prophétie de Daniel, verset par verset. Ils ont ensuite approfondi chaque chapitre du livre d’Isaïe. Cette nourriture vivifiante ne prouve-t-elle pas que nous sommes dans un paradis spirituel ? TG2004 15/10 10,11

Il se peut que notre confiance en Jéhovah nous pousse à donner des encouragements aux nouveaux disciples, ainsi qu’à d’autres chrétiens dont la foi a besoin d’être fortifiée. Le prophète Isaïe interrompt sa description du Paradis pour lancer cet appel urgent: Fortifiez les mains faibles et affermissez les genoux qui vacillent. Dites à ceux qui ont le cœur anxieux: ‘Soyez forts. N’ayez pas peur. Voici que votre Dieu viendra avec la vengeance, Dieu, oui, avec une rétribution. Lui-même viendra et vous sauvera.’” (Isaïe 35:3, 4). En effet, nous désirons voir tous les humains qui sont épris de justice placer leur confiance en Jéhovah, ce qui leur permettra de vivre sur la terre transformée en Paradis. TG1988 15/1 §16

La Bible parle des conditions paradisiaques qui régneront sur la terre. Isaïe 35:5, 6 « À cette époque s’ouvriront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds. À cette époque le boiteux grimpera comme le cerf, et la langue du muet poussera des cris de joie. Car des eaux auront jailli dans le désert et des torrents dans la plaine désertique » Ces versets annoncent la fin de la guerre, de la famine, de la maladie et de la mort. Ils se rapportent à une époque où les humains auront le bonheur de construire leur maison, de cultiver leur lopin de terre et d’élever leurs enfants dans un environnement paisible. N’avez-vous pas envie de vivre dans un tel monde ? Nous avons de bonnes raisons de croire que ces promesses se réaliseront bientôt – TG2014 1/3 §18

Peu après la destruction du système de choses de Satan, des miracles identiques à ceux que Jésus accomplit lorsqu’il était sur la terre se produiront indubitablement à l’échelle planétaire. Les aveugles verront, les sourds entendront, les boiteux marcheront (Isaïe 35:5, 6) ! Ainsi, tous les survivants de la grande tribulation seront en mesure de participer au travail immense qui consistera à transformer la terre en paradis. – ip-1 chap26 § 22

Pour avoir la faveur du Dieu saint, Jéhovah, certains devront peut-être opérer des changements radicaux dans leur conduite et leur façon de parler. Au sujet de “ [b]la Voie de la Sainteté[/b] ”, Isaïe 35:9 déclare : “ Là il n’y aura pas de lion, et la bête de proie parmi les animaux sauvages n’y montera pas. ” Figurément parlant, les personnes violentes et agressives dans leurs agissements et leurs propos sont comparées à des animaux sauvages. Elles n’auront certainement pas leur place dans le monde nouveau que Dieu instaurera, où régnera la justice. Il est donc essentiel que ceux qui désirent l’approbation de Dieu renoncent à ces traits de caractère bestiaux et poursuivent la sainteté – TG2008 15/5 p28

Un examen attentif des récits bibliques révèle une autre facette de la Bible qui la distingue d’autres livres considérés comme sacrés. La Bible rapporte des faits historiques et non des légendes. Des éléments de preuve : des récits bibliques nous donnent et la date et le lieu où les choses se sont passées, avec une extrême précision.” Par exemple en Isaïe 36:1 « Or il arriva, dans la quatorzième année du roi Hizqiya, que Sennakérib le roi d’Assyrie monta contre toutes les villes fortifiées de Juda, puis s’en empara ». Voilà qui est très important pour qui se tourne vers la religion, non pour échapper à la réalité, mais pour trouver la vérité – TG1994 1/6 p8,9 § 5

Le jour où Jéhovah demandera des comptes, les jeunes enfants seront en toute justice traités en fonction de la façon dont Dieu évaluera leurs parents, qui sont responsables d’eux - Isaïe 37:31 «Oui, les rescapés de la maison de Juda, ceux qui resteront, pousseront des racines en bas et produiront du fruit en haut » La vie que mènent les parents aura une influence, bonne ou mauvaise, sur l’avenir de leurs jeunes enfants. Si vous, parents ne conservez pas une bonne réputation auprès de Jéhovah, que risque-t-il d’arriver à vos enfants au jour de sa fureur ? Inversement, votre recherche fidèle de l’approbation de Dieu peut bénéficier à vos enfants – Livre Le jour de Jéhovah (jd) chap10 p132 § 14

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum