2 samuel 19-21

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2 samuel 19-21

Message  Ps27:4 le Mer 3 Juin 2015 - 15:40

Bonjour Bonjour restez cool BIZZ je me repose

2 Samuel 19-21
Mais le roi eut pitié de Mephibosheth le fils de Yonathân le fils de Saül, à cause du serment de Jéhovah qui était entre eux, entre David et Yonathân le fils de Saül. (2 Samuel 21:7) [...]

w07 1/6 p. 24 § 12-13 Ils prospèrent spirituellement durant les cheveux gris *** 2 Samuel 19:31-40.
Bien que sa situation ait changé, Barzillaï a fait de son mieux pour soutenir le roi établi par Jéhovah. Même s’il reconnaissait que son sens du goût s’était émoussé et que son ouïe avait perdu de sa finesse, il n’était pas aigri pour autant. Barzillaï a montré à quel point il avait une belle personnalité. LEÇON
Comme Barzillaï, nombre de nos compagnons âgés sont désintéressés et généreux. Ils font de leur mieux pour soutenir le vrai culte, sachant que “ c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir ”. Quelle bénédiction d’avoir ces chrétiens fidèles parmi nous dans notre congrégation…. — Hébreux 13:16.
Quand avont ns félicité nos freres et sœur agée de notre congrégation?....vous-voulez qu´on le fasse ? oui…
SINCERE FÉLICITATION JOSÉPHINA ,MONTSÉ MAGGY CLARA INDALÉCIO ET JOSEPH …POUR L EXCÉLENT TRAVAIL QUE VS FAITE AUX SIENS DE LA CONGRÉGATION FRANCOPHE …APLAUDIE…

w91 15/7 p. 20 § 9 Poursuivons sans cesse la bonté de cœur ***
(2 Samuel 21:7, 8). Se rappelant “du serment par Jéhovah” qui était entre lui et Jonathan, il fit preuve de bonté de cœur en épargnant Méphiboscheth, fils de Jonathan
Leçon.. Et nous, veillons-nous à ce que ‘notre Oui signifie bien Oui’? (Jacques 5:12.) Si nous sommes anciens dans la congrégation, nous montrons-nous pareillement compatissants quand nos compagnons dans la foi ont besoin que nous exercions la bonté de cœur envers eux?
Cette qualité nous rend chers à JAH et à nos semblables. Elle nous incite à faire preuve d’hospitalité et de prévenance. La bonté resserre les liens au sein des familles et de la congrégation chrétienne. Les femmes qui manifestent la bonté de cœur sont très appréciées et tenues en haute estime. CELA rendent gloire au Dieu de bonté de cœur, Jéhovah.

*** w11 15/8 p. 30 § 12 Poursuivons la paix ***
(2 Sam. 19:25-27). Cette exemples bibliques nous rappelle le danger d’agir précipitamment après n’avoir entendu qu’un son de cloche
Le roi David a cru Tsiba, qui affirmait que son maître, Mephibosheth, avait rallié le camp ennemi. “ Vois ! Tout ce qui appartient à Mephibosheth est à toi ”, s’est empressé de répondre David
LEÇON..Pour leur part, les anciens tiennent compte du conseil de Paul à Timothée, à savoir ne pas porter de jugement hâtif. — Lire 1 Timothée 5:21.
13 Même lorsqu’on estime avoir suffisamment écouté les deux parties, il est important de se souvenir que “ si quelqu’un pense avoir appris quelque chose, il ne sait pas encore cela comme il devrait le savoir ”. (1 Cor. 8:2.) Sommes-nous au courant de tous les éléments à l’origine de cette dispute ? Dans quelle mesure connaissons-nous les antécédents des personnes concernées ? Quand ils sont appelés à juger, les anciens doivent veiller à ne pas se laisser abuser par des mensonges, des ruses ou des rumeurs.
Aussi……19:24, 30. Mephibosheth était sincèrement reconnaissant envers David pour sa bonté de cœur. Il se soumit de bon gré à la décision du roi concernant Tsiba. La reconnaissance envers Jéhovah et envers son organisation devraient nous pousser à nous montrer soumis.
Aussi a lire w80 1/1 p. 29 Méphiboscheth — un homme plein de gratitude
Pourquoi la réaction de Mephibosheth dans son litige avec Tsiba est-elle exemplaire ? (2 Sam. 19:24-30)
20:21, 22. Par sa sagesse, une seule personne peut éviter un désastre à beaucoup d’autres. — Ecclésiaste 9:14, 15.
Lorsque David a proposé à Barzillaï, alors âgé de 80 ans, de devenir membre de sa cour, pourquoi celui-ci a-t-il recommandé Kimham ? (2 Sam. 19:33-37) [w07 1/6 p. 24 § 13]



Aussi intéréssant …… w07 15/7 p. 13 Barzillaï, un homme conscient de ses limites

w13 15/1 p. 31 § 13-14 Les anciens, « compagnons de travail pour notre joie »
Lire…(2 Sam. 21:15-17).. Cette fois cependant, David a failli se faire tuer. Avait-il perdu son courage ? Non. Il avait perdu sa force. « David commença à être fatigué », relate la Bible. Dès que Yishbi-Benob eut décelé ce moment de faiblesse, il « résolut [...] d’abattre David ». Mais avant que le géant n’ait eu le temps de transpercer le roi, « Abishaï le fils de Tserouïa vint à son secours, il abattit le Philistin et le mit à mort » David l’a échappé belle. Comme il a dû être reconnaissant à Abishaï d’avoir gardé l’œil sur lui et d’être promptement venu à son aide quand sa vie était en danger ! Quels enseignements tirons-nous de ce récit ?
14 Les serviteurs de Jéhovah du monde entier accomplissent leur ministère malgré les obstacles que Satan et ses agents mettent sur leur chemin. Certains d’entre nous se heurtent à des problèmes « géants ». Mais, en nous appuyant totalement sur Jéhovah, nous combattons ces « Goliaths » et nous les terrassons. Parfois, néanmoins, cette lutte incessante contre les pressions du monde nous épuise et nous décourage. Dans un tel état de faiblesse, nous sommes vulnérables et des épreuves que nous aurions surmontées en temps normal risquent de nous « abattre ». Le soutien d’un ancien peut alors nous aider à retrouver joie et courage. Il est en effet réconfortant de savoir que les anciens gardent sur nous un œil bienveillant et que, comme jadis Abishaï à l’égard de David, ils se tiennent prêts à « venir à notre secours ».
*** w99 1/5 p. 32 Une victoire sur le mal ***
Une nouvelle fois, Abishaï a voulu le mettre à mort, mais là encore David ne l’a pas permis. — 2 Samuel 19:15-23.
Dans ce cas de figure, David s’est révélé une digne représentation de Jésus Christ, au sujet de qui l’apôtre Pierre a écrit : “ Quand on l’insultait, il ne rendait pas l’insulte [...], mais il s’en remettait toujours à celui qui juge avec justice. ” — 1 Pierre 2:23.
LEÇON..Aujourd’hui, les chrétiens sont exhortés à se montrer ‘ humbles, ne rendant pas le mal pour le mal ’. (1 Pierre 3:8, 9.) Nous aussi, en suivant l’exemple laissé par David et par Jésus Christ, nous pouvons ‘ continuer à vaincre le mal par le bien ’. — Romains 12:17-21.
*** w80 15/7 p. 4 La douleur a-t-elle du bon? ***
La mort d’un membre de notre famille ou d’un ami qui nous est cher peut enfin nous occasionner une vive douleur affective. Manifestant la douleur intérieure qu’il ressentait à cause de la mort de son fils, le roi israélite David s’écria dans son affliction: “Mon fils Absalom! Absalom mon fils, mon fils!” — II Sam. 19:4.
Aucun être sain d’esprit ne cherche à éprouver une douleur affective et morale, pas plus qu’une violente douleur physique. Mais y a-t-il quelqu’un qui puisse faire quelque chose pour supprimer la douleur qui fait maintenant partie intégrante de la vie humaine?


Petit jeux…..A vous de jouer … Que réponderais-vous ..….. ? hi hi hi
Bien qu’Amasa se soit rangé du côté d’Absalom contre David, quelle raison ce dernier a-t-il donnée pour qu’il prenne la place de Yoab en tant que chef de l’armée (2 Samuel 19:13) ?
Qui, bien que méritant, a refusé, parce qu’il était âgé de 80 ans, la récompense proposée par le roi David (2 Samuel 19:31-36) ?
Un des lieux où les Israélites livrèrent bataille contre les Philistins (2 Samuel 21:18). Un des “prêtres” de David (2 Samuel 20:26).
Pièce d’un métier à tisser (2 Samuel 21:19)
. N’a jamais servi (2 Samuel 21:16).
Un homme qui avait des responsabilités dans l’entourage de David (2 Samuel 20:26).
Lorsque David l’invita à la cour et qu’il déclina l’invitation, qui Barzillaï proposa-t-il pour le remplacer (2 Samuel 19:37) ? hi hi hi hi hi hi
Bravo…
A la semaine prochaine………
amicalement amitié Bonne journée je t'envoi des fleur

Ps27:4
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 95
Date d'inscription : 28/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 samuel 19-21

Message  Michèle le Mer 3 Juin 2015 - 17:46

POUR COMPLETER

Points importants de 2 Samuel 19 à 21

2 Samuel 19:13 - Bien qu’Amasa se soit rangé du côté d’Absalom contre David, quelle raison ce dernier a-t-il donnée pour qu’il prenne la place de Yoab en tant que chef de l’armée ?
Quand Amasa se joignit à la rébellion d’Absalom contre David, Absalom l’établit à la tête de son armée à la place de Yoab (2S 17:25). L’insurrection fut écrasée, et Yoab tua Absalom le fils de David. David proposa alors à Amasa de remplacer Yoab à la tête de son armée, car, déclara-t-il, “ n’es-tu pas mon os et ma chair ?

Négliger ses cheveux en s’abstenant de les tailler, ou sa barbe en ne la soignant pas, était un signe de deuil (2 Samuel 19:24)

2 Samuel 19:24 - La Bible met l’accent sur la pureté spirituelle (Lév. 19:1, 2; I Pierre 1:15, 16). De toute évidence, cela montre que la propreté physique est également importante. Les coutumes et les habitudes des Israélites et des premiers chrétiens montrent qu’ils étaient propres. Par exemple, le fait de ne pas se soigner et de ne pas laver ses vêtements était considéré comme un signe de deuil. L’hospitalité impliquait entre autres choses, le fait de laver les pieds de ses invités, probablement à cause des routes poussiéreuses parcourues en sandales

2 Samuel 19:27 — Que signifiait l’interdiction de “ couper en rond les mèches sur les côtés de [sa] tête ” et de “ détruire l’extrémité de [sa] barbe ” ? De toute évidence, cette loi a été donnée aux Juifs pour les empêcher de se tailler la barbe ou les cheveux selon certaines coutumes païennes (Jérémie 9:25, 26 ; 25:23 ; 49:32). Mais ce commandement divin ne signifiait pas qu’il leur était interdit de se tailler la barbe ou les cheveux. — 2 Samuel 19:24.

2 Samuel 19:24-30 Pourquoi la réaction de Mephibosheth dans son litige avec Tsiba est-elle exemplaire ? Mephibosheth était sincèrement reconnaissant envers David pour sa bonté de cœur. Il se soumit de bon gré à la décision du roi concernant Tsiba.
La reconnaissance envers Jéhovah et envers son organisation devraient nous pousser à nous montrer soumis

Quand David demanda à Mephibosheth pourquoi il n’était pas parti avec lui, celui-ci lui expliqua que son serviteur l’avait dupé, et il ajouta : “ Et il a calomnié ton serviteur auprès de mon seigneur le roi. Mais mon seigneur le roi est comme un ange du vrai Dieu ” (c’est-à-dire qu’il verrait l’affaire sous son vrai jour). David reconnut sans doute l’innocence de Mephibosheth, puisqu’il changea son premier décret en disant : “ Toi et Tsiba, vous vous partagerez les champs. ” Ce à quoi Mephibosheth répondit : “ Qu’il prenne même le tout, maintenant que mon seigneur le roi est revenu en paix dans sa maison. 2 Samuel 19:24-30

2 Samuel 19:27 — La loi que Dieu donna aux Israélites leur interdisait de se calomnier les uns les autres (Lv 19:16). La Bible tout entière condamne ce mauvais usage de la langue.

19:24, 30. Mephibosheth était sincèrement reconnaissant envers David pour sa bonté de cœur. Il se soumit de bon gré à la décision du roi concernant Tsiba. La reconnaissance envers Jéhovah et envers son organisation devraient nous pousser à nous montrer soumis

2 Samuel 19:29 — Pourquoi David a-t-il réagi comme il l’a fait après avoir entendu les explications de Mephibosheth ? En écoutant Mephibosheth, David a dû s’apercevoir qu’il s’était trompé lorsqu’il avait pris les paroles de Tsiba pour argent comptant (2 Samuel 16:1-4 ; 19:24-28). Il s’en est très probablement irrité et n’a pas voulu en entendre davantage à ce sujet.

2 Samuel 19 :33-37 -. Lorsque David a proposé à Barzillaï, alors âgé de 80 ans, de devenir membre de sa cour, pourquoi celui-ci a-t-il recommandé Kimham ? Bien que sa situation ait changé, Barzillaï a fait de son mieux pour soutenir le roi établi par Jéhovah. Même s’il reconnaissait que son sens du goût s’était émoussé et que son ouïe avait perdu de sa finesse, il n’était pas aigri pour autant. Au contraire, en recommandant avec un total désintéressement que Kimham se voie accorder les avantages proposés, Barzillaï a montré à quel point il avait une belle personnalité.
Comme Barzillaï, nombre de nos compagnons âgés sont désintéressés et généreux. Ils font de leur mieux pour soutenir le vrai culte, sachant que “ c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir ”. Quelle bénédiction d’avoir ces chrétiens fidèles parmi nous !

Lorsque David s’apprêta à rentrer à Jérusalem, “ Barzillaï le Guiléadite descendit de Roguelim pour passer vers le Jourdain avec le roi, afin de le reconduire au Jourdain ”. En cette circonstance, David lui lança l’invitation suivante : “ Toi, traverse avec moi, et vraiment je te ravitaillerai auprès de moi, à Jérusalem. ” — 2 Samuel 19:15, 31, 33.
Sans conteste, David avait apprécié l’aide de Barzillaï. Le roi ne voulait, semble-t-il, pas simplement dédommager son bienfaiteur en lui offrant une contrepartie matérielle. Compte tenu de sa richesse, Barzillaï n’en avait nul besoin. David jugeait peut-être souhaitable que cet homme âgé fasse partie de son entourage en raison de ses qualités admirables. Une place permanente à la cour eût été pour Barzillaï un véritable honneur, avec tout ce que l’amitié d’un roi comporte d’avantages
L’exemple de Barzillaï souligne la nécessité de se montrer équilibré.
Barzillaï nous fournit un bel exemple, que nous avons tout intérêt à méditer. Il était fidèle, courageux, généreux et modeste. Et par-dessus tout, il était résolu à faire passer les intérêts de Dieu avant les siens

Mais voici ce que Barzillaï répondit à la proposition du roi David : “ À quoi ressemblent les jours des années de ma vie, pour que je monte à Jérusalem avec le roi ? Je suis âgé de quatre-vingts ans aujourd’hui. Pourrais-je discerner entre le bon et le mauvais ? Ou bien ton serviteur pourrait-il apprécier le goût de ce que je mangerais et de ce que je boirais ? Ou bien pourrais-je écouter encore la voix des chanteurs et des chanteuses ? ” (2 Samuel 19:34, 35). Barzillaï déclina respectueusement l’invitation et refusa le grand honneur qui lui était fait. Pourquoi ?
Peut-être les limites que lui imposaient son âge avancé pesèrent-elles sur sa décision. À moins qu’il n’ait senti sa mort approcher (Psaume 90:10). Il avait fait tout ce qu’il pouvait pour soutenir David, mais il était conscient de ne plus être tout jeune. Il ne laissa pas la tentation du prestige l’empêcher d’analyser lucidement ses capacités. Contrairement à l’ambitieux Absalom, Barzillaï eut la sagesse de préférer la modestie

2 Samuel 19:24 – La propreté physique est également importante. Les coutumes et les habitudes des Israélites et des premiers chrétiens montrent qu’ils étaient propres. Par exemple, le fait de ne pas se soigner et de ne pas laver ses vêtements était considéré comme un signe de deuil
Le conseil de Dieu “Vous devez être saints” s’applique également à nous et met l’accent sur l’importance de la propreté sur le plan individuel. Les chrétiens ont de bonnes raisons de respecter les règles de l’hygiène et de porter des vêtements propres. L’aspect d’un chrétien peut contribuer à inciter les personnes à écouter la bonne nouvelle que nous proclamons

2 Samuel 20:8-10 - Yoab, qui devint général de l’armée du roi David, était courageux et ingénieux ; c’était aussi un homme de décision. Pourtant, ses très mauvaises actions révélèrent sa nature présomptueuse et ambitieuse. Il tua sauvagement deux généraux. Dans un premier temps, il assassina Abner pour se venger. Plus tard, sous prétexte de saluer son cousin Amasa, il lui saisit la barbe de sa main droite, comme pour l’embrasser, et le transperça d’un coup de son épée, qu’il tenait de la main gauche
Certains peuvent avoir des faiblesses dont ils ne sont pas conscients ou qu’ils ont du mal à reconnaître. Par exemple, on peut être trop sûr de soi, se fier à ses capacités (1 Cor. 10:12). Une autre faiblesse courante chez les humains imparfaits est le désir de passer pour important.

Une nouvelle rébellion éclata, cette fois à l’instigation de Shéba qui ne voulait avoir aucune part en David (2S 20:1, 2). Le roi donna trois jours à Amasa pour rassembler une armée. Amasa ne s’étant pas présenté au temps fixé, Abishaï reçut l’ordre de prendre avec lui les serviteurs de David et de poursuivre les rebelles. Yoab frère d’Abishaï et ses hommes partirent avec eux à la poursuite de Shéba. Quand le retardataire Amasa les rencontra, Yoab, sous prétexte de lui donner un baiser affectueux, lui saisit la barbe d’une main et l’éventra avec l’épée qu’il tenait de l’autre main (2S 20:4-12). Si Amasa subit là un juste châtiment pour s’être rangé du côté d’Absalom, il n’était certainement pas juste qu’il soit exécuté par Yoab. C’est pourquoi David ordonna à Salomon de venger Amasa en faisant mourir Yoab

2 Samuel 20 :21 - Lever la main contre quelqu’un qui détenait une autorité signifiait qu’on se rebellait contre lui. —

2 Samuel 20:21, 22. Par sa sagesse, une seule personne peut éviter un désastre à beaucoup d’autres.

En général, l’épée était suspendue à la ceinture au côté gauche (1S 25:13) et se portait, de même que le poignard, dans un fourreau, une sorte d’enveloppe de cuir. Le passage de 2 Samuel 20:8 permet de penser que Yoab avait volontairement placé son épée de manière à ce qu’elle tombe de son fourreau, après quoi il se contenta de la tenir à la main au lieu de la rengainer. Sans méfiance, Amasa pensa peut-être qu’elle était tombée accidentellement et il n’y prit pas garde. Cela lui fut fatal.

ABEL = Ville fortifiée de Naphtali, dans le N. de la Palestine
Les hommes de David assiégèrent cette ville sous la conduite de Yoab lorsque Shéba, un rebelle, s’y enfuit. Sur ce, une femme pleine de sagesse prit la parole au nom des “ gens pacifiques et fidèles d’Israël ” ; elle implora Yoab de ne pas détruire Abel, alléguant qu’on venait y chercher des jugements avisés depuis longtemps, si bien que cette ville était “ une mère en Israël ”. Cette expression indique sans doute aussi qu’Abel était une métropole, c’est-à-dire une ville de laquelle dépendaient des localités. Sur le conseil de cette femme, les habitants d’Abel lancèrent la tête de Shéba par-dessus la muraille, et la ville fut épargnée. — 2S 20:14-22.

Qui, de nos jours, est comparable aux hommes de la parenté de Goliath, les Rephaïm, et que s’efforcent-ils de faire (2 Sam. 21:15-22) ? En 1914, un grand changement s’est produit. Les nations gentilles devaient désormais compter avec Dieu. Toutefois, “les rois” qui régnaient à cette époque ont-ils obéi au commandement prophétique leur enjoignant de ‘servir Jéhovah avec crainte’? Ont-ils reconnu le Roi qu’il venait d’introniser? Non. Au contraire, ils “se sont massés comme un seul contre Jéhovah et contre son oint”, Jésus. Cherchant à satisfaire leurs ambitions, ils sont entrés “en tumulte” en s’engageant dans la Grande Guerre de 1914-1918 (Psaume 2:1-6, 10-12). Jusqu’à ce jour, la soif de dominer a été une cause de lutte entre les humains. Ainsi, le monde de Satan continue à engendrer des champions politiques comparables aux hommes de la parenté de Goliath, les Réphaïm. Les dictatures défient Jéhovah et tentent de soumettre ses témoins par la force. Cependant, comme toujours, la bataille et la victoire appartiennent à Jéhovah. — 2 Samuel 21:15-22.

2 Samuel 21:8 — Pourquoi lit-on que Mikal, la fille de Saül, avait cinq fils, alors qu’en 2 Samuel 6:23 il est dit qu’elle est morte sans enfant ? Selon l’explication la plus largement admise, il s’agissait des fils de la sœur de Mikal, Mérab, qui avait épousé Adriël. Mérab est probablement morte prématurément, et Mikal, qui n’avait pas d’enfant, a élevé les garçons.
2 Samuel 21:9, 10 Combien de temps Ritspa a-t-elle veillé ses deux fils et les cinq petit-fils de Saül, que les Guibéonites avaient mis à mort ? Ces sept hommes ont été pendus “ aux premiers jours de la moisson ”, soit en mars ou avril. Leurs cadavres ont été laissés exposés sur une montagne. Ritspa a monté la garde auprès des sept corps jour et nuit jusqu’à ce que Jéhovah, en mettant un terme à la sécheresse, montre que sa colère s’était apaisée. Il est très improbable qu’une pluie battante soit tombée avant la fin de la saison des moissons, en octobre. Par conséquent, Ritspa a sans doute veillé sur les corps pendant cinq ou six mois. Ensuite, David a fait enterrer leurs ossements.





Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 341
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum