anipassion.com

2 SAMUEL 9-12 - Semaine du 18 mai 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2 SAMUEL 9-12 - Semaine du 18 mai 2015

Message  Michèle le Ven 15 Mai 2015 - 16:03



Points importants de 2 Samuel 9 à 12


Mephibosheth, le fils de Yonathân. Mephibosheth n’avait que cinq ans lorsque fut transmise la nouvelle que Yonathân, son père, et le roi Saül, son grand-père, avaient été tués. Sa nourrice fut prise de panique. Elle “ le porta [...], mais voici ce qui arriva : comme elle courait tout affolée pour fuir, il tomba alors et devint boiteux ”. (2 Samuel 4:4.) Son infirmité dut constituer pour Mephibosheth une épine terrible à mesure qu’il grandit
Quelques années plus tard, en souvenir de son profond amour pour Yonathân, le roi David fit montre de bonté de cœur envers Mephibosheth. Il lui donna toutes les terres de Saül et chargea Tsiba le serviteur de Saül de s’en occuper. David lui dit également : “ Tu mangeras le pain à ma table, constamment. ” (2 Samuel 9:6-10). Nul doute que la bonté de cœur de David fut un baume pour Mephibosheth et atténua la peine que lui causait son infirmité.
Quelle belle leçon ! Nous aussi nous devrions nous montrer bons envers ceux qui se débattent contre une épine dans la chair

2 Samuel 9 :8 - Méphiboscheth allait recevoir une position honorifique à la cour du roi et aurait le privilège de manger régulièrement à sa table, faveur que l’on accordait généralement, non à des impotents, mais à des hommes qui s’étaient distingués par de hauts faits. Plein de gratitude, Méphiboscheth se prosterna devant David et dit: “Qu’est-ce que ton serviteur pour que tu aies tourné ta face vers un chien mort tel que moi?” (II Sam. 9:8). En voyant la bonté de David, Méphiboscheth était confus. Il s’en estimait profondément indigne. D’ailleurs, en se comparant à un “chien mort”, il montrait qu’il était conscient de se trouver dans la plus basse des conditions (it-1 p.443)

2 Samuel 9:1, 6, 7. David a tenu sa promesse. Nous aussi, nous devons nous efforcer de tenir parole.

2 Samuel 9:6, 7, 13 - David a dit à Mephibosheth : “ Tu mangeras le pain à ma table, constamment. ” Et il lui en a expliqué la raison : “ Vraiment je vais user de bonté de cœur envers toi, à cause de Yonathân ton père. ”
Il est précisé à juste titre que l’hospitalité permanente de David était de la bonté de cœur, pas simplement de l’humanité, car elle démontrait sa fidélité à une relation établie
Pareillement de nos jours, les serviteurs de Dieu traitent leurs semblables en général avec humanité, mais ils manifestent une bonté de cœur durable, un amour fidèle, envers ceux avec qui ils ont des relations approuvées par Dieu.

Dans les temps bibliques, une invitation à s’asseoir à la table d’un roi pour y prendre un repas préparé et présenté par ses serviteurs était un grand honneur, une expression de bonté de cœur de la part du roi (II Sam. 9:7-13; I Rois 2:7).

Aujourd’hui, ne nous sentons-nous pas profondément reconnaissants pour ce que le grand Roi Jéhovah a fait pour nous? Par l’intermédiaire de son Fils Jésus Christ, Jéhovah a dressé une table abondamment garnie et il a transmis à son peuple une invitation à goûter pleinement à une nourriture spirituelle saine et salutaire et servie par l’esclave fidèle et avisé

2 Samuel 11:2-15.- Le récit, qui ne cache rien des manquements de David, corrobore le fait que la Bible est la Parole inspirée de Dieu.

2 Samuel 11:16-27. - Si nous commettons un péché grave, ne cherchons pas à le cacher comme David l’a fait. Confessons plutôt notre péché à Jéhovah et recherchons l’aide des anciens de la congrégation. — Proverbes 28:13 ; Jacques 5:13-16

2 Samuel 11:20-24 - Autrefois, les fortifications étaient un bon système pour se protéger. De leur position élevée, les défenseurs pouvaient empêcher les assaillants d’effondrer ou de miner les murailles. Les remparts offraient un refuge non seulement aux habitants de la ville, mais souvent aussi à ceux des bourgs voisins.
Pareillement, les Témoins de Jéhovah ont construit un rempart, un rempart juridique. Ils n’ont pas érigé ce mur pour s’isoler du reste de la société ; il est au contraire notoire qu’ils aiment le contact et vont vers les autres. En fait, ce rempart a pour effet de renforcer les garanties juridiques relatives à certaines libertés fondamentales pour l’ensemble de la population. Parallèlement, il protège les droits des Témoins au libre exercice de leur culte (voir Matthieu 5:14-16). Il préserve leur culte et leur droit de prêcher la bonne nouvelle du Royaume de Dieu

Voici que, de ta maison, je suscite contre toi le malheur, dit Jéhovah à David ; oui, je prendrai tes femmes sous tes yeux et je les donnerai à ton semblable, et il couchera bel et bien avec tes femmes sous les yeux de ce soleil. ” (2 Samuel 12:11). Pourquoi cette sentence ? En raison du péché que David a commis avec Bath-Shéba. Bien que, en raison de son repentir, il ait obtenu le pardon de Dieu, David n’échappe pas aux conséquences de son péché

Pourquoi les jugements étaient-ils différents dans le cas du péché grave du roi David et dans celui d’Ananias et de Sapphira (2 Samuel 11:2-24; 12:1-14; Actes 5:1-11)?
David a commis un péché grave à cause d’une faiblesse charnelle. Lorsqu’on lui a fait prendre conscience de ce qu’il avait fait, il s’est repenti. Jéhovah lui a pardonné, mais il ne l’a pas exempté des conséquences de son péché. Ananias et Sapphira ont péché en ce qu’ils ont fait preuve d’hypocrisie en mentant, et ont essayé de duper la congrégation chrétienne, usant ainsi ‘de tromperie envers l’esprit saint et envers Dieu’. (Actes 5:3, 4.) C’était la manifestation d’un cœur méchant, et cela leur a valu un jugement plus sévère. — 1/1, pages 27, 28.

Quel avertissement pour les serviteurs de Dieu dégage-t-on du récit du péché que David a commis avec Bath-Schéba (2 Samuel 11:2-4)?
Alors qu’il pouvait goûter ce plaisir dans le cadre du mariage, David a laissé croître en lui un désir sexuel illicite. Remarquant combien la femme d’Urie était belle, il a donné libre cours à l’idée — et à l’acte — de se procurer avec elle un plaisir illicite. C’est ce qui peut arriver à tout serviteur de Dieu s’il ne fuit pas cette forme d’avidité (Jacques 1:14, 15). — 1/8, page 14.

2 Samuel 12:1-14. - Nathân est un bel exemple à suivre pour les anciens de la congrégation, qui doivent aider ceux qui tombent dans le péché à rectifier leur conduite. Les anciens doivent s’acquitter de cette responsabilité avec habileté.

2 Samuel 12:15-23.- David a bien réagi face à l’adversité parce qu’il avait un regard lucide sur ce qui lui arrivait.


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 341
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 SAMUEL 9-12 - Semaine du 18 mai 2015

Message  Ps27:4 le Ven 15 Mai 2015 - 18:44

20/20 20/20 Bravo 1

Ps27:4
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 95
Date d'inscription : 28/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 SAMUEL 9-12 - Semaine du 18 mai 2015

Message  Michèle le Ven 15 Mai 2015 - 20:27

Merci Ps27:4

C'est pas évident, car bien des fois, tout un chapitre parle d'un sujet

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 341
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 SAMUEL 9-12 - Semaine du 18 mai 2015

Message  GwadaNel le Mer 20 Mai 2015 - 17:49

Merci
merci pour tes recherches

@+
avatar
GwadaNel
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 74
Date d'inscription : 20/05/2015
Localisation : Aubervilliers

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 SAMUEL 9-12 - Semaine du 18 mai 2015

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum