Toute Écriture est [...] utile [...] pour remettre les choses en ordre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toute Écriture est [...] utile [...] pour remettre les choses en ordre

Message  Gédéon22 le Mar 1 Déc 2015 - 9:22

Mardi 1er décembre
Toute Écriture est [...] utile [...] pour remettre les choses en ordre (2 Tim. 3:16).
Quand les chefs religieux juifs lui ont reproché d’être amical envers « des collecteurs d’impôts et des pécheurs », Jésus a répondu : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin de médecin, mais ceux qui vont mal. Allez donc apprendre ce que signifie : “Je veux la miséricorde et non le sacrifice” » (Mat. 9:11-13). Jésus expliquait la Parole de Dieu à tous avec patience et bonté. Les humbles ont ainsi découvert que Jéhovah est un « Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et abondant en bonté de cœur et en vérité » (Ex. 34:6). Grâce aux efforts du Fils de Dieu pour « remettre les choses en ordre », beaucoup ont eu foi en la bonne nouvelle. L’exemple de Jésus nous montre comment traiter les autres. Une personne irritée pourrait dire d’un ton brusque : « Je veux remettre quelque chose en ordre avec toi. » Mais nulle part l’« Écriture » ne nous autorise à nous parler durement. Tels « des coups d’épée », les reproches sévères font souvent beaucoup de tort et très rarement du bien (Prov. 12:18). w13 15/4 2:12, 13.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Gédéon22
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 3595
Date d'inscription : 10/12/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

*** w98 1/7 p. 32 Nos paroles : coups ou guérison ? ***

Message  Zabou P le Mar 1 Déc 2015 - 13:27

Une de nos revues disait ceci :
Nos paroles : coups ou guérison ?
ÉTANT donné les temps difficiles que nous vivons, il n’est guère étonnant que beaucoup aient “ le cœur brisé ” et “ l’esprit écrasé ”. (Psaume 34:18.) C’est pourquoi l’apôtre Paul fait souvent allusion à la nécessité de ‘ parler de façon consolante aux âmes déprimées ’ et de ‘ soutenir les faibles ’. (1 Thessaloniciens 5:14.) Mais si un compagnon nous offense ou commet une faute grave ? Nous pourrions, dans cette situation, nous sentir en droit de le réprimander. Cependant, attention ! Un conseil, même bon, peut faire beaucoup de mal s’il est donné durement. On lit en Proverbes 12:18 : “ Il existe tel homme qui parle inconsidérément comme avec des coups d’épée. ”
Voilà pourquoi, si nous avons l’intention de reprendre quelqu’un ou de corriger un malentendu, il est capital de se souvenir de la deuxième partie de Proverbes 12:18 : “ La langue des sages est guérison. ” Demandons-nous : ‘ Si je devais être repris, comment aimerais-je, moi, que cela se fasse ? ’ La plupart d’entre nous réagissons mieux à l’encouragement qu’à la critique. Ne soyons donc pas avares de compliments. Cela donnera souvent envie à l’offenseur de progresser, et il acceptera plus probablement l’aide proposée.
Il est absolument indispensable de tempérer nos paroles par la douceur. Si nos paroles sont guérison, notre auditeur aura alors les mêmes sentiments que ce psalmiste : “ Si le juste me frappait, a-t-il écrit, ce serait une bonté de cœur ; s’il me reprenait, ce serait de l’huile sur la tête, que ma tête ne refuserait pas. ” — Psaume 141:5.
avatar
Zabou P
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 4216
Date d'inscription : 02/11/2012
Localisation : Charleroi Belgique

https://www.youtube.com/channel/UClyF2KdxNILyXXaTU1chEJg

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum