JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 1 à 5 - SEMAINE DU 5 DECEMBRE 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ISAÏE 1 à 5 - SEMAINE DU 5 DECEMBRE 2016

Message  Michèle le Ven 2 Déc 2016 - 18:07



JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : ISAÏE 1-5


ISAÏE 1:8, 9 : En quel sens la fille de Sion est-elle « restée comme une hutte dans une vigne » ? (w06 1/12 8 § 5)

« Oui, la fille de Sion est restée comme une hutte dans une vigne, comme une cabane de guet dans un champ de concombres, comme une ville encerclée. Si Jéhovah des armées lui-même ne nous avait laissé quelques survivants, nous serions devenus comme Sodome, nous aurions ressemblé à Gomorrhe »

En ce sens que lors de l’invasion assyrienne Jérusalem paraîtra extrêmement vulnérable, aussi fragile qu’une simple hutte dans une vigne ou qu’une cabane dans un champ de concombres, que l’on renverse sans peine. Mais Jéhovah viendra à son secours et ne permettra pas qu’elle devienne comme Sodome et Gomorrhe.

Les paroles contenues en Isaïe 1:7, 8 s’accomplissent apparemment avec les invasions des Assyriens qui provoquent la destruction d’Israël et, en Juda, une grande destruction et beaucoup de souffrances. Cependant, Juda ne disparaît pas complètement. Au milieu de la dévastation, “ la fille de Sion ”, Jérusalem, restera debout. Mais elle semblera très vulnérable, au même titre qu’une cabane dans une vigne ou que la hutte d’un guetteur dans un champ de concombres. En descendant le Nil au cours d’un voyage, un bibliste du XIXe siècle s’est souvenu des paroles d’Isaïe à la vue de huttes de ce genre ; il a raconté qu’elles n’étaient “ guère plus qu’une barrière contre le vent du nord ”. Quand la moisson était terminée en Juda, on laissait ces huttes se désagréger et tomber. Néanmoins, toute frêle qu’elle paraisse devant l’armée invincible des Assyriens, Jérusalem survivra. Jéhovah viendra finalement au secours de Juda contre la puissance assyrienne. À l’inverse de Sodome et Gomorrhe, la nation de Juda ne sera pas éliminée. Elle vivra. – Livre Prophétie d’Isaïe (ip) vol.1 18-19

On avait l’habitude de dresser dans les jardins potagers et dans les vignobles une hutte qui servait d’abri au veilleur chargé de garder les produits des champs des voleurs et des animaux maraudeurs. Si ces huttes ressemblaient à celles qu’on utilise actuellement, c’étaient des constructions assez fragiles faites de quatre poteaux verticaux plantés en terre et reliés par des traverses. Le toit et les côtés étaient faits de branchages disposés parfois en treillis (les rameaux et les branches minces étant entrecroisés), tandis que les parties principales étaient assemblées avec des brins d’osier (des rameaux flexibles servant de cordes). Ces huttes étaient abandonnées à la fin de la saison de croissance et, avec les vents et la pluie d’automne, elles finissaient parfois par s’affaisser ou même s’effondrer. C’est pourquoi une évocation imagée de Sion pendant la désolation la dit “ restée comme une hutte dans une vigne, comme une cabane de guet dans un champ de concombres ”. Is 1:8. - it-1 506

Au temps d’Isaïe, c’était une époque mouvementée, pleine de troubles politiques, d’hypocrisie religieuse, où les juges étaient corrompus et les pauvres opprimés. L’Assyrie guettait les occasions d’étendre sa domination. Elle raya Israël de la carte et faillit faire subir le même sort à Juda. La situation actuelle ressemble fort à celle qui existait du temps d’Isaïe. Les dirigeants rejettent Jéhovah et son Roi intronisé Jésus Christ. Les chefs religieux de la chrétienté trompent leurs ouailles : tout en prétendant servir Dieu, la plupart d’entre eux portent aux nues les dieux de ce monde que sont le nationalisme, le militarisme, la richesse et les personnalités en vue, et ils enseignent des doctrines païennes — Isaïe 1:7, 8 « Votre pays est une désolation, vos villes sont brûlées par le feu ; votre sol — devant vous des étrangers le dévorent, et la désolation est comme un renversement [causé] par des étrangers. 8 Oui, la fille de Sion est restée comme une hutte dans une vigne, comme une cabane de guet dans un champ de concombres, comme une ville encerclée » - TG2001 1/3 12-13

ISAÏE 1:18 : Que signifient ces paroles de Jéhovah : « Remettons les choses en ordre entre nous » ? (w06 1/12 8 § 6 ; it-2 735 § 1).
Venez donc et remettons les choses en ordre entre nous ”, dit Jéhovah. “ Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige ; s’ils sont rouges comme de l’étoffe cramoisie, ils deviendront comme de la laine ».

Jéhovah n’invite pas les Juifs à discuter de manière à parvenir à un accord par suite de concessions mutuelles. Le verset fait plutôt référence à une tribune réunie pour rendre la justice. Jéhovah, le juste Juge, permet à Israël de changer et de se purifier. TG2006

De nombreuses traductions rendent Isaïe 1:18 ainsi : “ Venez et discutons, dit le Seigneur ” (TOB; “ expliquons-nous ”, “ débattons ”), mais il est plus exact et plus logique de le traduire par : “ ‘ Venez donc et remettons les choses en ordre entre nous [“ réglons nos comptes ”, ‘ venez en conciliation ’, dit Jéhovah. ” C’est l’homme qui est totalement responsable de la discorde, pas Dieu. It-2

L’invitation par laquelle ce magnifique verset commence est souvent mal comprise. On lit par exemple dans la Bible en français courant : “ Nous allons nous expliquer ”, comme si les deux parties devaient faire des concessions pour parvenir à un accord. Il n’en est rien. Jéhovah n’a rien à se reprocher, encore moins dans ses relations avec son peuple rebelle et hypocrite (Deutéronome 32:4, 5). Le verset ne parle pas d’une discussion d’égal à égal entre personnes qui devraient chacune en rabattre ; il parle d’une tribune réunie pour rendre la justice. C’est comme si Jéhovah intentait un procès à Israël.
Évidemment, cette idée pourrait être inquiétante ; mais Jéhovah est le Juge le plus miséricordieux et le plus compatissant qui soit. Sa capacité de pardonner est sans égale – ip-1 p28-29

Le terme hébreu traduit par ‘s’expliquer’ signifie fondamentalement “décider, juger, prouver”. Il a une consonance juridique et va plus loin qu’une simple explication entre deux personnes. Il implique une décision à prendre. Isaïe fournissait aux Israélites des raisons d’être optimistes, disant qu’ils pouvaient être transformés et être trouvés purs devant Jéhovah, comme un vêtement écarlate qui deviendrait aussi blanc que la laine ou que la neige qui couvrait le sommet de l’Hermon (Isaïe 1:18). Même si dans leur majorité les Juifs n’ont pas répondu à cet appel, et que leur nation a été livrée à l’épée et à la captivité, un reste fidèle a pu revenir – TG1987 15/10 p10-15

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

1:11-13 - Au temps d’Isaïe, les actes d’adoration étaient “ un fardeau ” aux yeux de Jéhovah. Mais en quel sens Jéhovah se sentait-il “ fatigué ” ? Car il possède une ‘ abondance d’énergie vive [...]. Il ne s’épuise ni ne se lasse ’. Jéhovah utilise une figure de rhétorique évocatrice afin que nous saisissions ses sentiments. Avez-vous déjà porté une charge lourde si longtemps que vous étiez épuisé et que vous n’aviez qu’une envie, la jeter ? Voilà ce que Jéhovah éprouve vis-à-vis des actes d’adoration hypocrites de ses serviteurs. . Les cérémonies religieuses hypocrites et les prières formalistes fatiguent Jéhovah. Nos actes et nos prières doivent être motivés par de bons mobiles et venir du cœur. - ip-1 p23-24

Les reproches que Jéhovah a adressés à Israël s’appliquent aujourd’hui avec la même force à la Chrétienté. Dieu n’approuvait pas les actes d’adoration accomplis par des hypocrites. Il n’avait que faire de leurs rituels et de leurs prières. Il a dit à Israël : Vos époques de fêtes, mon âme les hait vraiment. Pour moi elles sont devenues un fardeau ; oui, je me suis fatigué de les supporter. Quand vous étendez vos paumes, je cache mes yeux loin de vous. Quand bien même vous multipliez les prières, je n’écoute pas. ” — Isaïe 1:14, 15.
Jéhovah est-il attiré par les fêtes que les Églises présentent comme chrétiennes mais qui, à l’origine, honoraient de faux dieux ? Écoute-t-il les prières des ecclésiastiques qui corrompent les enseignements du Christ ? Approuve-t-il une religion qui rejette sa loi ? Vous pouvez être sûr que les rituels des Églises lui inspirent les mêmes sentiments que les sacrifices offerts par les Israélites, sacrifices au sujet desquels il avait dit : “ Que m’importe ? ”Ce qui lui importe, en revanche, c’est le culte fondé sur la vérité que lui rendent des adorateurs sincères. Il se réjouit qu’on lui exprime de la reconnaissance pour tous ses dons

Jéhovah, le Dieu compatissant, adopte un ton plus chaleureux, plus suppliant. “ Lavez-vous, purifiez-vous ; ôtez de devant mes yeux la méchanceté de vos manières d’agir ; cessez de faire le mal. Apprenez à faire le bien ; recherchez le droit, redressez l’oppresseur ; rendez jugement pour l’orphelin de père, plaidez la cause de la veuve.
” (Isaïe 1:16, 17). On trouve ici l’énumération de neuf impératifs, neuf commandements. Les quatre premiers sont négatifs, en ce sens qu’ils impliquent l’élimination du péché ; les cinq derniers correspondent à des actions positives, qui amènent à recevoir la bénédiction de Jéhovah.
Jéhovah veut que la purification soit profonde, qu’elle pénètre jusqu’au cœur de ses adorateurs. Il tient par-dessus tout à la pureté morale et spirituelle - ip-1 26-28

Avez-vous déjà essayé, sans y parvenir, d’ôter une tache sur un vêtement clair ? Notez ce que Jéhovah dit de sa capacité de pardonner : “ Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige ; s’ils sont rouges comme de l’étoffe cramoisie, ils deviendront comme de la laine. ” (Isaïe 1:18). L’“ écarlate ” correspond à un rouge éclatant. Le ‘ cramoisi ’ était l’une des couleurs les plus intenses des textiles teints d’autrefois (Nahoum 2:3). Il nous est impossible, par nos seuls efforts, d’enlever la tache du péché. Mais Jéhovah peut rendre blancs comme la neige ou comme de la laine non teinte des péchés qui seraient comme l’écarlate ou le cramoisi. Quand il pardonne nos péchés, nous n’avons pas à craindre d’en porter la tache pour le restant de nos jours - cl 263-264

Jéhovah rappelle à ses serviteurs qu’ils ont un choix à faire. “ Si vous témoignez de la bonne volonté et si vous écoutez, vous mangerez le bon du pays. Mais si vous refusez et si vraiment vous êtes rebelles, par l’épée vous serez dévorés ; car la bouche même de Jéhovah l’a dit. ” (Isaïe 1:19, 20). Jéhovah souligne ici l’importance de l’état d’esprit, et il emploie une autre figure de rhétorique pour que son message soit bien clair. Le choix qui se présente à Juda est le suivant : manger ou être mangé. Si les Juifs se montrent disposés à écouter Jéhovah et à lui obéir, ils mangeront le bon produit du pays. En revanche, s’ils persistent dans leur rébellion, ils seront mangés, par l’épée de leurs ennemis. Il semble presque inimaginable qu’un peuple préfère l’épée de ses ennemis à la miséricorde et à la générosité d’un Dieu qui pardonne. C’est pourtant le choix de Jérusalem, comme l’indiquent les versets suivants d’Isaïe. ip-1 29

Les Israélites connaissaient, grâce au récit qui avait été consigné, les manières d’agir de Dieu avec leur nation. Mais bien souvent ils oubliaient d’y réfléchir quand une difficulté survenait dans leur vie. Lorsqu’ils avaient une décision à prendre, ils pensaient d’abord à leur plaisir au lieu de se demander : “ Où est Jéhovah ? ” — Isaïe 5:11, 12 « Malheur à ceux qui se lèvent de bon matin pour chercher des boissons enivrantes, qui s’attardent au crépuscule du soir, si bien que le vin les enflamme ! Et immanquablement il y a la harpe et l’instrument à cordes, le tambourin et la flûte ainsi que le vin à leurs festins ; mais l’action de Jéhovah, ils ne la regardent pas, et ils n’ont pas vu l’œuvre de ses mains » Pour cela, nous resterons proches de l’organisation de Jéhovah, nous nous montrerons réceptifs à ses instructions, et nous prendrons pleinement part à l’œuvre qu’elle effectue sous la direction de Jésus Christ – TG2003 1/5 p8-13

Dans le culte de Jéhovah, c’est une conduite pure, et non un rituel quelconque, qui permet d’obtenir sa bénédiction. Dieu dit: “De quel profit est pour moi la multitude de vos sacrifices? (...) L’encens — c’est pour moi quelque chose de détestable. La nouvelle lune et le sabbat, la convocation d’un rassemblement — je ne puis supporter le recours au pouvoir magique avec l’assemblée solennelle. (...) Quand bien même vous faites beaucoup de prières, je n’écoute pas; (...) cessez de faire le mal. Apprenez à faire le bien.” — Ésaïe 1:11-17. Brochure (wj) Pourquoi adorer Dieu chap9 p21 §9

Il est dégradant pour un humain, fait à l’image de Dieu, de vénérer un objet inanimé. Concernant ceux qui pratiquaient un tel culte, le prophète Isaïe a écrit : “ I[b]ls se prosternent devant l’œuvre des mains de l’homme, devant ce que ses doigts ont fait. Et l’homme tiré du sol se courbe, et l’homme est abaissé, et tu [Jéhovah Dieu] ne saurais leur pardonner. ”Isaïe 2:8, 9[/b].- RV2008 8 p21

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?


Quand vous étendez vos paumes, je cache mes yeux loin de vous. Quand bien même vous multipliez les prières, je n’écoute pas ; vos mains se sont remplies de meurtres. ” (Isaïe 1:15). Étendre les paumes, tendre les mains les paumes en l’air, est un geste de supplication. Pour Jéhovah, cette posture a perdu tout sens, car son peuple a les mains pleines de meurtres. La violence a envahi le pays. Partout on opprime les faibles. Il est indécent que des gens égoïstes, qui maltraitent les autres, prient Jéhovah et lui demandent de les bénir. Il n’est pas étonnant que Jéhovah dise : “ Je n’écoute pas. ”De nos jours, la chrétienté n’a pas mieux gagné la faveur de Dieu par la répétition continuelle de vaines prières et par ses autres “ œuvres ”- ip-1 24-25

Jéhovah ne tolérera pas indéfiniment de les abus de pouvoir des dirigeants du monde actuel. Isaïe dit : “ C’est pourquoi voici ce que déclare le vrai Seigneur, Jéhovah des armées, le Puissant d’Israël : ‘ Ah ah ! je me débarrasserai de mes adversaires, et je veux me venger sur mes ennemis. ’ ” (Isaïe 1:24). Dans ce verset, trois titres sont donnés à Jéhovah ; ils mettent en relief la légitimité de sa domination et l’étendue de son pouvoir. L’exclamation “ Ah ah ! ” indique probablement que la pitié de Jéhovah est maintenant mêlée à de la détermination à écouter sa colère. Il a certainement de bonnes raisons de le faire. Ces dirigeants méritent pleinement la vengeance divine. Jéhovah se ‘ débarrassera ’ d’eux. - ip-1 32

L’écroulement des révoltés et celui des pécheurs auront lieu en même temps, et ceux qui quittent Jéhovah disparaîtront. Car ils auront honte des arbres puissants que vous avez désirés, et vous serez confus à cause des jardins que vous avez choisis. ” (Isaïe 1:28, 29). Inévitablement, ceux qui se révoltent contre Jéhovah et qui pèchent contre lui en ne tenant aucun compte de ses messages d’avertissement jusqu’au moment où il est trop tard, ceux-là ‘ s’écroulent ’ et ‘ disparaissent ’ à ses yeux – ip-1 34-35

Une prophétie qui s’est réalisée : Jéhovah a rétabli le culte pur et a uni ceux qui désiraient l’adorer. Cette action avait été annoncée par le prophète Isaïe : “ Il arrivera sans faute, dans la période finale des jours, que la montagne de la maison de Jéhovah s’établira solidement au-dessus du sommet des montagnes, oui elle s’élèvera au-dessus des collines ; et vers elle devront affluer toutes les nations. ” — Isaïe 2:2. Ces paroles d’Isaïe se sont bel et bien réalisées. En 1919, le reste oint s’est lancé dans une œuvre intense de témoignage, à l’échelle mondiale, qui a eu pour effet d’élever le culte du vrai Dieu. Aujourd’hui, nous sommes plus de 8 200 000. En délivrant son peuple de Babylone la Grande, Jéhovah a permis l’accroissement extraordinaire que l’on constate dans le monde entier – TG2007 1/11 p24-25

Isaïe nous en apprend davantage sur ceux qui embrassent le culte pur aujourd’hui. Il déclare : “ Oui, des peuples nombreux iront et diront : ‘ Venez et montons à la montagne de Jéhovah, à la maison du Dieu de Jacob ; et il nous instruira de ses voies, et nous voulons marcher dans ses sentiers. ’ Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de Jéhovah. ” — Isaïe 2:3.
Jéhovah ne laisse pas ses serviteurs errer comme des brebis perdues. Au moyen de la Bible et de publications bibliques, il leur transmet sa “ loi ” et sa “ parole ” afin qu’ils apprennent ses voies. Cette connaissance leur permet de “ marcher dans ses sentiers ”. Le cœur rempli de gratitude et conformément à la direction divine, ils se parlent les uns aux autres des voies de Jéhovah - ip-1 44-45

Il y a longtemps, la Bible a prophétisé au sujet de Dieu : “ Oui, il rendra jugement au milieu des nations et remettra les choses en ordre. ” Et au sujet des peuples : “ Ils devront forger leurs épées en socs et leurs lances en cisailles. Une nation ne lèvera pas l’épée contre une nation, et ils n’apprendront plus la guerre. ” (Isaïe 2:4). Cette prophétie est actuellement en cours d’accomplissement. La vraie religion, telle que les Témoins de Jéhovah la pratiquent, est d’ores et déjà une force pour la paix RV2001 janvier p7-9

Oui, il rendra jugement au milieu des nations et remettra les choses en ordre concernant des peuples nombreux. Et ils devront forger leurs épées en socs et leurs lances en cisailles. Une nation ne lèvera pas l’épée contre une nation, et ils n’apprendront plus la guerre. ” — Isaïe 2:4. Ce ne serait pas une mince affaire d’atteindre ce but. L’ensemble des nations n’atteindront jamais ce but louable. Il est tout bonnement hors de leur portée. Les paroles d’Isaïe sont réalisées par des membres de nombreuses nations qui sont unis dans le culte pur. Jéhovah a ‘ remis les choses en ordre ’ parmi eux. Il a appris à ses serviteurs à vivre en paix. Au sein d’un monde divisé et ravagé par les luttes, ils ont réussi, figurément, à forger “ leurs épées en socs et leurs lances en cisailles ”. En quel sens ? Ils ne prennent pas parti dans les guerres des nations - ip-1 p45-48

Isaïe signale la prospérité économique et la puissance militaire de Juda sous le roi Ouzziya ; il déclare : “ Leur pays est rempli d’argent et d’or, et il n’y a pas de limite à leurs trésors. Leur pays est rempli de chevaux, et il n’y a pas de limite à leurs chars. ” (Isaïe 2:7). Les Juifs remercient-ils Jéhovah de cette richesse et de cette puissance militaire ? Tant s’en faut ! Au contraire, ils mettent leur confiance dans cette richesse et se détournent de sa Source, Jéhovah Dieu. Avec quelles conséquences ? “ Leur pays est rempli de dieux sans valeur. Ils se prosternent devant l’œuvre des mains de l’homme, devant ce que ses doigts ont fait. Et l’homme tiré du sol se courbe, et l’homme est abaissé, et tu ne saurais leur pardonner. ” (Isaïe 2:8, 9). Ils se détournent du Dieu vivant pour se prosterner devant des idoles inertes. On peut se prosterner en signe d’humilité. Mais il est futile de le faire devant des objets inertes ; cela ‘ abaisse ’ l’adorateur, cela l’avilit. Comment Jéhovah peut-il pardonner un tel péché ? C’est ce qui se produit pour les membres de la Chrétienté - ip-1 p50

Les adhérents de la fausse religion considèrent leurs églises, leurs cathédrales, et même leur clergé, comme étant “élevés”, leur attribuant des titres pompeux et des honneurs. Mais notez ce qu’a prédit Ésaïe: “Les yeux hautains de l’homme tiré du sol se trouveront bel et bien abaissés, et la morgue des hommes devra se courber; et Jéhovah seul devra être mis en haut en ce jour-là.” Quand cela se réalisera-t-il? Durant la grande tribulation, qui approche rapidement, et où “les dieux sans valeur disparaîtront complètement”. En raison de l’imminence de cette période redoutable, tous les serviteurs de Dieu doivent se demander sérieusement quelle place le culte de Jéhovah occupe dans leur vie. — Ésaïe 2:10-22. TG1994 1/12 p11

La Bible dit et redit la nécessité de rester éveillé et de demeurer dans son bon sens. Les Évangiles rappellent par exemple : “ Veillez ”“ Montrez-vous prêts Beaucoup de prophètes hébreux ont annoncé le grand jour du jugement de Jéhovah (Isaïe 2:12, 17 Car c’est le jour qui appartient à Jéhovah des armées. Il est sur tout homme qui est orgueilleux et hautain, sur tout homme qui est élevé ou abaissé ; La fierté de l’homme tiré du sol devra se courber, et vraiment la morgue des hommes sera abaissée ; oui, Jéhovah seul sera élevé en ce jour-là. Lire et méditer la Parole de Dieu chaque jour est donc un excellent moyen de rester vigilant. – TG2003 15/12 p8-13

Aussi longtemps que nous avons le spiritisme en aversion, Satan ne réussira pas à nous piéger par ce moyen. Il comprend donc qu’il faudrait commencer par fausser notre raisonnement. Mais comment ? Satan cherche des moyens de plonger les chrétiens dans la perplexité en espérant que certains finiront par penser que “ le bien est mal et que le mal est bien ”. (Isaïe 5:20.) Pour atteindre cet objectif, il a souvent recours à une méthode qui a fait ses preuves : il soulève des questions pour faire naître des doutes ‘ Est-ce vrai que... ? - Livre Amour de Dieu chap. 16 p183-195

Le refus d’obéir à la Parole de Dieu est un trait caractéristique de l’esprit du monde. Ceux que cet esprit influence mettent de côté les parties de la Bible qui les dérangent et leur préfèrent des traditions et philosophies humaines (2 Tim. 4:3, 4). Certains rejettent même carrément la Parole de Dieu. Ils contestent son utilité et son authenticité, devenant sages à leurs propres yeux. Ils enseignent que “ le bien est mal et que le mal est bien ”. (Is. 5:20.) Cet esprit a-t-il déteint sur nous ? Nous reposons-nous sur la sagesse humaine, y compris sur nos propres raisonnements, pour résoudre nos problèmes ? Ou alors veillons-nous à suivre les conseils bibliques ? TG2011 15/3 p8-12

Dans des ténèbres épaisses, on ne peut absolument rien voir. On se perd facilement, on est facilement désorienté. Pareillement, ceux qui sont dans les ténèbres spirituelles ont une mauvaise perception des choses et sont facilement désorientés sur le plan spirituel. Ils perdent souvent la faculté de distinguer la vérité du mensonge, le bien du mal. Le prophète Isaïe a déclaré à leur propos : “ Malheur à ceux qui disent que le bien est mal et que le mal est bien, à ceux qui mettent les ténèbres pour la lumière et la lumière pour les ténèbres, à ceux qui mettent l’amer pour le doux et le doux pour l’amer ! ” (Isaïe 5:20). Ceux qui résident dans les ténèbres spirituelles sont influencés par le dieu des ténèbres, Satan le Diable, et sont par conséquent éloignés de la source de la lumière et de la vie. TG2002 3/1 p9 §8

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum