anipassion.com

Qui es-tu pour juger ton prochain ? (Jacq. 4:12).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui es-tu pour juger ton prochain ? (Jacq. 4:12).

Message  Gédéon22 le Lun 9 Mai 2016 - 8:22

Lundi 9 mai
Qui es-tu pour juger ton prochain ? (Jacq. 4:12).
L’humilité nous retient d’abuser de notre autorité. Si nous reconnaissons qu’il ne nous appartient pas de juger, nous ne serons pas prompts à critiquer les autres pour leurs fautes ou à mettre en doute leurs mobiles (Luc 6:37). L’humilité nous empêche d’être « juste[s] à l’excès », de mépriser ceux qui n’ont pas les mêmes capacités ou les mêmes avantages que nous (Eccl. 7:16). Un ancien qui est humble ne se croit pas supérieur à ses compagnons chrétiens. Au contraire, il considère « que les autres sont supérieurs » à lui et il « se conduit comme un petit » (Phil. 2:3 ; Luc 9:48). Si nous sommes vraiment humbles de cœur, cela transparaîtra dans nos paroles (Luc 6:45). Nous n’axerons pas nos conversations sur nos succès ou nos atouts (Prov. 27:2). Nous chercherons plutôt ce qu’il y a de bon chez nos frères et sœurs, et les féliciterons pour leurs qualités, leurs capacités ou leurs actions (Prov. 15:23). w15 15/2 1:8, 10.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Gédéon22
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 3440
Date d'inscription : 10/12/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui es-tu pour juger ton prochain ? (Jacq. 4:12).

Message  Dov le Lun 9 Mai 2016 - 13:35

S’adressant à des chrétiens qui devenaient orgueilleux, vantards, et qui critiquaient leurs frères dans la foi, Jacques, demi-frère de Jésus, écrivit : “ Cessez de parler les uns contre les autres, frères. Celui qui parle contre un frère ou qui juge son frère parle contre la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu es, non pas un pratiquant de la loi, mais un juge. Il n’y a qu’un seul législateur [gr. : nomothétês] et juge, celui qui peut sauver et détruire. Mais toi, qui es-tu pour juger ton prochain ? ” Jacques parla ensuite des chrétiens qui se glorifiaient de ce qu’ils feraient dans l’avenir, comme s’ils ne dépendaient pas des circonstances, au lieu de dire : “ Si Jéhovah le veut. ” (Jc 4:11-16). Jacques avait parlé de “ la loi royale ”, savoir : “ Tu dois aimer ton prochain comme toi-même. ” (Jc 2:8). De fait, en critiquant leur prochain au lieu de lui témoigner de l’amour, ces chrétiens se posaient en juges de la loi divine, en législateurs.
Dans sa lettre aux Romains, l’apôtre Paul avait donné un conseil semblable concernant certains qui jugeaient les autres, notamment d’après ce qu’ils mangeaient et buvaient : “ Qui es-tu pour juger le domestique d’un autre ? C’est pour son propre maître qu’il tient debout ou qu’il tombe. Oui, il sera maintenu debout, car Jéhovah peut le faire tenir debout. ” — Rm 14:4.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Dov
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 2250
Date d'inscription : 02/06/2014

http://tv.jw.org/#home

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum