2 SAMUEL 9-12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2 SAMUEL 9-12

Message  Ps27:4 le Ven 15 Mai 2015 - 18:39

BONNE LECTURE..... clin d\'oeil Bonjour Bonjour Bonjour Bonjour Bonjour


2 samuel 9-12
* w13 15/3 p. 5 § 10-11 Pour ceux qui aiment Jéhovah, « il n’y a pas d’obstacle qui fait trébucher » ***
Nos points faibles sont un peu comme des cailloux sur une piste de course. Inspirons-nous de la vie du roi David pour en analyser : le manque de maîtrise
11 Comme le montre l’affaire avec Bath-Shéba, la maîtrise n’était pas le fort de David. De même, face aux insultes de Nabal, il a failli agir sur un coup de tête. S’il est vrai qu’il a manqué de maîtrise, il n’a jamais renoncé à plaire à Jéhovah. Ayant reçu de l’aide, il a pu retrouver son équilibre spirituel (1 Sam. 25:5-13, 32, 33 ; 2 Sam. 12:1-13).

Les désirs de la chair en font trébucher beaucoup. Quand la tentation est de cet ordre, réagissons avec énergie pour rester purs mentalement, moralement et spirituellement. Rappelons-nous le conseil de Jésus de « jeter » tout ce qui nous fait trébucher, jusqu’à notre œil ou notre main. Cela n’englobe-t-il pas les pensées et les actions immorales qui amènent certains à abandonner la course ? Matthieu 5:29, 30).
La Bible montre que la course pour la vie demande une participation active. Il ne s’agit pas, en quelque sorte, de nous asseoir passivement dans un bus qui emmène ses passagers vers la victoire. Il nous faut courir. À cette condition, une « paix abondante » venant de Dieu sera comme un vent dans notre dos (Ps. 119:165). Soyons sûrs que Jéhovah ne cessera pas de nous soutenir pendant la course et qu’il bénira éternellement tous ceux qui franchiront la ligne d’arrivée (Jacq. 1:12).
*** my Questions pour l’étude du Recueil d’histoires bibliques ***
Questions supplémentaires :
1. Lisez 2 Samuel 11:1-27.
a) En quoi le fait de rester occupés au service de Jéhovah est-il une protection pour nous ?
b) Comment David fut-il entraîné dans le péché, et de quel avertissement les serviteurs de Jéhovah doivent-ils tenir compte (2 Sam. 11:2 ; Mat. 5:27-29 ; 1 Cor. 10:12 ; Jacq. 1:14, 15) ?
2. Lisez 2 Samuel 12:1-18.
a) Quelle leçon les anciens et les parents peuvent-ils tirer de la manière dont Nathân (Nathan) s’y est pris pour conseiller David (2 Sam. 12:1-4 ; Prov. 12:18 ; Mat. 13:34) ?
b) Pourquoi Jéhovah fit-il preuve de miséricorde envers David (2 Sam. 12:13 ; Ps. 32:5 ; 2 Cor. 7:9, 10) ?

g04 22/2 p. 3-4 Les animaux : un don de Dieu *** g04 22/2 p. 6 Un point de vue équilibré sur les animaux ***
g04 22/2 p. 10 Les animaux, nos amis pour toujours

Article tres intéréssant a lire et a relir en famille ….. pour avoir le bon point de vue ….

Un compagnon fidèle
Celui qui domine un animal de la bonne façon s’en trouve souvent récompensé. Certains considèrent leur cher animal comme un compagnon précieux, voire comme un membre de la famille. C’était également le cas il y a quelques milliers d’années. Le récit biblique parle en effet d’un homme pauvre qui ne possédait qu’“ une agnelle, une seule petite ”. Le prophète Nathân a raconté l’histoire de cette agnelle au roi David et, précisant la relation qui l’unissait à l’homme pauvre, il a ajouté : “ Elle mangeait de son morceau de pain, elle buvait de sa coupe, elle couchait sur son sein ; elle devint pour lui comme une fille. ” — 2 Samuel 12:1-3.
De nos jours, beaucoup de personnes mesurent à quel point un animal peut devenir un compagnon précieux, comme peut l’être un membre de leur famille.

“ Le juste s’occupe de l’âme de son animal domestique. ” (Proverbes 12:10). Les lois que Dieu donna à Israël insistaient souvent sur l’importance de traiter les bêtes avec considération (Deutéronome 22:4, 10 ; 25:4).
Ceux qui envisagent d’adopter un animal devraient donc se demander : ‘ Saurai-je m’occuper correctement de mon compagnon ? Mon mode de vie l’obligera-t-il à rester seul la majeure partie de la journée ? Aurai-je le temps de le promener ou de jouer avec lui ? S’il doit être dressé, suis-je prêt à assumer cette tâche ou à l’amener dans un centre de dressage ? Me restera-t-il du temps pour les activités plus importantes ? ’
Dieu aime profondément ses créatures humaines. Ne devrions-nous pas, à notre tour, témoigner considération et affection aux animaux qu’il a confiés à nos soins ? Ceux qui manifestent un tel amour se réjouissent souvent à la perspective merveilleuse de profiter de la compagnie des bêtes comme notre Créateur le voulait à l’origine. C’est ce dont parlera le dernier article de ce dossier.



g 11/07 p. 27 Pourquoi suivre les normes de la Bible ? ***
David a appris à ses dépens que ceux qui mettent de côté les normes de Dieu en pâtissent. Il a commis l’adultère avec la femme de l’un de ses serviteurs, puis a tenté de couvrir sa faute. En conséquence, il a causé du tort à d’autres, y compris à Dieu, et a éprouvé une angoisse extrême (2 Samuel 11:1–12:23). Après qu’il s’est repenti, Jéhovah l’a inspiré pour qu’il exprime ses sentiments dans un chant et a fait conserver ces paroles dans la Bible pour notre bien (Psaume 51:1-19 ; Romains 15:4). Il est donc à la fois sage et biblique d’apprendre des erreurs des autres.
Les normes bibliques : camisole de force ou ceinture de sécurité ?
Les normes écrites dans sa Parole sont pour votre bien. C’est vrai que vous pourriez considérer le code moral de la Bible comme une camisole de force, qui restreint votre liberté. Cependant, en réalité, il ressemble plus à une ceinture de sécurité, qui offre une protection.
Vous pouvez vraiment avoir confiance en la Bible. Si vous choisissez de suivre ses normes, non seulement vous rendrez Jéhovah heureux, mais vous en tirerez profit vous-même. — Isaïe 48:17.

* w01 15/3 p. 11 Surmontons la faiblesse humaine ***
Attention à l’excès de confiance !
5 Paul dit : “ Que celui qui pense être debout prenne garde de ne pas tomber. ” Il est imprudent de trop se fier à sa force morale. Cela montre qu’on n’a pas bien compris ce qu’est le péché ni pris toute la mesure de son pouvoir. Si David, a succombé au péché, pouvons-nous nous croire à l’abri d’un faux pas 2 Samuel 11:1-27

*** w98 1/7 p. 7 Tirons leçon de nos erreurs ***
— 2 Samuel 12:13-19 ; 13:1-31.
Les souffrances qui découlent de vos erreurs passées vous démoralisent-elles parfois ? À bien y réfléchir, les regrets sont utiles ; ils nous rappellent que nous devons ‘ être sur nos gardes pour ne pas nous tourner vers ce qui est malfaisant ’. (Job 36:21.) En fait, ils peuvent nous éviter de refaire une même faute. Mieux encore, non seulement David a tiré leçon de son péché, mais il s’est servi de son expérience pour aider les autres. Il a dit en effet : “ Je veux enseigner tes voies aux transgresseurs, pour que les pécheurs reviennent vers toi. ” — Psaume 51:13.
***
wt chap. 15 p. 139 § 9 Écoutez le conseil, acceptez la discipline ***
David savait combien il est bénéfique d’écouter tout conseil judicieux. Parfois, il remerciait Dieu au sujet de la personne porteuse du conseil (1 Samuel 25:32-35). Lui ressemblons-nous ? Si oui, cela nous empêchera de dire et de faire des choses que nous pourrions regretter. Si nous devions un jour être conseillés ou même disciplinés pour nous être mis dans une situation délicate, n’oublions jamais d’y voir un gage de l’amour de Jéhovah, qui veut notre bonheur éternel. — Proverbes 3:11, 12 ; 4:13.

• Puisque c’est Jéhovah qui pardonne les péchés, pourquoi les confesser aux anciens de la congrégation ?
C’est en effet de Jéhovah que les chrétiens doivent rechercher le pardon pour leurs péchés graves (2 Samuel 12:13). Cependant, de même que Nathân a apporté son aide à David, de même les anciens, qui sont spirituellement mûrs, aident les pécheurs repentants. Se tourner vers les anciens est conforme à l’instruction donnée en Jacques 5:14, 15. — 1/6, pages 30-1
cl chap. 26 p. 265-267 Un Dieu “ prêt à pardonner ” ***
“ De leur péché je ne me souviendrai plus ”
16 À propos des membres de la nouvelle alliance, Jéhovah a fait la promesse suivante : “ Je pardonnerai leur faute, et de leur péché je ne me souviendrai plus. ” (Jérémie 31:34). Cela veut-il dire que, lorsqu’il pardonne, Jéhovah devient incapable de se rappeler les péchés ? Non, puisque la Bible mentionne les péchés de nombreuses personnes à qui il a pardonné, David entre autres (2 Samuel 11:1-17 ; 12:13). Jéhovah sait donc toujours les fautes que ces personnes ont commises. Il a même conservé le récit de leurs péchés, ainsi que celui de leur repentir et de son pardon, pour notre profit (Romains 15:4). Mais alors, en quel sens ne se souvient-il pas des péchés qu’il pardonne ?
17 Le verbe hébreu pour ‘ se souvenir ’ implique davantage que se rappeler le passé. Selon un ouvrage de théologie (Theological Wordbook of the Old Testament), il a “ le sens supplémentaire de prendre les mesures qui s’imposent ”. En l’occurrence, ‘ se souvenir ’ du péché implique donc prendre des mesures contre les pécheurs (Hoshéa 9:9). Inversement, en disant : “ De leur péché je ne me souviendrai plus ”, Dieu nous donne l’assurance qu’il n’agira jamais contre un pécheur repentant pour des péchés qu’il lui aura pardonnés (Ézékiel 18:21, 22). Jéhovah oublie donc en ce sens qu’il ne ramène pas constamment nos péchés à la surface pour nous accuser ou nous punir sans arrêt. N’est-il pas réconfortant de savoir que notre Dieu pardonne et oublie ?
Imitons son pardon dans nos rapports avec autrui. Si Jéhovah, qui ne pèche pas, parvient à nous pardonner avec tant d’amour, ne devrions-nous pas, nous, humains pécheurs, faire notre possible pour nous pardonner les uns aux autres ?







*** w12 15/2 p. 24 Nathân, fidèle défenseur du culte pur ***
(2 Sam. 12:1-14). Quelle leçon tirer de ce récit ? L’objectif de quelqu’un qui enseigne la Bible est d’amener ses auditeurs à la bonne conclusion. Nathân respectait David ; il lui a donc parlé avec tact. Il savait qu’au fond de lui le roi aimait la justice et le droit. C’est pourquoi il a employé un exemple qui faisait vibrer en lui ces qualités. Nous pouvons nous aussi aider les personnes sincères à saisir le point de vue de Jéhovah sur diverses questions. Comment ? En faisant appel à leur sens de la droiture, sans leur donner l’impression que nous sommes supérieurs à eux sur les plans moral et spirituel. La Bible fait autorité en matière de bien et de mal, pas notre opinion personnelle.
Plus que toute autre chose, c’est sa fidélité à Dieu qui a permis à Nathân de reprendre un roi puissant
Cette même fidélité nous insufflera le courage de rester fermement attachés aux justes principes de Jéhovah.
.leçon Nathân est un bel exemple à suivre pour les anciens de la congrégation, qui doivent aider ceux qui tombent dans le péché à rectifier leur conduite. Les anciens doivent s’acquitter de cette responsabilité avec habileté.
**
* be leçon 33 p. 201 Tact et fermeté ***
EXERCICE : Lisez attentivement les récits bibliques suivants : 2 Samuel 12:1-9
;Relevez 1) les marques de tact et 2) les phrases qui montrent la fermeté en faveur des voies justes de Jéhovah.

Quelques leçons :
11:2-15. Le récit, qui ne cache rien des manquements de David, corrobore le fait que la Bible est la Parole inspirée de Dieu.
11:16-27. Si nous commettons un péché grave, ne cherchons pas à le cacher comme David l’a fait. Confessons plutôt notre péché à Jéhovah et recherchons l’aide des anciens de la congrégation. — Proverbes 28:13 ; Jacques 5:13-16.
12:15-23. David a bien réagi face à l’adversité parce qu’il avait un regard lucide sur ce qui lui arrivait
*** w05 15/5 p. 31 Questions des lecteurs ***
— 2 Samuel 12:14-18.
Certains ont du mal à comprendre que l’enfant ait dû mourir, alors que Deutéronome 24:16 déclare : “ Les enfants ne seront pas mis à mort à cause des pères. ” Cependant, n’oublions pas que, si l’affaire avait été traitée par des juges humains, les parents et l’enfant à naître auraient perdu la vie. Sans doute la perte de son fils a-t-elle aidé David à se rendre compte à quel point le péché qu’il avait commis avec Bath-Shéba avait déplu à Jéhovah. Soyons certains que Jéhovah a traité cette affaire avec justice, car “ parfaite est sa voie ”. — 2 Samuel 22:31.
g81 8/5 p. 6-7 Comment surmonter la mort de son conjoint? ***
Le moment vient où une personne doit accepter la situation avec réalisme et s’adapter à la vie. C’est ce qu’a remarqué une veuve:
“Vient l’instant où vous prenez conscience que vous pensez un peu trop à cette perte cruelle. J’ai versé beaucoup de larmes en m’apitoyant sur mon sort.
“Je me suis rendu compte que c’est seulement en occupant bien chaque journée que ma peine s’atténuerait. J’ai commencé à faire des projets, à voyager de temps à autre et à achever de petits travaux qui avaient été entrepris.
“On peut surmonter une peine en ayant des idées positives. Si on ne se ressaisit pas, la douleur peut durer des années. Je connais des veuves qui, cinq ans après leur deuil pleurent encore chaque jour, et cela ne manque pas d’être pour elles une source d’ennuis, tant sur le plan émotionnel que physique.”
Ces paroles nous rappellent un récit biblique riche d’enseignements, qui se rapporte au roi David de l’ancien Israël. Ce roi était très affligé parce que son fils nouveau-né se mourait. Tant que l’enfant fut vivant, David manifesta une peine très profonde. Mais après la mort de son fils, David reprit ses activités et alla de l’avant. D’aucuns diront qu’il n’éprouvait plus de chagrin. D’ailleurs, ses compagnons en furent très étonnés. Quand ils l’interrogèrent, David leur répondit: “Tant que l’enfant était vivant, j’ai jeûné et j’ai pleuré, car je me disais: Qui sait? Dieu aura peut-être pitié de moi, et l’enfant vivra. Maintenant qu’il est mort, pourquoi jeûnerais-je? Est-ce que je peux le faire revenir à la vie?” — II Sam. 12:22, 23, L’Ancien Testament pour les hommes d’aujourd’hui, P. de Beaumont.
Ceux qui restent ne peuvent faire revenir le disparu. Celui-ci aurait probablement tenu à ce que vous continuiez à mener une vie digne d’intérêt. N’essayez pas de vivre en cherchant à vous reconnaître dans la personnalité du défunt. Formez votre caractère et allez de l’avant comme le fit le roi David.
Il est vrai qu’après la perte d’un conjoint la vie n’est plus jamais la même. Toutefois, celui qui reste a encore beaucoup à donner, beaucoup à partager. — Ecclésiaste 11:7, 8.
Le temps ne fait pas oublier les douleurs. C’est plutôt par la manière dont on l’emploie qu’on ravive ou atténue une douleur
. “ la vie reste un don précieux, même au-delà de la séparation et de la souffrance ”.

Pas facile ….ns attendons tous l´ordre nouveau pour guérire complétement et revoir nos chère disparu…..




w13 15/1 p. 28-29 § 6-7 Les anciens, « compagnons de travail pour notre joie » ***
6 Beaucoup de nos frères et sœurs disent que leur joie augmente quand les anciens s’intéressent personnellement à eux. Les anciens le font d’une manière toute simple quand ils imitent David, Élihou et Jésus (lire 2 Samuel 9:6 ; Job 33:1 ; Luc 19:5). Chacun de ces adorateurs de Jéhovah a montré l’intérêt sincère qu’il portait à son interlocuteur en l’appelant par son nom. Paul comprenait lui aussi l’importance de se rappeler et d’utiliser le nom de ses compagnons chrétiens. Il termine une de ses lettres en saluant nommément plus de 25 frères et sœurs, dont Persis, au sujet de qui il écrit : « Saluez Persis notre bien-aimée » (Rom. 16:3-15).
7 Des anciens ont parfois du mal à retenir les noms. Pourtant, s’y appliquer sincèrement revient à dire à son compagnon : « Tu as de l’importance à mes yeux » (Exode 33:17). Un ancien ajoutera à la joie de ses frères en se souvenant de leurs noms, notamment lorsqu’il les invite à s’exprimer lors de l’étude de La Tour de Garde ou d’autres réunions (cf. Jean 10:3).

*** w02 15/2 p. 14 § 10 Ils ont supporté des épines dans la chair ***
, en souvenir de son profond amour pour Yonathân, le roi David fit montre de bonté de cœur envers Mephibosheth. Il lui donna toutes les terres de Saül et chargea Tsiba le serviteur de Saül de s’en occuper. David lui dit également : “ Tu mangeras le pain à ma table, constamment. ” (2 Samuel 9:6-10). Nul doute que la bonté de cœur de David fut un baume pour Mephibosheth et atténua la peine que lui causait son infirmité.
Quelle belle leçon ! Nous aussi nous devrions nous montrer bons envers ceux qui se débattent contre une épine dans la chair. Que du Bonheur….

Bonne journée amitié

Ps27:4
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 95
Date d'inscription : 28/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum