JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 29 à 33 - SEMAINE DU 9 JANVIER 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 29 à 33 - SEMAINE DU 9 JANVIER 2017

Message  Michèle le Jeu 5 Jan 2017 - 16:10



JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : ISAÏE 29-33


ISAÏE 30:21 : De quelles façons Jéhovah communique-t-il avec ses serviteurs ? (w14 15/8 21 § 2).

« Tes oreilles entendront une parole derrière toi, disant : “ Voici le chemin. Marchez-y ”, si vous devez aller à droite ou si vous devez aller à gauche »

Aujourd’hui, Jéhovah guide ses serviteurs au moyen de la Bible, de son esprit saint et de la congrégation. Sa direction est si claire que c’est comme si nos « oreilles entendaient une parole derrière nous, disant : “Voici le chemin. Marchez-y” » (Is. 30:21). Jésus, qui dirige la congrégation par l’intermédiaire de « l’esclave fidèle et avisé », se fait lui aussi l’écho de la voix de Jéhovah. Il nous faut prendre au sérieux cette direction, car notre avenir éternel dépend de notre obéissance. – TG2014

Indéniablement, mieux nous connaissons la voix, ou le message, de Jéhovah, mieux nous détectons la voix d’un étranger. La Bible révèle comment apprendre à connaître la voix de Dieu. On y lit : “ Tes oreilles entendront une parole derrière toi, disant : ‘ Voici le chemin. Marchez-y. ’ ” (Isaïe 30:21). Cette “ parole ” derrière nous vient de la Parole de Dieu. Chaque fois que nous lisons la Bible, nous entendons, en quelque sorte, la voix de notre Grand Berger, Jéhovah (Psaume 23:1). En conséquence, plus nous étudions la Bible, plus nous nous familiarisons avec la voix de Dieu. Cette connaissance intime nous permet ensuite de détecter instantanément la voix des étrangers

Qu’implique encore la connaissance de la voix de Jéhovah ? En plus de l’écouter, il faut y obéir. Regardez de nouveau Isaïe 30:21. La Parole de Dieu déclare : “ Voici le chemin. ” Ainsi, en étudiant la Bible, nous entendons les directives de Jéhovah. Dieu ordonne ensuite : “ Marchez-y. ” Jéhovah veut que nous mettions en pratique ce que nous entendons. En appliquant ce que nous apprenons, nous montrons que nous ne nous contentons pas d’entendre la voix de Jéhovah, mais que nous l’écoutons (Deutéronome 28:1). Obéir à la voix de Jéhovah signifie également obéir à la voix de Jésus, car Jéhovah nous a commandé de le faire (Matthieu 17:5). Or, que nous dit Jésus, l’excellent Berger ? Il nous demande de faire des disciples et de placer notre confiance dans “ l’esclave fidèle et avisé ”. (Matthieu 24:45 ; 28:18-20.) L’obéissance à sa voix est synonyme pour nous de vie éternelle – TG2004 1/9 p13-18

Jéhovah ne nous force pas à écouter sa “ parole ”. C’est nous qui décidons de nous laisser guider par lui et de marcher sur son “ chemin ”. Voilà pourquoi les Écritures nous encouragent à écouter les messages qu’il nous communique. Sept fois dans le livre de la Révélation, l’invitation est faite d’‘ entendre ce que l’esprit dit
Un autre guide : notre conscience - Pour nous guider, Jéhovah nous a également donné une conscience, un sens inné du bien et du mal dont il a doté l’homme à sa création. Une conscience chrétienne qui est affinée par la connaissance exacte de la Parole de Dieu et qui se soumet à l’influence de l’esprit saint de Jéhovah est vraiment un guide sûr. Une conscience bien éduquée par la Bible nous rappellera le chemin sur lequel l’esprit veut nous voir marcher. Il peut arriver que nous nous trouvions dans une situation dont ni les Écritures ni nos publications bibliques ne parlent précisément, mais à laquelle notre conscience va réagir en nous mettant en garde contre une conduite hasardeuse. Faire la sourde oreille reviendrait ici à ne pas écouter ce que l’esprit de Jéhovah dit. Inversement, si nous apprenons à nous fier à notre conscience exercée, nous prendrons de bonnes décisions même en l’absence d’indications écrites précises – TG2000 1/5 p13-17

Dans les Écritures, la Voie souvent employée à propos d’une ligne de conduite et d’action qui est soit approuvée, soit désapprouvée par Jéhovah Dieu

30:20, 21. Nous ‘ voyons ’ Jéhovah et ‘ entendons ’ sa voix, synonyme de salut, en tenant compte de ce qu’il dit dans la Bible, sa Parole inspirée, et par l’intermédiaire de “ l’esclave fidèle et avisé ”- TG2006 1/12 p11

Quand nous recherchons des conseils dans la Parole de Dieu, nous lisons des paroles vieilles de 2 000 ans et plus. C’est comme si, sur l’échelle du temps, elles venaient de derrière nous. Pourtant, elles sont aussi pertinentes aujourd’hui qu’elles ne l’étaient à l’époque de leur rédaction. La Bible peut à la fois guider nos décisions au jour le jour et nous aider à définir un itinéraire pour les années à venir (Psaume 119:105). Lorsque nous recherchons sincèrement son conseil et que nous nous y conformons, nous pouvons dire que Jéhovah est notre Guide. Nous marchons alors avec Dieu. TG2005 11/1 p23 § 10

ISAÏE 33:22 : Quand et comment Jéhovah est-il devenu le Juge, le Législateur et le Roi de la nation d’Israël ? (w14 15/10 14 § 4).
« Car Jéhovah est notre Juge, Jéhovah est notre Législateur, Jéhovah est notre Roi ; lui-même nous sauvera »

L’alliance de la Loi a pris effet en 1513 av. n. è, au mont Sinaï. Par cette alliance, l’Israël antique a été mis à part comme nation choisie par Dieu. Jéhovah était désormais « [leur] Juge », « [leur] Législateur » et « [leur] Roi » (Is. 33:22). L’histoire d’Israël montre ce qui arrive quand les normes justes de Dieu sont respectées ou quand elles ne le sont pas. Interdisant le mariage avec des païens et la participation au faux culte, la Loi visait à protéger la lignée d’Abraham de la corruption. TG2014

Jéhovah était l’autorité judiciaire, législative et exécutive en Israël ; il réunissait en lui les trois pouvoirs du gouvernement. Par conséquent, la prophétie d’Isaïe garantissait que la nation jouirait d’une protection et d’une direction totale, car elle soulignait que Jéhovah était le Maître Souverain au plein sens du terme.
Lorsqu’il qualifia Jéhovah de Législateur d’Israël, Isaïe employa une forme du terme hébreu ḥaqaq, qui signifie littéralement “ graver ” ou “ inscrire ” Les traducteurs de la Bible ont rendu le mot par “ législateur ”, “ chef ” et “ commandant ”. Reconnaître cette autorité incite à la crainte de Jéhovah. Dans la crainte de Jéhovah on se détourne du mal - it2 p123-124 Législateur

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Santé spirituelle. Le monde est rempli de sourds et d’aveugles au sens spirituel. Des sourds entendent, des aveugles voient. Avez-vous déjà assisté à un tel prodige ? Si vous avez vu des personnes parvenir à la connaissance exacte de la vérité et rejeter les mensonges religieux qui les rendaient sourdes et aveugles à cette vérité, alors vous avez été témoin de la réalisation de cette promesse : « En ce jour-là, les sourds entendront les paroles du livre, et, de l’obscurité et des ténèbres, les yeux des aveugles verront » (Is. 29:18). Chaque année, des centaines de milliers de personnes sont ainsi guéries, Ceux qui étaient sourds spirituellement ‘ entendent ’ la Parole de Dieu. Quiconque sort de Babylone la Grande et se joint à nous pour adorer Jéhovah dans notre paradis spirituel est une preuve vivante que les promesses divines s’accomplissent - kr p235

30:15. Le salut que Jéhovah procure implique de notre part que nous manifestions la foi, que nous nous tenions en repos, c’est-à-dire que nous nous abstenions de chercher le salut dans des stratégies purement humaines. En ‘ restant calmes ’, en n’étant pas effrayés, nous montrons aussi que nous avons confiance en la capacité de Jéhovah de nous protéger TG2006 1/12

La destruction de Juda n’est pas inévitable. Les auditeurs d’Isaïe peuvent y échapper. Le prophète explique : “ Voici ce qu’a dit le Souverain Seigneur Jéhovah, le Saint d’Israël : ‘ C’est en revenant et en vous tenant en repos que vous serez sauvés. Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et aussi dans la confiance. ’ ” (Isaïe 30:15a). Jéhovah est prêt à sauver ses serviteurs, pourvu qu’ils montrent leur foi ; il leur faut à cet effet ‘ se tenir en repos ’, c’est-à-dire ne pas essayer d’assurer leur salut au moyen d’alliances humaines, et ‘ rester calmes ’, autrement dit démontrer leur confiance dans le pouvoir protecteur de Dieu en ne cédant pas à la peur. “ Mais, dit Isaïe au peuple, vous n’avez pas voulu. ” — Isaïe 30:15b. - ip-1 p307

Isaïe a prophétisé : “ Jéhovah continuera d’attendre pour vous témoigner de la faveur, et c’est pourquoi il se lèvera pour vous faire miséricorde. Car Jéhovah est un Dieu de jugement [un Dieu juste, la Bible du Semeur]. ” (Isaïe 30:18). Isaïe montre dans ce verset que la justice de Jéhovah suscite des actes de miséricorde, et non que sa miséricorde adoucit ou retient sa justice. Jéhovah manifeste de la miséricorde parce qu’il est juste et parce qu’il est amour. Jéhovah est un Père compatissant qui désire aider ses enfants. Il prend plaisir à faire miséricorde. Ceux “ qui continuent de l’attendre ” ont de nombreuses raisons d’être heureux.– TG2002 1/3 p 30

Quand le peuple en Sion habitera à Jérusalem, tu ne pleureras certainement pas. Il ne manquera pas de te témoigner de la faveur au bruit de ta clameur ; dès qu’il l’entendra, il te répondra vraiment. ” (Isaïe 30:19). Isaïe met de la tendresse dans ces paroles en passant du pluriel, “ vous ”, dans le verset 18, au singulier, “ tu ”, dans le verset 19. Lorsqu’il console ceux qui sont dans la détresse, Jéhovah s’occupe de chaque personne individuellement. Tel un Père, il ne demande pas à un fils découragé : ‘ Pourquoi donc n’es-tu pas fort, comme ton frère ? ’. Non, il écoute attentivement chacun. D’ailleurs, ‘ dès qu’il entendra, il répondra vraiment ’. Quels propos rassurants ! S’ils prient Jéhovah, ceux qui sont découragés peuvent être grandement fortifiés - ip-1 p309-310

Jéhovah compare sa détermination à protéger son peuple au courage du lion. Isaïe 31:4, 5 déclare : “ De même que gronde le lion, oui le jeune lion à crinière, sur sa proie, lorsqu’une troupe de bergers au complet est convoquée contre lui, et que malgré leur voix il ne se laisse pas terrifier, et que malgré leur tumulte il ne cède pas, ainsi Jéhovah des armées descendra pour faire la guerre au sujet du mont Sion (...). La défendant [Jérusalem], oui il la délivrera aussi. L’épargnant, oui il la fera aussi échapper. Jéhovah promet ainsi à ses serviteurs de prendre activement soin d’eux, en particulier dans l’adversité. – TG1996 15/7 p32

Remarquez avec quelle tendresse et quelle compassion Jéhovah traitera les habitants de Jérusalem : “ Comme des oiseaux qui volent, ainsi Jéhovah des armées défendra Jérusalem. La défendant, oui il la délivrera aussi. L’épargnant, oui il la fera aussi échapper. ” (Isaïe 31:5). Chez les oiseaux, la mère défend ses petits avec une vigilance constante. Les ailes déployées, elle plane au-dessus de sa progéniture et, les yeux à l’affût, elle scrute le moindre signe de danger. Si un prédateur s’approche, elle fond aussitôt au secours de ses oisillons. Pareillement, Jéhovah prendra tendrement soin des habitants de Jérusalem à cause des envahisseurs assyriens. - ip-1 p323

La promesse glorieuse de Jéhovah : “ Oui, dans le désert résidera le droit, et dans le verger habitera la justice. Oui, l’œuvre de la vraie justice deviendra la paix, et le service de la vraie justice, le calme et la sécurité pour des temps indéfinis. ” (Isaïe 32:16, 17). Cette description ne convient-elle pas à la condition spirituelle des serviteurs de Jéhovah aujourd’hui ? À la nette différence de la majorité des humains, qui sont divisés par la haine, la violence et une pauvreté spirituelle révoltante, les vrais chrétiens sont unis par toute la terre, même s’ils sont issus “ de toutes nations et tribus et peuples et langues ”. Ils vivent, travaillent et servent Dieu en harmonie avec sa justice et confiants qu’ils jouiront finalement de la paix et de la sécurité véritables pour des temps indéfinis - ip-1 p340-341

Aucun habitant ne dira : ‘ Je suis malade. ’ Le peuple qui habite dans le pays verra sa faute pardonnée. ” (Isaïe 33:24). La maladie dont Isaïe parle est d’abord d’ordre spirituel, puisqu’elle a un lien avec le péché, la “ faute ”. Dans la première application de ces paroles, Jéhovah promet qu’après sa libération de la captivité à Babylone la nation sera guérie spirituellement. Leurs péchés passés ayant été pardonnés, les Juifs de retour à Jérusalem y rétabliront le culte pur.
Néanmoins, la prophétie d’Isaïe a un accomplissement moderne. De nos jours également, les serviteurs de Jéhovah ont été guéris sur le plan spirituel. Ils ont été libérés de faux enseignements tels que l’immortalité de l’âme, la Trinité et l’enfer de feu. Ils reçoivent une direction morale, qui les libère des pratiques immorales et qui les aide à prendre de bonnes décisions. Et grâce au sacrifice rédempteur de Jésus Christ, ils sont purs aux yeux de Dieu et ont une conscience nette - ip-1 p352-355

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?

De nos jours, les vrais chrétiens prennent à cœur l’exhortation les invitant à être des pratiquants de la parole, et pas seulement des auditeurs (Jacq. 1:22). Leur attitude tranche nettement avec celle des soi-disant chrétiens qui servent Dieu uniquement du bout des lèvres (Is. 29:13 «Et Jéhovah dit : “ Parce que ce peuple s’est approché avec sa bouche, et qu’ils ne m’ont glorifié que de leurs lèvres, et qu’ils ont éloigné de moi leur cœur, et que leur crainte à mon égard devient un commandement d’hommes, [un commandement] qu’on enseigne ». Jésus a clairement montré que seuls ceux qui feraient la volonté de Dieu seraient sauvés – km 1/96 p1

Ceux qui exercent la foi obtiendront le salut (Isaïe 29:17-24). “ Les sourds entendront les paroles du livre ”, le message tiré de la Parole de Dieu. Par conséquent, il n’est pas question ici de la guérison de la surdité physique. La guérison évoquée est spirituelle. Isaïe fait une nouvelle fois allusion à l’établissement du Royaume messianique et à la restauration du vrai culte sur la terre grâce à la domination du Messie. Cela se passe à notre époque ; des millions d’humains sincères se laissent corriger par Jéhovah et apprennent à le louer. Quel accomplissement enthousiasmant ! Au bout du compte, le jour viendra où tout le monde, tout ce qui respire, louera Jéhovah et sanctifiera son saint nom. ip-1 chap. 22 p. 300 § 25

Isaïe montre par un exemple que la destruction à venir de Juda sera complète : “ On la brisera comme on brise une grande jarre des potiers, que l’on met en pièces sans ménagement, si bien qu’on ne peut trouver parmi ses débris un tesson pour prendre le feu au foyer ou pour recueillir de l’eau dans un marécage. ” (Isaïe 30:14). La destruction de Juda sera si complète qu’il ne restera rien de valeur, pas même un tesson assez gros pour retirer des cendres chaudes d’un foyer ou pour recueillir de l’eau dans un marécage. Cela s’est bien réalisé. Pour notre époque, la destruction qui attend ceux qui se rebellent contre le vrai culte aujourd’hui sera tout aussi soudaine et complète - ip-1 307

Une nouvelle fois, le ton d’Isaïe change ; il décrit le bonheur des adorateurs fidèles qui retourneront un jour dans leur pays. “ Vous aurez un chant comme celui qu’on chante dans la nuit où l’on se sanctifie pour une fête, et une joie de cœur comme celle de quelqu’un qui marche au son d’une flûte pour entrer dans la montagne de Jéhovah, vers le Rocher d’Israël. ” (Isaïe 30:29). Les vrais chrétiens d’aujourd’hui éprouvent la même “ joie de cœur ” lorsqu’ils pensent au jugement du monde de Satan, à la protection que leur accorde Jéhovah, le “ Rocher de salut ”, et aux bénédictions que le Royaume procurera - ip-1 p314

Isaïe se moque en quelque sorte des chefs israélites qui ont forgé le traité avec l’Égypte : “ Et il est sage, lui aussi, et fera venir le malheur, et il n’a pas retiré ses paroles ; oui, il se dressera contre la maison des malfaiteurs et contre l’aide de ceux qui pratiquent ce qui est malfaisant. ” (Isaïe 31:2). Les chefs d’Israël pensent peut-être qu’ils sont sages. Mais le Créateur de l’univers n’est-il pas suprêmement sage ? Sur le plan stratégique, le projet d’Israël de rechercher l’aide de l’Égypte semble valable. Néanmoins, la conclusion d’une telle alliance politique constitue un adultère spirituel aux yeux de Jéhovah. En conséquence, Isaïe explique que Jéhovah “ fera venir le malheur ”. Il est notoire que les promesses des hommes ne sont pas fiables et que la protection qu’ils accordent est incertaine. Jéhovah, en revanche, n’a pas besoin de ‘ retirer ses paroles ’. Il fera sans faute ce qu’il promet. Sa parole ne revient pas vers lui sans résultat. Ip-1 chap24 § 8-9

Qu’en est-il cependant des prétendus messagers de paix du système impie de Satan ?
En Isaïe chapitre 33, verset 7, nous lisons : “ Voyez ! Leurs héros ont crié dans la rue ; les messagers de paix pleureront amèrement. ” Cela ne s’applique-t-il pas parfaitement aux émissaires, aux chefs religieux qui courent fiévreusement d’une capitale à l’autre pour tenter d’apporter la paix ? Que d’efforts pour rien ! En effet, ils s’attaquent aux symptômes que présente le monde malade, et non aux causes profondes. En tout premier lieu, ils ne discernent pas l’existence de Satan qui a semé parmi les humains des graines de méchanceté, de sorte qu’en majorité — et cela comprend de nombreux dirigeants – TG1997 1/5 p13, 18




Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 353
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum