REVISION ECRITE DE LA SEMAINE PROCHAINE (26 octobre 2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

REVISION ECRITE DE LA SEMAINE PROCHAINE (26 octobre 2015)

Message  Michèle le Dim 18 Oct 2015 - 14:14



Révision de l’École du ministère théocratique
Semaine du 26 octobre 2015


1 - Comment l’épisode raconté en 2 Rois 13:18, 19 illustre-t-il l’importance de servir Dieu avec zèle et sans réserve ?
[7 sept - w10 15/4 p. 26 § 11]
Préoccupé par la menace syrienne, Yehoash s’est présenté en pleurs chez Élisha. Le prophète lui a alors demandé de tirer une flèche par la fenêtre en direction de la Syrie, geste qui symbolisait la victoire que Jéhovah allait lui accorder. Cette perspective aurait certainement dû galvaniser le roi ! Élisha lui a ensuite demandé de prendre ses flèches et d’en frapper le sol. Yehoash s’est contenté de trois coups. Élisha s’est indigné ! Si le roi avait frappé à terre cinq ou six fois, il aurait été assuré d’‘ abattre la Syrie jusqu’à suppression ’. Mais parce qu’en cette circonstance Yehoash a agi sans conviction, il n’a gagné par la suite que trois batailles, alors qu’il aurait pu anéantir l’ennemi (2 Rois 13:14-19).
Quelle leçon se dégage de ce récit ? Jéhovah ne nous bénit abondamment que si nous sommes entiers et zélés
Les difficultés de la vie mettent à l’épreuve notre zèle. Beaucoup de nos frères et sœurs ont du mal à joindre les deux bouts. D’autres sont déçus parce que de gros ennuis de santé les empêchent de servir Dieu autant qu’ils le voudraient. Toutefois, chacun de nous peut prendre des dispositions pour entretenir son zèle et continuer de suivre le Christ sans réserve

2. Qui régnait en Israël quand Yona était prophète, et que comprenons-nous sur le ministère de Yona en lisant 2 Rois 14:23-25 ?
[7 sept., w09 1/1 p. 25 § 4]
Yona exerça son activité prophétique sous Yarobam II, qui régnait sur les dix tribus d’Israël. L’époque d’Éliya était révolue depuis longtemps ; son successeur, Élisha, était mort du temps du père de Yarobam. Jéhovah s’était servi de ces hommes pour anéantir le culte de Baal, mais une fois encore Israël s’écartait délibérément du droit chemin. Le pays était à présent sous l’influence d’un roi qui “ faisait ce qui est mauvais aux yeux de Jéhovah ”. (2 Rois 14:24.) La mission de Yona n’avait donc rien de facile ni d’agréable. Pourtant, il s’en acquittait fidèlement.
Toutefois, un jour, la vie de Yona prend un tournant décisif. Il reçoit de Jéhovah une mission qui lui paraît extrêmement périlleuse, de se rendre à Ninive pour prêcher.
Il saura faire preuve d’un courage remarquable. Mais, comme chacun de nous, c’était un humain imparfait en butte à bien des faiblesses. Qui de nous n’a jamais eu à lutter contre la peur ?
Jéhovah souhaite vous bénir vous aussi. Comme Yona, tirerez-vous leçon de vos erreurs et ferez-vous preuve d’obéissance et d’abnégation ?
Comme dans le cas de Yona, nous pouvons avoir de temps à autre l’impression que Dieu nous demande des choses difficiles, voire impossibles ; il peut nous sembler intimidant, par exemple, de prêcher la bonne nouvelle du Royaume de Dieu, comme les chrétiens sont invités à le faire (Matthieu 24:14). On a tôt fait d’oublier cette vérité profonde énoncée par Jésus : “ Tout est possible à Dieu. ” (Marc 10:27). S’il nous arrive de perdre de vue cette vérité, sans doute comprenons-nous l’hésitation de Yona.

3. Comment Ahaz a-t-il montré qu’il n’avait pas confiance dans la parole de Dieu transmise par le prophète Isaïe, et quelle question
pourrions- nous nous poser quand nous prenons des décisions importantes ?
(2 Rois 16:7) [14 sept., w13 15/11 p. 17 § 5]
Pendant qu’Israël et la Syrie se concentraient sur Juda, une autre nation, militariste, convoitait la même région. C’était la puissance mondiale montante : l’Assyrie. Avant d’attaquer Juda, le royaume du Sud, selon Isaïe 8:3, 4 cette puissance emporterait « les ressources de Damas » et « le butin de Samarie ». Au lieu de croire la parole de Dieu transmise par Isaïe, Ahaz, qui manquait de foi, a conclu un pacte catastrophique avec les Assyriens, qui en définitive sont devenus les oppresseurs de Juda (2 Rois 16:7-10). Quel berger décevant Ahaz a été pour ses sujets !
Demandons-nous : « Quand je dois prendre des décisions importantes, est-ce que je fais confiance à Dieu ou aux hommes ? »

La prophétie des sept bergers et des huit ducs trouve son accomplissement principal aujourd’hui. Jadis, les Assyriens ont attaqué les habitants de Jérusalem. Très bientôt, « l’Assyrien » symbolique attaquera les serviteurs de Jéhovah, apparemment vulnérables, avec l’intention de les éliminer. En plus de cette attaque, la Bible évoque celles de « Gog [...] de Magog », du « roi du Nord » et des « rois de la terre » (Ézék. 38:2, 10-13 ; Dan. 11:40, 44, 45 ; Rév. 17:14 ; 19:19). S’agit-il d’actions différentes ? Pas forcément. La Bible parle peut-être d’une seule et même attaque sous des noms différents. D’après la prophétie de Mika, , « quelle « arme secrète » Jéhovah suscitera-t-il contre cet ennemi implacable l’Assyrien » ? Une arme tout à fait inattendue : « sept bergers, oui, huit ducs » ! (Mika 5:5). Les bergers et les ducs (ou princes) de cette armée surprenante sont les anciens des congrégations (1 Pierre 5:2). Assurément, Jéhovah suscite aujourd’hui un grand nombre d’hommes spirituels pour prendre soin de ses précieuses brebis et les fortifier en vue de l’attaque de « l’Assyrien » symbolique

Anciens, vous pouvez tirer des conclusions utiles du récit qui vient d’être analysé :
1) Le mieux à faire pour vous préparer à l’attaque de « l’Assyrien », c’est de fortifier votre foi en Dieu et d’aider vos frères à faire de même.
2) Quand « l’Assyrien » attaquera, vous devrez être absolument convaincus que Jéhovah délivrera son peuple.
3) À ce moment-là, les directives vitales que vous recevrez de l’organisation de Jéhovah ne vous paraîtront peut-être pas judicieuses du point de vue humain. Mais nous devrons tous être disposés à obéir à toute instruction que nous recevrons, qu’elle semble ou non rationnelle du point de vue stratégique ou humain.
4) Pour quiconque place sa confiance dans l’instruction profane, les choses matérielles ou les institutions humaines, c’est maintenant le moment de rectifier sa façon de voir. Tenez-vous prêts à aider tous ceux dont la foi est actuellement chancelante.

4. Quelle tactique employée par Rabshaqé est utilisée de nos jours par les adversaires du peuple de Dieu, et quelle qualité peut nous aider
à rejeter leurs faux raisonnements ?
(2 Rois 18:22, 25) [14 sept., w10 15/7 p. 13 § 3-4]
Rabshaqé a déclaré aux représentants de Hizqiya : “ Voici ce qu’a dit le grand roi, le roi d’Assyrie : ‘ Quelle est cette confiance à laquelle tu t’es fié ? Maintenant écoute : tu as placé ta confiance dans l’appui de ce roseau broyé, l’Égypte, qui, si un homme s’appuyait sur lui, pénétrerait bel et bien dans sa paume et la percerait. ’ ” (2 Rois 18:19, 21). Cette accusation était mensongère, car Hizqiya n’avait conclu aucune alliance avec l’Égypte. Mais elle exprimait avec force ce dont Sennakérib voulait convaincre les Juifs — que personne ne viendrait à leur secours et que leur isolement était total.
À une époque plus récente, des adversaires du vrai culte ont eux aussi cherché à faire succomber des chrétiens à la peur de l’isolement. Une de nos sœurs, qui a été emprisonnée pour sa foi et coupée du reste de ses frères pendant des années, a plus tard raconté ce qui lui avait permis de ne pas céder à la peur : “ La prière m’a aidée à m’approcher tout près de Jéhovah [...]. Je me suis maintes fois remémoré le passage d’Isaïe 66:2, qui donne l’assurance que Dieu porte les regards ‘ vers celui qui est affligé, et qui a l’esprit contrit ’. Cette pensée a toujours été pour moi une source de force et de grand réconfort. ” Un frère qui a passé plusieurs années en isolement a déclaré : “ J’ai compris qu’une minuscule cellule rectangulaire pouvait devenir tout un univers pour qui entretient des relations intimes avec Dieu. ” Ce sont donc des liens étroits avec Jéhovah qui ont donné à ces deux chrétiens la force d’endurer l’isolement (Ps. 9:9, 10). On pouvait les séparer de leur famille, de leurs amis et des autres fidèles, mais personne — ils en étaient convaincus — ne pourrait jamais les séparer de Jéhovah
Chacun de nous devrait régulièrement se poser ces questions : ‘ Jéhovah est-il bien réel à mes yeux ? Dans ma vie quotidienne, ses principes influencent-ils mes décisions, les petites comme les grandes ? ’ (Luc 16:10). Si nous nous efforçons sincèrement de renforcer nos relations avec Dieu, nous n’aurons aucune raison d’avoir peur
Un bouclier contre l’intimidation : Avoir une foi totale en Jéhovah, c’est comme porter un grand bouclier qui nous protège contre tout ce que Satan met en œuvre pour nous nuire spirituellement (Éph. 6:16). Prions donc Jéhovah de fortifier notre foi

5. Comment l’exemple d’humilité de Yoshiya nous aide-t-il à profiter davantage de notre lecture et de notre étude de la Bible ?
(2 Rois 22:19, 20) [21 sept., w00 1/3 p. 30 § 2]
Quand Yoshiya entendit les paroles de la Loi et se rendit compte à quel point ses ancêtres s’étaient écartés du culte pur, il déchira ses vêtements et se mit à pleurer devant Jéhovah. Pourquoi la Parole de Dieu avait-elle touché si profondément le cœur du roi ? Le récit rapporte que son cœur était “ sensible ”, de sorte qu’il s’est humilié après avoir entendu les paroles de Jéhovah. Jéhovah a remarqué que Yoshiya avait un cœur humble et réceptif et il l’a béni
L’humilité permet d’avoir un cœur prêt pour comprendre et mettre en application des vérités spirituelles. Elle nous aide à accepter plus
facilement les conseils que nous recevons de la Parole de Dieu.

6. Comment l’archéologie a-t-elle confirmé l’existence des deux rois mentionnés en 2 Rois 25:27-30 ? [28 sept., w12 1/6 p. 5 § 2-3]
Au milieu des ruines de Babylone, les archéologues ont exhumé des documents administratifs datés du règne de Neboukadnetsar II. Ils détaillent les rations données aux prisonniers et à d’autres qui dépendaient de la maisonnée royale. Les listes mentionnent “ Ja’ukînu [Yehoïakîn] ”, “ roi du pays de Jâhudu [Juda] ”, et sa maisonnée. Qu’en est-il de l’existence d’Évil-Merodak ? Une inscription figure sur un vase découvert près de Suse : “ Palais d’Evilmerodach roi de Babylone, fils de Nabuchodonosor roi de Babylone. ”

7. Quelles sont les trois choses que Yabets a demandées à Jéhovah, et qu’est-ce que cela nous apprend sur la prière ?
(1 Chron. 4:9,10) [5 oct., w10 1/10 p. 23]
Il commence sa prière en sollicitant la bénédiction de Dieu. Puis il fait trois requêtes qui dénotent une foi solide.
Premièrement, Yabets implore Dieu en ces mots : “ Agrandis [...] mon territoire. ” (Verset 10). Cet homme honorable n’est pas un rapace qui convoite les terres de ses semblables. Sans doute que sa requête sincère porte plutôt sur des personnes que sur des terres. Il demande probablement que son territoire s’agrandisse de façon pacifique pour contenir davantage d’adorateurs du vrai Dieu.
Deuxièmement, Yabets supplie Dieu pour que Sa “ main ” soit avec lui. La main symbolique de Dieu est sa force en action, qu’il utilise pour aider ses adorateurs (1 Chroniques 29:12). Pour recevoir ce qui lui tient à cœur, Yabets se tourne vers le Dieu dont la main n’est pas trop courte envers ceux qui manifestent leur foi en lui. — Isaïe 59:1.
Troisièmement, Yabets demande : ‘ Préserve-moi du malheur, pour que cela ne me fasse pas de mal. ’ L’expression “ pour que cela ne me fasse pas de mal ” peut laisser entendre que Yabets prie, non pas pour échapper au malheur, mais pour ne pas être affligé ou submergé par les effets du mal.

La prière de Yabets révèle son souci pour le vrai culte ainsi que sa foi et sa confiance en Celui qui entend la prière. Comment Jéhovah répond-il ? Le bref récit termine ainsi : “ Alors Dieu fit arriver ce qu’il avait demandé. ”
Celui qui entend la prière n’a pas changé. Il prend plaisir aux prières de ses adorateurs. Ceux qui placent leur foi et leur confiance en lui peuvent avoir cette assurance : “ Quoi que ce soit que nous demandions selon sa volonté, il nous entend. ” — 1 Jean 5:14.
Nous aussi, offrir des prières sincères en harmonie avec la volonté de Jéhovah, sachant que Jéhovah prend plaisir à entendre nos prières et d’y répondre.

8. Comment l’issue de la guerre dont il est question en 1 Chroniques 5:18-22 peut-elle nous donner la force de mener notre guerre spirituelle avec courage ? [12 oct.,w05 1/10 p. 9 § 7]
Aux jours du roi Saül, les tribus de l’est du Jourdain ont vaincu les Hagrites alors que ces derniers leur étaient plus de deux fois supérieurs en nombre. Comment expliquer ce succès ? Les hommes vaillants de ces tribus avaient placé leur confiance en Jéhovah et recherché son aide.
Ayons donc une confiance totale en Jéhovah dans la guerre spirituelle que nous menons, même si le rapport de force nous est terriblement défavorable. — Éphésiens 6:10-17

9. Qu’est-ce qui a permis à David de comprendre et de respecter l’esprit de la loi de Jéhovah sur le caractère sacré du sang, et à quoi son
exemple doit-il nous pousser ? (1 Chron. 11:17-19) [19 oct., w12 15/11 p. 6-7 § 12-14]
David discernait les principes que renfermait la Loi et souhaitait les mettre en pratique. Un jour, par exemple, il exprime l’envie de boire “ de l’eau de la citerne de Bethléhem ”. Trois de ses hommes pénètrent alors de force dans la ville, occupée par les Philistins, et rapportent de l’eau. Or ‘ David ne consent pas à la boire, mais il la verse pour Jéhovah ’. Pourquoi ? “ Il est impensable pour moi, en ce qui concerne mon Dieu, de faire cela, explique-t-il. Le sang de ces hommes, est-ce que je le boirais au péril de leur âme ? Car c’est au péril de leur âme qu’ils l’ont apportée. ”
David sait que, d’après la Loi, il ne faut pas manger de sang, mais le verser pour Jéhovah. Il comprend en outre pourquoi. Il sait que “ l’âme de la chair est dans le sang ”. Cela dit, on lui offre ici de l’eau, pas du sang. Pourquoi refuse-t-il de la boire ? Parce qu’il discerne le principe sur lequel repose cette exigence légale. À ses yeux, l’eau est aussi précieuse que le sang des trois hommes. Par conséquent, il est impensable pour lui d’en boire. Aussi estime-t-il qu’il doit la verser à terre
David cherchait à s’imprégner complètement de la loi divine. Il étudiait la loi divine et méditait profondément sur elle. Il était convaincu de la sagesse des commandements de Jéhovah. Voilà pourquoi il avait à cœur de respecter non seulement la lettre, mais aussi l’esprit de la Loi mosaïque.
Quand nous étudions la Bible, ayons la sagesse de méditer sur ce que nous lisons et de le conserver dans notre cœur, afin de déterminer ce qui plaît à Jéhovah dans telle ou telle situation.

10. Quand il a entrepris d’amener l’arche de l’alliance à Jérusalem, qu’est-ce que David n’a pas fait, et quelle leçon capitale en tirons-nous ?
(1 Chron. 15:13) [26 oct., w03 1/5 p. 10-11 § 11-13]
Il tint conseil avec les chefs du peuple et leur affirma que l’Arche serait déplacée ‘ si cela leur paraissait bon et si cela était agréé de Jéhovah ’. Seulement, il ne procéda pas à des recherches approfondies pour s’assurer de la volonté de Jéhovah en la circonstance. S’il l’avait fait, l’Arche n’aurait jamais été chargée sur un chariot. Des Lévites qehathites l’auraient transportée sur leurs épaules, ainsi que Dieu l’avait expressément demandé. Alors que David interrogeait souvent Jéhovah, dans ce cas il omit de le faire ainsi qu’il convenait. Les conséquences furent catastrophiques. David le reconnut plus tard : “ Jéhovah notre Dieu a fait brèche contre nous, car nous ne l’avons pas recherché selon la coutume. ”
Peu importe que nous occupions une fonction importante, ou s’il semble que nous ayons de la sagesse, ou de la connaissance ; ce qui compte pour nous, c’est de ‘ continuer à vérifier ce qui est agréable au Seigneur ’ !




Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 353
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: REVISION ECRITE DE LA SEMAINE PROCHAINE (26 octobre 2015)

Message  manounette le Ven 23 Oct 2015 - 2:16

Merci Merci

_________________
" Tu appartiens à Dieu, car il a payé le prix.
 Voilà pourquoi il veut te rendre ferme et fort.
 Il t'a toujours aidé, choyé, guidé comme un Père.
 Il peut te rendre ferme, il veut te rendre fort "
   Cantique 60 (1Pierre 5:10)

       
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
manounette
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 2878
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Nord de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: REVISION ECRITE DE LA SEMAINE PROCHAINE (26 octobre 2015)

Message  GwadaNel le Mer 28 Oct 2015 - 18:14

Juste un grand merci, ma chère soeur.
merci pour ces recherches.
Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
GwadaNel
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 78
Date d'inscription : 20/05/2015
Localisation : Aubervilliers

Revenir en haut Aller en bas

Re: REVISION ECRITE DE LA SEMAINE PROCHAINE (26 octobre 2015)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum