JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ECCLESIASTE 7 à 12 - SEMAINE DU 21 NOVEMBRE 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ECCLESIASTE 7 à 12 - SEMAINE DU 21 NOVEMBRE 2016

Message  Michèle le Ven 18 Nov 2016 - 14:31


JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : Ecclésiaste 7 à 12


Ecclésiaste 10:1 : Quel est l’effet « d’un peu de sottise sur quelqu’un qui est précieux par la sagesse » ? (w06 1/11 16 § 4).

Nous devons veiller à ce que nous disons et à ce que nous faisons. Un seul faux pas — un accès de colère, un abus d’alcool ou un acte contraire à la chasteté — suffit à ruiner la belle réputation d’une personne respectée.

Juste “ un peu de sottise ” peut détruire une réputation chèrement gagnée. Et une mauvaise conduite, si vous êtes chrétien, vous rend indigne d’avoir des privilèges dans la congrégation. En effet, comment peut-on encourager les autres à suivre les principes bibliques quand tout le monde sait qu’on ne le fait pas soi-même ? RV2001 22/2 p26-27

Ecclésiaste 11:1 : Que signifie l’expression « lance ton pain sur la surface des eaux » ? (w06 1/11 16 § 6).

Il ne faut pas se retenir d’être généreux. La générosité appelle la générosité

Que signifie ‘envoyer son pain’? Le pain est le soutien de la vie. L’envoyer sur les “eaux” revient donc à se séparer d’une chose de valeur. Cependant, celui qui agit ainsi ‘le retrouvera’, car, de façon inattendue, l’homme généreux est toujours récompensé. — Luc 6:38 « “Appliquez-vous à donner, et l’on vous donnera. On versera dans votre giron une belle mesure pressée, secouée et débordante. Car de la mesure dont vous mesurez on mesurera pour vous en retour.”. – TG1987 15/9 p25

Les Écritures exhortent les chrétiens à ‘ s’élargir ’ dans leurs affections (2 Corinthiens 6:13). C’est faire preuve de sagesse que d’aller vers les autres. Ecclésiaste 11:1, 2 déclare : “ Lance ton pain sur la surface des eaux, car au cours de nombreux jours tu le retrouveras. Donne une part à sept, ou même à huit, car tu ne sais pas quel malheur arrivera sur la terre ». ” Quel rapport avec l’amitié ? Si vous cultivez de nombreuses amitiés, certains de vos amis vous viendront probablement en aide le jour où vous aurez des difficultés. – TG2000 1/12 p21

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Le roi Salomon fit cette remarque : “Vois l’œuvre du vrai Dieu, car qui peut redresser ce qu’il a rendu tortueux ?” (Eccl. 7:13). En d’autres termes, qui parmi les hommes pourrait corriger les défauts et les imperfections que Dieu lui-même laisse subsister ? Personne, car c’est à dessein que Dieu fait ou tolère toute chose.

Ecclésiaste 7:16 nous met en garde contre un danger : “ Ne deviens pas juste à l’excès et ne te montre pas sage outre mesure. Pourquoi amènerais-tu sur toi la désolation ? ” Au verset 20, le rédacteur biblique justifie sa recommandation : “ Car il n’y a pas d’homme juste sur la terre qui fasse toujours le bien et ne pèche pas. ” Celui qui est “ juste à l’excès ” fixe ses propres normes de justice selon lesquelles il juge aussi les autres. Mais il oublie qu’en agissant ainsi, il place ses normes au-dessus des normes divines et se révèle par là même injuste du point de vue de Dieu.
En nous montrant justes “ à l’excès ” ou, selon d’autres traductions, justesoutre mesure ” ou “ à l’extrême ”, nous risquerions d’en venir à critiquer la façon dont Jéhovah gère les situations. Soyons conscients que, si nous remettons en question l’équité ou le bien-fondé des décisions de Jéhovah, nous estimons que nos normes de justice sont supérieures aux siennes. C’est comme si nous faisions passer Jéhovah en jugement et que nous le condamnions sur la base de nos propres normes du bien et du mal. Or, c’est Jéhovah qui a le droit de déterminer ce qui est juste. Pas nous – TG2010 15/10 p9

Un chrétien qui a une conscience assez stricte ne devrait pas exiger que tous les membres de la congrégation chrétienne se conforment à son point de vue restrictif sur les divertissements. S’il réagissait de la sorte, il serait comme un automobiliste qui exigerait que tous les autres roulent à la même vitesse que lui. Une telle attitude serait déraisonnable. Par amour chrétien, celui qui a une conscience plus restrictive doit respecter ses frères et sœurs qui ont des goûts un peu différents des siens, mais qui demeurent dans les limites fixées par les principes chrétiens. De cette manière, il veille à ce que sa “ nature raisonnable soit connue de tous les hommes ”. Philippiens 4:5 ; Ecclésiaste 7:16. Livre Amour pour Dieu (lv) chap. 6 p73 §. 22

Ecclésiaste 8:8 « Il n’y a pas d’homme qui ait pouvoir sur l’esprit pour retenir l’esprit ; et il n’y a pas de pouvoir [qui puisse s’exercer] au jour de la mort ; pas plus qu’il n’y a de dispense dans la guerre. Et la méchanceté ne fera pas échapper ceux qui s’y livrent » Il est question de la mort. En effet, nul ne peut, pour retarder le jour de sa mort, empêcher la force de vie de quitter ses cellules. Dans la guerre que nous livrons à notre ennemi commun, la mort, il n’y a de dispense ou de remplaçant pour personne. Même les méchants qui trament des projets tortueux ne pourront échapper à la mort.
Leçon pour nous: Bien que beaucoup fassent des richesses le but de leur vie, seule la sagesse divine peut conduire à la vie éternelle. Les choses ne ‘tourneront bien’ pour nous que si nous continuons à craindre Dieu. TG1987 15/9 p25

« L’homme a dominé l’homme à son détriment. ” (Ecclésiaste 8:9). Ces paroles sont vraies : que la domination soit exercée par des individus ou par des classes. Quand un groupe s’élève au-dessus d’un autre, la détresse et la souffrance s’ensuivent inévitablement. L’homme a tenté de se gouverner lui-même au lieu de se laisser guider par Dieu que sont apparues les distinctions de classe. Mais, bientôt, le Royaume de Dieu reprendra la direction de la terre, et ces distinctions établies par l’homme disparaîtront, ainsi que tout ce qui cause des souffrances depuis des siècles - TG 2002 1/1 p4-5

Il n’y a rien de mieux pour les humains sous le soleil que de manger et de boire et de se réjouir, et que cela les accompagne dans leur dur travail durant les jours de leur vie que le vrai Dieu leur a donnés sous le soleil. ” (Ecclésiaste 8:15). Par ces paroles, non seulement Jéhovah Dieu veut la joie et le bonheur de ses créatures humaines, mais qu’il leur fournit les moyens d’y parvenir. Partout et de tout temps, on retrouve ce désir commun qu’ont les humains de s’amuser, de se distraire. TG1996 1/10 p14

Ecclésiaste 9:1 « Car j’ai pris tout ceci à cœur, oui pour scruter tout ceci : que les justes et les sages et leurs œuvres sont dans la main du [vrai] Dieu. Les humains ne se rendent compte ni de l’amour ni de la haine qui furent tous avant eux »
En quel sens les œuvres du juste sont-elles dans la main de Dieu ? Bien que le malheur frappe le sage et le juste, cela ne se produit qu’avec la permission divine et Dieu ne les abandonnera jamais. Aidés par la “main” de Dieu, c’est-à-dire par sa force en action, les justes sont soit délivrés de l’épreuve, soit affermis pour l’endurer. Quand un serviteur de Dieu rencontre des difficultés, cette assurance peut le réconforter – TG1987 15/9 p25

L’encouragement à avoir beaucoup de travail dans l’œuvre du Seigneur doit être considéré à la lumière de l’avertissement consigné en Ecclésiaste 9:4. Nous y lisons: “Un chien vivant vaut mieux qu’un lion mort.” En effet, un chien vivant, même s’il est méprisé par certains, vaut mieux qu’un lion mort, bien que le lion soit, aux yeux de beaucoup, un animal noble. En étant équilibrés, en prenant soin de notre santé, nous restons en vie et continuons d’accomplir un certain travail. Les morts, quant à eux, n’ont part à aucune activité. Le discernement nous aidera à trouver le bon équilibre qui nous permet de nous acquitter des activités prioritaires sans pour autant perdre notre joie. TG1991 15/5 p30-31

Salomon a écrit : “ Va, mange ta nourriture avec joie et bois ton vin d’un cœur bon, car déjà le vrai Dieu a pris plaisir à tes œuvres. ” (Ecclésiaste 9:7-9). L’homme ou la femme qui a une vie réellement riche et comblée se dépense dans des œuvres auxquelles Jéhovah prend plaisir, ce qui demande de tenir compte de Lui constamment. Voilà une vision de la vie bien différente de celle de la majorité des gens, qui repose sur des raisonnements humains. TG1997 15/2 p17

10:2 — Que veut dire avoir son cœur “ à sa droite ” ou “ à sa gauche ” ? Étant donné que la droite indique souvent une position de faveur, avoir son cœur à sa droite signifie être incité par son cœur à faire le bien. À l’inverse, si notre cœur nous pousse à faire le mal, il est pour ainsi dire à notre gauche. – TG2006 1/11 p15-16

La “droite” désigne souvent une position de faveur (Matthieu 25:33). Par conséquent, le fait que le cœur d’une personne sage soit “à sa droite” indique que son cœur la pousse à adopter une bonne conduite qui lui réussit. Par contre, les bons mobiles faisant défaut à l’homme stupide, il agit d’une manière sotte et peu satisfaisante. Son cœur est “à sa gauche”, c’est-à-dire qu’il le pousse à suivre une voie mauvaise.
Leçon pour nous: Puisqu’une mort brutale peut emporter n’importe lequel d’entre nous (9:12), employons-nous à servir Jéhovah, pour le cas où notre décès vienne mettre fin à toutes nos activités (9:10). Il nous faut aussi acquérir de l’habileté dans notre service, car l’incompétence, même dans des choses aussi simples que de creuser un trou ou de fendre du bois, peut nous nuire, à nous et à autrui – TG1987 15/9 p25

Si nous apprécions le privilège d’être des collaborateurs de Dieu, nous ne lésinerons pas sur notre participation au service. “Au matin sème ta semence et jusqu’au soir ne laisse pas reposer ta main; car tu ne sais pas où cela aura du succès, soit ici, soit là, ou si tous les deux seront également bons.” (Ecclésiaste 11:6). Le résultat final est entre les mains de Jéhovah, mais nous récolterons seulement si, dans un premier temps, nous semons avec soin – TG1993 1/3 p22-23

11:7, 8 — Que signifie cette déclaration : “ La lumière est douce, et il est bon pour les yeux de voir le soleil. ” La lumière et le soleil contribuent au bonheur de vivre. Salomon déclare ici qu’il est bon d’être en vie et que nous devrions nous ‘ réjouir ’ avant que les jours de ténèbres, la vieillesse, nous privent de notre vigueur de servir davantage Jéhovah – TG2006 1/11 p15

Avant que s’obscurcissent le soleil et la lumière, et la lune et les étoiles, et que les nuages soient revenus, puis la pluie torrentielle ”. (Ecclésiaste 12:2.) Que signifient ces paroles ? Salomon compare l’époque de la jeunesse à l’été en Palestine, où le soleil, la lune et les étoiles brillent dans un ciel sans nuages et donnent aux choses un éclat très lumineux. La vieillesse, par contre, comme l’hiver froid et humide marqué par la succession des pluies torrentielles, n’est qu’une suite de difficultés. Quel dommage ce serait de connaître le Créateur, mais de ne pas le servir à l’été de notre vie ! Quand l’existence entre dans sa phase hivernale, la vieillesse, les choses s’obscurcissent, surtout pour ceux qui, occupés à poursuivre des buts futiles, ont laissé passer dans leur jeunesse les possibilités qui s’offraient à eux de servir Jéhovah – TG1999 15/11 p15

Tous les humains imparfaits se dirigent vers la même destination. Concluant une description des douleurs qui viennent avec le grand âge, Ecclésiaste 12:5 dit : “ L’homme s’en va vers sa maison de longue durée, et ceux qui font la lamentation ont tourné dans la rue. ” Qu’est-ce que cette “ maison de longue durée ” ? C’est la tombe, où nous conduisent naturellement le péché et l’imperfection. Mais Jéhovah veut pour nous plus que ce bout de chemin, court et agité, qui sépare le berceau de la tombe. Or, ce n’est qu’en marchant avec lui que nous pouvons espérer cheminer aussi longtemps qu’il l’avait prévu au départ : éternellement. N’est-ce pas ce que vous voulez aussi ? Voilà pourquoi il vous faut marcher avec votre Père. TG2005 1/11 22-23

Les dispositions que Jéhovah prend par l’intermédiaire de son organisation nous permettent et de recevoir et d’offrir les meilleurs conseils qui soient. On lit en Ecclésiaste 12:11 : “ Les paroles des sages sont comme des aiguillons, et comme des clous plantés, ceux qui composent des recueils de sentences ; ils ont été donnés de la part d’un seul berger » ” Comme des “ aiguillons ” — des bâtons pointus dont on se sert pour guider les animaux de trait —, des conseils avisés donnés avec amour guident les humbles dans la bonne direction. Des “ clous plantés ” garantissent la stabilité d’une structure. De même, de bons conseils peuvent avoir un effet stabilisateur sur celui qui les reçoit. Les sages prennent plaisir à se plonger dans les “ recueils de sentences ” qui reflètent la sagesse du “ seul berger ”, Jéhovah. TG2012 15/3 p9

Contrairement à “ beaucoup de livres ” imprégnés de la sagesse humaine, “ les paroles des sages sont comme des aiguillons, et comme des clous plantés, ceux qui composent des recueils de sentences ; ils ont été donnés de la part d’un seul berger ”. (Ecclésiaste 12:10-12.) Les paroles pleines de sagesse données par le “ berger ”, Jéhovah, ont un effet stabilisateur dans notre vie. – TG2006 1/11 p16

Salomon était des mieux placés pour s’exprimer sur le thème du bonheur et du sens de la vie. Un jour, sous l’inspiration de Dieu, il a ainsi formulé la synthèse de toutes ses recherches : “ La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le vrai Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute l’obligation de l’homme. ” (Ecclésiaste 12:13). Salomon évoque ici la plus gratifiante et la plus noble des entreprises humaines : Crains le vrai Dieu, Garde ses commandements, “ C’est là toute l’obligation de l’homme. Quel est le but de la vie ? En clair : faire la volonté de Dieu. Rien ne peut donner plus de sens à la vie TG2011 1/11 p21

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?

Ecclésiaste 7:8 déclare: “Mieux vaut la fin d’une chose, par la suite, que son commencement.” Par conséquent, s’il est indispensable de nous engager dans la voie que nous avons choisie, c’est l’issue finale qui importe vraiment. Voilà pourquoi la Parole de Dieu insiste tant sur l’importance de rester fidèle jusqu’à la fin (Matthieu 24:13). L’un des objectifs fondamentaux de notre foi est de nous assurer le salut, autrement dit, la vie éternelle – Livre Meilleur mode de vie (bw) chap 2 p16 §3

Face à des moqueurs - Considérons le passage d’Ecclésiaste 7:21, 22 : “ À toutes les paroles que les gens peuvent dire, ne donne pas ton cœur, de peur que tu n’entendes ton serviteur appeler le mal sur toi. Car ton cœur sait parfaitement que bien des fois aussi tu as toi-même appelé le mal sur les autres ». ” Il est vrai que l’on n’aime pas que les gens disent du mal de nous, mais la Bible montre que cela fait partie de la vie. Ne vous est-il jamais arrivé de critiquer les autres alors qu’il aurait mieux valu vous taire ? Pourquoi donc monteriez-vous sur vos grands chevaux quand quelqu’un laisse échapper une parole malheureuse sur vous ? Souvent, le meilleur moyen de répondre aux moqueries est de les ignorer. - RV01 22/10 p14

Pourquoi Dieu a-t-il permis les souffrances jusqu’à présent ? Pour un temps limité, Jéhovah a permis la rébellion contre sa souveraineté. Pourquoi ? Pour prouver qu’aucune tentative de gouverner sans lui n’est bénéfique aux humains (Ecclésiaste 7:29 «Vois ! J’ai seulement trouvé ceci : que le [vrai] Dieu a fait les humains droits, mais eux ont cherché beaucoup de plans » ; 8:9 « Tout cela, je l’ai vu, et il y a eu application de mon cœur à toute œuvre qui s’est faite sous le soleil, [durant] le temps où l’homme a dominé l’homme à son détriment »). Après 6 000 ans d’Histoire, la preuve est faite : les dirigeants humains n’ont pas réussi à éliminer la guerre, le crime, l’injustice et la maladie. - fg leçon 8 quest. 1-quest. 5 - Bonnes nouvelles (fg)

Ceux qui ne croient pas à la résurrection des morts pensent que la mort met fin à tout pour tous. Ils ne cherchent qu’à satisfaire leurs inclinations charnelles et ne se préoccupent pas de la volonté de Dieu, démontrant que leur point de vue est déséquilibré. Salomon remarqua aussi leur attitude, et il dit : “ Parce qu’il y a une même fin pour tous, le cœur des fils des hommes est aussi plein de mal ; et il y a de la folie dans leur cœur pendant leur vie ; après quoi — chez les morts ! ” — Ec 9:3. it-1 910

Quelle est la condition des morts ? Nous ne sommes pas des esprits vivant dans un corps de chair. Nous sommes des créatures physiques, donc à notre mort aucune partie de nous ne survit. Quand nous mourons, notre cerveau meurt aussi, et nos pensées et nos sentiments périssent. Ainsi, puisque les morts sont inconscients, Lazare n’a rien pu dire de son expérience de la mort. — Ecclésiaste 9:5,6 - fg leçon 6 quest. 1-quest. 5 - Bonnes nouvelles (fg)

Ecclésiaste 9 :11 « “ Je suis retourné pour voir sous le soleil que la course n’est pas aux hommes rapides, ni la bataille aux hommes forts, et non plus la nourriture aux sages, et non plus la richesse aux intelligents, ni même la faveur à ceux qui ont de la connaissance. ” Comment a-t-il justifié ce constat ? Temps et événement imprévu leur arrivent à tous. ”Salomon ne prétendait pas que tout ce qui survient dans la vie est déterminé par le destin ; il soulignait plutôt que les humains sont incapables de prédire avec certitude l’issue de la moindre action, “ car temps et événement imprévu [...] arrivent à tous ”. Souvent, il advient quelque chose à une personne juste parce qu’elle se trouve au bon endroit et au bon moment, ou inversement, au mauvais endroit et au mauvais moment – TG2009 1/3 p4-5

Les catastrophes sont-elles voulues par Dieu ? En désobéissant à Dieu, le premier homme et la première femme ont repoussé sa direction et sa protection. Ils ne voulaient plus qu’il domine sur eux et sur leur demeure, la planète Terre. Puisqu’ils ont rejeté son autorité, Dieu a cessé de les protéger des catastrophes. Qu’est-ce que tout cela signifie pour nous? Que “temps et événements imprévus” nous arrivent à tous et que nous ne pouvons pas prévoir les malheurs qui risquent de s’abattre sur nous. Tout comme des poissons pris au filet et des oiseaux pris au piège, “ainsi les fils des hommes sont attrapés en un temps funeste”, par exemple “quand [la mort] tombe sur eux tout à coup. — Ecclésiaste 9:11, 12. Par conséquent, elles ne sont absolument pas causées par Dieu. RV1986 8/8 p7

Une étude spirituellement enrichissante passe également par de bonnes méthodes. Salomon a écrit : “ Si un outil de fer s’est émoussé et que quelqu’un n’en ait pas aiguisé le tranchant, alors il concentrera ses énergies vitales. ” (Ecclésiaste 10:10). Un ouvrier qui utilise un outil tranchant mal affûté ou qui ne sait pas s’en servir gaspille ses forces pour un résultat médiocre. De même, le temps consacré à l’étude produit des résultats très variables en fonction des méthodes utilisées – TG2000 1/10 p16

L’indolence est néfaste à bien des égards.Parce qu’on baisse les mains, la maison fait eau ”, a dit Salomon (Ecclésiaste 10:18). Tôt ou tard, un toit mal entretenu laisse goutter l’eau. Si nous baissons les bras, spirituellement parlant, et si nous n’entretenons pas notre foi, le doute peut s’immiscer en nous. En revanche, si nous faisons de la Parole de Dieu l’objet régulier de notre méditation et de notre étude, nous nourrirons notre foi, nous la protégerons – TG1996 1/5 p22

L’argent fait-il le bonheur ? Le roi Salomon connaissait la valeur de l’argent. “ Le pain est pour le rire des travailleurs, a-t-il écrit, et le vin réjouit la vie ; mais l’argent répond à tout. ” (Ecclésiaste 10:19). Un repas partagé entre amis est en effet source de plaisir, mais il faut de l’argent pour acheter du pain et du vin. Or, comme c’est l’argent qui permet d’acheter des biens matériels, il “ répond à tout ”.
Salomon possédait une immense fortune, pourtant il savait que la richesse avait ses limites. Il a reconnu qu’un mode de vie matérialiste n’est pas le chemin du bonheur – TG1998 15/5 p4

Ne pas remettre au lendemain les bonnes décisions : « Qui observe le vent ne sèmera pas ; et qui regarde les nuages ne moissonnera pas » (Ecclésiaste 11:4). L’idée ? En remettant toujours au lendemain, on perd en temps et en productivité. Un cultivateur qui attend les conditions idéales risque de ne jamais semer ni moissonner. Pareillement, nous pourrions être indécis à cause des incertitudes de la vie. Ou nous pourrions penser qu’il faut attendre d’avoir tous les éléments en main pour prendre une décision. C’est sûr, il est nécessaire de se renseigner et de bien réfléchir avant toute décision importante : Mais dans les faits, quand on prend une décision, il y a souvent une part d’incertitude – RV2/14 p7

A faire beaucoup de livres il n’y a pas de fin, et se consacrer beaucoup à eux est une fatigue pour la chair. ” (Ecclésiaste 12:12). En écrivant ces mots il y a quelque 3 000 ans, Salomon, sage roi d’Israël, ne décourageait pas la lecture. Il sous-entendait plutôt qu’il fallait être sélectif. Comme cet avertissement est opportun à notre époque où l’on imprime chaque année des milliards de pages dans le monde ! Les nombreux livres dont Salomon parlait n’étaient manifestement ni édifiants ni réconfortants. Voilà pourquoi il a souligné que se consacrer à eux est “ une fatigue pour la chair ” et ne procure aucun bienfait durable. Salomon voulait-il dire par là qu’aucun livre n’apporte de direction judicieuse et fiable ? Non. D’après Salomon, les plus éminentes paroles des sages sont celles qui émanent du seul Berger, Jéhovah (Psaume 23:1). Par conséquent, le mieux est de se reporter au livre inspiré par Dieu, la Bible. La lecture régulière de ces paroles inspirées peut aider à devenir “ pleinement qualifié, parfaitement équipé pour toute œuvre bonne - TG2004 1/12 p32

12:12 « Quant à ce qui est en plus de ceux-ci, mon fils, tiens compte de l’avertissement : à faire beaucoup de livres il n’y a pas de fin, et se consacrer beaucoup [à eux] est une fatigue pour la chair »
— Pourquoi Salomon a-t-il une conception aussi négative des livres ? Comparés à la Parole de Jéhovah, les écrits édités ‘sans fin’ dans le monde ne contiennent que des raisonnements humains. Ceux-ci, pour la plupart, reflètent l’esprit de Satan. Par conséquent, “fréquenter beaucoup” ces ouvrages profanes apporte peu de bienfaits durables.
Leçon pour nous: À l’exemple de Salomon, méditons sur ce que la Parole de Dieu dit au sujet de la vie. Nous serons ainsi plus résolus à craindre Dieu et à lui obéir. L’assurance que Jéhovah se soucie de chacun de nous individuellement, nous rapproche davantage encore de lui. – TG1987 15/9 p25

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 353
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum