Sujet à la Réunion de service - Semaine du 14 décembre 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sujet à la Réunion de service - Semaine du 14 décembre 2015

Message  Michèle le Ven 27 Nov 2015 - 19:13

Pour la semaine du 14 décembre concernant la vidéo "Marchons par la foi et non par la vue"



http://www.jw.org/fr/publications/videos/marchons-par-la-foi-non-par-la-vue/

1) Au 1er siècle, qui était « la chose immonde [...] se tenant dans un lieu saint » ? Qu’ont dû faire les chrétiens
vivant à Jérusalem ? (Mat. 24:15, 16).

La chose immonde : Jésus parlait de l’armée romaine qui viendrait en 66, arborant des enseignes caractéristiques. Les légions romaines avaient coutume de se déplacer avec leurs étendards ou leurs enseignes, que les Romains tenaient pour sacrés, mais que les Juifs considéraient comme des idoles. Ces étendards, d’usage immémorial, étaient de véritables idoles, ce qui les rendait immondes aux yeux des Juifs. Mais quand les Romains se sont-ils ‘ tenus dans un lieu saint ’ ? Cela s’est produit lorsque l’armée romaine, portant ses enseignes, a attaqué Jérusalem et son temple, que les Juifs considéraient comme saint. Les Romains ont même commencé à saper la muraille de l’enceinte du temple. C’est ainsi que ce qui était immonde depuis longtemps s’est tenu dans un lieu saint

Chose immonde = Les noms hébreux shèqèts (chose répugnante) et shiqqouts (chose immonde) dérivent de la racine shaqats, employée au sens d’‘ avoir en dégoût ’ Ces termes hébreux ont trait à ce qui est repoussant du point de vue du vrai culte de Jéhovah. Ils sont couramment rendus par “ avoir en abomination ”, “ abominable ” ou “ abomination ” dans de nombreuses versions. Ils ont donné naissance à la fameuse expression “ l’abomination de la désolation ”.
Cette compréhension est essentielle pour discerner à quel moment “ la chose immonde ” se tient dans un lieu saint. Rappelons-nous ce qui s’est passé au Ier siècle. En 66, les Romains ont attaqué Jérusalem, mais ils se sont retirés brusquement, ce qui a permis à une “ chair ” (les chrétiens) d’être sauvée (Matthieu 24:22). De la même façon, nous nous attendons à ce que la grande tribulation éclate prochainement, mais à ce qu’elle soit écourtée à cause de ceux que Dieu a choisis. Notez maintenant ce point crucial : dans le modèle antique, ‘ la chose immonde se tenant dans un lieu saint ’ était liée à l’attaque romaine menée par le général Gallus en 66. Le pendant moderne de cette attaque, le déclenchement de la grande tribulation, est encore à venir. Il semble donc que le moment où “ la chose immonde qui cause la désolation ” (apparue en 1919) se tient dans un lieu saint soit encore à venir

Les prophéties servaient aussi à avertir, à faire savoir quand il fallait agir vite. Jésus prévint que Jérusalem serait détruite et indiqua quelle situation signalerait à ses disciples qu’il leur faudrait fuir de la ville pour se mettre en lieu sûr

2) Pourquoi fallait-il de la foi pour fuir Jérusalem ?
Mais comment fuir d’une ville assiégée ? ’, Ce sont peut-être demandé les disciples.
L’historien Josèphe a rapporté l’épisode. En 66, un gouverneur romain se sert dans le trésor du temple pour recouvrer des impôts arriérés. Furieux, des rebelles juifs massacrent les forces romaines et proclament leur indépendance. Plus tard dans l’année, le Romain Cestius Gallus, gouverneur de Syrie, se met en route vers le sud à la tête de 30 000 soldats et arrive à Jérusalem lors d’une fête religieuse. Il pénètre dans les faubourgs de la cité et commence même à saper le mur du temple, où les rebelles se sont réfugiés. Puis, sans raison apparente, Gallus se replie ! Galvanisés, les Juifs attaquent les troupes en retraite.
Ce coup de théâtre ne trompe pas les chrétiens fidèles. Ils comprennent que l’extraordinaire prophétie de Jésus s’est réalisée : des armées ont campé autour de la ville ! L’assaillant s’étant retiré, ils en profitent pour fuir. Beaucoup gagnent Pella, une ville gentile politiquement neutre située de l’autre côté du Jourdain, dans les montagnes.

3) Fuir demandait de faire des sacrifices. Lesquels ?
En quittant la Judée et en fuyant vers les montagnes qui se trouvaient de l’autre côté du Jourdain, ils ont montré qu’ils ne faisaient pas partie du système juif, que ce soit politiquement ou religieusement. Ils ont quitté champs et maisons, sans même récupérer leurs biens chez eux. Confiants dans la protection et le soutien de Jéhovah, ils ont placé son culte avant quoi que ce soit d’autre qui aurait pu paraître important.

À mesure que les évènements se sont enchaînés, les paroles de Jésus ont pris tout leur sens. En 66, les armées romaines menées par Cestius Gallus sont arrivées à Jérusalem pour réprimer la révolte juive. Lorsque les rebelles, appelés Zélotes, se sont réfugiés dans la forteresse du temple, les soldats romains ont commencé à saper le mur du temple. Pour les chrétiens vigilants, tout devenait clair : une armée païenne munie d’étendards idolâtriques (“ la chose immonde ”) était parvenue jusqu’au mur du temple (“ un lieu saint ”). Le moment était venu de “ fuir vers les montagnes ”. Mais comment sortir d’une ville assiégée ? La situation allait prendre un tour inattendu.
Sans raison apparente, Cestius Gallus et ses troupes ont battu en retraite et se sont retirés de Jérusalem. Les Zélotes les ont pourchassés. En l’absence des deux parties belligérantes, les disciples du Christ avaient tout à coup la possibilité de fuir. Jésus leur avait précisé qu’ils devraient laisser derrière eux leurs biens et s’en aller sans attendre. Était-il vraiment indispensable d’agir aussi promptement ? La réponse est très vite devenue évidente. Quelques jours plus tard, les Zélotes sont revenus et ont forcé les habitants de Jérusalem et de Judée à rallier leur cause. Des factions rivales se disputant le pouvoir, les conditions de vie à Jérusalem se sont rapidement dégradées. Quitter la ville était de plus en plus difficile. Et le retour des Romains en 70 a rendu toute fuite impossible. Quiconque s’est attardé s’est retrouvé pris au piège. Pour les chrétiens qui ont fui vers les montagnes, l’obéissance aux instructions de Jésus a été synonyme de salut. Ils ont vu de leurs propres yeux que Jéhovah sait délivrer ses serviteurs.

4) Pourquoi Naham et Abital ont-il tardé à fuir ? (Mat.24:17, 18)

Ils leur étaient difficile de tout abandonner, leurs proches et leur commerce.
Il était impératif pour les chrétiens du Ier siècle de rester conscients de l’urgence de la situation. Ils devaient agir sans tarder en fuyant Jérusalem quand ils la verraient “ entourée par des armées qui campent”. Jésus leur avait précisé qu’ils devraient laisser derrière eux leurs biens et s’en aller sans attendre. (Lire Matthieu 24:17, 18.) Était-il vraiment indispensable d’agir aussi promptement ? La réponse est très vite devenue évidente. Quelques jours plus tard, les Zélotes sont revenus et ont forcé les habitants de Jérusalem et de Judée à rallier leur cause. Des factions rivales se disputant le pouvoir, les conditions de vie à Jérusalem se sont rapidement dégradées. Quitter la ville était de plus en plus difficile. Et le retour des Romains en 70 a rendu toute fuite impossible (Luc 19:43). Quiconque s’est attardé s’est retrouvé pris au piège. Pour les chrétiens qui ont fui vers les montagnes, l’obéissance aux instructions de Jésus a été synonyme de salut

5) Comment la foi de Rachel a-t-elle encore été mise à l’épreuve lorsqu’elle a fui Jérusalem ? (Mat. 10:34-37 ;
Marc 10:29, 30).

Par l’insistance de son frère de rester à Jérusalem. De vouloir faire marche arrière pour’ chercher des biens oubliés pensant à une perte importante et de douter que la fin de Jérusalem était proche.

6) Pourquoi Éthân est-il un exemple de foi en Jéhovah ?
Il n’attachait pas d’importance aux biens matériels. Il était parti avec très peu d’affaires, le juste nécessaire. Il savait que Jéhovah ne nous abandonne pas.

7) Quelles épreuves les chrétiens ont-ils rencontrées à Pella ?
La vie était plus dure qu’à Jérusalem. Ils ont dû s’adapter. Ils ne disposaient pas de tous les outils pour effectuer leurs différents travaux et ils avaient bien moins de nourriture. Tous ces changements ont éprouvé leur foi.
Pella était située au nord, sur les contreforts d’une chaîne de montagnes de l’autre côté du Jourdain; ville de la région montagneuse de la Décapole Elle était donc complètement séparée de la Judée par la vallée du Jourdain. Pella fut une cité libre

8) Comment la foi de Naham et d’Abital s’est-elle peu à peu affaiblie ?
Ils regrettaient de tout ce qu’ils disposaient à Jérusalem. Naham était négatif. Il n’avait pas confiance en Jéhovah, de peur de manquer de nourriture. Son cœur était toujours à Jérusalem. Il s’impatientait que Jérusalem ne soit pas détruite au bout d’un an de leur fuite de Jérusalem. Éthân l’encourageait à obéir au commandement de Jésus et d’avoir plus de foi. Naham pensait toujours au passé. Il se demandait souvent quand la fin est proche. Naham s’imaginait que rien n’avait changé à Jérusalem. Mais la réalité était tout autre. Une guerre civile s’était déclarée due au fanatisme forcené des zélotes.

9) Comment Jéhovah a-t-il pris soin des chrétiens à Pella ? (Mat. 6:33 ; 1 Tim. 6:6-8).
En faisant parvenir de la nourriture par l’intermédiaire de frères, nourriture qu’ils ont partagé entre toutes les familles en fonction de leur taille.

10) Alors que nous vivons la fin de ce système de choses, comment pouvons-nous imiter Abraham et Sarah ?
(Héb. 11:8-10).

Abraham “résida en étranger dans la terre de la promesse”; il attendait en effet “la ville qui a de vrais fondements”, le Royaume céleste de Dieu sous la domination duquel il sera ressuscité pour vivre sur la terre. Quand Jéhovah lui a ordonné d’emmener sa maisonnée au pays de Canaan, Abraham a obéi de bon gré. Abraham et les siens avaient quitté Our, ville prospère de Mésopotamie, et dit adieu à leur maison et à leurs parents. . Ils avaient parcouru plus de 1 500 kilomètres pour atteindre Canaan, où ils ont vécu sous des tentes, connu la famine et se sont battus contre des pillards. Pourtant, ils n’ont pas désiré retourner au confort de la ville d’Our ! Au lieu de se concentrer sur les « choses [...] qui sont sur la terre », Abraham « eut foi en Jéhovah ». Il pensait toujours aux choses d’en haut : il se concentrait sur les promesses de Dieu. Par conséquent, sa foi a été récompensée. À chaque fois qu’il contemplerait les cieux étoilés, il se rappellerait la promesse de Jéhovah de multiplier sa semence
Avons-nous une foi semblable? Est-ce que, pareillement, vos œuvres prouvent que pour vous le Royaume de Dieu est plus important que vos biens matériels ?
QUELLES LEÇONS POUVONS-NOUS TIRER DE LEUR EXEMPLE ? Nous avons l’assurance que Jéhovah tiendra ses promesses. Même si d’un point de vue humain certaines pourraient nous sembler irréalisables, nous pouvons être sûrs qu’“ à Dieu tout est possible ”

11) Naham et Abital se sont convaincus qu’ils devaient retourner à Jérusalem. Pourquoi leur raisonnement était-il
erroné ? (Luc 21:21)

L’empereur Néron s’était suicidé et c’était le chaos à Rome. Les Romains n’étaient pas revenus à Jérusalem. Naham pensait que Jéhovah avait libéré Jérusalem et que c’était le moment de rentrer à Jérusalem pour faire vivre sa famille. Il pensait que Jéhovah épargnerait Jérusalem et son temple.
Les années 67 et 68 passèrent, puis vint 69. Jérusalem n’était toujours pas assiégée. Devaient-ils y retourner? Après tout, Jésus n’avait pas dit combien de temps attendre. Mais si certains y sont retournés, ils ont dû le regretter amèrement, car en 70 des troupes romaines sont revenues en si grand nombre qu’elles ont déferlé comme un irrésistible raz-de-marée, et cette fois elles ne se sont pas retirées. Bien au contraire, elles ont détruit la ville et fait périr plus d’un million de personnes. Comme les chrétiens de Judée réfugiés à Pella ont dû être heureux d’avoir continué d’attendre le moment que Jéhovah avait fixé pour exécuter le jugement !

12) Quelles étaient les conditions de vie à Jérusalem quand Naham et Abital y sont retournés ?

Les conditions de vie étaient désespérées. Ils ont comparé Jérusalem à une bête affamée qui se nourrit de ses petits. Au temple, prêtres et fidèles sont assassinés sauvagement. C’est de leur sang que l’autel est aspergé. La ville entière crie famine ; toutes les réserves de nourriture ont été détruites par les factions ennemies, jalouses des unes des autres. Des dizaines de milliers d’habitants sont morts. On apprend de l’extérieur, que l’armée romaine en marche vers Jérusalem, tue, brûle et pille tout sur son passage. Naham reconnaît qu’il a fait une erreur d’avoir voulu retourner à Jérusalem.

13) Pourquoi devons-nous renforcer notre foi dès aujourd’hui, avant qu’arrive la fin ? (Luc 17:31, 32 ; 21:34-36).
Pour rester fidèle à Jéhovah.

Au cours de la grande tribulation, les chrétiens devront suivre les instructions que Jéhovah leur donnera au moyen de sa Parole et de son organisation. Le commandement du Christ de “ fuir vers les montagnes ” a une application moderne. Reste à savoir ce que “ fuir ” impliquera pour nous. Nous pouvons néanmoins être certains que Jéhovah éclairera le sens de ces instructions quand arrivera le moment de les appliquer

La protection qui nous est promise n’est pas seulement spirituelle. Les serviteurs de Dieu peuvent espérer une protection physique


Comme les chrétiens du 1er siècle, ceux de notre époque devront chercher un refuge. Mais dans leur cas, il ne sera pas question de fuir vers un lieu particulier, car ils vivent sur la terre entière. Le peuple composé de “ ceux qui ont été choisis ” et de leurs compagnons fidèles survivra à la destruction de la chrétienté apostate en se refugiant auprès de Jéhovah et de son organisation comparable à une montagne

Pour notre part, nous vivons l’époque où la prophétie de Jésus connaît son accomplissement final. Cela signifie que “ le grand jour de Jéhovah ”, ce jour qui verra l’anéantissement du système de Satan, “ est très proche ”. (Tseph. 1:14.) Par conséquent, il est plus que jamais vital de préserver notre vivacité spirituelle et de nous tenir éveillés

Les chrétiens devaient être prêts à faire des sacrifices et être déterminés à ne pas se laisser détourner par des possessions matérielles. Pour obéir à l’avertissement de Jésus, ils devaient être disposés à ‘ dire adieu à tous leurs biens ’. (Luc 14:33)

Les premiers chrétiens ne sont pas restés à Jérusalem pour observer tous les événements. Dès qu’ils ont vu pour la première fois des armées assiéger la ville, ils ont su que celle-ci était en très grand danger. Pareillement aujourd’hui, l’instrument qui servira à la destruction de la chrétienté est apparu. C’est pourquoi, dès que nous discernons le danger qui menace la chrétienté, il nous faut alors “fuir vers les montagnes”, c’est-à-dire le lieu de refuge que Jéhovah a prévu avec son organisation théocratique






Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 318
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet à la Réunion de service - Semaine du 14 décembre 2015

Message  Gédéon22 le Lun 30 Nov 2015 - 3:38

1:11, 12. Par la requête qu’il a formulée, le roi Salomon a montré à Jéhovah que la sagesse et la connaissance lui tenaient à cœur. Nos prières révèlent en effet ce qui nous tient à cœur. Nous avons donc tout intérêt à analyser leur contenu.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Gédéon22
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 3397
Date d'inscription : 10/12/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet à la Réunion de service - Semaine du 14 décembre 2015

Message  GwadaNel le Mer 2 Déc 2015 - 10:14

Merci
merci pour vos recherches =)
avatar
GwadaNel
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 68
Date d'inscription : 20/05/2015
Localisation : Aubervilliers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet à la Réunion de service - Semaine du 14 décembre 2015

Message  jordan le Mer 2 Déc 2015 - 16:53

Merci Merci

_________________
http://www.jw.org/fr

https://www.jw.org/fr/cours-bibliques-gratuits/

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
jordan
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 9493
Date d'inscription : 20/05/2010

http://votj.forumgratuit.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet à la Réunion de service - Semaine du 14 décembre 2015

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum