Points importants de 2 Chroniques chapitres 20 à 24 – Semaine du 21 décembre 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Points importants de 2 Chroniques chapitres 20 à 24 – Semaine du 21 décembre 2015

Message  Michèle le Jeu 17 Déc 2015 - 18:10



Points importants de 2 Chroniques chapitres 20 à 24 – Semaine du 21 décembre 2015

Pourquoi et comment nous « placer [...] là » et « rester immobiles » de nos jours ? (2 Chron. 20:17) [w05 1/12 p. 21 § 1 ; w03 1/6 p. 21 § 15-16]
2 Chron. 20:17. Pour ‘ voir le salut de Jéhovah ’, nous devons ‘ nous placer ’ de façon à soutenir activement le Royaume de Dieu. Au lieu de prendre nous-mêmes les choses en main, nous devons ‘ rester immobiles ’ et mettre notre entière confiance en Jéhovah.
Se placer : Inébranlables, les serviteurs de Dieu resteront sur leurs positions de défenseurs actifs du Royaume. Ils conserveront leur neutralité chrétienne. Ils demeureront “ fermes, inébranlables ” dans le service de Jéhovah et continueront de le louer publiquement pour sa bonté de cœur (1 Corinthiens 15:58). Aucune épreuve présente ou à venir ne les fera renoncer à leur condition de personnes approuvées par Dieu.
Rester immobiles : Au lieu d’essayer de se sauver eux-mêmes, ceux qui servent Jéhovah placeront toute leur confiance en lui. Lui seul est capable de délivrer ses serviteurs du chaos mondial, ce qu’il a promis de faire.
Mettre sa confiance en Jéhovah, ce sera aussi mettre sa confiance dans le canal visible qu’il utilise incontestablement depuis des décennies dans le cadre de ses desseins. Comme jamais auparavant, les vrais chrétiens devront placer leur confiance dans leurs compagnons que Jéhovah et son Roi en fonction ont investis d’une autorité. Ces hommes fidèles dirigeront le peuple de Dieu. Il serait catastrophique de ne pas les suivre ; Hébreux 13:7, 17.

TG 98 1/5 p. 20 § 4 Le jugement est exécuté dans la basse plaine de la décision ***
Jéhovah ne demandait pas simplement au roi Yehoshaphat et au peuple d’attendre les bras croisés une délivrance miraculeuse. Ils devaient prendre l’initiative et faire face à l’ennemi. Le roi et ‘ tous ceux de Juda, même leurs petits, leurs femmes et leurs fils ’, ont montré qu’ils avaient une foi forte en obéissant : ils se sont levés de bonne heure et sont partis à la rencontre de l’envahisseur. En chemin, le roi a continué à donner des instructions théocratiques et à encourager le peuple. “ Ayez foi en Jéhovah votre Dieu pour que vous soyez de longue durée, leur a-t-il recommandé. Ayez foi en ses prophètes et ainsi ayez du succès. ” 2 Chroniques 20:20. La foi en Jéhovah, en ses prophètes ! Telle est la clé du succès.
Pareillement, de nos jours, restons actifs dans le service de Jéhovah et ne doutons pas que Jéhovah rendra notre foi victorieuse !

Quel puissant rappel trouvons-nous en 2 Chroniques 21:20 en rapport avec la mort de Yehoram ? [w98 15/11 p. 32 § 4]

Le roi de Juda Yehoram se fit une mauvaise réputation, un ‘ mauvais nom ’. Il détourna ses sujets du culte de Jéhovah et fit mettre à mort ses six frères et quelques-uns des princes de Juda. Finalement, Jéhovah affligea Yehoram d’une maladie douloureuse dont il mourut. La Bible dit que Yehoram “ s’en alla sans être désiré ”, ou encore, selon la Bible en français courant, que “ personne ne le regretta ”. — 2 Chroniques 21:20.
Chacun de nous devrait donc s’analyser sérieusement en se demandant : ‘ Quel genre de nom suis-je en train de me faire devant Dieu et devant mon prochain ? ’

w98 1/5 p. 20 § 5 Le jugement est exécuté dans la basse plaine de la décision ***
Comme les habitants de Juda à l’époque de Yehoshaphat, nous devons ‘ louer Jéhovah, car sa bonté de coeur est pour des temps indéfinis ’. Mais comment le louer ? En prêchant le Royaume avec zèle ! Comme les habitants de Juda qui “ commençaient par le cri de joie et par la louange ”, nous ajoutons des oeuvres à notre foi (2 Chroniques 20:21, 22). Oui, alors que Jéhovah se prépare à entrer en action contre ses ennemis, montrons que nous avons une foi authentique ! Même si la route peut sembler longue, soyons déterminés à endurer, à manifester une foi active, à l’exemple de ses serviteurs victorieux dans les endroits agités du monde.

Qu’étaient les “ cieux ” où ‘ Éliya est monté dans la tempête de vent ’ ?
Il ne s’agissait ni des confins de l’univers physique, ni de la demeure spirituelle de Dieu et de ses fils angéliques. Les “ cieux ” où Éliya est monté étaient les cieux atmosphériques (Psaume 78:26 ; Matthieu 6:26). Fendant l’atmosphère, le char de feu a manifestement transporté Éliya à un autre endroit de la terre, où il a encore vécu quelque temps. D’ailleurs, des années après, Éliya écrira une lettre à Yehoram, roi de Juda. — 2 Chroniques 21:1, 12-15.

21:4-6 - Les alliances avec des étrangers ou des incroyants ont eu des conséquences désastreuses. Des alliances par mariage furent parfois conclues dans le but de parvenir à certaines fins. Yehoshaphat agit en insensé en s’alliant par mariage à la maison idolâtre d’Ahab, ce qui eut pendant longtemps des conséquences néfastes sur le royaume de Juda
Nous avons tout intérêt à éviter d’entretenir des relations non indispensables avec le monde.

Le roi de Juda Yehoram se fit une mauvaise réputation, un ‘ mauvais nom ’. Il détourna ses sujets du culte de Jéhovah et fit mettre à mort ses six frères et quelques-uns des princes de Juda. Finalement, Jéhovah affligea Yehoram d’une maladie intestinale, une maladie douloureuse dont il mourut. La Bible dit que Yehoram “ s’en alla sans être désiré ”, ou encore, selon la Bible en français courant, que “ personne ne le regretta 2 Chroniques 21:20
Dans la Bible, “ nom ” est parfois synonyme de “ réputation ”. Chacun de nous devrait donc s’analyser sérieusement en se demandant : ‘ Quel genre de nom suis-je en train de me faire devant Dieu et devant mon prochain ? ’

TG 2011 15/11 - La violence nous rebute, mais il faut bien comprendre qu’à l’époque Jéhovah utilisait ses serviteurs pour appliquer ses châtiments. On lit d’ailleurs dans la Bible : “ C’est de Dieu que vint la chute d’Ahazia, quand il arriva chez Yehoram ; en effet, lorsqu’il fut arrivé, il sortit avec Yehoram vers Yéhou le petit-fils de Nimshi, que Jéhovah avait oint pour retrancher la maison d’Ahab. ” (2 Chron. 22:7). Lorsqu’il fait jeter le corps de Yehoram dans le champ de Naboth, Yéhou est conscient d’accomplir la promesse divine de punir la maison d’Ahab pour le meurtre de Naboth. N’oublions pas non plus qu’il avait reçu l’ordre de “ venger le sang ” des fidèles versé par Jézabel.
De nos jours, aucun adorateur de Jéhovah ne s’en prend physiquement aux adversaires du culte pur. “ C’est à moi qu’appartient la vengeance ”, déclare Dieu (Héb. 10:30)

TG 04 5/15 p. 12 par. 11 - Yehoïada avait probablement plus de 100 ans quand l’ambitieuse reine Athalie prit le pouvoir en Juda en assassinant ses propres petits-enfants. Que pouvait faire le vieux Yehoïada ? Pendant six ans, sa femme et lui cachèrent dans le temple le seul héritier royal qui avait survécu, Yehoash. Puis Yehoïada provoqua un revirement spectaculaire : il proclama roi Yehoash, âgé de sept ans, et fit exécuter Athalie. —
2 Chroniques 22:10-12


24:17-19 - L’idolâtrie s’est révélée un piège pour Yehoash et pour son fils Amatsia. Aujourd’hui encore, elle peut être tout aussi attirante, notamment lorsqu’elle revêt la forme subtile de la convoitise ou du nationalisme

Aux jours du roi Yehoash, on plaça à la porte de la maison de Jéhovah un coffre destiné à recevoir les contributions pour les importants travaux de réfection à effectuer au temple. Les princes et le peuple apportèrent alors avec joie “ l’impôt sacré ”, qui permit de consolider la maison de Dieu et de fabriquer des ustensiles pour le temple - 2 Chroniques 24:4-14.
Pareillement, les vrais chrétiens ont aujourd’hui encore le privilège de faire des offrandes pour soutenir le culte de Jéhovah Dieu. Ils le font volontairement, conformément à ce qu’écrivit l’apôtre Paul : “ Que chacun fasse comme il l’a résolu dans son cœur, non pas à regret ou par contrainte, car Dieu aime celui qui donne avec joie. ” — 2 Corinthiens 9:7.

Les Israélites fidèles travaillaient pour entretenir le temple de Jéhovah; de même aujourd’hui, les congrégations du peuple de Jéhovah veillent à ce que leurs Salles du Royaume ne se détériorent pas - II Chron. 24:13. Si on ne maintient pas la Salle du Royaume en bon état, il peut en résulter une grande perte financière; mais ce qui est plus important encore, c’est le témoignage qu’elle donne sur Jéhovah, sur son peuple et sur le message du Royaume KM 86

TG 04 5/15 p. 12 par. 12 - En qualité de tuteur du roi, Yehoïada usa de son influence pour défendre le vrai culte. Il “ conclut une alliance entre lui, tout le peuple et le roi, aux termes de laquelle ils continueraient d’être le peuple de Jéhovah ”. Sur ses ordres, le peuple détruisit la maison du faux dieu Baal, brisa ses autels et ses images, et supprima son prêtre. Également sous la direction de Yehoïada, Yehoash rétablit les services au temple et entreprit sa réparation, qui était plus que nécessaire. “ Yehoash fit ce qui est droit aux yeux de Jéhovah durant tous ceux de ses jours où Yehoïada le prêtre l’instruisit. ” (2 Chroniques 23:11, 16-19 ; 24:11-14 ; 2 Rois 12:2). À sa mort, à l’âge de 130 ans, Yehoïada reçut l’honneur exceptionnel d’être enterré avec les rois, “ car il avait fait du bien en Israël et envers le vrai Dieu et Sa maison ”. — 2 Chroniques 24:15, 16.

TG 80 3/1 p. 30 - Comment expliquer cette soif de pouvoir chez Athalie ? Par le fait qu’elle était tout entière imprégnée du culte des idoles. Sous son influence, ses fils étaient entrés de force dans le temple de Jéhovah, sans doute pour le piller, et l’on avait consacré à Baal, dieu de la fertilité, des ustensiles du sanctuaire (II Chron. 24:7). Comme la Bible l’indique, pareille idolâtrie mène à toutes sortes de péchés graves.
Le fait qu’Athalie assassina ses propres petits-fils révèle jusqu’à quel stade de cette mentalité désapprouvée l’idolâtrie peut conduire.
Le cas d’Athalie souligne donc le danger de l’idolâtrie. Le faux culte pouvant ouvrir la voie à toutes sortes de pratiques mauvaises, nous ferons preuve de sagesse et continuerons de suivre ce conseil divinement inspiré: “Gardez-vous des idoles.” — I Jean 5:21.



Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 353
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Points importants de 2 Chroniques chapitres 20 à 24 – Semaine du 21 décembre 2015

Message  JWQc le Lun 21 Déc 2015 - 4:04

Merci pour toute cette bonne nourriture!
avatar
JWQc
Autre pensée que TJ
Autre pensée que TJ

Messages : 14
Date d'inscription : 21/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum