anipassion.com

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : PROVERBES 17 à 21 - SEMAINE DU 24 OCTOBRE 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : PROVERBES 17 à 21 - SEMAINE DU 24 OCTOBRE 2016

Message  Michèle le Dim 23 Oct 2016 - 12:08


JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU[
/b]
Recherchons des perles spirituelles (8 min) : PROVERBES 17 à 21


Proverbes 17:5 : Quelle est l’une des raisons qui nous poussent à choisir nos divertissements avec sagesse ? (w10 15/11 6 § 17 ; w10 15/11 31 § 15).

« Qui se moque de l’homme sans ressources a outragé son Auteur. Qui se réjouit du désastre [d’autrui] ne sera pas exempt de punition ». Pour rester fidèle à Dieu quand vous êtes seul, vous devez développer vos “ facultés de perception ” afin de “ distinguer et le bien et le mal ”, et ensuite exercer ces facultés “ par l’usage ” en vous conformant à ce qui est juste. Par exemple, en matière de divertissement, qu’est-ce qui vous aidera à choisir “ le bien ” et à rejeter “ le mal ” ? Demandez-vous : ‘ Cette musique, ce film ou ce site Internet m’encouragera-t-il à faire preuve de tendre compassion ou m’amènera-t-il à me réjouir “ du désastre d’autrui ” ? ’. ‘ M’aidera-t-il à “ aime[r] ce qui est bon ” ou me dissuadera-t-il de “ haï[r] ce qui est mauvais ” ? ’ Ce que vous faites quand vous êtes seul est révélateur de ce qui a vraiment de la valeur pour vous.

Job était un homme droit qui ne se réjouissait pas du malheur de ceux qui le haïssaient. Un proverbe formulera plus tard cette mise en garde : “ Quand ton ennemi tombe, ne te réjouis pas ; et quand il trébuche, que ton cœur ne soit pas dans la joie, de peur que Jéhovah ne le voie, et que cela ne soit mauvais à ses yeux, et qu’il ne fasse bel et bien s’en retourner de dessus lui sa colère. ”. Étant donné qu’il lit dans les cœurs, Jéhovah sait si nous nous réjouissons secrètement du malheur d’autrui et il ne peut que condamner une telle attitude (Prov. 17:5). “ À moi la vengeance et la rétribution ”, affirme-t-il. Voulons-nous encourir sa vengeance ?

Quand vous choisissez un film ou une émission télévisée, demandez-vous : ‘ Ce divertissement m’encouragera-t-il à la “ tendre compassion ” ? ’ (Éphésiens 4:32). ‘ Ou m’amènera-t-il insidieusement à me réjouir du malheur d’autrui ? ’ (Proverbes 17:5). ‘ Me dissuadera-t-il de “ haï[r] ce qui est mauvais ” ? ’ (Psaume 97:10). ‘ Me fera-t-il, en réalité, prendre le parti des “ malfaiteurs ” ? ’ livre Les jeunes s’interrogent vol 2

Celui qui se réjouit du malheur d’autrui, même de quelqu’un qui le hait, devra rendre des comptes à Jéhovah pour son péché

Proverbes 20:25 : Comment ce principe s’applique-t-il aux fréquentations et au mariage ? (w09 15/5 15-16 § 12-13)


« C’est un piège lorsque l’homme tiré du sol a crié à la légère : “ Saint ! ” et qu’après les vœux [il est disposé] à examiner ».
Il arrive que de jeunes adultes se marient hâtivement, pensant que le mariage est la panacée à leur mal-être, à la solitude, à l’ennui et aux problèmes avec leurs parents. Or, les vœux prononcés le jour des noces méritent mûre réflexion. Aux temps bibliques, certains prononçaient des vœux à la légère devant Jéhovah, sans se demander quelles en seraient toutes les conséquences. Il en est de même de certains jeunes : ils ne prennent pas le temps de réfléchir à tout ce qu’implique le mariage. Une fois mariés, ils réalisent que cela réclame un investissement considérable.

En conséquence, avant de commencer à fréquenter en vue du mariage, demandez-vous : ‘ Pourquoi est-ce je veux me marier ? Quelles sont mes attentes ? Sommes-nous faits l’un pour l’autre ? Que puis-je apporter à mon futur conjoint ? ’ Pour vous aider dans cette analyse, “ l’esclave fidèle et avisé ” a publié des articles qui traitent précisément du sujet. Vous y trouverez de nombreux conseils ; considérez que c’est Jéhovah qui vous les adresse. Aussi, examinez-les attentivement et appliquez-les. Refuser ces bons conseils reviendrait à se comporter “ comme un cheval ou un mulet sans intelligence ”. (Ps. 32:8, 9.) Efforcez-vous de saisir tout ce qu’implique le mariage ; cela contribuera à faire de vous un adulte quant aux facultés de compréhension. Enfin, si vous pensez être prêt pour les fréquentations, n’oubliez jamais que vous devrez être “ un exemple [...] en pureté ”.

Deux conjoints font devant Dieu le vœu sacré de rester fidèles l’un à l’autre pour le restant de leur vie. La Bible montre qu’un vœu est une chose à prendre au sérieux. Elle déclare: “C’est un piège quand l’homme tiré du sol a crié à la légère: ‘Saint!’ et qu’après les vœux il est disposé à examiner.” (Proverbes 20:25). On peut faire une promesse solennelle sur un coup de tête, et se rendre compte par la suite que cela implique davantage que ce à quoi on s’attendait. Or, c’est avant de faire un vœu qu’il faut “examiner” les conséquences de cette décision, et non après.
Les fréquentations offrent la possibilité de se livrer à un tel examen. Quand elles sont bien menées, non seulement les fréquentations aident deux jeunes gens à déterminer s’ils sont réellement faits l’un pour l’autre, mais elles peuvent aussi les préparer aux défis de la vie conjugale – RV1989 22 :2 p21

Se marier est une décision sérieuse semblable à celle de faire un vœu à Dieu. Cependant, la Bible parle de quelqu’un qui, sans réfléchir, fait une promesse à Dieu, un vœu, peut-être sur un coup de tête et qui “après les vœux est disposé à examiner”. (Proverbes 20:25.) Comme il n’a pas ‘examiné’ le problème avant de prononcer son vœu, il est possible qu’il se rende compte que, dans sa hâte, il s’est engagé plus qu’il ne le souhaitait. Mais c’est trop tard et il est pris au piège.
Certains se sont précipités ainsi dans le mariage sans avoir réfléchi. Mais à quel examen devrait-on se livrer? Tout d’abord, vous devriez examiner, du mieux qu’il vous est possible, votre cœur et votre esprit. Quels buts poursuivez-vous? En quoi votre mariage les modifiera-t-il? C’est maintenant qu’il faut y penser sérieusement, parce que les responsabilités du mariage peuvent vous mettre dans l’impossibilité d’atteindre certains objectifs ou d’exercer certaines carrières – RV1984 8/1 p20

Un vœu prononcé hâtivement, sous l’empire d’un enthousiasme momentané ou simplement d’une émotion, pouvait très bien se révéler être un piège. Sous la Loi, quiconque formulait un tel vœu irréfléchi était coupable devant Dieu et devait présenter une offrande de culpabilité pour son péché. En dernière analyse, un vœu n’a aucune valeur aux yeux de Dieu s’il n’est pas conforme à ses lois justes et ne vient pas du genre de cœur et d’esprit qui conviennent. It2 voeu

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?


Dieu assortit toutefois sa promesse d’une condition : il ne protégera que ceux qui s’approchent de lui. Proverbes 18:10 dit en effet : “ Le nom de Jéhovah est une tour forte. Le juste y court et se trouve protégé[/b]. ” Aux temps bibliques, on construisait parfois des tours dans le désert comme lieux de refuge. Encore fallait-il s’y enfuir. Il en va de même pour le nom de Dieu. Se contenter de le répéter comme une formule magique ne sert à rien. Pour se réfugier dans le nom divin, il faut connaître Celui qui le porte, avoir confiance en lui et se conformer à ses normes justes. Que Jéhovah est bon de nous donner l’assurance qu’il sera une tour protectrice si nous nous tournons vers lui avec foi ! cl chap 7 p70 § 8

La Bible fait cette mise en garde : “ [b]Qui aime le divertissement
[“ l[b]es plaisirs
”, Français courant] sera un homme dans l’indigence. ” (Proverbes 21:17). S’il n’y a rien de mal à s’amuser, ‘ aimer ’ cela, c’est-à-dire en faire une priorité, mènerait à l’indigence spirituelle. Nous perdrions forcément notre appétit spirituel, et nous aurions moins de temps pour prêcher la bonne nouvelle. TG1997 10/1 p. 27

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?


Nous rencontrons parfois aux portes des gens peu courtois. Comment réagir dans ce cas ? Proverbes 17:27 donne ce conseil: “Un homme de discernement est calme d’esprit.” Quelle pensée judicieuse. Des paroles attentionnées exprimées d’une voix douce calment souvent ce genre de personne. Si, d’autre part, nous pouvons l’amener avec tact à s’exprimer sur une question qui la touche, elle abandonnera peut-être son attitude défensive. Même si elle coupe court à la conversation, notre réponse douce l’incitera à voir d’un meilleur oeil l’activité des Témoins de Jéhovah. Nous aurons obtenu là un excellent résultat. Bien entendu, si la personne se met en colère, il vaut mieux prendre congé calmement et essayer de lui donner le témoignage à un autre moment. - km 7/91 p. 4 § 4

Nous devons avoir des paroles mesurées et aimables tant au travail et dans le ministère que dans la congrégation et au foyer. Celui qui donne libre cours à sa colère sans se préoccuper des conséquences peut nuire gravement à sa santé spirituelle, affective et physique, ainsi qu’à celle des autres (Proverbes 18:6, 7 «Les lèvres d’un homme stupide entrent dans la querelle, et sa bouche appelle les coups. La bouche du stupide est sa ruine, et ses lèvres sont un piège pour son âme » ). w10 15/6 p. 21 § 7

Sera-t-il possible, pour une personne sincère, de se ranger du côté de Dieu après le commencement de la “grande tribulation”? Le témoignage des Écritures répond par la négative. Quiconque veut survivre et entrer dans le Monde nouveau et juste promis par Dieu doit nouer dès à présent de bonnes relations avec son Créateur (Proverbes 18:10) TG 1982 1/3 p16-21 §3

En encourageant l’orgueilleux étalage de leurs moyens d’existence, l’esprit du monde insuffle à nombre de nos contemporains une inquiétude malsaine. Le monde voudrait nous faire croire que l’argent est synonyme de sécurité, et que la valeur d’une personne se mesure, non à ses qualités spirituelles, mais à la quantité et à la qualité de ses biens matériels. Ceux qui se laissent duper par cette propagande travaillent comme des esclaves dans le but de s’enrichir, et sont en permanence préoccupés par le désir d’acquérir les articles les plus récents, les plus gros, les plus sophistiqués, etc. (Proverbes 18:11 « Les choses de valeur du riche sont sa ville forte, et dans son imagination elles sont comme une muraille de protection[/b] »). Un point de vue aussi déformé sur les choses matérielles engendre une inquiétude qui étouffe les progrès spirituels – TG2008 15/9 p23 §16

[b]Proverbes 18:13 « Quand quelqu’un répond sur une affaire avant de l’entendre, c’est sottise chez lui et humiliation
».
Écoutons attentivement : Cherchons dans les paroles de la personne un terrain d’entente sur lequel rebondir. Si elle soulève une objection, essayons d’en discerner la raison. Il sera sans doute utile de savoir exactement ce qu’elle croit, pourquoi elle y croit et ce qui l’a convaincue. On peut essayer avec tact de le lui demander. km 2/01 p. 1 § 3

Proverbes 19:21 »Nombreux sont les plans dans le cœur de l’homme, mais c’est le conseil de Jéhovah qui tiendra ».
L’échec des projets humains est pour nous tous cause de bien des tribulations et de soucis. Mais notre foi en Dieu nous fortifie et nous permet d’envisager un avenir sans fin parce que son dessein se réalisera immanquablement.
Les humains, bien loin de tirer un enseignement des fautes des générations passées, ils ont tendance à les répéter. D’où leurs échecs ! C’est pourquoi le Dieu infaillible doit réaliser son dessein, et cela très bientôt !

Proverbes 20:5 « Le conseil dans le cœur de l’homme est comme des eaux profondes, mais l’homme de discernement y puisera ».
Construisons sur les propos de notre interlocuteur : La plupart du temps, quand nous présentons la bonne nouvelle, nous posons une question et nous invitons la personne à s’exprimer. Que faites-vous ensuite ? Avez-vous tendance à acquiescer brièvement, avant de reprendre ce que vous aviez prévu de dire ? Ou bien vos paroles montrent-elles que vous avez pris en compte la remarque de la personne ? Si vous témoignez un intérêt sincère pour ce que dit votre interlocuteur, vous pourrez, à l’aide d’autres questions pleines de tact, déterminer ce qu’il pense vraiment. De la sorte, il vous sera possible de mettre l’accent sur des aspects du message du Royaume qui touchent plus personnellement votre auditeur. km 12/05 p. 1 § 2

Jéhovah avait ordonné aux Israélites de se confier en lui, et non dans les chevaux et les chars (Proverbes 21:31 «Le cheval, c’est quelque chose qui est préparé pour le jour de la bataille, mais le salut appartient à Jéhovah » ). Ils n’avaient aucune raison de craindre les chevaux et les chars munis de faux que possédaient leurs ennemis, car Jéhovah pouvait rendre leurs ennemis impuissants, les faire ‘s’endormir’. Il est précisé ici qu’ils “se sont endormis profondément”, c’est-à-dire dans la mort (Jérémie 51:39). Voilà un avertissement dont feraient bien de tenir compte aujourd’hui les dirigeants mondiaux, qui mettent leur confiance dans leur armement – TG1986 15/12 p. 28


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum