2 Rois - chapitres 5 à 8 - Semaine du 25 août 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2 Rois - chapitres 5 à 8 - Semaine du 25 août 2015

Message  Michèle le Ven 21 Aoû 2015 - 18:07



Points importants de 2 Rois chapitres 5 à 8

2 Rois 5:15, 16 — Pourquoi Élisha n’a-t-il pas accepté le cadeau de Naamân ? Élisha a refusé ce don parce qu’il reconnaissait que la guérison miraculeuse de Naamân était le fruit de la puissance de Jéhovah, non de la sienne. Il aurait été impensable pour lui de tirer profit de la fonction à laquelle Dieu l’avait établi. À notre époque, les pratiquants du vrai culte ne cherchent pas à retirer un gain personnel du service qu’ils offrent à Jéhovah. Ils prennent à cœur cette exhortation de Jésus : “ Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. ”

5:18, 19 — Naamân sollicitait-il le pardon parce qu’il aurait à participer à un acte religieux ? Il semble que le roi syrien était vieux et faible, et qu’il devait s’appuyer sur Naamân. Quand donc il se prosternait devant Rimmôn pour l’adorer, Naamân se prosternait lui aussi. Pour ce dernier, toutefois, c’était un geste purement mécanique qui avait pour seul but de soutenir le roi, non d’adorer Rimmôn. Naamân demandait à Jéhovah de lui pardonner d’exercer ainsi ses fonctions administratives. Élisha a cru Naamân et lui a dit : “ Va en paix. ”

5:9-19. L’exemple de Naamân n’est-il pas la preuve qu’une personne orgueilleuse peut apprendre l’humilité ? — 1 Pierre 5:5.

5:20-27. Quel prix à payer pour avoir voulu vivre dans le mensonge ! Si nous réfléchissons aux peines et aux malheurs que récoltent ceux qui mènent une double vie, nous nous garderons d’agir ainsi
.
5:3. La petite Israélite avait foi dans la capacité de Dieu à opérer des miracles. Elle a aussi eu le courage d’exprimer sa foi. Vous qui êtes jeunes, vous efforcez-vous de renforcer votre foi dans les promesses divines, et de rassembler votre courage pour parler de la vérité à vos enseignants et à vos camarades ?
Bien qu’il nous arrive peut-être de nous sentir impuissants face à nos opposants, nous pouvons puiser de l’encouragement dans l’exemple du serviteur d’Élisha, qui a découvert que “ plus nombreux sont ceux qui sont avec nous que ceux qui sont avec eux ”. (2 Rois 6:15-17.) Même si nous sommes séparés de force de nos frères chrétiens, ne perdons pas espoir. La Parole de Dieu nous donne cette assurance : “ L’ange de Jéhovah campe autour de ceux qui le craignent. ” — Ps. 34:7.

La cécité dont furent frappés les soldats syriens selon la parole d’Élisha était sans doute mentale, car ils voyaient Élisha mais ne le reconnaissaient pas (2 Rois 6:18, 19). [Lecture de la Bible ; voir si p. 71 § 10.]
Quand Élisha avertit le roi d’Israël d’un complot syrien visant à le tuer, le roi de Syrie envoie des forces militaires à Dothân pour capturer Élisha. Voyant la ville cernée par les armées syriennes, le serviteur d’Élisha prend peur. Élisha le rassure, en disant : “ N’aie pas peur, car plus nombreux sont ceux qui sont avec nous que ceux qui sont avec eux. ” Puis Élisha prie Jéhovah de faire voir à son serviteur la grande force qui est avec lui. “ Et, voyez, la région montagneuse était pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisha. ” (6:16, 17). Quand les Syriens attaquent, le prophète prie de nouveau Jéhovah, qui les frappe de cécité mentale, et ils sont conduits au roi d’Israël. Toutefois, Élisha dit au roi de leur donner à manger et de les renvoyer chez eux, au lieu de les mettre à mort
La cécité dont furent frappés les soldats syriens selon la parole d’Élisha était sans doute mentale. Si tous avaient été rendus réellement aveugles, il aurait fallu les conduire tous par la main. Or, le récit relate simplement qu’Élisha leur dit : “ Ce n’est pas ici le chemin, et ce n’est pas ici la ville. Suivez-moi. ”

La cécité mentale peut être décrit comme un trouble cognitif dans lequel un individu est incapable d'attribuer des états mentaux à soi et aux autres. À la suite de cette maladie, l'individu ne est pas conscient de l'état mental des autres, il ne est pas en mesure d'attribuer des croyances et des désirs aux autres

Ce qui était vrai du temps d’Élisha l’est toujours aujourd’hui : “ Plus nombreux sont ceux qui sont avec nous que ceux qui sont avec eux. ” (2 Rois 6:16). La Bible nous donne l’assurance que, si nous nous soumettons à Dieu et que nous nous opposions au Diable, ce dernier fuira loin de nous Bien que les armes et la puissance de Satan et de ses démons puissent sembler irrésistibles, elles ont leurs limites. Les esprits méchants ne peuvent pas nous obliger à commettre des actions mauvaises qui déplairaient à notre Père céleste

Il devint nécessaire que les fils des prophètes avec lesquels Élisha coopère se relogent dans une demeure plus spacieuse. Les voici donc au Jourdain, coupant des poutres pour leur nouvelle habitation. Un des prophètes utilise une hache qu’il a empruntée ; c’est alors que le fer se détache et tombe dans l’eau. Sans doute soucieux d’éviter qu’on ne jette le discrédit sur les prophètes, Élisha lance un morceau de bois dans l’eau, à l’endroit où est tombé le fer de hache : le fer remonte et se met à flotter. Jéhovah montre par là qu’il soutient ses prophètes. — 2R 6:1-7.

Stephen Lett, le membre du Collège central des Témoins de Jéhovah qui présidait une assemblée, a fait dans son discours préliminaire ce rappel aux élèves : “ Au moment où vous partez pour vos affectations, où que ce soit et quelle que soit votre situation, beaucoup plus sont avec vous que contre vous. ” En se fondant sur 2 Rois chapitre 6, il leur a recommandé de compter sur l’appui de Jéhovah Dieu et des myriades d’anges pour faire connaître les “ choses magnifiques de Dieu ”. (2 Rois 6:15, 16.) Les missionnaires sont dans la même situation que les chrétiens du Ier siècle qui ont à affronter l’opposition et l’indifférence dans leur activité de prédication et d’enseignement. Mais ils savent qu’ils ont le soutien de Jéhovah et de son Organisation terrestre

Le soutien des anges s’est manifesté de façon impressionnante à l’époque d’Élisha. Le prophète demeurait alors à Dothân, une ville d’Israël. Un jour, s’étant levé de bonne heure, son serviteur avait constaté que la ville était encerclée par des cavaliers et des chars : le roi de Syrie avait envoyé des forces militaires en grand nombre pour capturer Élisha. Quelle fut la réaction du serviteur d’Élisha ? Effrayé, peut-être même pris de panique, il s’écria : “ Hélas ! mon maître ! Qu’allons-nous faire ? ” À ses yeux, tout semblait perdu. Mais Élisha lui répondit : “ N’aie pas peur, car plus nombreux sont ceux qui sont avec nous que ceux qui sont avec eux. ” Que voulait-il dire ? — 2 Rois 6:11-16.
Élisha savait qu’une multitude d’anges étaient là pour le soutenir. Son serviteur, en revanche, ne voyait rien. C’est pourquoi “ Élisha pria et dit : ‘ Ô Jéhovah, ouvre ses yeux, s’il te plaît, pour qu’il voie. ’ Aussitôt Jéhovah ouvrit les yeux du serviteur, de sorte qu’il vit ; et, voyez, la région montagneuse était pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisha. ” (2 Rois 6:17). Le serviteur d’Élisha put alors voir la multitude d’anges.
Avec les yeux de la foi, nous aussi nous pouvons discerner que les anges, sous la direction de Jéhovah et de Christ, apportent soutien et protection au peuple de Jéhovah.

L’expression “ entasser des charbons ardents sur sa tête ” est une figure de style évoquant un procédé métallurgique utilisé dans les temps bibliques. On déposait une couche de charbons dans le four. On introduisait ensuite le minerai que l’on recouvrait d’une autre couche de charbons. Les charbons ardents entassés sur le minerai augmentaient la chaleur, de sorte que le métal fondait et était débarrassé de ses impuretés. D’une façon similaire, en traitant un opposant avec bonté, il se peut que nous fassions “ fondre ” sa dureté et ressortir ses qualités (2 Rois 6:14-23). En fait, ce qui a tout d’abord attiré de nombreuses personnes vers le vrai culte, ce sont les actes de bonté des serviteurs de Jéhovah à leur égard.

Nous avons tous besoin de fréquentations. Cependant, nous devons nous rappeler que les personnes que nous fréquentons peuvent avoir sur nous une influence, bonne ou mauvaise. Cela s’est vérifié dans le cas de Yehoshaphat, roi de Juda, jouissait de la faveur et de la bénédiction de Jéhovah. Mais, ayant permis à son fils d’épouser la fille d’Ahab, roi d’Israël, Yehoshaphat, s’est mis à fréquenter Ahab. Cette mauvaise fréquentation a failli lui coûter la vie (2 Rois 8:16-18). Si nous manquons de sagesse dans le choix de nos fréquentations, nous courons le même danger.


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 341
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Naamân et de la terre pure (2R 5:17)

Message  k3v le Mer 26 Aoû 2015 - 15:07

Naamân a un comportement très intéressant. Après avoir reconnu Jéhovah comme seul vrai Dieu, il désire prendre de la terre d'Israël afin d'y bâtir dans son pays un autel sur lequel sacrifier. Il associe Jéhovah à la terre d'Israël. En effet, selon Am 7:17, les sols étrangers étaient considérés comme impurs à cause des idoles.
Or, Isaïe parle d'un jour où d'autres nations rendront un culte à Dieu, quelque soit l'endroit (Is 19:19-25). La mort et la résurrection de Jésus Christ inaugure ce jour, où l'esprit saint déversé permet aux hommes de s'exprimer avec une langue pure et les pousse à adorer Dieu en esprit et vérité. (Tse 3:9; Jn 4:21-24.)

Bref, exit les discriminations!

Le §37 du livre Prophétie d’Isaïe (vol. 1), p. 206 donne des infos sympas sur ce point.

k3v
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 30
Date d'inscription : 19/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum