JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : PROVERBES 1-6 - SEMAINE DU 3 OCTOBRE 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles : PROVERBES 1-6 - SEMAINE DU 3 OCTOBRE 2016

Message  Michèle le Dim 2 Oct 2016 - 10:38


JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU
Recherches des perles spirituelles (8 min) : PROVERBES 1 à 6


Proverbes 1:7 : En quoi la crainte de Jéhovah est-elle « le commencement de la connaissance » ? (w06 15/9 17 § 1 ; it-1 511).

Sans la crainte de Jéhovah, il ne peut y avoir de connaissance, car Jéhovah est le Créateur de toutes choses et l’Auteur des Écritures (Romains 1:20 ; 2 Timothée 3:16, 17). Il est la source même de toute vraie connaissance. Par conséquent, la connaissance commence avec la crainte révérencielle de Jéhovah. La crainte de Dieu est également le début de la sagesse parce qu’il n’y a pas de sagesse sans connaissance. En outre, une personne qui ne craint pas Jéhovah n’utilisera pas sa connaissance pour honorer le Créateur

Jéhovah est au centre de toute connaissance véritable ; aussi celui qui la recherche doit-il avoir de Dieu une crainte qui le rende soucieux de ne pas encourir la défaveur divine. Cette crainte est le commencement de la connaissance (Pr 1:7). L’homme qui éprouve une telle crainte de Dieu est en mesure d’acquérir la connaissance exacte, tandis que ceux qui ne tiennent pas compte de Dieu tirent facilement des conclusions erronées de leurs observations

La crainte de Dieu n’a rien d’une peur morbide. C’est plutôt un respect profond et une crainte mêlée d’admiration. Il ne peut y avoir de vraie connaissance sans cette crainte. La vie vient de Jéhovah Dieu, et il faut évidemment être vivant pour posséder une connaissance. En outre, Dieu a créé toutes choses : toutes les connaissances humaines ont donc pour point de départ une étude de son œuvre. Dieu a également inspiré sa Parole écrite, qui est “ utile pour enseigner, pour reprendre, pour remettre les choses en ordre, pour discipliner dans la justice ”. Par conséquent, l’élément central de toute connaissance exacte est Jéhovah, et quelqu’un qui la recherche doit éprouver une crainte révérencielle de Dieu. TG1999 15/9 p13-14

Qu’est-ce que “la crainte de Jéhovah”?
C’est une vénération profonde pour Dieu, alliée à la peur salutaire de lui déplaire. Cette crainte respectueuse de Jéhovah découle d’une profonde gratitude pour sa bonté de cœur (Psaume 106:1). Elle signifie le reconnaître comme le Roi d’éternité, qui a le droit et le pouvoir de punir, même de mort, quiconque lui désobéit. Ceux qui manifestent la crainte de Jéhovah peuvent le prier avec l’espoir d’être entendus – TG1990 15/5 p11-

Proverbes 6:1-5 : Que nous dicte la sagesse si nous sommes pris au piège d’un accord commercial irréfléchi ? (w00 15/9 25-26).[/b

Le conseil est celui-ci : ne vous mêlez pas des affaires commerciales d’autrui, surtout d’“ étrangers ”. Les Israélites avaient l’obligation de ‘ soutenir leur frère devenu pauvre et financièrement faible ’. (Lévitique 25:35-38.) Mais certains Israélites entreprenants se lançaient dans des affaires de nature spéculative et obtenaient des appuis financiers en persuadant des tiers de ‘ se porter garants ’ pour eux, donc de répondre de leurs dettes. Des situations semblables existent aujourd’hui. Par exemple, avant de consentir un prêt jugé risqué, des organismes financiers exigent un garant. Vous seriez peu sage d’accepter hâtivement de le devenir, car cela peut s’avérer un piège financier, et même vous faire mal voir des banques ou d’autres créanciers.
Et si vous avez eu la mauvaise idée de faire quelque chose qui au départ semblait judicieux mais qui, en y regardant à deux fois, se révèle insensé ? C’est le moment, conseille le proverbe, de ravaler votre orgueil et de ‘ presser votre semblable avec instance ’, de le solliciter sans répit. Faites tout votre possible pour résoudre le problème. “ Remuez ciel et terre, dit un ouvrage de référence, jusqu’à ce que vous soyez arrivé à un accord avec votre adversaire et que vous ayez réglé l’affaire, afin que votre engagement ne se retourne pas contre vous ou les vôtres. ” Et ne tardez pas à le faire, selon cette recommandation de Salomon : “ Ne donne ni sommeil à tes yeux ni assoupissement à tes yeux rayonnants. Délivre-toi comme une gazelle de la main et comme un oiseau de la main de l’oiseleur. ” (Proverbes 6:4, 5). Il vaut mieux, si c’est possible, se dédire d’un engagement malavisé que de s’y laisser enfermer.

Il arrivait qu’une tierce personne se porte garante d’un débiteur. Maintes et maintes fois, le livre des Proverbes met en garde contre cet usage (6:1-3 ) qui pénalisait le garant en cas de défaillance du débiteur.
Le point de vue des chrétiens du Ier siècle sur les dettes est très bien exprimé en Romains 13:8 : “ Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres. ”it 1 dette

[b]6:1-5
. Ces versets contiennent de précieux conseils pour celui qui s’est “ porté garant ”, c’est-à-dire qui a pris, au nom d’un tiers, des engagements financiers peu judicieux. Si, après y avoir regardé de plus près, nous nous rendons compte que notre décision est peu sage, nous ferions bien de ‘ presser notre semblable ’ par des requêtes insistantes et de faire tout notre possible pour rectifier la situation – TG2006 15/9

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

5:21 « Car les voies de l’homme sont devant les yeux de Jéhovah, et il considère toutes ses pistes ». Une personne qui aime Dieu échangerait-elle ses relations avec son Créateur contre quelques instants de plaisir ? Bien sûr que non ! Il n’est pas de motivation plus forte pour conserver sa pureté morale que de savoir que Jéhovah observe nos voies et qu’il nous demande des comptes.

Si nous sommes spirituels, nous gardons présent à l’esprit que Jéhovah, sans être un Dieu inquisiteur, sait quand nous agissons sous l’impulsion de pensées ou d’envies mauvaises. “ Les voies de l’homme sont devant les yeux de Jéhovah, et il considère toutes ses pistes. ” (Proverbes 5:21). Quand nous nous laissons surprendre par le péché, notre amour pour Jéhovah et notre volonté de ne pas l’attrister nous poussent donc à nous repentir et à rechercher son pardon TG2001 15/6 p19 §5

Comment la “ capacité de réflexion ” peut-elle nous préserver (Proverbes 1:4 « pour donner aux personnes inexpérimentées la finesse, au jeune homme connaissance et capacité de réflexion) ?
Elle peut nous signaler les dangers spirituels et nous inciter à agir sagement, par exemple en résistant aux tentations d’ordre sexuel au travail. Elle nous aide à reconnaître l’imperfection de nos compagnons chrétiens, ce qui nous évitera de réagir précipitamment quand on nous provoquera. Elle peut également nous préserver des tentations matérialistes qui pourraient nous faire dériver spirituellement. — TG2002 15/8, pages 21-4.

La Bible nous adresse à juste titre cette exhortation : « Mets ta confiance en Jéhovah de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence. Dans toutes tes voies tiens compte de lui, et lui, il rendra droits tes sentiers » (Prov. 3:5, 6). Tu noteras que la mise en garde « ne t’appuie pas sur ton intelligence » est suivie de ce conseil : « Tiens compte de [Jéhovah]. » Jéhovah est Celui qui détient le véritable bon sens. Devant toute décision, nous devrions donc chercher son point de vue dans la Bible, puis agir en conséquence. Voilà ce que signifie « manifester un esprit de bon sens » : refléter la pensée de Jéhovah. TG2013 15/9 p24

6:16-19 «Il y a six choses que Jéhovah hait vraiment ; oui, sept sont des choses détestables pour son âme : 17 des yeux hautains, une langue mensongère et des mains qui versent le sang innocent, 18 un cœur qui trame des projets malfaisants, des pieds qui ont hâte de courir vers le mal, 19 un faux témoin qui exhale des mensonges et quiconque déchaîne des disputes entre frères.
Ces sept catégories de péchés englobent pratiquement tous les types de mauvaise conduite. Nous devons les haïr comme Jéhovah les hait

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?


“ La connaissance de Dieu ” est sans conteste un trésor spirituel. Mais comment le trouver ? Le verset 4 du chapitre 2 des Proverbes renferme un indice : Salomon parle de “ trésors cachés ”. Un trésor enfoui ne va pas venir se jeter dans nos bras... Le découvrir demande des efforts. Il en va de même pour la connaissance de Dieu. Ce trésor est enfoui dans la Bible. Pour le dénicher, il faut s’en donner la peine - TG2011 1/10 p15

“ Ne refuse pas le bien à ceux à qui il est dû, recommande Salomon, chaque fois qu’il est au pouvoir de ta main de le faire. ” (Proverbes 3:27).
Faire le bien à d’autres, c’est notamment puiser généreusement dans nos ressources en leur faveur, ce qui revêt de nombreux aspects. Toutefois, en ce “ temps de la fin ”, la meilleure chose que nous puissions faire pour notre prochain n’est-elle pas de l’aider à nouer une relation étroite avec le vrai Dieu ? C’est donc le moment, maintenant, d’avoir du zèle pour prêcher le Royaume et faire des disciples – TG2000 15/1 p26

Préservez votre cœur
- Pour demeurer pur, rien n’est plus important que de préserver son cœur. La Bible déclare : “ Plus que toute autre chose qu’on doit garder, préserve ton cœur, car de lui viennent les sources de la vie. ” (Proverbes 4:23). Qu’est-ce que le “ cœur ” dont il est question ici ? Il ne s’agit pas de l’organe au sens propre, mais plutôt du cœur symbolique, qui désigne la personne que l’on est intérieurement, avec ses pensées, ses sentiments et ses mobiles – TG2004 15/2 p10-12

“ Mon fils, n’oublie pas ma loi, et que ton cœur observe mes commandements, car longueur de jours, années de vie et paix te seront ajoutées. ” (Proverbes 3:1, 2). Ces conseils paternels viennent de Jéhovah Dieu et s’adressent à nous. Nous sommes exhortés ici à nous conformer aux rappels de Dieu (sa loi, ou enseignement, et ses commandements) consignés dans la Bible. Si nous le faisons, “ longueur de jours, années de vie et paix [nous] seront ajoutées ”. Effectivement, il est possible dès maintenant de connaître une vie paisible et de nous garder des activités qui nous exposeraient au danger d’une mort prématurée, laquelle est souvent le sort des malfaiteurs. De plus, nous pouvons entretenir l’espérance de vivre éternellement dans un monde nouveau de paix. — Proverbes 1:24-31 ; 2:21, 22 – TG2000 1/15 p23


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 341
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum