anipassion.com

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ECCLESIASTE 1 à 6 - SEMAINE DU 14 NOVEMBRE 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : ECCLESIASTE 1 à 6 - SEMAINE DU 14 NOVEMBRE 2016

Message  Michèle le Jeu 10 Nov 2016 - 15:07


JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : Ecclésiaste 1 à 6


Ecclésiaste 2:10, 11 : Qu’a constaté Salomon à propos des richesses ? (w08 15/4 22 § 9-10).

« Et tout ce que mes yeux ont demandé, je ne les en ai pas privés. Je n’ai refusé aucune joie à mon cœur, car mon cœur était joyeux à cause de tout mon dur travail, et cela devint ma part dans tout mon dur travail. Et moi, je me suis tourné vers toutes mes œuvres qu’avaient faites mes mains et vers le dur travail auquel j’avais travaillé dur pour l’exécuter, et, voyez, tout était vanité et poursuite de vent, et il n’y avait rien d’avantageux sous le soleil. »

L’acquisition de biens nous procurera-t-elle satisfaction ?

9 Lorsqu’il a rédigé l’Ecclésiaste, Salomon était l’un des hommes les plus riches du monde (2 Chron. 9:22). Il avait les moyens de s’offrir tout ce qu’il voulait. “ Tout ce que mes yeux ont demandé, je ne les en ai pas privés ”, écrit-il (Eccl. 2:10). Cependant, il a constaté que les biens en eux-mêmes ne procurent pas la satisfaction véritable, d’où cette conclusion : “ Celui qui aime l’argent ne se rassasiera pas d’argent, ni celui qui aime la fortune, du revenu. ” — Eccl. 5:10.

10 Bien que la satisfaction qu’elle procure soit éphémère, la richesse reste très attirante. À l’occasion d’une enquête effectuée récemment aux États-Unis, 75 % des étudiants en première année d’université ont déclaré que leur objectif principal dans la vie était de “ gagner beaucoup d’argent ”. Même s’ils y parviennent, seront-ils vraiment heureux pour autant ? Pas nécessairement. Des chercheurs ont observé qu’un esprit matérialiste est, en réalité, un obstacle au bonheur et à la satisfaction. En son temps, Salomon avait déjà abouti à la même conclusion. “ J’ai aussi amassé pour moi de l’argent et de l’or, et des biens qui sont particuliers aux rois, dit-il. [...] Et, voyez, tout était vanité et poursuite de vent. ” (Eccl. 2:8, 11). En revanche, si nous employons notre vie à servir Jéhovah de tout notre cœur et que nous obtenions ainsi sa bénédiction, nous acquerrons de vraies richesses.

Ceux qui recherchent le bonheur dans la poursuite des plaisirs se tournent du mauvais côté. Salomon s’est bâti des maisons, il a planté des vignes et s’est fait des jardins, des parcs et des piscines d’eau. Le fait est que Salomon ne s’est pas retenu en matière de distractions. À quelle conclusion est-il parvenu après avoir abondamment goûté aux plaisirs de la vie ? Il a dit : “ Moi, je me suis tourné vers toutes mes œuvres qu’avaient faites mes mains et vers le dur travail auquel j’avais travaillé dur pour l’exécuter, et, voyez, tout était vanité et poursuite de vent, et il n’y avait rien d’avantageux sous le soleil. Ecclésiaste 2:11 TG1997 15/10 p3-4

De temps à autre, Salomon emploie conjointement le mot “ vanité ” et l’expression “ poursuite de vent ”. (Eccl. 2:11.) Inutile de le démontrer, tout espoir de saisir le vent est vain. Quiconque en fait l’essai finit toujours les mains vides. Il est tout aussi décevant de poursuivre des objectifs qui n’en valent pas la peine. Dans ce système de choses, la vie est trop courte pour qu’on la gaspille dans des activités qui nous laissent les mains vides. Se consacrer à la recherche du plaisir par le matérialisme revient à poursuivre le vent – TG2008 15/4 p21

Ecclésiaste 3:16, 17 : Comment devrions-nous considérer les injustices de ce monde ? (w06 1/11 14 § 8).
« Et j’ai vu encore sous le soleil le lieu du droit, et là il y avait la méchanceté ; le lieu de la justice, et là il y avait la méchanceté. Moi, j’ai dit dans mon cœur : “ Le [vrai] Dieu jugera le juste et le méchant, car il y a un temps pour toute affaire et concernant toute œuvre, là. ”

Il n’est pas réaliste de s’attendre à ce que la justice triomphe en toutes situations. Au lieu de nous tourmenter au sujet de ce qui se passe dans le monde, nous devrions compter sur Jéhovah pour qu’il redresse la situation.

L’homme ne peut changer le cours général de la vie humaine qui existe selon la permission ou le dessein de Dieu ; attendons que Dieu agisse en Juge au temps qu’il a fixé

Toute personne s’attend à ce qu’un tribunal rende la justice. Cependant, si le tribunal est corrompu et partial, il ne fera pas droit à celui qui le mérite. Mais comment toutes ces injustices seront-elles un jour réparées ? Salomon répond : “Le vrai Dieu jugera et le juste et le méchant, car il y a un temps pour toute chose et concernant toute œuvre là.” (Eccl. 3:17). Aussi, au lieu d’être troublé par ce qui se passe dans le monde, le sage comptera sur Dieu, sachant qu’il interviendra au temps fixé pour le bonheur éternel de ses fidèles serviteurs – TG1977 1/6

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Tout est vanité ! ” dit le rassembleur, qui pose cette question : “ Quel profit a un homme dans tout son dur travail auquel il travaille dur sous le soleil ? ” (Ecclésiaste 1:2, 3). Les expressions “ vanité ” et “ sous le soleil ” apparaissent régulièrement dans l’Ecclésiaste. Le terme hébreu rendu par “ vanité ” signifie littéralement “ souffle ” ou “ vapeur ” ; il évoque ce qui est superficiel, éphémère ou fragile. L’expression “ sous le soleil ” signifie “ sur cette terre ” ou “ dans ce monde ”. Par conséquent, tout — c’est-à-dire toute entreprise humaine qui ne tient pas compte de la volonté de Dieu — est vanité.

Garde tes pieds quand tu vas à la maison du vrai Dieu, dit Salomon ; et que l’on s’approche pour entendre. ” (Ecclésiaste 5:1). Pratiquer le culte de Jéhovah Dieu n’est pas vanité. À vrai dire, pour mener une vie qui a un sens, il est indispensable d’accorder de l’importance aux relations que nous entretenons avec Jéhovah. - w06 11/1 p. 13 § 3

Salomon savait l’importance de réfléchir aux merveilles de la création. Il a décrit le rôle que jouent les nuages de pluie dans l’irrigation de la planète : “ Tous les torrents d’hiver vont vers la mer, mais la mer n’est pas pleine. Vers le lieu où vont les torrents d’hiver, là ils retournent afin d’aller. ” (Ecclésiaste 1:7). C’est donc après que les pluies et les rivières ont irrigué la terre que les eaux, finissant leur course dans les océans, sont recyclées dans les nuages. Que serait devenue la terre sans ce processus de purification et de recyclage de l’eau ? Salomon a certainement dû éprouver une vive reconnaissance en arrêtant ses pensées sur ce phénomène – TG1998 15/2 p6 Cultivons la reconnaissance

2:26. « Car à l’homme qui est bon devant lui il a donné sagesse et connaissance et joie, mais au pécheur il a donné l’occupation de recueillir et d’amasser, uniquement pour donner à celui qui est bon devant le [vrai] Dieu. Cela aussi est vanité et poursuite de vent » .La sagesse divine, qui procure de la joie, est donnée à ‘ l’homme qui est bon devant Jéhovah ’. Il est impossible d’obtenir cette sagesse sans entretenir de bonnes relations avec Dieu. – TG2006 11/1 p. 14 § 15

Le roi Salomon a fait cette déclaration : “ Pour tout il y a un temps fixé, oui un temps pour toute affaire sous les cieux : [...] un temps pour aimer et un temps pour haïr. ” (Ecclésiaste 3:1, 8). Selon ce principe, bien que Dieu soit plein d’amour et de bonté, il peut parfois avoir de la haine - TG 2011 1/12 p23

3:11 « Toute chose, il l’a faite belle en son temps. Même les temps indéfinis, il les a mis dans leur cœur, pour que les humains ne découvrent jamais l’œuvre que le [vrai] Dieu a faite du début à la fin » — Quelles sont les choses que Dieu a faites ‘ belles en leur temps ’ ? Au nombre des choses que Jéhovah Dieu a faites ‘ belles ’, ou appropriées et bénéfiques, en leur temps figurent la création d’Adam et Ève, des alliances avec des serviteurs, la venue du Messie et l’intronisation de Jésus Christ en qualité de Roi du Royaume de Dieu. Mais il y a autre chose que Jéhovah fera “ belle ” dans un proche avenir : Le Monde Nouveau de justice que nous attendons deviendra une réalité en son temps - TG2006 1/11 p. 13 § 7-p. 14 § 1

La Bible révèle que dès la création d’Adam et Ève, nos premiers parents, le Créateur a profondément implanté dans la conscience humaine le désir de vivre éternellement. Nous lisons : “ Les temps indéfinis, [Dieu] les a mis dans leur cœur. ” — Ecclésiaste 3:11. Pour satisfaire ce désir de vivre éternellement, le premier couple devait accepter le droit de Dieu de déterminer ce qui est bien et ce qui est mal. S’ils l’avaient accepté, Jéhovah les aurait jugés dignes de vivre pour des “ temps indéfinis ” dans le lieu qu’il leur avait préparé, le jardin d’Éden – TG2006 1/10 p. 4-7

La vie éternelle elle-même ne suffira pas pour que nous puissions tout connaître de Jéhovah (Ecclésiaste 3:11 « Toute chose, il l’a faite belle en son temps. Même les temps indéfinis, il les a mis dans leur cœur, pour que les humains ne découvrent jamais l’œuvre que le [vrai] Dieu a faite du début à la fin ». Aussi, songez à ce qui nous attend. Après avoir vécu des centaines, des milliers, des millions et même des milliards d’années, nous connaîtrons Jéhovah Dieu beaucoup mieux qu’aujourd’hui. Pourtant, nous aurons toujours le sentiment d’avoir d’innombrables choses à apprendre. Nous serons avides d’en découvrir encore plus, convaincus, comme le psalmiste, que ‘ nous approcher de Dieu est bon pour nous ’. (Psaume 73:28.) La vie éternelle sera d’une richesse et d’une variété que nous ne pouvons imaginer, et c’est en nous approchant de Jéhovah que nous retirerons les plus grandes satisfactions – Livre (cl chap. 31 p318-319 p 22)

LES MANIÈRES D’AGIR DE DIEU : La Bible enseigne que l’homme « ne découvrira jamais l’œuvre que le vrai Dieu a faite du début à la fin » (Ecclésiaste 3:11). Ainsi, nous ne saurons jamais tout sur Dieu. Ses manières d’agir empreintes de sagesse sont « impénétrables » (Romains 11:33). Cependant, Dieu a le désir de révéler ses manières d’agir à ceux qui cherchent à lui plaire (Amos 3:7). Ce que cela vous apporte : Si vous lisez et étudiez la Bible, vous ne cesserez jamais d’apprendre de nouvelles choses sur Dieu et sur ses manières d’agir. Cela signifie que nous pourrons continuer de nous rapprocher de notre Père céleste pour l’éternité. - TG15 10/1 p. 13

Quand Jéhovah bénit-il nos efforts ? Plus on se dépense pour s’acquitter d’une tâche ou d’une mission, plus on en retire de satisfaction. C’est ainsi que Jéhovah nous a conçus. Le roi Salomon a écrit : “ Que tout homme mange, oui qu’il boive et qu’il voie le bien pour tout son dur travail. C’est le don de Dieu ” (Ecclésiaste 3:13 ; 5:18, 19). Cependant, pour que Dieu nous bénisse, nous devons nous assurer que nos efforts sont convenablement orientés. Par exemple, serait-il raisonnable de s’attendre à ce que Jéhovah bénisse un mode de vie où les questions spirituelles sont reléguées au second plan ? Un chrétien pourrait-il espérer être approuvé par Jéhovah s’il acceptait un emploi ou une promotion qui lui ferait manquer régulièrement les réunions ? TG2002 1/8 p29-31

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?


1:15 « Ce qui devient tortueux ne peut se redresser, et ce qui manque ne saurait être compté ». Au cours de l’Histoire les hommes ont expérimenté diverses formes de gouvernement, s’efforçant parfois avec les meilleures intentions de résoudre les problèmes et d’améliorer la vie des gens. Mais y a-t-il eu un seul de ces gouvernements qui soit parvenu à redresser toutes les choses ‘ tortueuses ’ de ce système imparfait ? Cela ne sert à rien de consacrer son temps et son énergie à tenter de mettre fin à l’oppression et à l’injustice que nous voyons aujourd’hui. Seul le Royaume de Dieu peut supprimer la méchanceté

Que se passe-t-il quand on meurt ? Tous vont vers un même lieu. Ils sont tous venus de la poussière, et ils retournent tous à la poussière » Ecc 3:19, 20. Les humains sont, comme les animaux, des créatures physiques. Nous ne sommes pas des esprits dans des enveloppes de chair. Il est impossible que notre faculté de penser survive à la destruction de notre corps. RV 10/07 29

Le fondement d’une amitié véritable : Les amitiés les plus solides sont fondées sur l’amour pour Jéhovah. Le roi Salomon a écrit : “ Si quelqu’un pouvait maîtriser un seul, deux ensemble sauraient lui résister. Et un cordon triple ne se rompt pas vite. ” (Eccl. 4:12). Lorsque Jéhovah est le troisième brin du cordon, une amitié a tout pour durer – TG2009 15/10 p18

Un cordon triple ne se rompt pas vite. ” (Ec 4:12). Si on décorde un cordon composé de trois brins, on peut rapidement rompre chaque brin séparément. Par contre, s’ils sont entrelacés, le “ cordon triple ” qu’ils forment ne se rompt pas facilement. Pareillement, les serviteurs de Dieu étant en quelque sorte entrelacés les uns avec les autres dans une unité de vue et d’objectif, ils ont une plus grande force spirituelle, comme celle qui est nécessaire pour supporter l’opposition it-1 p522

5:3-7. Celui qui pense constamment aux biens matériels peut en venir à vivre dans le rêve, à ne se préoccuper que de ses désirs égoïstes. Et même la nuit, il ne pourra s’empêcher d’y réfléchir, de rêver tout éveillé, ce qui le privera d’un sommeil paisible. L’abondance de paroles d’une personne peut la faire passer pour stupide aux yeux d’autrui et l’amener à faire un vœu irréfléchi à Dieu. Le fait de ‘ craindre le vrai Dieu ’ nous protège de ces deux dangers – TG2006 1/11 p14

Comment appliquer Ecclésiaste 4:9 à la prédication ? Coopération : “ Deux valent mieux qu’un ”, déclare Ecclésiaste 4:9. Jusqu’à présent, il n’y avait peut-être aucun risque à prêcher seul. Mais qu’en est-il maintenant ? En certains endroits, c’est toujours le cas. Par contre, ailleurs, il est désormais dangereux pour une sœur ou un jeune de prêcher seul de porte en porte, particulièrement après la tombée de la nuit. Les faits montrent que rien ne remplace la compagnie vigilante d’un autre proclamateur (Eccl. 4:10, 12). Soyez attentifs à la sécurité de ceux qui prêchent avec vous. km 5/12 p. 1

Certaines personnes comprennent mal ces paroles inspirées : « Pour tout il y a un temps fixé, [...] un temps pour la naissance et un temps pour mourir. » Elles en déduisent que Dieu a décidé d’avance du moment précis où chaque humain doit mourir (Ecclésiaste 3:1, 2). Mais ce passage parle en réalité du cycle de la vie et fait remarquer que la mort est notre lot commun. La Parole de Dieu enseigne aussi que nos décisions peuvent avoir un effet sur la durée de notre vie. Elle dit notamment : « La crainte de Jéhovah ajoutera des jours » (Proverbes 10:27 ; Psaume 90:10 ; Isaïe 55:3). Comment cela ? Par exemple, le respect pour la Parole de Dieu nous incitera à rejeter des pratiques nuisibles comme l’alcoolisme et l’immoralité - wp17 No 1 p. 14-15

À sa mort, le premier homme, Adam, est retourné à la poussière. De la même façon, tous ceux qui meurent retournent à la poussière, à l’inexistence. (Ecclésiaste 3:19, 20 « Car il y a une fin pour ce qui est des fils des humains et une fin pour ce qui est de la bête ; ils ont une fin identique. Comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre ; et ils ont tous un même esprit, de sorte qu’il n’y a pas de supériorité de l’homme sur la bête, car tout est vanité. 20 Tous vont vers un même lieu. Ils sont tous venus de la poussière, et ils retournent tous à la poussière.). – TG2016 n°1 p16

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum